Oury BaldeRecèle d’incongruités le plus souvent, le discours politique en Guinée prête le flanc tout naturellement à la critique, pour mener, in fine, à un réquisitoire sans concession contre l’élite politique et la brassée de leaders d’opinion tous azimuts, architectes de cette verve sirupeuse...

 

Chez nos tribuns et rhéteurs politiques, ne pas faire dans la dentelle se le dispute au mépris du politiquement correct : où il faut s’indigner on oppose indifférence, dédain, voire opprobre et, profil bas au lieu de reconnaitre, ou construire. En prime, la caricature à souhait, les querelles byzantines et de clocher entretenues à dessein — de pratiques tout éculées.

Il est sidérant de voir à quel point certaines saillies et mêmes incartades d’hommes politiques du pays sont tolérées. On peut en juger au florilège de formules et d’attitudes inconvenantes qui infectent le vocabulaire politique national : outrages ; sarcasmes ; frivolités ; calomnies ; loufoqueries de ministres (les apories de Makanéra, les scoops de Damaro, les insanités belliqueuses de Malick Sanckon dernièrement) ; etc.

L’attitude politique consiste le plus souvent, ici, à se définir par rapport à l’autre dans la promiscuité ou l’opportunisme, qu’à promouvoir réellement une vision sociale ou un point de vue. Fort malheureusement, cet aspect superficiel des choses en matière politique a tendance à plus enchanter et susciter des émules y compris sur les forums guinéens, où une race de trolls s’épanouit impunément à l’ombre des travées numériques.

Passé le cadre social (quoique la gouaille puisse toujours figer coi au détour d’une billevesée !), la sphère politique aussitôt franchie, les hommes se métamorphosent, les mots aussi ; ces derniers devenant tout d’un coup moins contraignants, plus libérés, des « armes miraculeuses » qu’on tourne et retourne dans tous les sens contre quelque adversaire.

L’adversité politique reste de mise dans le combat démocratique, en Guinée cependant l’image du politique sans foi ni loi s’illustre plus que bien, dans une arène politique où tous les coups sémantiques sont permis.

Le déficit d’État de droit, un fourre-tout

C’est à ce déficit cinquantenaire d’État de droit qu’il faudrait imputer en premier la désinvolture langagière politique dans notre pays. En deuxième lieu, au fort taux d’illettrisme et d’incivisme ambiant, qu’au niveau critique de l’élite politique. L’énorme analphabétisme des masses guinéennes est en effet le terreau où fleurissent tous les maux, couplé au manque de volonté politique réelle.

La désinvolture langagière politique guinéenne laisse à penser que, depuis qu’a été acquise la liberté d’expression à la faveur du libéralisme économique sous la 2e république, on confond parler et s’exprimer ; et que le discours politique n’avait de cesse d’être une émanation de la verve maléfique du PDG et de son leader.

Pour le moment chez nous, le manque d’inopposabilité des actes et propos, contrairement à l’Occident et d’autres pays où les moindres mots des responsables sont traqués, sassés et ressassés, s’institue en mœurs politique. « La nature a horreur du vide », dit-on.

Au péril du verbe, gare !

Avec le profond clivage politico-ethnique, le risque c’est que ce parler politique ne se mue en refrain belliciste, dont on constaterait, impuissants, que sur les tard les effets dévastateurs. Ce, en l’absence de garde-fous juridiques ; d’autant plus encore que le fanatisme ethnique a littéralement submergé la religion, impuissante désormais, et tué le « cousinage », passerelle interethnique qui entretenait un semblant de vivre-ensemble. Car les actes se conçoivent d’abord en pensée, puis en langage, avant de se matérialiser en actions concrètes.

Ceci dit, les alliances, affinités et obédiences mêmes fanatiques, ne choquent à vrai dire en rien, tant qu’elles intègrent un minimum de règles. Autrement, les alternances démocratiques intervenues ces dernières années au Sénégal, au Ghana, au Kenya, dans une Afrique aux fortes identités ethniques, politiques et religieuses, n’eussent pas été possibles.

Une posture factuelle — tenant donc compte que de la réalité — empreinte d’altérité, reste l’idéal sur l’échiquier politique guinéen. Espérant, dans un avenir proche, un gentlemen agreement faute de déontologie politique, au nom des équilibres nationaux. On peut toujours rêver. . .

Cet article ainsi que plusieurs autres de mes écrits sont consultables sur ma page Facebook, L’amphigouri de Oury, au lien suivant :https://www.facebook.com/www.lamphigourideoury/

Oury Baldé

Commentaires   

-6 #19 Couleur Tropicale 21-11-2017 02:43
Général FRED, vous avez dit un NOM ? Évidemment, c'est Sonfonia :lol: Et qui l'eût cru ?
Citer
-3 #18 Fred 20-11-2017 22:12
" J'ai travaille recenment au Departement des lettres et communications de l'UNIVERSITE " . ( ????)
Allo , mon " General " , Couleur Tropicale !
De QUELLE UNIVERSITE s'agit-il ?
" Je veux le croire " , mais ... UN NOM !
Citer
+4 #17 Oury Balde 20-11-2017 21:54
Un dernier mot; La Tropicale ;

Tas beau checke ma vie privée ; tu ne m'empecheras jamais de dire ce que j'ai @ dire ; sur ce site ou ailleurs.

ça ; tu peux le garder pour sur et certain ! Je vais revenir ; c' est sur !
Citer
-4 #16 Couleur Tropicale 20-11-2017 20:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
M (apparemment ) “ Couleur Tropicale ” ; (...) qu’avez vous publie de votre vie ?


Une excellente question ! J'ai travaillé récemment au Département des lettres et communications de l'université sur une thématique, «L’utilisation des médias par les immigrants guinéens », qui attend encore sa validation par mon directeur de recherche François. Bien que ce titre respecte les 70 caractères admis, il reste énigmatique. Il m'a été proposé deux rectificatifs pour un travail de recherche de qualité : 1. « L’utilisation des médias (pour suivre les nouvelles et l’actualité) par les immigrants guinéens » ou 2. « L’utilisation des médias (sociaux) par les immigrants guinéens ». Ces deux titres proposés diffèrent complètement. J'ai opté finalement pour le premier qui me donne plus de possibilités dans mes recherches. Et qui l'eût cru !
Citer
-3 #15 Couleur Tropicale 20-11-2017 03:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
@ La Tropicale ;
(...) Dans la vraie life vous ne tenterez jamais certaines de vos vues d’esprit avec moi...


Comme parler des diaspourris qui contractent le mariage avec des fillettes de quatorze ans ? C'est abominable ce genre de vues d'esprit dans le monde où nous vivons aujourd'hui.

Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
Vous ne m’apportez rien du tout @ part vos vacheries que vous vous sentez obligé détaler sous mes écrits.


Merci pour cette vulgarité ambiante et béante. Retenez bien : je suis comme une souricière (un guet-apens pour rat), quand j'attrape, je ne lâche pas. Un homme averti en vaut deux..... Et qui l'eût cru !
Citer
+2 #14 Karamoko Kaba 19-11-2017 20:06
Moi je suis personnellement estomaqué de la partialité de l'auteur de cette réflexion. Je ne comprends pas pourquoi en menant la réflexion sur une "rhétorique tendancieuse et incendiaire" en Guinée, on ne touche pas les actes posés dans ce sens par les têtes-brûlées de l'UFDG et de sa Section Cailloux.

Wa salam
Citer
-7 #13 Oury Balde 19-11-2017 18:55
@ La Tropicale ;

Mes papiers auraient été dénués d’intérêt ; vous ne palucheriez pas dessus. Sûrement. Mais non ! vous vous sentez obligez de les disséquer ; de les triturer sous toutes les coutures ; voire les simples torchons de commentaires que je lâche ; @ chaque fois. Après vous vous obstinez dans la provoc et @ faire croire que c’est nul.

Vous n’êtes ni mon père ni mon précepteur. Cependant ; vous vous donnez un mal de chien à jouer aux rhéteurs de la toile ; pour des gens qui vous ne calculent pas. Au nom de quoi ? allez savoir. . . Toute cette débauche d’énergie aurait été utile @ d’autres fins plus rentables; si vous aviez vraiment @ faire.

C’est pour vous la seule façon de vous valoriser: troller sous les papiers de Oury Balde. Trop facile de jouer aux Molière de la toile ; wallah ! Dans la vraie life vous ne tenterez jamais certaines de vos vues d’esprit avec moi...

Dites moi une seule fois ce que vous représentez par votre vécu (publication : ouvrage ; article même sur les sites guinéens ) ; expérience professionnelle( journaliste ; prof de français ou autre homme de lettres ); formation( de quelle école sortez-vous?) pour vous attribuer un rôle de correcteur sur internet. Je vous mets au défi de le prouver mais vous éluderiez encore ces questions par vos explications vaseuses ou vos tics langagiers rébarbatifs . Le Et qui l'eût cru ? n’amuse plus la galerie ; @ force.

Pour vous c’est le pied ; @ chaque fois je poste. Profitez-en sans modération; éculez votre dalle. :P

Ma tronche vous revient pas ; vous m’avez @ la caille grave comme si je vous avais piqué votre blonde. Je ne nous oblige en rien ; pourtant vous avez du mal @ l’admettre.

Vous ne m’apportez rien du tout @ part vos vacheries que vous vous sentez obligé détaler sous mes écrits. Commentez ; pinaillez ; ergotez ; comme bon vous semble je vous en donne l’occasion plus que jamais ici et prochainement.

Laissez-moi votre adresse postale ou écrivez-moi @ ; je vous enverrai mon bouquin. Promis jure ! Je parle sérieusement là.


@ Baren Soumah ; c’est trop flatteur mais je n’oblige personne @ venir voir mon expo culturelle. Pourtant . . . Du melon et de la confiture de mangue surtout j’en raffole. Parait c’est bon pour la santé. :lol:

Wallah ! on se régale ici par tant de vacheries gratuites.Stie ! :eek:
Citer
-3 #12 Shams deen 19-11-2017 18:30
Baren Soumah
Vous avez vu juste ,le reste des commentaries sont du domain du folklore.
Citer
+1 #11 Baren SOUMAH 19-11-2017 18:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
Très franchement ; @ part Gandhi et tonton ; SNB ; de tous les réguliers; je ne vois pas ce qu’on m’apprend ici; en termes d’écriture. ça reste mon impression.

Ouf. Heureusement que vous admettez que c'est VOTRE IMPRESSION... Juste une impression donc, et la votre par dessus le marche. Il y a donc un espoir.
La modestie n'a jamais fait de mal a personne, en plus elle permet de toujours s'ameliorer. Mais entre nous, vous surestimez (le mot est faible) vos talents litteraires...
Citer
-16 #10 Oury Balde 19-11-2017 17:14
Très franchement ; @ part Gandhi et tonton ; SNB ; de tous les réguliers; je ne vois pas ce qu’on m’apprend ici; en termes d’écriture. ça reste mon impression.
Citer
+2 #9 Baren SOUMAH 19-11-2017 16:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
Et je vous annonce que mon manuscrit a été accepté par un éditeur ; contrat signé ; publication prévue courant décembre ; je vous reviendrais sur le site inchallah pour la prez . Vous le verrez aussi chez lharmattan.

Je ne cherche pas @ être Chateaubriand ou une star de la littérature @u 50000 tirages ; c’est mon vécu qui me dicte les choses. Quand je men sortirai ; vous ne m’entendrez plus.

En toute honnêteté ; je vous le dis ; je n’ai pas la science infuse mais je ne maitrise pas moins l’art décrire que certains de nos chroniqueurs ici ; votre problème ; C T ; est plus personnel que syntaxique.

En fait ; c’est plus Oury Balde ; auteur ; billetiste qui vous dérange ; que le contenu de ce qui est dit. ca vous choque de voir un jeune de mon âge écrire comme un grand ; c’est tout. ca s’appelle de la jalousie. J’y peux rien . Vous n’empêcherez pas la terre de tourner ; CT .

PS : la fréquence de coquilles et du point virgule comme chez Céline ; est due @ mon clavier anglais

Je crois que le "jeune" Oury Blade ( quel age deja?) A ATTRAPE LE MELON.
"La culture, c'est comme la confiture. Moins on en a, plus il faut l'etaler".
Citer
+6 #8 Couleur Tropicale 19-11-2017 11:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
En toute honnêteté ; je vous le dis ; je n’ai pas la science infuse mais je ne maîtrise pas moins l’art décrire que certains de nos chroniqueurs ici ; votre problème ; C T ; est plus personnel que syntaxique.

En toute honnêteté, aucun éditeur sérieux ne vous publiera. Toutefois, c'est possible au Canada avec toutes les subventions accordées aux maisons d'édition et le crédit d'impôt remboursable pour l'édition de livres....

Oury Baldé écrit sans ambages : "je n’ai pas la science infuse mais je ne maîtrise pas moins l’art décrire que certains de nos chroniqueurs ici". Vous plaisantez ou quoi? Sans tomber dans la vulgarité béante, je trouve vos textes confus et touffus. De véritables foutoirs. Le texte ci-dessus en est une parfaite illustration!

Citation en provenance du commentaire précédent de Oury Balde :
En fait ; c’est plus Oury Balde ; auteur ; billetiste qui vous dérange ; que le contenu de ce qui est dit. ça vous choque de voir un jeune de mon âge écrire comme un grand ; c’est tout. ça s’appelle de la jalousie.


Oui, Oury Baldé, le plumitif, l'écrivassier me dérange avec ses textes fourre-tout. Quel bazar ! Je suis toujours choqué.... Et qui l'eût cru ?
Citer
-8 #7 Oury Balde 19-11-2017 04:47
M (apparemment ) “ Couleur Tropicale ” ; Tonton aurait fait court ; la Tropicale Soumah

Chez vous ; c’est une constante voire une hystérie ; bien caché sous votre pseudonyme ; de me rabâcher les mêmes poncifs @ chaque fois : remarques puériles sur la langue qui en disent plus sur un niveau de connaissance du français ; et attaques personnelles . Ca fatigue au final ; ne trouvez vous pas ?

Alors dites moi clairement :

De quel vécu vous arrogez-vous @ vouloir me donner des leçons de francais ? Etes vous prof de lettres et même ; auteur ou autre homme de lettres reconnu ? qu’avez vous publie de votre vie ? Pourquoi n’attaquez vous pas les autres aines qui écrivent comme moi sur ce site sur leur syntaxe ? Quelle crédibilité vous accorder ? Pourquoi vous cachez -vous sous un pseudonyme ?
Citer
-8 #6 Oury Balde 19-11-2017 04:46
Un petit cours de français ; qui ne serait pas de trop ; certainement. Retenez ceci ; mon cher monsieur :

L’écriture est plus un art qu’une science : il ny a pas de règles standardes ; systématiques en matière d’écriture heureusement ; sans quoi l’inspiration serait étouffée.

Personne ne vous apprendra à écrire ! C’est impossible !

Du Grevisse ; @ Andre Rougierie ; @ Andre Marquis ; qui a été un de nos profs ; en passant par les superbes collections sur l’art decrire de Bescrelles et de Larousse ; au site de l’académie française http://www.academie-francaise.fr/ ; aucun auteur ; de toutes les références ; ne vous figera sur le potentiel lexical ou le nombre des mots réduits @ 15 par certains auteurs ; tout dépend de lhabilité du rédacteur @ manier la langue . Cependant ; tous sont unanimes sur la clarté ; la concision ; la précision ; la variété.

D’excellents logiciels de correction aussi se trouvent sur le marche tel Antidote que j’utilise dans mes travaux.
On pourrait davantage creuser sur le style ; la syntaxe ; la grammaire ; si vous y tenez ; modestement. Vous m’auriez parle de figures de style aussi ; M Molière.

De tous les écrivains ; si j’avais à choisir un seul ; ce serait. . . Guy de Maupassant pour son génie et sa maestria inégalable de la langue. Suis aussi passionné par T Monenembo que j’adulerais ; Jacques London ; Edgard Allan Poe sont aussi mes préférés . Ce n’est pourtant pas mes maitres que j’imite forcement ou le mieux .

Bref ; suis pas un produit de Coco lala ou de la grammaire de Papa contrairement @ vous. Mes références sont variées ; et je continue @ cravacher. Avec nos compats ; on n’est pas assez explicite et pédagogue .
Citer
-8 #5 Oury Balde 19-11-2017 04:45
Et je vous annonce que mon manuscrit a été accepté par un éditeur ; contrat signé ; publication prévue courant décembre ; je vous reviendrais sur le site inchallah pour la prez . Vous le verrez aussi chez lharmattan.

Je ne cherche pas @ être Chateaubriand ou une star de la littérature @u 50000 tirages ; c’est mon vécu qui me dicte les choses. Quand je men sortirai ; vous ne m’entendrez plus.

En toute honnêteté ; je vous le dis ; je n’ai pas la science infuse mais je ne maitrise pas moins l’art décrire que certains de nos chroniqueurs ici ; votre problème ; C T ; est plus personnel que syntaxique.

En fait ; c’est plus Oury Balde ; auteur ; billetiste qui vous dérange ; que le contenu de ce qui est dit. ca vous choque de voir un jeune de mon âge écrire comme un grand ; c’est tout. ca s’appelle de la jalousie. J’y peux rien . Vous n’empêcherez pas la terre de tourner ; CT .

PS : la fréquence de coquilles et du point virgule comme chez Céline ; est due @ mon clavier anglais.
Citer
-7 #4 Oury Balde 18-11-2017 19:33
M (apparemment ) “ Couleur Tropicale ” ; Tonton aurait fait court ; la Tropicale Soumah

Chez vous ; c’est une constante voire une hystérie ; bien caché sous votre pseudonyme ; de me rabâcher les mêmes poncifs @ chaque fois : remarques puériles sur la langue qui en disent plus sur un niveau de connaissance du français ; et attaques personnelles . Ca fatigue au final ; ne trouvez vous pas ?

Alors dites moi clairement :

De quel vécu vous arrogez-vous @ vouloir me donner des leçons de francais ? Etes vous prof de lettres et même ; auteur ou autre homme de lettres reconnu ? qu’avez vous publie de votre vie ? Pourquoi n’attaquez vous pas les autres aines qui écrivent comme moi sur ce site sur leur syntaxe ? Quelle crédibilité vous accorder ? Pourquoi vous cachez -vous sous un pseudonyme ?

Un petit cours de français ; qui ne serait pas de trop ; certainement. Retenez ceci ; mon cher monsieur :
L’écriture est plus un art qu’une science : il ny a pas de règles standardes ; systématiques en matière d’écriture heureusement ; sans quoi l’inspiration serait étouffée.
Citer
-7 #3 Oury Balde 18-11-2017 19:20
Personne ne vous apprendra à écrire ! C’est impossible !

Du Grevisse ; @ Andre Rougierie ; @ Andre Marquis ; qui a été un de nos profs ; en passant par les superbes collections sur l’art decrire de Bescrelles et de Larousse ; au site de l’académie française http://www.academie-francaise.fr/ ; aucun auteur ; de toutes les références ; ne vous figera sur le potentiel lexical ou le nombre des mots réduits @ 15 par certains auteurs ; tout dépend de lhabilité du rédacteur @ manier la langue . Cependant ; tous sont unanimes sur la clarté ; la concision ; la précision ; la variété.

D’excellents logiciels de correction aussi se trouvent sur le marche tel Antidote que j’utilise dans mes travaux.

Quand vous aurez lu les classiques Proust ; Balzac ; Zola; on pourrait davantage creuser sur le style ; la syntaxe ; la grammaire ; si vous y tenez ; modestement.
Vous m’auriez parle de figures de style aussi ; M Molière; pour pas fanfaronner.


De tous les écrivains ; si j’avais à choisir un seul ; ce serait. . . Guy de Maupassant pour son génie et sa maestria inégalable de la langue. Suis aussi passionné par T Monenembo que j’adulerais ; Jacques London ; Edgard Allan Poe sont aussi mes préférés . Ce n’est pourtant pas mes maitres que j’imite forcement ou le mieux .

Bref ; suis pas un produit de Coco lala ou de la grammaire de Papa contrairement @ vous. Mes références sont variées ; et je continue @ cravacher. Avec nos compats ; on n’est pas assez explicite et pédagogue .
Citer
-10 #2 Oury Balde 18-11-2017 18:54
Et je vous annonce que mon manuscrit a été accepté par un éditeur ; contrat signé ; publication prévue courant décembre ; je vous reviendrais sur le site inchallah pour la prez . Vous le verrez aussi chez lharmattan.

Je ne cherche pas @ être Chateaubriand ou une star de la littérature @u 50000 tirages ; c’est mon vécu qui me dicte les choses. Quand je men sortirai ; vous ne m’entendrez plus.

En toute honnêteté ; je vous le dis ; je n’ai pas la science infuse mais je ne maitrise pas moins l’art décrire que certains de nos chroniqueurs ici ; votre problème ; C T ; est plus personnel que syntaxique.

En fait ; c’est plus Oury Balde ; auteur ; billetiste qui vous dérange ; que le contenu de ce qui est dit. ca vous choque de voir un jeune de mon âge écrire comme un grand ; c’est tout. ca s’appelle de la jalousie. J’y peux rien . Vous n’empêcherez pas la terre de tourner ; CT .

PS : la fréquence de coquilles et du point virgule comme chez Céline ; est due @ mon clavier anglais
Citer
+9 #1 Couleur Tropicale 18-11-2017 03:52
M. baldè, je comprends pourquoi votre manuscrit n'a pas connu un meilleur lendemain. Vous voulez inclure dans vos textes tous les mots ramassés ça et là. Le titre de votre contribution est kilométrique (une vingtaine de mots, s'il vous plait !). Il en est de même pour vos phrases (une quarantaine de mots pour la première!). Il est difficile de démêler phrases et paragraphes. Bref, je vous invite vivement à revoir vos méthodes de tri de mots et votre façon d'écrire. Il n'est jamais trop tard pour mieux (ré)écrire. Et qui l'eût cru !
Sans rancunes :P
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir