1958-2018 ! Soixante ans de souveraineté pour les Guinéens (Par O. Cissé de Bma)

O Cisse

1-« Si tu veux que le regard des autres sur toi change, commence par changer toi-même » ;

2-«si tu veux changer le monde, commence par te changer toi-même ».

–       Y a-t-il équivalence entre ces deux expressions ?

La pensée n°2,est celle du MAHATMA ! La première formulation convient  mieuxà la problématique denotre unité nationale,dans notre pays naguère proclaméRépublique laïque et sociale en 1958,  à la face du monde.

La commémoration en 2018, du soixantième anniversaire del’évènement exceptionnel, hautement historique, politique et culturel que constitue l’accession à  l’indépendance et à la souveraineté, doit revêtir mille éclats ! La Fête de l’Indépendance doit êtreNationale, au sens plein du terme, sans  restriction ni retenue car, les seuls nostalgiques de l’époque  coloniale sont,soit ceux qui ne l’ont pas vécue, soitalors ceux qui avaient été complices dociles de l’occupant pour soumettre et réduire l’indigène à l’esclavage, au travail forcé, à la terreur et à la répression aveugle !Un seul exemple de la vie de bagnard,sous le système colonial, était le creusement à coups de pelles et de pioches, du chemin de fer Conakry-Niger, sans rétributions, ni dédommagements des familles qui avaient subi des hécatombes dont personne ne parle.

Nous eussionsdonc préféré qu’ils ne fussent jamais venus  nous coloniser … !

Au sortir dela 2ème guerre mondiale, il y a eu les rencontres de Bamakoet la création du RDA.Un vent nouveau souffla,et insuffla de la fierté à nos populations qui, sensibilisées par les faits d’armes de leurs homologues d’Algérie et surtout d’Indochine,aspirèrent à mettre fin à la dominationbarbare et à la dépersonnalisation honteuse. C’est ainsi que les luttes des patriotes africains, aboutirent, dans la partie guinéenne du continent noir, à l’indépendance totale votée le 28 Septembre, etproclamée le  2 Octobre 1958 ! Deux dates que certaines  tribus voudraient vider de toutes significations.

De nos jours, soixante ans après la fin de la colonisation directe, ledevoir impérieux consiste à édifier nos jeunesses conditionnées par des décennies de mensonges et d’intoxications dans le but d’escamotercomplètement, et travestirles faits du passé.

Il est donc tempsdefaire le  point,  très partiellement,  sur l’industrie sous la première  République,  caractérisée à l’époque par le plein emploi jusque dans le transport aérien  où  nos propres avions convoyaient nos pèlerins, et beaucoup d’autres de plusieurs pays, à la Mecque. Le pays possédait en effet une flotte d’une bonne vingtaine d’avions, qui sillonnaient les airs dans tous les sens, avec des équipages entièrement  guinéens. Nombreuses étaient ces réalitésoccultées,  ou révisées  par des activistes historiques, complices des puissances coloniales,  ou néocoloniales, et qui ont juré d’empêcher toutes formes de développement en punition du fait que notre peuple ait choisi de voter NON, un Brexit avant la lettre.

Le plus désolant encore de nos jours, est que quelques cadres déloyaux, devenus accros à la politique politicienne stérile, feignent d’oublier qu’ils doivent tout au premier régime pour leurs études gratuites. Leurs propos remplis de haine injuste, distillentcontinuellement deshorreurs contre le premier régime, et le premier Président. Ces confusionnistes n’ont que le Camp Boiro à la bouche, réduisant tout le reste au néant en sachant pourtant parfaitement, depuis le début, que le chiffre de cinquante mille, était en réalité la population totale de Conakry en 1958, tout le pays à l’époque de l’Indépendance comptant moins de deux millions d’habitants. C’était un petit pays très convoité.

Il est parfaitement légitime de déconstruire les mauvais clichés sur la première République et ses  pionniers  vilipendés par la mauvaise foi ; c’est un devoir patriotique parfaitement honorable de rétablir les faits.

Dans les adversités,certains  ont constamment utilisé le mensonge comme arme mais le pire est que ces affabulateurs brouilleursdeconsciences innocentes, sont tombés dans la mythomanie haineuse parce qu’ils ont fini par croire eux-mêmes aux mensonges qu’ils débitent.

La grande difficulté consistera donc  à déconstruire tous les vilains clichés plaqués sur la première République et ses Pionniers. Emboîtons le pas à certains médias qui n’hésitent plus à distiller des éléments pour informer correctement les jeunesses. Rfi même s’y est mis en laissant filtrer quelques éléments de toute la masse des dossiers cadenassés outre-Mer.

Depuis l’dépendance jusqu’en 1984, il faut RENDRE à César ce qui appartient à César :

– La SOGETRAG était probablement, la toute dernière d’un ensemble d’entreprises et de sociétés d’Etat, créées en grand nombre sous le premier régime, et qui n’existent plus de nos jours, broyées, bradées, ou sabotées par le CRMN et les complices mafieux sous la 2ème  République !

Inutile de larmoyer sur les cinq mille tracteurs importés de Roumanie pour le développement rural, et qui furent sciemment abandonnés dans les campagnes, aux quatre coins du pays pourtant très fertile ; Ne parlons plus de l’excellente usine de chaussures du camp Alpha Yaya puisque les gens ne savent même pas la signification des mots Tannerie ou ENTA !

– Notre première République avait construit plusieurs dizaines d’unités industrielles, petites et moyennes, dans toutes les régions du pays ! Les archives existent elles  dans ce pays après que l’on ait préféré dès le début du CMRN balancer les dossiers gênants à la mer pour ne plus les évoquer. Le Haut représentant vient d’évoquer du bout des lèvres, il y a quelques jours aux GG, huit tonnes d’Or disparus sans préciser l’époque et le lieu. 

Sous la 1èreRépublique furent créées :

– 1- USOA : usine d’outillages agricoles de Mamou où l’on fabriquait des houes, des charrues, des herses, des pelles, des brouettes, des chariots, des haches etc. (80% des guinéens vivaient du travail de la terre) ;

 – 2 – L’Usine Textile de Sanoya ;

– 3- L’Huilerie de Dabola ;

– 4- Les briqueteries de Kobaya et de Kankan  ; -5- L’usine de sucre de Koba ; -6- La cimenterie de Mali ; -7- L’imprimerie Nationale Patrice Lumumba non loin du grand marché Madina; -8- L’Usine de meubles de Sonfonia ; -9- L’Usine de Thé de Macenta ; -10- L’Usine de Quinine de Sérédou où il y’avait également une usine de panneaux ; -11- L’Usine Scierie de N’Zérékoré ; -12- L’Usine de jus de fruits de Kankan, dont le jus de mangues était particulièrement apprécié en Arabie Saoudite ; -13- La Scierie de Niandan; -14- La Conserverie de Mamou ; -15- La Parfumerie et l’usine de miel de Labé;

-16- la SIPECO ; -17-SOGUIFAB ; -18-SOGUIREP ; -19-SOMCAG ; -20- L’Usine de Céramique ;

-21- La SOMIGA ; -22- L’Usine de Bougies ; -23- L’Usine d’Acétylène ;

24- ENTA (qui signifiait Entreprise Nationale des Tabacs et Allumettes) ;

-25- CMD ; -26- SOBRAGUI ; -27- AGRIMA ; -28- ALIMAG ; -29- Bâtiport ; -30- Boissogui ;

-31- DIVERMA ; Confection ; -32- CYCLES DE GUINEE ; -33- DROGUERIE de Guinée ; -34- ENIMOG ;

-35- ENIPRA ; -36- IMPORTEX ; -37- LIBRAPORT ; -38- FRUITAGUINEE (chantée par le Bembeya) ;

-39- GUINEXPORT ; – 40- NAFAYA ; -41- OPEMA ; -42- PROSECO ;

-43- QUINCAILLERIE de  Guinée ; -44- SABOUYA ; -45- La SNAR ;

-46- SOCOMER ; -47- SOCIPRA ; -48- SOGUILEC ; -49- SOMOVA (garage du gouvernement) ; -50- SONATEX… etc.,

– avec de nombreuses succursales de toutes ces entités.

Et n’oublions pas (non plus) les six cents kilos d’or, (600 kg), ‘’ abandonnés’’ en 1958 dans les caveaux de la BCRG par les autorités coloniales, et qui s’y trouvaient encore 26 ans après, en 1984.

Le 3 Avril 1984, toujours à la BCRG, il y’avait également un fonds de réserve qui s’élevait à trois milliards de Silys … ;

Il y avait aussi un stock de sécurité de 25 kg d’or en Suisse, pour les régulations budgétaires. Ce stock aurait été très rapidement transféré à la Banque de France, bref !

Après les dix premiers mois de pouvoir, une trentaine d’officiers avaient détourné près de deux cents millions de dollars US. Et personne ne nie non plus, tout ce qui s’était passé à cette époque-là! Laissons de côté le génocide de plus de deux mille militaires et cadres civils en 1984, juillet 1985 et suivantes.

Nous possédions également sous le premier régime :

  1. a) Une compagnie aérienne nationale ‘’Air Guinée’’, avec plusieurs Boeings et des dash ;
  2. b) Quatre aéroports internationaux (Labé, Kankan, Faranah et Conakry), et une bonne quinzaine d’aéroports nationaux à travers tout le pays ;
  3. c) Une voie ferrée de 662 kms, entièrement démantelée et vendue aux chinois et aux indiens, avec des milliers de tonnes de boulons ;
  4. d) Des domaines nombreux de l’Etat, occupés ou bradés par des RESPONSABLES encore désespérément impunis ;
  5. e) Terminons cette énumération pour le moment en citant la grande merveille, appelée ‘’Syli Phone’’, qui était un des fleurons prouvant que CULTURELLEMENT parlant, Sékou Touré avait vu juste avant tout le monde ;

Bon anniversaire à la Guinée et aux Guinéens à l’occasion de ce 60ème anniversaire du 28 Septembre 1958.

Lundi 24 Septembre 2018

Cissé de Bma / essikleduc@gmail.com

25
Poster un Commentaire

avatar
23 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
KarimNfamaraOumar Mâci BahZaga de GonzaloNfamara Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Karim
Invité
Karim

@PDG-RDA VS Spédos Communistes et Révolutionnaires guinéens Andrée Touré : ‘’Mon fils Mohamed a été victime de complot aux USA…’’ Justice Divine Contre Sékou Touré et Famille. La justification révolutionnaire de Hadja Andrée Touré, veuve de Sékou Touré. CONAKRY-C’ est la toute première réaction de la veuve de Sékou Touré après ‘’l’inculpation’’ aux Etats-Unis d’Amérique de son fils Mohamed Touré pour esclavage! Hadja Andrée Touré soutient que Mohamed Touré a été victime d’un ‘’complot’’ de la part de Djéné Jalo qui aurait été manipulée par un nigérian. Selon l’ex première dame, Mohamed Touré était allé aux Etats-Unis dans le souci… Lire la suite

Nfamara
Invité

Erratum, lire, les esprits éclairés, les intellectuels organiques, les observateurs avisés et autres initiés s’accordent à reconnaître unanimement l’universalité du dualisme….

Nfamara
Invité

Tout à fait Dr Tronka, l’horizon intellectuel de Mr Cissé est immense, cela ne souffre d’aucune contestation, cependant, il dispose d’une vision biaisée de notre passé historique.La pudeur et l’honnêteté intellectuelle consistent à procéder à une approche analytique totale .S’il est irrefutablement établi que toute œuvre humaine comporte des grandeurs et des faiblesses, il va s’en dire que l’héritage du Fama obéit à cette logique élémentaire.Les esprits éclairés, les intellectuels organiques, les observateurs avisés et autres initiés d’accompagnement à reconnaître unanimement l’universalité du dualisme.Ceci étant, en plantant le décor, le tableau doit être le reflet du bilan dans sa double… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Concernant la régie Syliphone: oui il y avait de la part du régime une volonté de promouvoir la culture nationale. Ainsi les années 60-70 ont connu une véritable explosion musicale en Guinée avec des artistes inoubliables comme Sory Kandia Kouyaté, Aboubacar Demba Camara etc., encore qu’une bonne partie des morceaux étaient des louanges au PDG, au président et à sa famille. J’ai d’ailleurs quelques disques de l’ère Syliphone dans ma collection. Mais en 1980, Syliphone était, comme la plupat des entreprises d’État, en faillite. Les raisons étaient entre autres la mauvaise gestion souvent basée sur des critères comme le militantisme… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@Shams deen Tu as tort de penser que c’est l’histoire des comptes ordinaires inventés de toute pièce par Sékou Touré pour falsifier honteusement les faits sociopolitiques de la Guinée et de l’Afrique qui demeureront éternellement votre véritable hymne ethnique. Tu prétends aussi que l’Histoire s’écrit d’un trait (pas brouillons possibles). Cette affirmation est fallacieuse. Preuve en est que toute l’histoire décrite autrefois sur l’Afrique sauvage, sans culture et sans civilisation s’est effondrée comme les mensonges de Sékou Touré sur l’indépendance de la Guinée et sur Samory Touré. Des petits pédégistes comme toi, comme African ou encore  » M.C  » alias… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Gonzalo
Vous méritez bien un passage devant le tribunal révolutionnaire pour « deviationisme ».
Dans tous les pays du monde les enfants améliorent ce que font les pères et ne detrusient pas en reconstruire.

TRONKA
Invité

Nfamara écrit: *Ironie du sort, pour des raisons inavouables, l »auteur de ces lignes a fui son eldorado, véritable paradis terrestre, magnifique havre de paix pour se réfugier en Côte d’Ivoire dont le Président était considéré par le fama comme un ennemi juré, avant d’atterrir en France, insolite et paradoxale démarche pour un Pedegiste convaincu….** Bonjour N’famara *Guerre d’opinion: bonne guerre* Néanmoins et je pense sincèrement que chacun de nous(en tout cas beaucoup) ont eu leur petit destin de parcours et le plus souvent pour honorer une passion, un désir, au delà de la sphère de notre patrie. Une expression de… Lire la suite

Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

@ Camarade Shams Deen, Ces elephants blancs que Mande Mori vient de brillamment citer a tel point qu’il peut en faire un theatre folklorique, n’allaient pas resister aux intemperies du temps. Je me suis juste senti interpelle dans l’audience pour donner mon point de vue, et je suis sur que vous n’allez me trimbaler devant les tribunaux populaires et revolutionnaires pour m’envoyer a la peine de mort a cause de mon opinion. Deja vous me qualifiez d’ennemi d’Etat, ce qui peut provoquer la rage de la masse populaire sur moi. J’ai dit que ces elephants etaient sous perfusion et la… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Ironie du sort, pour des raisons inavouables, l »auteur de ces lignes a fui son eldorado, véritable paradis terrestre, magnifique havre de paix pour se réfugier en Côte d’Ivoire dont le Président était considéré par le fama comme un ennemi juré, avant d’atterrir en France, insolite et paradoxale démarche pour un Pedegiste convaincu….

Nfamara
Invité
Nfamara

Un énième récit partiel, partial, austère et dépouillé de notre passé historique narré par un nostalgique friand d’aprioris et d »amalgames, obnubilé par la grandeur de son groupe ethnique d’origine, doté d’une vision unidirectionnelle et d’une mémoire nettement sélective. Au regard de la vacuité de certaines affirmations de l’auteur de ce machin de merde,il apparaît clairement qu’il procède à une répréhensible prise de position partisane.Fidèle àu nihilisme (dénominateur commun des adeptes du fama),Mr Cisse dresse un bilan très complaisant du régime de la première republique.A la lecture de ce papier la Guinée du Pdg était un modèle de réussite à tout… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@Sekou Notez tres bien que ,Chez nous autres on ne nous raconte pas l’histoire (les choses a l’envers)  » Si vous trouver du plaisir dans vos « récits » beh tant mieux non. C’est pas votre « compagnon » de l’indépendance cité en bas qui pourra changer l’ordre des choses. Mon ami l’Histoire s’écrit d’un trait (pas brouillons possibles), IL FAUT ATTENDRE LA PROCHAINE COLONISATION OU RECOLONISATION DU PAYS POUR QUE LES CHOSES S’ORDONNENT SELON VOS DÉSIRS. @ Africain Ils (Eux et les leurs ) ont fait le mauvais choix maintenant que la terre entière a donnée raison au meilleur d’entre nous ,ils se… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@Shams deen Vous m’écrivez en ces termes :  » Sekou, Vous êtes en retard sur les événements  » et rajouter cette tonne de colère :  » si en debitant des anneries pareilles pour vous faire plaisir beh tant mieux  » et vous terminer votre sournoise provocation par :  » Pour le moment l’HISTOIRE a retenu l’autre SEKOU « . @Shams deen Vous avez plusieurs problémes personnels et l’un des plus importants est celui de la perte définitive de vos croyances et repères identitaires guinéennes et africaines. Comme vous le dites, nous sommes d’accord que l’histoire ait retenue votre l’autre  » Sékou… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

@Shams deen, « …Pour le moment l’histoire a retenu Sekou Touré… » C’est bien cela. Le « NON » guinéen que même les héritiers des traites tentent aujourd’hui de « s’approprier » à nouveau après avoir trahi leur pays; ce « non » que les autres guinéens sont fiers, est prononcé avec le nom de feu Sékou Touré. Les noms des opposants de feu AST arrivent bien subsidiairement… Cela est d’autant vrai que même le NOM de feu Diallo Teli qui avait pourtant travailler avec feu Sekou Touré, est plus CONNU comme « opposant victime » que ceux qui ont combattu politiquement feu AST avant et après cette indépendance. Allez… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Sekou
Vous êtes en retard sur les événements ,si en debitant des anneries pareilles pour vous faire plaisir beh tant mieux .
Pour le moment l’HISTOIRE a retenu l’autre SEKOU.

Sekou
Invité
Sekou

Alpha Condé est un compagnon de l’indépendance de la Guinée voire des indépendances africaines. Alpha sait que Sékou Touré n’était pas au début favorable à l’indépendance immédiate de la Guinée comme le fut le cas de nombreux autres leaders politiques et étudiants guinéens des années 1950. Alpha Condé qui est pourtant connu pour ses mensonges légendaires, est resté digne face à la mémoire des artisans de notre indépendance. Il a cité quelques noms d’acteurs connus qui furent les premiers et vrais instigateurs de l’indépendance de la Guinée en 1958. Ceux qui voulaient publier des articles qui ne reflètent pas la… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« …@Cissé Manden Mori Merci pour cette richesse historique! Merci pour ce fabuleux devoir d’informer… » dixit TRONKA Vous avez bien vu. En plus de ses qualités rédactionnelles et didactiques incontestables; nous avons là une démonstration de ses qualités de grand communicant en rapport avec cet anniversaire. Oui, « L’histoire de la Guinée ne se ramène pas à la violence », la preuve dans ce rappel de M. Cissé. Il est a noté que cet article a été publié bien avant la sortie de mon ex champion. Ce dernier, certes pas au tant « nostalgique » de cette période ; mais je… Lire la suite

Aicha
Invité
Aicha

@ Cissé de Bma a écrit :  » Le pays ( La Guinée ) possédait en effet (à l’époque de Sékou Touré) une flotte d’une bonne vingtaine d’avions, qui sillonnaient les airs dans tous les sens, avec des équipages entièrement guinéens. Nombreuses étaient ces réalités occultées, ou révisées par des activistes historiques « . Mon cher Cissé, ton petit récit historique sur les 60 ans d’indépendance de la Guinée, tiré des archuives de la fumeuse Révolution socialiste guinéenne est archi-faux. Tu es l’illutrastion des tares qui furent les victimes de la doctrine politique fallacieuse de Sékou Touré, votre  » Professeur d’histoire… Lire la suite

Zaga
Invité
Zaga

La triste histoire est que ces machins d’emballages allaient dos au mur, et la milice inexperimentee du PDG-RDA qui avait pris le pouvoir en 1984, avait juste precicipite cette tragedie desitionnelle nationale. Les realites economiques ont prouve encore et encore que le secteur prive est plus efiicace en matiere de decision economique, et est porteur d’une croissance economique durable pour la fondation d’une economie solide. En bannissant le role de cette creme dans l’economie nationale, le PDG procedait en quelque sorte a remplir un ballon de football troue de l’air, qui se degonflait pendant le match, et finalement l’arbitre serait… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Youssouf Mon ami va sur Guinée news pour lire un témoignage à l’envers de Abbas Bah pour comprendre le drame dans toute sa splendeur des ennemis et du meilleur d’entre nous et surtout de Dieu. Ce sont les enfants de ce genre de monsieur qui cherchent à réécrire l’histoire du pays avec toutes les difficultés que l’on connait. @Mme Laure Le ministre Tatavieux n’avait rien à voir avec GUINOMAR,lui il était ou est encore dans la pêche il était un ami au frère du président Conté(Harouna) qui n’a jamais été un commis de l’administration (ils ont eu à faire le… Lire la suite

TRONKA
Invité

@Cissé Manden Mori Merci pour cette richesse historique! Merci pour ce fabuleux devoir d’informer, d’élucider dans une splendeur de densité digne d’un intello cultivé, tous les recoins ombragés consciemment ou inconsciemment de l’histoire de l’independance indissociable de celle de feu AST(paix à son âme). On entend souvent dire:**que si la Guinée a souffert après la proclamation de l’indépendance, c’est parce qu’elle a refusé la coopération avec la France en 1958**!!!!!!!! Quelle irresponsabilité intellectuelle! Quelle médiocrité! Comme si le guinéen n’avait pas droit à la libre expression, à la justice sociale! Il n’y avait pas un seul mot du discours de… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Merci, M. Cissé. Concernant les « vraquiers disparus » (Shams Deen), je tiens de bonne source, que l’individu qui fut ministre de la pêche au début (gouvernement Alpha Condé)s’empara de l’un de ces bateaux en complicité avec un fils du général Conté, probablement pour rien de plus qu’un franc guinéen symbolique. Le personnage fut débarqué lorsque l’Union européenne infligea ses sanctions (interdiction des importations en provenance de Conakry)en raison de la violation de la réglementation.

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

Bravooooooooooooooooo, vous êtes un infatigable soutien de notre grand héros, le plus grand et plus merveilleux enfant que l’Afrique ait enfanté aussi, la Guinée n’a jamais eu et n’aura jamais un enfant comme lui, dévoué et profondément patriote.Il restera jusqu’à la fin de ma vie sur cette terre, mon héros . Paix à son âme .
Nb : il devrait être appelé Sekou Laguinè Touré .

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Mr Cissé
Merci pour ces rappels ,il faut surtout ajouter aussi GUINOMAR qui avait acquis trois vraquiers des PANAMAX (65000tonnes)que seule la Guinée possédait en Afrique(Blanche ou Noire) à l’exception de l’Afrique du sud
Parceque la Guinée à encore le plus grand potentiel de frets à part les pays pétroliers.
En moins de cinq ans ces navires ont disparus par enchantement.