Commentaires   

+3 #28 Laure Karcher 10-07-2017 10:12
Ok, merci à vous Monsieur Traoré pour cet échange. Elle est bien cette idée de reporter l'application de tout amendement cette de cinq ou dix ans. Cela nous éviterait les "stress" politiques !
Citer
+1 #27 Traoré 10-07-2017 08:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Laure Karcher :
J'ai répondu au post 24 de Traoré; le présent post corrige et complète mon précédent post (pas encore publié ce soir dimanche):

CORRECTION: : l'Article 2 ou d'autres articles de la Constitution offriront peut-être une voie de sortie concernant surtout les dispositifs institutionnels à mettre en place pour démocratiser la gestion, réduire par les contrôles, le gaspillage, etc. Le Conseil Economique et social peut s'auto-saisir et faire des recommandations au gouvernement, selon la constitution.
Je ne suis pas spécialiste de ces questions, ne connaîs pas le système administratif guinéen: c'est aux hommes et aux femmes de terrain d'étudier dans les localités, les villes, etc. ce qui pose les problèmes de gestion, et de faire des propositions simples, APPLICABLES par des règles juridiques simplifiées dans des délais très courts (par ex. un responsable détourne les fonds, ou commet d'autres violations, il faut des règles applicables immédiatement (sans passer par les tribunaux) pour le dégager et le remplacer. Toute réforme qui ne prévoit pas exactement comment corriger immédiatement les abus est vouée à l'échec.


Merci Madame pour ces quelques enseignements s'ils sont élucidés et que certaines parties de vos suggestions sont retenues je pense que le peuple de Guinée aurait beaucoup à gagner.
Comme vous l'avez mentionné, un septennat avec un pouvoir élargi au peuple pourra réduire considérablement le CULTE DE LA PERSONNALITÉ qui nous tue en Afrique.
Quand à la Construction, il suffit qu'il y a une réelle volonté politique basée sur l'honnêteté de nos dirigeants et si médication devrait y avoir lieu, il suffirait par exemple de reporter de l'application d'un amendement de 5 ou voire 10 ans afin d'éviter que le Président en place (pas Mr. CONDÉ) ne se serve de la nouvelle Constitution.

Encore merci à vous
Citer
+2 #26 Laure Karcher 09-07-2017 17:39
J'ai répondu au post 24 de Traoré; le présent post corrige et complète mon précédent post (pas encore publié ce soir dimanche):

CORRECTION: : l'Article 2 ou d'autres articles de la Constitution offriront peut-être une voie de sortie concernant surtout les dispositifs institutionnels à mettre en place pour démocratiser la gestion, réduire par les contrôles, le gaspillage, etc. Le Conseil Economique et social peut s'auto-saisir et faire des recommandations au gouvernement, selon la constitution.
Je ne suis pas spécialiste de ces questions, ne connaîs pas le système administratif guinéen: c'est aux hommes et aux femmes de terrain d'étudier dans les localités, les villes, etc. ce qui pose les problèmes de gestion, et de faire des propositions simples, APPLICABLES par des règles juridiques simplifiées dans des délais très courts (par ex. un responsable détourne les fonds, ou commet d'autres violations, il faut des règles applicables immédiatement (sans passer par les tribunaux) pour le dégager et le remplacer. Toute réforme qui ne prévoit pas exactement comment corriger immédiatement les abus est vouée à l'échec.
Citer
+1 #25 Laure Karcher 09-07-2017 12:44
TRAORE (post 24): Merci pour votre remarque. Oui, et à condition qu'il y ait des dispositifs institutionnels redonnant le pouvoir au peuple de Guinée (composé des peuples de toutes les régions), qui démocratisent en responsabilisant et nous débarrassent de cette hyperpuissance de l'Exécutif et de l'hégémonie destructrice des partis politiques en lutte permanente pour le pouvoir, je serais perso d'accord pour un septennat non renouvelable qui permettrait à l'Exécutif de mener à terme son programme. Si au bout de ce temps il n'en a pas réalisé la plus grande partie (comme constaté par une amélioration nette dans la situation des couches populaires et le développement des entreprises nationales et la création d'emplois), la Guinée pourra se choisir un autre gouvernement.
Mais du coup, votre remarque m'a conduite à relire en partie la Constitution guinéenne de 2010, et j'ai constaté que des articles interdisent plus de deux mandats consécutifs ou non, et surtout que l'article 154 interdit toute révision de la durée et du nombre des mandats présidentiels......C'est là un obstacle insurmontable dans l'état actuel des choses.

Dans un article publié sur gbassikolo, le Pr. Kobélé Keita soulignait ce qu'il considérait comme l'incohérence et un manque de légitimité de cette constitution. Il me semble à moi que même si CNT n'avait pas été à proprement parler "élu", sa représentativité (corps de métier, couches sociales....) n'a pas été contestée. Personne n'a vraiment protesté ni exigé de référendum. Il me semble aussi qu'il y a une incohérence à proclamer la "souveraineté du peuple" dans la Constitution (bien, je suis d'accord) et à lui interdire en même temps de réviser certaines parties de cette constitution.

L'article 2 pourrait peut-être fournir une voie de sortie..
Citer
0 #24 Traoré 07-07-2017 16:29
Citation en provenance du commentaire précédent de Laure Karcher :
Comme d'habitude, je suis d'accord avec certains commentaires (Oumar Mâci Bah (post 15), Traoré (1er para du post 15 mais pas le reste), Comolam sur les criantes qu'il exprime concernant CDD mais pas sur son soutien à l'article de Ben Daouda;

Ben Daouda Touré, j'ai toujours eu de la sympathie pour vous - et vous vous rappelerez un certain "papier" (privé, non public) que je vous avais balancé il y a quelques années.

Mais là, vraiment, je ne suis pas d'accord avec votre idée de prolongation de mandat. Vous soulignez un point important dans les difficultés de la gouvernance, la dépendace vis-à-vis du calendrier et du financement des bailleurs. Ils mettent des mois à ficeler et financer des projets. Cette dépendance pouvait et peut encore être réduite, si le gouvernement faisait appel aux Guinéens pour les études, les priorités à établir et répartir, l'élaboration, et les plans à l'échelle nationale et si l'on réduisait le gaspillage (disparition des ressources publiques) par des contrôles rapides, impartiaux). Dépendance et délais font perdre sa crédibilité au gouvernement.
Ensuite, je souhaite longue vie et bonne santé au président Condé. Il a déjà fait beaucoup compte tenu de la situation et de la "sociologie" qu'il a trouvées (barrages, infrastractures, une remise en ordre en cours). Mais, à mon avis, cette hyperprésidence (organisée par la Constitution), il faut y mettre fin. Les Guinéens, comme beaucoup d'Africains ont beaucoup de mal à imaginer un chef qui n'est pas tout-puissant, l'homme providentiel, le Messie (pour me faire comprendre). Il faut démocratiser (redonner le pouvoir au peuple de toutes les régions) de la base jusqu'aux niveaux supérieurs. Il faut qu'il gère collectivement, que des sanctions soient appliquées en cas de mauvaise gestion. Il y a des mécanismes institutionnels variés qui peuvent le faire, sans tomber dans un régime purement parlementaire, et sans donner tout le pouvoir aux partis politiques, qui, dans un système hyperconcentré, se battent pour accéder au "pot de miel" et en oublient le pays. L'exécutif restera toujours responsable politiquement, mais comme tous les niveaux seront contraints d'être responsables, de participer à la gestion du pays, d'une part (1) on éliminera ou on neutralisera les dérapages des candidats en qui nous n'avons pas confiance, et (2) La pression populaire sur le seul président de la République sera diffusée entre les divers niveaux. (3) les clivages intercommunautaires seront atténués.
Une étude sommaire (je ne dis pas que c'est le meilleur système, mais cela peut donner des idées et faire comprendre ce que je dis là) du système sud-africain ou éthopien (fédéral) peut nous donner des idées à chacun.
Et le président Condé partira la tête haute, avec tous les avantages et l'honneur dûs à un ancien président.
Votre solution, BDT, ne peut qu'aggraver les conflits à mon avis. Mais je pense que vous êtes en train de "tester" la température de l'eau......!


C'est une bonne réflexion.
Et si on combinait vos solutions proposées à Un SEUL SEPTANAT non renouvelable qui éviterait à tout Président de gaspiller son premier mandant dans la préparation du gagne de la seconde ?
Qu'en pensez-vous ?
Bien à vous !
Citer
+6 #23 Laure Karcher 06-07-2017 13:02
Comme d'habitude, je suis d'accord avec certains commentaires (Oumar Mâci Bah (post 15), Traoré (1er para du post 15 mais pas le reste), Comolam sur les criantes qu'il exprime concernant CDD mais pas sur son soutien à l'article de Ben Daouda;

Ben Daouda Touré, j'ai toujours eu de la sympathie pour vous - et vous vous rappelerez un certain "papier" (privé, non public) que je vous avais balancé il y a quelques années.

Mais là, vraiment, je ne suis pas d'accord avec votre idée de prolongation de mandat. Vous soulignez un point important dans les difficultés de la gouvernance, la dépendace vis-à-vis du calendrier et du financement des bailleurs. Ils mettent des mois à ficeler et financer des projets. Cette dépendance pouvait et peut encore être réduite, si le gouvernement faisait appel aux Guinéens pour les études, les priorités à établir et répartir, l'élaboration, et les plans à l'échelle nationale et si l'on réduisait le gaspillage (disparition des ressources publiques) par des contrôles rapides, impartiaux). Dépendance et délais font perdre sa crédibilité au gouvernement.
Ensuite, je souhaite longue vie et bonne santé au président Condé. Il a déjà fait beaucoup compte tenu de la situation et de la "sociologie" qu'il a trouvées (barrages, infrastractures, une remise en ordre en cours). Mais, à mon avis, cette hyperprésidence (organisée par la Constitution), il faut y mettre fin. Les Guinéens, comme beaucoup d'Africains ont beaucoup de mal à imaginer un chef qui n'est pas tout-puissant, l'homme providentiel, le Messie (pour me faire comprendre). Il faut démocratiser (redonner le pouvoir au peuple de toutes les régions) de la base jusqu'aux niveaux supérieurs. Il faut qu'il gère collectivement, que des sanctions soient appliquées en cas de mauvaise gestion. Il y a des mécanismes institutionnels variés qui peuvent le faire, sans tomber dans un régime purement parlementaire, et sans donner tout le pouvoir aux partis politiques, qui, dans un système hyperconcentré, se battent pour accéder au "pot de miel" et en oublient le pays. L'exécutif restera toujours responsable politiquement, mais comme tous les niveaux seront contraints d'être responsables, de participer à la gestion du pays, d'une part (1) on éliminera ou on neutralisera les dérapages des candidats en qui nous n'avons pas confiance, et (2) La pression populaire sur le seul président de la République sera diffusée entre les divers niveaux. (3) les clivages intercommunautaires seront atténués.
Une étude sommaire (je ne dis pas que c'est le meilleur système, mais cela peut donner des idées et faire comprendre ce que je dis là) du système sud-africain ou éthopien (fédéral) peut nous donner des idées à chacun.
Et le président Condé partira la tête haute, avec tous les avantages et l'honneur dûs à un ancien président.
Votre solution, BDT, ne peut qu'aggraver les conflits à mon avis. Mais je pense que vous êtes en train de "tester" la température de l'eau......!
Citer
-5 #22 COMOLAM 05-07-2017 13:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumar Mâci Bah :
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.


Bonjour M. Comlam

Voulez vous dire qu'au sein du Rpg il n'y a personne qui pourrait achever les programmes de M Condé Alpha à la fin de son dernier mandat ?
Un bon parti politique ne doit pas se résumer à un individu mais à des programmes societaux qu'un autre pourrait conduire pour le bien de son peuple.

Comme vous ne vivez pas en Guinée, j'en suis sûr que c'est ce qui vous pousse à soutenir la présidence à vie de M. Condé Alpha. Ah que le guineen est méchant, égoïste, violent,....


@ Traoré??? Diallo, Baldé, Bah, Barry etc.....

Pour quoi vous voulez nous vendre l'image d'un voleur de bien public, limogé pour faute lourde, le seul dans l'histoire récente de notre pays, il y' à t-il pas un autre fils du Fouta honnête et capable à part Cellou 500 millions?

Soyons sérieux, tant que Alpha Condé est la santé, la volonté de service son pays, par la protection de Dieu, c'est lui notre Candidat, notre choix, même si il y à 1000 autres personne capables, la question ne posé pas, pourquoi le remplacer.

Vous pouvez refuser de voir les réalisations en Guinée, depuis 7 ans, ça c'est votre problème, on le fait pas d'ailleurs pour que vous reconnaissez ou l'appréciez, connaissant votre obsession de notre tour ( tant que nous avions pas pouvoir)

Même si c'est le prophète Mohamed (PSL) qui dirigera la Guinée, vous ne serez contents, vous êtes les éternels insatisfaits.

Donc pour vous on ne peut pas s'appeler Traoré et être contre Alpha Condé? C'est vraiment triste!


@ Oumar Maci Bah;

Nous nous connaissons, très bien maintenant sur ce forum, certains de part leurs styles sont facile à identifier, vous avez le courage de signé vos commentaires par votre nom, mais ce n'est pas le cas de soi-disant "TRAORÉ ,FOUFOU OU KALABANTÉ, sinon on s'en fout qu'il soit Condé comme Shams deen, ou Camara et Keita, mais il faut s'assumer, rester toujours dans la sournoiserie comme CELLOU 500 millions, qui se mari en cachette, prend l'argent de l'Opposition en cachette, falsifie le le décret présidentiel en cachette, que voulez-vous comme modèle aux militants?
Citer
+5 #21 Traoré 04-07-2017 17:12
@ Oumar Mâci Bah.

Malheureusement c'est ce cancer qui tue la Guinée car il est y interdit de critiquer un opposant si vos " Noms de famille " sont historiquement d'une même région.

@ M. Comlam

Je vous dis toujours la même phrase:
Traoré = Comlam = Konaté = Sylla = Camara = Savané = Bangoura = Sow = Barry = Soumah = kamano = Zegbelemou = Tokpa = Baldé = GUINÉE.

Vous pouvez compter sur moi M. Comlam, tant que M. Condé Alpha ne changera pas sa façon de gouverner je n'arrêterai jamais mes critiques et je serai son premier supporteur s'il pose la base de la DÉMOCRATIE et la JUSTICE SOCIALE.

M. CONDÉ ALPHA TRAVERSERA l'OCEAN L'ATLANTIQUE A LA NAGE S'IL S'AVENTURE POUR SE MAINTENIR AU POUVOIR.

Veuillez m'attaquer sur le fond de mon argumentation svp!!!!
Citer
+6 #20 Oumar Mâci Bah 04-07-2017 11:41
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.


Bonjour M. Comlam

Voulez vous dire qu'au sein du Rpg il n'y a personne qui pourrait achever les programmes de M Condé Alpha à la fin de son dernier mandat ?
Un bon parti politique ne doit pas se résumer à un individu mais à des programmes societaux qu'un autre pourrait conduire pour le bien de son peuple.

Comme vous ne vivez pas en Guinée, j'en suis sûr que c'est ce qui vous pousse à soutenir la présidence à vie de M. Condé Alpha. Ah que le guineen est méchant, égoïste, violent,....


@ Traoré??? Diallo, Baldé, Bah, Barry etc.....

Pour quoi vous voulez nous vendre l'image d'un voleur de bien public, limogé pour faute lourde, le seul dans l'histoire récente de notre pays, il y' à t-il pas un autre fils du Fouta honnête et capable à part Cellou 500 millions?

Soyons sérieux, tant que Alpha Condé est la santé, la volonté de service son pays, par la protection de Dieu, c'est lui notre Candidat, notre choix, même si il y à 1000 autres personne capables, la question ne posé pas, pourquoi le remplacer.

Vous pouvez refuser de voir les réalisations en Guinée, depuis 7 ans, ça c'est votre problème, on le fait pas d'ailleurs pour que vous reconnaissez ou l'appréciez, connaissant votre obsession de notre tour ( tant que nous avions pas pouvoir)

Même si c'est le prophète Mohamed (PSL) qui dirigera la Guinée, vous ne serez contents, vous êtes les éternels insatisfaits.

Donc pour vous on ne peut pas s'appeler Traoré et être contre Alpha Condé? C'est vraiment triste!
Citer
+2 #19 Tiekourani 04-07-2017 08:20
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.


Bonjour M. Comlam

Voulez vous dire qu'au sein du Rpg il n'y a personne qui pourrait achever les programmes de M Condé Alpha à la fin de son dernier mandat ?
Un bon parti politique ne doit pas se résumer à un individu mais à des programmes societaux qu'un autre pourrait conduire pour le bien de son peuple.

Comme vous ne vivez pas en Guinée, j'en suis sûr que c'est ce qui vous pousse à soutenir la présidence à vie de M. Condé Alpha. Ah que le guineen est méchant, égoïste, violent,....


@ Traoré??? Diallo, Baldé, Bah, Barry etc.....

Pour quoi vous voulez nous vendre l'image d'un voleur de bien public, limogé pour faute lourde, le seul dans l'histoire récente de notre pays, il y' à t-il pas un autre fils du Fouta honnête et capable à part Cellou 500 millions?

Soyons sérieux, tant que Alpha Condé est la santé, la volonté de service son pays, par la protection de Dieu, c'est lui notre Candidat, notre choix, même si il y à 1000 autres personne capables, la question ne posé pas, pourquoi le remplacer.

Vous pouvez refuser de voir les réalisations en Guinée, depuis 7 ans, ça c'est votre problème, on le fait pas d'ailleurs pour que vous reconnaissez ou l'appréciez, connaissant votre obsession de notre tour ( tant que nous avions pas pouvoir)

Même si c'est le prophète Mohamed (PSL) qui dirigera la Guinée, vous ne serez contents, vous êtes les éternels insatisfaits.

C'est fini comolam, je pense qu'il pète les plomb.
Citer
+6 #18 shams deen 04-07-2017 01:54
Les argumentaires développés dans cet article sont si légers qu'il est inutile d'y perdre son temps.
Monsieur Toure revenez avec des choses un peu plus digests .
Citer
-6 #17 COMOLAM 03-07-2017 23:19
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.


Bonjour M. Comlam

Voulez vous dire qu'au sein du Rpg il n'y a personne qui pourrait achever les programmes de M Condé Alpha à la fin de son dernier mandat ?
Un bon parti politique ne doit pas se résumer à un individu mais à des programmes societaux qu'un autre pourrait conduire pour le bien de son peuple.

Comme vous ne vivez pas en Guinée, j'en suis sûr que c'est ce qui vous pousse à soutenir la présidence à vie de M. Condé Alpha. Ah que le guineen est méchant, égoïste, violent,....


@ Traoré??? Diallo, Baldé, Bah, Barry etc.....

Pour quoi vous voulez nous vendre l'image d'un voleur de bien public, limogé pour faute lourde, le seul dans l'histoire récente de notre pays, il y' à t-il pas un autre fils du Fouta honnête et capable à part Cellou 500 millions?

Soyons sérieux, tant que Alpha Condé est la santé, la volonté de service son pays, par la protection de Dieu, c'est lui notre Candidat, notre choix, même si il y à 1000 autres personne capables, la question ne posé pas, pourquoi le remplacer.

Vous pouvez refuser de voir les réalisations en Guinée, depuis 7 ans, ça c'est votre problème, on le fait pas d'ailleurs pour que vous reconnaissez ou l'appréciez, connaissant votre obsession de notre tour ( tant que nous avions pas pouvoir)

Même si c'est le prophète Mohamed (PSL) qui dirigera la Guinée, vous ne serez contents, vous êtes les éternels insatisfaits.
Citer
+6 #16 Traoré 03-07-2017 08:00
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.


Bonjour M. Comlam

Voulez vous dire qu'au sein du Rpg il n'y a personne qui pourrait achever les programmes de M Condé Alpha à la fin de son dernier mandat ?
Un bon parti politique ne doit pas se résumer à un individu mais à des programmes societaux qu'un autre pourrait conduire pour le bien de son peuple.

Comme vous ne vivez pas en Guinée, j'en suis sûr que c'est ce qui vous pousse à soutenir la présidence à vie de M. Condé Alpha. Ah que le guineen est méchant, égoïste, violent,....
Citer
+7 #15 Oumar Mâci Bah 02-07-2017 22:21
Quelle curieuse argumentation! Mais, préparons nous car il y aura bien d'autres acrobaties verbales d'ici la fin de ce 2ème mandat. Tous les moyens sont bons pour garder à tous prix le pouvoir. Si c'est le temps passé au pouvoir qui développait un pays, la Guinée serait aujourd'hui la première puissance économique de l'Afrique de l'Ouest car nos deux premiers despotes ont gouverné ensemble un demi-siècle (1958-2008), avec de piètres résultats.
Citer
+6 #14 mosaic 02-07-2017 17:38
Tant que la repartition des richesses n'est pas partagées de manières equitables; ce genre de tentation (revision de la Constitution) a de beaux jours devant soi et tanpis pour NOUS GUINEENS! Sacré Ben toujours dans le système de pensée de la Nebuleuse.

Bien à vous!

PS: un cousin me disait que Alpha a donnè tous les secteurs economiques à ses parents regionnaux. Il a peur car il se demande si le prochain president ne viendra pas avec une vengeance car lui même (mon cousin) a constaté que c'est de l'abus sans précédant.
Citer
+4 #13 Kaou Labe 02-07-2017 15:08
Comolam ,
NOUS sommes chez NOUS et NOUS y restons .
NOUS n'irons nulle part , NOUS ne commettrons pas de suicide .
MANINKALOU KO :
" Djon beni yere faa ? SOU TE MONEE BO " !
On est encore ensemble pour longtemps . Alors prends patience .
NOUS arrivons !
Citer
+3 #12 diafarou 02-07-2017 09:03
Cet écrit de BDT n'est pas dénué d'arrière pensée révisionniste.
Jusqu'à preuve du contraire, il n'a jamais produit pareil texte pendant le règne de Conté. Pourquoi seulement maintenant?
Par ailleurs, il est malsain de croire que tout projet initié par un Président doit être obligatoirement achevé et inauguré par lui.
Il n'y a que dans les républiques bananières que pareilles idées peuvent émerger.
Plutôt que de s'obstiner à trouver des arguments validant la volonté de s'éterniser au pouvoir d'AC, les partisans du prolongement du bail de AC travailleraient à l'en dissuader.
Au fond, il ressort de manière limpide que les pro AC n'aiment pas voir les guinéens sortir de la pauvreté. Sinon, comment peut on militer pour accorder un nouveau bail à quelqu'un qui, en 5 ans et bientôt 10, a été incapable de juguler la criminalité qui prévaut dans la cité, à doter le pays d'infrastructures indispensables à son développement, à lutter contre la vie chère, à défendre les intérêts des guinéens face aux grands groupes miniers, à fournir au pays des installations hospitalières dignes de ce nom pour éviter des pertes humaines suite à des maladies dont on guérit sous d'autres cieux; etc?
Triste de nous.
Citer
-9 #11 COMOLAM 02-07-2017 06:42
Ce n’est ni à la presse,ni au chantage de décider de la limitation des mandats en Guinée, c'est le peuple qui décidera le moment venu, celui qui n'est pas content, qu'il se suicide ou déménage ailleurs.
Citer
+6 #10 Kaou Labe 01-07-2017 13:53
Comolan ,
Au MANDE , on dit
" DIARA TE DIARA DON " !
Un LIon ne mange pas un autre Lion !
Ils chassent ensemble et partagent la proie .
Un voleur n'est jamis arrête par un autre voleur : Ils se partagent le butin .
Alfa Conde partage le butin avec son accolyte : 5Milliards !
Tu te souviens ?
LOL !
Citer
-6 #9 COMOLAM 30-06-2017 23:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Kaou Labe :
Comolam affirme :
:" Tu crois que nous allons laisser ce pays dans les mains d'un voleur comme CDD " ?
POURQUOI "ce voleur " n'est pas en prison ?


Oui, c'est ça, Alpha est trop indulgent, se caché derrière sa communauté pour se protéger, ou dire, je suis intouchable, cela va fini, dit à ton gendre, que la couverture communautaire à ces limités, même convoqué il débarque avec toute la communauté, nous mettrons fin ça. Un voleur et bandit à col-blanc à Sékhoutoureyah, jamais dans la vie.
Citer
+5 #8 Kaou Labe 30-06-2017 21:41
Comolam affirme :
:" Tu crois que nous allons laisser ce pays dans les mains d'un voleur comme CDD " ?
POURQUOI "ce voleur " n'est pas en prison ?
Citer
-3 #7 COMOLAM 30-06-2017 20:06
Citation en provenance du commentaire précédent de T.Diallo :
Qu’est ce qui prioritaire aujourd’hui à vos yeux entre un amendement de la Constitution avec augmentation de la durée du mandat du président et les élections communales et communautaires ? Pourquoi ne pas exiger le respect de la loi sur cet aspect qui fait depuis 2011 débat au lieu d’ouvrir une autre boite de pandore ?


@ Thiernodjo.

Qu'est ce que les élections communales et communautaires vont changer réellement, actuellement les mairies qui sont gérer par l'opposition UFDG, sont tous en prison pour détournement ( Mamou, Lelouma etc...) Ses élus locaux en Guinée, sont les spécialistes de vente des terrains et autres biens publics dans leur localités, il n'ont aucune utilité à part ça.
Citer
-5 #6 COMOLAM 30-06-2017 19:57
Citation en provenance du commentaire précédent de foulou :
Un excercice d'escroquerie intellectuelle dans toute sa splendeur. Ben Daouda, il faut que tu arretes de penser ok. Ce n'est pas fait pour toi.


@ Compini,

Tu crois, nous allons laisser ce pays dans la main d'un voleur comme CDD, il n'a pas hésité d'exproprier l'État Guinéen de sa maison de fonction, vendre Air-Guinée avec le label, les Rail, Fria etc..etc....... La liste est tellement longue, nous ne pouvons pas prendre ce risque là, sinon va faire la même chose avec la résidence de Sékhoutouréyah.

Vous estimer que la Guinée ne doit pas se développer tant que ce voleur ne sera pas au pouvoir, mon gars vous vous tromper énormément, préparer ce que vous voulez, au delà du chantage des réseaux sociaux, le dénigrement systématique, la mauvaise foi, et d'autre mode de chantage, nous vous attendons à pied ferme, on rentre pas à Sékhoutoureyah par infraction! On s'en fout de 3 , 4, 5 mandat, le plus importent pour le peuple de Guinée, c'est son développement, avec ou sans vous.
Citer
+6 #5 T.Diallo 30-06-2017 09:09
Qu’est ce qui prioritaire aujourd’hui à vos yeux entre un amendement de la Constitution avec augmentation de la durée du mandat du président et les élections communales et communautaires ? Pourquoi ne pas exiger le respect de la loi sur cet aspect qui fait depuis 2011 débat au lieu d’ouvrir une autre boite de pandore ?
Citer
+4 #4 foulou 30-06-2017 03:12
Un excercice d'escroquerie intellectuelle dans toute sa splendeur. Ben Daouda, il faut que tu arretes de penser ok. Ce n'est pas fait pour toi.
Citer
+4 #3 Bangus 30-06-2017 01:03
Mr Touré Ben Daouda,
Je souscris totalement à votre analyse. Surtout quand vous dites: " Ce qu’il faut retenir ici, n’est pas la personne du Président de la République, mais le temps nécessaire à la recherche du financement du programme de société sur lequel il a été élu. "
Il faut absolument qu'on songe ensemble pour le bien de la Republique à ce que le prochain president après le mandat de Alpha Condé intègre cette nécessité en soumettant au peuple un référendum.
Kôrô lui doit s'en aller. La loi n'est pas retroactive. Ce sera après lui inchallah.
Je doute simplement que nous partagions ce dernier point sur la faisabilité de votre proposition après seulement Alpha Condé. Son mandat fini si tout va bien en Octobre 2020 à moins qu'il ne se le fasse abréger en tentant une prolongation.
Pour finir, je me rejouis que toute la planète bénéficie de nos jours de l'internet. Les reseaux sociaux sont d'une puissance extraordinaire. L'information va vite. Aucune difficulté de mobilisation. Et puis personne n'est plus cachée y compris les siens.
Si donc Kôrô s'entête, il pourrait partir avec tous les sirènes revisionnistes.
Wassalam !
Citer
+7 #2 Kaou Labe 29-06-2017 22:31
Ben Daouda ,
Si vous confondez cette reflexion ( LOL , si c'en est une ) a votre obsession POUR un 3eme mandat , eh bien TANT PIS POUR VOUS !
Et tant pis pour VOTRE " VAGABOND " !
Pauvre Daouada Toure !
On s'en fout , restez au pouvoir pour l'eternite , et pour l;eternite la Guinee n'ira pas de l'avant !
Citer
+8 #1 Zaga 29-06-2017 22:19
Je me demande quelle est l'opportunite de changer les regles du jeu en fin de match, ces individus n'avaient ils pas eu de temps en tant que citoyen de ce pays de faire entendre leurs voix pendant qu'on adoptait cette constitution au niveau du CNT? N'ont ils pas encore en memoire les 26 ans d'une ideologie destructrice de l'etre humain, les 24 ans d'une gabegie financiere qui a detruit l'Etat et englouti ses biens, et presque 7 ans d'une mafia internationale a l'echelle industrielle qui devaste les ressources naturelles du pays, qui tarde encore a dote ce pays de toutes les institutions republicaines pour sa marche so called "democratique", et aux dernieres nouvelles incapable de concevoir un programme d'assainissement d'une ville aussi petite que Conakry.

Non Monsieur pour un ledearship visionnaire et serieux, la premiere annee d'un mandat de 5 ans definira l'orientation politique, economique et sociale du pays. Et je suis sur que pendant 5 ans d'une gouvernance serieuuse qu'il n'ya aucune ambiguite dans ma tete, le peuple doit recolter les retombees economiques de cette politique. Aller chercher les solutions ailleurs ou si vous voulez aides relevent d'un manque de vision politique nationale et une absence de programme economique defini pour son pays. L'aide qui ne tient pas compte des priorites nationales n'est pas une aide, c'est juste une domination ou une vassalisation d'un pays par un autre.

Dans l'etat actuel de la guinee, je suis sur que son seul salut dependra de sa democratisation totale pour un mandat limite a 5 ans et renouvelable une seule fois, un systeme dans lequel les gouvernants doivent rendre compte devant les institutions republicaines independantes et dirigees par des personnes qui ne souffrent acune probite morale.

Eh bien, esperons que nous sommes dans un debat serieux et non machiavelique pour encore maintenir les interets egoistes. Wallahi la malediction de ce pays reside dans la resurgence d'hommes nouveaux que chaque regime nous presente.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir