Adresse chaleureuse du Président Macron au Président Condé : Constat sous-jacent de chute libre du FNDC (Opinion)

Dans le Journal Télévisé du lundi 8 juin 2020, édition de 20H30, il a été lu un message du Président Français Emmanuel Macron adressé à son homologue le Président Guinéen Alpha Condé, où il présente ses condoléances, suite au décès de l’artiste guinéen Mory Kanté, à la Guinée et à la famille du défunt, en chargeant le Président Guinéen de bien vouloir transmettre ses condoléances ainsi que ses hommages à cette dernière. Le message adressé au Président Alpha Condé commence par la civilité protocolaire de «Monsieur le Président», mais cette civilité est renforcée par l’expression cordiale «Cher Alpha» ! Il s’agit donc là d’une expression de relations chaleureuses et cordiales entre 2 interlocuteurs qui dialoguent ainsi, quels qu’ils soient. Cette expression de chaleur de relations bilatérales entre le Président Français Emmanuel Macron et le Président Guinéen Alpha Condé attire forcément l’attention quand on sait que ces 2 Chefs d’Etat avaient, il n’y a pas longtemps, des divergences irréductibles de points de vue sur la situation politique en Guinée autour du double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020, à tel point qu’il a paru, aux yeux des observateurs, que la France soutenait totalement  le FNDC au détriment de l’Exécutif Guinéen. On ne pouvait donc logiquement imaginer à cette époque jusqu’à nos jours d’ailleurs, qu’une telle expression cordiale apparaisse dans un message du Président Français au Président Guinéen, au-delà du minimum incompressible de clauses conventionnelles, compte tenu du fait qu’il n’y a pas eu, à notre connaissance, de message de félicitations de la France à la Guinée, sur la réussite de son double scrutin comme l’ont fait d’autres Puissances.

De la question de lecture sur la cordialité du «Cher Alpha» à la conclusion au moins d’amorce de dégel entre les 2 Dirigeants Français et Guinéen.

On le sait, en Politique tous les faits et gestes des Grands Dirigeants véhiculent des messages, que ce soit d’estime, d’entente cordiale ou de désamour. Il en est ainsi de la visite du 25 août 1994 du Président Mitterrand au Maire de Paris, Jacques Chirac, s’étant conclue par un long aparté d’une dizaine de minutes protocolairement non prévu, mais qui en fait était un soutien ferme du Président Mitterrand à Chirac, d’où la victoire de ce dernier huit mois plus tard à la présidentielle le 7 mai 1995. Il en est de même de certaines séances photos musclées du Président Poutine renvoyant à l’image d’un Président fort, qui sait diriger et protéger. Il en est aussi de chaudes poignées de mains à la façon Donald Trump traduisant de la considération mêlée à un rapport de force, ce refus de poignée de mains renvoyant au contraire à de l’hostilité comme ce fut le cas lorsqu’il a refusé de serrer la main de la Cheffe des Démocrates à l’issue de son discours sur l’état de l’Union le 4 février 2020. L’expression «Cher Alpha» entre donc dans le cadre de ces faits et gestes renvoyant à un message fort, et on peut sans risque de se tromper en déduire que c’est un message de cordialité qui est logiquement le signe au moins d’un début de dégel dans ce processus de réchauffement des relations que nous renvoie ce message du Président Français. L’analyse peut même être approfondie pour conclure qu’il s’agit  là d’une reconnaissance a posteriori de la volonté populaire sur l’adoption de la nouvelle Constitution guinéenne ainsi que sur l’avènement d’une nouvelle Assemblée Nationale lors du double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020. Notre analyse trouve qu’il s’agit donc là d’une nouvelle lecture par la France de la situation en Guinée, et un fait majeur comme ce qui est annoncé en Côte d’Ivoire par des observateurs a pu contribuer à cette relecture. On sait en effet que le Président Ivoirien Alassane Ouattara avait été félicité par le Président Macron, pour sa décision de renoncer à un 3e  mandat, le Président Français la qualifiant même d’historique. De ce fait, si ce qui est annoncé par les Observateurs est avéré, à savoir que le Président Macron autorise le Président Ouattara  à un 3e mandat, cela signifie que la France prend conscience que briguer un 3e mandat ou un quelconque énième mandat ne signifie pas s’accaparer du Pouvoir par la force, confisquer le Pouvoir, mais que cela signifie tout simplement passer par le peuple pour solliciter son suffrage, d’où le peuple souverain choisit qui il veut, son choix pouvant se porter sur un Novice ou un Aguerri, l’essentiel étant que ce choix soit souverain.

Exploitation politique de message de condoléances : Que non !

 Certains esprits polémistes pourraient penser que l’analyse fait une exploitation politique d’un message de condoléances ! Il n’en est cependant rien, car l’analyse porte sur le qualificatif du «Cher Alpha» d’un homme politique Français à un homme politique Guinéen, et l’analyse, après avoir présenté le contexte, ne fait nullement allusion dans son déroulé au célèbre Artiste disparu. On sait par ailleurs que dans les relations politiques, des situations de dégel, sans doute déjà conçues longtemps en amont, peuvent se matérialiser par le truchement d’évènements divers n’ayant rien à voir avec la Politique, comme ce rapprochement entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique en 1971, à travers ce que l’on a appelé «la diplomatie du ping-pong» ou tennis de table. En effet, depuis la guerre de Corée en 1950, ces 2 pays étaient en froid diplomatique et économique, et la rencontre de ping-pong entre des joueurs célèbres de ces 2 pays a entrainé un dégel des relations sino-américaines, et par la suite le Président américain Richard Nixon a effectué une visite à Pékin en 1972. Pourtant on a toujours dit que le Sport et la Politique sont 2 choses différentes et que la Politique ne doit pas se servir du Sport pour une récupération politique. Manifestement, la réalité bouscule bien des dogmes. De là à conclure par parallélisme que le Président Macron pourrait effectuer une visite à Conakry, cette conclusion n’est pas explorée par l’analyse. Par contre, l’analyse de nouvelle lecture de la situation politique en Guinée par le Président Macron est confortée par la capacité d’analyse et d’évolution inhérente à ce dernier et observée dans son parcours.

Eléments de parcours du Président Français empreints d’esprit d’analyse et de lecture pertinentes de situations données vers une évolution efficiente.

Trois éléments de parcours peuvent être cités ici en illustration de l’intitulé de ce chapitre. Il y a eu la pertinente analyse du Président Macron lui ayant permis de se mettre en phase avec l’état d’esprit ambiant de son peuple qui s’est majoritairement identifié dans son slogan de «ni de gauche ni  de droite, en même temps», ce qui le propulsa vers la victoire le 7 mai 2017. On peut aussi citer cette grande capacité de rebondissement manifestée à la suite du crash d’hélicoptères militaires au Mali le 26 novembre 2019 s’étant traduit par la disparition de 13 militaires Français de la force Barkhane. Ce lourd bilan provoqua un grand émoi en France au point que de nombreuses voix se sont élevées pour demander le retrait des Français du Mali. Mais par l’analyse lucide que le Président Français a su mener et montrant que le retrait Français n’était pas pertinent, il a su resserrer les rangs et rebondir avec ses partenaires africains au sommet de Pau en France, en janvier 2020. On peut enfin mentionner qu’il a fait preuve de vision en procédant au déconfinement de son pays à partir du 11 mai 2020, dans la phase de la pandémie de Covid-19, malgré les réserves de son Conseil scientifique et de son Premier Ministre par rapport à cette date qu’ils auraient voulu plus lointaine, et il en sort vainqueur car le déconfinement se passe globalement bien à ce jour. Au total, un tel Président Français qui a cette capacité d’analyse pertinente dispose alors de tous les ressorts nécessaires pour faire une lecture reflétant la situation réelle de la Guinée, à savoir notamment un pays démocratique avec un Président qui vient d’être conforté par une large majorité en faveur de la nouvelle Constitution de développement qu’il a proposée à son peuple par voie référendaire, un pays résolument engagé dans un développement harmonieux et dont le Président a fait en seulement moins de 10 ans des avancées à pas de géant par rapport à l’état de plus de 50 ans de quasi-stagnation dans lequel il avait trouvé le pays. Il devient alors plus aisé de comprendre l’engouement que suscite le Président Alpha Condé auprès de son peuple qui piaffe d’impatience pour le reconduire démocratiquement à la tête de la Guinée afin qu’il puisse davantage consolider et démultiplier son œuvre de développement pour toute la Nation. Si la France en arrive ainsi à un nouveau regard sur la Guinée corroboré par ce terme affectueux de «Cher Alpha», on ne peut que s’en réjouir, et en toute logique cela a pour corollaire un effet dévastateur sur le FNDC.

FNDC en chute libre

Le FNDC, par sa nature de Front regroupant une grande partie d’opposants divers à la Majorité présidentielle, avait réussi à instaurer de fait une bipolarisation de notre vie politique entre ces 2 entités politiques, plus précisément entre lui FNDC et le Président de la République sur lequel il avait polarisé toute son opposition. Il est donc logique de constater que si le Président gagne, notamment en appréciation de la part de la France qui était considérée comme le principal soutien du FNDC, ce Front inversement chute. C’était déjà le cas depuis que le Président a recueilli une large majorité aussi bien sur le projet de nouvelle Constitution qu’il portait que sur le Parlement à travers l’étendard qui le soutenait. Cette nouvelle donne qui germe va inexorablement parachever le déclin du FNDC, si tant est-il qu’il en reste d’ailleurs quelque chose de significatif, tant les défections s’accumulent en son sein, les rivalités se font jour, des doutes surgissent chez des militants de ce Front qui se demandent si la voie suivie est la bonne. Qu’ils ne s’arrêtent donc pas en si bon chemin, car le doute est le début d’une introspection qui leur dessillera les yeux pour voir que le progrès, c’est avec Alpha Condé, et s’ils veulent changer pour le rejoindre, c’est maintenant, comme disait l’autre. Dans cette atmosphère de morosité au sein du FNDC, on voit apparaitre dans notre paysage politique des «Fake news» ou infox, c’est-à-dire de fausse nouvelles, des informations fallacieuses, mensongères, distillées çà et là pour manipuler ou tromper les Guinéens. Ces Fake news sont dirigés principalement sur le Président de la République et ils émanent indubitablement de ses opposants. C’est un signe qui ne trompe pas, quand dans un pays des opposants en sont réduits à des «Fake news», c’est le signe de leur débâcle, leur échec à convaincre le peuple et à le mobiliser sur un idéal juste, leur faillite en crédibilité, et alors il ne reste plus que cette voie peu glorieuse de «Fake news». En réalité, c’est peine perdue, car le peuple de Guinée reste mobilisé derrière son Président, et cette marque d’estime internationale de «Cher Alpha» le conforte davantage dans sa détermination à soutenir son Président Alpha Condé pour le bien-être de leur Nation.

Ibrahima Sory KEITA

Président Dynamique ALPHA

(Aréopage des Lecteurs et Penseurs pour l’Heuristique et l’Action).

10
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
TiekouraniBaldeYoussouf Bangourashams deenT.Diallo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
T.Diallo
Invité
T.Diallo

Mr Balde, s’agissant de votre mésaventure a Kindia: L’an dernier, un ami 100% RPG qui est allé fêter la Tabaski à Kissidougou me disait ceci à son retour: je te jure si les ministres de Alfa se rendaient en voiture jusqu’à Kindia seulement, à leur retour à Conakry, ils ne parleraient plus jamais de 3ème Mandat. Cette route nationale est une honte. Mêmes les ruelles qui mènent aux champs (Sênêrota sila) sont en meilleurs états! Pendant les fort moments de la lutte contre le changement de la constitution, Il m’a dit encore que la Constitution sera changée pour la simple… Lire la suite

Tiekourani
Invité
Tiekourani

Comprenez ces petites personnes, chez elles c’est la boufonerie qui marche. Le président français adresse ses condoléances à alpha pour le décès de notre vedette Mory Kanté et eux ils s’exatasient et considèrent cela comme une victoire. Mory,paix à son âme, contrairement à votre alpha haineux et diviseur était un point de convergence entre guinéen. Cela devrait vous donner la honte car un simple artiste est meiux que votre alpha.

Balde
Invité
Balde

Tout ce long texte parce qu’un president Francais s’est exprimé avec un « cher Alpha » ! Je pensais que vous êtes tellement souverains que cela vous auraient laissés de marbre. On comprend maintenant qu’en réalité vous n’êtes pas aussi souverains que vous le laisser croire et que le FNDC vous donne aussi des nuits blanches.

Youssouf Bangoura
Invité

Baren Soumah,
c’est un peu de la honte pour moi, l’autre jour, j’ai vu sur guinéenews la plus grande route de la Guinée car, c’est elle qui mène à la fois et à la Haute G et à la G Forestière( nationale 1 ou 2 je n’en sais rien ) Mamou – Faranah, sur plusieurs mètres, les troncs d’arbres alignés au beau milieu de la chaussée pour boucher les trous béants .C’est vraiment incroyable, je pensais sincèrement que cette route était déjà refaite depuis 2015 .Chaque jour, Alpha et ses ministres donnent raison à ses détracteurs et opposants .

Youssouf Bangoura
Invité

C’est le truc le plus nul que j’ai jamais lu .On dirait que monsieur Ibrahima Sory Keita vit à Tambaya ( petite localité de Farmoriah ), quelle honte !!!

shams deen
Invité
shams deen

Je plaide qu’on trouve une mamelle pour le « président » du DYNAMIQUE ALPHA .
Un si long texte pour un bonjour dénote de l’irrationalité qui s’est emparée de certains compatriotes.
Je demande officiellement au PRAC UN MAMAELLON pour Mr KEITA.

T.Diallo
Invité
T.Diallo

Quand on ne peut exister qu’aux crochets de l’Etat, on est capable de tout. Il faut vraiment être aux abois pour faire autant de bruit autour de trois mots! Oisiveté et prolixité héréditaires, obligent!!C’est triste cette façon de se rabaisser.
Ils vont souiller ce pays pour des années encore…

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

« Mon cher Alpha » met les thuriféraires du régime dans un état d’ivresse extrême. Ils oublient toutes leurs théories sur « la souveraineté de la Guinée » lorsque la France exprima des réserves sur la régularité et la légitimité du référendum sur le changement de la constitution. Alpha Condé a 83 ans. Il a un TRES MAUVAIS BILAN car à part le nombre d’hôtels de luxe qui est en augmentation, il n’y a aucun autre secteur d’aucun autre domaine de l’état guinéen et de la Guinée qui connaît une évolution positive. Le RPG-AEC disparaîtra avec Alpha Condé. Quand aux escrocs comme « Dynamique Alpha »,… Lire la suite