kandjaLe problème de notre fameux professeur est qu’il pense qu’on dirige ou développe un pays par la bouche ou par les théories sans aucun plan cohérent et réaliste. Un dirigeant clairvoyant et compétent en a besoin plus que ça. Promettre de donner les tablettes à tous les étudiants est une promesse économiquement impossible et n’a aucun sens sur le plan éducatif, en tout cas pour la Guinée...

Je voulais dire que les étudiants guinéens ont besoin d’autres choses plus que des tablettes.

Dans un pays où certains étudiants s’arrêtent en suivant les cours pour faute de salles, les enseignants chercheurs n’ont pas tous des ordinateurs, les bus en manquent sérieusement, les bourses d’entretiens retardent, … sans oublier la faible qualité de formations reçues, on n’en a guère besoin de promesse non-sens. Les constructions de nouvelles universités publiques, remplir les bibliothèques avec des accès d’internet, augmenter le nombre de bus, égaliser les bourses d’entretiens au SMIG, mettre les professeurs dans les bonnes conditions de travail, donner les bourses à tous les meilleurs licenciés avec les mentions excellentes ou au premier de chaque département, … auraient été plus cohérents et amélioreraient significativement notre système éducatif.

Cependant, humilier un président donne une mauvaise image de la jeunesse et son éducation ; comme un président se doit toujours d’être serein en toutes circonstances. David Palmer, président des États-Unis dans la série 24 Heures Chrono, a dit : « Les dirigeants sont censés faire preuves de sang-froid au-delà des limites humaines ». C’est la moindre des choses qu’on entend de la part d’un chef: l’explication de son projet ou des éventuels obstacles à son aboutissement heureux dans le calme et dans la sagesse. Sous d’autres toits, sa vie politique en dépendra naturellement.

Ibrahima Kandja Doukouré, New York, USA

Commentaires   

0 #5 Laure Karcher 15-06-2017 18:18
Merci COMOLAM pour les informations que vous donnez.

TRAORE: Effectivement les tablettes ne sont pas gratuites. 900 000 francs guinéens ai-je entendu. Mais elles peuvent être données à crédit .....

Le PR a probablement pris cette mesure pour pallier ou atténuer un peu les difficultés liées à l'insuffisance des 'infrastructures et des équipements. Il reste qu'un palliatif n'est pas un remède. Et que le gouvernement a trop tardé.
Citer
+2 #4 Traoré 11-06-2017 21:04
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Laure Karcher :
Sur ce point, je suis d'accord avec vous, Ibrahima Kandja Doukouré. Il y a d'autres priorités que les tablettes (dont la distrubution a été reprise, depuis quelques jours après le coup de colère du président Condé).

La faculté de médecine a-t-elle enfin un plateau technique correct ? Ce sont les équipments qui permettent aux futurs médecins d'acquérir les connaissances pratiques indispensables. On se pose des questions concernant le logement des étudiants, les bourses, etc Tout ne peut pas être confié au privé. La réhabilitation des bâtiments et l'équipement minimal des écoles primaires et secondaires publiques s'impose .

Sur ces points, l'opinion n'a aucune visibilité. A se demander si le gouvernement s'y intéresse vraiment....


@ Laure Karcher;

C'est vrai la communication gouvernementale est défaillante, surtout envers la grande majorité de la populations analphabète de notre pays ( parent d’élève etc..) dans nos langues nationales, il me semble qu'elle ( com.gouvernementale) à pour cible des lettrés et bailleurs de fond, et puis le Gouv réagit au lieu d’agir, sinon depuis plusieurs mois les construction des blocs Administratifs, labo et autres logistique sont très avancé, à 65% à Gamal et à l'Université de Labé, comme finale équipement des labos nécessaire pour une formation universitaire en médecine, même hier je suivais sur RTG, le don d'équipement de didactique pour les écoles des infirmières de Kindia, Labé, Kankan etc...

Ce manque d'équipement ou voir même, la non prévision des labo dans cette facultés de médecine dans le publique et privée ,sont l'une des causes de la suspension des orientations des étudiants dans ces filières cette année académique, il faut dire aussi, qu'en Guinée, les questions liés à l'Éducation sont beaucoup plus aborder en terme de politique politicienne, que dans le sens d'amélioration du système, les spécialistes du domaine parlent peut, se sont les politiciens qui n'ont aucune idée sur la question, sauf en faire un sujet de propagande et un capital politique et l'électoraliste qui vulgarise n'importe quoi pour désinformer et manipuler les étudiants par ricochet les parents d'élèves ( ex des tablettes).

Pour moi, un étudiant, une tablettes, n'est pas nécessaire pour le moment, tant que les établissements scolaires n'ont pas leur salles d'informatique, et les bibliothèques équipé de médiathèque, cela touchera beaucoup plus de monde, au delà même des étudiants actifs, une question de priorité et d'impact social du projet.


Sauf que ces tablettes ne sont pas gratuites.
Citer
+2 #3 COMOLAM 10-06-2017 18:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Laure Karcher :
Sur ce point, je suis d'accord avec vous, Ibrahima Kandja Doukouré. Il y a d'autres priorités que les tablettes (dont la distrubution a été reprise, depuis quelques jours après le coup de colère du président Condé).

La faculté de médecine a-t-elle enfin un plateau technique correct ? Ce sont les équipments qui permettent aux futurs médecins d'acquérir les connaissances pratiques indispensables. On se pose des questions concernant le logement des étudiants, les bourses, etc Tout ne peut pas être confié au privé. La réhabilitation des bâtiments et l'équipement minimal des écoles primaires et secondaires publiques s'impose .

Sur ces points, l'opinion n'a aucune visibilité. A se demander si le gouvernement s'y intéresse vraiment....


@ Laure Karcher;

C'est vrai la communication gouvernementale est défaillante, surtout envers la grande majorité de la populations analphabète de notre pays ( parent d’élève etc..) dans nos langues nationales, il me semble qu'elle ( com.gouvernementale) à pour cible des lettrés et bailleurs de fond, et puis le Gouv réagit au lieu d’agir, sinon depuis plusieurs mois les construction des blocs Administratifs, labo et autres logistique sont très avancé, à 65% à Gamal et à l'Université de Labé, comme finale équipement des labos nécessaire pour une formation universitaire en médecine, même hier je suivais sur RTG, le don d'équipement de didactique pour les écoles des infirmières de Kindia, Labé, Kankan etc...

Ce manque d'équipement ou voir même, la non prévision des labo dans cette facultés de médecine dans le publique et privée ,sont l'une des causes de la suspension des orientations des étudiants dans ces filières cette année académique, il faut dire aussi, qu'en Guinée, les questions liés à l'Éducation sont beaucoup plus aborder en terme de politique politicienne, que dans le sens d'amélioration du système, les spécialistes du domaine parlent peut, se sont les politiciens qui n'ont aucune idée sur la question, sauf en faire un sujet de propagande et un capital politique et l'électoraliste qui vulgarise n'importe quoi pour désinformer et manipuler les étudiants par ricochet les parents d'élèves ( ex des tablettes).

Pour moi, un étudiant, une tablettes, n'est pas nécessaire pour le moment, tant que les établissements scolaires n'ont pas leur salles d'informatique, et les bibliothèques équipé de médiathèque, cela touchera beaucoup plus de monde, au delà même des étudiants actifs, une question de priorité et d'impact social du projet.
Citer
+4 #2 Shams deen 10-06-2017 16:29
Mme L'aure
C'est de la tête du gouvernement qu'il s'agit ici,vous croyez il me semble a du vent.
Le progrès dans un domaine quelconque procède d'un plan ce que Alpha ne semble pas avoir.
Un prof Préside un pays pendant cinq ,six ans sans la moindre université nouvelle préférant la solution facile qui consiste a enrichir des "fameux fondateurs" doit en principe vous orienter dans votre soutient a ce prof qui reproche aux enfants d'être mal formés alors que lui ne se gène pas de faire les mêmes fautes.
Réveillez vous madame parce-que la vérité est que ce monsieur n'a rien comme plan et plus grave est son manque d'autorité qui découle de soit sa tenue en public ou de sa culture ,le ROI est vraiment NU .
Il
Citer
+1 #1 Laure Karcher 10-06-2017 12:29
Sur ce point, je suis d'accord avec vous, Ibrahima Kandja Doukouré. Il y a d'autres priorités que les tablettes (dont la distrubution a été reprise, depuis quelques jours après le coup de colère du président Condé).

La faculté de médecine a-t-elle enfin un plateau technique correct ? Ce sont les équipments qui permettent aux futurs médecins d'acquérir les connaissances pratiques indispensables. On se pose des questions concernant le logement des étudiants, les bourses, etc Tout ne peut pas être confié au privé. La réhabilitation des bâtiments et l'équipement minimal des écoles primaires et secondaires publiques s'impose .

Sur ces points, l'opinion n'a aucune visibilité. A se demander si le gouvernement s'y intéresse vraiment....
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir