elhadj mohamed koula dialloDepuis le 05 février 2016, l’opinion nationale et internationale attend avec impatience le procès de l’assassinat aux abords du siège de l’UFDG du journaliste Mohamed Koula DIALLO. Les circonstances et les motivations de ce crime odieux doivent être explicitées par la justice de la manière la plus transparente, équitable et en conformité aux principes du droit pour protéger à la fois la présomption d’innocence des prévenus mais également rendre justice aux victimes...

Depuis un an et demi, Amadou Sow et Alkhassimou Keïta les deux gardes de corps de Cellou Dalein DIALLO sont incarcérés à la prison centrale de Conakry. Ils sont pour l’un inculpé pour assassinat et pour le second pour complicité d’assassinat. Le troisième inculpé est le chargé de communication de Cellou Dalein DIALLO, Souleymane BAH Thiaguel qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt international. En fait si l’un a été le tireur, les deux autres n’ont été que de simples rouages dans un dispositif planifié pour tuer le fondateur et 1er Vice-Président de l’UFDG. Les concepteurs de ce plan machiavélique sont connus. Il est du ressort de la justice à travers un procès équitable de les confondre aux yeux de l’opinion nationale et de la communauté internationale.

Inquiets sur l’issue d’un procès où leur responsabilité est d’ores et déjà manifeste, les commanditaires de la tuerie, usent de leurs positions politiques et aussi de la manne financière que généreusement le Gouvernement guinéen a mis à leur disposition  pour tenter de corrompre et de soudoyer toutes les personnes peu ou prou liées à cette affaire. Avant d’en arriver à cette stratégie, les commanditaires avaient tenté de faire taire toutes les personnes peu dociles à leurs yeux comme Alphadio Wanidara. Ce dernier aussi inculpé dans cette affaire pour coups et blessures s’est éloigné du couple Cellou Dalein DIALLO et a été sauvé in extrémis d’une tentative d’assassinat. Là aussi les personnes incriminées comme étant les auteurs de l’agression sont des éléments de l’entourage immédiat du Président de l’UFDG. C’est en connaissance de cause que j’avais déjà alerté par écrit le procureur général de la cour d’appel de Conakry et le ministre d’état chargé de la justice des risques qui pèsent sur la sécurité de toutes les personnes citées dans ce dossier car des tentatives d’éliminations de témoins gênants pourraient êre engagées. Jusqu’à présent la vigilance doit rester de mise.

L’organisation de manifestations politiques sous le prétexte fallacieux « de dénoncer le pouvoir de M.Alpha CONDE » est la stratégie cynique qui a toujours prévalue. L’objectif est de faire pression sur les autorités politiques pour que celles ci neutralisent l’action judiciaire en cours. C’est ainsi que des manifestations ont été organisées pour que « le chef de file de l’opposition obtienne des avantages financiers disproportionnés » en août 2016 et renoue officiellement le contact avec le Chef de l’exécutif. Cette manifestation avait coûté la vie au jeune Thierno Hamidou DIALLO tué d’une balle tirée par un capitaine de la police (ce dernier a été déféré) mais depuis lors aucune action significative pour faire la lumière  n’a été perçue. Aujourd’hui le même stratagème est engagé. L’évidence saute aux yeux, ces menaces de manifestations ont pour but d’amener le pouvoir à repousser aux calendes grecques le procès de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula DIALLO.

La philosophie de cette histoire prouve le détournement de « supposées causes publiques » à des fins essentiellement personnelles. Dans le jargon populaire cela s’appelle le banditisme. Ainsi l’autorité de l’Etat est directement interpellée. Comment justifier sous le couvert de droit constitutionnel des manœuvres politiciennes pour soustraire de la justice des commanditaires d’un crime contre un journaliste dans l’exercice de sa fonction ! L’impunité doit cesser afin que la justice puisse triompher.

BAH Oury

Ancien ministre

1er Vice-Président de l’UFDG

Commentaires   

0 #10 Sekou 14-07-2017 23:04
La personne morale à blâmer dans l'assassinat de Mohamed Koula, ne saurait être autre que les autorités de l'Etat Guinée.

Alpha Condé, criminel en liberté, a inféodé la justice guinéenne et toutes les institutions républicaines de notre pays.

Avec Alpha Condé, la Guinée n'aura ni liberté, ni justice sociale, ni démocratie et encore moins un développement économique et social harmonieux.

Je suis convaincu que c'est l'Etat guinéen qui est le véritable commanditaire de l'assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo.

Un jour ou l'autre, la vérité sur cet assassinat sortira au grand jour après le départ d'Alpha Condé au pouvoir en 2020.
Citer
+6 #9 Oumar Mâci Bah 12-07-2017 00:34
Il est connu que la justice travaille lentement, très lentement chez nous. Si le procureur affirme détenir les dossiers des présumés assassins, donc attendons, il nous édifiera certainement bientôt. D'ici là, je pense il faut se garder de conclusions hâtives, basées sur des considérations politiciennes.
Par ailleurs, il est interessant que certains ici se découvrent subitement des sympathies pour les journalistes guinéens tués ou menacés dans l'exercice de leur métier. Une sympathie très suspecte car à géométrie variable! Ils se saisissent aujourd'hui de l'affaire Koula Diallo, comme Bah Oury est devenu leur allié stratégique. Pourquoi restent-ils silencieux sur le cas du journaliste Cherif Diallo, disparu depuis 2 ans sans aucune trace? Lui n'avait pas eu la chance d'être pris en charge par un homme politique qui roule pour le régime. On ne les entend pas non plus protester contre le fait que la RTG, caisse de résonnance du pouvoir comme au temps de la Révolution, rapporte les moindres gestes et paroles du président Condé mais passe sous silence les activités de l'opposition.
Citer
-7 #8 DialloPita 10-07-2017 17:25
Eh Modi Oury, tu as été directement impliqué dans les deux seules formes de brutalité au siège de l’UFDG. La première fut la correction violente que tu as reçue de la part des gardes de corps du fantasque ‘Général’ d’opérette Konaté. La seconde fut l’assassinat de M. Koula Diallo.

La violence rode autour de toi. Tu ferais mieux de retourner enseigner les maths. Pourquoi tu es en mode d’attaque constante à l’égard d’un monsieur qui ne prononce presque jamais ton nom. Au lieu de lutter contre l’ethno-fascisme qui afflige notre pays, tu veux semer la zizanie entre les Peuls. Pour cela tu es à jamais détester par ta communauté. Tu n’es qu’un fossoyeur. Tu es guidé par ta haine de Cellou Diallo. Il est plus rassembleur que toi. C’est pourquoi, les gens de Pita ne sont pas dupes. Ils l’ont choisi et pour cela tu ne peux rien. Tu n’es qu’un petit (!)et tu joues le jeu des ethno-fascistes a la Comolan et Cisse de Bma.

Pour ton malheur, tu ne peux même pas aller à Pita ou à Bambetto et Hamdallaye. Tu fais pitié avec ta campagne de financement. Tu penses trouver des caves pour la financer ! Elle est bonne celle-là, petit griot du mandingue !
Citer
+3 #7 Mory Sylla 10-07-2017 01:36
Citation en provenance du commentaire précédent de Youssouf Bangoura :
C'est bizarre que les pseudos défenseurs ne parlent ou plutôt ne commentent jamais de cette affaire KOULA pourtant, ils se disent battre pour tous les guinéens . Quand on se bat pour la justice comme ils l'écrivent sur ce site, on ne devrait pas choisir les dossiers, c'est là que l'on voit clairement que ce n'est que du vent, ils ne se battent pas du tout pour tout le monde, ils se battent pour leur champion ( CDD ) et ceux qui le soutiennent uniquement .

Une bonne interrogation. Une très bonne interrogation.
Le Colonel G. Tamba Diawara a dit qu'il a bouclé l'enquête 2 semaines après ce fait macabre. Personne n'a osé le dementir.
Qu'est ce qui explique alors ce delai completement innaceptable?
Je pose la question à mon oncle Shams Dina.
Citer
-4 #6 COMOLAM 09-07-2017 22:35
Bah Oury, disait hier dans une entrevue, toute cette campagne de menace de manifestations sauvage et violente de CDD, à un seul objectif, le chantage pour mettre la pression sur la justice, pour repoussé le procès imminent de l’assassinat de Mohamed Koula, dont le dossier est prêt pour le jugement, après avoir échouer en envoyant une forte délégation des sages de la communauté pour disoider la famille de Koula, il passe par la méthode forte, son beau frère Thiamguel chargé de communication ( petit-frère de sa 1ere femme divorcée) qui est actuellement réfugie à Dakar, depuis 1 an, dont un mandat d'arrêt international est déjà lancer contre lui.

Ils n'ont jamais crus à la justice, ni à la démocratie, encore moins au bonheur et la prospérité du peuple de Guinée, tout leur combat ce résume au concept " NOTRE TOUR"
Citer
-2 #5 COMOLAM 09-07-2017 20:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Youssouf Bangoura :
C'est bizarre que les pseudos défenseurs ne parlent ou plutôt ne commentent jamais de cette affaire KOULA pourtant, ils se disent battre pour tous les guinéens . Quand on se bat pour la justice comme ils l'écrivent sur ce site, on ne devrait pas choisir les dossiers, c'est là que l'on voit clairement que ce n'est que du vent, ils ne se battent pas du tout pour tout le monde, ils se battent pour leur champion ( CDD ) et ceux qui le soutiennent uniquement .


Mon frère Elbango;

Seul les naïfs et les opportunistes hypocrites, croyons à ses gens là, leur combat, ni pour la justice, ni, pour la démocratie, moins pour le développement de la Guinée, c'est pour "NOTRE TOUR" avec à la tête un gangster de l'économie guinéenne CDD, tout le reste c'est du cosmétique et la littérature!
Citer
-1 #4 Baren SOUMAH 09-07-2017 19:36
Cette tentative d'assassinat contre une voix dissonnante dans le parti (Bah oury) qui s'est soldee par l'assassinat d'un journaliste, combinee avec la facon dont la brigade internet des loubards de l'UFDG veulent faire taire de simples critiques anonymes, sa recente polygamie strategique et le traitement inflige aux critiques sur les sites internets qu'ILS controlent, donnent un avant gout de ce que nous reserve l'UFDG version Cellou dans une Guinee controlee par CDD si par malheur ce predateur de notre economie arrivait au pouvoir.
Alors tous ensenble contre CDD. 4 contre 0 parcequ'ils ne representent plus rien sur l'echiquier socio-politique de notre pays. Toute la Guinee contre les INSOLENTS qui ne representent qu'eux memes..
Citer
0 #3 Youssouf Bangoura 09-07-2017 18:51
C'est bizarre que les pseudos défenseurs ne parlent ou plutôt ne commentent jamais de cette affaire KOULA pourtant, ils se disent battre pour tous les guinéens . Quand on se bat pour la justice comme ils l'écrivent sur ce site, on ne devrait pas choisir les dossiers, c'est là que l'on voit clairement que ce n'est que du vent, ils ne se battent pas du tout pour tout le monde, ils se battent pour leur champion ( CDD ) et ceux qui le soutiennent uniquement .
Citer
0 #2 COMOLAM 07-07-2017 19:34
En conférence de presse , le 7 juillet, le procureur général, déclare "Au cours de la conférence donc, la question sur le niveau d’avancement du dossier de notre confrère Mohamed Koula Diallo du site Guinee7.com a été posée et voici la réponse du procureur du TPI de Dixinn:« ils faut qu’on vous dise quelque chose autour de ce dossier là. Ce dossier est tout à fait prêt. Il est prêt, il y a même quatre personnes qui sont renvoyé devant le tribunal criminel donc ce n’est plus qu’une question d’enrôlement. Je vous demande d’être tolérant, nous n’avons qu’une seule salle d’audience pour plus de 200 dossier criminel et ce dossier en fait parti. Donc le dossier est prêt, il est même dans le lot d’un de mes substituts», a indiqué Sidy Souleymane N’diaye.
Citer
-8 #1 COMOLAM 06-07-2017 22:55
Voila un parti politique qui tue et accuse les autres, même ses propres membres, l'assassinat de Bah Oury, à été planifier par CDD lui même, et Souleyman Bah Thiamguel était chargé de recruter et équiper les tueurs, Amadou Sow et Alkhassimou Keïta les deux gardes de corps de Cellou Dalein DIALLO , ont été tout simplement manipuler , et laisser mourir à la prison centrale de Conakry pour un acte dont ils ont été naïvement manipuler, le vrai commendataire est CDD .

Souleymane BAH Thiaguel, chargé de communication de Cellou Dalein DIALLO, est actuellement réfugié à Dakar, pour échapper à la justice, tout les morts sur la bretelle de l'axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa_Wanidara, sont les sacrifier humains de CDD, pour un pouvoir qui n'a ni la capacité, ni la moralité d'assumer.

Ça été toujours la même méthode, utilisé les cafards pour leurs propre meurtre pour discrédité le pouvoir central, et puis envoyer les sages de coordination pour arranger en aimable, en contournant la justice de la République, pour dire après, il n'y pas de justice, ou ils sont contre nous, l'épuration ethnique, pitititi... patatata......., quant on n'est né hypocrite, on meurs hypocrite rien a faire!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir