ConakryLa rentrée parlementaire a eu lieu mercredi 5 avril en Guinée. Parmi les textes sur la table figure une proposition de loi sur la réglementation des loyers et des contrats de location, car jusqu'à présent aucune législation n'existe dans ce secteur. Une partie de la société civile dénonce les difficultés de logement....

« Je suis obligé de libérer la maison. Le concessionnaire augmente le loyer de 500. Il le monte à 700 000 francs guinéens [70 euros]. J’ai les yeux rouges. Le problème me prend au cou », regrette Alpha.

« J’ai été débarqué au bout de trois jours. Il a fallu que je passe la nuit au salon, chez mes parents. Comme il n’y a pas de loi en la matière, je ne peux pas me plaindre. C’est une situation banalisée par notre Etat », raconte de son côté Thierno. Comme eux, les locataires guinéens sont nombreux à dénoncer leur difficulté à se loger.

Mercredi 5 avril, des signataires de la pétition « Tous contre le loyer cher » se sont réunis au palais du Peuple, à Conakry. Tidiane Amadou Diallo est le leader du mouvement : « En Guinée, on n’a pas encore de logements sociaux. Et de l’autre côté, ceux qui ont des maisons continuent à faire la loi à la place de l’Etat. Nous voulons qu’il y ait des lois qui puissent protéger tous les consommateurs. C’est inimaginable qu’on vous demande deux ans ou trois ans d’avance, alors que le Smic c’est 440 000 francs guinéens [45 euros]. Comment voulez-vous vivre avec ça alors que le minimum qu’on vous demande pour une maison, c’est 400 000 ou 500 000. »

A la sortie de l'hémicycle, le député Mouctar Diallo, auteur d'une proposition de loi pour réglementer le secteur de la location, interpelle les élus, aux côtés des manifestants. « Nous espérons que le message est bien entendu parce que la précarité actuellement fait que les Guinéens subissent les caprices des bailleurs », explique-t-il.

Pour l'heure, ce texte n'est pas encore inscrit à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale.

 

Avec RFI

Commentaires   

+3 #4 Mamadou Billo SY SAV 10-04-2017 13:04
Pour Fori Alpha CONDÉ,

Dans l'immédiat, il y a un problème de logement, et pas seulement à Conakry. L'"encadrement" de loyer, c'est du "copier-coller" du discours politique français. Mais si ça peut soulager ces pauvres petits locataires, pourquoi pas ?

Mais la solution n'est pas l'encadrement, même si c'est utile. La solution, c'est d'abord de mettre fin immédiatement à la spéculation foncière et immobilière de très grande ampleur dont vos ministres, cadres et hommes d'affaires sont les véritables acteurs, ensuite récupérer sur l'ensemble du territoire national les Biens fonciers et immobiliers publics confisqués par vos "amis" Guinéens et non-guinéens. Si cela est fait dans l'ordre et l'équité, l'ensemble de la population guinéenne peut-être logé à moindre frais. Bahna SIDIBÉ alors ministre de l'aménagement du territoire et son équipe(Moussa SOUMAH aujourd'hui décédé, M. SOUARÉ, Gadiry SOUMAH....) avaient initié des projets dans ce sens. Leur projet avait été saboté par Lansana CONTÉ, ses femmes, et toute les bandes qui grouillaient autour d'elles afin de se mettre autour du gâteau que la Guinée était devenue à leurs yeux.

Fori Alpha! Si moi je sais tout cela, vous aussi vous le savez. Vous êtes impardonnable de n'avoir rien fait pour améliorer le sort des populations guinéennes. Pourtant, elles ont des besoins très limitées: se loger même sommairement, manger juste à sa fin, se déplacer d'un point à un autre en toute liberté et SÉCURITÉ. ça, ce n'est pas une questiond'argent, c'est une question de volonté et d'ATTACHEMENT à la TERRE des ANCÊTRES. Si vous êtes incapable de faire cela, nous on est capable, en tout cas personnellement, je m'en sens capable.

Ce qui est certain, si le président Alpha CONDÉ est lui-même dans l'activisme immobilier, foncier et minier, alors les autres, tous les autres, s'estiment fondés, à juste titre selon moi , à vous imiter.
Citer
0 #3 Kaou Labe 09-04-2017 23:25
" Le SMIC c'est 440.000 francs Guineens ( 45 EUROS ) " !
1.5 Euros par jour !
Je n'imaginais pas que nous etions si pauvres !
La Guinee , c'est bien UN SCANDALE !
ISKIN !
Citer
+3 #2 Mamadou 07-04-2017 19:32
Les loyers st trop chers ou ce st plutôt les salaires qui st bas? Je me demande pr quels genres de guinéens Plaza Diamond. $ 70 par mois de loyer est une misère comparée aux coûts de construction. C est absolument dérisoires. Personne ne veut investir ds l immobilier car le retour sur investissement est ridicule. A Dakar Abidjan Bamako Lomé un studio se négocie à partir de 100 $. Qd l État va commencé à payer de vrais salaires les gens vont construire plus car les loyers seront assez décents. Le producteur de maison à un surplus anémique d où la baisse de l offre de maisons. La demande étant plus gde les loyers iront crescendo. Je suis surpris qu un membre du bloc libéral refuse le diktat de l equilibrium du marché. La plupart de ceux qui ont construit des immeubles en Guinee le regrettent. L eau fait défaut pr les maisons à étages. Tant que le fonctionnaire aura un salaire inférieur à la valeur de 2 sacs de riz il trouvera tt loyer exorbitant. Maintenant pr palier le déficit de maisons l État peut s impliquer ds la production de maisons à loyer modéré. Avec pareils salaires même le privé est incapable d initier des opérations immobilières.
Citer
+2 #1 Youssouf Bangoura 07-04-2017 10:14
Tout à fait, il faut une loi, les propriétaires des taudis ( ce ne sont vraiment pas des maisons ) à CONAKRY sont impitoyables, ils ne tiennent absolument pas compte des difficultés que rencontrent les locataires et pour se nourrir et pour payer leur loyer . Avant, on ne demandait que deux à trois mois d'avance, aujourd'hui, le minimum est de six mois, il y en a mêmes qui demandent carrément deux ans de loyer à l'avance, très souvent, pour des simples logements chambres à coucher ou des petits salons-chambres ( toilettes et douches collectives sales ) .Beaucoup des propriétaires à CONAKRY sont des crapules .
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir