Oury baldeOubliez la gastronomie française et ses mets exquis. D’autant plus savoureux et copieux quand l’armée des cuistots de l Élysée se démène pour mettre les couverts au repas de la Cène des roitelets nègres et leur horde de valetailles. Laissez tomber l’auteur du propos, et épargnez-vous le délit de faciès...

Question de principe : pensez vertu, décence, patriotisme, un laps de temps. Ce que Monenembo nous rappelle à juste titre en déclinant l’invite au diner à l Élysée avec F. Hollande, hôte d’AC et Co.

Hélas! en lieu et place de la clairvoyance, les bulbes se sont décontractées outre mesure, les bides farfouillant de leurs gargouillis, les langues salivant pour l’occasion, même au prix du sacrilège, à l’idée de tirer à hue et à dia sur l’ethnie (encore !) et l’érudit. Ce même monument, patrimoine universel, porté aux nues dans le monde entier. C’est que chez nous «les Dieux sont tombés sur la tête » depuis Mathusalem…

Ceci ne saurait être une allocution tendancieuse ; mais un constat. Tandis que je m’évite de manger sur le pouce, remettez les couverts avec les formes, à votre tour !

À cœur joie, l’on zappe sur les boniments et les bouffonneries du roi Ubuà nous les casser depuis cinq berges — un troisième mandat anticonstitutionnel en vue. Du même élan frénétique, les louvoiements du grand représentant du chef de l’État (tantôt un pied au pouvoir, tant l’autre dans l’opposition), passés sous silence.

Le paradoxe ne tient que le temps du deux poids deux mesures et de la courte mémoire : cette même verve enflammée, ostracisante, sur les réseaux sociaux passe en pertes et profits… Thomas Sankaran ; Elf; Total ; le FCFA; Bongo père et fils ; Eyadema père et fils ; les coteries endogènes ; ce « (…) désir vorace de s’accrocher au pouvoir » (A. Lincoln) ; les satrapies tropicales et leurs démocraties cannibales, matinées délections truquées, enracinées sur le socle de l’État néo-patrimonial, ethnique, dont la seule finalité est d’obnubiler le peuple. Beurk! Cette France à fric ! Seulement que la bave du crapaud n’atteindra jamais la blanche colombe !…

Plouf ! Je mets les pieds dans le plat, au risque de me voir manger les pissenlits par la racine d’une certaine secte franc-maçonnique et nationale.

Mon coup de fourchette est réputé, ma dalle abyssale, ma convivialité connue ; mais je ne suis pas prêt à manger à tous les râteliers, y compris au « diner de cons » et au souper des vampires.

J’en place tout de même une, pour la route : « Pour dîner avec le Diable, il faut une longue cuillère ».

Bon appétit et merci pour l’empathie !

Oury Baldé

Cet article ainsi que plusieurs autres de mes écrits sont consultables sur ma page Facebook, L’amphigouri de Oury, au lien suivant :https://www.facebook.com/www.lamphigourideoury/

Commentaires   

-11 #2 Oury Balde 21-04-2017 01:46
Un chouia que le plumitif la ramène, les pisse-froids braillards et frustes de se taper de nouveau ma tronche , déboulent en urgence. Faut que je prête le flanc allègrement ou consente aux couardises des péteux planqués.

Tu ferais plus de rendement en m’attaquant sur mes idées et mes ratés , que ces racolages habituels. Je file en plus le bâton . Ma cocotte, grande ouverte, est en attente d’abonné(e)s , au cas ou...Possibilité de troller plus souvent et en live . RDV ici , L’amphigouri de Oury: https://www.facebook.com/www.lamphigourideoury/

C’est ça ouais ! C Trop marrant ...

Encore un petit répit, pour sauver ma peau j’ai mes preuves @ faire avec grand bruit qui te le trouera en pleine sidération.

J’ai plus d’un péché sur la conscience . Très certainement ...Tandis que tes tout ingénu comme un ange gardien.

Trop de chats @ fouetter, je mets les voiles au taquet. Molière pardonnera pour les perles .
Citer
+7 #1 Aboubacar Sakho 20-04-2017 18:39
Désolé mon frère Oury, je suis convaincu d'une petite chose : le président Hollande n'invitera jamais à l'Élysée un épouseur de mineure. Chers lecteurs, il vous souviendra que monsieur Oury Baldé n'a jamais démenti ni regretté ici son acte d'un certain âge. L'Élysée n'est pas ce foutoir et encore moins cette place de « diner de(s) cons » et du « souper des sadiques .. »....
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir