MakaneraAlors que des critiques fusent de partout suite au limogeage de certains Ministres et le retour en grâce de Sanoussy Bantama Sow et Ibrahima Kourouma dans le Gouvernement, l’opposant et ancien ministre de la communication Alhousseiny Makanéra Kaké a, quant à lui, salué la décision du chef de l’Etat.  C’est l’une des rares décisions du président de la république que je félicite et que je salue », a-t-il déclaré à notre confrère Mediaguinee….

 

« Je crois que c’est l’une des rares décisions du président de la république que je félicite et que je salue.  Aujourd’hui, en faisant un tour sur les réseaux sociaux, je suis déçu parce que je comprends que les gens ne savent même c’est quoi un gouvernement ? C’est qui un ministre ?  Malheureusement ce sont les plus mauvais ministres, parce qu’ils ont payé certains individus, qui les soutiennent sur les réseaux sociaux qui sont censés être les meilleurs« , a pesté Makanéra Kaké.

« Aujourd’hui, ajoute-t-il, le fait que le président de la république ait décidé de faire revenir Kourouma (Ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire] et Sow [Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique] est une décision salutaire. Parce qu’aucun ministre de la république ne peut avoir à lui seul un résultat, c’est une équipe gouvernementale qui peut avoir un résultat. Donc quand vous vous battez avec des gens qui ont cru en toi, qui ont défendu l’idéal et la conviction ensemble avec vous, quand vous venez au pouvoir c’est avec ces gens-là (…). Mais malheureusement chez nous, pendant la difficulté, vous êtes au charbon, une fois au pouvoir les médiocres vont venir entourer le président de la république pour dire tel qui est médiocre, tel ne vaut rien. Alors que tout ce qu’ils disent est faux, aucun ministre à lui seul ne peut avoir le résultat« .

Pour lui, ce retour de ces cadres du RPG est un réveil de conscience de la part du Président Condé.

« Je crois que le président de la république est en train de revenir sur les rails. Hier, après la conquête du pouvoir, le RPG a été écarté du pouvoir au profit des opportunistes, des gens qui n’ont aucun mérite, qui n’ont aucune compétence tout simplement. Parce qu’ils ont les moyens pour influencer les gens sur les réseaux sociaux et au niveau de certains médias pour orienter les idées des gens contre certaines personnes. J’ai été choqué pendant des années compte tenu du traitement qu’on a réservé à Sow, à Kourouma et à beaucoup d’autres mérites qui se sont battus et qui ont cru en Alpha Condé ».

Parlant du limogeage du ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Makalé Camara, Makanéra a simplement dit que cela est du domaine discrétionnaire du chef de l’Etat.

« En réalité, c’est son (Alpha Condé) pouvoir discrétionnaire de mettre qui il veut et quand il veut. Donc, si Mme Makalé a rendu service au président et le président a estimé qu’il lui faut une autre personne, moi je ne discute pas cela. Mais je réagis simplement parce que quand on dit que Sow a été incapable, il n’a pas de mérite, il n’a posé aucun acte, je vois que c’est injuste. Et ceux qui disent qu’il est incompétent, qu’il ne connaît rien, ils ne connaissent même pas sa lettre de mission, le budget qu’on lui a alloué et la marge de manœuvre dans l’exécution de ce budget-là ».

Commentaires   

+1 #18 shams deen 30-08-2017 04:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Youssouf Bangoura :
TOUNTOURON,
je suis étonné qu'avec votre culture générale, n'ayez pas eu la connaissance des témoignages des officiers français qui avaient croisé la route de SAMORY TOURE . Ou peut-être que le savez vous mais que vous refusez d'accepter qu'on loue les bravoures d'un homme que vous ne aimez pas .
Comme on le dit, on peut ne pas aimer un chien mais on est obligé de reconnaitre qu'il a des dents blanches . SAMORY est un héros reconnu dans toute l'Afrique noire, pas seulement en GUINEE ou en A occidentale mais toute l'Afrique noire . Et il faut préciser que ce n'est pas SEKOU TOURE et ses " historiens " qui ont fait connaitre SAMORY TOURE à travers l'Afrique mais bel et bien les livres d'histoire édités en FRANCE avec des historiens spécialistes de l'Afrique noire .
Si vous avez des amis camerounais, gabonais ou congolais ( les deux congos ) essayez de voir ce qu'ils savent de Samory Touré .
Moi, je ne suis ni de Haute Guinée et ni malinké encore moins un descendant de Samory mais, très honnêtement, je suis fier que Samory TOURE et SEKOU TOURE soient de mon pays . Il y a pas long temps, j'ai entendu un camerounais dire " le seul pays africain francophone indépendant est la GUINEE " Il disait, la GUINEE malgré sa pauvreté, a son armée à elle, sa politique étrangère à elle, a sa monnaie contrôlée par elle , elle est pauvre mais fière " .

Youssouf
Lorsqu'on a la malchance de TETER LA HAINE on ne verra rien dans cette vie.
En Guinée certaines personnes passent leurs temps à enseigner LA HAINE ET LE MENSONGE aux enfants d'autres racontent la grandeur et la bonté aux leurs.
La CULTURE est ce qui reste après avoir tous oublier.
L'Empereur de wassoulou ne peut être campér par les gens de" peu" ils ne sont pas faits pour ça.
SAMORY le malinké comme l’appelle les congolais dans leurs écoles est plutôt africain que guinéen et le fait d’être guinéens pour nous est suffisant, IL (Samory) repose au mausolée de Conakry.
Citer
0 #17 Youssouf Bangoura 29-08-2017 08:50
TOUNTOURON,
je suis étonné qu'avec votre culture générale, n'ayez pas eu la connaissance des témoignages des officiers français qui avaient croisé la route de SAMORY TOURE . Ou peut-être que le savez vous mais que vous refusez d'accepter qu'on loue les bravoures d'un homme que vous ne aimez pas .
Comme on le dit, on peut ne pas aimer un chien mais on est obligé de reconnaitre qu'il a des dents blanches . SAMORY est un héros reconnu dans toute l'Afrique noire, pas seulement en GUINEE ou en A occidentale mais toute l'Afrique noire . Et il faut préciser que ce n'est pas SEKOU TOURE et ses " historiens " qui ont fait connaitre SAMORY TOURE à travers l'Afrique mais bel et bien les livres d'histoire édités en FRANCE avec des historiens spécialistes de l'Afrique noire .
Si vous avez des amis camerounais, gabonais ou congolais ( les deux congos ) essayez de voir ce qu'ils savent de Samory Touré .
Moi, je ne suis ni de Haute Guinée et ni malinké encore moins un descendant de Samory mais, très honnêtement, je suis fier que Samory TOURE et SEKOU TOURE soient de mon pays . Il y a pas long temps, j'ai entendu un camerounais dire " le seul pays africain francophone indépendant est la GUINEE " Il disait, la GUINEE malgré sa pauvreté, a son armée à elle, sa politique étrangère à elle, a sa monnaie contrôlée par elle , elle est pauvre mais fière " .
Citer
-1 #16 Tountouroun 28-08-2017 23:17
@Shams deen et MBemba

L'hymne national de votre Fama est une invention de Sékou Touré

Sékou Touré était à Beyla d'où le Bembeya Jazz est également originaire. Il s'est arrangé avec le Bembeya pour les faire chanter des grossièretés pour le valoriser devant ses nobles compagnons peulhs et étrangers.

Si l'histoire de Samory Touré était vraie, ce sont les grands griots qui l'aurait chanté pour l'enseigner aux africains et non les petits instituteurs devenus les musiciens de l'Orchestre Bembeya Jazz ou encore Alpha Blondy, le gamin analphabète de Cocody.

Dites-nous ce que Samory Touré est allé faire en Côte d'Ivoire loin de son armée et dans la clandestinité au moment où les troupes coloniales qui avaient totalement assiégés Kankan se dirigeaient vers Kérouané pour cueillir celui qui a refusé catégoriquement de les affronter pour honorer l'Afrique ?

Adolph Hitler disait bien : " Plus le mensonge est gros plus tu peux le germer dans l'esprit de tes semblables pendant longtemps ".

Sékou Touré s'est inspiré de la citation de Hitler pour balancer le plus gros mensonge du 20ème siècle sur la bravoure de l'imposteur Samory Touré.

Aujourd'hui, voilà les conséquences du grossier mensonge qui remontent sur le surface et s'exposent en face des naïfs guinéens qui pensaient que Sékou Touré n'était pas un petit voyou menteur, usurpateur de titres glorieux et fallacieux, barbare et sanguinaire.

Comme l'a dit " Ismaël ", votre tronc d'arbre plongé dans l'eau ( Samory Touré ) ne deviendra jamais un Caïman ( Héros guinéen ).

Honte aux menteurs congénitaux et éternels de la Guinée que vous êtes !
Citer
+1 #15 MBemba 28-08-2017 19:50
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
@ Mbemba

C'est une FIERTE de se réclamer compatriote de l'ALMAMY SAMORY TOURE qui a eu la chance exceptionnelle d'avoir des jugements positifs de ses adversaires directs (ceux qui ont eu affaire à lui en chair et en os).
Les petites histoires de descendants de gens de "rien" n'ayant jamais eu dans leurs lignées une si petite figure que l'histoire a mentionnée même dans les contrées les plus reculées du monde ne changeront RIEN à L"HISTOIRE (H).
Au passage l'ile qui a vu partir SANAKORO FAMA partir porte désormais son NOM point à la ligne.


@Shams Deen,

L'hymne National de Faama suffit largement.

Merci!
Citer
+3 #14 shams deen 28-08-2017 10:31
@ Mbemba

C'est une FIERTE de se réclamer compatriote de l'ALMAMY SAMORY TOURE qui a eu la chance exceptionnelle d'avoir des jugements positifs de ses adversaires directs (ceux qui ont eu affaire à lui en chair et en os).
Les petites histoires de descendants de gens de "rien" n'ayant jamais eu dans leurs lignées une si petite figure que l'histoire a mentionnée même dans les contrées les plus reculées du monde ne changeront RIEN à L"HISTOIRE (H).
Au passage l'ile qui a vu partir SANAKORO FAMA partir porte désormais son NOM point à la ligne.
Citer
-1 #13 Traoré 28-08-2017 08:18
@ M. Seydouba


Je n'ai jamais détesté un être humain et ne le ferai jamais inchallah.

Je ne connais pas personnellement ces deux ministres mais je connais très très très bien certains neveux et nièces de M. Bantama Sow. Les enfants d'une de ses soeurs décédée en France fin 2016 ( que son âme repose en paix, Amen).

J'attends de voir ses qualités dans sa seconde et dernière chance de Ministre sous la Présidence de M. Condé Alpha.

Le poisson commence à pourrir par la tête.

Je me remets à cette phrase venant de vous.

"Avec ou sans Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, le régime de Alpha Condé ne nous apportera absolument rien d'ici 2020."

Je vous précise que je serai le dernier à voter le RPG sous le rebelle, le sanguinaire M. Condé Alpha.
Je l'accuse d'être rebelle et assassin tant qu'il ne portera pas plainte contre M. Kouroumah Souapé Sekou pour calomnie, diffamation, dénonciation,....
Vous avez très bien de quoi je parle.

Bien à vous !
Citer
+1 #12 Africain 28-08-2017 08:15
Citation en provenance du commentaire précédent de Seydouba :
@Traoré


Pour se faire de la place auprès de Alpha Condé, les opportunistes ont intérêts à liquider ses compagnons historiques engagés par convictions dans le RPG depuis 30 ans avec l'espoir de contribuer un jour à poser des actes historiques qui transformeront la Guinée en un pays démocratique et développé.
….
Bien à vous !


Cher Monsieur, voilà le que le même discours a été tenu à l’encontre de ce même sieur KAKE Makenera au sein du RPG quand il a été bombardé comme ministre de la communication.


"Je crois que le président de la république est en train de revenir sur les rails. Hier, après la conquête du pouvoir, le RPG a été écarté du pouvoir au profit des opportunistes, des gens qui n’ont aucun mérite, qui n’ont aucune compétence tout simplement. Parce qu’ils ont les moyens pour influencer les gens sur les réseaux sociaux et au niveau de certains médias pour orienter les idées des gens contre certaines personnes. J’ai été choqué pendant des années compte tenu du traitement qu’on a réservé à Sow, à Kourouma et à beaucoup d’autres mérites qui se sont battus et qui ont cru en Alpha Condé ".
On ne peut que lire en filigrane de cette partie de sa déclaration son PORTRAIT ROBOT. En effet, à sa nomination, certaines mauvaises langues lui disaient qu’il devait sa « …nomination aux radios privées qui lui ont toujours donné la parole malgré qu'il n'a pas un niveau intellectuel élevé… ». En outre, d’autres ont été choqué à l’époque concernant le traitement réservé à M.Sow Bantama en comparaison à celui qui lui a été réservé par le Président en le nommant ministre de la communication ; fonction hautement plus importante ou prestigieuse que celle de M. SOW. Et on connait la suite quand il a été débarqué. Débarqué à 8H ; à midi il a commencé par attaquer le Président en personne et sa gestion avec un appel du pied à l’opposition et à 14H il est rentré en fanfare dans l’opposition. Et quand M. SOW, a été débarqué, on connait la suite ; c’est-à-dire il est reparti illico au charbon en « cognant » sans répit sur l’adversaire tout en défendant le famélique bilan du pouvoir pour ne pas dire le honteux bilan.

Comme quoi ; M. KAKE Makenera ferait mieux une fois encore et pour paraphraser M. TRAORE, de se ressaisir et de ne pas oublier l'essentiel et SURTOUT qu’il fait partie de l’opposition. Le changement naît d'abord à son niveau !..."
Citer
+1 #11 Africain 28-08-2017 07:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
[quote name="Seydouba"]

[…]

Bravo M. Seydouba.
Avec un tel raisonnement, la Guinée est loin de s'en sortir.
Pour vous, il suffit d'être militant de première heure pour occuper les postes stratégiques d'un pays même si l'intéressé n'a aucune qualification pour ce poste ?

NB: le successeur de votre champion et futur président de la Guinée (M. Kouroumah Sékou) en l'occurrence M. Konaté Ibrahima kalil vient de nous montrer que plus de 41milliards de nos francs étaient détournés ou dilapidés par M.Kouroumah dans l'organisation des examens nationaux à à chaque année.
Ayons pitié de nos pauvres guineens qui méritent mieux que ces gens là.
Malheureusement que la pyramide est inversée en Guinée sinon certains ne seraient même pas devenus CHEF DE SECTEUR.
Le RPG regorge de vrais cadres qui peuvent aider M. Condé dans la réalisation et l'atteinte de ses objectifs mais hélas.....

Bien à vous.


Je me permets de reprendre un de mes commentaires qui a « mis un siècle » avant de faire son apparition. Commentaire dans le quel je fais allusion à cette rumeur au mieux ou au pire à cette accusation de corruption contre M. Kourouma et cela bien avant votre post. J’ai même cru que ce commentaire avait terminé sa course à la poubelle des commentaires oubliés ; mais le webmaster veuille visiblement bien pour n'oublier personne. Qu’il en soit ici remercié.

Ci-dessous le dit commentaire :

Je ne peux m'empêcher de revenir sur le passage (ci-dessous) d'un commentaire de M. Traoré.

"…Le moment d'un décret tout s'oublie et tout renait. Plus de deuil pour les morts. Tous scrutent désormais les news en provenance de Sekhoutoureyah pour la suite des jeux de chaises ministérielles.
On en a pourtant connu de biens bons ministres debarqués. Mais aussi d'autres d'une nullité inouie promus. Ressaisissons-nous. N'oublions pas l'essentiel.
Le changement naît d'abord à notre niveau !..."

M. KAKE Makanera et bien d'autres feront mieux d'en prendre de la graine pour une prochaine fois.

J'ose espérer, par ailleurs, que cette sortie de M. KAKE n'est pas un appel du pied au PRAC au-delà du soutien médiatique qu'il tient à apporter à ses anciens collègues.

En ce qui concerne la décision du Président, elle n'est pas si différente de celles qui ont été prises par le passé; c’est-à-dire des décisions floues; "ni queue, ni tête".

Après plus de 30 ans de combats politique ou de lutte pour la conquête du pouvoir, et près de 7 ans au pouvoir; le RPG en est l'à, c’est-à-dire à "recycler" les ministres que le Président lui-même avait démis. Et cela ne semble pas gêner M. KAKE. En outre, si ces ex et futurs ministres étaient aussi compétents, pourquoi ils ont été démis de leur fonction respective ? Le RPG/AEC est-il aussi pauvre en cadres compétents fidèles au Président ou militants de 1ères heures pour que le Président fasse appel à des anciens ministres issus du parti ? Il semble que c'est l'un de ses ex et futurs ministres à l'occurrence M. KOUROUMA dont la gestion a été dénoncée "sauvagement" par le même Président, il était à deux doigts d'une accusation de corruption à l'endroit de ce ministre devant les militants du même parti. Et le même est appelé aujourd'hui par le même Président (allez comprendre …).

Je termine en paraphrasant M. TRAORE : Ressaisissez-vous M. KAKE. N'oubliez pas l'essentiel et SURTOUT vous êtes de l'opposition. Le changement naît d'abord à votre niveau !..."
Citer
0 #10 Ismael 28-08-2017 05:02
@Alphadio et MBemba

L'Almamy Samory Touré ne serait pas ce héros guinéen et africain qui s'est battu courageusement et loyalement avec les troupes coloniales françaises pour défendre l'honneur et la dignité africaine contre l'envahisseur comme l'ont fait l'Almamy Bocar Biro et Chaka Zulu entre autes ?

Gbassikolo est en passe de devenir comme une vielle marmites qui t'offre des plats rapides exceptionnels ou comme le marché " Avaria ". Si tu as le courage de rentrer et de fouiller, tu seras tous les jours étonné de découvrir des merveilles totalement incroyables, agréables et inquiétants.

Un adage populaire affirme que : " Quelque soit la durée d'un arbre dans l'eau, il ne se transformera jamais en Caïman ".

Espérons que cette histoire de l'Almamy Samory Touré, revue et corrigée par plusieurs récits disponibles même sur internet, ne vient pas altérer celle du président Ahmed Sékou Touré, l'arrière petit-fils de Samory Touré, l'Empereur du Wassoulou.

Nous souhaitons une très longue vie à Gbassikolo !
Citer
+1 #9 Traoré 27-08-2017 22:26
[quote name="Seydouba"]@Traoré

Vous pouvez détester les Ibrahima Kourouma et Bantana Sow mais ne les accusez pas d'être des incompétents. Ces deux individus ont connu et rencontré Alpha Condé quand ils étaient tous des étudiants dans les années 1990.
L'un était à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et l'autre à l'Université de Juilus N'yéréré de Kankan. L'un et l'autre étaient des étudiants sérieux (bonnes notes), connus, respectés et influents dans leurs milieux respectifs.
Alpha Condé a pleinement bénéficié de leur contribution dans les milieux scolaires et universitaires notamment.
Monsieur Konaté Ibrahima Kalil est un menteur ! Sinon qu'il nous présente les résultats officiels de son audite sur la gestion de Ibrahima Kourouma faite par un cabinet attitré.
Plusieurs ministres guinéens n'ont pas de diplômes universitaires et d'autres comme Kassory Fofana continuent à faire des ravages économiques en Guinée avec la complicité de toute la mouvance présidentielle. Et cela ne vous choque pas !
Alpha Condé a pillé la Guinée en 7 ans pour devenir plus riche que Blaise Compaoré qui a pillé le Burkina Fasso pendant 27 ans. Et cela aussi ne vous dérange pas !
La Guinée a eue des présidents analphabètes et des chauffeurs ministres. Cela non plus de vous choquait pas !
Avec ou sans Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, le régime de Alpha Condé ne nous apportera absolument rien d'ici 2020. Cela aussi ne vous dérangera certainement pas !
Pourriez-vous nous dire ce qui se passe dans les gros ministères dotés de gros budgets en Guinée ou nous citer un seul département ministériel qui produit des résultats satisfaisants depuis 2010 ?
Plusieurs personnes dépourvues de diplômes universitaires occupent actuellement des ministères importants. C'est le cas de Bouréma Condé de l'intérieur. Connaissez-vous l'importance des qualités intellectuelles d'un ministre de l'intérieur dans un pays normal ?
Pour se faire de la place auprès de Alpha Condé, les opportunistes ont intérêts à liquider ses compagnons historiques engagés par convictions dans le RPG depuis 30 ans avec l'espoir de contribuer un jour à poser des actes historiques qui transformeront la Guinée en un pays démocratique et développé.
Monsieur TRAORE, sachez que je ne défendrai plus ce régime politique que je soutenais hier encore. Mais soyons tous honnêtes, justes et raisonnables envers toute personne victime de l'injustice, ce qu'elle quelle soit .
Ibrahima Kourouma et Bantama Sow sont des victimes des opportunistes qui ont parvenu à mettre Alpha Condé sous l'hypnose depuis 2010 et Alpha Condé ne s'en remettra jamais.
Bien à vous ![/quote

Je n'ai jamais détesté un être humain et ne le ferai jamais inchallah.
Le poisson commence à pourrir par la tête.
Je me remets à cette phrase venant de vous.

"Avec ou sans Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, le régime de Alpha Condé ne nous apportera absolument rien d'ici 2020."

Je vous précise que je serai le dernier à voter le RPG sous le rebelle, le sanguinaire M. Condé Alpha.
Je l'accuse d'être rebelle et assassin tant qu'il ne portera pas plainte contre M. Kouroumah Souapé Sekou pour calomnie, diffamation, dénonciation,....
Vous avez très bien de quoi je parle.

Bien à vous !
Citer
0 #8 Seydouba 27-08-2017 16:28
@Traoré

Vous pouvez détester les Ibrahima Kourouma et Bantana Sow mais ne les accusez pas d'être des incompétents. Ces deux individus ont connu et rencontré Alpha Condé quand ils étaient tous des étudiants dans les années 1990.
L'un était à l'Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et l'autre à l'Université de Juilus N'yéréré de Kankan. L'un et l'autre étaient des étudiants sérieux (bonnes notes), connus, respectés et influents dans leurs milieux respectifs.
Alpha Condé a pleinement bénéficié de leur contribution dans les milieux scolaires et universitaires notamment.
Monsieur Konaté Ibrahima Kalil est un menteur ! Sinon qu'il nous présente les résultats officiels de son audite sur la gestion de Ibrahima Kourouma faite par un cabinet attitré.
Plusieurs ministres guinéens n'ont pas de diplômes universitaires et d'autres comme Kassory Fofana continuent à faire des ravages économiques en Guinée avec la complicité de toute la mouvance présidentielle. Et cela ne vous choque pas !
Alpha Condé a pillé la Guinée en 7 ans pour devenir plus riche que Blaise Compaoré qui a pillé le Burkina Fasso pendant 27 ans. Et cela aussi ne vous dérange pas !
La Guinée a eue des présidents analphabètes et des chauffeurs ministres. Cela non plus de vous choquait pas !
Avec ou sans Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, le régime de Alpha Condé ne nous apportera absolument rien d'ici 2020. Cela aussi ne vous dérangera certainement pas !
Pourriez-vous nous dire ce qui se passe dans les gros ministères dotés de gros budgets en Guinée ou nous citer un seul département ministériel qui produit des résultats satisfaisants depuis 2010 ?
Plusieurs personnes dépourvues de diplômes universitaires occupent actuellement des ministères importants. C'est le cas de Bouréma Condé de l'intérieur. Connaissez-vous l'importance des qualités intellectuelles d'un ministre de l'intérieur dans un pays normal ?
Pour se faire de la place auprès de Alpha Condé, les opportunistes ont intérêts à liquider ses compagnons historiques engagés par convictions dans le RPG depuis 30 ans avec l'espoir de contribuer un jour à poser des actes historiques qui transformeront la Guinée en un pays démocratique et développé.
Monsieur TRAORE, sachez que je ne défendrai plus ce régime politique que je soutenais hier encore. Mais soyons tous honnêtes, justes et raisonnables envers toute personne victime de l'injustice, ce qu'elle quelle soit .
Ibrahima Kourouma et Bantama Sow sont des victimes des opportunistes qui ont parvenu à mettre Alpha Condé sous l'hypnose depuis 2010 et Alpha Condé ne s'en remettra jamais.
Bien à vous !
Citer
+1 #7 Alphadjo 27-08-2017 15:17
@MBemba

Je persiste et signe que Samory Touré fut un imposteur qui n'avait pas le courage de porter une arme comme l'Almamy Bocar Biro Barry l'a fait devant les troupes coloniales et défendre héroïquement son royaume et ses sujets au prix de sa propre vie

Samory Touré avait pris le fuite comme un lâche à l'approche des troupes coloniales pour aller se cacher en Côte D'Ivoire. Samory Touré sera dénoncé par ses nouveaux sujets et sera capturé en Côte d'Ivoire ( Guélémou ) dans une tanière comme un rat. D'aucuns d'entre vous diront que Samory Touré fut capturé dans une grotte pour enjoliver sa lâcheté.

Sékou Touré interdira de préciser en Guinée le lieu et les conditions de la capture de Samary Touré.

Relisez ci-dessous votre salade sékoutouréenne sur la perversion de l'histoire authentique de Samory Touré.


MBemba écrit :

Samory Touré

L'Almamy Samory Touré (ou Samori Touré), né vers 1830 à Miniambaladougou, dans l'actuelle Guinée, tombé à Guélémou, actuelle Côte d'Ivoire, et décédé le 2 juin 1900 à Ndjolé, actuel Gabon, fut le fondateur de l'empire Wassoulou ; il résista à la pénétration et à la colonisation française en Afrique de l'Ouest. L'ancien et le premier président de la Guinée, Ahmed Sékou Touré, était l'arrière petit-fils de Samory.

Premières années.
Né vers 1833 à Miniambaladougou (actuellement au sud-est de la Guinée), ce fils de marchand dyula (Dioula) grandit dans une Afrique de l’Ouest en pleine mutation du fait du nombre croissant de contacts avec les Européens. Le commerce avec l’Europe avait rendu riches certains États africains, pendant qu’une utilisation croissante des armes à feu modifie la guerre traditionnelle. Ses parents avaient abjuré l’islam pour se convertir au paganisme.
En 1848, la mère de Samory, Sokhona Camara, est capturée pendant un raid mené par Sory Bourama, du clan Cissé, et réduite en esclavage. Ne disposant pas de l'argent nécessaire pour la racheter, il doit, pour obtenir la libération à terme de sa mère, se mettre au service des Cissé auprès desquels il apprend le maniement des armes. D'après la tradition, il reste à leur service « sept ans, sept mois, sept jours ».
Il s'engage ensuite pour deux ans dans l'armée de Saransware-Mori, faama (dirigeant militaire) des Bérété, ennemis des Cissé, avant de rejoindre son propre peuple, les Camara. Nommé kélétigui (chef de guerre) à Dyala en 1861, Samory prononce le serment de protéger son peuple contre les Bérété et les Cissé. Il crée une armée professionnelle et nomme ses proches, notamment ses frères et des amis d'enfance, à des postes de commandement.

Expansion au Soudan.

En 1867, Samory est un chef de guerre à part entière, possédant sa propre armée regroupée à Sanankoro dans les hautes-terres guinéennes, sur les bords du Haut-Milo, un affluent du fleuve Niger. Il comprend vite qu'il a deux tâches primordiales à accomplir : créer une armée efficace et loyale dotée d'armes à feu modernes, et construire un État stable. C'est à cette époque qu'il se convertit à l'islam, conscient que la cohérence de son royaume va reposer notamment sur la religion. Du reste, le titre d'« almami » qu'il adopte en fait un chef à la fois temporel et spirituel.

En 1876, Samory peut importer des fusils à chargement par la culasse par l'intermédiaire de la colonie britannique de la Sierra Leone. À la tête de son armée, composée essentiellement de fantassins armés d'un sabre, d'un poignard et d'un fusil, il s'empare du district de Buré dans la ville de Siguiri, riche en or (actuellement à cheval sur la frontière entre la Guinée et le Mali), en vue de renforcer ses finances. En 1878 il est assez puissant pour s'autoproclamer faama (« dirigeant militaire ») de son propre Empire Wassoulou. Il fait de Bissandougou sa capitale et entame des échanges commerciaux et diplomatiques avec l'Empire Toucouleur voisin et déclinant.

En 1881, après une dure lutte, Samory est capable de sécuriser son emprise sur Kankan, ville clé du commerce Dyula, située au bord du Haut-Milo. Kankan est alors un centre du commerce de la noix de kola, stratégiquement positionné pour contrôler les routes de commerce avoisinantes. En 1881, le Wassoulou s'étend en Guinée et au Mali, depuis l'actuel Sierra Leone jusqu'au nord de la Côte d'Ivoire.



Pendant que Samory conquiert les nombreux petits États tribaux qui l'entourent, il manœuvre aussi pour sécuriser sa situation diplomatique. Il engage des relations régulières avec les Britanniques au Sierra Leone, et tisse des liens prometteurs avec l'État théocratique du Foutah Djallon.

Premiers affrontements contre les Français.

À la fin des années 1870, les Français commencent leur expansion en Afrique de l'ouest, à partir de l'est du Sénégal, avec pour but d'atteindre le haut Nil dans le Soudan actuel. Ils cherchent aussi à progresser vers le sud-est pour atteindre leurs bases en Côte d'Ivoire. Ces mouvements les conduisent à un affrontement direct avec Samory.

En février 1882, une expédition française attaque une des armées de Samory qui assiège Keniera. Samory réussit à repousser les Français, mais il est effrayé par la discipline et la puissance de feu des armées européennes.

Samory essaye de neutraliser les Français par plusieurs moyens. Premièrement, il étend sa domination vers le sud pour sécuriser une ligne de communication avec le Liberia. Quand une expédition menée par le gouverneur colonial français du Soudan, Antoine Combes, tente en 1885 de prendre possession des mines d'or de Buré, Samory contre-attaque. Divisant son armée en trois colonnes mobiles, il réussit à menacer gravement les lignes de communication françaises obligeant ses adversaires à se replier.

Cependant, le combat avec l'armée française tournant à son désavantage, Samory préfère négocier. Le 28 mars 1886, il signe avec les Français un traité de paix et de commerce qui reconnait, sur la rive gauche du Niger, une importante zone d'influence française.

Guerre et défaite
En 1887, Samory peut compter sur une armée disciplinée comprenant de 30 000 à 35 000 fantassins, organisés sur le modèle européen en pelotons et compagnies, et 3 000 cavaliers, répartis en escadrons de cinquante hommes chacun. Cependant, les Français sont déterminés à ne pas laisser Samory consolider ses positions. En exploitant la rébellion de plusieurs tribus animistes soumises par Samory , ils continuent de s'étendre aux dépens des régions ouest de l'Empire, forçant Samory à signer des traités par lesquels il leur cède ces territoires entre 1886 et 1889 (traité de Bissandougou, traité de Niakha).

En mars 1891, une expédition française sous le commandement du colonel Archinard lance une attaque directe sur Kankan. Sachant que les fortifications de la ville ne pourraient pas résister à l'artillerie française, Samory engage une guerre de mouvement. En dépit des victoires qu'il remporte contre des colonnes françaises isolées (Dabadougou en septembre 1891), Samory échoue à chasser les Français hors du cœur de son royaume.

En juin 1892, le successeur du colonel Archinard, le colonel Humbert, menant une petite force bien équipée de soldats triés sur le volet, capture Bissandougou, la capitale du Wassoulou. Un autre coup dur pour Samory est l'arrêt des ventes d'armes par les Britanniques, soucieux de respecter la convention de Bruxelles de 1890, la restriction des ventes d'armes étant, selon cette convention, nécessaire à l'éradication de l'esclavage des populations africaines.

Évitant un combat qui lui aurait été fatal, il mène une politique de la terre brûlée, dévastant chaque parcelle de terrain qu'il évacue. Bien que cette tactique le coupe de sa nouvelle source d'approvisionnement en armes, le Liberia, il réussit tout de même à retarder la poursuite française. Samory se replie vers l'est, vers les fleuves Bandama puis Comoé. Dès lors, sa présence est négligée par l'armée française, dans la mesure où le nouvel établissement de Samory ne constitue plus un objectif stratégique de la politique coloniale française.

L'affrontement est relancé par l'attaque opérée par un des fils de Samory contre un bataillon français, qui est anéanti. Cette action déclenche une campagne française de représailles au printemps/été 1898, au terme de laquelle Samory est capturé au petit matin du 29 septembre 1898 à Guélémou en Côte d'Ivoire, par le capitaine Gouraud puis exilé au Gabon. Samory y meurt en captivité le 2 juin 1900, des suites d'une pneumonie.

Postérité.

Samory fut sans doute l'adversaire le plus redoutable que les Français eurent à affronter en Afrique de l'Ouest. C'est pourquoi il apparaît, dans l'historiographie nationaliste post-coloniale, en figure de héros de la résistance africaine à l'expansion coloniale.

La pièce de théâtre de Massa Makan Diabaté Une hyène à jeu (1988) est inspirée de la signature du traité de Kéniéba-Koura par Samory Toure en 1886, qui cédait la rive gauche du Niger à la France.

Le peintre français Pierre Castagnez, établi à Dakar, a réalisé un portrait de lui, conservé au Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie à Paris (au Musée du quai Branly depuis 2003.)

Le groupe guinéen Bembeya Jazz National commémora Samory Toure dans leur album Regard sur le passé sorti en 1969. L'album loue la résistance anti-coloniale de Touré et ce début de construction nationale pour la Guinée.

Le chanteur ivoirien de raggae Alpha Blondy composa le titre Bory Samory (publié en 1984 sur Cocody Rock) en mémoire de Samory Touré.

Source: Wikipédia
Citer
+1 #6 Traoré 27-08-2017 11:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Seydouba :
@Makanéra

Votre analyse sur ce dernier remaniement de gouvernement est excellente.
En effet, Alpha Condé est un homme cruel et injuste. Il a embarqué et utilisé cyniquement des militants sincères et honnêtes dont certains étaient des élèves et étudiants séduits et convaincus par ses discours creux, pompeux et mensongers sur sa volonté de contribuer à bâtir un pays démocratique en Guinée dans les années 1990.
Ces jeunes militants comme Ibrahima Kourouma et Bantama Sow ont consacré 20 ans d'engagements et de luttes politiques auprès de Alpha Condé.
Ces militants de la première heure ont subi toutes les menaces, les agressions et les humiliations de la plupart des hommes hauts placés qui entourent hypocritement e Alpha Condé aujourd'hui pour piller encore la Guinée.
Force est d'admettre qu'après l'accession de leur leader Alpha Condé au pouvoir, les malheureux fidèles militants de la première heure du RPG depuis de nombreuses années sont, à l'exception de Diané, les vraies victimes de l'ingratitude et de la cruauté de Alpha Condé.
Malgré le prétendu coup dit de grâce qui marque le retour aux affaires de Bantama Sow et de Ibrahima Kourouma dans un système politique qui, de toute les façons n'a rien apporté et n'apportera rien de bien à la Guinée, vous remarquerez alors que ces militants historiques de la première heure sont toujours dans des petits ministères qui ne sont pas valorisés ce, dans l'unique but de les priver d'un statut d'hommes d'Etat compte tenu de leur jeune âge qui leur permettrait de poursuivre facilement leur carrière politique après 2020.
Bantama Sow qui était au département des guinéens de l'étranger pouvait facilement occuper le ministère des affaires étrangères et Ibrahima Kourouma aurait pu par exemple occuper le ministère de l'intérieur ou des mines et envoyer le Général Bouréma Condé à la Ville ou à la sécurité pour s'occuper de l'insécurité galopante en Guinée actuellement.
Alpha Condé aurait pu nommer aussi Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, l'un à la primature et l'autre au poste de ministre d'Etat secrétaire général à la présidence de la République et leurs offrir ainsi le statut d'Hommes d'Etat pour poursuivre leur carrière politique au sein de leur génération après le départ de Alpha Condé en 2020.
Quand un leader politique n'est pas visionnaire et, de surcroît, il est ingrat et cynique, même s'il dévient président d'un pays aussi riche et paisible que la Guinée, ses fidèles militants seront détruits et malheureux. C'est le cas des militants de Alpha Condé qui s'est entouré des plus grands hypocrites, opportunistes et criminels politiques et économiques de notre pays, au détriment de ses militants historiques.
Pauvre militants de la 1ère heure du RPG !


Bravo M. Seydouba.
Avec un tel raisonnement, la Guinée est loin de s'en sortir.
Pour vous, il suffit d'être militant de première heure pour occuper les postes stratégiques d'un pays même si l'intéressé n'a aucune qualification pour ce poste ?

NB: le successeur de votre champion et futur président de la Guinée (M. Kouroumah Sékou) en l'occurrence M. Konaté Ibrahima kalil vient de nous montrer que plus de 41milliards de nos francs étaient détournés ou dilapidés par M.Kouroumah dans l'organisation des examens nationaux à à chaque année.
Ayons pitié de nos pauvres guineens qui méritent mieux que ces gens là.
Malheureusement que la pyramide est inversée en Guinée sinon certains ne seraient même pas devenus CHEF DE SECTEUR.
Le RPG regorge de vrais cadres qui peuvent aider M. Condé dans la réalisation et l'atteinte de ses objectifs mais hélas.....

Bien à vous.
Citer
0 #5 MBemba 27-08-2017 00:25
@ Alphadjo,

Apprenez s'il vous plait!

Discours ignoble du Roi LEOPOLD II au Congo Belge

https://youtu.be/Ix2sJWZGT0Q
Citer
-6 #4 Seydouba 27-08-2017 00:13
@Makanéra

Votre analyse sur ce dernier remaniement de gouvernement est excellente.
En effet, Alpha Condé est un homme cruel et injuste. Il a embarqué et utilisé cyniquement des militants sincères et honnêtes dont certains étaient des élèves et étudiants séduits et convaincus par ses discours creux, pompeux et mensongers sur sa volonté de contribuer à bâtir un pays démocratique en Guinée dans les années 1990.
Ces jeunes militants comme Ibrahima Kourouma et Bantama Sow ont consacré 20 ans d'engagements et de luttes politiques auprès de Alpha Condé.
Ces militants de la première heure ont subi toutes les menaces, les agressions et les humiliations de la plupart des hommes hauts placés qui entourent hypocritement e Alpha Condé aujourd'hui pour piller encore la Guinée.
Force est d'admettre qu'après l'accession de leur leader Alpha Condé au pouvoir, les malheureux fidèles militants de la première heure du RPG depuis de nombreuses années sont, à l'exception de Diané, les vraies victimes de l'ingratitude et de la cruauté de Alpha Condé.
Malgré le prétendu coup dit de grâce qui marque le retour aux affaires de Bantama Sow et de Ibrahima Kourouma dans un système politique qui, de toute les façons n'a rien apporté et n'apportera rien de bien à la Guinée, vous remarquerez alors que ces militants historiques de la première heure sont toujours dans des petits ministères qui ne sont pas valorisés ce, dans l'unique but de les priver d'un statut d'hommes d'Etat compte tenu de leur jeune âge qui leur permettrait de poursuivre facilement leur carrière politique après 2020.
Bantama Sow qui était au département des guinéens de l'étranger pouvait facilement occuper le ministère des affaires étrangères et Ibrahima Kourouma aurait pu par exemple occuper le ministère de l'intérieur ou des mines et envoyer le Général Bouréma Condé à la Ville ou à la sécurité pour s'occuper de l'insécurité galopante en Guinée actuellement.
Alpha Condé aurait pu nommer aussi Ibrahima Kourouma et Bantama Sow, l'un à la primature et l'autre au poste de ministre d'Etat secrétaire général à la présidence de la République et leurs offrir ainsi le statut d'Hommes d'Etat pour poursuivre leur carrière politique au sein de leur génération après le départ de Alpha Condé en 2020.
Quand un leader politique n'est pas visionnaire et, de surcroît, il est ingrat et cynique, même s'il dévient président d'un pays aussi riche et paisible que la Guinée, ses fidèles militants seront détruits et malheureux. C'est le cas des militants de Alpha Condé qui s'est entouré des plus grands hypocrites, opportunistes et criminels politiques et économiques de notre pays, au détriment de ses militants historiques.
Pauvre militants de la 1ère heure du RPG !
Citer
+1 #3 Africain 26-08-2017 23:16
Je ne peux m'empêcher de revenir sur le passage (ci-dessous) d'un commentaire de M. Traoré.

"…Le moment d'un décret tout s'oublie et tout renait. Plus de deuil pour les morts. Tous scrutent désormais les news en provenance de Sekhoutoureyah pour la suite des jeux de chaises ministérielles.
On en a pourtant connu de biens bons ministres debarqués. Mais aussi d'autres d'une nullité inouie promus. Ressaisissons-nous. N'oublions pas l'essentiel.
Le changement naît d'abord à notre niveau !..."

M. KAKE Makanera et bien d'autres feront mieux d'en prendre de la graine pour une prochaine fois.

J'ose espérer, par ailleurs, que cette sortie de M. KAKE n'est pas un appel du pied au PRAC au-delà du soutien médiatique qu'il tient à apporter à ses anciens collègues.

En ce qui concerne la décision du Président, elle n'est pas si différente de celles qui ont été prises par le passé; c’est-à-dire des décisions floues; "ni queue, ni tête".

Après plus de 30 ans de combats politique ou de lutte pour la conquête du pouvoir, et près de 7 ans au pouvoir; le RPG en est l'à, c’est-à-dire à "recycler" les ministres que le Président lui-même avait démis. Et cela ne semble pas gêner M. KAKE. En outre, si ces ex et futurs ministres étaient aussi compétents, pourquoi ils ont été démis de leur fonction respective ? Le RPG/AEC est-il aussi pauvre en cadres compétents fidèles au Président ou militants de 1ères heures pour que le Président fasse appel à des anciens ministres issus du parti ? Il semble que c'est l'un de ses ex et futurs ministres à l'occurrence M. KOUROUMA dont la gestion a été dénoncée "sauvagement" par le même Président, il était à deux doigts d'une accusation de corruption à l'endroit de ce ministre devant les militants du même parti. Et le même est appelé aujourd'hui par le même Président (allez comprendre …).

Je termine en paraphrasant M. TRAORE : Ressaisissez-vous M. KAKE. N'oubliez pas l'essentiel et SURTOUT vous êtes de l'opposition. Le changement naît d'abord à votre niveau !..."
Citer
+1 #2 Alphadjo 26-08-2017 21:45
@MBemba

Votre petite histoire meublée que vous rappelez ici est certainement tirée des archives de Amadou Sékou Touré.

En effet, Amadou Sékou Touré avait rejeté l'enseignement universel en accusant les enseignants et chercheurs de la Guinée d'ourdir un complot contre sa révolution culturelle. Le sort qu'il réservera aux enseignants (prisons, assassinats et exil forcé) et à l'enseignement sont connus de tous et les conséquences de ses néfastes effets traverserons la Guinée pendant une bonne partie du 21ème siècle.

Vous n'avez pas besoin de bomber et de taper votre petite poitrine pour m'inviter à réagir sur vos trouvailles postées sur Wikipédia par les derniers gardiens de l'enseignement idéologique du guide suprême de votre révolution culturelle.

Votre histoire sur Samory Touré est un tissu de mensonges cousu par l'imagination fertile de Amadou Sékou Touré qui se prenait pour un petit intellectuel.

Vous avez attendu que cet article soit proche des archives avant de réagir en espérant pouvoir ventre rapidement vos comtes et légendes de Samory Touré sur Gbassikolo. Ce qui nous obligera à rapporter la suite de nos échanges sur Samory Touré sur un autre article. Je vous interpellerai comme pour annoncer le signal.

Je disais que tout votre discours sur Samory Touré est un tissu de mensonge et en attendant la confrontation de la vérité historique à celle falsifiée par le PDG-RDA, voici les premières remarques.

Votre prétendue armée Samorienne estimée entre 30. 000 et 35. 000 fantassins, organisée sur le model " Européen " en peloton et compagnie et près de 3. 000 cavaliers, repartis en escadrons de 50 hommes chacun est plus que grossier.

À l'époque de Samory Touré et même actuellement, l'Europe n'a pas un " Model " d'armée. De plus, ni Samory ni un autre de son entourage ne connaissaient une seule armée parmi les nombreuses armées des entités politiques Européennes dirigées alors par des souverains distincts et qui se massacraient entre eux en permanence.

Précisez le " Model " Européen de Samory Touré entre la France, l'Autriche, l'Allemagne, la Belgique, l'Angleterre, l'Ecosse, la Russie et tous les autres pays.

Pour vous faire aider, inspirez-vous des fallacieuses déclarations de Comolan tirée des l'enseignements sékoutouréens qui affirment que votre Samory Touré était le " Napoléon Noir ". Cette affirmation en dit long sur l'organisation de l'armée de Samory Touré qui inspire votre model Européen.

Dites nous le pourquoi et le comment votre Samory Touré serait un Napoléon Noir ?

La convention de Bruxelles de 1890 fut organisée par le légendaire Léopold II, Roi des belges, dans la suite de la conférence de Berlin de 1885. Que l'on se souviennent des objectifs de la conférence de Berlin qui avait accordé au souverain belge la plénitude de créer l'Etat indépendant du Congo et d'en devenir le souverain absolu.

Pour votre information, Léopold II voulait établir des droits de douane sur l'ensemble du territoire de son nouveau Etat (Congo). Cet espoir fut déçu car Léopold II ne pesait pas lourd en Europe et la Belgique n'a jamais été une grande puissance en Europe en dehors du Congo.

Léopold II perdra d'ailleurs son pari d'établir des barrières douanières pour les autres pays Européens et la conférence qu'il a organisé dans son propre royaume lui infligera des sanctions en apportant plus de charges à son " Etat indépendant du Congo ".

Votre tentative d'exploiter cette rencontre éphémère de 1890 à Bruxelles pour justifier l'échec de Samary Touré au prétexte qu'il ne parvenait plus à acheter des armes chez les Anglais en Sierra-Léone est incroyable.

Samory Touré et son père furent donc des négociants qui ne parvenaient pas à racheter la liberté de sa pauvre mère qui n'était autre qu'une esclave ordinaire sans aucune importance et sans valeur ?

Que négociaient Samory Touré et son père pour manquer Cet " Argent " à remettre à Sory Birama en échange de sa pauvre petite mère ?

Vous avez dit " Argent ? " . Quel est alors le nom de la monnaie " Argent " que l'on utilisait dans le royaume de Sory Birama à l'époque de la captivité de la pauvre mère de Samory Touré ?

L'unique fils de Samory Touré aurait tué des colons ou bien a collaboré avec les colons pour trahir son père avec la complicité de sa cruelle mère " Fanta G'bé ? "

Répondez d'abord à ces petites questions élémentaires avant de continuer à démonter vos 26 ans de mensonges et de falsification de l'histoire générale de la Guinée et de l'Afrique pour anoblir Amadou Sékou Touré.
Citer
0 #1 Oumar Mâci Bah 26-08-2017 09:18
Au moins, maintenant on n'entendra (peut-être) moins Bantama Sow car un ministre n'a normalement pas le temps de venir aux assemblées hebdomadaires d'un parti et faire des discours démagogiques.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir