Depuis l’échec de ce fameux accord du 12 Octobre 2016, qui était un véritable attentat contre la démocratie, les politiques ont reçu à entrainer leur petit monde sur des chemins tordus, à travers des propagandistes bénévoles, parlant de tout sauf l’essentiel. Ils ont reçu à faire taire des analystes politiques qui ne se retrouvent plus dans le vacarme...

Ils parlent en évitant le débat sur les immenses défis du renouveau politique. Ici et là, le bavardage a remplacé le discours : le PRAC n’a rien fait, le 3ème mandat, le salaire du chef de file de l’opposition...

-Le PRAC n’a rien fait je suis souvent tenté de poser cette question à  l’opposition : Si vous êtes sure que la Guinée a une Constitution qui garantie la non recevabilité d’une éventuelle candidature du Prof Alpha Conde pour un 3ème mandat, alors pourquoi vous perdez  votre temps à passer au peigne fin son bilan, en lieu et place de votre programme politique, social et économique ? Pourquoi vous n’utilisez pas votre temps à vulgariser votre programme si vous en avez ?

 Si le PRAC n’a rien fait pourquoi vous ne nous présentez pas vos éléments de comparaison ? Par rapport à qui on compare les actions du Président de la République ? À ceux qui ont bradé les chemins de fer, les compagnies aériennes et minières, mis Fria à genoux, saboter toutes les Institutions républicaines, abandonné le système sanitaire et scolaire, détruit l’Administration Publique ? C’est à ceux là qu’on compare le Président de la République ? Ou alors à ceux qui ont pris le pays en otage pendant onze ans(11) sans élections?

Le renouveau politique par une jeunesse frustrée, qui dans sa grande majorité n’aura connue que le chômage, formée dans un système LMD qui ne correspond à rien dans la vie pratique, sinon qu’enrichir les fondateurs des Universités privées, est un immense défi.

Personne n’en parle !

Pendant un quart de siècle ils se sont acharnés sur l’avenir des enfants, aujourd’hui majeurs désespérés, de telle sorte que ceux qui nous proposent leur retour au pouvoir, devraient être collectivement traduis devant une cours pénale, pour crime contre l’humanité : ils ont détruit 22 générations de  jeunes cadres. L’auto critique n’est pas à l’ordre du jour

-le chef de file de l’Opposition : du début à la fin cela reste confus pour moi, bon je suis bête ; alors je vous demande. Il s’agit d’un salaire ou d’un budget ? Doit-on débloquer le budget de fonctionnement d’une Institution qui n’a ni personnel ni siège ?

 Ma deuxième question pour vous : on paie le chef de file de l’Opposition pour quoi  faire ? Ne  pas embêter le Pouvoir, ou alors pour bruler des pneus à Ratoma, afin de faire croire à la Communauté Internationale l’existence  du pluralisme politique en Guinée ? Ou encore le Président de la Rue Publique mérite un salaire ?

Quelques soient les raisons, le mal est plus profond que ça. Cellou Dallein a acheté l’UFDG, il est libre de le revendre comme il veut.  Tout le monde sait qu’en Guinée les Partis Politiques sont des entreprises privées à coloration ethnique, sans responsabilité ni moralité.  Chaque parti politique appartient à son président fondateur qui n’a qu’un seul programme : s’enrichir. Pour eux, devant l’argent il n’y a ni Dieu ni Patrie.

Tous les arrangements sont possibles, parce que nous n’avons pas de Constitution ! Aucun d’eux n’en parle ! Ils dénoncent les 500 millions, mais pas la Constitution qui permet de telles immoralités, parce qu’ils espèrent tous toujours recevoir une parie de ce magot.

 Payer une organisation privée pour s’opposer au Gouvernement ? Seulement en Afrique !

Le véritable défi de l’Afrique sera le renouveau de cette classe politique archaïque, rompue aux techniques clientélistes, par des jeunes frustrés, exigeants, pas forcement bien formés académiquement, mais mieux informés grâce aux nouvelles technologies, plus individualistes et indépendants, évoluant dans leurs pays qui manquent de moyens techniques, technologiques et financiers pour  les accueillir ou encore mal accueillis en occident qui les radicalise. Cette jeunesse voit son heure venir et elle est impatiente.

Comment gérer ce flux d’hommes nouveaux aux horizons différents, pleins d’énergie par des politiciens archaïques allergiques au changement ?  Voici notre défi en Afrique. 

Ce débat est il d’actualité dans les états major politiques guinéens ? Non ! À l’ordre du jour depuis 1992 il n’y a que deux sujets : Le Code Electoral et Divers.

 « J’ai attiré l’attention du Président sur le retard pris dans l’application des dispositions de l’accord politique du 12 octobre 2016. J’ai égrené les décisions qui n’ont pas connu même un début d’application. Comme le lancement de l’appel d’offres pour le recrutement du cabinet chargé d’auditer le fichier électoral.

J’ai dit qu’on n’avait aucune lisibilité sur la date de l’organisation des élections communales. Et que malgré tous les engagements pris jusque maintenant on ne sent pas une volonté des autorités et de la CENI d’aller de l’avant dans la mise en application de ces importantes dispositions », Cellou Dallein Diallo…. même refrain…Play, replay and replay over again.

Toumba accusé d’être le témoin principal de l’une des plus grandes tragédies de notre histoire, est arrangé au chapitre des faits divers, avec des avocats payés pour banaliser le crime. Ils font plus de vacarmes qu’un marché, et se prennent pour des opposants politiques. Peut être qu’ils font du théâtre pour distraire l’opinion public ; si c’est le cas j’avoue qu’ils sont des mauvais comédiens …..IL s’agit de mort d’hommes en masse, ce  n’est pas drôle du tout ! Et par contre s’ils ont raté leur ligne de communication, il est temps qu’ils se confient aux professionnels du métier. Le Ministre de la justice ne devrait pas être leur cible…

Ben Daouda Toure

Aframglobal gmail.com

Commentaires   

+1 #2 Shams deen 01-06-2017 18:33
Ce type je l'ai rencontré a pieds avec de grosses gouttes de sueurs juste près du siège de CELLCOM.
Monsieur a force de haïr pour haïr on finit par se devoiler.,toi même est convaincu que mis a part des vas et viens que ton bonhomme ne contrôle strictement rien ,la tête plongée dans l'éther allez savoir .
Pour les 500mios ,si tu as un minimum d'honnêteté dans ta démarche il faut poser les questions a AC .
Pour rappel ,nous attendons toujours le démocrate autoproclamé qui n'ose pas organiser la moindre élection.
Personnelle ment je ne te laissera d'oublier que ton champion n'est rien pour s'attaquer aux autres,un peu de décence dans la critique.
Citer
+5 #1 Kaou Labe 30-05-2017 22:53
Ben Daouda ,
Demandez a Alpha Conde !
" S'agit il d'un salaire ou d'un budget " ?
Demandez a Alpha Conde .
" Doit on debloquer le budget de fonctionnement d'une institution qui n'a ni personnel ni siege " ?
Demandez a Alpha Conde .
" On paie le chef de l'opposition pour quoi faire " ?
Demandez a Alpha Conde .
Ben Daouda , vous posez les bonnes questions aux mauvaises personnes .
Alpha Conde ( Votre vagabond , vous vous souvenez ? ) a voulu un chef de file de l'opposition avec tout le tralala qui suit dans les republiques bananieres . Il l'a obtenu .
Demandez lui POURQUOI , et fiche nous la paix !
Laissez nous respire !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir