INONDATIONLa crainte exprimée par notre compatriote BAH Abdoul Diaila dans son article "Catastrophe humanitaire en Sierra Leone - La Guinée est-elle à l’abri ?"   sur une possible catastrophe humanitaire en Guinée à l'image de celle survenue à Freetown (Sierra Leone) dans la nuit du dimanche à lundi 14 août 2017, des suites d'une gigantesque inondation, est helas! devenue une réalité ce matin à Conakry...

Selon les informations qui viennent de nous parvenir en effet, un drame est survenu ce mardi 22 août 2017 au quartier Dar Es Salam 2 aux environs de la décharge publique « Combos », dans la commune de Ratoma. Plusieurs personnes, dont des enfants, auraient perdu la vie sous l’effet des eaux de pluie qui ont conduit à l’éboulement des tas d’immondices.

Pour l'instant, on parle d'au moins six morts, dont une femme enceinte, et de plusieurs autres victimes qui seraient toujours ensevelies par les ordures.

A rappeler que notre compatriote BAH Abdoul Diaila avait attiré l'attention sur le fait que Conakry restait "très exposé à de très fortes inondations à cause de l’urbanisation anarchique de la ville, de son insalubrité et du manque d’investissement dans des infrastructures d’assainissement de qualité. Les caniveaux d’évacuation d’eau de pluie à ciel ouvert dans Conakry est un danger de tous les jours pour les usagers de la route et les piétons".

Moins de deux semaines après, le drame survenu ce matin à Conakry, confirme ses craintes, helas!

Nous y reviendrons

 

Gbassikolo.com

 

Commentaires   

+4 #18 Youssouf Bangoura 25-08-2017 11:12
Africain,
tout à fait, c'est l'incompétence du gouvernement mais, ceux qui veulent gouverner à la place d'ALPHA CONDE ne sont pas mieux, ils sont mêmes pires . Ces immondices sont là depuis plusieurs décennies, ils bombent leur poitrine aujourd'hui pour dénoncer l'incompétence et la mauvaise gouvernance comme s'ils n'ont jamais eu une petite parcelle de pouvoir en GUINEE . Franchement, certains guinéens devraient se regarder dans la glace avant d'accuser les autres .
Citer
+3 #17 Africain 25-08-2017 08:00
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Média guinée « Dans l’urgence, si c’était la saison sèche, on aurait demandé à cette population riveraine, qui vit avec ces ordures, de quitter ces lieux parce qu’elle doit le savoir, la décharge a été disqualifiée par la Banque mondiale. En plus de cette disqualification, les populations riveraines ont été indemnisées au temps de la deuxième République. Donc, logiquement, ces gens ne devraient pas y habiter. Mais, puisque chez nous, il n’y pas de sanction, il n’y a aucune mesure qui accompagne les décisions qui sont prises par l’État, le dossier est dans les mains de l’État », laisse entendre le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura.

Et d’ajouter : « Actuellement, ce qu’il faut faire, c’est de sécuriser les lieux et de voir très rapidement, après cette saison des pluies, comment aménager un autre site qui va abriter désormais la décharge, mais au même moment, chercher à déguerpir tous les habitants de ces lieux qui ont été indemnisés par la deuxième République. Et si ce n’est pas ça, le pire peut se passer, je peux vous le dire. Et si les pluies continuent à s’abattre, il faut [quote name="COMOLAM"]Média guinée « Dans l’urgence, si c’était la saison sèche, on aurait demandé à cette population riveraine, qui vit avec ces ordures, de quitter ces lieux parce qu’elle doit le savoir, la décharge a été disqualifiée par la Banque mondiale. En plus de cette disqualification, les populations riveraines ont été indemnisées au temps de la deuxième République. Donc, logiquement, ces gens ne devraient pas y habiter. Mais, puisque chez nous, il n’y pas de sanction, il n’y a aucune mesure qui accompagne les décisions qui sont prises par l’État, le dossier est dans les mains de l’État », laisse entendre le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura.

Et d’ajouter : « Actuellement, ce qu’il faut faire, c’est de sécuriser les lieux et de voir très rapidement, après cette saison des pluies, comment aménager un autre site qui va abriter désormais la décharge, mais au même moment, chercher à déguerpir tous les habitants de ces lieux qui ont été indemnisés par la deuxième République. Et si ce n’est pas ça, le pire peut se passer, je peux vous le dire. Et si les pluies continuent à s’abattre, il faut s’attendre à quelque chose de pire. Mais très rapidement, je sais que le gouvernement est en train de prendre des dispositions pour éviter le pire », conclut le premier responsable de la ville de Conakry."


On peut lire en filigrane de cet extrait, l’incompétence et surtout l’amateurisme du pouvoir en termes de gestion contrairement à ce que vous voulez PEUT ÊTRE faire penser comme message.

« … Dans l’urgence, si c’était la saison sèche, on aurait demandé à cette population riveraine, qui vit avec ces ordures,… » dixit le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura.

On se demanderait pourquoi les habitants de Démoudoula n’ont-ils pas bénéficié d’une telle "GENEROSITE" de la part du pouvoir en ce temps de pluie…(allez comprendre…) ?
Citer
+2 #16 MBemba 25-08-2017 00:48
Citation en provenance du commentaire précédent de COMOLAM :
Média guinée « Dans l’urgence, si c’était la saison sèche, on aurait demandé à cette population riveraine, qui vit avec ces ordures, de quitter ces lieux parce qu’elle doit le savoir, la décharge a été disqualifiée par la Banque mondiale. En plus de cette disqualification, les populations riveraines ont été indemnisées au temps de la deuxième République. Donc, logiquement, ces gens ne devraient pas y habiter. Mais, puisque chez nous, il n’y pas de sanction, il n’y a aucune mesure qui accompagne les décisions qui sont prises par l’État, le dossier est dans les mains de l’État », laisse entendre le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura.

Et d’ajouter : « Actuellement, ce qu’il faut faire, c’est de sécuriser les lieux et de voir très rapidement, après cette saison des pluies, comment aménager un autre site qui va abriter désormais la décharge, mais au même moment, chercher à déguerpir tous les habitants de ces lieux qui ont été indemnisés par la deuxième République. Et si ce n’est pas ça, le pire peut se passer, je peux vous le dire. Et si les pluies continuent à s’abattre, il faut s’attendre à quelque chose de pire. Mais très rapidement, je sais que le gouvernement est en train de prendre des dispositions pour éviter le pire », conclut le premier responsable de la ville de Conakry."


@ COMOLAM,

A l'Etat de chercher à déguerpir tous les habitants de ces lieux qui ont été indemnisés par la deuxième République et d'engager une poursuite judiciare à leur encontre.

Merci!

Merci!
Citer
+1 #15 COMOLAM 24-08-2017 18:34
Média guinée « Dans l’urgence, si c’était la saison sèche, on aurait demandé à cette population riveraine, qui vit avec ces ordures, de quitter ces lieux parce qu’elle doit le savoir, la décharge a été disqualifiée par la Banque mondiale. En plus de cette disqualification, les populations riveraines ont été indemnisées au temps de la deuxième République. Donc, logiquement, ces gens ne devraient pas y habiter. Mais, puisque chez nous, il n’y pas de sanction, il n’y a aucune mesure qui accompagne les décisions qui sont prises par l’État, le dossier est dans les mains de l’État », laisse entendre le gouverneur de Conakry, le général Mathurin Bangoura.

Et d’ajouter : « Actuellement, ce qu’il faut faire, c’est de sécuriser les lieux et de voir très rapidement, après cette saison des pluies, comment aménager un autre site qui va abriter désormais la décharge, mais au même moment, chercher à déguerpir tous les habitants de ces lieux qui ont été indemnisés par la deuxième République. Et si ce n’est pas ça, le pire peut se passer, je peux vous le dire. Et si les pluies continuent à s’abattre, il faut s’attendre à quelque chose de pire. Mais très rapidement, je sais que le gouvernement est en train de prendre des dispositions pour éviter le pire », conclut le premier responsable de la ville de Conakry."
Citer
+2 #14 Traoré 24-08-2017 15:39
L'instant d'un decret !!!

Siaka Barry !

Le désormais ex Ministre de la Jeunesse semble être la nouvelle coqueluche des médias et celui qui passionne le plus les debats sur les forums guinéens. Le tout, le temps d'un decret !
Je ne le connais pas personnellement. En tant que Ministre, je le vois à travers les médias et l'ai lu ici sur les réseaux sociaux . Il est très compétent. Il est jeune et animé de très bonnes intentions. Il a fait sortir la Culture guinéenne de sa léthargie. Il a pu faire reconnaître aux anciens qui ont valorisé notre culture toute leur place dans la République. Un acte singulier qui l'honore au détriment de tous ceux qui l'ont précédé.
À travers le sport en général, et le foot en particulier, il a fait montre d'une bonne gestion. Il ya eu beaucoup d'avancées. Notamment la rupture avec l'improvisation. Contrairement à certaines époques, nous avons peu ou prou entendu d'histoires liées aux primes, aux billets ou autres faits liés aux dûs des athlètes. Soit.
Siaka Barry est nommé par le Président de la République. Le seul qui a une obligation de resultat. Il jouit de son pouvoir discrétionnaire de faire appel à qui il veut pour l'aider à atteindre ses resultats ( Je tiens à preciser que je n'ai pas du tout apprécié le retour de Bantama qui est médiocre à mes yeux) et de revoquer celui qu'il estime ne plus lui convenir dans l'atteinte de ses objectifs. Rien de nouveau. Le poste de Ministre est politique. Notre frère et ami a ses compétences. Got sei Dank ! La vie continue.
Cependant, et c'est bien ce qui m'etonne, l'instant d'un decret, on enterre totalement les morts de Dar es Salam !
Ça parle plus de positionnement pour 2020 de Siaka ! Du destin " Macronien " ! Du mouvement assis - debout - et je ne sais quoi ?
Nous ne nous soucions même plus si ces decrets sont liés au drame de Dar es Salam ou pas... Le moment d'un decret tout s'oublie et tout renait. Plus de deuil pour les morts. Tous scrutent désormais les news en provenance de Sekhoutoureyah pour la suite des jeux de chaises ministerielles.
On en a pourtant connu de biens bons ministres debarqués. Mais aussi d'autres d'une nullité inouie promus. Ressaisissons nous. N'oublions pas l'essentiel.
Le changement naît d'abord à notre niveau !
Citer
+6 #13 Youssouf Bangoura 23-08-2017 11:23
COMOLAM,
raison pour laquelle, un bon gouvernement ne doit pas agir pour plaire, on ne peut pas diriger un pays qui a vécu dans l'anarchie depuis plusieurs décennies sans mécontenter une large partie de sa population . Ce qui est révoltant, c'est de voir AC qui a fait toute sa vie dans un des pays les plus organisés ( la FRANCE ), se comporter comme un homme qui n'est jamais sorti de la GUINEE . Ca se dit chez nous, quand on ne sait pas s'habiller, il faut regarder les autres comment ils s'habillentr . Sept ans sont largement suffisants pour rendre Conakry propre comme une ville française . Au lieu de travailler, AC et son gouvernement cherchent à plaire. Pour la propreté de la ville de Conakry, on a détourné des milliards et des milliards de nos francs et, ceux qui ont fait ces détournements sont connus de tous, rien a été fait contre eux . Aucun guinéen ne doit être heureux avec cela, des montagnes des ordres partout dans notre ville capitale, le premier endroit où nous devrions être fiers est devenue une honte nationale .
Citer
+4 #12 shams deen 23-08-2017 09:17
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Irresponsable, inacceptable, indefendable, honteux et criminel.

Mon ami, je vous ai bien dit que notre champion est faible dans la gouvernance.
Il y a bien longtemps qu'une place a été identifier pour être une nouvelle décharge mais comme les gens s'en sont partager l'espace au nez et à la barbe de monsieur l'avion sans une réaction on ne peut assister qu'a cette BETISE.
Citer
-4 #11 COMOLAM 23-08-2017 09:07
Le 1er plan d'urbanisation de Conakry, à été élaborer par Raymond Le Près dans les années 1942, à l'époque la ville de Conakry s'arrêtait à la Minière, après, il y à eux les plan successifs non intégrer, pendant le 1er Régime, et partir 1984, le 2eme Régime avec le plan castrale de Bana Sidibé, d'ailleurs inspirer du plan Le Pré, à été abandonner après, on à laisser Conakry évoluer de manière sauvage, dans un désordre total, jusqu’au jour d'aujourd’hui.

Les différents plans d'aménagement successifs, n'ont pas été respectés et sont aujourd'hui dépassés.

D'où une tournante importante aujourd'hui, pour régler l'urbanisation de Conakry.

De gros efforts seront indispensables pour arriver à une ville vivable et bien lotis, ce qui est déplorable tout le monde se rend compte de ce problème, mais personne ne bouge, et dès que une décision est prise pour déguerpir les domaines et les constructions sauvage, nous somme les 1er à crier à l'injustice ou certains font jusqu'à dire, que c'est un acte orienter contre une communauté ou un groupe de personne, sinon Conakry est lotis jusqu'à Dixinn, le reste est évolue dans une anarchique totale.
Citer
+5 #10 mosaic 22-08-2017 22:59
Alpha Condé "découvre" après 7 ans de presidence les quartiers de conakry constuit en contrebas des decharges urbaines à ciel ouvert. Y a t il des conseillers éclairés autour du prof pour lui que d'autres ordures risquent d'entacher fortement son dernier mandat si il ne prend pas à bras le corps la politique de l'environnement et de l'urbanisation sauvage de la capitale.
Citer
+8 #9 Baren SOUMAH 22-08-2017 22:04
Irresponsable, inacceptable, indefendable, honteux et criminel.
Citer
+16 #8 Diaila 22-08-2017 20:29
Si à Freetown c'est un glissement de terres qui a causé la mort, à Conakry c'est un glissement d'ordures qui a tué.

A Freetown on peut accepter imprévisibilité du phénomène, A Conakry elle est inacceptable puisque c'est une situation provoquée par les autorités guinéennes. Il faudra donc leur demander des comptes : Justice et répartition pour les victimes. Point, c'est tout.
Citer
-12 #7 COMOLAM 22-08-2017 18:47
@ GBESSIKOLO;

Paix à l'âme des victimes, que la terre leur soient légère! Amine.

Mais concernant, l'alerte de Mr Bah Addoul Diaila, il avait une petite ambiguïté, en disant que la nature du sol soi-disant Rocheux de Conakry nous épargnait de tel drame, je cite "Mais qu’en est-il de la situation guinéenne et de sa capitale Conakry ? A vrai dire, il est peu probable qu’un phénomène semblable à celui qu’a connu la sierra Leone se produise à Conakry avec la même intensité. Pas parce que les autorités ont anticipé et planifié l’urbanisation, mais simplement parce que la nature du sol (rocheux) et la topographie du terrain (moins abrupte) rend Conakry moins exposé à un phénomène de glissement de terrain et donc de coulées de boue"

Conakry et Freetown, ont presque la même géographie, la même anarchie dans l'urbanisation, l'assainissement, la même végétation et pluviométrie etc..., Même au delà, tout les pays du monde sont exposé à ces phénomène, avec le changement climatique avec catastrophe naturelle et perte en vie humaine.

Il est impossible d'éviter les catastrophes, mais on peut toujours limiter les dégâts, et prévenir certains événement malheureux, l'exemple de DEMOUDOULA, doit continue sur tout les sites dangereux , ceux qui disent que ce n,est pas le moment, je dis non, c'est effectivement à cette période que les risques sont élever , nous voyons les inondations partout au monde, les glissement de terrain et autre catastrophe de part le monde, qui font des désolations et la tristesse dans les famille, il faudrait pas attendre les drame comme ça pour agir, ou aller pleurer sous le pied des rescapés, comme certains l'on fait ce matin, l'autorité et CDD, prenons nos responsabilité d'action et de sensibilisation, ça n'a rien avoir avec la politique politicienne, c'est la vie humaine qu'ils s'agit.

Arrêtons de faire le malheurs des pauvres en capital politique, disons la vérité, c'est mortel de vivre dans ces endroits pareil, avec la forte pluviométrie de Conakry et le manque d'infrastructure de ruissellement les catastrophes naturelles sont malheureusement prévisible à Conakry et environnant.
Citer
+8 #6 Saïdou Nour Bokoum 22-08-2017 17:58
http://www.gbassikolo.com/5997-catastrophe-humanitaire-en-sierra-leone-la-guin%C3%A9e-est-elle-%C3%A0-l%E2%80%99abri.html#comments.
Voici une observation quasi prophetique de Me GoundObama. Wa-Salam
Citer
+3 #5 mosaic 22-08-2017 17:56
Paix à l'âme des victimes! Comme l'Etat malgré les denonciations et avertissements ne veut pas prendre ses responsabilités ; la nature (hélas pour nous) s'en chargera!
Citer
+3 #4 Tiekourani 22-08-2017 16:38
Je sais que le pire est devant nous malheureusement.
Citer
+7 #3 Bangus 22-08-2017 15:44
+3 #2 Goundoba 18-08-2017 00:19
Si peu s'en faut que la Sierra Leone ne périsse sous une coulée de boue, il est fort probable que la Guinée périsse sous une coulée d'ORDURES.

Dame Goundouba prédisait déjà cette catastrophe comme écrit ci dessus.
Paix à l'âme des disparus. Amen
Citer
+8 #2 Youssouf Bangoura 22-08-2017 15:39
Le gouvernement guinéen est responsable de ces drames, en sept années de gestion, AC et ses deux mandats ne pouvaient ne pas savoir que l'accumulation des ordres comme des montagnes dans les différentes parties de Conakry ne finiraient pas par des drames .Tout le monde savait que cela finira par arriver un jour, les parents des victimes devront porter plainte contre l'Etat pour négligence et incompétence .
Citer
+8 #1 Goundoba 22-08-2017 15:33
Je suis malheureusement contrainte de copier ici ce que Goundoba avait écrit sous l'article de Diaila il y'a quelques jours:

#2 Goundoba 18-08-2017 00:19
Si peu s'en faut que la Sierra Leone ne périsse sous une coulée de boue, il est fort probable que la Guinée périsse sous une coulée d'ORDURES.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir