L’opinion nationale et internationale découvre avec stupeur la nature véritable de celui qui est pour le moment le Président de l’UFDG, Cellou Dalein DIALLO. Pourvue d’une forte minorité à l’Assemblée Nationale l’UFDG est le principal parti de l’opposition parlementaire...

En novembre 2014  lors de la visite officielle du Président Hollande en Guinée, le Chef de l’Exécutif guinéen annonce l’adoption prochaine du statut de chef de file de l’opposition pour le Président de l’UFDG. A ce moment, cette initiative a été saluée comme étant une volonté de décrisper les relations entre le pouvoir et son opposition. En effet les années de 2012 à 2013 ont été calamiteuses car endeuillées par de sempiternelles manifestations de rue à l’initiative des dirigeants de l’opposition. L’année 2014 a été de son côté dramatique du fait de la persistance de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola.  Dans ce contexte il était louable d’envisager de faire évolué positivement les rapports entre le Chef de l’Etat et le Président du principal parti de l’opposition. Toutefois les récentes révélations de l’octroi d’un budget faramineux à l’institution «  chef de file de l’opposition » de l’ordre de 17 millions de GNF/jour soit 50.000 euros/mois s’avère être un scandale politique et moral.

Ce statut est-il conforme avec la constitution 

Beaucoup de pays francophones ont adopté ce statut de chef de file de l’opposition en s’inspirant du modèle anglo-saxon qui est par essence parlementaire. Ce type de régime est marqué par le fait que le chef de gouvernement ou Premier Ministre est nécessairement issu de la majorité siégeant au parlement. La durée de vie d’une équipe gouvernementale est très souvent sujette aux aléas des conjonctures politiques. Ainsi, pour assurer la permanence et la continuité de l’Etat le chef de la minorité au parlement est « un premier ministre en attente » et donc doit être informé des dossiers concernant la vie nationale. Il lui est alors conféré le statut de chef de file de l’opposition et il met alors en place un « shadow cabinet » c’est-à-dire un gouvernement de l’ombre qui suit en parallèle les activités du gouvernement en situation de responsabilité. Dans ce contexte, les alternances au pouvoir se font sans heurts et confortent la solidité des institutions.

En Guinée, le régime politique est de type présidentialiste. Le Chef du gouvernement n’engage sa responsabilité que devant le Président de la République. En conséquence l’adoption du statut de chef de file de l’opposition ne se justifie pas au regard de la nature présidentialiste du régime politique.

Ce statut conforte t’il la gouvernance démocratique ou pas ! 

Il n’est pas besoin d’avoir un statut de chef de file de l’opposition pour le Président de la République pour inviter régulièrement les chefs de son opposition politique à des entretiens réguliers pour les informer de la situation du pays et recueillir également leurs points de vue. C’est une question de bonne volonté, d’ouverture et de respect mutuel. Le cas français en est une parfaite illustration. En effet Le Président François Hollande a convié tous les chefs de partis représentés au parlement à des entretiens lorsque la France a été endeuillée par les attentats terroristes.

La récente affaire du budget alloué au chef de file de l’opposition pose quant à elle, de multiples problèmes :

  • Ce statut a permis à Cellou Dalein Diallo de « décréter » qui est de l’opposition et qui ne l’est pas. Le collectif des partis dit « opposition républicaine » est elle la seule et légitime expression de l’opposition en Guinée. La réponse est évidemment non. Ainsi la pratique autocratique de gouvernance dont il est coutumier a amené des mesures d’exclusions des partis qui ont exprimé des points de vue divergents. C’est le cas avec l’UFR de Sydia Touré et le Bloc Libéral. Tout ceci amène insidieusement à la négation de la charte des partis politiques en Guinée et restreint également l’expression démocratique des courants d’idée qui parcourent notre société.
  • Au Mali, le Chef de file de l’opposition M. Soumaïla Cissé a des avantages similaires à ceux alloués au 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale (fonctionnement d’un cabinet). Dans ce cas-ci la puissance publique a bien encadré l’utilisation des fonds. Ce qui est loin d’être le cas chez nous, où un chèque en blanc est donné à Cellou Dalein Diallo qui dispose d’une allocation journalière de 17 millions de GNF qu’il utilise à sa guise . Dans les faits, cette pratique s’apparente à un abus de biens sociaux et est pénalement condamnable.  Comment évoquer la bonne gouvernance et fustiger à longueur de journée les « marchés gré à gré » si soi-même bénéficie de manière inconsidérée des mannes de l’argent des contribuables guinéens sans aucune transparence sur l’affectation des fonds publics. Pire, il va jusqu’à confondre l’institution « chef de file de l’opposition » avec sa personne physique.
  • Les sociologues caractérisent les Etats africains, «d’Etats néo-patrimoniaux » où la classe politique s’illustre par la « politique du ventre ». Dans un tel système, la captation des ressources publiques pour satisfaire notamment des intérêts privés et claniques est la principale cause de la mal-gouvernance et de la pauvreté endémique des populations. L’allocation au chef de file de l’opposition en l’absence d’un cadrage législatif correctement  conçu renforce ainsi les dérives de l’Etat néo-patrimonial. La course vers l’enrichissement illicite est ainsi légitimé où la politique devient le moyen par excellence pour s’enrichir en toute impunité en siphonnant les biens publics. Se servir au lieu de servir trouve sa justification par l’attitude de notre chef de file de l’opposition.
  • Cette situation cocasse révèle à l’opinion nationale, la véritable logique politique de Cellou Dalein. Foin des déclarations mielleuses de bonne gouvernance, du respect de l’Etat de droit ou de la justice sociale, ce qui lui importe c’est de s’enrichir au delà de toute mesure en usant de sa position. Sa gestion opaque du patrimoine de l’UFDG , un narcissisme exacerbé pour ramener « tout » à sa personne , un mépris pour le respect des principes de transparence et un adepte de la culte de personnalité ont trouvé un terreau fertile de part sa position du président du principal politique guinéen. Cette situation constitue un véritable danger aussi bien pour la survie de l’UFDG que pour la stabilité et la démocratie dans notre pays.
  • Que dire des plusieurs centaines de victimes qui sont enregistrées dans les livres de l’UFDG qui pour la grande majorité d’entre eux croupissent dans une misère noire, abandonnées et recroquevillées dans la solitude ! En oubliant la longue liste des victimes et de leurs ayants droits le Président de l’UFDG a encore manqué à son devoir que sa charge lui impose : protéger ses militants, les secourir tout en veillant à sauvegarder la réputation et l’image de l’institution UFDG. Les militants doivent en tirer toutes les conséquences politiques dans les meilleurs délais. 

En conclusion 

La lutte contre la corruption est une nécessité vitale pour reconstruire la confiance des guinéens et du monde extérieur à l’égard de la Guinée. Cet épisode des avantages alloués à Cellou Dalein Diallo indique que la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la restauration d’une image positive de la Guinée et de ses institutions interpelle tous les citoyens.  L’avancée démocratique exige des hommes et des femmes politiques d’être propres, vertueux et soucieux du respect du patrimoine public.

La rénovation de l’action politique dans notre pays s’articule principalement autour de la réelle compréhension que la construction nationale passe par l’existence de contre-pouvoirs efficaces, responsables et constructifs. Par la publicité autour de cette affaire, la conscience citoyenne avec ses exigences éthiques est en train de faire son chemin lentement mais sûrement.

Mehr lesen auf http://guinee7.com/2017/05/22/statut-de-chef-de-file-de-lopposition-et-enrichissement-illicite-par-bah-oury/#SUM2idywPtwbrcdJ.99

Commentaires   

0 #40 Ismaël Camara 08-06-2017 21:16
@Shams deen,

La logique d'un débat véritablement démocratique ne peut se réduire à une plaisanterie dite du " Caniveau " .

Les Kaou Labé et T. Diallo, ont voulu tester la dame Aicha pour déterminer son niveau de culture générale, pour ensuite la déstabiliser comme à l'accoutumée pour nous vendre ensuite vaille que vaille les louanges de Cellou Dalein Diallo.

Ayant compris qu'Aicha maîtrisait mieux qu'eux la vie sociopolitique de notre pays, ils rompent les rangs et rentrent se cacher dans les chiottes au lieu d'assumer l'affront qu'ils ont provoqué.

Pire encore, Kaou Labé a posé une question à la dame, notamment sur les actes politiques " Rationnels " posés par Bah Oury. La réponse de la dame fut immédiate et foudroyante pour Kaou Labé. Nous attendions tous la suite des alléchantes échanges de visions sur l'histoire de la naissance et le développement de l'UFDG ainsi que le parcours atypique et passionnant des leaders de cette formation politique entre la dame Aicha, Kaou Labé et T. Diallo. Mais c'était sans compter sur l'abandon du débat et la fuite, voire la disparation d'un Kaou Labé, pourtant très présent sur les sites et assez gourmant en paroles.

Est-ce que raisonnable de fuir une dame cultivée qui semble être disposée à partager avec nous tous un débat démocratique ouvert et fondé sur la force de l'argument ?

Shams deen, relisez encore les questions de Kaou Labé et la réponse de la dame Aicha et réagissez objectivement sur l'attitude de Kaou Labé.
Citer
+3 #39 Shams deen 08-06-2017 04:01
@ Ismaël camara
Vous avez bien compris que les gens préfèrent vous laisser dans le caniveau pour vous débrouiller seul là-bas.
Citer
-6 #38 Ismaël camara 05-06-2017 10:50
@ Kaou Labé, T.Diallo; K. BA et Cie,

Vous êtes en vacance ? Sinon pourquoi vous rompez les rangs et fuyez le débat ?

La photo de la nouvelle femme de Cellou Dalein Diallo nous montre que Dame Kadiatou Bah est gourmande en gadgets de luxe.

Dame Kadiatou Bah affiche un grand sourire planqué dans un visage dissimulé derrière des lunettes de marque griffées " GUCCI " et qui coûtent la modique somme estimée à 2'500 Euros (près de 22 millions de francs guinéens).

À cela, il faut ajouter les sacs, valises et la suite d'objets de chez " LOuis Vuitton ". De plus, il faut compter aussi des parfums, des Téléphones et Ordinateurs portables sans oublier ses maisons à Conakry, à Labé et Dakar ainsi que ses appartements à Paris et à New-York, pour ne citer que ceux-là.

Combien cette Kadiatou Bah, probable future première dame de la Guinée et friande de biens de luxe va coûter au nouveau budget du chef de file de l'opposition guinéenne, âprement négocié dans l'illégalité pour satisfaire les caprices d'une dame qui incarne une des dynasties religieuses du Foutah Théocratique ?

Le Général Lansana Conté, père putatif de Cellou Dalein Diallo, avait sa Kadiatou Seth Camara et son fils Cellou Dalein Diallo a cherché et trouvé sa Kadiatou Dow-Saré Bah. Toutes les deux aiment le luxe, s'agitent et s'affolent.

Que sera désormais la vie de la gentille et respectueuse Halimatou Dalein dans le nouveau environnement familial de Cellou Dalein Diallo ?

Espérons que la nouvelle vie de Halimatou Dalein Diallo ne sera pas bouleversée comme celle de la tante Henriette Conté après le mariage de dame Kadiatou Seth.
Citer
+2 #37 Alphadjo 03-06-2017 13:25
Force est d'admettre que les chaudes larmes de Tonton Saïfoulaye Diallo auprès de Sékou Touré pour éviter l'amputation de la Sous-préfecture de Dalein dans Labé ont joué un triple rôle, à savoir :

1 - La sous-préfecture de Kankalabé fut sacrifié mais ....

2 - Dalein et Kouramangus furent sauvés. Tonton Saïfoulaye Diallo avait bien compris que la prise de Dalein impliquait l'éventuel transfèrement de Kouramangus dans Lélouma.

3 - L'acte de Tonton Saïfoulaye a permis à Cellou Dalein de préserver son deuxième prénom " Dalein ". Sinon, il serait devenu " Cellou Lélouma Diallo ".

À noter que " Cellou Lélouma " est un prénom qui aurait bien ou mieux sonné pour désigner notre bien-aimé leader de l'UFDG.
Citer
-3 #36 Comolam 01-06-2017 18:44
Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz n'assiste pas cette semaine au procès privé qui l'oppose au régime de Conakry devant une cour d'arbitrage. D'une part, il ne peut toujours pas quitter Israël – depuis décembre 2016, il est soumis à une interdiction de sortie du territoire. D'autre part, le roi du diamant jure qu'il n'est pas le patron de la multinationale qui porte pourtant son nom. Fort modestement, il n'en serait que le « conseiller non exécutif ». BSRG serait détenue par d'autres sociétés, qui elles-mêmes appartiennent à la fondation Balta au Liechtenstein. On peut donc s'attendre à ce que beaucoup d'eau coule encore sous les ponts avant que la justice ne passe. Malgré tout, depuis quelque temps, les nuages ne cessent de s'amonceler au-dessus de la tête de cet homme d'affaires, fils d'un tailleur de diamants originaire de Pologne.

http://afrique.lepoint.fr/actualites/diamant-beny-steinmetz-rattrape-par-la-justice-01-06-2017-2131987_2365.php
Citer
-3 #35 Comolam 01-06-2017 07:42
Mahmou Thiam, attend son verdict de condamnation, celui que les maîtres d'ullusion et de mensonge racontre sur Gbassi tou les jours, c'est le tour de votre vallet avec la fausse allégation de Pallatino, qui vient de tomber en disgrace" Samuel Mebiame, fils de l'ex-Premier ministre gabonais Léon Mebiame, a été condamné à deux ans de prison aux Etats-Unis dans une affaire de corruption impliquant le fonds d'investissement américain Och-Ziff, a annoncé mercredi le ministère de la Justice Américaine (DoJ).

M. Mebiame, 43 ans, avait plaidé coupable en décembre d'avoir servi d'intermédiaire dans le versement de pots-de-vin entre 2007 et 2012 à des responsables gouvernementaux au Tchad et au Niger en vue d'obtenir des contrats et des concessions minières, selon une annonce du DoJ sur son site Internet
Citer
+4 #34 Lamarana 31-05-2017 15:04
K. Ba,

Mon frère, même si nous n'aimons pas les attaques d'Aicha contre Cellou Dalein Diallo, ne contestez pas naïvement ses arguments sur l'histoire de Lélouma, Dalein et Kankalabé.

Lélouma est bien situé à l'Ouest de Labé et non au nord-est comme vous le prétendez.

Kankalabé aussi n'appartenait pas à Dalaba à l'indépendance.

Retournez gentiment sur Google et relisez attentivement les informations disponibles et imprimez-les avant de les partager avec nous.

Recherchez aussi la carte de Labé et regardez la position de Dalein par rapport à Lélouma.

Surtout, apprenez à vous taire si vous n'avez rien à dire pour contredire la dame Aicha.
Citer
+2 #33 T.Dialllo 31-05-2017 04:37
Comolam le tordu, je suis loin de fuir quoi que ce soit! En dehors du long chapelet d'éloges que Bah Oury se dresse, quelles questions sérieuses vois tu dans son blabla vaniteux!
Je lui ai dit ce qui lui reste à faire sinon il peut continuer à se causer lui même en changeant de pseudo comme bon lui semble.
@Mosaic, tout à fait! Malheureusement, ne comptez pas sur ce Monsieur pour comprendre! Imbu de sa personne, Bah Oury ne sait ce qu'il veut encore moins ce qu'il vaut! C'est triste!
Citer
+2 #32 Tountouroun 31-05-2017 01:29
K.Bah,

Sans vouloir me mêler de la position géographique de la sous-préfecture de Dalein dans Labé, il me semble que c'est vous qui devriez faire des efforts pour situer géographiquement Dalein.

Sinon, comment faites-vous la distinction entre le nord et le nord-est pour nous convaincre que vos recherches réalisées sur le net sont objectives.

Pourquoi vous ne situez pas la distinction des positions de Dalein et de Lélouma sur les quatre points cardinaux, à savoir, l'est, l'ouest, le sud et le nord pour nous éviter cette confusion ?

Quelle est la route que vous prenez à partir de Labé pour partir à Dalein ou à Lélouma ? Est-elle la même que la route de Tougué ou à Pita ?

Sachez que 80% des publications disponibles sur les réseaux sociaux sont des libres opinions qui nécessitent une vérification.

Les réseaux sociaux sont certes utiles mais ils sont récents. Vous voulez nous démontrer que vous êtes un homme moderne et civilisé (Toubab) ?

J'ose espérer que vous ne remettez pas en cause notre héritage culturel aux prétextes que nos parents qui ne savant pas lire et écrire ou consulter des informations comme vous sur le net ne peuvent désormais rien vous apprendre..
Citer
-2 #31 Alphadjo 31-05-2017 00:00
Diallopita,
Vos propos sur vos supposés gens de Pita que vous citez comme exemples démontrent que vous ne connaissez pas Pita et les structures politiques qui y sont constituées.
Votre BOBIBO est un représentant de l'UPR de Bah Ousmane à Pita et non de l'UFDG de votre Cellou Dalein.
Bobibo a été viré de l'UFDG en 2010 lors de la campagne pour la présidentielle après un détournement de Motos, de l'argent et autres biens destinés à la Fédération de l'UFDG de Pita.
Demandez à Cellou Dalein et les vrais militants de l'UFDG qui sont leurs membres à Pita avant de mélanger vos pédales ici.
Vous ne parviendrez pas à dissimuler les 50 années de gestion de Cellou Dalein avec le PDG-RDA, le PUP et le CNDD contre une prétendue collaboration de Bah Oury avec le RPG-Arc en ciel.
La présence hebdomadaire et discrète de Cellou Dalein chez Alpha Condé à Sekoutoureyah, son salaire de collabo rémunéré à hauteur de 17 millions de francs guinéens par jour et le nouveau statut d'autorité morale de l'UFDG que Cellou Dalein a attribué à Damaro à la demande d'Alpha Condé pour le conseiller, l'orienter, l'accompagner, l'inspecter et influencer ces décisions, vont trouver vos banales justifications chez Bah Oury pour que vous ayez un semblant de conscience tranquille.
Sachez qu'avec votre opportuniste Cellou Dalein Diallo, vous ne parviendrez jamais à travestir la vérité pour lui dédouaner de ces nombreux crimes politiques et économiques en Guinée.
Il semble d'ailleurs que Cellou Dalein serait en pleine négociation pour monnayer l'idée d'un 3ème mandat pour Alpha Condé ou pour l'homme qu'Alpha Condé aura choisi pour le succéder.
Quand Cellou Dalein a rencontré sa nouvelle femme Kadiatou Bah et voulait se marier, il a poussé son cynisme en envoyant la pauvre Halimatou Dalein dans la rue pour manifester afin qu'elle se fasse tuer comme tous les jeunes morts de l'axe de la démocratie que Cellou Dalein sollicitaient autrefois.
Alpha Condé qui connaissait déjà les infidélités de Cellou Dalein avec Kadiatou Bah et de son projet de fiançailles à travers les Damaro et Cie, a refusé de tuer ou de maltraiter la naïve Halimatou et en faire une handicapée à vie.
Le projet diabolique ourdi par Cellou Dalein va capoter à cause de la baraka de la pauvre et malheureuse Halimatou,Dalein Diallo.
Cellou Dalein finira néanmoins par trahir sa naïve femme et se marier avec celle qu'il rencontrait déjà depuis plus de 2 ans et avec qui il entretenait une relation extraconjugal.
Ce triste sort de Halimatou démontre comme d'habitude que Cellou Dalein a d'autres préoccupations que la lutte pour la démocratie et le développement de la Guinée.
La préoccupation de votre Cellou Dalein Diallo sera désormais la gestion de sa colossale fortune pillée en Guinée, ses épouses et les courtisanes.
Bref. le projet de Cellou Dalein Diallo et son clan pour la Guinée est tout sauf politique.
À Vouloir comparer la lutte politique de Bah Oury aux crimes politiques de Cellou Dalein Diallo est une insulte à l'histoire de notre lutte.
Mais à bien vous lire, nous comprenons que vous ne connaissez ni Pita, ni l'histoire politique de notre pays, encore moins l'histoire de Bah Oury ou celle de Cellou Dalein Diallo.
Quel dommage !
Citer
-5 #30 K. Ba 30-05-2017 01:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Aicha :

Le village de Dalein qui est plus proche de Lélouma centre, a failli basculer comme une sous-préfecture de Lélouma lors de la mise en œuvre de l'acte fondateur de la préfecture de Lélouma en 1974. Il aura fallu toutes les chaudes larmes de Saïfoulaye Diallo pour supplier Sékou Touré de maintenir les arrondissements de Dalein et de Kankalabé dans ce qu'on appelait jadis la région administrative de Labé (préfecture).
Pauvre Saïfoulaye Diallo !

Google map t'aurais permis d'éviter cette bourde. Lélouma est situé au nord-ouest de Labé. Pour s’y rendre, il faut prendre la route de Popodra.. Dalein est au nord...
Ensuite, Kankalabé fut toujours rattaché à Dalaba du temps du PDG. Pauvre Ai-Saifoulaye!!! Pour cet exposee qui se voulait savant mais n'est que pédant !
LOL
K. Ba
Citer
-4 #29 COMOLAM 29-05-2017 18:27
Citation en provenance du commentaire précédent de T.Diallo :
Bah Oury Alias Aicha (Woury), à quoi servent votre incommensurable Culture, votre infinie Connaissance si vous êtes incapable de Savoir qui vous êtes et ce que vous valez? Pauvre de vous! C'est triste et j'ai mal pour vous. Je ne souhaite à personne de subir votre sort! Quelle déchéance!! Quelqu'un qui fut deuxième Personalité d'une Structure de la taille de l'UFDG soit réduite aujourd'hui à se faire passer pour une femme dans les forums pour espérer exister.
Écoutez, courir derrière les Sages ou fanfaronner sur le net, déguisé en femme ne vous mèneront nulle part. Maintenant que vous savez que vous n'êtes pas ce que vous pensiez être, demandez pardon à la direction puis demandez pardon aux militants du parti, vous serez REaccepté sous réserve. Votre bannissement (écarter ce qui est néfaste) de l'UFDG serait reconsidéré en sursis avec mise à l'épreuve. Si votre conduite prouve votre bonne foi, on passera l'éponge. Sinon vous serez remis à la porte et cette fois ce serait pour toujours. Maintenant vous savez quoi faire.


@ T.Diallo alias Thiernodjo Gorko Soussey;

Tu fuir la débat avec la Dame Aicha, le pseudo n'importe peu, sinon les Compini Foulou-foulou, Badou etc.....Sont pleins sur Gbassi, je pense la Dame aicha, est une habituer de notre forum, tu ne peut pas continuellement te caché, sous ce prétexte pour te dédouaner de ses questions pertinentes, où bien mieux vaut signé forfait jeune-homme, elle assume bien sa position.
Citer
+5 #28 mosaic 29-05-2017 18:01
@ Aicha. Peut etre que je me trompe mais j'ai l'impression que T Diallo est fatigué des querelles entre personnalités au sein de l'Ufdg. Moi je crois qu'à un moment donné il faudrait que Ba Oury crée son parti afin d'eviter toute manipulation venant de Cellou, de Alpha et aussi et surtout toute manipulation de Oury lui meme à l'encontre de Cellou en fonction des cirscontances soit tragiques ( Mort de Koula) ou recemment l'affaire des 500 millions car toute cette confusion ne sert qu'à l'expert Es Phd de la confusion permanente le President Alpha Conde.

J'ai discuté avec un partisan de Bah Oury me disant si réellement Cellou veut être President de la Republique et moi je rajoute peut il être tant que le statut de Ba Oury ne sera pas clarifié?
Bien à vous!
Citer
-2 #27 Alphadjo 29-05-2017 11:21
Kaou Labé,
Vous dites avoir des amis d'enfance presque partout en Guinée. Question : qui sont vos amis de Lalya et de Guémé dans Pita ?
Citer
+1 #26 Alphadjo 29-05-2017 11:14
T. Diallo
Ne fuyez pas le débat contradictoire avec Aicha. Après tout c'est vous qui avez provoqué sa réaction. Si vous vous dérobez maintenant, vous allez nous priver les intéressantes informations qu'Aicha propose d'échanger avec vous. Ma génération ignore certains détails de l'histoire de notre pays passés au temps du PDG-RDA.
Alors, soyez courageux.
Citer
-2 #25 DialloPita 29-05-2017 03:06
Aicha mo Oury mo Conde Alpha, dites quelle est la seule personnalité de Pita qui appuie votre héros, Oury le fuyard. Aucune ! De El Hadj Bano à Ousmane Bobibo a BML du Lynx. Aucun ! Bah Oury est orphelin politique à Pita. Il est du côté des ethno-fascistes mandingues après son pacte avec le diable Alpha Koné. Bah Oury s’est fait hara-kiri. Il chante les réalisations d’Alpha Koné comme un vulgaire griot. Diallo T ne te fatigue pas. Je connais le petit opportuniste là. Comme l’autre héritier de Siradio, il pense que la couronne lui revient de droit. Le Fouta a compris. Ce ne sont que nos enfants qui meurent sur l’asphalte de la route Le Prince de Conakry. Ce sont nos femmes et enfants qui ont été violées et assassinés à Conakry. Le calvaire continue depuis la création de la république maudite. Alors Oury va ramper derrière ton maître Condé Alpha. Cireur de bottes du Mandingue ! Tu auras le poste de conseiller comme l’autre parasite.
Citer
+2 #24 Aicha 28-05-2017 22:38
Kaou Labé,

Merci pour la sollicitation qui concerne mon témoignage sur les actes civils et politiques rationnels identifiés chez Bah Oury.

Mais avant de commencer, je vous informe que je viens souvent lire les articles et éventuellement les commentaires sur ce site. Cela dit, il m'arrive de vous lire aussi tout comme vos autres collègues pour apprendre des informations complémentaires qui accompagnent chaque article. Je tiens à féliciter tout le monde même si je ne partage pas certaines positions partielles et passionnelles. Mon avis est un constat et n'a pas vocation à mettre en cause le principe de la légitimité d'un débat démocratique contradictoire.

En 2016, vous aviez commenté un article publié sur ce site au sujet de Bah Oury en affirmant le connaître depuis son enfance au Sénégal et son adolescence en France. Un certain " Kaou Mamou " vous avait porté la contradiction en contestant ici certaines de vos allégations sur Bah Oury.

Je vous informe que contrairement à vous, je ne suis pas une militante d'un parti politique. Simplement, je trouve injuste que l'on s'acharne sans fondement contre quelqu'un, en l'occurrence Bah Oury, et de manière inhumaine, sans réagir alors que l'on peut et doit le faire à un moment donné.

Revenons à votre question avec l'espoir que le mot " RATIONNEL " ne sera pas galvaudé.

Force est d'admettre que le parcours de Bah Oury est devenu une succession de plusieurs éléments historiques qui méritent d'être consignés dans un livre bibliographique.

Notez que les faits ci-après, constituent simplement un petit résumé pour introduire les actes civils et politiques posés par Bah Oury :

1 - La décision des parents de Bah Oury de s'exiler au Sénégal à l'époque de la révolution guinéenne pour offrir à leurs enfants de meilleures conditions de vie et d'études.

2 - La prise de conscience de Bah Oury dès son enfance de doubler les efforts pour égaler les enfants sénégalais et les nombreux autres enfants des exilés du monde entier qui étudiaient avec lui et qui, eux, disposaient plus de moyens matériels et autres privilèges.

3 - La discipline, l'ordre, le sérieux, le travail assidu et la pugnacité de Bah Oury, allant de l'école primaire au lycée qui résulteront par son statut de major à l'examen national de baccalauréat et l'obtention du premier prix de l'lauréat en sciences exacts des mains de Léopold Sédar Senghor, alors président du Sénégal et une bource d'études supérieures en France octroyée par l'Etat Sénégalais.

4 - Le 3 avril 1984, le CMRN lance l'appel en direction des guinéens exilés de rentrer au pays pour contribuer à consolider et à enraciner l'Etat de droit libéral proclamé et à lancer les jalons du développement économique et social de la Guinée postcommuniste.

Comme plusieurs autres guinéens, Bah Oury entendra l'appel et sera poussé par son fibre patriotique à tout abandonner en France pour rentrer au pays et contribuer à bâtir une nouvelle Guinée.

5 - Malgré son statut de banquier en Guinée, Bah Oury, au lieu de courtiser le pouvoir et de profiter pour piller la Guinée comme les criminels politiques et économiques de notre pays, il entre dans la dissidence en s'inscrivant dans l'opposition clandestine vers la fin des années 1980. Bah Oury rejoindra le grand mouvement national des étudiants guinéens d'alors, avec lesquels il portait les mêmes convictions politiques et démocratiques.

6 - Parallèlement à la lutte politique clandestine, Bah Oury contribuera à constituer un groupe d'intellectuels engagés pour organiser la naissance de la nouvelle société civile guinéenne. Leur effort aboutira à la création de l'Organisation Guinéenne pour la Défense des Droits de l'Homme (OGDH).

7 - L'éveil des forces vives de notre nation, impulsé par la détermination des étudiants avec la participation active de la nouvelle société civile embryonnaire dont Bah Oury fut membre, convoquera le peuple de Guinée à la première et grande manifestation pacifique pour exiger et obtenir du régime politique d'alors, l'ouverture de la Guinée à la démocratie et au multipartisme intégral, Cette grande manifestation sera réprimée dans le sang au pont 8 novembre mais, elle permettra au Général Conté de peaufiner sa prise de conscience sur l'inéluctable ouverture de notre pays à démocratie, comme proposé dans le discours à la nation du CMRN le 3 avril 1984.

8 - Le Général Conté constituera sans tarder une commission chargée de rédiger une loi fondamentale. Celle-ci va consacrer la création de toutes les institutions de notre pays et la reconnaissance des droits et les libertés individuels et collectifs de notre peuple.

Enfin. Bah Oury est le dépositaire de l'acte constitutif de l'UFDG, le premier parti politique national de l'opposition en Guinée. De plus, l'UFDG est historiquement le plus grand parti politique de notre pays depuis l'indépendance.

La listes des actes civils et politiques réalisés par Bah Oury est longue et j'espère que ces quelques éléments introductifs souffriront comme exemples adéquats de faits rationnels actés par Bah Oury.

Bah Oury est surtout un patriote, démocrate, républicain, légaliste, libéral et progressiste. Mais ça aussi est une autre histoire. N'Est-ce pas ?
Citer
-4 #23 Kaou Labe 28-05-2017 22:29
@ Baren Soumah ,
Mr Soumah , vous fates UNE FIXATION Sur mon suppose soutien a Cellou . C'est votre DROIT !
Mais , soyez , au moins HONNETE ! Dans mon post , je fais remarquer a AICHA que parmi " les incompetents et criminels qui ont mis notre pays dans la situation acutelle , figure CELLOU DALEIN DIALLO " !
Comment voulez-vous me preter le " Courage " de mourir pour ce dernier ? Franchement ...!
Politiquement , des annees lumieres nous separent CDD et moi .
Notre lien est TOUT AUTRE . Il n'est pas seant d'en parler sur le NET .
Le monde etant petit , un jour si on se rencontre , je vous dirais bien des choses . J'en espere pareil , de vous .
Seules les montagnes ne se rencontrent pas .
Happy Memorial Day !
Citer
-5 #22 T.Diallo 28-05-2017 17:44
Bah Oury Alias Aicha (Woury), à quoi servent votre incommensurable Culture, votre infinie Connaissance si vous êtes incapable de Savoir qui vous êtes et ce que vous valez? Pauvre de vous! C'est triste et j'ai mal pour vous. Je ne souhaite à personne de subir votre sort! Quelle déchéance!! Quelqu'un qui fut deuxième Personalité d'une Structure de la taille de l'UFDG soit réduite aujourd'hui à se faire passer pour une femme dans les forums pour espérer exister.
Écoutez, courir derrière les Sages ou fanfaronner sur le net, déguisé en femme ne vous mèneront nulle part. Maintenant que vous savez que vous n'êtes pas ce que vous pensiez être, demandez pardon à la direction puis demandez pardon aux militants du parti, vous serez REaccepté sous réserve. Votre bannissement (écarter ce qui est néfaste) de l'UFDG serait reconsidéré en sursis avec mise à l'épreuve. Si votre conduite prouve votre bonne foi, on passera l'éponge. Sinon vous serez remis à la porte et cette fois ce serait pour toujours. Maintenant vous savez quoi faire.
Citer
-6 #21 Comolam 28-05-2017 17:42
EL-HADJI 500 MILLIONS ( Nouveau beau-frère de Kao Labé): Après avoir empocher l'argent, à épouser une deux femme aujourd'hui dimanche à Labé, sa nouvelle Femme est Mme Kadiatou Bah, la sœur de l’Imam de Labé El hadj Badrou Bah, ditons pour faire revivre l'empire théocratique de Macina!

C’est la nouvelle du jour dans la cité de Karamoko Alpha mo Labé. Cellou Dalein Diallo, le Chef de file de l’opposition guinéenne s’est marié à nouveau ce dimanche 28 mai 2017 à Labé, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations, la nouvelle épouse du leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée répond au nom de Kadiatou Bah. Elle est une sœur au Grand Imam de Labé, El hadj Badrou Bah. La nouvelle coépouse de Hadja Halimatou Dalein Diallo vit à Conakry, nous apprend une source proche de la famille du Président de l’UFDG.

Le mariage religieux s’est fait alors que Cellou Dalein Diallo poursuit son séjour du côté de la France.
Citer
-7 #20 Comolam 28-05-2017 16:14
Webmaster de Gbassi, les hackers de UDFG on bloqués l'article de Mme Laure Karcher, veiller vérifier SVP
Citer
+2 #19 Aicha 28-05-2017 03:28
T. Diallo,

Votre réaction à mon commentaire est hors sujet. Vous ne contestez pas les faits par des arguments valables et responsables. Vous laissez exploser votre petite colère à chaque fois que les carences et la fourberie de Cellou Dalein Diallo, votre chef de clan sont exposés.

Vos petites réactions sectaires semblent attester l'extrémité de votre penchant religieux. Sériez-vous un petit " OUSTAZ ? "

En effet, votre charabia semble blâmer la présence d'une femme capable de démasquer vos tares dans un espace que votre tête souhaite réserver qu'aux hommes.

Vous m'appelez " Bah Oury " parce que votre secte religieuse ne vous autorise pas à discuter avec une femme d'égal à égal ? Il se trouve d'ailleurs que vous n'êtes pas à votre première fois. À chaque fois que je dépose un écrit ici, vous entrez en tranche, perdez la raison et bavez des insanités de l'antiquité telles, traite négrière, communisme, apartheid, colonisation ou indépendance pour nous faire croire que vous êtes une personne cultivée. Quel mamayah !

Si toutefois ces sujets vous passionnent, nous pourrions alors sérieusement envisager de les aborder ici et à votre guise. Pour ma part, je suis convaincue que vous êtes pauvre en culture générale et jouez au perroquet.

Admettez que Cellou Dalein est un savant mélange de tous vos sujets. Il est facile de démontrer le comment Cellou Dalein Diallo rançonne sa communauté en Guinée et à l'extérieur comme un négrier ou comment il opère la ségrégation contre ses bienfaiteurs qui vous ont accueilli dans le parti.

Aussi, vous pratiquez de l'apartheid sur vos sujets domptés ce sans oublier les corvées et autres travaux forcés inhumains et dégradants (vos militants sont arbitrairement détenus dans toutes les prisons du pays sans aucune assistance et des dizaines de jeunes sont morts) auxquels ils sont soumis sous la menace du chantage, de la suspension ou de l'exclusion pouvant parfois aller jusqu'à la prison (Le cas des sages de Dalein) ou la mort (Mohamed Koula Diallo).

Cellou Dalein Diallo est un négrier communiste qui a colonisé sa communauté et pratique sur elle les tristes méthodes de l'apartheid. Bref, votre mentor Cellou Dalein est un vulgaire " Hitler " qui terrorise les citoyens de son village et un petit " Peter Botha " qui pratique l'apartheid par la ségrégation, la division, la menace, l'exclusion et le meurtre pour mieux parvenir à terroriser et à exploiter les ressortissants du Foutah Djallon.

Bah Oury est le fondateur de l'UFDG et par conséquent, il demeure votre bienfaiteur. Bah Oury est un bâtisseur qui n'a pas besoin de votre charité ou vos mains secourables et meurtriers.

Bah Oury connaît ses droits et les procédures judiciaires. Son rétablissement aux statuts de fondateur et Vice-Président de l'UFDG par la justice de son pays est une leçon d'histoire destinée aux opportunistes accoutumées à passer leurs énergies et leurs temps à piller la Guinée et les biens d'autrui.

Je reviendrais après sur les origines historiques du fait portant l'amputation de ton Kankalabé-Congolais par Sékou Touré à la suite de l'échec du projet séparatiste Katangais initié par Moïse Kapend Tshombé et Joseph Kasa-vubu.

Des témoignages affirment qu'en 1972, Saïfoulaye Diallo avait, par vanité, commis une des rares erreurs historiques devant Sékou Touré. Il s'agissait d'un des 7 péchés capitaux commis par excès de parole, d'un Saïfoulaye Diallo pourtant peu bavard. Sékou Touré se comportera alors comme s'il n'avait rien entendu ou compris. Deux ans après, il punira autrement son ami et compagnon Saïfoulaye pour le tuer à petits feux sans avoir à le pendre, l'exécuter ou lui expédier au camp Boiro et inscrire la lettre " D " (diète) sur la porte de sa petite et misérable cellule.

Ainsi, tu sauras alors ce que Kankalabé représentait comme défi pour Saïfoulaye Diallo, pour les gens de Labé et pour les ressortissants de Kankalabé.

Ce choc persiste de nos jours encore et le retour de Kankalabé dans Labé fait partie des ambitieux projets secrets de Cellou Dalein pour, dit-il, laver l'humiliation subi par son oncle Saïfoulaye, Pour ce faire, il faudrait d'abord qu'il soit élu.

Saïfoulaye Diallo pensait pourtant être parvenu à mettre Labé à l'abri des conséquences des actes politiques de Sékou Touré après sa trahison des leaders du Foutah et la division des sages du Foutah. Il comprendra par la suite que Sékou Touré était lui-même un traître qui détestait et se méfiait des traîtres.

Après le charcutage de Labé, tout le monde savait désormais que Sékou Touré n'avait pas ou plus d'amis. La prétendue amitié historique entre les camarades Sékou Touré et Saïfoulaye Diallo n'était finalement autre qu'une utopie.

L'histoire entre Cowboy et Condo boy !
Citer
-2 #18 Tountouroun 27-05-2017 21:50
Ceux qui accusent Bah Oury en invoquant qu'il ne se rende pas souvent chez lui à Pita sont priés de trouver d'autres arguments pour l'accuser.

Contrairement à Bah Oury, Cellou Dalein vient souvent à Labé pour répondre à l'invitation de ses militants qui sont menacés par la dynamique de l'implantation des mouvements de soutien d'Alpha Condé qui pullulent activement et de partout dans la ville et dans nos villages.

Cellou Dalein vient à Labé mais n'arrive que très rarement dans son village natal.

Il faut rappeler aussi que Bah Oury est un homme qui respecte profondément la culture et les traditions africaines imprégnées à la fois de la Guinée et du Sénégal.

Par contre Cellou Dalein n'hésite pas à embarquer nos sages qui, souvent son ses doyens et parmi eux des Imams pour les envoyer au camp Elhadj Oumar Tall de Labé et les faire chicoter par les militaires avant d'ordonner de les emprisonner s'il est contrarié par eux. Cellou s'arrange toujours pour avoir ses amis hauts gradés dans le commandement du camp.

Les électeurs du village de Dalein n'osent pas, depuis l'avènement de la démocratie en Guinée en 1992, voter pour un autre parti politique que celui proposé par Cellou Dalein.

Avant ils votaient tous pour le PUP. Maintenant, ils votent tous pour l'UFDG au risque d'être ou de se voir sévèrement punis.

Le jour où Cellou Dalein ira rejoindre un autre parti encore, tous nos parents de Dalein vont le suivre non pas par conviction, mais de peur de subir sa colère et répression violence.

Cellou Dalein est le seul fonctionnaire de Labé qui ose menacer et humilier nos parents. La route pour aller dans son village est l'une des plus mauvaise de la Guinée et son village n'a ni eau ni électricité.

S'il fallait un choix à faire, je préfère de loin une personne qui respecte ses parents en étant loin d'eux qu'une autre qui vient à chaque fois pour insulter et humilier ses parents.

Wassalam !
Citer
+1 #17 Baren SOUMAH 27-05-2017 21:45
Citation en provenance du commentaire précédent de Kaou Labe :
@ Aicha ,
Je fais partie de ces 3 Millions d' exiles de 1968 . Je le suis encore ! Un demi siècle ! Toute une vie !
Je rationalise les evenements de chez nous en general , mais je n'arrive pas a trouver DU RATIONEL chez OURY !
...
Juste envie de le comprendre POLITIQUEMENT .
Bien a vous .

HYPOCRISIE QUAND TU NOUS TIENS...
Si vous vous voulez vraiment rationnaliser comme vous dites, que pensez-vous de quelqu'un qui a ete oblige de fuir son pays en 1968, qui a ete contraint de passer plus d'un demi-siecle dans des pays a democratie tres avancee, qui a combattu toutes les dictatures de son pays d'origine, et qui soutien bec et ongle un politicien corrompu,complice exemplaire de ces memes dictatures.
Pas seulement le fait de toujours vouloir ridiculiser Bah Oury et le faire taire, mais la maniere et les methodes utilisees pour atteindre ce but donnent raison a tous ceux qui pensent que l'UFDG version CDD est un vrai danger pour le futur de la Guinee. Les faits sont tetus: CDD a ete un fonctionnaire qui s'est immensement enrichi dans l'administration, a achete l'UFDG a Ba Mamadou... Que lui trouvez-vous donc de si ... rationnel au point de vouloir mourrir pour lui.
Citer
+5 #16 Aicha 27-05-2017 19:49
DialloPita,

Votre réaction est fondée sur la passion. Un des sérieux gros problème de votre mentor Cellou Dalein Diallo, réside dans son héritage d'une culture politique communiste et révolue avec l'échec de la pérestroïka et l'effondrement du MUR de BERLIN.

Ne prétendez-vous pas que Cellou Dalein est un opposant en raison de vos tentatives de charges contre Bah Oury ?

Au juste c'est quoi un opposant politique pour vous ? Comme Cellou Dalein n'a aucune culture démocratique à vous transmettre, vous ne parviendrez jamais à comprendre qu'en démocratie, une opposition permet aussi aux citoyens d'être informés de manière contradictoire sur la politique conduite par le gouvernement et leur proposer une alternance sur la base d'un programme qui doit être réalisable.

Des courants politiques progressistes peuvent également revendiquer au sein des partis et les ensembles politiques des plans de restructurations pour adapter lesdites structures au real politik du pays concerné.

Cellou Dalein n'a jamais formé ni éduqué ses nouveaux adhérents à la culture politique. Plusieurs jeunes de l'UFDG sont arrivés à ce constat et son entrain de rompre les rangs. Oury Intello en est une illustration. D'autres comme vous sont biberonnés par les berceuses de Cellou Dalein et veulent tenter de l'absoudre de ses crimes politiques et économiques.

De deux choses l'une : soit vous ne connaissez pas Cellou Dalein et soit vous ne connaissez pas la Guinée.

Vous êtes qui déjà ? Vous seriez DIALLOPITA ?

Dites-nous alors de quelle famille, quel quartier, village ou ville de Pita êtes-vous originaire ?
Citer
+1 #15 Aicha 27-05-2017 19:04
Mosaic,

Merci pour votre interpellation qui, elle, est dénudée de passion et d'émotion. Comme vous le savez déjà, Bah Oury fut illégalement et injustement exclu par un petit groupe d'individus constitué en catimini par Cellou Dalein en violation fragrante des textes constitutifs de l'UFDG.

Bah Oury saisira alors la justice pour faire valoir ses droits et sera effectivement rétabli dans ses droits.

Les avocats de Cellou Dalein ont d'ailleurs déposé un recours contre la décision judiciaire du TPI auprès de la Cour d'appel.

La fallacieuse tentative d'exclusion de Bah Oury par Cellou Dalein, s'est soldée par une victoire judiciaire en faveur du cofondateur de l'UFDG contre le cofondateur du PUP.

La tempête de Cellou Dalein contre la décision du TPI de Dixinn, finira certainement, ce de fil en aiguille, à la Cour suprême de notre pays qui tranchera alors en dernier recours.

En attendant, la décision judiciaire qui a rétabli Bah Oury dans ses droits de fondateur, militant et Vice-Président de l'UFDG, efface définitivement la déclaration faite en catimini par Cellou Dalein et son petit groupe, dont certains comme Ousmane Gaoual, ne sont même pas habilité par les textes à participer à un quelconque vote relatif à la prise de telles décisions au sein des instances de l'UFDG.

Rappelons que les Gawal et autres encore comme Thianguél, ne sont autres que de simples conseillers dont le statut est voulu et décidé unilatéralement par Cellou et Cellou Dalein lui seul.

Lesdits conseillers de Cellou n'ont aucune légitimité d'un militant classique qui est dépositaire d'un parcours et qui est au bénéfice d'élections au sein des organes locaux et nationaux du parti.

Les conseillers de Cellou Dalein relèvent uniquement de son pouvoir discrétionnaire. Cellou peut les nommer ou les révoquer de leurs fonctions respectives sans que cet acte ne mette en cause les statuts et le règlement intérieur de l'UFDG. Autrement dit, les conseillés de Cellou sont membres uniquement du cabinet de Cellou. Le Cabinet peut utiliser des conseillers apolitiques et leur statut est extrastatutaire.

C'est ainsi que Cellou Dalein avait alors réuni ces gens pour commettre une double violation (forme et fond) des textes et les procédures prévus par le système de règlement de différends au sein de l'UFDG.

Cellou Dalein a confondu les pratiques du système de règlement de différends au PUP sous Lansana Conté à celui qui prévaut à l'UFDG avec les Bah Mamadou et les Bah Oury et auquel, il n'avait encore ni la connaissance et ni expérimenté.

Selon la décision du Tribunal de première instance de Dixinn (TPI), rendue dans le cadre du litige relatif à la procédure d'exclusion au sein du l'UFDG et ayant opposé les Sieurs Cellou Dalein et Bah Oury, le dernier est rétabli dans son honneur de fondateur de l'UFDG et dans ses fonctions de Vice-Président du Parti.

l'UFDG n'est pas le PUP. Cellou Dalein a appris à ses dépends qu'il ne violera pas les textes de l'UFDG comme ils le faisaient au PUP sans s'exposer aux conséquences.

Si Cellou Dalein est si courageux, compétent et populaire que certaines personnes veulent le prétendre ici, qu'il aille alors créer son parti politique comme son cousin Saliou Bella Diallo et ses amis Ousmane Kaba, Mamadou Sylla et Kassory Fofana au lieu de s'agripper à n'importe quel prix à un parti dont il discriminait et sabotait autrefois.

Rappelons qu'entre Bah Oury et Cellou Dalein Diallo au sujet de l'UFDG, c'est Cellou Dalein qui est l'intrus par le truchement du Doyen Bah Mamadou pour lui éviter l'humiliation nationale subie auprès des militants du RPR de Siradio Diallo et de Bah Ousmane.

Bah Oury est et demeure le fondateur et le Vice-Président de l'UFDG ce, jusqu'à la prochaine décision judiciaire qui sera prise par un tribunal de degré supérieur et qui invaliderait la décision du TPI de Dixinn.

Enfin, Bah Oury ne se présentera pas à une élection au nom d'une autre formation politique outre que l'UFDG.

Bah Oury peut aussi, de son propre gré, décider de démissionner avant de s'engager politiquement ailleurs.
Citer
0 #14 Youssouf Bangoura 27-05-2017 10:29
3 Aicha, je fais parti de ces 3 millions exilés de 1968, je le suis encore " dit KAOU-LABE haha, pourtant, le grand " dictateur " SEKOU TOURE est mort depuis 34 ans, dites nous pourquoi vous êtes toujours exilé ?
Bon en vérité ( ma vérité à moi ), les " 3 millions des guinéens " n'ont pas fui la dictature de SEKOU TOURE, ils ont fui pour leurs biens matériels, ce qui est encore largement répandu aujourd'hui . L'exil strictement politique ne concernait qu'une poignée des guinéens sous SEKOU TOURE, inexistant sous GAL CONTE et une toute petite dizaine sous AC . Les deux derniers régimes guinéens ( CONTE / AC ) réputés " beaucoup moins " violents que celui de SEKOU TOURE ( selon les anti PDG ) ont vu le nombre des guinéens candidats à l'exil, s' explosé .
Conclusion, on ne fuit pas de la dictature en GUINEE, on fuit pour les biens matériels ( je fais partie de ceux-là moi aussi ) .
Citer
-4 #13 Kaou Labe 26-05-2017 20:22
@ Aicha ,
Je fais partie de ces 3 Millions d' exiles de 1968 . Je le suis encore ! Un demi siècle ! Toute une vie !
Je rationalise les evenements de chez nous en general , mais je n'arrive pas a trouver DU RATIONEL chez OURY !
Et dire que je le connais depuis son arrivee a Dakar , venant de THIES , avec son regete pere , pour son inscription a VAN VO . C'etait un adolescent .
Quelques observations :
- Il lutte contre Lansana Conte qui le met , injustement , en prison , mais SIEGE dans son Gouvernement ( qque soit la raison ) .
- Il s'oppose aux " incompetents et criminels qui ont plonge notre pays dans la situation actuelle " . ( je vous cite ) . Parmi CEUX-CI figure CELLOU DALEN DIALLO !
Et pourtant , il en fait le PRESIDENT de " SON PARTI " !
- Il s'oppose a ALFA CONDE qui a abattu tant de militants de " Son Parti " , qui l'accuse de TENTATIVE D'ASSASSINAT , d'atteinte a la surete et a la securite de l'Etat , et le condamne a PERPETUITE par contumace !
Il n'etait pas seul . Et pourtant , il accepte " Cette Grace " individuelle de ce meme Alfa , et vient tranquillement vivre a Conakrymes et cesse de s'opposer a celui-ci . Et pourtant Alfa n'a ni ameliore les conditions de vie de nos concitoyens , ni assure leur securite , et encore moins respecte ce qui nous sert de Constitution , sur quoi IL A JURE .
En fait , c'est le meme Alfa qu'il a combattu en 2010 . Peut-etre en pire , puisqu'ayant a sa disposition TOUS les moyens de NOTRE ETAT .
Aicha , s'il vous plait , peut-etre que VOUS , vous pourrez m'aider a " Rationaliser " TOUT CA !
Rien de Personnel contre OURY ,et encore moins LABE vs PITA ( lol ) . Mes meilleurs amis sont de LALIA et GUEME .
Juste envie de le comprendre POLITIQUEMENT .
Bien a vous .
Citer
0 #12 DialloPita 26-05-2017 14:03
Détester le comportement, la trahison du minable Bah Oury, n’a rien n’avoir avec la haine des intellectuels Dame Aicha. Oury Kigna, s’exile, que dis-je, fuit héroïquement vers la douce France. La, notre leader bien-aimé, au lieu de ‘networker’ pour élargir l’audience de l’UFDG à l’extérieur, tire sur CDD et l’opposition. CDD se battait dans les rues de Conakry avec les autres manifestants pour éviter l’étouffement complet du Fouta après le vol de l’élection de 2010. Alpha tire sur Cellou et les malheureux manifestants, Oury Kigna tire vaillamment sur Cellou. Quel héros, ou zéhero comme dirait le grand Sassine. Depuis son retour, il n’est pas revenu à Pita que je sache. Dis-lui de tenir un meeting à Pita pour mesurer sa popularité. He knows better Sister. Bah Oury ne vise que son intérêt personnel. Il n’est pas un homme d’équipe. Le Professeur Sow en sait quelque chose ! Qu’il arrête de gémir, de pleurnicher auprès des sages du Fouta pour retrouver une popularité a jamais perdue. Cellou ne daigne même pas te répondre. Tu es victime de ton opportunisme. Nous qui étions derrière toi se sont senti trahi. Ça n’à rien n’avoir avec Cellou. Les gens que tu as abandonné végètent toujours en prison. Pauvre de toi ! Le salaire de ta trahison est l’inimité a jamais des tiens. Reste auprès de ton maitre Alpha Koné
Citer
0 #11 T.Diallo 26-05-2017 09:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Aicha :
La Guinée est le seul pays Africain, pour ne pas dire seul au monde, qui déteste ses intellectuels.

Les intellectuels guinéens qui, de surcroît, sont des patriotes engagés dans la lutte politique de notre pays depuis les années 1990, sont diabolisés et les criminels politiques et économiques de la Guinée sont magnifiés souvent par leurs progénitures ou encore leurs clans et autres réseaux mafieux qui s'associent pour continuer à piller la Guinée.

Vous souhaitez éliminer ou faire taire les Bah Oury pour continuer à promouvoir des personnages incompétents et criminels qui ont plongé la Guinée dans la situation sociopolitique lamentable actuelle ? Et pourquoi les plus méritants de nos vaillants combattants continueront de nos jours encore à subir le langage impérialiste de votre éducation communiste hérité de la culture politique et révoléutionnaire Saïfo-sekoutoureyenne ?

Connaissez-vous la Guinée et les causes de nos malheurs politiques, économiques, environnementaux et socio-culturels actuelles ? Sinon, comment oseriez-vous insinuer que Bah Oury, un intellectuel guinéen reconnu en Afrique et dans le monde, mais aussi un combattant pour la liberté et la dignité de ses concitoyens et surtout, un démocrate qui milite pour le développement de la Guinée serait l'homme politique à diaboliser pour lui ôter son statut de HEROS POLITIQUE NATIONAL et lui fourvoyer votre statut imaginaire de vulgaire PARIAS ?

Bah Oury est un héros politique guinéen qui, à cause de ses convictions politiques patriotiques, universelles et sacrées, fut victime de la barbarie de tous les régimes politiques guinéens ce, de Lansana Conté à Alpha Condé, en passant par Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté.

Pour vos petites mémoires, notez la rétrospective des faits politiques et historiques ci-après :

1 - Bah Oury fut arbitrairement accusé, arrêté et emprisonné en 1992 par le régime militaire du Général Conté pour tentative de déstabilisation de son régime politique.

2 - En septembre 2009, Bah Oury fut tabassé au stade du 28 septembre par le régime politique d'exception du CMDD, dirigé par le Capitaine Moussa Dadis Camara.

3 - En novembre 2010, Bah Oury fut menacé par le Général Sékouba Konaté avec un pistolet chargé et pointé sur sa tempe au domicile de Cellou Dalein Diallo à Dixinn, devant Cellou et Halimatou Dalein, Tibou Kamara, Général Baldé, Général Toto Camara et Jean Marie Doré, aux prétextes qu'il empêche Cellou Dalein Diallo de s'engager à reconnaître la victoire de Alpha Conté lors de l'élection présidentielle de 2010.

4 - En juillet 2011, le régime politique du professeur-président Alpha Condé, accusera Bah Oury d'ourdir un complot pour renverser le régime socialiste de notre république bananière et pour tentative d'attenter à la vie du professeur-président Condé Alpha.

C'est ainsi, à la suite d'un simulacre procès, effectué par des juges incompétents, opportunistes et corrompus, Bah Oury sera sauvagement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une saisine de l'ensemble de ses biens mobiliers et immobiliers.

5 - En 2016, l'ancien ministre et premier ministre du Général Conté, en la personne de son excellence Monsieur Cellou Dalein Diallo, refusera l'audite de la gestion de l'UFDG et le plan de la restructuration de celle-ci proposé objectivement par Bah Oury, le visionnaire vice-président et fondateur du parti.

Coincé, vexé et inquiet d'être exposé, humilié et exclu du parti, Cellou Dalein s'inspirera alors des méthodes de son oncle Saïfoulaye Diallo du PDG-RDA pour tenter de nuire définitivement à Bah Oury en l'éliminent sournoisement de la vie politique de notre pays, après l'avoir arbitrairement et nuitamment exclu du parti qui l'a accueilli après sa désertion au PUP.

A rappeler qu'avant l'avènement du CMRN, la famille de Bah Oury fut, comme de nombreuses autres familles guinéennes, victimes du premier régime politique sanguinaire de Sékou Touré, qui expédia près de 3 millions guinéens en exil forcé entre 1968 et 1982.

La logique voudrait que vous appreniez d'abord l'histoire de notre pays et le rôle joué par chacune de nos famille et l'ensemble de nos acteurs politiques actuels et anciens avant de charcuter verbalement un des dignes fils de la Guinée, illustré par Bah Oury.

Enfin, pourquoi vous associez PITA à vos petites et calomnieuses charges contre Bah Oury ?

Dites-nous alors de quelle préfecture vous êtes originaire et nous comparerions ici et maintenant la contribution historique des vaillants fils de Pita dans la lutte pour l'émancipation de notre peuple avec les ressortissants de votre préfecture. Si vous le souhaitez, nous pourrions aborder toutes les périodes Africaines, soient l'Afrique précoloniale, coloniale et celle dite postcoloniale ce, de l'indépendance à nos jours.

Bah Oury est le cofondateur de l'UFDG et s'est battu de toutes ses forces pendant des décennies pour fédérer des patriotes valeureux de notre pays et en faire le parti politique le plus grand, le plus structuré et le plus dynamique de la Guinée et en Afrique.

Jamais dans l'histoire de l'Afrique indépendante, un parti politique n'a encore égalé l'engagement, l'organisation, le dynamisme et la pugnacité des militants et les sympathisants de l'UFDG. Mais personne ne raconte que l'UFDG est l'œuvre d'un fils de PITA ou ne reconnaît en Bah Oury son génie politique.

Les Barry3, Bah Mamadou, Bah Ousmane, Bah Oury, Mouctar Diallo et bien d'autres encore braves fils de Pita, savent qu'un parti est une institution politique nationale, un outil destiné à l'ensemble des citoyens guinéens épris de liberté, de justice sociale, de démocratie et de progrès.

Ces grands leaders politiques de notre pays susmentionnés sont tous, contrairement à d'autres, engagés dans la lutte politique bien avant l'avènement de la démocratie et le multipartisme intégral dans notre pays.

Sachez qu'un jour ou l'autre, l'histoire politique de notre pays rendra justice à nos vaillants combattants comme Bah Oury et d'autres encore. Ils entreront alors dans le panthéon de la conscience collective de notre nation et y demeurer pour toujours comme des exemples à suivre pour les générations à venir.

L'histoire châtiera aussi les opportunistes qui se sont révélés n'êtres autres que des criminels politiques et économiques avérés. De plus, leurs mémoires seront éternellement hantées par les martyrs de notre nation, morts pour défendre notre pays et nos libertés.

Informations utiles :

1 - Kigna est le village d'origine de Bah Oury qui est situé à seulement 4 Km du centre ville de Pita (Chef lieu de la préfecture).

2 - Dalein est le village d'origine de Cellou Dalein Diallo qui est situé a environ 19 Km du centre ville de Labé (Chef lieu de la préfecture).

À noter que le village de Dalein qui est plus proche de Lélouma centre, a failli basculer comme une sous-préfecture de Lélouma lors de la mise en œuvre de l'acte fondateur de la préfecture de Lélouma en 1974. Il aura fallu toutes les chaudes larmes de Saïfoulaye Diallo pour supplier Sékou Touré de maintenir les arrondissements de Dalein et de Kankalabé dans ce qu'on appelait jadis la région administrative de Labé (préfecture).

Saïfoulaye devait alors faire le douloureux choix entre " soit Dalein dans Lélouma ou Kankalabé dans Dalaba " .

Le malheureux Saïfoulaye choisira le maintien de la sous-préfecture de Dalein dans Labé et sacrifiera malgré lui la sous-préfecture de Kankalabé qui, elle, sera intégrée à dans préfecture de Dalaba.

Saïfoulaye Diallo ne parviendra jamais à empêcher son compagnon de lutte et ami Sékou Touré à disloquer la région administrative de Labé. Sékou Touré amputera finalement les préfectures de Lélouma et de Koubia ainsi que la sous-préfecture de Kankalabé.

Meurtri et impuissant, Saïfoulaye tombera définitivement malade et se morfondra pour toujours. Qui disait que " Politiki Magnin ! "

Pauvre Saïfoulaye Diallo !


Bah Oury alias Aicha (wouri), votre yèrèfô kaba la nous on s'en fout! Si vous voulez dites que vous avez été le seul qui a mené à l'abolition de l'esclavage, à l'Indépendance des Etats Unis, la Révolution Française, à la Fin de l'Apartheid, à la fin du Communisme, du Nazisme, du Sionisme, terrorisme et du que sais je!!!! Nous détestons des gens qui se disent intellectuel comme vous Bah Oury! Réveillez vous et revenez à la réalité si vous souhaitez être repris dans l'UFDG ou continuez à rêver en pensant que vous êtes ce que vous êtes loin d'être et vous ne serez jamais. Vous avez votre place au sein de ce parti mais vous êtes loin, très loin d’être indispensable.

Par ailleurs, en quoi Kankalabé serait sacrifié au fait qu’elle ait été ralliée à Dalaba au lieu de Labe ? Ou bien Dalaba c’est au Congo?
Citer
0 #10 mosaic 26-05-2017 04:09
Juste une question. Dans le cas où Ba Oury souhaiterait se presenter à la candidature à la Presidence de la Republique; osera t il le faire en creant son propre parti ou sous la baniere UFDG?

Bref est ce que Gorko Soussay sachant que l'election presidentielle c'est la rencontre entre un homme et le Peuple.

Bien à vous
Citer
0 #9 Alphadjo 26-05-2017 02:55
Bravo Aicha et félicitation pour ce rappel historique véridique, limpide et crédible.

La Guinée est divisée entre deux camps : les conservateurs composés de criminels politiques et économiques qui sentent que leurs privilèges sont menacés par la lutte pour l'instauration d'un Etat de droit dans notre pays, et les progressistes qui se battent depuis plusieurs décennies pour l'avènement de la démocratie, l'Etat de droit et le développement économique de la Guinée.

Force est de constater que c'est sont les mêmes acteurs et descendants du PDG-RDA de Sékou Touré qui ont accompagné le CMRN de Lansana Conté et soutiennent actuellement le RPG-Arc-en ciel d'Alpha Condé.

L'électricité, l'eau, l'emploi de jeunes, les infrastructures, la sécurité, le respect de nos libertés, entre autres, n'est pas leurs préoccupations. Ils préfèrent se retrouver encore en bandes organisées pour piller les maigres ressources du pays et se redistribuer des milliards de nos francs, destinés à la construction de notre pays pour les générations à venir.

Leurs clans peuvent toujours venir sur les réseaux pour dénigrer Bah Oury en l'accusant d'être le responsable de tous les crimes politiques et économiques de notre pays. Seulement, ces bandes organisées doivent savoir que le vaillant peuple de Guinée connaît les actes posés par chacun de nos dirigeants.

Continuez à piller la Guinée et à vous moquer des guinéens. Au moment venu, chaque criminel politique et économique de notre pays répondra de ses actes devant le peuple et l'histoire. À bon entendeur !
Citer
-6 #8 Aicha 25-05-2017 23:03
La Guinée est le seul pays Africain, pour ne pas dire seul au monde, qui déteste ses intellectuels.

Les intellectuels guinéens qui, de surcroît, sont des patriotes engagés dans la lutte politique de notre pays depuis les années 1990, sont diabolisés et les criminels politiques et économiques de la Guinée sont magnifiés souvent par leurs progénitures ou encore leurs clans et autres réseaux mafieux qui s'associent pour continuer à piller la Guinée.

Vous souhaitez éliminer ou faire taire les Bah Oury pour continuer à promouvoir des personnages incompétents et criminels qui ont plongé la Guinée dans la situation sociopolitique lamentable actuelle ? Et pourquoi les plus méritants de nos vaillants combattants continueront de nos jours encore à subir le langage impérialiste de votre éducation communiste hérité de la culture politique et révoléutionnaire Saïfo-sekoutoureyenne ?

Connaissez-vous la Guinée et les causes de nos malheurs politiques, économiques, environnementaux et socio-culturels actuelles ? Sinon, comment oseriez-vous insinuer que Bah Oury, un intellectuel guinéen reconnu en Afrique et dans le monde, mais aussi un combattant pour la liberté et la dignité de ses concitoyens et surtout, un démocrate qui milite pour le développement de la Guinée serait l'homme politique à diaboliser pour lui ôter son statut de HEROS POLITIQUE NATIONAL et lui fourvoyer votre statut imaginaire de vulgaire PARIAS ?

Bah Oury est un héros politique guinéen qui, à cause de ses convictions politiques patriotiques, universelles et sacrées, fut victime de la barbarie de tous les régimes politiques guinéens ce, de Lansana Conté à Alpha Condé, en passant par Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté.

Pour vos petites mémoires, notez la rétrospective des faits politiques et historiques ci-après :

1 - Bah Oury fut arbitrairement accusé, arrêté et emprisonné en 1992 par le régime militaire du Général Conté pour tentative de déstabilisation de son régime politique.

2 - En septembre 2009, Bah Oury fut tabassé au stade du 28 septembre par le régime politique d'exception du CMDD, dirigé par le Capitaine Moussa Dadis Camara.

3 - En novembre 2010, Bah Oury fut menacé par le Général Sékouba Konaté avec un pistolet chargé et pointé sur sa tempe au domicile de Cellou Dalein Diallo à Dixinn, devant Cellou et Halimatou Dalein, Tibou Kamara, Général Baldé, Général Toto Camara et Jean Marie Doré, aux prétextes qu'il empêche Cellou Dalein Diallo de s'engager à reconnaître la victoire de Alpha Conté lors de l'élection présidentielle de 2010.

4 - En juillet 2011, le régime politique du professeur-président Alpha Condé, accusera Bah Oury d'ourdir un complot pour renverser le régime socialiste de notre république bananière et pour tentative d'attenter à la vie du professeur-président Condé Alpha.

C'est ainsi, à la suite d'un simulacre procès, effectué par des juges incompétents, opportunistes et corrompus, Bah Oury sera sauvagement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité avec une saisine de l'ensemble de ses biens mobiliers et immobiliers.

5 - En 2016, l'ancien ministre et premier ministre du Général Conté, en la personne de son excellence Monsieur Cellou Dalein Diallo, refusera l'audite de la gestion de l'UFDG et le plan de la restructuration de celle-ci proposé objectivement par Bah Oury, le visionnaire vice-président et fondateur du parti.

Coincé, vexé et inquiet d'être exposé, humilié et exclu du parti, Cellou Dalein s'inspirera alors des méthodes de son oncle Saïfoulaye Diallo du PDG-RDA pour tenter de nuire définitivement à Bah Oury en l'éliminent sournoisement de la vie politique de notre pays, après l'avoir arbitrairement et nuitamment exclu du parti qui l'a accueilli après sa désertion au PUP.

A rappeler qu'avant l'avènement du CMRN, la famille de Bah Oury fut, comme de nombreuses autres familles guinéennes, victimes du premier régime politique sanguinaire de Sékou Touré, qui expédia près de 3 millions guinéens en exil forcé entre 1968 et 1982.

La logique voudrait que vous appreniez d'abord l'histoire de notre pays et le rôle joué par chacune de nos famille et l'ensemble de nos acteurs politiques actuels et anciens avant de charcuter verbalement un des dignes fils de la Guinée, illustré par Bah Oury.

Enfin, pourquoi vous associez PITA à vos petites et calomnieuses charges contre Bah Oury ?

Dites-nous alors de quelle préfecture vous êtes originaire et nous comparerions ici et maintenant la contribution historique des vaillants fils de Pita dans la lutte pour l'émancipation de notre peuple avec les ressortissants de votre préfecture. Si vous le souhaitez, nous pourrions aborder toutes les périodes Africaines, soient l'Afrique précoloniale, coloniale et celle dite postcoloniale ce, de l'indépendance à nos jours.

Bah Oury est le cofondateur de l'UFDG et s'est battu de toutes ses forces pendant des décennies pour fédérer des patriotes valeureux de notre pays et en faire le parti politique le plus grand, le plus structuré et le plus dynamique de la Guinée et en Afrique.

Jamais dans l'histoire de l'Afrique indépendante, un parti politique n'a encore égalé l'engagement, l'organisation, le dynamisme et la pugnacité des militants et les sympathisants de l'UFDG. Mais personne ne raconte que l'UFDG est l'œuvre d'un fils de PITA ou ne reconnaît en Bah Oury son génie politique.

Les Barry3, Bah Mamadou, Bah Ousmane, Bah Oury, Mouctar Diallo et bien d'autres encore braves fils de Pita, savent qu'un parti est une institution politique nationale, un outil destiné à l'ensemble des citoyens guinéens épris de liberté, de justice sociale, de démocratie et de progrès.

Ces grands leaders politiques de notre pays susmentionnés sont tous, contrairement à d'autres, engagés dans la lutte politique bien avant l'avènement de la démocratie et le multipartisme intégral dans notre pays.

Sachez qu'un jour ou l'autre, l'histoire politique de notre pays rendra justice à nos vaillants combattants comme Bah Oury et d'autres encore. Ils entreront alors dans le panthéon de la conscience collective de notre nation et y demeurer pour toujours comme des exemples à suivre pour les générations à venir.

L'histoire châtiera aussi les opportunistes qui se sont révélés n'êtres autres que des criminels politiques et économiques avérés. De plus, leurs mémoires seront éternellement hantées par les martyrs de notre nation, morts pour défendre notre pays et nos libertés.

Informations utiles :

1 - Kigna est le village d'origine de Bah Oury qui est situé à seulement 4 Km du centre ville de Pita (Chef lieu de la préfecture).

2 - Dalein est le village d'origine de Cellou Dalein Diallo qui est situé a environ 19 Km du centre ville de Labé (Chef lieu de la préfecture).

À noter que le village de Dalein qui est plus proche de Lélouma centre, a failli basculer comme une sous-préfecture de Lélouma lors de la mise en œuvre de l'acte fondateur de la préfecture de Lélouma en 1974. Il aura fallu toutes les chaudes larmes de Saïfoulaye Diallo pour supplier Sékou Touré de maintenir les arrondissements de Dalein et de Kankalabé dans ce qu'on appelait jadis la région administrative de Labé (préfecture).

Saïfoulaye devait alors faire le douloureux choix entre " soit Dalein dans Lélouma ou Kankalabé dans Dalaba " .

Le malheureux Saïfoulaye choisira le maintien de la sous-préfecture de Dalein dans Labé et sacrifiera malgré lui la sous-préfecture de Kankalabé qui, elle, sera intégrée à dans préfecture de Dalaba.

Saïfoulaye Diallo ne parviendra jamais à empêcher son compagnon de lutte et ami Sékou Touré à disloquer la région administrative de Labé. Sékou Touré amputera finalement les préfectures de Lélouma et de Koubia ainsi que la sous-préfecture de Kankalabé.

Meurtri et impuissant, Saïfoulaye tombera définitivement malade et se morfondra pour toujours. Qui disait que " Politiki Magnin ! "

Pauvre Saïfoulaye Diallo !
Citer
-1 #7 Camara 25-05-2017 11:32
Bah Oury perd du temps.Il aurait dû créer son parti et gagner en temps à l'image de Ousmane Kaba.
J'ai appris qu'il préparerait une attaque contre Dalein et certains membres du conseil politique de l'Ufdg.
Citer
-4 #6 saikou thieltorgel 24-05-2017 23:20
OURY KIGNA,
Tu fais feu de tout bois. Rends-toi à l’évidence. Tu es un cadavre politique. Tu me fais vomir! Tu fais honte à Pita ! Rends le tablier au lieu de jouer au petit griot du mandingue
Citer
-1 #5 Tiekourani 24-05-2017 16:45
Ah Bah Oury cet homme sans lois ni principes. (?) prêt à tout pour broyer du " dalein". Il s'associerait même au diable pour casser et tuer Cellou.

Je n'aime pas Cellou des caméléon de la trempe de Bah non plus.
Citer
0 #4 Bouba 24-05-2017 10:52
AU SUJET DE LA VENTE DES MAISONS ET LES TERRES DU GENERAL LANSANA CONTE,

Pourquoi ce silence complice d'Elhadj Sékhouna Sounah, le Kountigui contesté qui s'est soudainement évertué à s'autoproclamer " Chérif " de la base côte, habilité par je ne sais quoi, à se substituer à l'Etat guinéen sous l'autorité d'Alpha Condé pour décréter (décider) unilatéralement sa volonté de déterminer qui doit désormais acheter des maisons et des terres chez lui en basse côte ?

Force est d'admettre qu'après Dyna Salifou, le Général Lansana demeure encore le majestueux symbole contemporain de la basse côte (indépendance) qui présidera aux destinées de la Guinée pendant près d'un quart de siècle.

Ainsi, un mois après la sortie comique du Kountigui, les biens immobiliers du Général-Président qui ont une double valeur historique à la fois pour la Guinée et la basse côte, se vendent comme des petits pains en basse côte ce au grand désespoir du petit comité des " Cousins " du Général, constitué par le député Aboubacar Soumah,, également cousin d'Elhadj Sékouna Soumah.

La logique voudrait que les biens immobiliers du Général Lansana Conté soient le leitmotiv de la mise en œuvre des récentes décisions menaçantes et absurdes du Kountigui relatives au boycottage de toute tentative de vente et/ou l'achat de biens immobiliers en basse côte. N'Est-ce pas ?

Si le Kountigui ne rejoint pas le petit comité constitué par son cousin et ami Aboubacar Soumah pour s'opposer courageusement devant la justice contre la scandaleuse vente des biens immobiliers du Général Conté, qui d'autres seront alors les victimes de son imagination fertile qui prône l'idée d'empêcher la vente et l'achat de biens immobiliers en basse côte quand le besoin des propriétaires terriens se ferait sentir ?

Les autres familles sans défense de la basse côte qui souhaitent vendre leurs biens immobiliers se verront-elles êtres soumises au règlement forcé et caché d'un droit (impôt) coutumier auprès du Kountigui Sékhouna Soumah ?

Sacré Kountigui !
Citer
-1 #3 Kaou Labe 23-05-2017 17:01
En Guinee , il y a CEUX qui s'opposent a ALFA CONDE ( pas au RPG ) et CEUX qui s'opposent a CELLOU DALEN ( pas a l'UFDG ) !
BAH OURY fait partie de " CEUX-QUI-S'OPPOSENT-A CELLOU DALEN " !
Est - il OPPOSANT ?
NB : Il n'est , evidenment pas seul !
Citer
+3 #2 Africain 23-05-2017 13:32
A l’instar d’autres commentaires sur cette affaire de 500 millions, M. Bah Oury est ici dans la droite ligne d’un "théorème" de Charles Pasqua (homme politique français décédé depuis) dans sa version paraphrasée :

"Quand son AMI avec qui on scellé une sorte d’allégeance politique étrange, pourrait bien être emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce qu’on OUBLIE PRESQUE que cet AMI est responsable de tout ou encore de cet "enrichissement illicite"" ; et ainsi porter la responsabilité sur l’autre qui n’a rien demandé.
Chapeau bas l’"artiste" !
Citer
+2 #1 Bangus 23-05-2017 11:17
Dans le fond en occultant de l'analyse sur l'octroi du budget de CFO, je suis totalement en accord avec Bah Oury

Cependant dans sa guéguerre avec CDD, il est facile de constater sa malhonnêtété.
Quand il dit :

" Ainsi la pratique autocratique de gouvernance dont il est coutumier a amené des mesures d’exclusions des partis qui ont exprimé des points de vue divergents. C’est le cas avec l’UFR de Sydia Touré et le Bloc Libéral. "
C'est archi - faux de soutenir que c'est CDD qui a exclu l'UFR de l'opposition Républicaine.
Personne n'a exclu Sydia de quoique ce soit. C'est lui-même qui a dit, qu'il n'est plus de l'opposition Républicaine... Et le fait qu'il se soit rapproché de la mouvance en plus de la presence de Tall dans le gouvernement font dire à tous les observateurs honnêtes que L'UFR logiquement ne doit plus se reclamer de l'opposition.
Donc Mr Bah cette partie de votre analyse est une grosse coquille. Le reste je suis preneur.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir