Boukoum Kouroukan FugaÀ quand remonte le premier texte dans le genre d’une déclaration des droits de l’homme ? A la déclaration universelle des droits de l’homme en 1789 ou à la charte de Kouroukan fouga qui serait originaire de l’empire du Mali (aussi appelé le Mandé, Mandén ou Mandingue), dont la datation remonterait au 13ème siècle ? L’Afrique serait-elle aussi « le berceau des droits de l’Homme » ?

Le débat fait rage sur les réseaux sociaux. Ce papier a pour but, de susciter le débat autour de ce que les uns qualifient aujourd’hui de « mythe », les autres de « réalité historique authentique ». Qu’en est-il en réalité ? En attendant d’autres contributions, votre site préféré vous propose un premier jet* de l’écrivain, dramaturge, et metteur en scène guinéen Saïdou Nour Bokoum

« La charte charte du Mandé1, charte de Kouroukan Fouga, ou encore, en langue malinké, Manden Kalikan, est la transcription d'un contenu oral, lequel remonterait au règne du premier souverain Soundiata Keita qui vécut de 1190 à 1255. Elle aurait été solennellement proclamée le jour de l'intronisation de Soundiata Keïta comme empereur du Mali à la fin de l'année 1236. Il n'en existerait pas de trace écrite antérieure aux années 1960 et son authenticité est mise en doute par plusieurs chercheurs2. Il existe plusieurs textes de la Charte .

Que Wa Kamiissoko et Youssouf Tata Cissé soient initiateurs et transcripteurs du Serment des chasseurs bamanas-maninkas n’est pas l’essentiel de mon argumentation. En ce temps là, le temps antédiluvien de « Kontron ni Sanène » auquel leur serment des chasseurs se réfère, il n’y avait pas de Malien ou Bamanan ! Le fond de notre débat est que :

1° Le KF auquel se réfèrent les thuriféraires de je ne sais quel Mandingues fut rédigé à Kankan en 1998

2° Il est esclavagiste

3° Il est monarchiste : la famille régnante est KEITA

4°Ce n’est pas lui qui est inscrit au patrimoine immatériel de l’ Unesco

Tout ce qu’ils racontent ad hominem, « des aigris, des communautaristes », et autres billevesées, n’est que mal de tête. Ici j’ai fini pour moi en mettant face à face les deux textes. Lisez s’il vous en reste du « horonya » (Ousmane Kaba)

 

LA CHARTE DE KURUKAN FUGA

« La Charte de Kurukan Fuga reproduite ici, est une version collectée en Guinée à l’issue d’un atelier régional de concertation entre communicateurs traditionnels et modernes (Kankan : 3-

12 Mars 1998). Ce sont les traditionistes qui ont déclamé le texte ; celui-ci a été ensuite transcrit et traduit, avec l’aide des linguistes guinéens et sous la supervision de Mr. Siriman Kouyaté – magistrat et traditioniste (sa famille est gardienne du sosobala, à Niagasole,

Guinée). S. Kouyaté a, ensuite structuré La Charte, sans altérer l’essentiel, dans le sens des textes juridiques modernes en vue de le rendre lisible aux contemporains (le texte original malinké existe sur la banque de données numériques ARTO).

 

LA CHARTE DE KURUKAN FUGA :

1.La société du grand mandé est divisée en seize (16) porteurs de carquois, cinq (5) classes de

marabouts, quatre classes (4) de nyamakalas. Chacun de ces groupes a une activité et un rôle

spécifiques.

2. Les nyamakalas se doivent de dire la vérité aux Chefs, d’être leurs conseillers et de défendre par

le verbe les règles établies et l’ordre sur l’ensemble du royaume.

 

3. Les morikanda Lolu (les cinq classes de marabouts) sont nos maîtres et nos éducateurs en islam.

Tout le monde leur doit respect et considération.

 

4. La société est divisée en classes d’âge. A la tête de chacune d’elles est élu un chef. Sont de la même classe d’âge les personnes (hommes ou femmes) nées au cours d’une période de trois années consécutives.

Les Kangbès (classe intermédiaire entre les jeunes et les vieux) doivent être conviés pour participer à la prise des grandes décisions concernant la société.

 

5. Chacun a le droit à la vie et à la préservation de son intégrité physique. En conséquence, toute tentation d’enlever la vie à son prochain est punie de la peine de mort.

 

6. Pour gagner la bataille de la prospérité, il est institué le Kön ̈gbèn Wölö (un mode de surveillance) pour lutter contre la paresse et l’oisiveté.

 

7. Il est institué entre les mandenkas le sanankunya (parenté à plaisanterie) et le tanamanyöya (forme de totémisme). En conséquence, aucun différent né entre ces groupes ne doit dégénérer, le respect de l’autre étant la règle.

Entre beaux-frères et belles-sœurs, entre grands parents et petits-enfants, a tolérance et le chahut doivent être le principe.

 

8. La famille Keïta est désignée famille régnante sur l’empire.

 

9. L’éducation des enfants incombe à l’ensemble de la société. La

puissance paternelle appartient en conséquence à tous.

 

10. Adressons-nous mutuellement les condoléances.

 

11. Quand votre femme ou votre enfant fuit, ne le poursuivez pas chez le voisin.

 

12. La succession étant patrilinéaire, ne donnez jamais le pouvoir à un fils tant qu’un seul de ses pères vit.

Ne donnez jamais le pouvoir à un mineur parce qu’il possède des liens.

 

13. N’offensez jamais les nyaras.

 

14. N’offensez jamais les femmes, nos mères.

 

15. Ne portez jamais la main sur une femme mariée avant d’avoir fait intervenir sans succès son mari.

 

16. Les femmes, en plus de leurs occupations quotidiennes doivent être associées à tous nos

Gouvernements.

17. Les mensonges qui ont vécu 40 ans doivent être considérés comme des vérités.

 

18. Respectons le droit d’aînesse.

 

19. Tout homme a deux beaux-parents: Les parents de la fille que l’on n’a pas eue et la parole qu’on a prononcé sans contrainte aucune. On leur doit respect et considération.

 

20. Ne maltraite pas les esclaves, accordez leur un jour de repos par semaine et faites en sorte qu’ils cessent le travail à des heures raisonnables. On est maître de l’esclave et non du sac qu’il porte.

 

21. Ne poursuivez pas de vos assiduités les épouses: du Chef, du voisin, du marabout, du prêtre, de l’ami et de l’associé.

 

22. La vanité est le signe de la faiblesse et l’humilité le signe de la grandeur.

 

23. Ne vous trahissez jamais entre vous. Respectez la parole d’honneur.

24. Ne faites jamais du tort aux étrangers.

 

25 Le chargé de mission ne risque rien au Mandé.

 

26. Le taureau confié ne doit pas diriger le parc.

 

27. La jeune fille peut être donnée en mariage dès qu’elle est pubère sans détermination d’âge. Le choix de ses parents doit être suivi quelques soit le nombre des candidats.

 

28. Le jeune homme peut se marier à partir de 20 ans.

 

29. La dote est fixée à 3 bovins: un pour la fille, deux pour ses père et mère.

 

30. Venons en aide à ceux qui en ont besoin.

 

31. Il y a cinq façons d’acquérir la propriété: l’achat, la donation, l’échange, le travail et la succession. Toute autre forme sans témoignage probant est équivoque.

 

32. Tout objet trouvé sans propriétaire connu ne devient propriété commune qu’au bout de quatre ans.

 

33. La quatrième mise-bas d’une génisse confiée est la propriété du gardien.

 

34. Un bovin doit être échangé contre quatre moutons ou quatre chèvres.

 

35. Un œuf sur quatre est la propriété du gardien de la poule pondeuse.

 

36. Assouvir sa faim n’est pas du vol si on n’emporte rien dans son sac ou sa poche.

 

37. Fakombè est désigné Chef des chasseurs. Il est chargé de préserver la brousse et ses habitants

pour le bonheur de tous.

 

38. Avant de mettre le feu à la brousse, ne regardez pas à terre, levez la tête en direction de la cime

des arbres.

 

39. Les animaux domestiques doivent être attachés au moment des cultures et libérés après les récoltes. Le chien, le chat, le canard et la volaille ne sont pas soumis à cette mesure.

 

40. Respectez la parenté, le mariage et le voisinage.

 

41. Tuez votre ennemi, ne l’humiliez pas.

 

42. Dans les grandes assemblées, contentez-vous de vos légitimes représentants et tolérez-vous les uns les autres.

 

43. Balla Fassèkè Kouaté est désigné grand chef des cérémonies et médiateur principal du Mandé. Il

est autorisé à plaisanter avec toutes les tribus, en priorité avec la famille royale.

 

44.Tous ceux qui enfreindront à ces règles seront punis. Chacun est chargé de veiller à leur application.

 

En 2009, l’UNESCO a inscrit la Charte du Manden au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. 

 

LE TEXTE DE LA CHARTE DE MANDEN

(Version transcrite en 1965 par Youssouf Tata Cissé, à partir d’un récit de Fa-Djimba Kanté,)

« Préambule.

Le Manden fut fondé sur l’entente et l’amour, la liberté et la fraternité. Cela signifie qu’il ne saurait y avoir de discrimination ethnique ni raciale au Manden. Tel fut le sens de notre combat. Par conséquent, les enfants de Sanenè et Kòntròn font, à l’adresse des douze parties du monde et au nom du Manden tout entier, la proclamation suivante :

 

Article 1. Les chasseurs déclarent :

Toute vie [humaine] est une vie.

Il est vrai qu’une vie apparaît à l’existence avant une autre vie.

Mais une vie n’est pas plus « ancienne », plus respectable, qu’une autre vie.

De même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie.

 

Article 2.Les chasseurs déclarent :

Toute vie étant une vie,

Tout tort causé à une vie exige réparation,

par conséquent,

Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin,

Que nul ne cause du tort à son prochain,

Que nul ne martyrise son semblable.

article 3.es chasseurs déclarent :

Que chacun veille sur son prochain,

Que chacun vénère ses géniteurs,

Que chacun éduque comme il faut ses enfants,

Que chacun « entretienne » autrement dit pourvoie aux besoins des membres de sa famille.

 

Article 4. Les chasseurs déclarent :

Que chacun veille sur le pays de ses pères.

Par pays ou patrie,

Il faut entendre aussi et surtout les hommes;

Car tout pays, toute terre qui verrait les hommes disparaître de sa surface deviendrait aussitôt nostalgique [connaîtrait la tristesses et la désolation].

 

Article 5. Les chasseurs déclarent :

La faim n’est pas une bonne chose;

L’esclavage n’est pas une bonne chose;

Il n’y a pas pire calamité que ces choses-là

Dans ce bas-monde.

Tant que nous détiendrons le carquois et l’arc,

La faim ne tuera plus personne au Manden,

Si d’aventure la famine venait à sévir;

La guerre ne détruira plus jamais de village au Manden

Pour y prélever des esclaves;

C’est dire que nul ne placera désormais le mors dans la bouche

de son semblable

Pour aller le vendre,

Personne ne sera non plus battu,

A fortiori mis à mort,

parce qu’il est fils d’esclave.

 

Article 6. Les chasseurs déclarent :

L’essence de l’esclavage est éteinte ce jour,

« d’un mur à l’autre » du Manden;

La razzia est bannie à compter de ce jour au Manden;

Les tourments nés de ces horreurs sont finis à partir de ce jour au Manden.

Quelle épreuve que le tourment !

Surtout lorsque l’opprimé ne dispose d’aucun recours.

Quelle déchéance que l’esclavage !

L’esclave ne jouit d’aucune considération,

Nulle part dans le monde.

 

Article 7. les gens d’autrefois nous disent :

L’homme en tant qu’individu,

Fait d’os et de chair,

De moelle et de nerfs

De peau et de poils qui la recouvrent,

Se nourrit d’aliments et de boissons;

Mais son « âme », son esprit vit de trois choses :

Voir qui il a envie de voir,

Dire ce qu’il a envie de dire,

Et faire ce qu’il a envie de faire;

Si une seule de ces choses venait à manquer à l’âme,

Elle en souffrirait,

Et s’étiolerait sûrement.

En conséquence, les chasseurs déclarent :

Chacun dispose désormais de sa personne,

Chacun est libre de ses actes,

Dans le respect des « interdits », des lois de la Patrie,

Tel est le serment du Manden,

À l’adresse des oreilles du monde entier. »

Saidou Nour Bokoum

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Note de la rédaction: cette contribution du Doyen Saidou Nour Bokoum était destinée à la rubrique commentaire. Pour élargir le débat, et , compte tenu de l’immense intérêt manifesté par nos lecteurs (à travers les nombreux clics enregistrés), nous avons jugé utile d’en faire un article.

Par ailleurs le titre est de la rédaction.

Toutes nos excuses au Doyen Bokoum pour n’avoir pas demandé son avis.

 

Commentaires   

-4 #101 MBemba 23-11-2017 15:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Shams Deen ,
Comment pourrai- je " Enseigner " alors que je suis encore un KARAN DEN ?
Notre vieux pere aimait dire :
" Apprendre commence a l'alaitement et fini a l'enterrement "
Peut-etre , après enterrement , j'aurai , enfin appris , et le peu que j'avais ecrit et mis de cote pourra etre utilise dans l'enseignement de quelqu'un . Qui sait ?
J'aurai enseigne !
Masha Allah !


@ Fred,

Fred idoukara! Pas de fuite en avant s'il vous plait! Admettez que l'occidentalisation est de trop en vous pour rentrer definitivement au pays afin d'enseigner.
Quand même merci pour les enseignements (lecture de coran,tali, ect..) que vous donnez à vos petits enfants.

idoukara!
Merci!
Citer
-8 #100 shams deen 23-11-2017 00:03
@ Mbemba
Les griots ont l' avantage d' avoir grandis avec les récits et donc c' est pas les aigris qui réussiront changer d' un iota une partie de l' histoire.
Kontoka ou kakankankaa ou kinkititinkin etc.... peuvent garder leurs versions a eux.

La version des griots a le mérite d' exister les aigris peuvent inventer la leur.
Citer
+1 #99 Couleur Tropicale 22-11-2017 01:54
Sacré Bokoum, j'aimerais (je suis au sérieux) bien que vous fassiez un papier qui retrace fidèlement l'histoire récente de la Guinée (58-84) - les complots, les agressions, les exilés, ...- pour la nouvelle génération. Il n'y a pas mal de contradictions sur cette période. Personnellement, je ne trouve pas de sources crédibles pour en discuter. Et qui l'eût cru !
Citer
+2 #98 Fred 21-11-2017 23:34
Shams Deen ,
Comment pourrai- je " Enseigner " alors que je suis encore un KARAN DEN ?
Notre vieux pere aimait dire :
" Apprendre commence a l'alaitement et fini a l'enterrement "
Peut-etre , après enterrement , j'aurai , enfin appris , et le peu que j'avais ecrit et mis de cote pourra etre utilise dans l'enseignement de quelqu'un . Qui sait ?
J'aurai enseigne !
Masha Allah !
Citer
-10 #97 MBemba 21-11-2017 01:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@Mbemba,partant de votre approche de Soti Kemp,c'est aux Conde que l'exercice de la fonction de Soti Kemp devrait revenir,en ce sens qu'ils sont les fondateurs de la ville.Décidément,vous compliquer le débat par votre obstination de procéder à des affirmassions,d'évoquer des faits en vrac ,laissant les forumnistes perplexes et confus(confère aux hypothétiques mariages des filles des grandes familles du Bate aux descendants d'esclaves Peulhs).Fara ko ma Kabala,il n'y a rien de blasphématoire dans mes propos,je ne fais que dénoncer sans étatd'ame,certains phénomènes rétrogrades de société .Quote-name Citoyen! Ne me confiner pas dans une logique comparative et /ou analogique.Le débat est axé sur le Mandé,demeurons dans ce cadre stricte.Libre à vous de proposer un essai sur le Foutah ou le littoral,je ferai preuve de perspicacité.Loin de concevoir une quelconque forme d'oppression,force est de reconnaître que des cimetières réservés à certaines catégories socioprofessionnelles existent dans plusieurs pays.Des USA à la France en passant par l'Allemagne jusqu'à Mbemba koro(Kankan).


@ Nfamara,

Moudou Conde et Doussou Conde sont les Ndoumbesi Conde. Les heritiers de Moudou Conde sont à Makonon avec leur Soti kèmo et les heritiers de Doussou Conde sont à Kankan avec leur Sotikèmo. A Kankankoura il y a le Soti kèmo de Tron.

Merci!
Citer
-10 #96 shams deen 21-11-2017 01:18
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" Pour la mort de DJATA ou SOUMAORO , je me limite a la version qui sous entend une bonne mort " .
MBemba ,
C'est cela la SAGESSE : LA PEUR !
Tu as raison mon frère , " UNE BONNE MORT " !
D'autre part , la plupart , sur ce forum , ne savent pas que je suis DIAFOUNOUKA et que le DIAFOUNOU ( Diafouna pour nous ) est au MANDING !
AHHHH , IGNORANCE !
Salutations !

Fred
Un DOUKOURE est a l'origine un KARAMOKO mais vous ,vous refusez d'enseigner ,pour quoi cette attitude de votre part?
Je ne comprends pas votre obstination a suivre ceux que j'appelle MADJOUBHE (le pluriel ceux qui ont perdus partout).
Vous avez un passé millénaire en tenez vous a ce lèg.
Citer
-9 #95 MBemba 21-11-2017 00:49
@ Fred et autres,

A vous de lire ci-dessous ce que Kantéka avait écrit en 2012 . Il est long donc je me limite à quelques extraits seulement ; le se trouve dans les archives de GuineeActu.

Kantéka consacre un titre à Youssouf Tata Cissé et le grand griot Wâ Kamissoko de Krina et un autre titre au milliardaire malien et le griot Binta Gawlo Madani , à vous de lire ci-dessous.


La vérité sur l'histoire mandingue: les aveux des griots et de leurs complices historiens ou ethnologues (1ère partie)
Mountaga Fané Kantéka 
Samedi, 15 Septembre 2012 12:13

Youssouf Tata Cissé et le grand griot Wâ Kamissoko de Krina.

Après le bon coup réussi haut les mains par Djibril Tamsir Niane, dans l’impunité la plus totale, ce fut le tour de l’ethnologue malien Youssouf Tata Cissé de tenter sa chance au jackpot, en allant dénicher au fin fond de Krina (un lieu tout aussi historique que Djeliba Koro), un griot de grande envergure en la personne du grand Wâ Kamissoko (Wâ-Djan), paix à son âme, griot assermenté et très imbu de la culture et de l’Histoire mandingues. Ayant en prime une franchise à vous couper la gorge.
D’emblée, ce griot aussi avertit l’ethnologue : « Ce que je viens de faire enregistrer là est une manière de dire les choses : sache par conséquent que chaque « morceau de la parole » a un autre sens, une autre signification.» 

Malgré ces signes avant-coureurs, l’ethnologue Cissé insista tant et si bien qu’il réussit à réunir en 1975, à Bamako, un colloque autour de ce griot volubile d’une franchise désarçonnante. Et pour aggraver la situation, il y invita des sommités telles qu’Amadou Hampâté Ba qui ne recule devant aucune astuce pour tirer les vers du nez de son interlocuteur. Arriva ce qui devait arriver en pareille circonstance. Non seulement ce fier griot ne se hasarda pas à dresser un portrait idyllique du passé manding, il y alla de ses critiques acerbes contre les autres griots qui n’arrêtaient pas de le harceler pour qu’il taise ou falsifie la parole du manden. Tout en avouant qu’il ne déchirera pas le voile qui couvre le domaine du sacré, il y alla de ses déclarations sur l’esclavage sauvage qu’on pratiquait alors au Manden et qui justifia les expéditions punitives de « Soumahoro » contre cette farouche contrée.

Sans ménagement, il indexa « Fakoli » et « Tiramakan » pour leurs pratiques esclavagistes et leurs contributions dans les assassinats politiques perpétrés par « Sonjata ». Mais la plus grande révélation, et aussi la plus subtile, c’est quand il laissa entendre aux oreilles bien aiguisées que « Sonjata » et « Fakoli », c’est une et même personne. Se servant de son art de maître de la parole, il y alla d’une tournure magistrale : « Si Niani Massa Kara Kamara périt assassiné par Fakoli qui avait poussé son épouse à le trahir, c'est parce qu'il avait refusé de suivre le chemin que lui imposait le serment prêté, et respecté les clauses de l'entente à laquelle tout le Manden avait souscrit. C'est pourquoi il est dit que Makan Sondyata n'a cassé la tête de qui que ce soit, ou enchaîné quelqu'un sans raison...»

Voilà le secret éventé en deux phrases où le même personnage est désigné d’abord sous son titre de parricide (Fakoli), puis sous son titre d’usurpateur (Sondyata transformé par l’ethnologue Cissé en Soundjata dans la transcription française). Si cette astuce a échappé à ceux qui écoutent sans entendre, elle n’a pas échappé à ceux qui sont rompus dans l’investigation ou ceux qui avaient déjà une base dans la connaissance du passé manding. 

Le milliardaire malien et le griot Binta Gawlo Madani

Une fois n’est pas coutume. Cette fois-ci, ce n’est ni un historien ni un ethnologue qui est allé dénicher la perle rare pour qu’il renseigne le peuple manding sur son passé occulté. Ce n’est ni plus ni moins que le milliardaire malien de l’époque (Babani Sissoko) qui est allé chercher un griot de renom, Binta Gawlo Madani (reconnu comme une autorité en la matière). Avec sa voix puissante qui fait regretter de ne pas être griot traditionaliste, Gawlo Madani, lui aussi fait montre d’une franchise qui confine à la brutalité. À maintes reprises, il interrompt son récit pour dire : « Ce détail aussi est faux! Il a été inventé par les jeunes griots! Ça ne s’est pas passé ainsi! »

Mieux que cela, Gawlo Madani est à ma connaissance le seul griot à aborder le personnage de « Sonjata », sans détours et sans complaisance, en insistant sur sa fourberie et sur le meurtre sordide perpétré sur son « camarade » (en réalité son frère) Kamandjan Kamara pour lui dérober son « Allah delhi garan », un fétiche aux vertus miraculeuses. Après que ce dernier l’eut aidé à regagner le Manden, après son exil. Il insiste aussi sur le fait que c’est « Soumahoro » qui a sanctifié Sonjata et l’a imposé aux Mandenka comme chef. Entre mille et un petit détails, Gawlo Madani, aussi Maître de la Parole que Wâ Kamissoko, profite d’un passage pour glisser discrètement que « Sonjata » est un homonyme de « Tiramakan ». Mieux que cela encore, il profite d’un autre passage pour nommer ainsi Sonjata : « Ah Koromanka Boula Fakoli, fils de Hadja (femme ayant fait le pèlerinage à la Mecque) ».

Et ce troublant détail est totalement passé inaperçu aux oreilles de son hôte Babani Sissoko qui, à la fin du récit, se plaignit ainsi : « Pourquoi n’as-tu pas mentionné Fakoli dans ton récit ? » Voyez-donc un peu comment les esprits sont si conditionnés par la légende qu’ils ne pigent plus rien dès que l’on raconte le même récit d’une autre façon. Non seulement Gawlo Madani a mentionné Fakoli, il a aussi mentionné Tiramakan comme étant d’autres titres de Sonjata. Cependant, ce rusé griot se contenta de répondre à son hôte : « Tu as raison! ». Et récidivant dans sa technique de nwâra (griot traditionaliste), il répéta : « Djata! » Puis, il marqua un court temps d’arrêt avant d’enchaîner : « Fakoli était dans l’armée de Soumahoro qui a voulu lui prendre son unique femme… c’est ainsi que Fakoli a quitté l’armée de Soumahoro pour entrer dans l’armée de Djata » (une formule consacrée par le milieu des traditionalistes pour masquer un des plus grands secrets de cette histoire qui, s’il est révélé, ruinera à jamais le mythe de Sonjata alias Fakoli, simplement parce que les réalités du Manden ancien ne correspondent plus avec cette islamisation à outrance qui a modifié beaucoup de nos mœurs et les a diabolisées).

Malgré cet appel du pied, Babani Sissoko n’y pigea rien et insista encore sur cette question de « Fakoli ». C’est alors que Gawlo Madani s’écria : « Baba, laisse la parole ici. La parole n’est pas bonne. La parole mange. Si cela sort, tout le Manden va être au courant. Laisse ton petit Gawlo vivre un peu… » Après quoi il se mit à énumérer certaines appellations de Fakoli (alias Sonjata) : Houpi, Yayiri, Gamayiri, Makan Djiki, Fakoli… Il s’étendit ensuite sur ses qualités de Boula et ses immenses pouvoirs de sorcier-magicien.
(A suivre…)

Mountaga Fané Kantéka
Publié pour la première fois le 11 décembre 2007.

www.guineeactu.com
Citer
+2 #94 Fred 20-11-2017 19:34
" Pour la mort de DJATA ou SOUMAORO , je me limite a la version qui sous entend une bonne mort " .
MBemba ,
C'est cela la SAGESSE : LA PEUR !
Tu as raison mon frère , " UNE BONNE MORT " !
D'autre part , la plupart , sur ce forum , ne savent pas que je suis DIAFOUNOUKA et que le DIAFOUNOU ( Diafouna pour nous ) est au MANDING !
AHHHH , IGNORANCE !
Salutations !
Citer
+3 #93 Nfamara 20-11-2017 17:41
@Mbemba,partant de votre approche de Soti Kemp,c'est aux Conde que l'exercice de la fonction de Soti Kemp devrait revenir,en ce sens qu'ils sont les fondateurs de la ville.Décidément,vous compliquer le débat par votre obstination de procéder à des affirmassions,d'évoquer des faits en vrac ,laissant les forumnistes perplexes et confus(confère aux hypothétiques mariages des filles des grandes familles du Bate aux descendants d'esclaves Peulhs).Fara ko ma Kabala,il n'y a rien de blasphématoire dans mes propos,je ne fais que dénoncer sans étatd'ame,certains phénomènes rétrogrades de société .Quote-name Citoyen! Ne me confiner pas dans une logique comparative et /ou analogique.Le débat est axé sur le Mandé,demeurons dans ce cadre stricte.Libre à vous de proposer un essai sur le Foutah ou le littoral,je ferai preuve de perspicacité.Loin de concevoir une quelconque forme d'oppression,force est de reconnaître que des cimetières réservés à certaines catégories socioprofessionnelles existent dans plusieurs pays.Des USA à la France en passant par l'Allemagne jusqu'à Mbemba koro(Kankan).
Citer
+14 #92 Saïdou Nour Bokoum 20-11-2017 13:03
« #90 MBemba 20-11-2017 01:21
@ Fred et autres,
Je m'excuse pour avoir affirmer que d'après Kantéka, Soumaoro et Soundjata; c'est une et même personne.
Au contraire d'après Wa Kamissoko Fakoli et Soundjata c'est une et même personne. .
Kantéka ecrit:
"Mais la plus grande révélation, et aussi la plus subtile, c’est quand il (Wâ Kamissoko (Wâ-Djan)) laissa entendre aux oreilles bien aiguisées que « Sonjata » et « Fakoli », c’est une et même personne."
Merci! ».
Mbemba, c’est honorable de vous excuser pour avoir « affirmer » cette énormité. Mais le faisant, vous marchez sur vos « excuses :
1° ce n’est pas, dans ce texte de référence, Wa Kamissoko qui « au contraire.. etc.. », mais cest GAWLO MADANI qui..,
2° Je dirais ce néologisme : mutatis NO mutandis, that is, vous n’avez pas changé ce qui devait être changé, puisque c’est ce dernier que Kantéka cite et non pas Wa Kamissoko !
Vous vous trompez encore, donc vos excuses sont irrecevables.
Leçon : je vous soupçonne de ramasser ça et là des glands en .. glandouillant dans l’immense bibliothèque que vous êtes sûrement, pour les « choses » du Mandé, faite de « ouï-dire », de montages wiki-biblio, entrelardés de textes hâtivement lus en diagonale. Vous jetez sur la Toile ces fruits verts, parfois gâtés par les mange-mil ! Quand on vous renvoie ces invendus, vous vous précipitez sur vos archives, hâtivement : pas de chance, vous vous trompez encore de référent ! Bref, avant de publier, consultez vos archives, ne faites pas l’inverse. En vous entêtant, vous risquez de vous acoquiner avec les imposteurs qui polluent le débat, ce que je crois, vous n’êtes pas. En toute sincérité, Was-Salam.
Citer
-13 #91 MBemba 20-11-2017 02:00
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" IL est bon de TOUT CONNAITRE , mais il n'est pas bon de TOUT DIRE " !
MBemba ,
C'est cela " L'OMERTA sur LA COSA NOSTRA " au Manden , et ailleurs !
GOOGA FOW WOWLATAAKE !
WA AKMISSOKO en fait les frais .
Un jour , peut etre , parlera-t-on , de MALI SADIO sans peur . Je l'espere !
PS :
MBemba , comment est mort SOUNDJATA ?
Bien a toi !


@ Fred,

Non ce n'est pas la OMERTA! Vous (Diafounouka) savez mieux que moi que d'après nos sages que: La PAROLE est la seule chose au monde qui donne naissance à sa mère. Oui Fred! La parole mange.

Pour la mort de Djata ou Soumaoro je me limite à la version qui sous entend une bonne mort.

Je suis de ceux qui pensent que Fakoli et Soundjata sont deux personnes differentes. La descendance que cela soit de Fakoli ou de Soundjata ne peut pas laisser cette confusion prendre place.

Merci!
Citer
-9 #90 MBemba 20-11-2017 01:21
@ Fred et autres,

Je m'excuse pour avoir affirmer que d'après Kantéka, Soumaoro et Soundjata; c'est une et même personne.
Au contraire d'après Wa Kamissoko Fakoli et Soundjata c'est une et même personne. .

Kantéka ecrit:
"Mais la plus grande révélation, et aussi la plus subtile, c’est quand il (Wâ Kamissoko (Wâ-Djan)) laissa entendre aux oreilles bien aiguisées que « Sonjata » et « Fakoli », c’est une et même personne."

Merci!
Citer
+14 #89 Saïdou NourBokou 19-11-2017 21:30
ADDENDA : lien qui renvoie à mon « post » précédent : http://www.nrgui.com/component/content/article/79-grands-debats/2327-la-verite-sur-l-histoire-mandingue-les-aveux-des-griots-et-de-leurs-complices-historiens-ou-ethnologues-premiere-partie
Was-Salam
Citer
+15 #88 Saïdou NourBokou 19-11-2017 21:20
MBemba, vous écrivez : « PS: j'ai toujours oublié de vous dire que d'après Kantéka , SOUMAORRO ET SOUDJATA C’EST LA MEME PERSONNE ».
Or voici ce que Kantéka a écrit « FAKOLI ÉTAIT DANS L’ARMÉE DE SOUMAHORO QUI A VOULU LUI PRENDRE SON UNIQUE FEMME… C’EST AINSI QUE FAKOLI A QUITTÉ L’ARMÉE DE SOUMAHORO POUR ENTRER DANS L’ARMÉE DE DJATA »
Mais la plus grande révélation, et aussi la plus subtile, c’est quand il laissa entendre aux oreilles bien aiguisées que « SONJATA » ET « FAKOLI », C’EST UNE ET MÊME PERSONNE.
VOILÀ LE SECRET ÉVENTÉ EN DEUX PHRASES où le même personnage est désigné d’abord sous son titre de parricide (Fakoli), puis sous son titre d’usurpateur (Sondyata transformé par l’ethnologue Cissé en Soundjata dans la transcription française). Si cette astuce a échappé à ceux qui écoutent sans entendre, (et qui lisent les yeux fermés, n’est-ce pas Mbemba SNB), elle n’a pas échappé à ceux qui sont rompus dans l’investigation ou ceux qui avaient déjà une base dans la connaissance du passé manding ».
Mbemba, je vous avais promis le braille pour malvoyant, mais c’est le petit droïde de la guerre des étoiles qu’il vous faut, il parle, il a des bras que vous ne semblez pas avoir pour lire le braille.
« Que la force soit avec vous » (Droïde). Ici j’ai fini pour moi, Was-Salam
Citer
+14 #87 Saïdou NourBokou 19-11-2017 16:57
http://www.nrgui.com/component/content/article/96-focales/2336-la-verite-sur-l-histoire-mandingue-les-aveux-des-griots-et-de-leurs-complices-historiens-ou-ethnologues-deuxieme-partie-et-fin
Citer
+1 #86 Fred 18-11-2017 18:17
" IL est bon de TOUT CONNAITRE , mais il n'est pas bon de TOUT DIRE " !
MBemba ,
C'est cela " L'OMERTA sur LA COSA NOSTRA " au Manden , et ailleurs !
GOOGA FOW WOWLATAAKE !
WA AKMISSOKO en fait les frais .
Un jour , peut etre , parlera-t-on , de MALI SADIO sans peur . Je l'espere !
PS :
MBemba , comment est mort SOUNDJATA ?
Bien a toi !
Citer
-9 #85 MBemba 18-11-2017 16:19
@Nfamara,

J'insiste et persiste qu'il n'y avait pas de vrais amour entre Tiranke et Conde. Prière de vous renseignez très bien sur les femmes dans grandes familles de griots.

J'espère que vous n'ignorez pas le fait que les Peuls (Diallo, Diakité, Sidibé, Sangaré) de Wassoulou dans l'ensemble n'ont pas de probleme quant au sacrifice du (belier) mouton par tout le monde, et que l'on parle tout sauf l'esclavage; c'est la norme.cette égalité.

Renseignez vous aussi sur le mariage, vis versa entre les Peulhs du Fouta descendants d'esclaves dans les familles de Batè; il y en a en grand nombre.

Vous qualifiez "Sotikemo (doyen d'âge )" sans pour autant bien definir. Sotikèmo: So = village ou ville. ti = proprietaire. kèmo = doyen d'âge de la lignée partenelle.

Nfamara il est bon de tout connaitre mais il n'est bon de tout dire.

Je pense que Fred aborde mieux cette affaire (l'origine du nom) de l'empire du Mali que vous.

Veuillez bien reflechir au post#84 de Citoyen!

PS: "Tout Roi est descendant d'esclave et tout descendant est un Roi"

Merci!
Citer
-15 #84 citoyen 18-11-2017 13:03
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@ Mbemba, effectivement mborin Sere kaba Karamo porte le nom du patriarche Karamo Talibi, qui en réalité s' appelle Sekou Oumar. Malheureusement, mon adorable oncle se trouve désormais au royaume des cieux, ceci étant, Mbemba Alpha kabine voudrait bien énumérer quelques exemples. Mbemba, Tiranke mabo sanma kadyi.Je ne vous apprend rien, d'autant plus que ce sont deux qui scellent le mariage. Une fille fière et bien éduquée ne saurait se livrer sans l'approbation parentale, encore moins transgresser les recommandations familiales au risque de souiller l'honneur et la réputation des siens. Je garde à ma discrétion l'identité d'une élégante et charmante fille de la lignée des Kaba de Banankoroda qui par inadvertance est tombée enceinte de feu Lancine Kante à l'époque vocalise talentueux et renommé du Horoya Band, la suite est connue de tous le Bate.Cette parenthèse constitue une illustration éloquente de la ségrégation des hommes de caste.Apparemment, , vous n'avez pas parcourue le dernier post de Keita M, en effet, dépourvu d'échappatoires, le Misaren kamberen s' est résolu à conclure qu'il ne faisait qu'émettre son avis, ce qui est un aveux de déficit de données fiables autour d'une question dont il maîtrise mal les contours. Essayer de lire attentivement entre les lignes, pour couper définitivement court aux spéculations fantaisistes, je suis parti d'un exemple assez évocateur:la capture suivie de la soumission à l'esclavage de Sona Camara, la mère de l'empereur Samory. L'elegance intellectuelle consiste à admettre les évidences tangibles. Comme lattesté par doyen Fred dans un commentaire précédent, toutes les sociétés humaines ont connu à un moment ou à un autre de son évolution le phénomène de l'esclavage. Justement, à ce que je sache, les 12 villages Peulhs sont habités par ceux au'il est convenu de désigner sous l'appelation de Wassolon Fulah constitués des patronymes Diallo, Diakite, Sidibe et Sangare (sinani). Prière de bien vouloir préciser en vertu de quoi sont ils descendants d'esclaves. Si l'actuelle République du Mali est une entité résultant du découpage du continent au gré des intérêts coloniaux, force est de reconnaître que l'empire du Mali qui s' étendait nettement au delà de l'actuel territoire Malien n'à rien avoir avec la métropole. Pas de confusion, bien à tous.

Nfamara,
La vraie ségrégation c'est lorsqu'on réserve un cimetière spécial pour une catégorie d'individus sous prétexte qu'ils sont descendants d'esclaves et qu'ils n'ont pas le droit d'être enterrés au même endroit que les autres (nobles) ;
l vraie ségrégation c'est aussi lorsqu'on refuse à une catégorie d'individus de construire des lieux de culte dans certaines localités d'une ville d'où ils sont originaires sous prétexte qu'ils sont descendants d'esclaves.
Citer
-9 #83 MBemba 18-11-2017 06:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
MBemba ,
Non , Mali ou Empire du Mali , n'est pas du tout , alors pas du tout , une " invention du colon confusionniste " .
Quand les Ibn Batouta , Oumar ou Khalidou ( Historiens arabes ) sont arrives au MANDEN , après leur passage dans le WAADOU ( Empire du GHANA dans l'actuelle Mauritanie , OUIDAH ) , leurs premiers contacts furent les Peulhs , islamises depuis le 8eme siècle par AMR et OUGHBATOU .
Ceux-ci leur decrivirent l'Empire dans lequel ils se trouvaient . Et comme les Peulhs appellent TOUT lieu occupe par les Mandenkalus , MALI , ils ont retenu et ecrit , EMPIRE DU MALI !
Et l'Histoire ( ecrite ) a retenu ce nom .
MALI est le nom Peulh du Manden .
C'est pourquoi Nous disons MALI KE DJO ( au singulier ) et MALI KE BHE ( au pluriel ) .
Bcp , qui ne comprennent meme pas Pular pensent que nous disons MANINKA DJON ! PAS DU TOUT !
Les SARAKOLLES , originaires du WAADOU ( CISSE, TOUNKARA ,TOURE, KABA ...) ont adopte l'appelation Peulhe et se disent MALI KE , qui s'est transforme en Maninka . ( Autre preuve qu'ils , Peulhs et Mandenka , vivaient ensemble harmonieusement . Ils ont d'ailleurs bati le BATE ensemble )
Vois tu , mon ami , il existe aussi un MALI-LABE ou MALI-YEMBERING ( les 2 sont valables ) au Fouta-Djallon . A 121 km de Labe .
La raison est que le lieu etait occupe par des Mandekalus , les DJALLONKAS et autres .
Si les Peulhs appellent FOUTAH la ou ils s'installent et fondent un Royaume , ils appellent MALI toute occupation Mandingue .
Alors , mon ami , AN BE KELIN !
On est dans le meme " panier " pour encore longtemps !
LOL !
Salutations !


@ Fred,
Merci pour la petite histoire. Je ne vois pas comment le Pular peut varier dans la prononciation (de Manin à Mali) de façon aussi drole. Vous savez Maninka veut tout simplement dire habitant de Manin. La lettre ou la prononciation " gb" n'existe pas en Pular mais par contre celle de "N" existe parfaitement.
Je vais faire mes recherches mais pour le moment je ne suis pas convaincu.

PS: j'ai toujours oublié de vous dire que d'après Kantéka , Soumaoro et Soundjata c'est la même personne.

Merci!
Citer
+4 #82 Nfamara 18-11-2017 06:18
Je vous le concède Dr Tronka,effectivement.les belles créatures féminines foisonnement en Guinée et tout les groupes ethniques en regorgent de très jolies filles .Je vous informe que mon épouse est une l'incarnation éloquente de la beauté Malinke.Cependant,une évidence demeure,un examen
en profondeur des statistiques des mariages "mixtes" aura le mérite de mettre en exsangue l'échelle et la fréquence des unions entre un Malinke et une Peuhle,en comparaison avec les autres mariages.Très cordialement...
Citer
+3 #81 Nfamara 18-11-2017 02:09
@ Mbemba, effectivement mborin Sere kaba Karamo porte le nom du patriarche Karamo Talibi, qui en réalité s' appelle Sekou Oumar. Malheureusement, mon adorable oncle se trouve désormais au royaume des cieux, ceci étant, Mbemba Alpha kabine voudrait bien énumérer quelques exemples. Mbemba, Tiranke mabo sanma kadyi.Je ne vous apprend rien, d'autant plus que ce sont deux qui scellent le mariage. Une fille fière et bien éduquée ne saurait se livrer sans l'approbation parentale, encore moins transgresser les recommandations familiales au risque de souiller l'honneur et la réputation des siens. Je garde à ma discrétion l'identité d'une élégante et charmante fille de la lignée des Kaba de Banankoroda qui par inadvertance est tombée enceinte de feu Lancine Kante à l'époque vocalise talentueux et renommé du Horoya Band, la suite est connue de tous le Bate.Cette parenthèse constitue une illustration éloquente de la ségrégation des hommes de caste.Apparemment, , vous n'avez pas parcourue le dernier post de Keita M, en effet, dépourvu d'échappatoires, le Misaren kamberen s' est résolu à conclure qu'il ne faisait qu'émettre son avis, ce qui est un aveux de déficit de données fiables autour d'une question dont il maîtrise mal les contours. Essayer de lire attentivement entre les lignes, pour couper définitivement court aux spéculations fantaisistes, je suis parti d'un exemple assez évocateur:la capture suivie de la soumission à l'esclavage de Sona Camara, la mère de l'empereur Samory. L'elegance intellectuelle consiste à admettre les évidences tangibles. Comme lattesté par doyen Fred dans un commentaire précédent, toutes les sociétés humaines ont connu à un moment ou à un autre de son évolution le phénomène de l'esclavage. Justement, à ce que je sache, les 12 villages Peulhs sont habités par ceux au'il est convenu de désigner sous l'appelation de Wassolon Fulah constitués des patronymes Diallo, Diakite, Sidibe et Sangare (sinani). Prière de bien vouloir préciser en vertu de quoi sont ils descendants d'esclaves. Si l'actuelle République du Mali est une entité résultant du découpage du continent au gré des intérêts coloniaux, force est de reconnaître que l'empire du Mali qui s' étendait nettement au delà de l'actuel territoire Malien n'à rien avoir avec la métropole. Pas de confusion, bien à tous.
Citer
+6 #80 Fred 17-11-2017 16:33
MBemba ,
Non , Mali ou Empire du Mali , n'est pas du tout , alors pas du tout , une " invention du colon confusionniste " .
Quand les Ibn Batouta , Oumar ou Khalidou ( Historiens arabes ) sont arrives au MANDEN , après leur passage dans le WAADOU ( Empire du GHANA dans l'actuelle Mauritanie , OUIDAH ) , leurs premiers contacts furent les Peulhs , islamises depuis le 8eme siècle par AMR et OUGHBATOU .
Ceux-ci leur decrivirent l'Empire dans lequel ils se trouvaient . Et comme les Peulhs appellent TOUT lieu occupe par les Mandenkalus , MALI , ils ont retenu et ecrit , EMPIRE DU MALI !
Et l'Histoire ( ecrite ) a retenu ce nom .
MALI est le nom Peulh du Manden .
C'est pourquoi Nous disons MALI KE DJO ( au singulier ) et MALI KE BHE ( au pluriel ) .
Bcp , qui ne comprennent meme pas Pular pensent que nous disons MANINKA DJON ! PAS DU TOUT !
Les SARAKOLLES , originaires du WAADOU ( CISSE, TOUNKARA ,TOURE, KABA ...) ont adopte l'appelation Peulhe et se disent MALI KE , qui s'est transforme en Maninka . ( Autre preuve qu'ils , Peulhs et Mandenka , vivaient ensemble harmonieusement . Ils ont d'ailleurs bati le BATE ensemble )
Vois tu , mon ami , il existe aussi un MALI-LABE ou MALI-YEMBERING ( les 2 sont valables ) au Fouta-Djallon . A 121 km de Labe .
La raison est que le lieu etait occupe par des Mandekalus , les DJALLONKAS et autres .
Si les Peulhs appellent FOUTAH la ou ils s'installent et fondent un Royaume , ils appellent MALI toute occupation Mandingue .
Alors , mon ami , AN BE KELIN !
On est dans le meme " panier " pour encore longtemps !
LOL !
Salutations !
Citer
-7 #79 TRONKA 17-11-2017 11:05
Nfamara écrit:
*Nfamara 16-11-2017 17:38
@MBEMBA! En réalité, à ce que je sache vous semblez inverser la tendance. C'est plutôt les cadres originaires du Mandé qui sont friands de la beauté féerique des Fulamusso. Épouser une femme Peuhle au Mandé est la préoccupation essentielle de la plupart des Manlinkes aisés, une véritable obsession pour mes oncles maternels et mes cousins matrilinaires aussi bien croisés que parallèles. Prière de bien vouloir énumérer quelques grandes familles du Mandé qui ont accordé la main de l'une des leurs à un descendant d"esclave Peulh afin de satisfaire ma curiosité. Bien à tous!*

**************
Héé Nfamara!

Attention je vais t'interdire de regarder ta charmante voisine Malinké(MDR)!
Non!! je rigole!

Une petite histoire: j'ai un ami et grand frère I. Diallo qui a toujours rêvé d'avoir une femme malinké! Le destin a procédé autrement. Et pourtant sa femme peulhe, très belle.
Pour te dire que l'affection est dans tous les camps et prend en compte le charme et la beauté féminine.

C'est aussi intéressant de constater que le mariage interethnique est de plus en plus florissant en Guinée. Une excellente chose.
Un charmant et gentil feu P. bah de pita(paix à son âme) disait n'épouser que ma sœur et cela a été fait.
Mon feu grand frère de lait(paix à son âme) à son premier poste de directeur du service des eaux à Mamou, a marié son coup de cœur, une belle femme peuhle.
Ainsi va la vie.

A vrai dire la beauté féminine existe partout en Guinée: Peulhe, forestière, Malinké, Soussou etc..

Elles sont très belles les femmes de mon pays comme disait un célèbre artiste Guinéen.
Salam
Citer
-11 #78 MBemba 17-11-2017 04:27
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
MBemba ,
Fara wola , nfa !
Je parle de " L ' EMPIRE DU MALI " et TU me sors " LA REPUBLIQUE DU MALI " !
A ma ben !
NB :
Si j'utilise le TU , c'est uste une marque de " Sanakouya " , pas par manque de respect !


@ Fred,
Pas de souci!
A mon avis le Mali ou l'empire du "Mali" est invention du colon confusioniste.
Citer
-11 #77 MBemba 17-11-2017 04:15
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@MBEMBA! En réalité, à ce que je sache vous semblez inverser la tendance. C'est plutôt les cadres originaires du Mandé qui sont friands de la beauté féerique des Fulamusso. Épouser une femme Peuhle au Mandé est la préoccupation essentielle de la plupart des Manlinkes aisés, une véritable obsession pour mes oncles maternels et mes cousins matrilinaires aussi bien croisés que parallèles. Prière de bien vouloir énumérer quelques grandes familles du Mandé qui ont accordé la main de l'une des leurs à un descendant d"esclave Peulh afin de satisfaire ma curiosité. Bien à tous!


@Nfamara,
Le Batè est compose de 24 villages dont 12 villages Peuls et 12 villages Maninka ou se trouve l'inverse?
Citer
-10 #76 MBemba 17-11-2017 04:10
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@Mbemba! Je me rappelle vous avoir dit dans un passé relativement récent que je suis très familier avec les us et coutumes du gbekan dyamana. Comme vous pouvez le constater aisément, je parle le kangbe sans accent. De part ma mère issue de Kefina (l'une des plus éminentes familles Kaba de Kankan ) je suis un Maninkamory en miniature. De nos jours encore, la fonction de Sotikemo (doyen d'âge ), l'imamat et même les Sere kounti (les dirigeants des groupes d'âge organisés )sont impérativement recrutés parmi les familles Kaba de Kabada, Banankoroda, Salamanida,Timbo.Menye mendi, woye woledi, yiri kudun te ke banbadi abadan. Au Mandé, les hommes de caste demeurent encore stigmatiser. En 2000 , en dépit de toutes les doléances formulées, Mborin Karamo a opposé un fin de non recevoir à la proposition de mariage de Tiranke à Nfaly Condé sous prétexte qu'il provient d'une famille griotique de Fadama (Kouroussa ).De telles prédispositions mentales animent l'écrasante majorité des familles prominentes de la savane. Telen kola kafissa ko masagbandi.


@ Nfamara,

Entre Tiranké et Nfaly il n'y avait pas de vrais amour. La fuite en avant du debat sur l'esclavage avec Mr. Keita s'achemine maintenant vers les castes. Vous êtes toujours en manque de prevue quant à la question de Mr. Keita sur l'esclavage.
Citer
-10 #75 MBemba 17-11-2017 03:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@MBEMBA! En réalité, à ce que je sache vous semblez inverser la tendance. C'est plutôt les cadres originaires du Mandé qui sont friands de la beauté féerique des Fulamusso. Épouser une femme Peuhle au Mandé est la préoccupation essentielle de la plupart des Manlinkes aisés, une véritable obsession pour mes oncles maternels et mes cousins matrilinaires aussi bien croisés que parallèles. Prière de bien vouloir énumérer quelques grandes familles du Mandé qui ont accordé la main de l'une des leurs à un descendant d"esclave Peulh afin de satisfaire ma curiosité. Bien à tous!

@ NFamara,

J'espère que votre Mborin Karamo qui est certe l'homonyme du vieux Kramo Talibi le patriarche de Kèfina est mieux place que moi pour vous citer les familles.
Citer
+4 #74 Nfamara 16-11-2017 17:38
@MBEMBA! En réalité, à ce que je sache vous semblez inverser la tendance. C'est plutôt les cadres originaires du Mandé qui sont friands de la beauté féerique des Fulamusso. Épouser une femme Peuhle au Mandé est la préoccupation essentielle de la plupart des Manlinkes aisés, une véritable obsession pour mes oncles maternels et mes cousins matrilinaires aussi bien croisés que parallèles. Prière de bien vouloir énumérer quelques grandes familles du Mandé qui ont accordé la main de l'une des leurs à un descendant d"esclave Peulh afin de satisfaire ma curiosité. Bien à tous!
Citer
+3 #73 Fred 16-11-2017 17:13
MBemba ,
Fara wola , nfa !
Je parle de " L ' EMPIRE DU MALI " et TU me sors " LA REPUBLIQUE DU MALI " !
A ma ben !
NB :
Si j'utilise le TU , c'est uste une marque de " Sanakouya " , pas par manque de respect !
Citer
+5 #72 Nfamara 16-11-2017 16:40
@Mbemba! Je me rappelle vous avoir dit dans un passé relativement récent que je suis très familier avec les us et coutumes du gbekan dyamana. Comme vous pouvez le constater aisément, je parle le kangbe sans accent. De part ma mère issue de Kefina (l'une des plus éminentes familles Kaba de Kankan ) je suis un Maninkamory en miniature. De nos jours encore, la fonction de Sotikemo (doyen d'âge ), l'imamat et même les Sere kounti (les dirigeants des groupes d'âge organisés )sont impérativement recrutés parmi les familles Kaba de Kabada, Banankoroda, Salamanida,Timbo.Menye mendi, woye woledi, yiri kudun te ke banbadi abadan. Au Mandé, les hommes de caste demeurent encore stigmatiser. En 2000 , en dépit de toutes les doléances formulées, Mborin Karamo a opposé un fin de non recevoir à la proposition de mariage de Tiranke à Nfaly Condé sous prétexte qu'il provient d'une famille griotique de Fadama (Kouroussa ).De telles prédispositions mentales animent l'écrasante majorité des familles prominentes de la savane. Telen kola kafissa ko masagbandi.
Citer
-8 #71 MBemba 16-11-2017 00:53
Citation en provenance du commentaire précédent de KeitaM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Mr Keita M, vous êtes atypique, libre à vous d'occulter le phénomène de société que fut l'esclavage au Mandé. Néanmoins, il est unanimement admis que c'est pour affranchir sa mère (Sona Camara) capturée lors d'un razzia de Sere Bourema que Samory fut soumis à la corvée pendant sept ans. Le mandé est rigide et si stratifié que jusqu'à nos jours, les hommes de caste sont méprisés, marginalisés et confinés au bas de la hiérarchie sociale. Contrairement à la basse côte ou la mobilité sociale est effective et les traces de l'esclavage difficiles à identifier. .. Keita kamberen kafissa Dioubate musso badi? Shams Deen, que cache votre recours constant au terme"les intelligents"? Nul ne prétend imposer une quelconque version de notre passé médiéval, cependant, on ne laissera guère libre cours à la mythomanie.

@Nfamara,
Loin de moi l'intention d'occulter notre histoire. Mais falsifier aussi notre histoire ne servira à rien de positif, ni pour nous ni pour les générations futures. Notre thème porte sur l'esclavage et non sur d'autres types d'inégalité.
Revenons sur l'exemple que vous avez cité, concernant la Captivité de la mère de Samory.Lorsque Samory est venu voir le Roi Séré Bourlaye, pour travailler à la place de sa mère, il (le roi) avait accueilli le jeune Samory en ces termes: "Soit le bienvenu, mon Fils, tu es chez toi. Les Touré et Cissé sont des Frères". Par contre, dans l'esclavage proprement dit, les termes"Propriété", "être inferieur" remplacent les mots "Fils" et "Frères". C'est pour ça, au mandé, il est mieux indiqué de remplacer le mot Captif par "prisonnier politique ou de guerre" que par "esclave". C'est mon avis.


@ Mr. Keita M,

Au Mandèn, do do manfissa do di! Mansaba (Ala....) le ka fissabanté lon.

"Le mandé est rigide et si stratifié que jusqu'à nos jours.." Mais je me demande pourquoi les descendants d'esclaves Peuls ont epousés tant de femmes dans des grandes familles du Mandèn?
Citer
-11 #70 MBemba 16-11-2017 00:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Shams Deen , ko non tigui !
I CONDE !
" Macchu dho ALLAH " , no muri fow , maytuma , ka laakhara , ko macchubhe makko men tun yurma tamo " !
PS :
A present , puisque tu ne fais pas parti de ceux que tu appelles " INTELLIGENTS " , ( c'est tres bien ) veux-tu , s'il te plait , expliquer aux Mandenkas POURQUOI tout le monde dit " L'EMPIRE DU MALI " et non " L'EMPIRE DU MANDING " !
Tiens , cela est valable aussi a MBEMBA , mon cousin !

@ Fred,
Tout Le MONDE?? C'est l'EMPIRE DU MANDEN depuis toujours et cela parce que le MANDEN est plus grand que l'actual Etat moderne du MALI. Les mandènkalu le savent très bien et c'est ce qui est important.
Citer
+6 #69 Fred 15-11-2017 20:34
KeitaM ,
Vousne savez surement pas !
Au Foutah aussi il existe bien des termes pour nuancer l'appartenance a " CETTE CLASSE " .
Ainsi vous trouverez :
folaa dho , soda dho , taraa dho , kurkaa dho ...
TOUT cela revient en realite , a MACCHU DHO !
Voyez vous , Mr KeitaM , après la desagregation de la COMMUNAUTE PRIMITIVE et l'apparition de la NOTION DE PROPRIETE PRIVEE , TOUTES les societies humaines ont connues l'ESCLAVAGE ou une de ses formes .
Vous pouvez remonter a SPARTACUS et vous vous en rendrez facilement compte .
Il n'y a rien d'Anti-Manding a reconnaitre qu'au Manden aussi , il y a eu L'ESCLAVAGE !
Citer
+4 #68 Nfamara 15-11-2017 20:18
Le recours aux tournures linguistiques ou la langue de bois ne saurait dissimuler un fait tangible. Pour nous autres toute forme d'assujettissement et de servitude est une variante de l'esclavage. Men boni yirikiba konola, wole lanin a loo kan.
Citer
-11 #67 KeitaM 15-11-2017 19:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Mr Keita M, vous êtes atypique, libre à vous d'occulter le phénomène de société que fut l'esclavage au Mandé. Néanmoins, il est unanimement admis que c'est pour affranchir sa mère (Sona Camara) capturée lors d'un razzia de Sere Bourema que Samory fut soumis à la corvée pendant sept ans. Le mandé est rigide et si stratifié que jusqu'à nos jours, les hommes de caste sont méprisés, marginalisés et confinés au bas de la hiérarchie sociale. Contrairement à la basse côte ou la mobilité sociale est effective et les traces de l'esclavage difficiles à identifier. .. Keita kamberen kafissa Dioubate musso badi? Shams Deen, que cache votre recours constant au terme"les intelligents"? Nul ne prétend imposer une quelconque version de notre passé médiéval, cependant, on ne laissera guère libre cours à la mythomanie.

@Nfamara,
Loin de moi l'intention d'occulter notre histoire. Mais falsifier aussi notre histoire ne servira à rien de positif, ni pour nous ni pour les générations futures. Notre thème porte sur l'esclavage et non sur d'autres types d'inégalité.
Revenons sur l'exemple que vous avez cité, concernant la Captivité de la mère de Samory.Lorsque Samory est venu voir le Roi Séré Bourlaye, pour travailler à la place de sa mère, il (le roi) avait accueilli le jeune Samory en ces termes: "Soit le bienvenu, mon Fils, tu es chez toi. Les Touré et Cissé sont des Frères". Par contre, dans l'esclavage proprement dit, les termes"Propriété", "être inferieur" remplacent les mots "Fils" et "Frères". C'est pour ça, au mandé, il est mieux indiqué de remplacer le mot Captif par "prisonnier politique ou de guerre" que par "esclave". C'est mon avis.
Citer
+4 #66 Fred 15-11-2017 18:14
Shams Deen , ko non tigui !
I CONDE !
" Macchu dho ALLAH " , no muri fow , maytuma , ka laakhara , ko macchubhe makko men tun yurma tamo " !
PS :
A present , puisque tu ne fais pas parti de ceux que tu appelles " INTELLIGENTS " , ( c'est tres bien ) veux-tu , s'il te plait , expliquer aux Mandenkas POURQUOI tout le monde dit " L'EMPIRE DU MALI " et non " L'EMPIRE DU MANDING " !
Tiens , cela est valable aussi a MBEMBA , mon cousin !
Citer
-10 #65 shams deen 15-11-2017 12:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Shams Deen ,
An , ko hon dhun muran ma :
MATCHU DHO ka MADJU DHO ?
Mi anday dho non si dha mari hakkil !
Attention , Shams , ne fait surtout pas semblant de n'avoir pas compris , car tu comprends et parles Poular comme un Poullo .
J'attends !

Un homme libre choisit ce qui lui va le mieux ,en clair il est préférable d'être sous le joug que d'être dans la perdition .
Cheytane a préféré la perdition que d'être un soumis comme les autres créatures.
@ Nfamara
Les intelligents ce sont les connaissant tous et donc se croient toujours les détenteurs de la vérité des choses.
Je dis bien que la charte a le mérite d'exister dans la version racontée par les griots .
Citer
+7 #64 Nfamara 15-11-2017 00:31
Mr Keita M, vous êtes atypique, libre à vous d'occulter le phénomène de société que fut l'esclavage au Mandé. Néanmoins, il est unanimement admis que c'est pour affranchir sa mère (Sona Camara) capturée lors d'un razzia de Sere Bourema que Samory fut soumis à la corvée pendant sept ans. Le mandé est rigide et si stratifié que jusqu'à nos jours, les hommes de caste sont méprisés, marginalisés et confinés au bas de la hiérarchie sociale. Contrairement à la basse côte ou la mobilité sociale est effective et les traces de l'esclavage difficiles à identifier. .. Keita kamberen kafissa Dioubate musso badi? Shams Deen, que cache votre recours constant au terme"les intelligents"? Nul ne prétend imposer une quelconque version de notre passé médiéval, cependant, on ne laissera guère libre cours à la mythomanie.
Citer
+3 #63 Fred 14-11-2017 22:29
Shams Deen ,
An , ko hon dhun muran ma :
MATCHU DHO ka MADJU DHO ?
Mi anday dho non si dha mari hakkil !
Attention , Shams , ne fait surtout pas semblant de n'avoir pas compris , car tu comprends et parles Poular comme un Poullo .
J'attends !
Citer
+2 #62 Traoré 14-11-2017 17:35
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :

Chez les peulhs ,il est de loin préférable d' être MATCHIOUDO que d' être MADJODHO,les intelligents eux savent la différence entre ces deux types .


Tiens tiens et bah!!!

J'avais peur d'être le seul à dire " peulh, Soussou, malinké " sur Gbassikolo lol.

Un but par tout, n'est-ce pas " petit esclave Condèkê "?

NB: M. Jean Marie LEPEN ( Président d'honneur du FN) est le parrain d'un fils de M. MBALA MBALA Dieudonné ( célèbre humoriste Franco Camerounais). M. LEPEN n'a jamais dit qu'il était raciste et pourtant.....

Bien à vous.
Citer
-16 #61 shams deen 14-11-2017 03:27
Citation en provenance du commentaire précédent de KeitaM :
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Mr Keita M, la psychologie populaire du Mandé est foncièrement tributaire des récits des griots et autres chroniqueurs traditionnels

C'est aussi valable pour toutes les versions de cette histoire de manding. Pourquoi donc croire à votre version et douter de celle qui est plus connue et racontée par la majorité? s'il ya deux versions opposées, cela veut dire que, au moins, une est fausse. Pour departager les deux tendances, il faut les confondre à des faits véritables. D'où ma question de savoir les traces de l'existence de l'esclavage dans le manding. Ce n'est pas pour chercher les fruits dans les racines.
Les faits, les informations sont plus importants que les analyses.

kEITAM
Comprenez ces gens la qui vont toujours a l' encontre de la croyance populaire.
Chez les peulhs ,il est de loin préférable d' être MATCHIOUDO que d' être MADJODHO,les intelligents eux savent la différence entre ces deux types de personnes.
Ils tiennent coût que coût a nous imposer leurs lectures de l' histoire ce qui releve de l' IMPOSIBLE ,liberté de penser et croire oblige.
Pour le moment ,la version des griots a le mérite d' exister pour la société mandingue .
Citer
+4 #60 Fred 13-11-2017 16:39
Inna lillahi wa inna ilayhi radjioun !
Dr Diakite fut BON sur cette terre !
Que Dieu l'en recompense , des meilleures recompenses , labas , ou il est . Amine !
En 1994 , j'etais invite par des amis natifs de KORBE ( des anciens de Lyon-France ) a LELOUMA .
J 'ai eu le grand plaisir de rencontrer le Dr Bakari qui etait la , dans le cadre de son organisation medicale qu'il avait mis en place .
Nous avons visite ensemble la zone reservee pour la protection des Chimpanzes , qui sont en voie de disparition dans la region .
Il voulait , vraiment voir DARA-LABE , pour le Professeur ( UN VRAI ) Alpha Sow .
J'en garde un excellent souvenir et garde de lui qu'il nous faut , un jour ou l'autre, nous parler et , pourquoi pas , nous pardoner .
Condition SINE QUA NONE pour arriver au stade de nation .
Il nous faut , nous parler : Conference Nationale !
Que la terre te soit legere , mon frère et que tes voeux pour notre peuple soient exhausses ! Amine !
Citer
-7 #59 shams deen 13-11-2017 15:38
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :
Bonjour à tous, triste jour : vous avez sans doute appris à l’heure qu’il est la disparition du docteur Bakary Diakité, grand contributeur –ici même – au débat national et surtout au combat pour la liberté, la démocratie et surtout pour la justice, qui pour lui passent nécessairement par une CONFÉRENCE NATIONALE. Paix à son âme et que Le Tout Miséricordieux l’accueille en Son Agrément. Mes condoléances à sa famille, à ses proches, ses voisins et à ses patients. Was-Salam

Paix a son âme. .
Citer
+2 #58 Zaga 13-11-2017 15:33
Paix a l'ame du doyen Diakite!
Citer
-11 #57 KeitaM 13-11-2017 14:05
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Mr Keita M, la psychologie populaire du Mandé est foncièrement tributaire des récits des griots et autres chroniqueurs traditionnels

C'est aussi valable pour toutes les versions de cette histoire de manding. Pourquoi donc croire à votre version et douter de celle qui est plus connue et racontée par la majorité? s'il ya deux versions opposées, cela veut dire que, au moins, une est fausse. Pour departager les deux tendances, il faut les confondre à des faits véritables. D'où ma question de savoir les traces de l'existence de l'esclavage dans le manding. Ce n'est pas pour chercher les fruits dans les racines.
Les faits, les informations sont plus importants que les analyses.
Citer
+27 #56 Saïdou Nour Bokoum 13-11-2017 10:32
Bonjour à tous, triste jour : vous avez sans doute appris à l’heure qu’il est la disparition du docteur Bakary Diakité, grand contributeur –ici même – au débat national et surtout au combat pour la liberté, la démocratie et surtout pour la justice, qui pour lui passent nécessairement par une CONFÉRENCE NATIONALE. Paix à son âme et que Le Tout Miséricordieux l’accueille en Son Agrément. Mes condoléances à sa famille, à ses proches, ses voisins et à ses patients. Was-Salam
Citer
-12 #55 citoyen 13-11-2017 10:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@Citoyen! Les yeux ne portent pas de bagages mais ils savent juger ce dont la tête e a mesure de porter.La mythologie médiévale obsolète est devenue désuète depuis des lustres.Les récits épiques imaginaires distillés par les chroniqueurs ne sont que de la légende destinée à embellir héritage de Soundiata tout en ternissant l'oeuvre personnelle de Soumawolo .Il en est d'ailleurs de même pour les récits autour du siège de Sikasso pendant quinze mois par l'Almamy Samory.En effet,contrairement à la version soutenue par les griots,c'est au cours de cette expédition que l'empereur perdit ses plus grands seigneurs de guerre ,Foulah Kali ainsi que son demi frère Keme Bourema .Last but not least,,les mêmes mythomanes soutiennent que Soumawolo est issu de trois femmes,en occurrence Kaya Toure,Daby Toure et Sansoun Toure,soboti mmari mansa.J'oubliais qu'un mensonge devient vérité au terme de quarante années.Doyen Fred,wayirindirama,bhengure e dyawle? Fenowo no sikka nunnowo ko dhayidho.Bien de choses à tous!

Nfamara,
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@Citoyen! Les yeux ne portent pas de bagages mais ils savent juger ce dont la tête e a mesure de porter.La mythologie médiévale obsolète est devenue désuète depuis des lustres.Les récits épiques imaginaires distillés par les chroniqueurs ne sont que de la légende destinée à embellir héritage de Soundiata tout en ternissant l'oeuvre personnelle de Soumawolo .Il en est d'ailleurs de même pour les récits autour du siège de Sikasso pendant quinze mois par l'Almamy Samory.En effet,contrairement à la version soutenue par les griots,c'est au cours de cette expédition que l'empereur perdit ses plus grands seigneurs de guerre ,Foulah Kali ainsi que son demi frère Keme Bourema .Last but not least,,les mêmes mythomanes soutiennent que Soumawolo est issu de trois femmes,en occurrence Kaya Toure,Daby Toure et Sansoun Toure,soboti mmari mansa.J'oubliais qu'un mensonge devient vérité au terme de quarante années.Doyen Fred,wayirindirama,bhengure e dyawle? Fenowo no sikka nunnowo ko dhayidho.Bien de choses à tous!

Nfamara,
C'est à travers les récits que nous avons tous appris l'existence de nos prophètes, sinon de nos jours, aucun homme sur cette terre ne vous dira que son grand-père a vu un de ces prophètes. Cependant, cela ne nous empêche pas de croire à toutes les histoires qu'on nous a racontées à propos de ces prophètes de Dieu.Donc, vous êtes libre d'accepter ou pas l'histoire de Soundiata Keita.D'ailleurs, même Dieu n'a jamais fait l'unanimité.
Citer
-13 #54 citoyen 13-11-2017 09:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" Soundjata etait un animiste " !
Oh Non , Citoyen !
Soundjata etait le " Fils d'un Animal " : LE BUFFLE qui s'est transforme en femme ( Sogolon Kedjou ) .
Autre " VERITE " du Manden !
C'est un peu comme MAMI-WATA !
VOYONS !

Fred, vous faites semblant de ne pas connaitre l'histoire du Manden.Ne cherchez pas à distraire les gens, nous ne parlons pas de Mami-Wata ici.Vous savez très bien que l'animisme est l'une des religions du Manden "Dio batola".Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" Soundjata etait un animiste " !
Oh Non , Citoyen !
Soundjata etait le " Fils d'un Animal " : LE BUFFLE qui s'est transforme en femme ( Sogolon Kedjou ) .
Autre " VERITE " du Manden !
C'est un peu comme MAMI-WATA !
VOYONS !

Fred,
Je n'ai jamais parlé de Mami-Wata ou Tati-Wata ici.Vous faites semblant de ne pas connaitre l'histoire du Manden. Vous savez très bien que l'animisme est l'une des religions du Manden...Je suis fier de notre histoire. Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" Soundjata etait un animiste " !
Oh Non , Citoyen !
Soundjata etait le " Fils d'un Animal " : LE BUFFLE qui s'est transforme en femme ( Sogolon Kedjou ) .
Autre " VERITE " du Manden !
C'est un peu comme MAMI-WATA !
VOYONS !
Citer
+1 #53 kone Sory 12-11-2017 22:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
@Citoyen! Les yeux ne portent pas de bagages mais ils savent juger ce dont la tête e a mesure de porter.La mythologie médiévale obsolète est devenue désuète depuis des lustres.Les récits épiques imaginaires distillés par les chroniqueurs ne sont que de la légende destinée à embellir héritage de Soundiata tout en ternissant l'oeuvre personnelle de Soumawolo .Il en est d'ailleurs de même pour les récits autour du siège de Sikasso pendant quinze mois par l'Almamy Samory.En effet,contrairement à la version soutenue par les griots,c'est au cours de cette expédition que l'empereur perdit ses plus grands seigneurs de guerre ,Foulah Kali ainsi que son demi frère Keme Bourema .Last but not least,,les mêmes mythomanes soutiennent que Soumawolo est issu de trois femmes,en occurrence Kaya Toure,Daby Toure et Sansoun Toure,soboti mmari mansa.J'oubliais qu'un mensonge devient vérité au terme de quarante années.Doyen Fred,wayirindirama,bhengure e dyawle? Fenowo no sikka nunnowo ko dhayidho.Bien de choses à tous!


Foula Kali n est pas tomber a Sikasso.
Citer
+3 #52 Nfamara 12-11-2017 18:56
@Citoyen! Les yeux ne portent pas de bagages mais ils savent juger ce dont la tête e a mesure de porter.La mythologie médiévale obsolète est devenue désuète depuis des lustres.Les récits épiques imaginaires distillés par les chroniqueurs ne sont que de la légende destinée à embellir héritage de Soundiata tout en ternissant l'oeuvre personnelle de Soumawolo .Il en est d'ailleurs de même pour les récits autour du siège de Sikasso pendant quinze mois par l'Almamy Samory.En effet,contrairement à la version soutenue par les griots,c'est au cours de cette expédition que l'empereur perdit ses plus grands seigneurs de guerre ,Foulah Kali ainsi que son demi frère Keme Bourema .Last but not least,,les mêmes mythomanes soutiennent que Soumawolo est issu de trois femmes,en occurrence Kaya Toure,Daby Toure et Sansoun Toure,soboti mmari mansa.J'oubliais qu'un mensonge devient vérité au terme de quarante années.Doyen Fred,wayirindirama,bhengure e dyawle? Fenowo no sikka nunnowo ko dhayidho.Bien de choses à tous!
Citer
+5 #51 Fred 12-11-2017 16:05
" Soundjata etait un animiste " !
Oh Non , Citoyen !
Soundjata etait le " Fils d'un Animal " : LE BUFFLE qui s'est transforme en femme ( Sogolon Kedjou ) .
Autre " VERITE " du Manden !
C'est un peu comme MAMI-WATA !
VOYONS !
Citer
-15 #50 citoyen 12-11-2017 11:20
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Mr Keita M, la psychologie populaire du Mandé est foncièrement tributaire des récits des griots et autres chroniqueurs traditionnels. Ceci étant, notre histoire médiévale a été nettement altérée, travestie et taillée à la mesure des vainqueurs de Kirina en 1235.Anti esclavagiste avéré ,le roi forgeron à travers sa maîtrise du fer s' imposait dans le métier des armes sur les royaumes vassaux. Contrairement à la légende et aux fables magnifiant les hauts faits d'armes de Soundiata tout en diabolisant Soumawolo.Je peine énormément à me rendre à l'évidence de la capacité d'un infirme d'arracher un baobab, une autrecertitude du Mandé. Bien à tous!

Nfamara,
Soundiata était un animiste, doté du pouvoir surnaturel et non un musulman comme vous.
Citer
+6 #49 Nfamara 11-11-2017 19:00
Mr Keita M, la psychologie populaire du Mandé est foncièrement tributaire des récits des griots et autres chroniqueurs traditionnels. Ceci étant, notre histoire médiévale a été nettement altérée, travestie et taillée à la mesure des vainqueurs de Kirina en 1235.Anti esclavagiste avéré ,le roi forgeron à travers sa maîtrise du fer s' imposait dans le métier des armes sur les royaumes vassaux. Contrairement à la légende et aux fables magnifiant les hauts faits d'armes de Soundiata tout en diabolisant Soumawolo.Je peine énormément à me rendre à l'évidence de la capacité d'un infirme d'arracher un baobab, une autrecertitude du Mandé. Bien à tous!
Citer
+3 #48 Fred 10-11-2017 20:59
" Quand on evoque le nom de Soumaoro , meme devant un enfant , il a immediatement l'image d'un TYRAN , un SORCIER " !
POROTOTO !
Comme si un Tyran etait esclavagiste ?
Comme si un Sorcier etait esclavagiste ?
Si OUI , alors SEKOU TOURE ( etant les 2 ) etait ESCLAVAGISTE !
@ Nfamara :
" Komo aana , ko djon komo aani " !
KAA ?
Mi salmini ma ! Best regards !
Citer
-21 #47 KeitaM 10-11-2017 13:12
[quote name="Nfamara"] J'ai affirmé que Soumawolo était un roi anti esclavagiste, ce qui est sans ambiguïté./quote]
Sur ce point aussi vous êtes en contradiction avec ce qui est répandu. Quand on évoque le nom de Samaoro, même devant un enfant, il a immédiatement l'image d'un sorcier, un tyran.
Citer
+17 #46 Saïdou Nour Bokoum 10-11-2017 12:50
ADDENDA. Pour en savoir plus et pour.. ceux qui sont patients :
http://www.nrgui.com/component/content/article/91-opinions/le-bloc-notes-dekhaidara/2518-pour-comprendre-kanteka-ii-de-l-interdiction-de-profaner-le-sacre-a-l-impossibilite-de-communiquer-le-secret-initiatique
http://www.nrgui.com/component/content/article/92-opinions/le-champ-de-cok-cheick-oumar-kante/2342-pour-comprendre-kanteka
http://www.nrgui.com/component/content/article/96-focales/2336-la-verite-sur-l-histoire-mandingue-les-aveux-des-griots-et-de-leurs-complices-historiens-ou-ethnologues-deuxieme-partie-et-fin
http://www.nrgui.com/component/content/article/96-focales/2336-la-verite-sur-l-histoire-mandingue-les-aveux-des-griots-et-de-leurs-complices-historiens-ou-ethnologues-deuxieme-partie-et-fin
http://www.nrgui.com/component/content/article/79-grands-debats/2327-la-verite-sur-l-histoire-mandingue-les-aveux-des-griots-et-de-leurs-complices-historiens-ou-ethnologues-premiere-partie
Histoire du Mandé une imposture : http://wonk.mondoblog.org/2014/09/10/soundjata-esclavage-griot-afrique/
Was-Saam
Citer
+19 #45 Saïdou Nour Bokoum 10-11-2017 12:35
« Alors selon vous le Manden a été une exception sur tous ls plans. Où le vainqueur n'a pas écrit l'histoire. Sachant que la démocratie du plus fort est tjrs la meilleure (A. B). Je ne dis pas que la vainqueur a toujours raison, mais c'est à lui d'écrire l'histoire.
Un état esclavagiste où on retrouve pas des traces d'esclaves. Même aux usa on parle des descendants d'esclaves. »
J’ajoute aux réponses précieuses de Nfamara et Fred ceci : :Il n’y a pas d’Histoire sans Géographie. Réciproquement. J’appellerai cela la dialectique ou le Yin/Yang Diachronie/Synchronie. Donc les « traces » de l’esclavage chez le vainqueur, par une implacable logique historique (le commerce international), se trouvent là où la « marchandise » (Le Bois d’Ebène) achetée est exploitée, sur les champs de coton, puis les prisons de haute sécurité où 60% des populations sont des rejetons (pour la plupart des junkies) de la « chose » vendue, ceci pour les USA. Métayers non rémunérés (une chose ne saurait l’être) qui mettent en valeur des champs de café, de cacao ou de coca-cocaïne, pour l’Amérique latine, de bananeraies et de cannaies pour la Caraïbe. Je n’oublie évidemment pas les arrière-cours des princes arabes peuplées de castrats, hordes d’eunuques, bodyguards de harems ou gardes prétoriennes royales. Que dire de ceux qui se seraient retrouvés en Crimée ou en Croatie et une partie de l’Europe centrale qui seraient des bataillons entiers des armées du vaincu, Soumawolo ?. Dans le vocable esclave, des chercheurs y ont vu cette présence, mais cela nous mènerait trop loin de ce fatras d’idées désossées : comment comprendre cette interrogation, sur l’absence de « traces.. ». Affligeant. Was-Salam
Citer
-18 #44 KeitaM 09-11-2017 20:56
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Quote name Keita M, priere de bien vouloir vous abstenir de travestir mes propos. J'ai affirmé que Soumawolo était un roi anti esclavagiste, ce qui est sans ambiguïté. De là à vos insinuations autour d'un hypothétique état anti esclavagistes, la démarcation est sans équivoque. Sachez que anti esclavagiste signifie hostile à l'esclavage .L'absence ou la présence des traces de l'esclavage n'est pas liée au pro ou à l'anti esclavage. Mieux, il est incontestable que l'histoire médiévale essentiellement caractérisée par l'oralité et transmise par les chroniqueurs traditionnels et autres griots a été profondément altérée pour faire la part belle au vaste et disparate front des vainqueurs de kirina en 1235. Merci doyen Fred pour ce rappel ,Fofana dyoula mansa et Dyonsanna, youla,Yansane. ..Koroman (Kourouma ) ,Banba kura (Bangoura , Doumbouya et si sogo (cissoko )sont similaires et correspond chacun à une étape de la défection des soldats de Soumawolo pour rejoindre l'armée de Sogolon Diatta, Fakoly en première ligne. ...

@Nfamara,
Mon intention est loin de travestir vos propos ici. D'ailleurs je suis et j'apprecie bcp vos interventions sur notre histoire. Et si vous m'avez bien lu, j'ai pas dit que le Mande est anti esclavagiste. Mais quand vous dites que le mandé est esclagiste, c'est normal de se poser la question de savoir sur les traces qui le prouvent. Dont les familles ou des descendants de ces esclaves que l'on pourrait y rencontrer actuellement. Si ma question est claire. Voilà.
Citer
+1 #43 Nfamara 09-11-2017 15:44
Quote name Keita M, priere de bien vouloir vous abstenir de travestir mes propos. J'ai affirmé que Soumawolo était un roi anti esclavagiste, ce qui est sans ambiguïté. De là à vos insinuations autour d'un hypothétique état anti esclavagistes, la démarcation est sans équivoque. Sachez que anti esclavagiste signifie hostile à l'esclavage .L'absence ou la présence des traces de l'esclavage n'est pas liée au pro ou à l'anti esclavage. Mieux, il est incontestable que l'histoire médiévale essentiellement caractérisée par l'oralité et transmise par les chroniqueurs traditionnels et autres griots a été profondément altérée pour faire la part belle au vaste et disparate front des vainqueurs de kirina en 1235. Merci doyen Fred pour ce rappel ,Fofana dyoula mansa et Dyonsanna, youla,Yansane. ..Koroman (Kourouma ) ,Banba kura (Bangoura , Doumbouya et si sogo (cissoko )sont similaires et correspond chacun à une étape de la défection des soldats de Soumawolo pour rejoindre l'armée de Sogolon Diatta, Fakoly en première ligne. ...
Citer
+1 #42 Fred 08-11-2017 22:14
" Un etat esclavagiste ou on ne trouve pas trace d'esclaves " !
Et pourtant le nom DJON SANNA ,( Marchand d'ESCLAVES ) devenu YANSANE dans le MORIAH existe bien . ( comment peut on vendre ou acheter ce qui n'existe pas ? )
Et pourtant , c'est un ESCLAVE AFFRANCHI qui regna après MANSA OULEN : SAKOURA !
Le Mali " EXPORTAIT " (LOL) SES ESCLAVES .
Citer
-15 #41 KeitaM 08-11-2017 13:22
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
D'entrée de jeu, il convient de signaler que Sumawolo kante de la lignée des Diarisso était un anti esclavagiste convaincu, ce qui lui rendit indésirables par ceux qui avaient bâti leur fortune à travers ce commerce répréhensible. Ceci étant, il faut rappeler que contrairement à une répandue, le roi de Sosso s' exprimait plutôt en Diallonka, ce qui met en doute les versions des chroniqueurs et autres traditionnels essentiellement acquis à la cause de Soundiata. De yakoulman douwawou ( le bénit) à l'altération mandingue"Gnankoumandouwa,à l'origine du nom Kouyate (i kouyi yate pour les uns et Ko ye ante pour les autres), la frontière entre l'histoire et la légende est assez aisée à franchir. Une évidence demeure les griots ont travesti notre passé médiéval.

Nfamara,
Alors selon vous le Mandeen a été une exception sur tous ls plans. Où le vainqueur n'a pas écrit l'histoire. Sachant que la démocratie du plus fort est tjrs la meilleure (A. B). Je ne dis pas que la vainqueur a toujours raison, mais c'est à lui d'écrire l'histoire.
Un état esclavagiste où on retrouve pas des traces d'esclaves. Même aux usa on parle des descendants d'esclaves.
Citer
+4 #40 Nfamara 07-11-2017 18:37
D'entrée de jeu, il convient de signaler que Sumawolo kante de la lignée des Diarisso était un anti esclavagiste convaincu, ce qui lui rendit indésirables par ceux qui avaient bâti leur fortune à travers ce commerce répréhensible. Ceci étant, il faut rappeler que contrairement à une répandue, le roi de Sosso s' exprimait plutôt en Diallonka, ce qui met en doute les versions des chroniqueurs et autres traditionnels essentiellement acquis à la cause de Soundiata. De yakoulman douwawou ( le bénit) à l'altération mandingue"Gnankoumandouwa,à l'origine du nom Kouyate (i kouyi yate pour les uns et Ko ye ante pour les autres), la frontière entre l'histoire et la légende est assez aisée à franchir. Une évidence demeure les griots ont travesti notre passé médiéval.
Citer
-24 #39 citoyen 05-11-2017 11:54
Citation en provenance du commentaire précédent de badou :
Ok pour le kouroukan fouga, mais prouvez le nous par quelque chose, les peuples hautement civilises de toutes les epoques etaient aussi des batisseurs, l'un ne va jamais sans l'autre. exple: les pyramides d'egypte, la muraille de chine, la kaaba de la mecque, la muraille du zimbabwe,carthages en tunisie,taj mahal en inde,angkor vat au cambodge, machu pichu au perou, big ben en angleterre, empire state building aux usa, tour eiffel en france, le colisee en italie etc...etc... Dans le mande, je ne vois que la savane et quelques petits bourgs et villages comme kankan, bamako ou kayes. Rien qui reflete une sagesse et une finesse d'esprit pour l'epoque comme le kouroukan fouga . N'est ce pas une legende de plus comme soundiata infirme qui deterre le baobab ou encore un mensonge comme la decouverte de l'amerique par Bakary 2 ou Kankou Moussa l'homme le plus riche de tous les temps, plus riches que la reine d'angleterre ou le tsar de Russie avec tous les chateaux laisses à laposterité e Kankou qui ne laisse rien en heritage à sa posterite hum hum hum!!! laissez moi reflechir..... Nous sommes certes des esprits ouverts et demandons qu'à etre convaincus mais pas des naifs. Bien sur que nous ne sommes pas si betes pour avaler toutes les inepties. donc PROUVEZ LE!!!!

Citation en provenance du commentaire précédent de badou :
Ok pour le kouroukan fouga, mais prouvez le nous par quelque chose, les peuples hautement civilises de toutes les epoques etaient aussi des batisseurs, l'un ne va jamais sans l'autre. exple: les pyramides d'egypte, la muraille de chine, la kaaba de la mecque, la muraille du zimbabwe,carthages en tunisie,taj mahal en inde,angkor vat au cambodge, machu pichu au perou, big ben en angleterre, empire state building aux usa, tour eiffel en france, le colisee en italie etc...etc... Dans le mande, je ne vois que la savane et quelques petits bourgs et villages comme kankan, bamako ou kayes. Rien qui reflete une sagesse et une finesse d'esprit pour l'epoque comme le kouroukan fouga . N'est ce pas une legende de plus comme soundiata infirme qui deterre le baobab ou encore un mensonge comme la decouverte de l'amerique par Bakary 2 ou Kankou Moussa l'homme le plus riche de tous les temps, plus riches que la reine d'angleterre ou le tsar de Russie avec tous les chateaux laisses à laposterité e Kankou qui ne laisse rien en heritage à sa posterite hum hum hum!!! laissez moi reflechir..... Nous sommes certes des esprits ouverts et demandons qu'à etre convaincus mais pas des naifs. Bien sur que nous ne sommes pas si betes pour avaler toutes les inepties. donc PROUVEZ LE!!!!

Badou,
La jalousie ne permet jamais de voir les choses telles qu'elles sont.Les jaloux voient le réel à travers un miroir déformant qui grossit les insignifiants, transforme les nains en géants et les soupçons en vérité.
Citer
+25 #38 Saïdou Nour Bokoum 04-11-2017 22:44
"https://ich.unesco.org/fr/decisions/4.COM/13.59?d ec=decisions&ref_decision=4.COM" OK Komo koudouni ! Mais lequel des Kuru y a-t-il dans le FUGAN ? I ban I ban, i tè kè Bamana, abadan ! I gban, I gban, I tè sé I yèrè Gban ! Moi aussi j'ai entendu une chanson quand j'étais petit :
Kini kini ko
Yèlèma ko
Mousso ba kè la kononmaya !
Kini kini ko..
Le reste : "Gone with the Wind"
Pour moi, kèlè bâna, Was-Salam
Citer
-22 #37 shams deen 04-11-2017 22:11
@ Comolam

Pour tes amis

Décision du Comité intergouvernemental : 4.COM 13.59
1.Prend note que le Mali a proposé la candidature de la Charte du Mandén, proclamée à Kouroukan Fouga en vue de son inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, décrite comme suit :
Au début du XIIIe siècle, à l’issue d’une grande victoire militaire, le fondateur de l’Empire mandingue et l’assemblée de ses « hommes de tête » ont proclamé à Kouroukan Fouga la « Charte du Mandén nouveau », du nom du territoire situé dans le haut bassin du fleuve Niger, entre la Guinée et le Mali actuels. La Charte, qui est l’une des plus anciennes constitutions au monde même si elle n’existe que sous forme orale, se compose d’un préambule et de sept chapitres prônant notamment la paix sociale dans la diversité, l’inviolabilité de la personne humaine, l’éducation, l’intégrité de la patrie, la sécurité alimentaire, l’abolition de l’esclavage par razzia, la liberté d’expression et d’entreprise. Si l’Empire a disparu, les paroles de la Charte et les rites associés continuent d’être transmis oralement, de père en fils, et de manière codifiée au sein du clan des Malinkés. Pour que la tradition ne soit pas perdue, des cérémonies commémoratives annuelles de l’assemblée historique sont organisées au village de Kangaba (contigu à la vaste clairière Kouroukan Fouga, de nos jours au Mali, près de la frontière de la Guinée). Elles sont soutenues par les autorités locales et nationales du Mali, et en particulier les autorités coutumières, lesquelles y voient une source d’inspiration juridique ainsi qu’un message d’amour, de paix et de fraternité venu du fond des âges. La Charte du Mandén représente aujourd’hui encore le socle des valeurs et de l’identité des populations concernées.
2.Décide que, d’après l’information fournie dans le dossier de candidature numéro 00290, la Charte du Mandén, proclamée à Kouroukan Fouga satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative comme suit :
R.1 : La Charte du Mandén, reconnue par les membres de sa communauté comme étant une composante essentielle de son patrimoine, est un droit coutumier sur lequel cette communauté s’appuie pour régir la vie sociale, tout en respectant la nature et l’évolution de l’environnement ; elle est transmise oralement de génération en génération et procure un sentiment d’appartenance, d’identité et de continuité aux communautés ;
R.2 : L’inscription de la Charte du Mandén sur la Liste représentative encouragerait le dialogue interculturel en donnant une plus grande visibilité à ses valeurs de règlement des conflits et de gouvernance traditionnels ;
R.3 : Des mécanismes juridiques et des mesures de sauvegarde spécialement axés sur la documentation et la sensibilisation sont exposés dans la candidature, qui démontre également la détermination de l’État et des communautés de les mettre en application ; R.4 : La participation des autorités traditionnelles et des responsables locaux à la candidature transparaît dans les mesures de sauvegarde présentées et le dossier contient une preuve de leur consentement libre, préalable et éclairé ;
R.5 : Kouroukan Fouga, l’espace culturel où la Charte du Mandén a été proclamée, est inscrit à l’inventaire du patrimoine culturel national.
3.Inscrit la Charte du Mandén, proclamée à Kouroukan Fouga sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Citer
-24 #36 shams deen 04-11-2017 21:46
Pour Badou

https://www.caminteresse.fr/economie-societe/lhomme-le-plus-riche-de-lhistoire-est-un-africain-1152964/

J'espère que le cœur tiendra .
Citer
-26 #35 shams deen 04-11-2017 21:42
Citation en provenance du commentaire précédent de badou :
Ok pour le kouroukan fouga, mais prouvez le nous par quelque chose, les peuples hautement civilises de toutes les epoques etaient aussi des batisseurs, l'un ne va jamais sans l'autre. exple: les pyramides d'egypte, la muraille de chine, la kaaba de la mecque, la muraille du zimbabwe,carthages en tunisie,taj mahal en inde,angkor vat au cambodge, machu pichu au perou, big ben en angleterre, empire state building aux usa, tour eiffel en france, le colisee en italie etc...etc... Dans le mande, je ne vois que la savane et quelques petits bourgs et villages comme kankan, bamako ou kayes. Rien qui reflete une sagesse et une finesse d'esprit pour l'epoque comme le kouroukan fouga . N'est ce pas une legende de plus comme soundiata infirme qui deterre le baobab ou encore un mensonge comme la decouverte de l'amerique par Bakary 2 ou Kankou Moussa l'homme le plus riche de tous les temps, plus riches que la reine d'angleterre ou le tsar de Russie avec tous les chateaux laisses à laposterité e Kankou qui ne laisse rien en heritage à sa posterite hum hum hum!!! laissez moi reflechir..... Nous sommes certes des esprits ouverts et demandons qu'à etre convaincus mais pas des naifs. Bien sur que nous ne sommes pas si betes pour avaler toutes les inepties. donc PROUVEZ LE!!!!

Badou
Si tu n'as rien dans ton histoire et surtout de grands hommes, beeh il faut te plaindre à Dieu, c’est plus simple pour toi.
Nous autres qui avons la chance d'être les descendants de ceux qui ont été a Kouroukan fouga ne pouvons rien pour vous et nous ne vous permettrons pas de tourner notre passée glorieux au ridicule.
Comme le suggère l’autre, beh la corde est partout pour faire court et ne plus entendre parler de kouroukan fouga.
Citer
-25 #34 COMOLAM 04-11-2017 20:01
Décision du Comité intergouvernemental : 4.COM 13.59
Le Comité,

Au début du XIIIe siècle, à l’issue d’une grande victoire militaire, le fondateur de l’Empire mandingue et l’assemblée de ses « hommes de tête » ont proclamé à Kouroukan Fouga la « Charte du Mandén nouveau », du nom du territoire situé dans le haut bassin du fleuve Niger, entre la Guinée et le Mali actuels.

2.Décide que, d’après l’information fournie dans le dossier de candidature numéro 00290, la Charte du Mandén, proclamée à Kouroukan Fouga satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative comme suit :

R.1 : La Charte du Mandén, reconnue par les membres de sa communauté comme étant une composante essentielle de son patrimoine, est un droit coutumier sur lequel cette communauté s’appuie pour régir la vie sociale, tout en respectant la nature et l’évolution de l’environnement ; elle est transmise oralement de génération en génération et procure un sentiment d’appartenance, d’identité et de continuité aux communautés ;

R.2 : L’inscription de la Charte du Mandén sur la Liste représentative encouragerait le dialogue interculturel en donnant une plus grande visibilité à ses valeurs de règlement des conflits et de gouvernance traditionnels ;

R.3 : Des mécanismes juridiques et des mesures de sauvegarde spécialement axés sur la documentation et la sensibilisation sont exposés dans la candidature, qui démontre également la détermination de l’État et des communautés de les mettre en application ;

R.4 : La participation des autorités traditionnelles et des responsables locaux à la candidature transparaît dans les mesures de sauvegarde présentées et le dossier contient une preuve de leur consentement libre, préalable et éclairé ;

R.5 : Kouroukan Fouga, l’espace culturel où la Charte du Mandén a été proclamée, est inscrit à l’inventaire du patrimoine culturel national.
3.Inscrit la Charte du Mandén, proclamée à Kouroukan Fouga sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

https://ich.unesco.org/fr/decisions/4.COM/13.59?dec=decisions&ref_decision=4.COM
Citer
+7 #33 badou 04-11-2017 19:01
Ok pour le kouroukan fouga, mais prouvez le nous par quelque chose, les peuples hautement civilises de toutes les epoques etaient aussi des batisseurs, l'un ne va jamais sans l'autre. exple: les pyramides d'egypte, la muraille de chine, la kaaba de la mecque, la muraille du zimbabwe,carthages en tunisie,taj mahal en inde,angkor vat au cambodge, machu pichu au perou, big ben en angleterre, empire state building aux usa, tour eiffel en france, le colisee en italie etc...etc... Dans le mande, je ne vois que la savane et quelques petits bourgs et villages comme kankan, bamako ou kayes. Rien qui reflete une sagesse et une finesse d'esprit pour l'epoque comme le kouroukan fouga . N'est ce pas une legende de plus comme soundiata infirme qui deterre le baobab ou encore un mensonge comme la decouverte de l'amerique par Bakary 2 ou Kankou Moussa l'homme le plus riche de tous les temps, plus riches que la reine d'angleterre ou le tsar de Russie avec tous les chateaux laisses à laposterité e Kankou qui ne laisse rien en heritage à sa posterite hum hum hum!!! laissez moi reflechir..... Nous sommes certes des esprits ouverts et demandons qu'à etre convaincus mais pas des naifs. Bien sur que nous ne sommes pas si betes pour avaler toutes les inepties. donc PROUVEZ LE!!!!
Citer
-25 #32 shams deen 04-11-2017 18:19
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :
« Je vous répète avec aplomb que KOUROUKAN FOUGA est et reste une BOUSSOLE ET UN MESSAGE pour ceux qui veulent s'en servir n'en déplaise aux "intelligents" qui le sont parce que RIEN DE PAREIL n'existe et probablement n'existera point. »
Oui certes, mais CERTAINEMENT PAS LE KURUKAN FUGA DE 1998, bidouillé à KANKAN , qui scelle LA MONARCHIE DES KE-TA (PRENEUR D'HERITAGE), ESCLAVAGISTE, que l’UNESCO N’A JAMAIS INCLUS dans sa recension du PATRIMOINE IMMATÉRIEL DE L’HUMANITE. Allez sur le site de l’UNESCO. Mais vous n’êtes pas INTELLIGENT, alors pendez-vous !


Monsieur
'J'ai découvert moi la charte de KOUROUKAN FOUGA à l'école donc bien avant 1998.
Je crois bien celui qui ne se contient pas à l'évocation de la charte est bien vous, je suis déjà bien à l'aise avec.
La version de x ou y n'a strictement d'importance pour moi l'essentiel étant le fait que j'ai grandi avec les principes édictés dans la charte même inconsciemment j'ai bien vécu avec.
Si parce que vous êtes parvenu à l'étape ultime de l'intelligence pour prouver une chose et que je puisse me pendre pour votre exploit je crois que vous attendrez longtemps encore.
Comme la charte ou manden kali kan aient mille et une version(s), l’important est déjà le non KOUROUKAN FOUGA ou MANDEN.
Citer
+24 #31 Saïdou Nour Bokoum 04-11-2017 09:05
« Je vous répète avec aplomb que KOUROUKAN FOUGA est et reste une BOUSSOLE ET UN MESSAGE pour ceux qui veulent s'en servir n'en déplaise aux "intelligents" qui le sont parce que RIEN DE PAREIL n'existe et probablement n'existera point. »
Oui certes, mais CERTAINEMENT PAS LE KURUKAN FUGA DE 1998, bidouillé à KANKAN , qui scelle LA MONARCHIE DES KE-TA (PRENEUR D'HERITAGE), ESCLAVAGISTE, que l’UNESCO N’A JAMAIS INCLUS dans sa recension du PATRIMOINE IMMATÉRIEL DE L’HUMANITE. Allez sur le site de l’UNESCO. Mais vous n’êtes pas INTELLIGENT, alors pendez-vous !
Citer
-26 #30 shams deen 04-11-2017 06:18
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Shams Deen ,
Si vous ne savez pas LES RAISONS de la bataille de KIRINA , comment voulez vous la defendre ?
Pourquoi vous vantez d'etre MANDING , sans savoir POURQUOI ?
On nait quelque part par ACCIDENT !
Vous ne choisissez pas ou NAITRE et de QUI ?
ALLAH NOLE !
Amities !


Il faut arrêter Mr Fred, la Bataille de KIRINA (est une des batailles) qui a été expliquée et réexpliquée et rerereréexpliquée .......pour la conquête du pouvoir dans le MANDEN.
Je vous vois bien venir pour me dire que c'est une guerre entre gens de SOSSO (le pays des chevaux) et le MANDEN (qui se guerroyaient) pour d’autres raisons que le POUVOIR simple.
Pour votre gouverne il y avait 5 grands territoires composant le MANDEN pour certains et pour d'autres 12 territoires, c’est sur cet espace là que le MALI a été érigé a ses débuts avant de s’étendre.
Je vous répète avec aplomb que KOUROUKAN FOUGA est et reste une BOUSSOLE ET UN MESSAGE pour ceux qui veulent s'en servir n'en déplaise aux "intelligents" qui le sont parce que RIEN DE PAREIL n'existe et probablement n'existera point.

LE PREMIER DEVOIR D'UNE PERSONNE EST D'ETRE FIER ET RECONNAISSANTE DE SES PERES ET MERES ET DONC DE SON HISTOIRE SURTOUT SI CELLE CI EST GLORIEUSE (le présent est utilisé, parce que Dieu a décidé que ce soit comme ça) LA GLOIRE EST TOUJOURS LA.

Posez-vous mille et cent questions ça ne changera STRICTEMENT rien.

Tous les enfants d'un père ne sont pas obliger de participer a l'aventure de la famille (certains sont exclus d'autres se passent de l'héritage).
Citer
+3 #29 Fred 03-11-2017 22:39
Shams Deen ,
Si vous ne savez pas LES RAISONS de la bataille de KIRINA , comment voulez vous la defendre ?
Pourquoi vous vantez d'etre MANDING , sans savoir POURQUOI ?
On nait quelque part par ACCIDENT !
Vous ne choisissez pas ou NAITRE et de QUI ?
ALLAH NOLE !
Amities !
Citer
0 #28 Fred 03-11-2017 22:01
@ TOUNTOURON ,
Mon frere , si je ne veux pas de polemique avec vous , c'est que vous faites trop de bruit pour " un tonneau plein " !
Youssouf Bangoura , ( comme vous meme ) , est UN AMI et COMPATRIOTE .
Il peut etre PDGiste , admirateur de SEKOU TOURE , il n'est ni le PDG , ni SEKOU TOURE !
Il est juste un admirateur et Dieu sait que le " COEUR A SES RAISONS , QUE LA RAISON IGNORE " !
Pensez vous que je serai votre AMI , juste parceque vous detestez ou luttez contre Sekou Toure ?
NON !
Pour votre info , j'ai quitte la Guinee en 1968 , parceque pas en accord avec LA REVOLUTION CULTURELLE SOCIALISTE du 2 AOUT .
PDGiste , je ne le suis point !
Et comme vous utilisez le pseudo " TOUNTOUROUN " , sachez que THIERNO MAMADOU OURY " SANNOUN " est mon Grand pere .
Modi Boubacar , Hadja Assi , Mdou Bora , Mo Sory " Diari " .....et tous les les PEREBHES de Tountouroun , sont mes oncles et tantes .
Alors , je ne veux aucune dispute avec vous , a moins que vous me forciez la main !
A cela , je suis partant !
" Poto , poto , ko ha ka maadi " !
Que la paix vous touche ! Amen !
Citer
+9 #27 GBASSIKOLO 03-11-2017 19:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Tountouroun :
@Webmaster

J'ai posté un commentaire hier 02.11. 2017 pour illustrer les errements des origines mythologiques de la Charte et le Royaume de Kourou Kan Fouga, enfantés à la suite de la mythologie des Dieux Grecques et le Royaume de DOUMBELANE né de la fertile imagination de Léopold Sédar Senghor et d'Ahmed Sadji.

Le dit commentaire n'a pas encore fait l'objet de publication et ce, nonobstant la confirmation de l'ordinateur qui atteste la validité de l'envoi de mon post.

D'autre part, le forumniste dénommé " Fred " m'a interpellé dans un récent article qui vient de descendre dans les archives de Gbassikolo pour m'annoncer que son ami Youssouf Bangoura, également forumniste et ardent défenseur du PDG-RDA chez Gbassikolo ne serait point quinquagénaire aux prétextes, non pas fondés sur le réalisme qui exige une présentation d'une copie de l'extrait de naissance de son ami comme preuve censée être irréfutable, mais plutôt un argument basé sur l'addition et la soustraction hasardeuses d'une déclaration de naissance intentionnelle sur un forum par un militant passionné, qui de surcroît, porte un nom et un prénom qui existent par dizaine en Guinée et qui était déterminé à défendre sa cause par tous les moyens possibles s'il est en cours d'arguments sans avoir à montrer " Pattes Blanches ", comme nombreux d'entre nous savent le faire pour se dérober quand une obligation d'approfondir le débat pour gommer les amalgames devient nécessaire ou indispensable.

De plus, FRED a peut-être confondu les expressions dites " Jeune Génération et Jeunesse " qui ont certes la même consonance mais pas le même qualificatif.

La seule réponse de Fred sera de m'accuser à vouloir débattre, sinon échanger avec lui au lieu de reconnaître qu'il m'avait d'abord interpellé et ses arguments étaient par la suite sans fondements.

@Webmaster

Je comprends l'idée que certains forumnistes m'interpellent d'abord et se rétractent de suite dès lors que ma volonté de vouloir peaufiner avec eux un sujet de société pour la bonne cause se manifeste.

En revanche, notez mon chagrin de voir un de mes commentaires auquel j'ai consacré temps et énergie, refusé de paraître avec ou sans censures.

Cependant, je dois reconnaître que c'est la 2ème fois que vous me faites vivre cette regrettable expérience de commentaires volatilisés. C'est une amère expérience qui commence à faire école.

Pour cette raison, je vous conjure de bien vouloir rétablir ma cause en consultant les courriels qui traînent encore dans votre boîte aux commentaires.

Meilleures salutations !


Chèr Kekourani,

Vous avez parfaitement raison. En voulant supprimer un doublon de votre post, nous avons effacer par erreur les deux. Nous vous presentons toutes nos excuses et vous prions de bien vouloir nous envoyer le commentaire à nouveau.

Encore une fois, milles excuses.

La rédaction
Citer
+7 #26 Tountouroun 03-11-2017 19:11
@Webmaster

J'ai posté un commentaire hier 02.11. 2017 pour illustrer les errements des origines mythologiques de la Charte et le Royaume de Kourou Kan Fouga, enfantés à la suite de la mythologie des Dieux Grecques et le Royaume de DOUMBELANE né de la fertile imagination de Léopold Sédar Senghor et d'Ahmed Sadji.

Le dit commentaire n'a pas encore fait l'objet de publication et ce, nonobstant la confirmation de l'ordinateur qui atteste la validité de l'envoi de mon post.

D'autre part, le forumniste dénommé " Fred " m'a interpellé dans un récent article qui vient de descendre dans les archives de Gbassikolo pour m'annoncer que son ami Youssouf Bangoura, également forumniste et ardent défenseur du PDG-RDA chez Gbassikolo ne serait point quinquagénaire aux prétextes, non pas fondés sur le réalisme qui exige une présentation d'une copie de l'extrait de naissance de son ami comme preuve censée être irréfutable, mais plutôt un argument basé sur l'addition et la soustraction hasardeuses d'une déclaration de naissance intentionnelle sur un forum par un militant passionné, qui de surcroît, porte un nom et un prénom qui existent par dizaine en Guinée et qui était déterminé à défendre sa cause par tous les moyens possibles s'il est en cours d'arguments sans avoir à montrer " Pattes Blanches ", comme nombreux d'entre nous savent le faire pour se dérober quand une obligation d'approfondir le débat pour gommer les amalgames devient nécessaire ou indispensable.

De plus, FRED a peut-être confondu les expressions dites " Jeune Génération et Jeunesse " qui ont certes la même consonance mais pas le même qualificatif.

La seule réponse de Fred sera de m'accuser à vouloir débattre, sinon échanger avec lui au lieu de reconnaître qu'il m'avait d'abord interpellé et ses arguments étaient par la suite sans fondements.

@Webmaster

Je comprends l'idée que certains forumnistes m'interpellent d'abord et se rétractent de suite dès lors que ma volonté de vouloir peaufiner avec eux un sujet de société pour la bonne cause se manifeste.

En revanche, notez mon chagrin de voir un de mes commentaires auquel j'ai consacré temps et énergie, refusé de paraître avec ou sans censures.

Cependant, je dois reconnaître que c'est la 2ème fois que vous me faites vivre cette regrettable expérience de commentaires volatilisés. C'est une amère expérience qui commence à faire école.

Pour cette raison, je vous conjure de bien vouloir rétablir ma cause en consultant les courriels qui traînent encore dans votre boîte aux commentaires.

Meilleures salutations !
Citer
-33 #25 shams deen 03-11-2017 14:37
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Shama Deen ,
Ne fais pas le Don Quijote ! Cesse de te " Bagarrer " et réponds a la question
POuRQUOI SOUMAWORO a attaque le Manden ?
L' honnêteté Intelectuelle est " L ETOILE du NORD " !

Comme je ne sais absolument rien sur les raisons même si d'office j'écarte la raison de LIBERATION de gens qui pouvaient être sous le joug des Mandéens dont lui-même SOUMAORO est un d'eux.
Il ne serait pas de trop pour moi d’apprendre les motifs de l’attaque et domination de mandén par Soumahoro.
Un de père m’a dit un jour lorsque je suis revenu de la Mecque à mon jeune,
Qu’au terme de ton voyage qu’est-ce que tu peux retenir pour de bon ? Parce que tu as rencontrée bien des nationalités là-bas, j’ai dit OUI ?et je lui ai dit que DIEU existait bien.
Puis il m’a si quelqu’un devient intelligent pour trouver tous ces pèlerins se sont trompés en croyant en Dieu c’est que, c’est celui la même qui a été intelligent pour trouver Dieu n’existe pas qui est le moins intelligents de tous.
La Charte de KKFG est et reste un chef d’œuvre.
Citer
+7 #24 Fred 03-11-2017 11:31
Shama Deen ,
Ne fais pas le Don Quijote ! Cesse de te " Bagarrer " et réponds a la question
POuRQUOI SOUMAWORO a attaque le Manden ?
L' honnêteté Intelectuelle est " L ETOILE du NORD " !
Citer
-31 #23 shams deen 03-11-2017 09:52
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :


@ TRAORE
Hun huuuuu ,tu risque bien de te faire découvrir ,un peu d'intelligence.

Je sais que Traore existe et qui se mouche des qu'on dit manden.


Vous êtes intelligent pour vous ramenez au niveau de tous ceux qui pensent qu'il faille être d'autres pour critiquer ou douter certains faits racontés et gratifiés pour des raisons je ne sais quoi.

Svp M.Shams Deen, veuillez m'éclairer à travers ces quelques questions.

Citez moi d'autres ouvrages qui reconnaissent cette charte à par les deux personnalités citées dans l'article.

Je veux en connaître davantage afin d'expliquer et convaincre mes enfants et petits enfants que c'est de la RÉALITÉ et non une LEGENDE LOL.

Rassurez-vous M. Shams Deen, je n'ai aucun problème avec le Manding puisque les Traoré y sont nombreux plus que n'importe quel autre Nom de famille, je ne vous apprends rien et je me l'interdis.

Comme aime dire Doyen Kaou Labé, seules les montagnes ne se rencontrent pas.

Peut-être que nous ne sommes pas si loin que ça, allons toun lol.

Bien à vous et bonne fin de semaine à la maisonnée.

Traore
Est-il possible pour toi et tes recherches de trouver un interlocuteur pour satisfaire ta curiosité (légitime).
Note pour le moment que nous descendants de ceux qui ont été a kouroukan fouga que nous restons éternellement reconnaissants à leur bravoures et surtout que nous moquons infiniment des "intelligents "
Citer
+8 #22 Traoré 03-11-2017 09:11
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :


@ TRAORE
Hun huuuuu ,tu risque bien de te faire découvrir ,un peu d'intelligence.

Je sais que Traore existe et qui se mouche des qu'on dit manden.


Vous êtes intelligent pour vous ramenez au niveau de tous ceux qui pensent qu'il faille être d'autres pour critiquer ou douter certains faits racontés et gratifiés pour des raisons je ne sais quoi.

Svp M.Shams Deen, veuillez m'éclairer à travers ces quelques questions.

Citez moi d'autres ouvrages qui reconnaissent cette charte à par les deux personnalités citées dans l'article.

Je veux en connaître davantage afin d'expliquer et convaincre mes enfants et petits enfants que c'est de la RÉALITÉ et non une LEGENDE LOL.

Rassurez-vous M. Shams Deen, je n'ai aucun problème avec le Manding puisque les Traoré y sont nombreux plus que n'importe quel autre Nom de famille, je ne vous apprends rien et je me l'interdis.

Comme aime dire Doyen Kaou Labé, seules les montagnes ne se rencontrent pas.

Peut-être que nous ne sommes pas si loin que ça, allons toun lol.

Bien à vous et bonne fin de semaine à la maisonnée.
Citer
-38 #21 shams deen 03-11-2017 06:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
A mon avis , tant qu'on ne dira pas LA VERITE sur SOUMAWORO DIARISSO dit " NKAN...TE " , on ne comprendra pas la demarche de Kurukanfuga .
C'etait SOUMAWORO " Le BON " !
Tout le MANDE le sait , mais le cache et TUE ceux qui le revelent .
WA KAMISSOKO en est l'EXEMPLE !
DITES LA VERITE qui se retrouve dans le 20 eme Article de la Charte : " Ne maltraite pas les ESCLAVES...."
SOUMAWORO , du SOSSO , a vaincu et occupe le Mande pendant pres de 20 ans .
POURQUOI ?

Mais fred ,vous avez un grand probleme avec cette charte par vos ecrits.
Quand Dieu fait luir un objet il sera impossible pour une creature d'empecher les rayons lumineux de cet objet.

Le MANDIGUE a par ses enfants a brillee ,tant pis pour les intelligents.

@ TRAORE
Hun huuuuu ,tu risque bien de te faire découvrir ,un peu d'intelligence.

Je sais que Traore existe et qui se mouche des qu'on dit manden.
Citer
-34 #20 MBemba 03-11-2017 03:15
@Comolam

Merci pour les posts #13 et #14
Citer
+30 #19 Saïdou Nour Bokoum 02-11-2017 23:09
Africain ce mail devrait laver gbssikolo de tout soupçon :
« Mercredi 1 novembre 2017 11h08
De:
"Saïdou Bokoum"
À:

Bonjour,
Vraiment un grand merci. Surtout gardez votre titre et oubliez le mien qui fait polémique : "KF, c'est pas KF !?"
Cela dit, les coquilles ne sont pas de moi, ni la mise en page, ce sont les acteurs, transcripteurs les "fautifs" ! Je compte donc sur vous pour l'uniformisation de votre scrupuleuse mise en page.
Cordialement,
SNB »
Je pensais à tort que le premier courriel suffirait à arrêter la courante verbeuse de, suivez mon regard. Mais rien n’y fera, bactrim, flagyl.. Il y a des diarrhées pires que l’inflation du franc guinéen, n’est-pas Phiraouna !
Mais peut-être cet ultime coup de grâce.. Voici ce qu’on trouve sur le site de l’UNEXCO. Pour le Mali, il ya deux terminologies pour le même texte : Charte du Mandé et ou Kurukan Fugan,devinez lequel https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_du_Manden.
S’agissant de la Guinée en matière de patrimoine immatériel lié à notre sujet, elle n’y figure que pour 1 (un) élément, le Sosso Bala : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sosso_Bala
Il ne reste plus au neveu d’Alpha Condé qu’à dire à tonton d’appeler l’UNESCO et de menacer : « Mon Kurukan Fuga ou je vous balaie ! ». Mais quel Comolam est neveu d’Alpha, car celui que je connais, que je confondais vu de dos avec « tonton Malick » (ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau), est aujourd’hui dans « le saint des saints », même le premier ministre passe après lui, je l’ai remarqué à la levée de corps d’Ahmed Tidiani Cissé à la morgue d’Ignace Dee. Mais voilà, peut que Comolam, c’est plus Comolam ! Was-Salam. PS Africain, moi j’oublie vite les piqu’on me fait et celles que je fais.
Citer
-29 #18 citoyen 02-11-2017 22:48
Ah! La jalousie quand tu nous tiens.L'excès de jalousie est un mal qui dérange la tête , en même temps qu'il ronge le coeur.Je me demande entre l'UNESCO et nos fameux experts - jaloux de ce site, qui est plus crédible.
Citer
+6 #17 Traoré 02-11-2017 21:58
@ M. Shams Deen !

Vous ne rendez vous pas service à la charte de Kouroukan fouga mais au contraire.

Pourquoi vous aimez mépriser, insulter, vouloir rabaisser les autres communautés dans vos Posts ?

Je suis dans mon droit de poser des questions et vous auriez dû essayer de convaincre tous les pessimistes y compris moi à travers des explications qui tiennent la route ou nous renvoyer à certains livres ou travaux qui ne sont pas accessibles sur le net au lieu de dire tout le " NOUS AUTRES AVONS UNE HISTOIRE, BLABLABLA..... ".

Nous sommes au 21ème Siècle quand-même.

D'après vous, qu'est qu'il y a dans la Charte de Kouroukan fouga qui n'est pas dans le Coran ?

Le Coran est il antérieure ou pas à la Charte de Kouroukan fouga ?

La charte de Kouroukan fouga fut votée avant ou après l'arrivée des Arabes dans l'Empire du grand Manding ?

Pourquoi c'est seulement dans les années 1960 que les nommés Youssouf Tata Cissé et M. Wa kamissoko ont réalisé ce travail ?

Pourquoi c'est presque dans la même période que fut édité " l'épopée du MANDING "?

Je me demande si l'épopée du MANDING n'était pas destiné à flatter M. Touré Sékou et son homologue Malien puisqu'ils sont tous du Manding.

À mon avis la Charte tire sa source du Coran après les premiers contacts avec les Arabes si elle a vraiment existé.


Mon professeur de Maths au collège disait ceci:
" la personne la plus bête c'est celle qui croit qu'une question est bête car elle sert toujours à quelque chose ".

Bien à vous !
Citer
+11 #16 Fred 02-11-2017 16:30
A mon avis , tant qu'on ne dira pas LA VERITE sur SOUMAWORO DIARISSO dit " NKAN...TE " , on ne comprendra pas la demarche de Kurukanfuga .
C'etait SOUMAWORO " Le BON " !
Tout le MANDE le sait , mais le cache et TUE ceux qui le revelent .
WA KAMISSOKO en est l'EXEMPLE !
DITES LA VERITE qui se retrouve dans le 20 eme Article de la Charte : " Ne maltraite pas les ESCLAVES...."
SOUMAWORO , du SOSSO , a vaincu et occupe le Mande pendant pres de 20 ans .
POURQUOI ?
Citer
+1 #15 Africain 02-11-2017 13:35
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :

6° Enfin, si l’on n’est pas malvoyant ou accablé par le « honronya » version Ousmane Kaba ou même version kankannaise de Kurukan Fuga, après confrontation des deux textes, on devra me lâcher les basques et cesser de prendre gbassikolo comme bouc-émissaire de ses insuffisances ethno-intellectuelles. Ici, sur ce volet, j’ai fini pour moi : KURUKAN FUGA, C’EST PA KURUKAN FUGA !? « Mais quand c’est gâté, c’est gâté ! » (Alpha Blondy au Zénith). J’ajoute, « on n’est pas gaou ! On n’est même pas gaou !! » (Alpha Blondy, id.).

Was-Salam


Personne n’a pris GBASSIKOLO de bouc émissaire concernant ce débat. Son attitude ou sa façon de s’y prendre qui est dénoncée ici au même titre quand il vous permet dans un article à la UNE d’injurier ma personne et la personne de COMOLAM tout en refusant qu’on vous rendre la monnaie de votre pièce, notamment en censurant un commentaire de COMOLAM.

Me concernant, ou moi qui « cloue au pilori » ici GBASSIKOLO ; tenez ce que mes « insuffisances ethno-intellectuelles » me poussent à penser ; à écrire ou à dire POSITIVEMENT (pas loin d'un cirage de pompes) vous concernant dans ce débat :

"« Kurukan Fuga c'est pas Kurukan Fuga » voilà un titre qui a « de la gueule » avec des éléments ou des arguments factuels (en faisant abstraction aux piques et aux invectives en fin de commentaire)

toujours de moi…

Au-delà du jeu "trouble" de notre chère rédaction ; le MÉRITE DU COMMENTAIRE du Doyen est dans ce TITRE (que la rédaction nous a sciemment privé (allez comprendre)) avec les éléments factuels que son commentaire apportes. Il mérite donc un débat « civilisé ». Avec ce « titre », on entend bien ici, ou du moins j’entends bien une qui serait authentique et l’autre non (Authentique : "ce qui fait foi, qui fait autorité dont la forme et le contenu ne peuvent être mis en doute"). Il me semble que doyen, le précise bien ou apporte la réponse à cette "question d’authentification" que lui-même pose à travers son titre. "

Voilà comment mes "insuffisances ethno-intellectuelles" brillent à travers ces deux passages susdits signés et bien avant votre attaque. Attaque ou invective révélatrice de VOS autres insuffisances de toute autre nature.
Je maintiens toujours les deux passages en dépit de votre invective.

Pour ce qui vous concerne ; les vôtres (vos « insuffisances ethno-intellectuelles ») , brillent comme de l'or à travers vos piques ou invectives à connotations ethniques et politiques à la fois.

PS : Je reviens sur mon conseil (en réponse à une de vos attaques) il y de cela 1 mois; toujours valable avec un petit rajout (en majuscule) tout de même :

"… Sortez un peu M. BOKOUM de votre « trou de tortue » et voyez le monde autrement ou dans sa complexité… et SOYEZ PATIENT PARFOIS"

http://www.gbassikolo.com/6009-mahmoud-thiam,-ex-ministre-guin%C3%A9en-condamn%C3%A9-aux-etats-unis.html#comments
Citer
-29 #14 COMOLAM 02-11-2017 13:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :
Nouvelles précisions:

1° Kurukanfuga, est situé sur un plateau latéritique à deux kilomètres au nord de Kangaba. (http://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/5441/)

2° Kangaba est une ville du Mali, chef-lieu de la commune de Benkadi et du cercle de Kangaba dans la région de Koulikoro.
Kangaba (en langue malinké : Ka'ba) est située au cœur du Mandé, région historique du Mali, berceau de l’empire du Mali. Elle est distante de 50 km de la frontière guinéenne. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kangaba)

3°La transcription de la Charte du Mandé date de 1965, et le Mercredi 16 mars 2011, le gouvernement (malien, SNB) a adopté en Conseil des ministres des projets de décret portant classement dans le patrimoine culturel national (malien, SNB) de la Réfection septennale du toit du « Kamabulon » case sacrée de Kangaba1

4° Le Kurukan Fuga « guinéen » de Kankan date de 1998 (33 ans, en ethnographie, c’est une génération)

5° Ce n’est pas moi qui ai tracé les frontières entre le Mali et la Guinée. Cette « balkanisation » du Mandé de Son Djata et Soumawolo date de 1884-85 ou plus précisément de la capture de Samory en 1898, scellant la « pacification » des colonies en 1900

6° Enfin, si l’on n’est pas malvoyant ou accablé par le « honronya » version Ousmane Kaba ou même version kankannaise de Kurukan Fuga, après confrontation des deux textes, on devra me lâcher les basques et cesser de prendre gbassikolo comme bouc-émissaire de ses insuffisances ethno-intellectuelles. Ici, sur ce volet, j’ai fini pour moi : KURUKAN FUGA, C’EST PA KURUKAN FUGA !? « Mais quand c’est gâté, c’est gâté ! » (Alpha Blondy au Zénith). J’ajoute, « on n’est pas gaou ! On n’est même pas gaou !! » (Alpha Blondy, id.).

Was-Salam


Il faudrait peut-être précisé que, la capitale de l'empire du Mali était Niani, situé actuellement en Guinée, plus précisément dans la préfecture de Siguiri.

Kourou-kan Fuga, ça veut dire sous la Montagne en Pierre,c’était un lieux "sacré" toute décision prise dans cet endroit était considérer comme sacré à respecter à la lettre, par tous, au 13 ième siècle les États-Nations n'existait pas, donc vous ne pouvez pas nous parler du Mali ou de la Guinée, c'était l'Empire Mandingue.

L'empire du Mali s’étendait entre le Sahara et la forêt équatoriale, l'océan Atlantique et la boucle du Niger soit sur les actuels Mali, Burkina Faso, Sénégal, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mauritanie et une grande partie de la Côte d'Ivoire.

La Charte de Mandé, n'est pas des légendes qui sont nées à l'ombre des branches des ginkgos dans le Fouta Tororo, telle que, les religions musulmane ou chrétienne, qui donner naissance à la théocratie, c'était et c'est une révélation.

Mais comment se fait-il que des millions de fables, de contes et de légendes se soient mêlés à la révélation tant musulmane que chrétienne pour en faire la religion la plus esclavagiste qui ait jamais existé! Nous parlons un héritage historique, pas les contes, légendes ou fable endoctrinant.
Citer
-24 #13 COMOLAM 02-11-2017 11:12
La mentalité selon laquelle tout ce qui est de la tradition orale ne serait pas crédible ou serait un mythe est aberrante, personne de ceux qui pensent ainsi, ne conteste pas pourtant l’existence Magna de la Carta, qui à été édictée 1225 avant d’être écrit en 1789.

Il y a quelques année, un Français de nom de Nicolas Sarkozy disait à Dakar « que l’Afrique n’était pas encore rentrée dans l’histoire….. » représentant indignement la France a montré toute l’étendue de sa bêtise et la profondeur de son ignorance en affirmant officiellement une telle bêtise, vous êtes t-il différent de Sarko ? En considérant la Charte de Mandé de Mythe ?

Vous savez, la mythologie se perpétue dans beaucoup d’esprits mal placés d’une certaine élite guinéenne, rongé par la haine et le complexe d’infériorité, auxquels nous conseillerons par exemple de lire les 1000 pages de l’Histoire de l’Afrique Noire du Professeur Ki-Zerbo, L’histoire du continent Africain est aussi riche et passionnante que celle d’un autre continent, ou de Djibril Tamsir Niane, « Recherches sur l'Empire du Mali au Moyen Âge », Recherches africaines, n°1, janvier 1959 p. 6-56, sur l’existence de la charte des droits de Mandé , comme disait un philosophe « La marque du sage est de savoir qu’il ne sait pas.

Mais nos soi-disant intellectuels se situent trop souvent très bas dans l’échelle de la sagesse, et c’est d’ailleurs bien souvent pour cela qu’ils se trouvent là où ils sont… »
Dans la charte de Mandé « Les chasseurs déclarent : Toute vie humaine est une vie. Il est vrai qu’une vie apparaît à l’existence avant une autre vie. Mais une vie n’est pas plus «ancienne », plus respectable qu’une autre vie. De même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie »

Nier l’apporte de ses héros et sommités intellectuelle de l’histoire et de la tradition Africaine, qui sont : Naré Maghann Konaté ; Sogolon Kondé ; Soundiata Keïta ; Balla Fasséké ; Sassouma Bereté ; Soumaoro Kanté ; Tiramakhan Traore ; Fakoli Doumbia ; Mamadou Kouyaté (griot) et Djibril Tamsir Niane ; Babou Condé et Camara Laye, Ibrahima Baba Kaké ; Wa Kamissoko et Youssouf Tata Cissé ; Bazoumana Sissoko- Ces Lieux mythique dont les vestiges sont encore visible au Mandé, Niani ; Dakadjalan ; Niger (fleuve) ; Koulikoro ; Sankarani ;

Les Éléments historiques du Mandingues, l'Empire du Mali sont encore vivant, au moment ou je fais ce commentaire, les ouvriers et ingénieurs sont à l'ouvrage pour la construction de la musée du balafon sacré de Soumaoro Kanté, le Sosso Bala à Niagassola, là où vibre le cœur du peuple mandingue; Le Royaume de Sosso ; la Bataille de Kirina • Charte du Manden • Confréries de chasseurs en Afrique, nier par aigreurs ou par complexe d'infériorité est tout simplement pathétique.

Ce n’est pas vrai , il existe qu'une seule version officielle de textes qui à été déposé à UNESCO, et que Youssouf Tata Cissé à fait une compilation de tout les textes existent, portant 1222 et 1236, qui est inscrite en 2009 sur la liste représentative de UNESCO, comme la Charte de Kourou kan Fuga patrimoine culturel immatériel de l’humanité.,

Ce texte en forme de serment nous est connu dans deux versions combinés: l'une datée de 1222 et comportant sept chapitres, l'autre de 1236 et comportant quarante-quatre articles. Ces deux versions ont été retranscrites à partir de travaux conduits depuis les années 1960 auprès des griots dépositaires de ces récits, appartenant en particulier à la confrérie des chasseurs.

Bien avant, en 1949, l’auteur de l’alphabet N’KO Souleymane Kanté publia une compilation de 130 règles juridiques qui date de 1236 et situe à « Kuru kan Fuga ».

En 1960, Djibril Tamsir Niane publie Sunjata ou l’épopée mandingue, traduction en français d'un récit oral produit par Mamadou Kouyaté qui évoque la construction d'un corpus juridique à « Kourou kan fouga ».

En 1998, à l'occasion d'un atelier sur la collecte et la sauvegarde du patrimoine oral africain, organisé à Kankan par l’Agence pour la francophonie et le CELTHO, Siriman Kouyaté compose un texte de 44 articles à partir de plusieurs récits oraux qu'il date de 1236.

Et enfin, en 2007, Youssouf Tata Cissé publie le Testament de Sunjata puis le Serment des chasseurs, d'après des récits de Wa Kamissoko qu’il date de 1222.

Le Serment des chasseurs de 1222 comportant sept chapitres, avec la compilation 130 règles juridique de Souleymane Kanté, et le texte de 44 articles à partir de plusieurs récits oraux sur l'époque de 1236, à Kankan en 1998 de Siriman Kouyaté, fusionner ensemble donne naissance à la version définitive de la Charte du Mandé déposé en 2007 à UNESCO, et approuver en 2009, comme patrimoine immatériel et culturel de l'humanité.
Citer
+30 #12 Saïdou Nour Bokoum 02-11-2017 11:00
Nouvelles précisions:

1° Kurukanfuga, est situé sur un plateau latéritique à deux kilomètres au nord de Kangaba. (http://whc.unesco.org/fr/listesindicatives/5441/)

2° Kangaba est une ville du Mali, chef-lieu de la commune de Benkadi et du cercle de Kangaba dans la région de Koulikoro.
Kangaba (en langue malinké : Ka'ba) est située au cœur du Mandé, région historique du Mali, berceau de l’empire du Mali. Elle est distante de 50 km de la frontière guinéenne. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kangaba)

3°La transcription de la Charte du Mandé date de 1965, et le Mercredi 16 mars 2011, le gouvernement (malien, SNB) a adopté en Conseil des ministres des projets de décret portant classement dans le patrimoine culturel national (malien, SNB) de la Réfection septennale du toit du « Kamabulon » case sacrée de Kangaba1

4° Le Kurukan Fuga « guinéen » de Kankan date de 1998 (33 ans, en ethnographie, c’est une génération)

5° Ce n’est pas moi qui ai tracé les frontières entre le Mali et la Guinée. Cette « balkanisation » du Mandé de Son Djata et Soumawolo date de 1884-85 ou plus précisément de la capture de Samory en 1898, scellant la « pacification » des colonies en 1900

6° Enfin, si l’on n’est pas malvoyant ou accablé par le « honronya » version Ousmane Kaba ou même version kankannaise de Kurukan Fuga, après confrontation des deux textes, on devra me lâcher les basques et cesser de prendre gbassikolo comme bouc-émissaire de ses insuffisances ethno-intellectuelles. Ici, sur ce volet, j’ai fini pour moi : KURUKAN FUGA, C’EST PA KURUKAN FUGA !? « Mais quand c’est gâté, c’est gâté ! » (Alpha Blondy au Zénith). J’ajoute, « on n’est pas gaou ! On n’est même pas gaou !! » (Alpha Blondy, id.).

Was-Salam
Citer
+1 #11 Africain 02-11-2017 10:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :
A la décharge de gbassikolo, je me permets de publier, sans son autorisation, ce courriel privé, qui me permet de dire que la télépathie existe ou que le hasard n'existe pas; je n'y changerai ni virgule ni les secondes, voici :
"Au secours !
Mercredi 1 novembre 2017 1h18
De:
"Saïdou Bokoum"
À:
"Gbassi Kolo"
Message en texte brut Vue imprimable
1 fichier(s)44ko
DOCKurukan Fuga c'est pas Kurukan Fuga.doc44koEnregistrer
Oui, il y a des sorciers ) gbassikolo, ou thélépathie ?
Je viens à l'instant de baisser les bras quand votre robot m'a dit "commentaire trop long", et voilà qu'en jetant un dernier coup d'oeil à gbassi je vois ma photo, une photo RARE et cette outrecuidance.
Bon vous serez punis mon cher Souaré et collaborateurs, débrouillez-vous et, ss rien enlever à vos "rajouts", complétez le "papier" par l'ensemble des textes des deux chartes, ss oublier mon chapeau en 4 points.
Merci malgré tout, vous me soulagez d'un grand dilemme ! Car il y a cette histoire de l'islam qui est un autre grand pan de cette affaire, avec pourtant la nécessité de "réhabiliter" A Sou ma Wolo Kanté-Koyantè-Kouyatè-Kontè-Konatè-Kunta-Kintè, ss oublier Kondè..
Mais alors quel était le patronyme de Balla Fassèkè, avant sa "trahison", jusqu'à ce que Soumawolo Kantè (Konatè-Kouyatè)ne le baptise : "Koyantè !"Il y a un secret entre toi et moi ! Tu joues mon bala sacré sans mon autorisation, au lieu de te tuer, je danse au son de ta musique.."
Allez je dors.
SNB
SVPPensez à nettoyer les coquilles de mon nouveau texte"
Was-Salam
PS : je supplie gbassikolo de publier au plus vite - je sais que webmaster est "surbooké" - le complément à son texte, essentiellement, la charte prêtée à Son Diata en 1998 à Kankan


Je n’ai pas très bien ou tout à fait compris le message du Doyen ; peut-être cela est dû à ma déficience liée à ma dyslexie.

Néanmoins, j’ai compris qu’il est initiateur de cette publication à la une (c’est tout à son honore) grâce à la lourdeur du fichier ou de la longueur de son commentaire ; mais la rédaction ne le fait pas savoir (jusqu’à preuve de contraire) en publiant ce commentaire; ce qui me semble troublant ou du moins pas très élégant professionnellement ou intellectuellement.

DE « Kurukan Fuga c'est pas Kurukan Fuga » à « La Charte de Kurukan Fuga » : mythe ou …. ? » , la nuance est de taille.
Cela démontre aussi le caractère tendancieux (que je dénonce) voir même la participation voilée et surtout maladroite de cette rédaction à ce débat.

« Kurukan Fuga c'est pas Kurukan Fuga » voilà un titre qui a « de la gueule » avec des éléments ou des arguments factuels (en faisant abstraction aux piques et aux invectives en fin de commentaire).

Au-delà du jeu "trouble" de notre chère rédaction ; le mérite du commentaire de Doyen est dans ce titre (que la rédaction nous a sciemment privé (allez comprendre)) avec les éléments factuels que son commentaire apportes. Il mérite donc un débat « civilisé ». Avec ce « titre », on entend bien ici, ou du moins j’entends bien une qui serait authentique et l’autre non (Authentique : ce qui fait foi, qui fait autorité dont la forme et le contenu ne peuvent être mis en doute). Il me semble que doyen, le précise bien ou apporte la réponse à cette "question d’authentification" que lui même pose à travers son titre.
Citer
-29 #10 MBemba 02-11-2017 01:40
Le prix du succès de la Charte de Kouroukan Fouwa est de supporter les critiques de l'envie!

L'empire du Mandèn a bel et bien existé et nous (Mandèkalu) savons que ceux qui ont la capacité d'être reconnaissants sont ceux qui ont la capacité d'atteindre la grandeur.

Merci.
Citer
-28 #9 shams deen 01-11-2017 22:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Traoré :
N'y a t- il pas une certaine proximité entre l'apparition du livre " l'épopée du MANDING ", les travaux de M. Cissé Youssouf Tata, M. Wa kamissoko et les deux Présidents Malien et Guinéen à cette époque ?

Certains historiens maliens remettent même en cause l'existence ou tout ce qui est raconté autour de M. Soundiata Keïta.

Cette charte, si elle a existé, ne tire t elle pas sa source dans le Coran après l'arrivée des premiers arabes dans l'Empire du Manding diverses raisons ?

J'essaie juste de comprendre.

Traore
Tu peux rattacher la paternité de cette charte a la bible si ça te donne un certain plaisir alors pourquoi s'en priver.
Moi j'ai étudié la charte de Kouroukan Fouga a l'école avant 1998 comme veut nous faire croire l'intelligent qui ne cesse de faire des cauchemars parce que, des gens libres de par le monde pensent qu'effectivement le MANDE du moyen Age a envoyé un message au Monde.

Si dans le mande actuel les articles de cette charte ne faisaient pas partie du quotidien de ses habitant on pouvait bien se douter de l’existante de la charte pour le grand bonheur des intelligents mais malheureusement les gens sont beaucoup plus à l'aise d'en citer certains articles sans même dans le désordre et de plus ils les pratiques.

Nous l’affirmons avec APLOMB si nécessaire que nous autres sommes éternellement reconnaissants aux nôtres pour nous avoir légué ce HERITAGE qui fait des jaloux.
Citer
+30 #8 Saïdou Nour Bokoum 01-11-2017 21:49
A la décharge de gbassikolo, je me permets de publier, sans son autorisation, ce courriel privé, qui me permet de dire que la télépathie existe ou que le hasard n'existe pas; je n'y changerai ni virgule ni les secondes, voici :
"Au secours !
Mercredi 1 novembre 2017 1h18
De:
"Saïdou Bokoum"
À:
"Gbassi Kolo"
Message en texte brut Vue imprimable
1 fichier(s)44ko
DOCKurukan Fuga c'est pas Kurukan Fuga.doc44koEnregistrer
Oui, il y a des sorciers ) gbassikolo, ou thélépathie ?
Je viens à l'instant de baisser les bras quand votre robot m'a dit "commentaire trop long", et voilà qu'en jetant un dernier coup d'oeil à gbassi je vois ma photo, une photo RARE et cette outrecuidance.
Bon vous serez punis mon cher Souaré et collaborateurs, débrouillez-vous et, ss rien enlever à vos "rajouts", complétez le "papier" par l'ensemble des textes des deux chartes, ss oublier mon chapeau en 4 points.
Merci malgré tout, vous me soulagez d'un grand dilemme ! Car il y a cette histoire de l'islam qui est un autre grand pan de cette affaire, avec pourtant la nécessité de "réhabiliter" A Sou ma Wolo Kanté-Koyantè-Kouyatè-Kontè-Konatè-Kunta-Kintè, ss oublier Kondè..
Mais alors quel était le patronyme de Balla Fassèkè, avant sa "trahison", jusqu'à ce que Soumawolo Kantè (Konatè-Kouyatè)ne le baptise : "Koyantè !"Il y a un secret entre toi et moi ! Tu joues mon bala sacré sans mon autorisation, au lieu de te tuer, je danse au son de ta musique.."
Allez je dors.
SNB
SVPPensez à nettoyer les coquilles de mon nouveau texte"
Was-Salam
PS : je supplie gbassikolo de publier au plus vite - je sais que webmaster est "surbooké" - le complément à son texte, essentiellement, la charte prêtée à Son Diata en 1998 à Kankan
Citer
-31 #7 citoyen 01-11-2017 20:35
La charte de Kurukan Fuga : mythe ou.....
Bon Dieu, ça sent vraiment de la jalousie cette interrogation.Je ne suis pas du tout surpris par ce qu'on ne peut pas réveiller quelqu'un qui fait semblant de dormir
Comme le dirait l'autre, " LE RIZ QUI EST DANS TON GRENIER EST TON ENNEMI PARCEQU'IL EXCITE LA JALOUSIE DE CEUX QUI N'EN ONT PAS".
Citer
-33 #6 Africain 01-11-2017 18:02
Citation en provenance du commentaire précédent de :
… La Charte de Kurukan Fuga » : mythe ou …. ?...
!


Ce titre est bien tendancieux.

Il ne reste plus qu’à la rédaction de gbassikolo de participer aux débats en commentant les articles.

Comme le « débat fait rage sur les réseaux sociaux » à l'en croire; à la place d’un titre interrogatoire aussi tendancieux que maladroit de la part d’une rédaction qui est peut-être sensée garder une certaine neutralité concernant les commentaires surtout quand ils sont invectifs ; UN EDITORIAL de la rédaction sur le sujet dans la règle de l’art allait avoir de la classe ou allait faire belle impression.

En outre, c’est troublant pour ne pas dire maladroit une fois encore que la rédaction juge utile de faire d’un commentaire plein d’invectives un article à la lune.

Par ailleurs et me concernant, je note un troublant changement (encore latent) dans la politique de gestion de ce site au-delà de sa politique de censure ; qui nous rappelle les cas de bien d’autres sites et on connait aujourd’hui leur audience.
Citer
+30 #5 Saidou Nour Bokoum 01-11-2017 17:33
Memba, vousmane lisez les yeux fermés : je vous achèterai un manuel de braille.Was-Salam
Citer
-29 #4 shams deen 01-11-2017 16:07
Finalement dire que Kouroukan fouga est une épine dans les pieds de certaines personnes n'est pas tout a fait faux.
l'UNESCO a inscrit la CHARTE dans la colonne des patrimoines immatériels ,nous attendons qu'un organisme de l'ONU l'y extirpe pour le grand soulagement des intelligents.
Citer
+6 #3 Traoré 01-11-2017 15:39
N'y a t- il pas une certaine proximité entre l'apparition du livre " l'épopée du MANDING ", les travaux de M. Cissé Youssouf Tata, M. Wa kamissoko et les deux Présidents Malien et Guinéen à cette époque ?

Certains historiens maliens remettent même en cause l'existence ou tout ce qui est raconté autour de M. Soundiata Keïta.

Cette charte, si elle a existé, ne tire t elle pas sa source dans le Coran après l'arrivée des premiers arabes dans l'Empire du Manding diverses raisons ?

J'essaie juste de comprendre.
Citer
+7 #2 Fred 01-11-2017 15:04
HA HA HA HA !
IL doit bien se marrer MOUNTAGA FANE KANTEKA !
" kouroukan fouga " : MYTHE !
TAMSIR NIANE : " SUPER-TRICHEUR " !
HA HA HA HA !
Citer
-31 #1 MBemba 01-11-2017 01:59
A mon avis la meilleure response est celle de Shams Deen ci-dessous.

Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
Citation en provenance du commentaire précédent de Saïdou Nour Bokoum :
.......Pour les sourdingues je répète, Il y a un Kurukan Fouga ESLAVAGISTE et MONARCHISTE des KEI- TA
Et LA CHARTE DES CHASSEURS BAMANAS-MANINKAS du Mandé. C’est elle qui est inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Wa Kamissoko et Tata Cissé sont maliens. Pour la Guinée, il y a certes le Sosso Bala et les grenouilles du Simandou qui attendent avec angoisse, les retombées des 20 milliards sino-cinoises, emballant des monstres d’aciers, mangeurs de montagnes.. Was-Salam


Libre aux intelligents de faire un clic pour découvrir a leur dépens que KOUROUKAN FOUGA s'est fait connaître par la CHARTE éponyme et que dans les années 1200 +le MALI donc maliens ou GUINÉE c guinéens n'existaient point.
Autant ,un malien quelque soit sa langue aujourd'hui ou sénégalais ou autres ne peut se prévaloir de la CHARTE DE KOUROUKAN FOUGA ,c'est un bien commun a tous sauf ceux qui pour des raisons qu'aucune intelligence ne pourrait comprendre se donnent toutes les peines du monde pour réécrire l'histoire.
Frankoni y était et nous resterons éternellement reconnaissant a lui et aux autres.

@ Fred
Nous autres savons bien que MANDE KUMA MAFO en l'absence des SINANI.
Ils ont commence a vivre en intelligence depuis ces temps ,c'est pas en 2017 que des super intelligents vont effaces ces faits tangibles qui continuent a défier les pluies.
Un mensonge qui survit a 40 pluies ,il est demander aux mandéns de le considéré comme VERITE.

Nos ancêtres ont envoyés un message au monde c'est ce que nous autres retenons ,le reste relève de la spéculation.



Merci Shams Deen!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir