AMADOU DIOULDE DIALLODans un entretien qu’il a accordé à notre confrère Guinee7, le bouillant historien et journaliste a réagi à la récente sortie de Cherif Bah faisant cas de la ségrégation dont serait victime les peulhs au sein de l’administration publique guinéenne : «  Il y a même des départements ici ou des services où c’est le malinké qu’on parle carrément. Il y a rien d’autre…», a confié Amadou Djoulde Dallo…

« Je l’approuve à 100%  d’autant plus que moi-même je suis victime. Si je prends le cas de la RTG Ibrahima Ahmed Barry a était renvoyé au motif qu’il présentait le journal avec un bonnet Pouto. Ciré Dieng était le directeur de la télévision. Il a était renvoyé. Moi j’ai était renvoyé. C’est vrai, Marie Louise Sanoussy n’est pas peulh, elle a été renvoyée au motif que sa maman est membre de l’UFR, parce qu’à l’époque, le parti de Sidya était de l’opposition. On a dit que nous, nous constituons la cellule de l’UFDG à la RTG. Nous avons été renvoyés. Moi qui vous parle, j’ai été renvoyé. Je suis dans la rue depuis 5 ans bientôt sans salaire. Je suis peulh de père et de mère. C’est effectif ce que  Cherif Bah a dit, il a raison.

Aujourd’hui, si vous voulez demander au secrétariat général du gouvernement de faire les statistiques des nominations  par arrêtés, décisions et décrets dans ce pays, peut-être, rendez-vous-même au niveau de l’état-major des armées, rendez-vous à la gendarmerie, allez partout dans les services militaires et paramilitaires, allez dans l’administration et demandez à ce qu’on vous fasse les statistiques des nominations. Il y a même des départements ici ou des services où c’est le malinké qu’on parle carrément. Il y a rien d’autre, on ne parle que malinké. Il y a même un code qu’on a trouvé ici pour les peulhs dans l’administration pour ne pas qu’ils aient des marchés. (NFD) ce n’est pas nouvelle force démocratique de Guinée, c’est ce ‘’Nom Fait Défaut’’. C’est un code qu’ils se partagent pour éliminer les peulhs, je le dis et je l’assume.

Je suis prêt à en débattre avec n’importe qui avec des statistiques à l’appui. On met sur le dossier NFD, celui qui le reçoit sait en fait que NFD cela veut dire, il ne faut pas faire passer le dossier parce qu’il appartient à un peulh. C’est ça la vérité.

Les peulhs sont les victimes du pouvoir d’Alpha Condé. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Si quelqu’un n’est pas d’accord, je l’invite au débat. Au débat à la radio, à la télévision, dans les journaux n’importe où. S’il veut, on fait le débat même en Français, en Soussou, en Poular ou en Malinké. Il n’a qu’à venir avec ces preuves pour prouver le contraire.

L’affaire du manding djallon, ici c’était  contre qui? C’était contre les peulhs pour qu’ils s’entredéchirent au Foutah. Il a fallu sept mois de campagne menée par la coordination et moi-même avec des conférences ici et à l’étranger pour ne pas que le Foutah se déchire. Cherif Bah a raison. Peut-être même, il y a plus de 900. Suivez le journal télévisé de radio Guinée, voyez les sous-titres de ceux qui interviennent. Il ya combien de peulhs dedans? Posez-vous la question.

Il y a une politique systématique d’exclusion et de discrimination des peulhs depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir. Ça, celui qui n’est pas d’accord il n’a qu’à sortir les statistiques. Dites-leur s’ils ne sont pas d’accord, tous ceux qui parlent, qui disent non, on a atteint l’unité, moi j’ai demandé aux gens j’ai dit dites-moi quand Alpha Condé a dit que les peulhs étaient des tortues ici, est-ce que le gouvernement a fait un communiqué pour condamner? Quand Alpha Condé a dit à Kankan que les peulhs n’étaient pas de ce pays. Est-ce que le gouvernement a sorti un communiqué? Pourquoi maintenant le gouvernement sort un communiqué pour dire que nous condamnons les propos de Cherif Bah? Mais sortez les preuves, demandez au secrétariat général du gouvernement, je le répète de vous sortir les statistiques des nominations. Vous verrez ici par ordre de nomination la préséance est malinké, soussou, forestier et les peulhs cinquième roue de la charrette. Je le maintiens. Celui qui n’est pas d’accord, il n’a qu’à venir au débat avec moi. »

Avec Gbassikolo.com

Commentaires   

0 #4 MBemba 26-08-2017 00:14
Certaines personnes obtiennent exactement ce qu'elles ont toujours voulu ... et ce qui pire, elles les rejettent pour des raisons.... C'est le comportement typique et même cyclique de quelqu'un qui a construit une vie sur la base d'une mentalité de victime.
Citer
+1 #3 Africain 24-08-2017 09:32
Citation en provenance du commentaire précédent de fred :
" il y a une politique systematique d'exclusion et de discrimination des PEULHS depuis qu'alpha conde est au pouvoir " .
au Rwanda , les hutus ont fait la meme chose .
… !


Il faut arrêter vos délires paranoïaques organisés et en plus d’être bien construits depuis fort longtemps. En outre votre comparaison avec le RWANDA est osée; ce qui prouve par ailleurs ce caractère délirant de votre « victimisation».

Citation en provenance du commentaire précédent de fred :
" …
ca ne plait pas , mais pensez-y .
malinkes , soussous , guerzes . se sont succedes dans ce putain de pays , et tous les jours , on dit
" C'ETAIT MIEUX HIER " .
ESSAYEZ UN PEULH , NOM DE DIEU !
…!


Dans le contexte connu de tous, cela peut paraitre une évidence au premier abord mais au second abord les choses sont beaucoup plus nuancées pour ne pas dire compliquées…Vous le savez…

Néanmoins, je suis plutôt d’accord avec vous (« ESSAYEZ UN PEULH, NOM DE DIEU ! » ) d’autant plus que le parti politique très à cheval dans la dénonciation de la gouvernance en cours (pas seulement sur la problématique communautaire même si elle retient davantage les attentions des uns et des autres) est dirigé par un peulh. Je pense qu’au-delà de la question ethnique/communautaire, l’UFDG semble (en dépit de ses querelles internes comme tout parti politique et heureusement encore) mieux préparer pour une gestion rationnelle du pays dans les années à venir. En entendant, il doit continuer sa politique d’ouverture vers les autres acteurs politiques du pays même si cette politique ne semble pas porter les « fruits escomptés » aujourd’hui. La conquête du pouvoir, c’est un travail de « longue haleine » qui demande aussi de la pédagogie etc…
Citer
+6 #2 KeitaM 24-08-2017 00:11
Dioude, vous avez été exclu parce que vous avez été rebelle. Tout comme vous soutienez l'exclusion de Bah Oury pour rébellion. Sans oublier que l'État est plus fort qu'un parti politique. Il faut d'ailleurs saluer la liberté d'expression qui existe sous l'ère Alpha. Je suis persuadé que si CDD était le PRG, certaines de vos sorties allaient coûter très cher. Par idéologie, on allait vous démontrer que celou est président par décret divin, donc intouchable. Il faut par ailleurs signaler que Bantama et Yéro sont des éléments clés dans le gouvernement de Alpha. POURQUOI? PARCE QU'ILS L'ONT AIDÉ DANS SA CONQUÊTE DU POUVOIR. C'EST ÇA AUSSI LA POLITIQUE. MALHEUR À CELUI QUI FAIT DE L'ETHNIE OU RACE COMME ARME DE CONQUÊTE DU POUVOIR.
Citer
-5 #1 fred 23-08-2017 22:13
" il y a une politique systematique d'exclusion et de discrimination des PEULHS depuis qu'alpha conde est au pouvoir " .
au Rwanda , les hutus ont fait la meme chose .
puis les TUTSIS sont arrives au pouvoir .
aujourd'hui , le Rwanda est " la lumiere " de l'afrique .
le jour ou les PEULHS , en guinee , arriveront au pouvoir , LA GUINEE DEPASSERA LE RWANDA .
ca ne plait pas , mais pensez-y .
malinkes , soussous , guerzes . se sont succedes dans ce putain de pays , et tous les jours , on dit
" C'ETAIT MIEUX HIER " .
ESSAYEZ UN PEULH , NOM DE DIEU !
PETASSE !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir