etmbah 0 300x273Dans le mausolée Tierno Aliou Bhoubha Ndiyan à Labé, il y  a des tombes de plusieurs de ses fils. Lors d’une des Ziara que les descendants  organisent chaque année, une des petites filles du Waliyou avait demandé en  larmes : « où est la tombe de  mon père ? »...

 

La tombe manquante dans le mausolée est celle de  Tierno Mamadou Bah – homme intègre et charismatique, imposant guide religieux  et imam, écrivain et historien dont la dépouille repose dans les tombes  anonymes du PDG. 

Il y a 47 ans, le 30 Novembre 1970, sept jours après le  débarquement portugais, Tierno Mamadou Bah fut kidnappé. Il sera jugé dans un  simulacre de procès populaire et condamné à perpétuité. Il mourra l’année  d’après dans d’atroces conditions.

Le  fonctionnaire et le militant de l’indépendance.

Tierno Mamadou Bah est né à Labé  en 1900 du grand Waliyou du Fouta-Djallon, Tierno Aliou Bhoubha Ndiyan et  de Neenan Hadiatou. Il porte le nom de son grand-père paternel.
Il fit des études coraniques auprès de son père tout  en fréquentant l’école française.  Il  obtint le certificat d'études primaires en 1915. En 1923 il sort du Cours  Normal de Conakry. L’année d’après, il est engagé dans l'administration  coloniale. Il sert successivement à Dabola, Mali, Labé et Mamou.
Tierno Mamadou Bah fut membre fondateur  de l'Association Gilbert Vieillard (association regroupant les cadres et  intellectuels peulhs). Il est un compagnon de Diallo Yacine sur la liste duquel  il sera élu Conseiller général de la Guinée française en 1947.  A la mort de Diallo Yacine en 1954, il en  devient le légataire universel.
Tierno Mamadou Bah était affilié à la  SFIO puis à la Démocratie Socialiste de  Guinée, DSG créée par Barry III. Entre 1954 -1958, du fait de ses  activités politiques, Tierno Mamadou  Bah fut la cible des campagnes des milices du PDG (alors appelé service  d’ordre) qui commettaient de nombreux crimes impunément avec la complicité du  Gouverneur Général, Bernard Cornut-Gentille (Note 1).   
Notamment, lors d’une visite à Sannou, des agents du RDA de Labé (Mbemba  Diakaby, Falilou Diallo, Labico Diallo, Maguette et Samba Cissoko) organisèrent  leurs miliciens pour l’intimider et l’empêcher d’entrer dans le village. Ils  crevèrent les pneus de son véhicule.
Après la fusion entre le BAG et la Démocratie Socialiste de Guinée (DSG) en  PRA, Tierno Mamadou Bah prend  une part active dans la campagne pour l’indépendance que prôna le PRA, après le  PAI (Note 2). Il organise des meetings à Labé à son  domicile avec Barry III pour la campagne pour le NON.
Après l’indépendance, El-Hadj Tierno Mamadou Bah demande à être admis à la  retraite. Sous la pression de ses amis il y renonça et se mit au service du  nouveau gouvernement. Il servira comme commandant de la circonscription de Labé  et de Kankan. Il sera rappelé à Conakry pour servir comme directeur de cabinet de  Damantang.

La  retraite, l’érudit musulman et l’historien du Fouta-Djallon.  

En 1966, El-Hadj Tierno Mamadou Bah prend la retraite définitivement et  s’installe à Labé. Il est imam de la Mosquée. Il consacre sa vie à l’écriture  et à la religion.
Il écrivit un guide de prières en français illustré avec des photos pour  vulgariser la pratique de la religion.
En collaboration avec son frère, El-Hadj Saikou Baldé - auteur de plusieurs  monographies sur la vie du Fouta-Djallon - et qui fut jusqu’en 1969 directeur  de l’Institut national de la recherche et de la documentation, INRDG (Note 3), il entreprend l’écriture de  l’histoire sur le Fouta-Djallon en deux tomes :

  • L’histoire du Fouta-Djallon - des  origines à la pénétration coloniale
  • Histoire du  Fouta-Djallon - la pénétration européenne et l'occupation française

Le manuscrit sera terminé le 31 Août 1970, soit 3  mois avant son arrestation.
L’écrit tire parti de manuscrits de leur père, de  sources orales et des documents de l’INRDG. Les deux tomes sont une  synthèse et une référence inestimable de l’histoire du Fouta-Djallon. Ecrits  par des autochtones, érudits et immergés dans les mœurs et traditions du Foutah,  ils diffèrent des œuvres des colons qui – quel que soit l’état d’esprit- restent  condescendants s’ils ne sont pas simplement racistes.
El-Hadj Saikou Baldé mourut en 1972. De ce fait et de l’atmosphère de  terreur du PDG, l’œuvre ne sera publiée qu’en  2002 aux éditions l’Harmattan, avec une préface de Djibril Tamsir Niang.

Sous  les attaques du PDG.

Entre 1966 et 1970, malgré son choix délibéré de se consacrer à la religion  et à la culture, Tierno Mamadou Bah sera la cible du PDG, de ses provocations,  de la paranoïa ravageuse de Sékou Touré et finalement de sa répressive vengeance.
Diané Lansana fut nommé commandant à Labé pour la besogne. Personnage  malingre et aussi hargneux que Sékou Touré, il tenait d’interminables  conférences à longueur d’années - avec son acolyte Samba Safé (Note 3) - durant lesquelles il lançait des  vitupérations à Tierno Mamadou Bah.  Lors  d’une de ces conférences, Diané alluma un feu sur une plateau que tenait Samba  Safé. Il déclara que Tierno Mamadou Bah est un feu de paille et que la  révolution est un feu éternel.
Face à ces menées, El-Hadj Tierno Mamadou Bah restait serein. Il ne céda ni  à la peur, ni à la résignation. En 1967, Diané Lansana accentua la provocation.  Il saisit des terrains qui appartenaient à El-Hadj Tierno Mamadou Bah dans le  quartier de Konkola. Il les distribua gratuitement.
Quand Tierno Mamadou Bah fut averti, il confronta Diané Lansana. Il lui  intima d’annuler les saisies. Diané l’insulta. Il reçut une gifle en retour.  L’altercation scella le destin de Tierno Mamadou Bah.

L’arrestation 

Le 29 Novembre 1970, une semaine après le débarquement des troupes  portugaises à Conakry, Tierno Mamadou Bah, reçut à la mosquée, certains des  agents du RDA qui avaient mené des campagnes contre lui durant le temps  colonial. Ils l’informèrent d’un ordre du gouvernement décrétant la prière de fin  de ramadan pour le lendemain. Tierno Mamadou Bah leur répondit que l’imam  ne peut décider de la prière. Elle dépend de l’apparition de la lune et non  d’un ordre du gouvernement.
Tierno Mamadou Bah sera arrêté le lendemain, au petit-matin du 30 Novembre.  L’arrestation était programmée. La visite de la mosquée n’était qu’une excuse  pour dissimuler la préméditation.   Redoutant des révoltes de la population, les agents du parti firent  courir le bruit de l’arrestation de l’imam n’était qu’une simple altercation  avec les autorités à propos de la fête du Ramadan. Ils ne purent trouver des  agents musulmans dans les forces de sécurité pour l’arrestation de l’Imam de la  mosquée de Labé et de surcroit fils de Tierno Aliou Bhoubha Ndiyan. Hervé  Vincent qui servait à Labé et qui se faisait passer pour un ami de la famille  de Tierno Mamadou Bah fut commis à la tâche.  
Tierno Mamadou Bah fut emprisonné au camp El-Hadj Oumar le temps de tâter  le pouls des populations. Ensuite, il fut transféré à Pita. Une fois assuré du manque  de réactions, Sékou ordonna son transfert à Kankan. Il le coupait ainsi des  contacts que les gardes permettaient discrètement avec la famille. Lors du  transfert, il prit l’avion à Labé. Il était enchainé et portait le grand-boubou  LEPPI avec lequel on l’avait arrêté. Ce sera sa dernière apparition en public.
Il ne fera jamais de déposition. Mais, les campagnes des purges  l’accusèrent d’être à la tête d’une « cellule de la cinquième colonne au compte  de la CIA » avec El-Hadj Oumar Bah de Pita, Seck Tierno Oumar,  Barry Mody Oury, Balde Abdourahmane Kompanya, Bah Bano (son fils aîné) ainsi  que de nombreux cadres de la famille de Bhoubha-Ndiyan. Selon les campagnes,  ses émoluments étaient de 5000 dollars par mois ! (Note 5).  Pour donner du crédit au mensonge, la  propagande du parti inventait des faux détails. Cela faisait aussi croire à  l’opinion que le parti dispose d’un réseau d’agents de renseignement à  l’extérieur de la Guinée. C’est ainsi qu’ils répandirent le bruit que l’argent  reçu de la CIA servait à financer les études d’infirmière de sa fille qui était  au Sénégal.

Tragique  fin

El-Hadj Cherif Diallo, un des neveux de Tierno Mamadou Bah fut arrêté  durant les purges de 1971 et emprisonné aussi à Kankan. Il sera le dernier  membre de la famille à voir l’Imam vivant.   A sa sortie de prison, il raconta leur entrevue. Du fait des mauvaises  conditions de vie carcérale, Tierno Mamadou Bah avait contracté le choléra.  Malgré cela, ses inquiétudes allaient vers le reste de la famille dont il était  le patriarche. Quand il vit son neveu, il lui demanda combien d’autres membres  de la famille avaient été arrêtés. Il ignorait que son fils ainé (Bah Bano),  une de ses filles (Mariama Poréko) et plusieurs de ses neveux avaient été  arrêtés.  En dépit de sa santé chancelante,  Tierno Mamadou Bah réconforta son neveu. Il lui dit que Dieu leur avait imposé  ces épreuves pour les laver de leurs péchés. Il espérait ainsi qu’ils  bénéficieront de la clémence divine le jour du jugement de dernier.
Sur instruction de Sékou Touré, Siaka Touré ordonna de l’enterrer  vivant. 

Le  spectre des fosses communes et des tombes manquantes.   

Dans beaucoup de familles de la Guinée il y a des morts  sans sépultures. Les cimetières de la nation attendent leurs tombes. Le tabou  des fosses communes et des disparus plane sur les consciences.
« Où est la  tombe de mon père ? » La question est posée à toute la  nation. Si l’on veut continuer à amuser les consciences par des querelles  politiciennes, on peut l’ignorer. Sinon, il faut admettre qu’il y a  longtemps qu’elle aurait dû être au centre du débat politique de la Guinée, inlassable  et permanente. Elle aurait dû être retournée sous toutes les coutures, abordée  sous tous les angles pour restituer la vie et la fin réelles des habitants des  cénotaphes anonymes, qu’ils soient illustres ou du commun des citoyens. Comment  et pourquoi ils furent arrêtés ? Comment ils furent torturés ? Qui  furent les délateurs ? Pourquoi sont-ils morts de morts impensables dans  toute société policée ?
Le silence autour de ces questions a donné licence aux  criminels et a entériné la gangrène de l’impunité.  Il est futile de chercher à faire l’étiologie  de la déchéance guinéenne sans que ne soient portées au grand jour les  questions sur les disparus et les fosses communes ; sans qu’elles ne soient  étendues à la sphère de la culture ainsi qu’aux complexes ramifications de  l’histoire et de la politique ; sans qu’elle n’aillent vers les opaques  recoins de notre société pour savoir où la barbarie gratuite s’est  greffée ; comment elle a pu secréter un cancer de cruauté, de peur et de  larbinisme qui a tétanisé toute une nation et l’a livrée impuissante aux mains  de ses pires progénitures.
Comme source d’inspiration, on a la foi. Dans les cachots  du PDG, elle permit à l’imam de réconforter un fils et de faire face à la mort  et à l’arbitraire avec sérénité. Si la Guinée doit avoir un futur on doit faire  provision de ces exemples et aller à la quête de la vérité qui sera tout sauf  plaisante. Mais indispensable, elle reste.

Ourouro  Bah

Notes

Note 1 :

Pour cette période, le chiffre minimal de  morts du fait des violences du PDG est d’environ de 1 500 et 10,000 blessés –Des  détails des attaques sont donnés par Alata :http://www.webguinee.net/bibliotheque/histoire/bernard-charles/role-violence-pouvoir-1954-58.html
http://www.campboiro.org/bibliotheque/alata_jp/prison_afrique/longscoutx.html

Note 2 :

Le PAI (Parti Africain de l’Indépendance) prôna  l’indépendance en premier. Il fut suivi par le MSA (Mouvement Socialise Africain) dont la DSG était  la section guinéenne.  Les principaux  fondateurs du MSA furent Lamine Guèye du Sénégal, Barry III et Djibo Bakary du  Niger. La DSG et le BAG fusionneront pour faire face aux violences du PDG/RDA.  Si le PDG/RDA fut actif sur le front des revendications syndicales, il n’adhéra  officiellement à l’option de l’indépendance, sous la poussée de certains  militants, que quelques mois avant le référendum.  C’est après l’indépendance, que le parti  réécrira l’histoire pour se donner une coloration anticolonialiste, voire  révolutionnaire même si, comme illustré plus haut et comme on le verra au long  de cette série, la violence du PDG ne cibla que des guinéens.

Note 3 :

INRDG : anciennement IFAN. L’immeuble au bord de la  mer abritait le musée national et la bibliothèque nationale. Aujourd’hui c’est  le camp de tortures de sinistre renom nommé Koundara. Cela est d’autant  plus choquant pour moi, que c’est là que j’ai pris le virus de la  lecture ! Tierno Monémbo dont le père était un ami de Elhaj-Shaikou m’a  confié la même chose.

Note 4 :

Samba Safé était Instituteur. Il fut secrétaire fédéral du PDG de Labé et y régna en  provocateur et démagogue. Il sera nommé gouverneur à Kankan durant les purges  de 1971. Il servira quelques mois et sera arrêté en public. Il fera des aveux suppliant  la clémence de Sékou Touré. En pleurs, il déclara qu’il est d’une origine de  caste et qu’il doit tout au PDG. Ce fut vain. Il mourra des suites de la  torture. 

Note 5 :

L’équivalent de 5000 dollars en 1971 est plus de 30,000 dollars  aujourd’hui. A titre de comparaison, le salaire actuel des directeurs de la CIA est  d’environ 14,000 dollars par mois.   Ainsi selon la propagande du PDG, la CIA payerait ses agents guinéens de  l’époque plus du double du salaire de ses directeurs !

Commentaires   

0 #81 Traoré 13-12-2017 18:07
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :

Bappa Dioulde , je te fais une prediction , juste par constat , ( peut-etre que je ne le verrais pas , vu mon age ) , A CONAKRY , ON PARLERA POULAR comme au FOUTAH DJAALOH !


Est-ce un voeu ou un souhait svp ?
Lol

Vous avez une certaine culture qui dépasse l'entendement mais CONAKRY est loin de devenir ce que vous dites.

Au risque de me tromper et sans aucune volonté de vous contredire, seule la Commune de Ratoma et dans certains quartiers où ils sont majoritaires, chose qui est très loin si vous prenez Conakry après les rails jusqu'à l'océan Atlantique lol.

Citer :


Observe KINDIA !
À quand remonte votre dernière visite à kindia ?

La situation géographique de cette Ville multicolores explique la présence massive de toutes les ethnies malgré qu'il n'y a aucune statistique.

Cette ville devrait être "UN CAS D'ÉCOLE POUR LES GUINÉENS lol" en matière d'acceptation de l'AUTRE.

Veuillez ne pas donner raison au Doyen Soumah Baren lol.

Bien à vous !
Citer
0 #80 K. Ba 13-12-2017 16:36
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
@Mbemba
Merci pour cette réponse courte à ces autruches, en tout cas aucun de nous n'est allé dans les injures comme les gens de Sadio Barry.
Je retiens une chose de cet article qui est qu'on insulte pas impunément un ÉLU de Dieu que fut Le Président Sékou.
TAB a été un grand homme et pour cela nous lui devons respect malgré Fred ou Ourorou ou K Bâ.

Sadio Barry devient soudainement votre référence ! Et si vous croyez que vous pouvez nous tromper en allant poster des injures sue le site de Sadio pour mieux vous défendre, vous perdez votre temps. Si Sékou était atteint de paranoïa à cause de sa syphilis, vous, vous devez souffrir de Schizophrénie
K. Ba
Citer
+1 #79 Fred 13-12-2017 16:04
@ Shams Deen & Mbemba ,
Souvenez-vous du proverbe MANDINGUE qui dit :
" QUAND UN BAOBAB TOMBE , MEME LES CHEVRES MONTENT DESSUS " .
Souvenez-vous aussi que meme le PROPHET MAHAMMADOU " RASSOULLOULAHI " , après sa mort , avait des " ENNEMIS " . ( Parmi son propre CLAN , LES KORAYCHITES ) .
Mais , souvenez vous aussi de la Sourate ALMASADI :
" TABBAT YADAA ABI LAHABIN ....
...........................................................
FI JIDIHAA HABLON MIN MASAD " !
Sekouba Fatako disait :
" KO TOOLODAL MA BONAN MA " !
Alors ......
Salam !
Citer
0 #78 Baren SOUMAH 13-12-2017 13:03
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Baren soumah ,
Ce que je tiens de mes parents est ceci :
Notre nom a l' origine est ROURIRBOU ancetre des OUROURBHE ( OUROURO au singulier ) .
( en passant , les Sow , c'est WANEE ,les DIALLO , BODHEWAL et les BARRY c'est DAATOU )
En pays Manding , nos voisins nous saluaient par DIAKITE .( au Wassoulou nous le sommes encore ) .
En pays Sarakolle ( le Diafouna ) ou vecurent pendant lontemps certains de nos ancetres , c'est DOUKOURE .
Ca ne nous gene nullement , puisque cela facilite la vie en commun avec nos voisins .
Mais NOUS , nous disons MBALDE-BAH . ( vous trouverez des frères de meme pere meme mere , l'un s'appellant BAH , l' autre BALDE ) .
Ce n'est qu'en 1976 , lors de " SA GUERRE CONTRE LE RACISME PEULH " que Satan Toure en a fait un cheval de bataille . Sa theorie etait que , ILS sont tellement Racistes les Peulhs , qu'ils ont meme change le nom d'un grand Waliou Sarakolle , DOUKOURE ALI en BAH THIERNO ALIOU . Ils l'auraient " Foulanise " en qque sorte . ( LOL ) Il a reussi a convaincre bcp de nos compatriotes .
En realite , DOUKOURE , DIAKITE , MBALDE-BAH sont des " Noms de Salutation " ( DJANMORE , DJANMU ) .
L'arriere-arriere grand pere de T.A.B s'appelait BAH MALAL , son arriere gd pere BAH ABDOURAHMANE , son gd pere BAH BANO et son pere BAH MAMADOU .
En milieu Peulh , il me suffit de dire que je suis OUROURO . C'est MON IDENTIFIANT !
Happy Holidays ! Regards .

Reponse trop alambiquee pour une question simple. Comment votre famille est passee de Doukoure qui est le nom que portait votre arriere grand pere a Bah qui est votre nom. Cette question n'est pas viscieuse et n'a rien a avoir avec AST qui n'avait pas d'animosite particuliere pour les descendants de Thierno Aliou Boubha Ndiyan comme il en avait par exemple pour les descendants de Thierno Oumar Dalaba.
PS : Une promotion de l'UPGANC (du temps de AST) porte t-elle le nom de Boubha Ndiyan ?
Citer
+1 #77 Baren SOUMAH 13-12-2017 12:42
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
@Mbemba
Merci pour cette réponse courte a ces autruches, en tout cas aucun de nous n'est allé dans les injures comme les gens de sadio Barry.
Je retiens une chose de cet article qui est qu'on insulte pas impunément un ÉLU de Dieu que fut Le Président Sekou.
TAB a été un grand homme et pour cela nous lui devons respect malgré Fred ou Ourorou ou K Bâ.

Et pourtant vous vous consacrez corps et ame ici a insulter d'autres grands hommes, ELUS DE DIEU eux ausssi, comme ... AC et les victimes de AST. Encore une fois , vous n'avez aucune logique dans votre demarche intellectuelle.
Vous ne croyez qu'en AST et Benny Steinmetz. Quelle combinaison !!!
Citer
-6 #76 shams deen 13-12-2017 11:02
@Mbemba
Merci pour cette réponse courte a ces autruches, en tout cas aucun de nous n'est allé dans les injures comme les gens de sadio Barry.
Je retiens une chose de cet article qui est qu'on insulte pas impunément un ÉLU de Dieu que fut Le Président Sekou.
TAB a été un grand homme et pour cela nous lui devons respect malgré Fred ou Ourorou ou K Bâ.
Citer
-2 #75 MBemba 13-12-2017 04:38
Citation en provenance du commentaire précédent de K. Ba :
Citation en provenance du commentaire précédent de Tiekourani :

C'est très clair, pour la bande d'incultes qui pilule ce site et qui raconte des mensonges éhontés.
Vous savez comme leur fama, ils ne savent que raconter des bobards, des mensonges.

Tu résumes bien. Leurs spécialités c'est d'insulter la mémoire de leurs victimes pour faire oublier l'objet de cet article terrifiant. Ils ont fait enterrer un imam vivant.
Mais, faut-il s'étonner, ils n'hésitèrent pas à faire fouetter des cadavres ! Kaffres comme eux tu n'en trouveras pas au monde.
K. Ba


@ K Ba et Tiekourani

Les forumistes de Gbassikolo ne sont pas violent du tout, en generale le language est modéré!

Vaut mieux repondre Chérif Bah et autres sur Guinée Press Info

******Cherif Bah 07/12/2017 06:39:00
Acceptons notre histoire pour construire l'avenir, acceptons de reconnaître nos indignes et apprendre de leurs erreurs pour construire notre avenir, oui de reconnaître le monde de nos indignes, oui Saifoulaye, le politicien indigne de son comportement face au satan Sekou, Oui EL. Abdourahmane Bah, l'imam indigne de son comportement et trahison du Fouta pendant le regimes du satan Sekou Toure et du soulard Lansana et son père l'imam Thierno Aliou Bhoubah Diyan pour son soutien aux incirconcis, criminels colons blancs,...Apprenons surtout du positif que ces parents nous ont laissé, tout n'est pas négatif chez eux même si parfois le négatif qu'on perçoit est supérieur,in fine Allah seul jugera . Concernant les archives, j'en possède aussi compromettantes sur cette famille "Bah" qui démontre qu'elle a bel et bien soutenu le PDG contre les fils du Foutah, y compris les siens, ces archives sortiront pour les besoins historiques (l’écrit reste comme on le dit). Par ailleurs, Mr Ourouro Bah, qui a grandi au Foutah et de surcroît à Labé pendant le PDG, connait bien ces réalités qu'il a cachées ici et il a enjolivé son requiem. Billahi ce comportement de Mr Ourouro Bah ne va jamais nous aider. Acceptons notre histoire, acceptons notre passé pour construire notre avenir. Ce comportement de parler du mal à l'autre et dès qu'il s'agit du sien se défendre ne va jamais nous aider à avancer. Enjoliver l'histoire, cacher les vérités historiques, falsifier l'histoire pour ses intérêts personnels et familiales est plus qu'un crime. Qu'Allah pardonne et donne le paradis à nos parents et qu'il nous guide vers le droit Chemin, Wa salam


*****Kadiatou 07/12/2017 09:41:35
Yo bhè immodhon yandi!! Aucune famille n'a été nuisible et traitre au Fouta plus que cette famille Bah que l'ex-ministre Abdourahmane Bah incarne, lui qui a sacrifié ses frères et neveux pour avoir des faveurs du PDG, trahi le Fouta pour avoir ceux du PUP. Nous connaissons tous ce qui s'est passé, mais comme le dit A. Bah, les Peuls aiment dire tout sauf à celui qui doit l'entendre. Elhadj Abdourahmane Bah a été un traître tant face à ses frères que face au Fouta. Il a presque atteint son objectif de prendre la place de son frère et se faire hériter par ses propres enfants à la tête de la Mosquée de Labé. Parce que les Peuls sont passifs, mais comme ses rejetons commencent à se faire voir et à provoquer, tout le monde saura bientôt sa place et ce qu'à été le rôle de ses parents à Labé et dans le Fouta.


******Mamadou 10/12/2017 23:06:24
A Thierno Diallo,
Ce n'est même pas Alpha yaya qui a confié la mosquée à Thierno Aliou. D'ailleurs personne n'a confié cette mosquée à Thierno Aliou. Thierno Aliou à juste été approché à la mosquée par le grand imam de la mosquée avant lui.et apres la mort de ce dernier il lui succéda. Et maintenant ses descendants ont falsifié toute l'histoire en affirmant que la mosquée à été confié à leur ancêtre par karamoko Alpha.
Elhadj Abdourahmane bah à même oser faire dire que c est la mosquée de Karamoko Alpha et Thierno Aliou.
Renseignez vous bien sur cette mosquée de labe. aujourd'hui la famille bah raconte une fausse histoire à propos de cette mosquée pour se donner une légitimité. Et utilisé cela pour s'approcher du pouvoir et récolter des Sadaqa et ainsi berner les gens.

******Djiwoun Daka 10/12/2017 23:39:37
En tout cas on ne peut pas être fidèle serviteur et profiteur des colons et héro en même temps. La famille de Abdourahmane Bah a été crainte à Labé pour son manque de scrupule et sa proximité avec le pouvoir, mais pas aimée. Il ne faut pas qu'ils se trompent. Personne n'osait Abdourahmane Bah à Labé parce qu'il a été capable de sacrifier ses frères et neveux pour atteindre ses buts.
Citer
-2 #74 MBemba 13-12-2017 03:47
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumar Mâci Bah :
@ Africain: j'ai essayé d'apporter un élément de réponse à une question concrète qui était posée. Vous traitez ma réponse de fable en vous basant sur R. Botte qui lui parlait d'un tout autre cas de figure, celui des "roundé". Vous mélangez donc les pommes et les poires parce que vous voulez coûte que coûte polémiquer mais si cela vous amuse, allez-y!.


Je commence par ce paragraphe qui prouve que vous n’avez pas lu ce document de Roger BOTTE :

Titre du PARAGRAPHE : Identité marchandise :

[…]" …Or devenir fulbe, c’est ce qu’autorise en principe la modification du patronyme pour les runnde qui le souhaitent. Mais si prendre le nom des Fulbe( Diallo Bah Sow ou Barry) c’est-à-dire une autre identité permet en ville d’échapper aux classifications sociales, l’opération se révèle beaucoup plus aléatoire dans les campagnes. Là chacun est encore capable de nommer le maître ou esclave de son père on le lui rappellera à l’occasion - et tenter effacer cette macule sociale demeure toujours impossible Et ailleurs parfaitement inutile. Ceux qui changent de nom ont en réalité changé que le nom Ils se marient toujours dans les familles de ceux qui n’ont pas changé de nom. Ceux qui prennent le nom Sow par exemple ne peuvent avoir de femmes que chez leurs parents qui en ont pas changé … "

Par conséquent, je ne mélange absolument rien, vous faites sciemment de ne pas faire de rapprochement pour mieux comprendre ce dont on parle ici ; c’est-à-dire l’assimilation des groupes sociaux. L’assimilation des groupes sociaux étant tout un PROCESSUS, l’étude de Roger Botte explique les étapes de ce processus concernant plus particulièrement les runndés.

Désolé de vous le redire ; votre affirmation :

" La transition d'un patronyme à un autre s'est souvent effectué ainsi: un étranger arrive dans une contrée, on lui donne une terre pour bâtir une maison et un champ, une femme pour fonder une famille. Par reconnaissance, l'étranger prend le nom de ses bienfaiteurs",

est une FABLE par rapport à cette problématique d’assimilation qui a été marquée au Foutah Djallo,.

1) Ce sont les peuls qui ont été les vainqueurs et les maîtres dans cette partie de la Guinée.
On comprend mieux à qui appartenait les terres avant.

Votre aïeul avait eu de la chance. Merci de noter que cette magnanimité (octroie de terre, donner une femme etc…) est de pratique dans toutes les sociétés traditionnelles ; mais elle ne peut donc expliquer une assimilation à cette échelle ;

2) Comme vous considérez que votre affirmation n’est pas une FABLE, merci de me donner une étude qui viendrait l’étayer ou la corroborer. Cela ne doit pas être très difficile pour vous, votre bibliothèque est remplie de documents sur le Foutah Djallon comme celui de Roger BOTTE que vous n’avez encore lu ;

3) J’insiste sur ce document même s’il donne des maux de têtes à certains ici.

Non seulement, il prouve que votre affirmation ne tient pas du tout la route, mieux encore il explique les différentes étapes de cette assimilation concernant particulièrement les runndés. On rappellera succinctement que l’assimilation a pour finalité la disparition TOTALE des traits culturels d’un individu ou groupe d’individus.

De Roger BOTTE :

Titre du PARAGRAPHE : Identité marchandise

" […]…
S’il est vrai que les « runnde n’ont pas de lignage (lenol) parce ils ont été achetés ailleurs et amenés », reste à expliquer un paradoxe : par quels subterfuges ces étrangers déracinés soustraits jeunes à leur société devenus cheptel « ils nous considéraient comme des animaux ils pouvaient nous faire travaille et nous vendre »-rebaptisés de noms discriminants et donc en tout dépossédant de leur identité, ont-ils pu concerner la mémoire de leur origine ?

[…] ….
"Certes , peu été sauvegardé du naufrage social antérieur, que ce soit dans les domaines linguistique cérémonie ou religieux. Pouvait-il
en être autrement quand le destin de esclave lié la seule volonté d’un maître, était toujours un destin individuel ? "

[…]….

Cependant aujourd’hui alors que acceptation des valeurs dominantes est générale, la sauvegarde de la filiation agnatique en tant que patrimoine
Ethnique ( nié par les fulbé puisque tout esclave était désocialisé) permet à ceux des runnde qui refusent une assimilation définitive de manifester une ultime altérité…"

[…]
" …Or devenir fulbe, c’est ce qu’autorise en principe la modification du patronyme pour les runnde qui le souhaitent. Mais si prendre le nom des Fulbe( Diallo Bah Sow ou Barry) c’est-à-dire une autre identité permet en ville d’échapper aux classifications sociales, l’opération se révèle beaucoup plus aléatoire dans les campagnes. Là chacun est encore capable de nommer le maître ou esclave de son père on le lui rappellera à l’occasion - et tenter effacer cette macule sociale demeure toujours impossible Et ailleurs parfaitement inutile. Ceux qui changent de nom ont en réalité changé que le nom Ils se marient toujours dans les familles de ceux qui n’ont pas changé de nom. Ceux qui prennent le nom Sow par exemple ne peuvent avoir de femmes que chez leurs parents qui en ont pas changé … "


@ Africain,

Plus grave , les enfants ont honte de se rendre dans la famille de leurs mère esclave epousée par un (leurs père)noble..

Merci!
Citer
-2 #73 Spams deen 13-12-2017 02:40
Citation en provenance du commentaire précédent de K. Ba :
Citation en provenance du commentaire précédent de Tiekourani :

C'est très clair, pour la bande d'incultes qui pilule ce site et qui raconte des mensonges éhontés.
Vous savez comme leur fama, ils ne savent que raconter des bobards, des mensonges.

Tu résumes bien. Leurs spécialités c'est d'insulter la mémoire de leurs victimes pour faire oublier l'objet de cet article terrifiant. Ils ont fait enterrer un imam vivant.
Mais, faut-il s'étonner, ils n'hésitèrent pas à faire fouetter des cadavres ! Kaffres comme eux tu n'en trouveras pas au monde.
K. Ba

L'objet de cet article est un rappel à la haine sciemment fait parce que truffé de beaucoup de mensonges.
Les neutres savent bien qui sont les inventeurs et les raisons des trouvailles.
Depuis un bon moment, Fred s'est lancé dans des justifications portées par des gens qui ne seront jamais des nôtres en raison de leurs additions aux mensonges et injures, qui doivent être des SANS CLASSE au four d'où leur aigreurs contre les gens dont les ancêtres ont comptés dans l'histoire du fouta djallon que Fred cherche changer sous nos yeux.
Citer
-7 #72 Africain 12-12-2017 19:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumar Mâci Bah :
@ Africain: j'ai essayé d'apporter un élément de réponse à une question concrète qui était posée. Vous traitez ma réponse de fable en vous basant sur R. Botte qui lui parlait d'un tout autre cas de figure, celui des "roundé". Vous mélangez donc les pommes et les poires parce que vous voulez coûte que coûte polémiquer mais si cela vous amuse, allez-y!.


Je commence par ce paragraphe qui prouve que vous n’avez pas lu ce document de Roger BOTTE :

Titre du PARAGRAPHE : Identité marchandise :

[…]" …Or devenir fulbe, c’est ce qu’autorise en principe la modification du patronyme pour les runnde qui le souhaitent. Mais si prendre le nom des Fulbe( Diallo Bah Sow ou Barry) c’est-à-dire une autre identité permet en ville d’échapper aux classifications sociales, l’opération se révèle beaucoup plus aléatoire dans les campagnes. Là chacun est encore capable de nommer le maître ou esclave de son père on le lui rappellera à l’occasion - et tenter effacer cette macule sociale demeure toujours impossible Et ailleurs parfaitement inutile. Ceux qui changent de nom ont en réalité changé que le nom Ils se marient toujours dans les familles de ceux qui n’ont pas changé de nom. Ceux qui prennent le nom Sow par exemple ne peuvent avoir de femmes que chez leurs parents qui en ont pas changé … "

Par conséquent, je ne mélange absolument rien, vous faites sciemment de ne pas faire de rapprochement pour mieux comprendre ce dont on parle ici ; c’est-à-dire l’assimilation des groupes sociaux. L’assimilation des groupes sociaux étant tout un PROCESSUS, l’étude de Roger Botte explique les étapes de ce processus concernant plus particulièrement les runndés.

Désolé de vous le redire ; votre affirmation :

" La transition d'un patronyme à un autre s'est souvent effectué ainsi: un étranger arrive dans une contrée, on lui donne une terre pour bâtir une maison et un champ, une femme pour fonder une famille. Par reconnaissance, l'étranger prend le nom de ses bienfaiteurs",

est une FABLE par rapport à cette problématique d’assimilation qui a été marquée au Foutah Djallo,.

1) Ce sont les peuls qui ont été les vainqueurs et les maîtres dans cette partie de la Guinée.
On comprend mieux à qui appartenait les terres avant.

Votre aïeul avait eu de la chance. Merci de noter que cette magnanimité (octroie de terre, donner une femme etc…) est de pratique dans toutes les sociétés traditionnelles ; mais elle ne peut donc expliquer une assimilation à cette échelle ;

2) Comme vous considérez que votre affirmation n’est pas une FABLE, merci de me donner une étude qui viendrait l’étayer ou la corroborer. Cela ne doit pas être très difficile pour vous, votre bibliothèque est remplie de documents sur le Foutah Djallon comme celui de Roger BOTTE que vous n’avez encore lu ;

3) J’insiste sur ce document même s’il donne des maux de têtes à certains ici.

Non seulement, il prouve que votre affirmation ne tient pas du tout la route, mieux encore il explique les différentes étapes de cette assimilation concernant particulièrement les runndés. On rappellera succinctement que l’assimilation a pour finalité la disparition TOTALE des traits culturels d’un individu ou groupe d’individus.

De Roger BOTTE :

Titre du PARAGRAPHE : Identité marchandise

" […]…
S’il est vrai que les « runnde n’ont pas de lignage (lenol) parce ils ont été achetés ailleurs et amenés », reste à expliquer un paradoxe : par quels subterfuges ces étrangers déracinés soustraits jeunes à leur société devenus cheptel « ils nous considéraient comme des animaux ils pouvaient nous faire travaille et nous vendre »-rebaptisés de noms discriminants et donc en tout dépossédant de leur identité, ont-ils pu concerner la mémoire de leur origine ?

[…] ….
"Certes , peu été sauvegardé du naufrage social antérieur, que ce soit dans les domaines linguistique cérémonie ou religieux. Pouvait-il
en être autrement quand le destin de esclave lié la seule volonté d’un maître, était toujours un destin individuel ? "

[…]….

Cependant aujourd’hui alors que acceptation des valeurs dominantes est générale, la sauvegarde de la filiation agnatique en tant que patrimoine
Ethnique ( nié par les fulbé puisque tout esclave était désocialisé) permet à ceux des runnde qui refusent une assimilation définitive de manifester une ultime altérité…"

[…]
" …Or devenir fulbe, c’est ce qu’autorise en principe la modification du patronyme pour les runnde qui le souhaitent. Mais si prendre le nom des Fulbe( Diallo Bah Sow ou Barry) c’est-à-dire une autre identité permet en ville d’échapper aux classifications sociales, l’opération se révèle beaucoup plus aléatoire dans les campagnes. Là chacun est encore capable de nommer le maître ou esclave de son père on le lui rappellera à l’occasion - et tenter effacer cette macule sociale demeure toujours impossible Et ailleurs parfaitement inutile. Ceux qui changent de nom ont en réalité changé que le nom Ils se marient toujours dans les familles de ceux qui n’ont pas changé de nom. Ceux qui prennent le nom Sow par exemple ne peuvent avoir de femmes que chez leurs parents qui en ont pas changé … "
Citer
+2 #71 Fred 12-12-2017 17:04
Bappa Dioulde ,
il faut prendre le " MAMA DOULLAH " de la maman exactement que ALEX HALEY et ses ascendants ont pris KOUNTA KINTE ( Roots -Racines ) .
Ainsi , les racines ne secheront jamais .
C'est un peu long , " LES CLANS FOULBHES " , mais un jour je te l'expliquerai , In Cha Allahou .
Retiens juste , que les CELEYAABHES , ou qu'ils soient , ont la meme racine ou la meme alliance .
( Tu es du meme clan que CDD , MAMA DOULLA . LOL )
En passant , ca me fait sourire que tu ne connaisses que peu le Foutah . Tu n'es pas seul et cela n'ote en RIEN ton PULAAKU : POULLO ko POULLO , ou qu'il soit !
En 2013 , j'ai visite le port de peche de BOULBINET , eh bien , plusieurs pecheurs parlaient POULAR parce que FOULBHES .
Je savais qu'il y avait beaucoup de BUCHERONS PEULHS dans les BORAS , a Dixinn et ailleurs , mais PECHEURS ...! Comme quoi ...!
Bappa Dioulde , je te fais une prediction , juste par constat , ( peut-etre que je ne le verrais pas , vu mon age ) , A CONAKRY , ON PARLERA POULAR comme au FOUTAH DJAALOH !
Observe KINDIA !
Bonnes fetes de fin d'annee Bappa et mes meilleurs voeux t'accompagnent tout le long de l'annee a venir !
Salam !
PS : Demande a Mr Souare , adminitrateur du site , il te parlera de mes jeunes cousins , les enfants de " DIS-LA-VERITE " de Sarankoulleya , a Kindia .
Resalam .
Citer
+5 #70 Ibrahim Dioulde 12-12-2017 07:56
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Sadhi ma , Ibrahima Dioulde !
Ton desir de SAVOIR ce pan de notre histoire est tres bien !
QUI ETAIT MAMA DOULLA ?
Pour commencer , souviens toi que tous les noms Peulhs ont des sobriquets .Par ex , Ibrahima =Ibou , Abdourahamane =Doura , Mariama = Yama ...etc .
Aussi , DOULLA = ABDOULLAHI . Il peut aussi etre NGARA !
Donc MAMA DOULLA = MAMA ABDOULLAHI !
Ceci dit , voila ce que je tiens de nos parents et des chantres du Foutah Djaaloh .
A l'epoque de KARAMOKO ALPHA MO LABE , residant a DEMBIN a l'epoque ( c'est juste avant le Camp militaire , El Hadj Oumar de Labe ) , une panthere decimait les troupeaux des populations a DOGHOL BANI ( actuellement on dit LA SASSEE ) .
Il promit sa fille ainee AISSATA en marriage a qui tuerait cette bête .
ABDOULLAYE SOUARE , etablit aux environs de LAABIKO , village situe en face de DEMBIN , reussit a abattre la bête et epousa AISSATA .
Depuis lors , TOUS ceux qui sont issus de cette union , par leur pere ou par leur mere , disent MAMA DOULLAH et MAMA AISSATA .
Parmi ceux issus du cote maternel , il y a THIERNO SAADOU DALEIN , arriere gd pere de CELLOU DALEIN , qui sont eux , CELEYAABHE !
Tu peux retrouver aussi l'autre grand WALIYOU , THIERNO MAMADOU SAMBA MOMBEYA ( cousin germain de Tno Saadou ) . Celui-ci ecrivit le Chef-d'Oeuvre que tu devrais lire ( si ce n'est fait ) : OOGIRDE MALAL ( Filon du bohneur ou Mine de la felicite ) .
Tres sage , il ecrit :
" Mi dho dyoodhi e tullun an gandal ,
mi dho hayno maddjere an " ( je te laisse le soin de traduire , Lol )
Je voudrais aussi te dire , Ibrahima Dioulde , ce que ne raconte pas ce resume :
Abdoullaye Souare etait tres connu dans les environs pour ses valeurs de grand DANNA ( Grand Chasseur ) mais aussi de son extreme pauvrete .
Il l'etait a tel point quil fut connu d'une seule tenue et qui etait devenue des haillons . Alors , on lui colla le nom de DOULLA PARTE ( significant Doulla les haillons ) .
Pour se presenter a Dembin pour la main de Aissata , les villageois de Laabiko furent obliges de " L habiller " pour se rendre a la cour royale .
Aissata , la fille ainee de Karamoko Alpha , quant a elle , etait tellement vilaine , qu'aucun " Prince " du Foutah ne demandait sa main . Elle avait une excroissance dentaire qui la rendait encore plus laide . A cause de cette dent excroissante , elle portrait le sobriquet de AISSATA NYIIGUI ( aissata -la-dent ) . Elle devenait " Vieille-fille " .
Mais Karamoko Alpha revela a Doulla Parte que son epouse portrait en elle 2 WALIYOUS !
On dit que ce sont justement , THIERNO SAADOU DALEIN et THIERNO MAMADOU SAMBA MOMBEYA !
( Comme quoi , la VRAIE VALEUR , n'est pas L'APPARENCE . Elle est d'ailleurs TROMPEUSE )
Il ne faudrait pas croire a l'histoire embellie pretendant que Abdoullaye Souare etait CONSEILLER de KARAMOKO ALPHA et GRAND ERUDIT !
Il ne l'etait pas , mais il etait le meilleur dans ce qu'il etait : DONSOKE !
Derniere Remarque , et Question , c'est QUOI UN FOUTANIEN ?
Bien a toi et bonnes fetes de fin d'annee !

Albarka bappa qu'Allah vous le rende au centuple. Voyez-vous je suis né à Sandervalia (Kaloum) et j'y ai grandi. Du Foutah je ne sais que ce que me racontaient mes parents et grands-parents. Je suis de Telemele et mon village s'appelle curieusement Celeyabhe, c'est dans bourwal. Y-a-t-il un lien ? J'en sais rien. Ma mère nous appelle encore par ce sobriquet de "mama doullah" pour nous critiquer ou nous tancer lol. Merci pour la pédagogie bappa. Salam
Citer
+8 #69 Fred 11-12-2017 21:59
Oumar Maci Bah ,
FODE HADDJI aussi est un DIWAL reserve aux Mandens , tout de suite après TANLASAN !
Bonnes fetes de fin d'annee !
PS : souvenez vous
" EMPTY BARRELS MAKE THE MOST NOISE " !
Citer
+5 #68 K. Ba 11-12-2017 18:21
Citation en provenance du commentaire précédent de Tiekourani :

C'est très clair, pour la bande d'incultes qui pilule ce site et qui raconte des mensonges éhontés.
Vous savez comme leur fama, ils ne savent que raconter des bobards, des mensonges.

Tu résumes bien. Leurs spécialités c'est d'insulter la mémoire de leurs victimes pour faire oublier l'objet de cet article terrifiant. Ils ont fait enterrer un imam vivant.
Mais, faut-il s'étonner, ils n'hésitèrent pas à faire fouetter des cadavres ! Kaffres comme eux tu n'en trouveras pas au monde.
K. Ba
Citer
+4 #67 Fred 11-12-2017 16:27
Sadhi ma , Ibrahima Dioulde !
Ton desir de SAVOIR ce pan de notre histoire est tres bien !
QUI ETAIT MAMA DOULLA ?
Pour commencer , souviens toi que tous les noms Peulhs ont des sobriquets .Par ex , Ibrahima =Ibou , Abdourahamane =Doura , Mariama = Yama ...etc .
Aussi , DOULLA = ABDOULLAHI . Il peut aussi etre NGARA !
Donc MAMA DOULLA = MAMA ABDOULLAHI !
Ceci dit , voila ce que je tiens de nos parents et des chantres du Foutah Djaaloh .
A l'epoque de KARAMOKO ALPHA MO LABE , residant a DEMBIN a l'epoque ( c'est juste avant le Camp militaire , El Hadj Oumar de Labe ) , une panthere decimait les troupeaux des populations a DOGHOL BANI ( actuellement on dit LA SASSEE ) .
Il promit sa fille ainee AISSATA en marriage a qui tuerait cette bête .
ABDOULLAYE SOUARE , etablit aux environs de LAABIKO , village situe en face de DEMBIN , reussit a abattre la bête et epousa AISSATA .
Depuis lors , TOUS ceux qui sont issus de cette union , par leur pere ou par leur mere , disent MAMA DOULLAH et MAMA AISSATA .
Parmi ceux issus du cote maternel , il y a THIERNO SAADOU DALEIN , arriere gd pere de CELLOU DALEIN , qui sont eux , CELEYAABHE !
Tu peux retrouver aussi l'autre grand WALIYOU , THIERNO MAMADOU SAMBA MOMBEYA ( cousin germain de Tno Saadou ) . Celui-ci ecrivit le Chef-d'Oeuvre que tu devrais lire ( si ce n'est fait ) : OOGIRDE MALAL ( Filon du bohneur ou Mine de la felicite ) .
Tres sage , il ecrit :
" Mi dho dyoodhi e tullun an gandal ,
mi dho hayno maddjere an " ( je te laisse le soin de traduire , Lol )
Je voudrais aussi te dire , Ibrahima Dioulde , ce que ne raconte pas ce resume :
Abdoullaye Souare etait tres connu dans les environs pour ses valeurs de grand DANNA ( Grand Chasseur ) mais aussi de son extreme pauvrete .
Il l'etait a tel point quil fut connu d'une seule tenue et qui etait devenue des haillons . Alors , on lui colla le nom de DOULLA PARTE ( significant Doulla les haillons ) .
Pour se presenter a Dembin pour la main de Aissata , les villageois de Laabiko furent obliges de " L habiller " pour se rendre a la cour royale .
Aissata , la fille ainee de Karamoko Alpha , quant a elle , etait tellement vilaine , qu'aucun " Prince " du Foutah ne demandait sa main . Elle avait une excroissance dentaire qui la rendait encore plus laide . A cause de cette dent excroissante , elle portrait le sobriquet de AISSATA NYIIGUI ( aissata -la-dent ) . Elle devenait " Vieille-fille " .
Mais Karamoko Alpha revela a Doulla Parte que son epouse portrait en elle 2 WALIYOUS !
On dit que ce sont justement , THIERNO SAADOU DALEIN et THIERNO MAMADOU SAMBA MOMBEYA !
( Comme quoi , la VRAIE VALEUR , n'est pas L'APPARENCE . Elle est d'ailleurs TROMPEUSE )
Il ne faudrait pas croire a l'histoire embellie pretendant que Abdoullaye Souare etait CONSEILLER de KARAMOKO ALPHA et GRAND ERUDIT !
Il ne l'etait pas , mais il etait le meilleur dans ce qu'il etait : DONSOKE !
Derniere Remarque , et Question , c'est QUOI UN FOUTANIEN ?
Bien a toi et bonnes fetes de fin d'annee !
Citer
+4 #66 Oumar Mâci Bah 11-12-2017 15:58
@ Africain: j'ai essayé d'apporter un élément de réponse à une question concrète qui était posée. Vous traitez ma réponse de fable en vous basant sur R. Botte qui lui parlait d'un tout autre cas de figure, celui des "roundé". Vous mélangez donc les pommes et les poires parce que vous voulez coûte que coûte polémiquer mais si cela vous amuse, allez-y! À propos, je n'ai pas besoin du lien sur le site Persée, la contribution de R. Botte sur le Fouta fait partie d'une monographie intitulée L'Archipel Peul parue dans les années 90 et qui figure en bonne et due place dans ma bibliothèque! Vous me demandez de citer des villes du Fouta qui ont résisté à l'assimilation. Je peux vous citer la région de Koundara où vivent encore les Coniagui, Bassari, Badiaranké, Tanda-Boeni, Fulakunda etc. qui ont gardé leurs traditions culturelles. Monseigneur Sarah est issu d'une de ces communautés. À Mamou, Dalaba, Mali subsistent encore des poches où sont parlés le diakanké, le diallonké et un dialecte malinké, le kakkabè. Inutile de vous rappeler que la région de Dinguiraye, voisine du Fouta, a gardé beaucoup de traits culturels comme les noms de famille typiques et certaines expressions dans le langage. Concernant les Wassoulounké que vous mentionnez, je peux vous dire que tous les originaires de cette région que j'ai connus affichent une identité malinké et c'est leur droit. Par contre, j'ai connu une Wassoulounké malienne qui se disait peule. Au Mali, les choses sont peut-être différentes.
Citer
-2 #65 Tiekourani 11-12-2017 08:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Baren soumah ,
Ce que je tiens de mes parents est ceci :
Notre nom a l' origine est ROURIRBOU ancetre des OUROURBHE ( OUROURO au singulier ) .
( en passant , les Sow , c'est WANEE ,les DIALLO , BODHEWAL et les BARRY c'est DAATOU )
En pays Manding , nos voisins nous saluaient par DIAKITE .( au Wassoulou nous le sommes encore ) .
En pays Sarakolle ( le Diafouna ) ou vecurent pendant lontemps certains de nos ancetres , c'est DOUKOURE .
Ca ne nous gene nullement , puisque cela facilite la vie en commun avec nos voisins .
Mais NOUS , nous disons MBALDE-BAH . ( vous trouverez des frères de meme pere meme mere , l'un s'appellant BAH , l' autre BALDE ) .
Ce n'est qu'en 1976 , lors de " SA GUERRE CONTRE LE RACISME PEULH " que Satan Toure en a fait un cheval de bataille . Sa theorie etait que , ILS sont tellement Racistes les Peulhs , qu'ils ont meme change le nom d'un grand Waliou Sarakolle , DOUKOURE ALI en BAH THIERNO ALIOU . Ils l'auraient " Foulanise " en qque sorte . ( LOL ) Il a reussi a convaincre bcp de nos compatriotes .
En realite , DOUKOURE , DIAKITE , MBALDE-BAH sont des " Noms de Salutation " ( DJANMORE , DJANMU ) .
L'arriere-arriere grand pere de T.A.B s'appelait BAH MALAL , son arriere gd pere BAH ABDOURAHMANE , son gd pere BAH BANO et son pere BAH MAMADOU .
En milieu Peulh , il me suffit de dire que je suis OUROURO . C'est MON IDENTIFIANT !
Happy Holidays ! Regards .

C'est très clair, pour la bande d'incultes qui pilule ce site et qui raconte des mensonges éhontés.
Vous savez comme leur fama, ils ne savent que raconter des bobards, des mensonges.
Citer
+2 #64 Ibrahim Dioulde 11-12-2017 07:40
Citation en provenance du commentaire précédent de kone Sory :
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !

Fred,
Il parait que le pere de Thierno Aliou Boubha Ndiyan etait Doukoure (Sarakholle). J'ai trouve ca online. Comment s'est donc passe la transition de Doukoure a Bah?


J'ai appris la même chose.
N'ayant pas de preuves, je ne me suis pas aventuré...

Ce qui reste clair, l'ASSIMILATION CULTURELLE des peuples dans cette partie de la Guinée a été plus marquée qu'ailleurs.


Africain,
Les savants mandingues envoyes par le Batè (actuel Kankan) ou d autres volontaires venus se mettrent a la disposition des nouveaux chefs du fouta pour battir l ossature des premiers Etats politiques et religieux on ete parfois obligé par leurs hôtes de changer de noms pour justement dissimuler toutes traces du passage de ces braves personnalites qui furent en realite les vrais dirigents et batisseurs de ce qu on appelle aujourd´hui Fouta theocratique.
Les deux premiers almamy du fouta, les cousins Karamoko Alpha mo timbo et Ibrahima Sory ont tous etudié dans les ecoles de Batè.
Autre Big scoop: L arriere grand pere paternel de ton ami Cellou Dalein qui fut le marabou conseiller et premier ministre de Karamoko Alpha mo Labe etait lui aussi d origine mandingue! Abdoulaye Souare alias Mama Doulha.

Maman doulha ! Ce nom a retenu mon attention. Ma grand-mère paternelle nous a toujours appelé comme ça dans la famille. Pouvez-vous, s'il vous plaît, m'en dire un peu plus ?
Citer
0 #63 MBemba 11-12-2017 03:49
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
@ Lone
Fred wait tree bien que "l'histoire" officielle due Fouta east plus que CE qu'il ecrit ici.
Lorsqu'on etait tres brillant fans les temps led hotels assimilaient et CE fut le cas de beaucoup de gens.
Le trio de guineepress sont des frustrés depuis toujours qui n'autre argument que l'ethnie.
C'est bien dommage que Fred et autres n'aient rien que recourrir a l'argument facile que Siradio (Alias Gassama)avait consciement utilisé pour rallier a cause led enfants faibles due fouta ,les forts don't restës droits fans leurs bottles .
@ Mbemba
Ourorou joue un peu au "juif" francais ,in bonjour est facilement pris pour l'antisemitisme et les gens bien de LA communauté juive sont ostracisés comme les Edgar morrin et autres.
Tous les ecrits de CE monsieur vont dans le sens de sa video et il ne sait pas que son argumentaire lá east l'explication de leurs multiples echecs et ILS resteront plaintiffs pour toujours.


@ Africain,

Merci infiniment pour le lien qui est vraiment très intéressant! Encore une fois merci!

Salam.
Citer
-2 #62 Africain 10-12-2017 17:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Oumar Mâci Bah :
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :


J'ai appris la même chose.
N'ayant pas de preuves, je ne me suis pas aventuré...

Ce qui reste clair, l'ASSIMILATION CULTURELLE des peuples dans cette partie de la Guinée a été plus marquée qu'ailleurs.


La transition d'un patronyme à un autre s'est souvent effectué ainsi: un étranger arrive dans une contrée, on lui donne une terre pour bâtir une maison et un champ, une femme pour fonder une famille. Par reconnaissance, l'étranger prend le nom de ses bienfaiteurs. C'est ainsi que mon aïeul, marabout venu du Fouta Toro et installé dans le Mâci à Pita est passé de Dem à Bah. Je pense que c'est la même chose qui s'est passé chez l'ancêtre de Thierno Aliyyou Bhûbha Ndiyan. Je trouve que la Guinée est culturellement moins fractionnée que par exemple la Côte d'Ivoire, la Sierra Leone ou le Libéria. C'est peut-être grâce à ce phénomène d'assimilation et d'intégration culturelle. L'assimilation a t-elle été plus forte au Fouta qu'ailleurs? Rien ne le prouve, à mon avis. Saviez-vous que Conakry était un village Baga? Pourtant aujourd'hui cette langue a totalement disparu de Conakry. D'autres langues de la Basse Guinée comme le landouma, le tyapi, le nalou etc. sont menacées de disparition car la tendance est à l'assimilation culturelle aux Soussou.


"La transition d'un patronyme à un autre s'est souvent effectué ainsi: un étranger arrive dans une contrée, on lui donne une terre pour bâtir une maison et un champ, une femme pour fonder une famille…"

Roger BOTTE apporte une réponse à cette "fable" ; je le cite :

"…Certes il eut des alliances matrimoniales célèbres la mère Alfa Yaya héros national fut capturée au Ngaabu mais il ne faut pas exagérer le nombre de ces mariages entre dominants et assujettis en relève ailleurs très peu dans l’enquête de 1954-55…"
http://www.persee.fr/docAsPDF/cea_0008-0055_1994_num_34_133_2042.pdf

"…Par reconnaissance, l'étranger prend le nom de ses bienfaiteurs…"

Bien sûr, EXIT les relations de domination qui existaient. Les choses sont beaucoup plus complexes…cher Monsieur

"…C'est ainsi que mon aïeul, marabout venu du Fouta Toro et installé dans le Mâci à Pita est passé de Dem à Bah. Je pense que c'est la même chose qui s'est passé chez l'ancêtre de Thierno Aliyyou Bhûbha Ndiyan…."

Je comprends mieux la retenue (c’est tout à votre honneur) dont vous faites preuve dans vos sorties contrairement à notre cher FRED alias KAOU LABE, alias MSB qui cache par ailleurs son histoire en plus d’avoir le "culot" de me dire que j’ai honte de mon appartenance sociale.
Pour l’instant avec ses révélations concernant une histoire familiale quasi centenaire, on voit bien qui a honte de révéler ses origines ancestrales tout en affichant OSTENTATOIREMENT sa fierté assise sur une fourberie bien entretenue en plus.

"…Je trouve que la Guinée est culturellement moins fractionnée que par exemple la Côte d'Ivoire, la Sierra Leone ou le Libéria. C'est peut-être grâce à ce phénomène d'assimilation et d'intégration culturelle…"

Certes, mais nous connaissons l’histoire sociétale de ces différents pays. Donc l’assimilation et l’intégration culturelle ne sont absolument pour rien dans ce fractionnement ou non.

"…L'assimilation a t-elle été plus forte au Fouta qu’ailleurs ? Rien ne le prouve, à mon avis…"
La prédominance des Peuls, l’histoire récente de cette région ou la politique d’assimilation appelée « l’homme nouveau » mise en place ou prônée par Sékou Touré la prouvent. Aucune région n’a connu une telle politique et c’était au profit de la communauté peule :

De Rgoger BOTTE.

"…Ainsi la politique de l’ « homme nouveau » prônée par Sekou Toure de la loi réprimant le racisme au discours sur l’unité nationale selon laquelle l’acheté et acheteur étaient désormais issus de même père même mère détermine aujoud’hui deux visions contradictoires. Les uns, les fulbés font comme si l’affirmation de cette filiation en principe la moins antagonique qui soit entre frères pouvait engendrer une espèce de consanguinité sociale avec les runnde ils produisent dès lors un discours angélique où domine la compassion (yurmeende) entre les hommes dans une société où serait aboli le passé et où auraient disparu toutes discriminations et iniquités. « Actuellement nous sommes unis avec les runndebe nous sommes soudés les uns aux autres On se considère sur le même pied égalité. Achetés et acheteurs sont devenus de même père même mère nous sommes tous dignes et libres ». Les autres les runndeBe dénoncent à l’inverse la fiction généalogique du même père même mère et affirment que la domination les inégalités (hutaare) et l’arrogance subsistent. « Maintenant ils ne disent plus Vous êtes nos serviteurs (kurkaabe), mais ils disent Vous êtes nos parents (musibe), Ils le disent avec la bouche mais intérieurement ils ne sont pas contents parce on ne fait plus la corvée (fulawali)…"

La suite ici :
http://www.persee.fr/docAsPDF/cea_0008-0055_1994_num_34_133_2042.pdf

« …Saviez-vous que Conakry était un village Baga? Pourtant aujourd'hui cette langue a totalement disparu de Conakry. D'autres langues de la Basse Guinée comme le landouma, le tyapi, le nalou etc. sont menacées de disparition car la tendance est à l'assimilation culturelle aux Soussou…. »

Ne comparez pas cela au processus d’assimilation opéré au Fouta Djallon. Aujourd’hui, la langue soussou est entrain de disparaître à Conakry au profit des autres langues et plus particulièrement au profit du poular. Direz vous qu’il y a une assimilation ? Non

L’assimilation a pour finalité la disparition TOTALE des traits culturels du groupe ou des groupes minoritaires. Et c’est qui s’est passé au Foutah de faon marquée contrairement aux autres régions.

Si non citez-moi des villes au cœur du Foutah qui ont vraiment résisté. A part quelques villes une ou deux réputées diakanké, rien d’autres. En Base Cote, vous avez cité des groupes minoritaires dont les traits culturels perdurent toujours ; en Forêt c’est pareil et en Haute Guinée contrairement à la perception ; des groupes minoritaires persistent et sont bien connus. Les traits culturels de peuls de wassoulou perdurent toujours, la ville de mandiana résiste encore. La ville de Faranah, les sakarakas sont toujours fières de leur culture ou leurs traits culturels perdurent toujours. Les traits culturels des Koniakés qui sont à cheval entre la forêt et la savane, perdurent toujours. Les « Kourankos » dans les zones de la ville aurifère de Banakro et dans les zones de Kissidougou, Faranah, Kouroussa, leurs traits culturels perdurent toujours ; les « lélés » issus du « métissage » linguistique entre les mandings et les autres dans les zones de kissidougou, faranah perdurent toujours. Ses groupes minoritaires sont localisés, répertoriés en tant que tels aujourd’hui dans ses parties de la Guinée.

P.S : Je vous conseil de bien lire et attentivement ce lien : http://www.persee.fr/docAsPDF/cea_0008-0055_1994_num_34_133_2042.pdf comme une étude d’apprentissage et NON une énième discrimination à l’endroit de ta communauté.
Citer
0 #61 shams deen 10-12-2017 13:17
@ Lone
Fred wait tree bien que "l'histoire" officielle due Fouta east plus que CE qu'il ecrit ici.
Lorsqu'on etait tres brillant fans les temps led hotels assimilaient et CE fut le cas de beaucoup de gens.
Le trio de guineepress sont des frustrés depuis toujours qui n'autre argument que l'ethnie.
C'est bien dommage que Fred et autres n'aient rien que recourrir a l'argument facile que Siradio (Alias Gassama)avait consciement utilisé pour rallier a cause led enfants faibles due fouta ,les forts don't restës droits fans leurs bottles .
@ Mbemba
Ourorou joue un peu au "juif" francais ,in bonjour est facilement pris pour l'antisemitisme et les gens bien de LA communauté juive sont ostracisés comme les Edgar morrin et autres.
Tous les ecrits de CE monsieur vont dans le sens de sa video et il ne sait pas que son argumentaire lá east l'explication de leurs multiples echecs et ILS resteront plaintiffs pour toujours.
Citer
0 #60 Africain 10-12-2017 12:00
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Africain ,
Vous me surprendrez tjs !
Un HOCTOGENERE du village de Labe , en 1916 , est en avance sur vous , aujourdhui .
A 76 ans , en 1916 , il savait DEJA , la valeur DES DROITS DE L'HOMME et respectait ceux qui en faisaient LA REGLE DE VIE !

Sans rancune !


Du foutage de gueule tout simplement.

Votre grand père cirait les pompes des colons avec tout ce qu’on savait de la colonisation et ses actions, pardon abus "anti-droit -de-l’hommiste" à l’époque et vous avez l’outrecuidance de défendre ce point de vue.

Ce que vous appelez « valeur des droits de l’homme » ou « REGLE DE VIE » de l’époque est considérée aujourd’hui comme un CRIME CONTRE l’HUMANITE.

Votre grand père respectait ceux qui faisaient fonctionner un système politique et économique considéré aujourd’hui comme CRIME CONTRE L’HUMANITE et pas par n’importe qui ; mais par le Président d’une ex puissance coloniale directement concernée par le cas guinéen à l’occurrence la France.

Ce qui revient à dire que votre grand père faisait l’éloge du CRIME CONTRE l’HUMANITE en 1916.

C’EST DONC VOUS QUI ÊTES EN RETARD D’UN SIECLE.

Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Africain ,
…..!
Vous vous battez encore , 100 ans apres lui , pour ce que lui savait deja etre LA VOIE !
…!


Vous avez raison, je continue toujours à me battre contre ce CRIME CONTRE L’HUMANITE qui perdure sous une forme aujourd’hui contrairement à votre grand père qui faisait l’éloge de ce crime.

Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Africain ,
….Je suis au regret de vous dire que je ne puis continuer avec vous après conseils recus par ci par la ( vous n'etes d'ailleurs pas le seul ) .
Vous avez " Libre quartier " !
Sans rancune !


Et bien tant mieux pour vous ; par ce que vous ne savez pas communiquer du moins sur cette problématique. En outre les charges sont lourdes contre vous ici.

Je vois que vous avez bien reçu mon conseil aussi. "Se la jouer modeste" à défaut de "courber l’échine". Vous venez d’opter pour le dernier. Pour moi le retrait d’un anti feu AST virulent dans les échanges, reste toujours une petite victoire.

" Libre quartier " ! : Rassurez-vous, que je ne bouderais pas mon plaisir là-dessus comme d’hab.

Sans rancune.
Citer
-4 #59 kone Sory 10-12-2017 10:18
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !

Fred,
Il parait que le pere de Thierno Aliou Boubha Ndiyan etait Doukoure (Sarakholle). J'ai trouve ca online. Comment s'est donc passe la transition de Doukoure a Bah?


J'ai appris la même chose.
N'ayant pas de preuves, je ne me suis pas aventuré...

Ce qui reste clair, l'ASSIMILATION CULTURELLE des peuples dans cette partie de la Guinée a été plus marquée qu'ailleurs.


Africain,
Les savants mandingues envoyes par le Batè (actuel Kankan) ou d autres volontaires venus se mettrent a la disposition des nouveaux chefs du fouta pour battir l ossature des premiers Etats politiques et religieux on ete parfois obligé par leurs hôtes de changer de noms pour justement dissimuler toutes traces du passage de ces braves personnalites qui furent en realite les vrais dirigents et batisseurs de ce qu on appelle aujourd´hui Fouta theocratique.
Les deux premiers almamy du fouta, les cousins Karamoko Alpha mo timbo et Ibrahima Sory ont tous etudié dans les ecoles de Batè.
Autre Big scoop: L arriere grand pere paternel de ton ami Cellou Dalein qui fut le marabou conseiller et premier ministre de Karamoko Alpha mo Labe etait lui aussi d origine mandingue! Abdoulaye Souare alias Mama Doulha.
Citer
-8 #58 MBemba 10-12-2017 06:13
Bachir Ourouro BAH dit :
"Les Peuls restent le bouc
émissaire de toutes les dictatures en Guinée..."

Leguepard.net
(VIDEO) Depuis Paris, Bachir Ourouro BAH s'exprime sur l'impunité en Guinée.

https://www.youtube.com/watch?v=5I2vu2nJMKM

C'est deplorable d'avoir une telle vision en tant que Guinéen.
Citer
-3 #57 MBemba 10-12-2017 05:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !


@ Fred,

Merci pour la clarification! En tout cas il (votre grand père) était balaize rien qu' a voir sa photo.

Mais qu'est ce qui vous fait croire le contraire?
Vous saviez très et depuis très longtemps qu'il n'ya pas representativité des Fodés au Fouta mieux que votre famille. Apres la victoire, pouvaient ils rentrer brédouille? Je dis non.

Fred, restez tranquille comme d''accoutumée, par ce que les Fodés sont toujours là et continueront à veiller sur un (Maraka) des leurs à Dow Saré.

Il est toujours interessant de vous lire, même pendant vos moments de piques.

Salam.
Citer
+6 #56 Oumar Mâci Bah 10-12-2017 03:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Africain :
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !

Fred,
Il parait que le pere de Thierno Aliou Boubha Ndiyan etait Doukoure (Sarakholle). J'ai trouve ca online. Comment s'est donc passe la transition de Doukoure a Bah?


J'ai appris la même chose.
N'ayant pas de preuves, je ne me suis pas aventuré...

Ce qui reste clair, l'ASSIMILATION CULTURELLE des peuples dans cette partie de la Guinée a été plus marquée qu'ailleurs.

La transition d'un patronyme à un autre s'est souvent effectué ainsi: un étranger arrive dans une contrée, on lui donne une terre pour bâtir une maison et un champ, une femme pour fonder une famille. Par reconnaissance, l'étranger prend le nom de ses bienfaiteurs. C'est ainsi que mon aïeul, marabout venu du Fouta Toro et installé dans le Mâci à Pita est passé de Dem à Bah. Je pense que c'est la même chose qui s'est passé chez l'ancêtre de Thierno Aliyyou Bhûbha Ndiyan. Je trouve que la Guinée est culturellement moins fractionnée que par exemple la Côte d'Ivoire, la Sierra Leone ou le Libéria. C'est peut-être grâce à ce phénomène d'assimilation et d'intégration culturelle. L'assimilation a t-elle été plus forte au Fouta qu'ailleurs? Rien ne le prouve, à mon avis. Saviez vous que Conakry était un village Baga? Pourtant aujourd'hui cette langue a totalement disparu de Conakry. D'autres langues de la Basse Guinée comme le landouma, le tyapi, le nalou etc. sont menacées de disparition car la tendance est à l'assimilation culturelle aux Soussou.
Citer
-1 #55 Fred 10-12-2017 00:29
Africain ,
Vous me surprendrez tjs !
Un HOCTOGENERE du village de Labe , en 1916 , est en avance sur vous , aujourdhui .
A 76 ans , en 1916 , il savait DEJA , la valeur DES DROITS DE L'HOMME et respectait ceux qui en faisaient LA REGLE DE VIE !
Vous vous battez encore , 100 ans apres lui , pour ce que lui savait deja etre LA VOIE !
Que puis-je vous dire ?
RIEN !
Je suis au regret de vous dire que je ne puis continuer avec vous après conseils recus par ci par la ( vous n'etes d'ailleurs pas le seul ) .
Vous avez " Libre quartier " !
Sans rancune !
Citer
+4 #54 Fred 10-12-2017 00:18
Mr Soumah ,
En Poular "Jaaloh " ( pas JALLOH ) veut dire GRANDE ETENDUE .
Alors je dis LE GRAND FOUTAH ! C'est tout !
Nier l' anteriorite DJALLONKE au foutah serait absurde . Je ne le suis point .
D'ailleurs j' allais chez quelques amis , les DANFAKA , a BALAAKI et a SANGALA pour plusieurs jours . C'est a Mali-Yembering . Evidenment il ya maintenant longtemps de ca ( 1965-66 ) .
Pas de polemique ladessus !
Citer
+5 #53 Fred 10-12-2017 00:01
@ Baren soumah ,
Ce que je tiens de mes parents est ceci :
Notre nom a l' origine est ROURIRBOU ancetre des OUROURBHE ( OUROURO au singulier ) .
( en passant , les Sow , c'est WANEE ,les DIALLO , BODHEWAL et les BARRY c'est DAATOU )
En pays Manding , nos voisins nous saluaient par DIAKITE .( au Wassoulou nous le sommes encore ) .
En pays Sarakolle ( le Diafouna ) ou vecurent pendant lontemps certains de nos ancetres , c'est DOUKOURE .
Ca ne nous gene nullement , puisque cela facilite la vie en commun avec nos voisins .
Mais NOUS , nous disons MBALDE-BAH . ( vous trouverez des frères de meme pere meme mere , l'un s'appellant BAH , l' autre BALDE ) .
Ce n'est qu'en 1976 , lors de " SA GUERRE CONTRE LE RACISME PEULH " que Satan Toure en a fait un cheval de bataille . Sa theorie etait que , ILS sont tellement Racistes les Peulhs , qu'ils ont meme change le nom d'un grand Waliou Sarakolle , DOUKOURE ALI en BAH THIERNO ALIOU . Ils l'auraient " Foulanise " en qque sorte . ( LOL ) Il a reussi a convaincre bcp de nos compatriotes .
En realite , DOUKOURE , DIAKITE , MBALDE-BAH sont des " Noms de Salutation " ( DJANMORE , DJANMU ) .
L'arriere-arriere grand pere de T.A.B s'appelait BAH MALAL , son arriere gd pere BAH ABDOURAHMANE , son gd pere BAH BANO et son pere BAH MAMADOU .
En milieu Peulh , il me suffit de dire que je suis OUROURO . C'est MON IDENTIFIANT !
Happy Holidays ! Regards .
Citer
0 #52 Africain 09-12-2017 22:32
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !

Fred,
Il parait que le pere de Thierno Aliou Boubha Ndiyan etait Doukoure (Sarakholle). J'ai trouve ca online. Comment s'est donc passe la transition de Doukoure a Bah?


J'ai appris la même chose.
N'ayant pas de preuves, je ne me suis pas aventuré...

Ce qui reste clair, l'ASSIMILATION CULTURELLE des peuples dans cette partie de la Guinée a été plus marquée qu'ailleurs.
Citer
-2 #51 Baren SOUMAH 09-12-2017 22:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Youssouf Bangoura ,
Sais tu qu' il n y a pas d' ESCLAVES PEULHS au FOUTA ?
Qui sont ILS alors ?

Les autochtones mandingues du Fouta Djalon? En tout cas leurs Noms sont a consonnance mandingue. Au fait Fred, pourquoi vous ecrivez toujours Fouta JALLOH au lieu de Fouta DJALLON. Nieriez vous la "diallonkanite " originale du Fouta? Si oui, pourquoi?
Citer
-2 #50 Baren SOUMAH 09-12-2017 21:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !

Fred,
Il parait que le pere de Thierno Aliou Boubha Ndiyan etait Doukoure (Sarakholle). J'ai trouve ca online. Comment s'est donc passe la transition de Doukoure a Bah?
Citer
-6 #49 Africain 09-12-2017 21:35
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
@Africain,
Vous vous trompez de "lettre" ou alors la traduction n'est pas complete. Cherchez encore. Le manuscrit existe. Celle dont il est question a ete publiee sur guineepresse il y a quelques annees et elle n'est restee affichee qu'une seule journee tellement la pression a ete forte sur Sadio Barry pour qu'il la retire. Elle etait accompagnee d'un commentaire de Sadio Barry... Cette lettre de Thierno Aliou Boubha Ndiyan, le grand pere de Fred etait beaucoup moins defendable. Fred sait tres bien de quoi je parle.
Je voudrais ajouter que c'est tres bien fait pour Fred qui ne se gene jamais pour insulter les autres (les soussous, AC, feu Conte Saidou, Kanny Diallo, Elhadj Oumar Tall...). On aime bien Fred mais on sait que meme s'il est tres cultive, il reste tres ethnocetriste, tres feodal et tres arrogant.


M. Soumah,

Merci infiniment ; je vais continuer à chercher cette fameuse lettre.

En attendant, la lettre ci-dessous du grand père de FRED dont il ne conteste pas son authenticité, est digne d’une lettre de motivation d’un bon futur collaborateur de colons. Même un Président Français n’osera dire de telles « conneries » aujourd’hui appelée par les « fachos » EFFETS POSITIFS de la colonisation, sans "levée de boucliers".

Quand vous me dites que l’autre était beaucoup moins défendable ; FRED a intérêt à "se la jouer modeste" à défaut de courber l’échine.
L’histoire quasi centenaire de sa famille qui a marqué une localité, un pays, est aussi caractérisée par des pages sombres …
Citer
+1 #48 Baren SOUMAH 09-12-2017 21:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
@ Mr Baren Soumah ,
Je suis decu que vous trouviez que " C'EST BIEN FAIT POUR FRED " !
SATAN TOURE enterre " Quelqu'un " VIVANT , et vous trouvez que c'est bien fait pour ses enfants !
Je m'en souviendrai !

Fred,
Je parlais des attaques contre VOUS (VOTRE PERSONNE) parceque vous attaquez les autres avec une virulence rare. Pas de confusions donc. Ceci dit je sais a quoi m'en tenir avec vous depuis que vous avez ecris que Conakry etait sale parceque les soussous sont sales.
J'ai une tres bonne memoire grace a Dieu et malheureusement j'ai aussi le defaut de cette qualite, je suis rancunier. Vous etes
Citer
+1 #47 Fred 09-12-2017 20:05
Youssouf Bangoura ,
Sais tu qu' il n y a pas d' ESCLAVES PEULHS au FOUTA ?
Qui sont ILS alors ?
Citer
-3 #46 shams deen 09-12-2017 18:17
@MandenJalloh
Les injures et l'incivilité ne peuvent etre l'appange d'une clique de frustrés .
LA redaction de gbassikolo ,nous esperons que le deux poids deux mesures ne prevaudra pas ,so in she decide de dire le non d'ou vient CE DEGENERE.
Citer
-5 #45 Youssouf Bangoura 09-12-2017 17:21
M'Bemba,
heureusement que cet Thierno Diallo est peuhl et du Fouta, personne ne dira qu'il est foulaphobe, ce qu'il ose écrire sur Guinéepresse, à part lui, très peu des guinéens peuvent le faire . Ses attaques sont frontales et sans concession, il va en profondeur de la société et tradition peuhle .
Il ose écrire que beaucoup des peulhs ont réagi après la découverte de l' esclavagisme en Libye alors qu' au Fouta, la pratique est de mise, c'est lui qui le dit . Une telle liberté de parole est rare pas parce que les gens ont peur, c'est parce qu'ils ne veulent pas mettre l'huile sur le feu comme Masour Kaba .
Citer
+2 #44 Fred 09-12-2017 17:11
@ Mbemba ,
Ce n'est pas mon arriere grand pere !
C'est le pere de mon pere !
" IL ETAIT NOIR " !
Mais MBemba , TOUS les NOIRS sont NOIRS ! lol !
Quelle difference entre MARAKAS et SARAKOLLES ?
DIS MOI !
Mais attention , n'oublie pas que les TOURE sont MARAKAS ( C'est toi qui l'a dit )
SErais-je de la meme ETHNIE que SEKOU TOURE ? LOL !
Citer
+2 #43 Fred 09-12-2017 17:00
@ Mr Baren Soumah ,
Je suis decu que vous trouviez que " C'EST BIEN FAIT POUR FRED " !
SATAN TOURE enterre " Quelqu'un " VIVANT , et vous trouvez que c'est bien fait pour ses enfants !
Je m'en souviendrai !
Citer
+2 #42 Fred 09-12-2017 16:55
@ Baren Soumah ,
Je sais de " Quelle Lettre " vous parlez .
Vous en faites pas , car NOUS savons reconnaitre UN FAUX !
Thierno Aliou , ne pouvait pas faire les FAUTES de GRAMMAIRE et d'ORTHOGRAPHE contenues dans " CETTE LETTRE " !
Sauriez-vous les deceller ? Ca m'etonnerait !
Pour le reste , remarquez que parmi TOUS CEUX qui pretendent detenir " QUELQUE CHOSE " contre NOUS , personne , je dis bien PERSONNE , n'a encore RIEN sorti de sa gibeciere .( CA dure depuis 1927 ) !
Mr Soumah , quand je dis " RABBANA ATINA ..." tous ces gens la disent AMINA AMINA AMINA !
Vous m'avez , vous meme dit que " VOUS PRIERIEZ BIEN DERRIERE MON PETIT FRERE " ! ( Parce qu'il est BON , c'est de vous )
Mr Soumah ,
Pour le reste , ETHNO , FEODAL et ARROGANT , c'est un jugement de valeurs qui ne tient pas la route et est juste SUBJECTIF !
Je vous sais TRES CULTIVE pour savoir ce que je veux dire par SUBJECTIF .
En attendant " Votre Lettre " , encore une fois
Regards and Happy Holidays !
Citer
+1 #41 Fred 09-12-2017 16:37
@ Manden Jalloh ,
ENTENDU !
Citer
+2 #40 MBemba 09-12-2017 06:18
K. BaCitation en provenance du commentaire précédent de K.Ba :
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Allahou akbr !
Je dedie ce pan de mon histoire familiale a SHAMS DEEN !
En esperant que tu pourras ( un peu ) me comprendre et m'aider a essuyer mes larmes .
C'est arrive un peu partout dans notre Guinee !
Mais " Enterrez le VIVANT " ! AllahouAkbar !
Ou sont les tombes de nos peres ?

Pourquoi dedier a quelqu'un qui va venir encore deverser ses insultes sur les martyrs guineens. Honte a vous et a vos tendances masochistes de toujours vouloir engager des discutions avec des gens dont les equations personnelles et familiales ne donnent d'autres alternatives que de defendre l'indefendable.

Tout a fait Mr. Soumah. Fred semble trop vouloir plaire ou convaincre les 4 petits nazillons du Parti Etat qui veulent brouiller les internautes de be site.
C'est une perte de temps.
K. Ba
K. Ba

********************************************************
Sauf que les 4 petits nazillons du Parti Etat ne demanderons jamais au Web master de CENSURER un posting qui derange!

"Je m’arrête là pour ne pas glorifier un posting qui n’est rien que misérable. GUINEEPRESSE aurait pu le censurer pour le grand bien de son audience..."
K. Ba

Les 4 petits nazillons du Parti Etat prient pour le repos de l'ame de l'Imam et se permettent de dire qu'une très bonne partie du posting de Thierno Diallo n'a rien avoir avec le l'imam mais au contraire d'écrit plutot une realite que certains veulent cachez pour des raisons....

L'imam est just un pretext!

Voilà un danger qui peut être facilement exploiter par les extremistes religieux, un courant qui commence à prendre du terrain au Fouta-Djallon.

Voici quelques extraits du post de Thierno Diallo:


"Nous devons arrêter de sacraliser la bêtise : A travers tout le foutah des personnes se réclament « descendants de » et se donnent des droits liés à des faux aspects de sainteté hérités de leur parents. Ces gens-là sont des vendus qui ont pris en otages nos mosquées et nos assemblés populaires depuis la chute d’Almy Bocar. Ils monnaient avec les pouvoirs qui nous ont été imposés, notre abrutissement. Ils envoient leurs filles dans les lits des dictateurs la nuit et tiennent les sermons dans nos mosquées le jour. Certains se sont convertit dans la horde mafieuse qui bénit toute les bêtises de l’UFDG. Le président CDD est d’ailleurs un des super commerçant de cette sainteté mafieuse : Se disant descendants de Thierno Sadou Dallein, de Karamoko Alpha Mo Labé, etc."

"Il faut que nous nous donnions des références liées au mérite et non à la descendance. Aucun saint n’a perdu la vie pour que nos parents s’établissent au foutah Djallon. Ils étaient des simples éleveurs qui ont été obligé de se battre contre l’arbitraire et les brimades des peuples qui régnaient jadis sur ces terres. Comment quelques centaines d’années plus tard ces descendants de vagabonds (pour paraphraser tierno monenembo) se considèrent tous comme des descendants du prophète, du waliou ou de je ne sais qui sans être foutu de renoncer à la corruption, au mensonge et de protéger les plus faibles. La mère d’Alpha Yaya était un trophée de guerre !!!"

"Mettre tous les Hommes sur le même pied d’égalité : plus de 300 ans après les guerres qui ont permis à nos parents de s’établir dans cette région, nous continuons à prêcher la supériorité des uns sur les autres. On continue honteusement à traiter des gens d’inférieurs, d’esclave, d’impure,…..Comment peut-on lutter contre l’injustice et vivre avec cette réalité qui devrait être une honte. J’ai vu pas mal de peulh s’émouvoir de ce qui se passe en Libye alors que chez nous on continue de traiter des voisin d’esclave. Il faut que la révolution humaine se face pour expliquer à tout le monde, de gré ou de force, une fois pour toute que tous les hommes se valent que personne n’est créé esclave ou inférieur et que des gens ne peuvent pas être traité de la sorte si nous espérons constituer une société forte et redonner au foutah sa dignité."

"La diaspora foutanienne doit sortir de l’hypocrisie et s’appliquer les mêmes règles aussi bien en Europe qu’au Foutah. Nous vivons dans des démocraties qui nous protègent grâce à des règles simples d’égalité, de droit et de devoir. Des règles qui punissent le vol la corruption et qui permettent à chacun de pratiquer la religion qui lui convient. Pourquoi la dispora foutanienne continue à traiter le cas du foutah différemment que son quotidien en occident ? "

"C’est aussi une responsabilité d’avoir connu un autre monde : Celui de partager ses expériences et de dire la vérité quand elle s’impose. De la dire même s’il s’agit de son parent. C’est une responsabilité dont l’immigré se décharge honteusement en questionnant chez nous ce qui n’est pas envisageable en occident."

Salam!
Citer
+1 #39 MBemba 09-12-2017 05:27
Après la lecture des commentaires sur Guinéepress Info, je dis tout simplement que l'auteur de cet article joue à la provocation, c'est à dire donner l'occasion aux autres de dire ce que lui même veut ( Vérité qui sera tout sauf  plaisante) mais n'ose pas dire.

"Dans les cachots  du PDG, elle permit à l’imam de réconforter un fils et de faire face à la mort  et à l’arbitraire avec sérénité. ****Si la Guinée doit avoir un futur on doit faire  provision de ces exemples et aller à la quête de la vérité qui sera tout sauf  plaisante. Mais indispensable, elle reste****."
Ourouro  Bah

PS: Michael Fred Flynn était inculpé et il avait aussi plaidé coupable bien avant la publication de votre posting, donc Shams Deen was right!

Fred, votre arrière grand père là était très noir comme un (en tout cas ce n'est pas claire) MARAKA!

Quand même je l'admire pour sa vision.

" Thierno Aliou avait compris très tôt I ‘avantage de mettre ses enfants à l’école française parallèlement aux études
coraniques."

Thierno Aliou Bhoubha N'Diyan 1847 - 1927

Merci!
Citer
0 #38 shams deen 09-12-2017 03:46
Fred
Défendez-vous face à SADIO sans passer l’argumentaire facile de "Foulaphobe" contre africain.ou bien le PDG malgré la perte de l' Imam (paix a son ame) mais il y eu d' autres qui n' ont été dans la même situation.
Sadi et ses semblables sont des dégénérés ,rien de constructif ne peut venir de ce monsieur .
De plus faites bien attention, on ne sait jamais si africain aussi est du groupe des cinq (5).
Citer
0 #37 Manden Jalloh 09-12-2017 01:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
" Fred semble trop vouloir PLAIRE ..." K.Ba ,
Vous faites erreur , JE NE SUIS PAS POLITICIEN ! Posez la question autour de Vous et Vous saurez .
Par contre je veux bien CONVAINCRE " se petits nazillons " ! CA en vaut la peine .
Remarquez que ce Mr Shams Deen n’est plus ABSOLU : il accepte L ' INNOCENCE DE CERTAINS !
Hier c'etait " Tous les Condamnes étaient COUPABLES " Encore une fois, JE NE SUUS PAS POLITICIEN !


Koto Mamadou Saliou tu devrais suivre le conseil de Kaba. Ces nazillons propagent des mensonges sur guinée presse info profitant de (!) de Sadio Barry pour qui tout est bon pour se faire remarquer. Ensuite, ils viennent sur ce site pour citer leurs mensonges comme des preuves.
Je note que quand le même Kaba a démontré que le plus grand collabo des colons était Sékou qui (!) avec Cornut-Gentille, ils ont demandé l’armistice.
Maintenant pour faire oublier leur /!) de FAMA, ils utilisent leur méthode habituelle qui consiste à salir leurs victimes et au passage un vénérable chef religieux. Il ne sert à rien d’engager le débat avec ces (!), qui ne peuvent pas s’empêcher (!). Ce sont des hommes de Satan (Touré).
M.J.
Citer
+1 #36 Baren SOUMAH 08-12-2017 23:22
@Africain,
Vous vous trompez de "lettre" ou alors la traduction n'est pas complete. Cherchez encore. Le manuscrit existe. Celle dont il est question a ete publiee sur guineepresse il y a quelques annees et elle n'est restee affichee qu'une seule journee tellement la pression a ete forte sur Sadio Barry pour qu'il la retire. Elle etait accompagnee d'un commentaire de Sadio Barry... Cette lettre de Thierno Aliou Boubha Ndiyan, le grand pere de Fred etait beaucoup moins defendable. Fred sait tres bien de quoi je parle.
Je voudrais ajouter que c'est tres bien fait pour Fred qui ne se gene jamais pour insulter les autres (les soussous, AC, feu Conte Saidou, Kanny Diallo, Elhadj Oumar Tall...). On aime bien Fred mais on sait que meme s'il est tres cultive, il reste tres ethnocetriste, tres feodal et tres arrogant.
Citer
-2 #35 Africain 08-12-2017 22:39
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Africain ,
Si vous avez fini , vous pouvez tirer la chasse !
Avec vos oeilleres , de FOULAPHOBE , vous ne pouvez pas voir tres loin .
" Je respecte la France pour :
- Son attachement a la JUSTICE
- La SECURITE
- Son AIDE a la COMMUNAUTE MUSULMANE " .
Et vous vous en prenez a quelqu'un qui respecte LA JUSTICE ( le plus faible ne peut etre opprime par le plus fort ) , la SECURITE ( une femme ne risque rien a parcourir le pays seule ) , l'AIDE en cas de calamites ?
LIBERTE , EGALITE , FRATERNITE !
Je n'en suis que peu surpris , sachant de quel moule vous sortez .
Et vous voulez qu'on se batte ENSEMBLE afin de virer AC pour un ETAT QUI RESPECTE LA MEME CHOSE QUE CET ERUDIT que vous essayez de trainer dans vos canniveaux immondes !
Mon oeil !
C'est tres facile de se cacher ( AFRICAIN , JE LE SUIS AUSSI ) et insulter les parents d'autrui .
Evidenment , si on a honte de ses origines , on ne peut que se cacher .
Mais attention , " plus le chimpaze grimpe haut dans les arbres , plus on voit son C... " !
Sortez de votre buisson , et on vous dira 2 ou 3 mots .
OSERIEZ-VOUS ?
Vous pouvez tirer la chasse !


Au lieu de m’injurier ou de me diaboliser, vous feriez mieux de venir avec des contradictions.

Je fais vous répondre plus tard et dans la "règle de l'art".
Citer
+3 #34 Fred 08-12-2017 22:31
Youssouf Bangoura ,
Avant de parler de MA perception , ne vous etes vous apercu QUI C'EST CET IMAM POUR MOI ?
Sokho , vous semblez avoir la comprenette difficle !
Sachez que depuis 1927 , ces oiseaux la , disent tjs detenir " Quelque chose " sur NOUS !
Bientot 100 ans !
Leurs Gds parents , leurs parents n'ont rien sorti . Et vous croyez qu'EUX ont " Quelque chose " ?
Youssouf , apprenez que
" Quand on crache en l'air , dans le but d'atteindre ceux qui sont audessus de soi , le plus gd risque , c'est de recevoir ces crachats sur la gueule " !
Retenez le .
Citer
0 #33 Youssouf Bangoura 08-12-2017 21:31
FRED,
vous allez devoir utiliser beaucoup d'énergies sur guinéepresse.info car, il y a une horde d'opposants vous concernant, votre perception sur cet imam n'est pas du tout acceptée là-bas, d'ailleurs, plusieurs commentateurs disent détenir des preuves irréfutables de la collaboration de " votre " famille avec le Parti de mon héros ( PDG ) . Pour beaucoup parmi eux, vous ( famille ) étiez d'abord collabos avant d'être victimes comme beaucoup d'ailleurs en Guinée sous PDG .
Peut-être qu'on aurait pas besoin des archives françaises lol, ça va se savoir .
Citer
+3 #32 Fred 08-12-2017 20:32
Africain ,
Si vous avez fini , vous pouvez tirer la chasse !
Avec vos oeilleres , de FOULAPHOBE , vous ne pouvez pas voir tres loin .
" Je respecte la France pour :
- Son attachement a la JUSTICE
- La SECURITE
- Son AIDE a la COMMUNAUTE MUSULMANE " .
Et vous vous en prenez a quelqu'un qui respecte LA JUSTICE ( le plus faible ne peut etre opprime par le plus fort ) , la SECURITE ( une femme ne risque rien a parcourir le pays seule ) , l'AIDE en cas de calamites ?
LIBERTE , EGALITE , FRATERNITE !
Je n'en suis que peu surpris , sachant de quel moule vous sortez .
Et vous voulez qu'on se batte ENSEMBLE afin de virer AC pour un ETAT QUI RESPECTE LA MEME CHOSE QUE CET ERUDIT que vous essayez de trainer dans vos canniveaux immondes !
Mon oeil !
C'est tres facile de se cacher ( AFRICAIN , JE LE SUIS AUSSI ) et insulter les parents d'autrui .
Evidenment , si on a honte de ses origines , on ne peut que se cacher .
Mais attention , " plus le chimpaze grimpe haut dans les arbres , plus on voit son C... " !
Sortez de votre buisson , et on vous dira 2 ou 3 mots .
OSERIEZ-VOUS ?
Vous pouvez tirer la chasse !
Citer
0 #31 Youssouf Bangoura 08-12-2017 20:12
Africain,
mille merci, c'est bien grâce à vous que j'ai découvert ce livre de Sako Kondé, je l'ai lu et relu .
Citer
-2 #30 Africain 08-12-2017 12:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Nfamara ,
Je suis descendant de cet erudit !
Pensez vous que je suis " COLLABO " des differents regimes qu'il ya eu au bled ?
Ce fameux TRIO ( Madjesi -Sosolisso ) pretend avoir des " DOCS " secrets !
Qu'ils le publient et on en discutera !
Je leur ai demande de le faire sur leur site , un certain A. BAH de GPI , m' a dit que le temps viendra pour cela .
On attend " CE TEMPS " !
A priori , ca ressemble a de la " DESINFORMATION " , a de " l'INTOX " comme le PDG savait si bien le faire .
Les auteurs sont tellement lies a cette famille que c'est " une balle dans le pied " . Ils ne savent pas ce que NOUS savons !
…!


Défi qui ne sera pas difficile à relever aujourd’hui.

Beaucoup de personnes tomberont de nues quand la France donnera libre accès aux archives sur la période coloniale et post coloniale.

Ci-dessous, la fameuse lettre dont certains commentateurs de guineepress.info font référence pour ce qui concerne la supposée collaboration de "l'érudit" Tierno Aliou Bhoubha Ndiyan avec les colons :

"…Thierno Aliou fut maintenu jurisconsulte coranique et nommé membre du comité consultatif des affaires musulmanes de I' Afrique Occidentale Française (A.O.F).

C'est à ce titre qu'il fut invité Dakar en 1916 avec beaucoup d'autres grands marabouts de quelques territoires de I'A.O.F. par le Gouverneur général Clausel sur proposition de Paul Marty, Directeur des affaires musulmanes du gouvernement général.

Au premier contact avec l'autorité coloniale il est demande à chacun des participants, de rédiger quelque chose à I ‘adresse du Gouverneur général. La plupart écrivit la profession de foi du musulman ou la prière au prophète.

Thierno Aliou, lui, écrivit une lettre en bonne et due forme en ces termes:

« Je respecte la France pour les trois raisons ci-après :

1. La première est votre attachement à la justice a ce point que tous sont égaux devant le droit. Le faible obtient son droit du fort et le plus fort ne peut opprimer le faible;

2. La deuxième est la sécurité dont par vous jouissent les routes, au point qu'une femme qui porte son bien va ou elle veut sans crainte de violence ou de pillage;

3. La troisième est I ‘aide que vous nous apportez pour le maintien de fa religion musulmane au point que la Mosquée de Labé ayant brule en saison d'hivernage, vous nous avez prêté assistance pour la restaurer; sans vous les pluies auraient achevé de la détruire.

Ces raisons imposent la sympathie pour vous dans chacun sans compter les belles qualités que nous voyons dans les français comme l'amour des gens vertueux, la rigueur envers les méchants » …"

http://thiernoabdourahmane.org/thierno-aliou/thierno-aliou-a-dakar.html

Quand les autres "érudits" des autres pays tablent sur la profession de foi du bon musulman, le "nôtre" table sur celle d’un bon futur collaborateur. Après, on nous sort que l’un des descendants de cet "érudit" a été un fervent patriote anti colons. Allez comprendre.

"çA VA SE SAVOIR" tôt ou tard tout cela.
Citer
-2 #29 Shams deen 08-12-2017 12:08
Fred
Prenez vous au sérieu des imbéciles comme Sado ? C'est juste une question.
Thierno Aliou Boubahdjan (Doukoure) a donné son nom à une promotion de l'université Guinéenne, Et ça veut dire ce que ça veut dire pour les intelligents et c'est sous le PDG.
Même par erreur le PDG ne l'aurait fait si TAB avait été un collabo du colon.
Citer
-3 #28 Africain 08-12-2017 11:26
Citation en provenance du commentaire précédent de Nfamara :
Par rapport au même article, je viens de parcourir de graves accusations très graves contre Thierno Aliou Bhouba Ndiyan et certains de ses descendants. Selon Thierno Bah,Alpha Bah et Sadjo Barry de Guineepress.info, l'érudit a été complice du colon et ses descendants ont toujours été au service des différents régimes qui se sont succédés au bled. Pire, le trio Fait etat de l'existence d'archives attestant les multiples delations des éléments de la famille de Labe, les uns à l'encontre des autres. Doyen Fred, edifiez nous. hapaz


Vous m’avez poussé à aller lire sur ce qui se passe sur ce site concernant cette dernière sortie de M. BAH Ourouro.

Il faut reconnaitre que c’est intéressant là-bas.
Des « vérités » qui dérangent, pardon « tout sauf plaisantes » qui pleuvent.

Néanmoins, je note une attaque politique ou règlement de compte politique à l’arrière-plan de ses accusations sur ce site dont le fondateur n’est plus à présenter et qui a comme ambition de rogner sur l’électorat de l’UFDG au mieux et au pire provoquer un séisme politico-sociétal sans précèdent dans cette région. Tout cela à son seul profit politique, bien évidemment.

Qu’à cela ne tienne, l’important ici et pour nous reste l’éclosion de la vérité au sein de la communauté peule. Vérité sciemment cachée pour justifier, « valider » ou faire avaler aux guinéens que le « monstre » dans cette histoire est feu A.S.T avec les démarches communautaristes affichées qui accompagnent tout ce processus d’intoxication communautaire.

Par ailleurs, tenez ce que A. Bah de GuineePresse.info écrit au sujet de feu Saifoulaye Diallo; le banni de la communauté.

"…J'invite les personnes dotées de sens d'honneur à comprendre que pour des personnalités de haute qualification capables de se rendre à l'extérieur et être bien reçues partout dans le monde, une collaboration ACTIVE avec un régime criminel n'est pas explicable autrement que l'on est soi-même une partie intégrante du système maléfique en question…"

J’ose espérer que cela s’applique au cas de feu DIALLO Teli qui est érigé en « égérie » des victimes de la communauté pour mieux vendre le produit (comme en marking), pardon l’intoxication communautaire autour de cette histoire de PDG. Et c’est très pratique et bénéfique pour beaucoup de personnes ou familles au sein de cette communauté. Les commentaires houleux sur guineepress.info prouvent en partie cela.

Un petit rappel (ci-dessous) pour ce qui concerne le cas de feu DIALLO Teli où quand il rappelait via une lettre ses liens de SERVILITÉ avec feu AST, et se TRAÎNAIT à terre pour MONTRER sa "FIDÉLITÉ" et "sa soumission corps et âme".
Il était à deux doigts de citer des noms de comploteurs tout en étant loin du pays ou sans que son stylo ne soit tenu par un pdgiste du camp Boiro, mais par lui-même et en toute liberté.

"…Mais, de quoi s'agit-il précisément ?

Diallo Telli apprend qu'une agence de presse étrangère a mêlé son nom au « complot » de mars 1969. Alors, il entreprend laborieusement de se disculper à sa façon auprès de son maître. Précisons tout de suite que pour nous la question n'est pas de savoir si l'auteur de la lettre en cause a pris ou n'a pas pris part audit « complot ». Ce qui est à noter, c'est plutôt sa façon d'organiser sa défense En effet, le ton en est serf, l'encre visqueuse, le souffle déprimant. Et par-delà l'écriture se profile clairement une pauvre créature tremblant et suant de frayeur. Le rappel de ses états de service ne lui suffit point. Il lui faut psalmodier à longueur de pages des liens de servilité avec son maître, se traîner à terre pour montrer sa « fidélité » et sa soumission corps et âme. On croirait lire un morceau datant des temps moyen-âgeux. Relisons plutôt ce passage de cette quête infinie de soumission :

« Comment sortir de cette situation ? s'interroge l'auteur, visiblement anéanti. Je n'arrive pas à me faire une idée claire. Plus j'y pense, plus je me convaincs qu'il n'y a pour moi, dans la pénible situation où je me trouve, aucune meilleure alternative que de m'en remettre à vous, à votre amitié, à votre compréhension et à votre sens de la justice pour m'apporter, selon les modalités que vous jugerez appropriées, la réparation que méritent mon action à vos côtés, ma fidélité à notre pays, à ses intérêts, et mes efforts pour servir au mieux notre idéal commun et les intérêts supérieurs de l'Afrique. »

Des pages entières sur le même mode et le même tempo ! Mais que peuvent signifier des mots comme « idéal », « fidélité », « intérêts supérieurs » … quand ils sont écrits de cette encre-là ?
Remercié par l'O.U.A., Diallo Telli se gratta plus d'une fois la tête, et sua rudement avant de se décider à aller manifester sur place sa « fidélité » à son maître. « Mais pourquoi donc est-il rentré, celui-là ? » s'interrogea-t-on un peu partout à Conakry. On comprend l'étonnement des Guinéens de l'intérieur, eux qui applaudissent in petto à chaque fois qu'un haut cadre réussit son évasion. On les comprend parfaitement, eux qui sont convaincus que Sékou Touré, à l'heure finale, fera assassiner la totalité des cadres valables encore en vie en Guinée.
En revanche, dans certains milieux guinéens de l'extérieur, j'entends dire ici et là:

« Diallo Telli est un fin calculateur. S'il a choisi de rentrer, c'est qu'il a une idée précise derrière la tête. Il ne vaut d'ailleurs pas mieux que Sékou Touré, mais enfin … »

...."

http://www.campboiro.org/bibliotheque/sako_konde/temps_fripouilles/chap04.html
Citer
+3 #27 Fred 08-12-2017 01:25
Nfamara ,
Je suis descendant de cet erudit !
Pensez vous que je suis " COLLABO " des differents regimes qu'il ya eu au bled ?
Ce fameux TRIO ( Madjesi -Sosolisso ) pretend avoir des " DOCS " secrets !
Qu'ils le publient et on en discutera !
Je leur ai demande de le faire sur leur site , un certain A. BAH de GPI , m' a dit que le temps viendra pour cela .
On attend " CE TEMPS " !
A priori , ca ressemble a de la " DESINFORMATION " , a de " l'INTOX " comme le PDG savait si bien le faire .
Les auteurs sont tellement lies a cette famille que c'est " une balle dans le pied " . Ils ne savent pas ce que NOUS savons !
Let them bring it on !
Pas de soucis mon frère !
" Afo , kala , no andi kele nene moun !
Ko hounabhe bhen toun halata " !
A chacun SES DOSSIERS !
Sadhi ma moussiddho !
Citer
0 #26 Fred 08-12-2017 01:03
Oumar Maci ,
sur le NET , on a " les amis " qu'on a !
Tchoboti !
L' apparence est trompeuse !
Citer
+1 #25 Oumar Mâci Bah 07-12-2017 22:46
Fred, vous avez des drôles d'amis! Tchôboti!
Citer
+1 #24 Nfamara 07-12-2017 22:33
Par rapport au même article, je viens de parcourir de graves accusations très graves contre Thierno Aliou Bhouba Ndiyan et certains de ses descendants. Selon Thierno Bah,Alpha Bah et Sadjo Barry de Guineepress.info, l'érudit a été complice du colon et ses descendants ont toujours été au service des différents régimes qui se sont succédés au bled. Pire, le trio Fait etat de l'existence d'archives attestant les multiples delations des éléments de la famille de Labe, les uns à l'encontre des autres. Doyen Fred, edifiez nous. hapaz
Citer
-3 #23 Shams deen 07-12-2017 18:44
@Youssouf
Fred sait que nous sommes différents des"gens de peu" et que nous ne cautionnerons jamais leurs thèses sur le Président Sekou .
Tous dans la vie de cet homme lui mettait à l'abri des petits esprits.
Portos qui se targue d'avoir protégé, le président le 22/11/70 à eu pour son grade, Il a été démenti dans le moindre détail dans témoins de l'histoire d'évasion.
C'est comme le farfelu trafiquant qui s'était présenté en avril 84 comme fonctionnaire international arrêté pour rien alors qu'il a été démontré qu'il était juste un trafiquant entre la Guinée et le Sénégal.
Encore une fois, Il faut que les Fred et autres sachent que les donneurs d'ordres en raisons de leurs cultures de confessions chrétiennes ont soulagés leurs consciences avant de mourir.
Le peuple de Guinée s'est défendu c'est ce qui reste vrai et les victimes collatérales font parties de la guerre partout sur terre et la Guinée ne pouvait faire une exception.
Citer
+5 #22 Fred 07-12-2017 18:10
Youssouf Bangoura ,
Vois tu , mon ami ,
Toi , tu as lu ce que tu rapportes sur Sekou .
Moi , j'ai vecu ce que je rapporte sur Sekou .
C'est TOUTE NOTRE DIFFERENCE !
Tout le reste est bla bla bla .
Permets moi de te devoiler ceci :
Les $5000 de salaire ( de la CIA ) de cet Imam seraient destines aux etudes de sa fille a Dakar , selon SATAN TOURE !
Eh bien , Youssouf , cette fille , c'est ma soeur , ( qu'elle repose en paix , Amen ) on etait ensemble et on vivait au 683 D SICAP BAOBAB . C'est au croisement de la RUE 10 et l'AVENUE BOURGUIBA , pas tres loin du Stade de L'AMITIE devenu Stade DEMBA DIOP . (SICAP , c'est l'equivalent de la SIG , en 1968 ).
Avec $5000 par mois , ( $ 30 000 aujourd'hui ) , nous aurions habite une villa a FANN RESIDENCE , tout pres de l'ambassade du Bresil , avec gardiens , jardiniers , cuisiniers et chauffeurs .
Youssouf , Toi , tu l' as LU !
Moi Je l' ai VECU !
Pour finir , ( UNE FOIS POUR TOUTES AVEC TOI , SUR SEKOU-SATAN ), question :
Vas - tu ENTERRER quelqu'un VIVANT ?
Vas - tu approuver celui qui le fait ?
Citer
-8 #21 Youssouf Bangoura 07-12-2017 16:17
Shams Deen,
dis à mon ami FRED, qu'il a raison, que sous mon héros éternel, le plus grand et le plus valeureux fils de cette Guinée, il y a pas eu des armes stockées dans les montagnes de Fouta Djallon, il y a pas eu des millions des faux billets déversés par les services secrets français avec la bénédiction de leurs complices guinéens, Dis lui que le Portugal n'a jamais agressé la Guinée du 22 Novembre 1970, aussi il y a pas eu des guinéens tombés ( 360 ) ce jour là sous les balles des portugais et leurs complices guinéens . Oui, dis lui que les témoignages écrits et verbaux des anciens des services français sont montés par les partisans du président Touré . Enfin, dis lui ce qu'il veut entendre, c'est la seule façon qu'il pourra s'entendre avec toi . N'est-ce pas que vous ( lui et toi ), êtes d'accord aujourd'hui sur le président Condé ? Tu verras mon cher ami, tu seras applaudi vivement par mon ami Fred et les autres, c'est cela aussi la Guinée .
Citer
+4 #20 Nfamara 07-12-2017 16:13
Le régime du Pdg éprouvait une haine viscérale sur fond de complexe congénital à l'encontre de tout les esprits éclairés. En réalité, la préoccupation majeure de AST consistait à sauvegarder son trône sans état d'âme, le bien être moral et matériel des populations étaient le cadet des soucis du Fama. Une évidence demeure, il est impératif de revisiter notre passé afin de rétablir la vérité vecteur de réconciliation nationale.
Citer
-3 #19 shams deen 07-12-2017 11:28
@ Fred
Vous conviendrez avec moi que Flynn est un homme mort après une carrière aussi élogieuse et surtout la perte de ce qui devait etre une sorte de consécration pour lui.
Rien dans son passé de prévoyait une fin aussi désastreuse pour un homme comme lui pour la simple et bonne raison qu’il est accuse d’INTELLIGENCE avec l’ennemi.
Saleh (paix a son âme) lui n’avait aucune raison de mourir comme ça s’il n’avait pas été en intelligence avec l’ennemi du moment.
Conclusion dans tous les pays du monde et sous n’ importe quel régime, celui qui est accuse d’intelligence avec l’ENNEMI peut à tout moment perdre la vie et/ou la dignité de citoyen libre d’ où ma référence dans mon post.
Peut etre qu’a date aux USA la faute de Flynn ne mérite pas la potence en dépit de son intelligence avec l’ennemi du moment et pourtant SACCO et VANGHETI ont bien été envoyés de l’autre côté alors qu’ils n’étaient coupables de rien (parce qu’ avec le recul il a été prouvé qu’ ils sont mort pour autre chose).
@ Maci
Je suis bien croyant en Dieu et pour rien au monde je n’applaudirai jamais une mort meme d’un meurtrier, je dis bien que le TALION est écrit mais il est tempéré aussi par le verset qui le suit, vous ne m’avez jamais lu en train d’applaudir quoi que ce soit.
Evitez de faire dire ou mettre une parole dans la bouche d’autrui comme ceux-là qui qualifient leur vis-à-vis de nazillons et autres noms.
De toutes les façons, le pays-là ne se construira pas avec le mensonge et le déni de notre histoire, la Guinee a fait face à une guerre avec une complicité avérée de certains de fils, elle (la Guinee) s’est défendue avec les moyens de l’époque.
Les donneurs d’ordres se sont mis a table eux pour se soulager les consciences et il n’ est pas interdit de continuer aussi à avoir un lourd bagage sur sa conscience.
Citer
+3 #18 Tiekourani 07-12-2017 08:17
Fred on ne peut raisonner un confusionniste. Je n'ai pas vécu l'époque de la révolution mais s'il vous plait ressortez l'histoire de ces jugements populaires vous comprendrez que notre pays vivait dans un obscurantisme indescriptible. Toute personne qui supporte ces genres d'hérésie n'est pas digne d'un être humain. Selon ces menteurs, ce vieux percevait 5 000 $ de la CIA, qui peut croire à des âneries pareilles si ce n'est les idiots que ce sanguinaire, buveur de sang humain a créé dans ce pays.
QUE DIEU MAUDISSE CE PAYS D'INJUSTICE ET DE HAINE.
Citer
+7 #17 Fred 06-12-2017 21:47
" Michael Flynn et Abdallah Saleh du Yemen viennent de subir les memes sorts " !????
Shams Deen ,
Qu'est ce que vous racontez la ?
Abdallah Saleh a ete ASSASSINE et Michael Flynn n'est meme pas INCULPE !
Savez vous COMMENT fonctionne LA JUSTICE aux USA ?
Je ne crois pas !
Comment peuvent ils avoir subi le meme sort , quand l'un a ete tue et l'autre est vivant , et bien vivant ?
Faites ATTENTION , mon frère !
Citer
+10 #16 Nfamara 06-12-2017 19:32
Paix à l'âme de l'illustre imam. L'usure du temps aidant, la providence a rétribué chacun à l'échelle des actes posés. Le retour du bâton fut nettement rude pour l'éloquent Samba Safe Barry qui se sera soumis à des séances interminables de torture au camp Soundiata par le capitaine Lamine Kouyate et l'afreu Neguedyoulou Condé.A l'occasion des funérailles de AST, en convalescence au Maroc en compagnie de Siaka, le Général Diane effectue le déplacement sur conakry, la suite est connue. En 1985, les autres membres du comité révolutionnaire sont passés par les armes sur les hauteurs de Gangan. En dépit de ce passé douloureux ,nous peinons à tirer les enseignements histoire.
Citer
+6 #15 Oumar Mâci Bah 06-12-2017 15:17
C'est faire preuve d'une très grande méchanceté et de cynisme, surtout encore de la part de quelqu'un qui dit croire en Dieu, que d'applaudir un meurtre et demander aux déscendants, 40 ans plus tard, de prouver l'innocence de leur parent! N'est-ce pas à l'accusateur (qui en Guinée était en même temps juge!) de fournir les preuves de la culpabilité, par ex. une fiche d'enrolement ou de paye de la CIA? Pourquoi les condamnés n'avaient aucune possibilité de se défendre? Au Sénégal voisin, Mamadou Dia et ses co-accusés avaient eu droit à une défense et des journalistes étrangers avaient eu la possibilité d'assister au procès. Faix curieux: les Américains qui, selon certains témoignages, avaient averti le président guinéen de l'imminence d'une attaque portugaise (ce qui explique peut-être sa "disparition" pendant les premières heures de l'attaque) participent par le biais de la CIA à la préparation de la même attaque! Où est la logique?
Citer
+6 #14 Fred 06-12-2017 13:31
" Fred semble trop vouloir PLAIRE ..."
K.Ba ,
Vous faites erreur , JE NE SUIS PAS POLITICIEN !
Posez la question autour de Vous et Vous saurez .
Par contre je veux bien CONVAINCRE " se petits nazillons " !
CA en vaut la peine .
Remarquez que ce Mr Shams Deen n' est plus ABSOLU :
il accepte L ' INNOCENCE DE CERTAINS !
Hier c'etait " Tous les Condamnes etaient COUPABLES "
Encore une fois , JE NE SUUS PAS POLITICIEN !
Citer
-3 #13 shams deen 06-12-2017 11:26
@ Baren Soumah
Se présenter innocent est le minimum des droits qu’un accuse et descendants ont faire valoir devant les esprits faibles.
Pour nous autres Guinéens, du moment où les donneurs d’ORDRES ont, eux avoués en toute bonne foi, il ne peut exister le moindre doute dans nos esprits.
La Guinee et les guinéens ont eu suffisamment de temps pour crever l’abcès afin de situer les jeunes générations qui sont victimes d’intox de tous ordres de votre part.
Aucun sorcier ne s’est introduit dans une maison sans un correspondant, c’est une lapalissade monsieur Soumah.
En 1984, il a ete institué un comité charge de rédiger un LIVRE BLANC devant mettre à nu les autres livres blancs, et c’est de votre LIVRE BLANC a vous que le pays attend depuis 1984 et cela fait 33 ans pas une seule ligne n’a ete rendue publique venant contredire ce qui avait ete dit sur les vôtres.
Nous considérons donc que, toutes les accusations sont fondées et ne souffrent d’aucune contestation acceptable et depuis cette date il n’y a que le genre de littérature que vous venez faire dans ce topic, ce qui ne permet pas de voir clair.
Encore une fois, nous autres compatissons aux douleurs des descendants de ceux qui se sont laissé entrainer dans une aventure contre leur pays.
La condamnation pour traitrise a toujours existé dans les différents pays.
MICHAEL FLYNN et ABDALLAH SALEH du Yémen viennent de subir les mêmes sorts, l’un dans un pays hautement démocratique et l’autre dans un pays en guerre, et la GUINEE de 1958 -1984 était en GUERRE vous le savez tres bien.
Pour rappel, LA FRANCE de 1944-1947 a faits tuer plus de 105 000 personnes dont des journalistes, cadres de tous les niveaux, en ce moment-là, la présomption d’innocence était inconnue dans les tribunaux et il n’y a pas eu 105000 procès avec accessoires.
La TURQUIE d' ERDOGAN a fait emprisonner plus de 150000 personnes pour INTELLIGENCE avec l'ennemi du moment et les condamnations se font à la pelle pour moins que 22/11/1970 a Conakry monsieur Soumah.
Je ne sais pas pourquoi vous ne demandez pas à votre ami qui est au pouvoir d’appeler à une conférence nationale sur la période 1958-1984 parce qu’ il était de votre bord ?
Rassurez vous monsieur que je ne suis pas partisan de peine de mort et donc je n' insulterai jamais une personne morte.
Tout comme je refuse catégoriquement de me laisser entraîner par les complaintes .

@ Fred
C' est sur et certain que dans le lot de gens morts pour diverses raisons surtout politique ,il y avait des INNONCENTS ou peut être leurs condamnations étaient disproportionnées ,mais les coupables il y en avait trop .
Et le Président n' était jaloux de personne comme le disent certains en mal d' arguments.
C' est trop facile de trouver des explications dans la jalousie ou de complexe,il était au dessus de toute la mêlée et çà c' est connu et reconnu de tous.
Chacun de nous suit son DESTIN selon notre livre a nous .
Citer
+4 #12 K.Ba 06-12-2017 09:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Baren SOUMAH :
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Allahou akbr !
Je dedie ce pan de mon histoire familiale a SHAMS DEEN !
En esperant que tu pourras ( un peu ) me comprendre et m'aider a essuyer mes larmes .
C'est arrive un peu partout dans notre Guinee !
Mais " Enterrez le VIVANT " ! AllahouAkbar !
Ou sont les tombes de nos peres ?

Pourquoi dedier a quelqu'un qui va venir encore deverser ses insultes sur les martyrs guineens. Honte a vous et a vos tendances masochistes de toujours vouloir engager des discutions avec des gens dont les equations personnelles et familiales ne donnent d'autres alternatives que de defendre l'indefendable.

Tout a fait Mr. Soumah. Fred semble trop vouloir plaire ou convaincre les 4 petits nazillons du Parti Etat qui veulent brouiller les internautes de be site.
C'est une perte de temps.
K. Ba
K. Ba
Citer
+4 #11 Tiekourani 06-12-2017 08:32
Les révolutionnaires nous disent que ce vieux percevait par mois 5 000 $ US de la CIA selon les révolutionnaires.
Vous savez cette accusation fantaisiste est suffisante pour comprendre la révolution sekoutouréenne. Je n'ai plus besoin de lire quoi ça soit pour me faire une opinion de cette mascarade de révolution bananière. Sekou et ses sbires et tous ces descendants sont des monstres humains. Que l'enfers soit la demeure de ces buveurs de sang humain.
Citer
-6 #10 kone Sory 05-12-2017 18:53
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :
Fred
Allah yarham houm (tous les morts des deux camps) y compris donc l’IMAM.c' était son DESTIN a lui.
Cette histoire est contée par une personne dont la moralité ne fait pas autorité parce que versant dans le sensationnel et le mensonge assumé sans complexe.
Les histoires a lui sont contées pour émouvoir et diffamer parce que frustrer de n’avoir pas vu l’humiliation de celui que Dieu a protège.
Toute mort est à déplorée quel que soit le crime reproché à un condamné, le TALION est écrit dans notre livre saint mais il est suivi d’une demande de laisser Dieu lui-même rendre justice.
En 1970 -1971, il est attesté que dans le groupe de gens qui ont servi la cause de SATAN (anti-guinéens donc) il y avait ceux appelés « à contacter » dixit la fille d’un condamné et pour cause !!!
Fred si vous n’êtes pas au courant, le 22 novembre 1970 et les jours suivant, d’autres guinéens ont et tués certains dans la rue d’autres dans leurs sommeils etc… parce que il y avait des « a Contacter » et autres.
Pour le moment l’histoire humaine n’a pas encore enregistrée des évènements de 1970 et que les protagonistes soient célébrés pour avoir semé la mort et la désolation dans le pays.
Aussi il a été établi qu’après l’émotion et la surprise, le peuple de GUINÉE dans son ensemble a jugé et condamné ceux de ses fils qui ont fait alliance avec l’ennemi. a divers niveaux de peines.
Ça fait pas honneur d’avoir un des siens, cité dans une ALLIANCE PAREILLE et je comprends bien l’émotion et la douleur qui est le vôtre monsieur FRED, mais s’allier avec un ennemi du pays ne peut être sans conséquence.
Dieu seul sait ce que l’imam a fait pour être dans cette situation, son destin comme « il le disait a son neveu, devait être sa situation ……»
Peut être qu' il était innocent mais son " innocence " ne protège pas d' autres qui étaient coupables d' intelligences avec l' ennemi.
Par ailleurs, depuis que l’Islam existe le pouvoir politique a toujours son MOT à dire pour les dates, j’ai été témoin dans un pays arabe ou le CHEF DE L’ ETAT a dit parce que cette année et celles précédentes ont connues la sécheresse, je recommande que personne n’égorge la bête de sacrifice d’ABRAHAM et que lui se charge d’immoler une seule bête pour toute la NATION pas une seule voix ne s’est fait entendre pour contrarier le pouvoir politique.


Mon frere Shams Deen,

Les tous premiers contacts entre ces traitres et les responsables portugais datent de 1966 a Geneve entre feu JMD et des diplomates de ce pays ennemie.
Mon frere la condition "sine qua non" et non negociable des portugais pour un debut de toutes formes de negociations pouvant aboutir a une operation armee etait d avoir des preuves palpable et tangible sur une forte complicite interne en Guinee. Apres plusieurs annees de negociations une forte liste avec preuves solides a l appui de hauts cadres guineens collabos fut livrer aux autorites portugaises.
Donc mon frere OUI il y eut belle et bien une maudite Cinquieme colonne qui meritait bien une punition exemplaire.
Citer
+6 #9 Baren SOUMAH 05-12-2017 18:24
Shams Deen,
Dans toute discution, on suppose que tous les participants savent de quoi ils parlent. En pedagogie, on dit que tous les participants ont le prerequis necessaire.
1. On suppose que quand on parle des complots en Guinee, on sait au moins ce qu'on reprochait aux accuses. Et on a une idee des "Tribunaux Revolutionnaires", sans magistrat ni avocat, en l'abscence des accuses,ou TOUTES les condamnations etaient des votes publics, toujours a l'unanimite et a main levee. Les noms des condamnes n'etaient pas cites non plus...
Le PDG avait compile ces accusations dans des livres qu'il a appele "Livres Blancs" . Chaque accuse avait sa photo, sa biographie, son CV, sa "deposition" qui etait son "aveu" obtenu sous sa torture, son "eloge" de AST et de sa revolution, son "acceptation" de sa punition et sa condamnation. Il y a eu 4 "livres blancs". Je suis tres surpris que vous qui etiez du "bon cote de la Revolution" n'en ait jamais entendu parler. C'est vrai que le livre est honteux quand meme...
Les livres blancs se discreditent par la nature des accusations et par leur caractere fantaisiste.
Par exemple Karim Bangoura, plusieurs fois ministre et ambassadeur, aurait ete a la fois "membre du reseau SS nazi" et agent israelien entre autre. Il aurait "participe a tous les complots depuis l'independance" mais a su "tromper la vigilance de la revolution" et ses "emoluments" etaient de l'ordre de plusieurs millions de dollars actuels par mois. Theodore Soumah, ancien jeune vice gouverneur de la Banque Centrale, serait membre de TOUS les services secrets occidentaux et aurait recu des dizaines de millions de dollars actuels, Tibou Tounkara avait exagere le nombre de femmes et d'enfants comme un signal clair que les "depositions" etaient extorquees sous la torture...
2. On suppose aussi que les participants a un debat d'opinion sur la justice connaissent le principe universel de "la presomption d'innocence" c'est a dire que l'accuse est presume innocent jusqu'a ce que l'accusation apporte la preuve de sa culpabilite". Il est plus que decevant de voir quelqu'un qui fait partir de l'elite du pays demander aux descendants des accuses du PDG/AST d'apporter "la preuve de leur innocence".
Vous avez le droit d'aimer et chanter les louanges de AST, mais si vous voulez insulter la memoire des victimes de AST, assurez vous au moins que vous savez ce dont vous parlez.
Citer
+7 #8 Fred 05-12-2017 15:55
Shams Deen ,
MEKTOUB , c'etait ecrit , c'etait son destin !
Merci pour le " Douawou " , a tous nos martyrs .
" PEUT-ETRE QU'IL ETAIT INNOCENT " dites vous !
Nous faisons du PROGRES dans nos echanges et positions .
Des que LE DOUTE s'installe , LA VERITE n'est plus loin !
On y arrivera , In Cha Allahou !
Citer
-1 #7 shams deen 05-12-2017 15:19
@Baren
J'aimerai bien lire ne serait ce qu'une ligne entière dans un de vos "livres" blancs dont l'un a été chanté et prévu dire TOUTE la VÉRITÉ sur le premier régime.
Le rédacteur en chef est toujours vivant et est même un allié maintenant.
Honte donc a vous n'avez pas été capables de faire pièce au premier régime malgré les moyens a vos dispositions.
C'est pas vos lamentations qui changeront une virgule de notre histoire récente, nous étions là.
Le 22/11/1970 ,le peuple de Guinée a stopper net vos amis avec leurs complices.
Pour le moment nous attendons vos preuves d'innoncences.
Citer
+3 #6 Fred 05-12-2017 14:40
Mr Soumah ,
Que vous etes EXCESSIF !
TOUT exces est mauvais , surtout quand il s'agit de jugement de valeur . Et a ce niveau , il m'est tres difficile , sinon impossible de recevoir de " Lecons : de vous .
Avec QUI voudriez-vous discuter , dialoguer et trouver un terrain d'entente ?
Avec VOS AMIS ?
Il en est autrement pour moi !
" KEEP YOUR FRIENDS CLOSE ,
YOUR ENEMIES CLOSER " !
Best regards and Happy Holidays !
Citer
+2 #5 Baren SOUMAH 05-12-2017 13:17
Citation en provenance du commentaire précédent de shams deen :

Aussi il a été établi qu’après l’émotion et la surprise, le peuple de GUINÉE dans son ensemble a jugé et condamné ceux de ses fils qui ont fait alliance avec l’ennemi. a divers niveaux de peines.

Quel mensonge. Vous ne savez meme pas l'existance des "Livres Blancs" mais vous pouvez emettre un avis sur l'innocence, la culpabilite, les condamnations et faire une difference entre ceux qui ne sont coupables de rien et ceux qui, courageusement et au risque de leur vie, voulaient nous debarasser du tyran et de toute sa clique.
Appliquez vous votre propre maxime : " Quand on ne sait pas, on se tait" , et j'ajouterai on lit et on pose des questions.
Citer
+2 #4 Baren SOUMAH 05-12-2017 13:02
Citation en provenance du commentaire précédent de Fred :
Allahou akbr !
Je dedie ce pan de mon histoire familiale a SHAMS DEEN !
En esperant que tu pourras ( un peu ) me comprendre et m'aider a essuyer mes larmes .
C'est arrive un peu partout dans notre Guinee !
Mais " Enterrez le VIVANT " ! AllahouAkbar !
Ou sont les tombes de nos peres ?

Pourquoi dedier a quelqu'un qui va venir encore deverser ses insultes sur les martyrs guineens. Honte a vous et a vos tendances masochistes de toujours vouloir engager des discutions avec des gens dont les equations personnelles et familiales ne donnent d'autres alternatives que de defendre l'indefendable.
Citer
+1 #3 Africain 05-12-2017 12:51
Citation en provenance du commentaire précédent de de l’auteur :
…Sinon, il faut admettre qu’il y a longtemps qu’elle aurait dû être au centre du débat politique de la Guinée, inlassable et permanente. Elle aurait dû être retournée sous toutes les coutures, abordée sous tous les angles pour restituer la vie et la fin réelles des habitants des cénotaphes anonymes, qu’ils soient illustres ou du commun des citoyens.


Il faut reconnaitre que l’occasion n’a pas manqué.

En effet, après la mort de feu AST ; les anti PDG ou plutôt les farouches opposants du pouvoir défunt se sont tous retrouvés à Conakry et mieux encore aux côtés du feu Gl Lansana Conte comme conseillers. On connait leurs propositions respectives ou actions politiques pour enfin répondre à cette question « Où est la tombe de mon père ? » « posée à toute la nation ».

Que dalles ! pour ceux-là qui auront encore des doutes sur les actions de ses opposants dans ce sens. Une des vérité non plaisante.

En outre, ces mêmes opposants se sont retrouvés tous députés un moment ; mais je n’ai pas souvenir d’un projet de lois afin de répondre à cette question.

"Courageux mais pas téméraires", ces opposants. Il en va de même en ce qui concerne mon ex champion sur cette problématique. On se souvient encore de son projet politique sur une soi-disant réconciliation et on connait la suite après 7 ans de pouvoir.

La libéralisation sauvage pour ne pas dire le capitalisme sauvage instauré par le feu Gl Conté avec l’aide du MEDEF français de l’époque à travers les concours du service secret français était plus important aux jeux de ces opposants. Il fallait bien laisser quelques individus s’enrichir et surtout ne pas répondre à cette question qui peut nuire gravement aux affaires. Mon ex champion, est dans la même démarche actuellement sur cette problématique et sur bien d’autres. Les affaires personnelles ou de quelques individus et autres puissances d’abord….

Citation en provenance du commentaire précédent de de l’auteur :
… Qui furent les délateurs ? Pourquoi sont-ils morts de morts impensables dans toute société policée ?


A vos questions, on ajoutera ces autres interrogations :

1)- Qui furent les traites ou les collabos ?

Figurez-vous cher Monsieur que depuis la nuit des temps, un étranger ou une puissance étrangère, n’a jamais attaqué ou déstabilisé un autre pouvoir ou une autre nation sans la complexité d’un ou des citoyens ou fils de la nation attaquée.

2)- Quelles places données à certains dans cette histoire de la République ? Les feus FODEBA Keita et TeIli DIALLO, pour ne citer que ces deux. C'est là où la problématique de l’arnaque victimaire se pose quand ceux là qui se battus pour leur nation contre les portugais (l’agression de 70, la plus récente) par exemple, sont passés à la trappe. Une autre vérité non plaisante.
Etc…
Citer
-4 #2 shams deen 05-12-2017 10:38
Fred
Allah yarham houm (tous les morts des deux camps) y compris donc l’IMAM.c' était son DESTIN a lui.
Cette histoire est contée par une personne dont la moralité ne fait pas autorité parce que versant dans le sensationnel et le mensonge assumé sans complexe.
Les histoires a lui sont contées pour émouvoir et diffamer parce que frustrer de n’avoir pas vu l’humiliation de celui que Dieu a protège.
Toute mort est à déplorée quel que soit le crime reproché à un condamné, le TALION est écrit dans notre livre saint mais il est suivi d’une demande de laisser Dieu lui-même rendre justice.
En 1970 -1971, il est attesté que dans le groupe de gens qui ont servi la cause de SATAN (anti-guinéens donc) il y avait ceux appelés « à contacter » dixit la fille d’un condamné et pour cause !!!
Fred si vous n’êtes pas au courant, le 22 novembre 1970 et les jours suivant, d’autres guinéens ont et tués certains dans la rue d’autres dans leurs sommeils etc… parce que il y avait des « a Contacter » et autres.
Pour le moment l’histoire humaine n’a pas encore enregistrée des évènements de 1970 et que les protagonistes soient célébrés pour avoir semé la mort et la désolation dans le pays.
Aussi il a été établi qu’après l’émotion et la surprise, le peuple de GUINÉE dans son ensemble a jugé et condamné ceux de ses fils qui ont fait alliance avec l’ennemi. a divers niveaux de peines.
Ça fait pas honneur d’avoir un des siens, cité dans une ALLIANCE PAREILLE et je comprends bien l’émotion et la douleur qui est le vôtre monsieur FRED, mais s’allier avec un ennemi du pays ne peut être sans conséquence.
Dieu seul sait ce que l’imam a fait pour être dans cette situation, son destin comme « il le disait a son neveu, devait être sa situation ……»
Peut être qu' il était innocent mais son " innocence " ne protège pas d' autres qui étaient coupables d' intelligences avec l' ennemi.
Par ailleurs, depuis que l’Islam existe le pouvoir politique a toujours son MOT à dire pour les dates, j’ai été témoin dans un pays arabe ou le CHEF DE L’ ETAT a dit parce que cette année et celles précédentes ont connues la sécheresse, je recommande que personne n’égorge la bête de sacrifice d’ABRAHAM et que lui se charge d’immoler une seule bête pour toute la NATION pas une seule voix ne s’est fait entendre pour contrarier le pouvoir politique.
Citer
+2 #1 Fred 04-12-2017 22:03
Allahou akbr !
Je dedie ce pan de mon histoire familiale a SHAMS DEEN !
En esperant que tu pourras ( un peu ) me comprendre et m'aider a essuyer mes larmes .
C'est arrive un peu partout dans notre Guinee !
Mais " Enterrez le VIVANT " ! AllahouAkbar !
Ou sont les tombes de nos peres ?
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir