Alpha Conde, le resident qui trompe son peuple et la communauté internationale (Opinion)

GBK Le discours qui dévoile la position ambigüe du Président alpha Condé. Le dribbling en vue. Alpha Condé veux faire mieux que Laurant GBAGBO.

{jcomments off}Les parties qui dénoncent les vraies pensées du Président démocratiquement élu. Tout d’abord, l’on se demanderait sur un fait cuisant dans la vie politique guinéenne. D’un côté nous assistons à une parodie de justice à la Cours des assises à Conakry et une violation manifeste de la constitution de notre pays et de la charte universelle des droits de l’homme. Tout ceci est opéré sous la houlette bienveillante de notre revanchard de Président. L’expression qui indigne l’exercice et celle qui consiste à décliner je cite : ‘’Le Président de la République démocratiquement élu’’. Une expression accusatrice inventée par ces démagogues qui sont engagés à trouver ou inventer des slogans qui pourraient exalter notre président qui s’est vu hissé au pouvoir grâce à des implications honteuses des acteurs bien connus de tous. En fin, je voudrais chers lecteurs, faire valoir mes observations et tenter sans intention de vous déconsidérer, mais vous inviter de réfléchir comme vous voulez à mes propos. Le texte du discours présidentiel est complètement reproduit dans cet article. J’ai essayé de mentionner devant chaque passage qui décline des manifestations qui résulteraient de la manipulation manifeste du président par annotations distinctes de l’ensemble de mon apport. Je vous prierais d’y porter votre bienveillante attention.    

Le chef de l’Etat, Alpha Condé, a prononcé ce vendredi 28 juin 2013 un discours relatif à la situation politique nationale. Nous publions intégralement le discours présidentiel.

J'ai reçu ce jour le Facilitateur international, Monsieur Said Djinnit, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, accompagné de Messieurs Aboubacar SOMPARE et Salifou SYLLA, tous deux facilitateurs nationaux.

**[Vous remarquerez que notre président a éviter de nommer les acteurs de ce dialogue tels que les représentants de l’opposition ni une autre partie impliquée. Pour lui, il doit ressortir que c’est seulement son camp qui est le moteur desdites négociations ou dialogues. Les autres acteurs ne sont rien que de piètres figurants] **.

Ils m’ont rendu compte de l’avancement des travaux du dialogue. Je tiens à leur rendre hommage pour leur implication dans cette mission essentielle à la bonne organisation des élections législatives.

Je note avec satisfaction les avancées dont ils m’ont fait état, à la suite de nombreuses réunions de travail qui se sont tenues à Conakry du 3 au 9 juin, dont les débats ont été conduits par le

 

Premier Ministre Said FOFANA et le Ministre d’Etat François FALL, Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger. ** [Ces deux acteurs du dialogue doivent être nommés et indexés car, ils représentent le pouvoir.] ** Au cours de ces réunions, dans un climat de compréhension et dans un esprit d’ouverture qui font honneur à notre pays, chacun a pu s’exprimer, faire valoir son point de vue et formuler des propositions.

Les résultats obtenus sont appréciables et concernent aussi bien les mesures de transparence et de contrôle des opérations électorales, garanties par le fort engagement des partenaires et Institutions internationales, que le vote des Guinéens de l’Etranger et le fonctionnement de la CENI, organe indépendant chargé de l’organisation des élections dans notre pays. ** [Tout contrôle et tout acte de transparence viendrait directement du pouvoir et le ministre des affaires étrangères est là pour cautionner le vote des guinéens à l’étranger et en fixer les règles] **La mise en œuvre concrète de toutes ces mesures est déjà en cours. Certaines questions pratiques restent encore en discussion, mais j’ai confiance dans la raison et la modération de tous.

J’encourage toutes les parties à poursuivre leurs efforts pour la finalisation d’un cadre qui permettra dans les délais réalistes la tenue d’élections libres, transparentes et ouvertes à tous.

** [Il faut qu’il donne l’impression d’impartialité pour s’assurer que la communauté internationale ne s’en mêlerait pas.] ** 

Je saisis cette occasion pour exprimer de nouveau ma profonde préoccupation à la suite d’incidents violents et récurrents lors des manifestations publiques, notamment les derniers qui ont eu lieu dans le quartier de Dixinn et qui se sont soldés par des dommages importants.

** [Le chef de l’Etat refuse de mentionner les coupables de la descente à Dixinn. Le nom de Cellou Dalen Diallo lui coince la gorge. Les paroles concertant la justice, c’est du déjà vu. Il ne va pas nommer les présumés coupables car ils sont de son camp. Mais vous verrez, que les coupables vont changer de camp devant la justice manipulée. Voyez-vous les assises à Conakry et surtout la détention arbitraire du général Nouhou Thiam qui est renvoyé devant une juridiction qui n’existe nulle part en Guinée après avoir été relaxé par une juridiction compétente de la République.]**

Je réaffirme ma détermination à ce que l’enquête diligentée fasse connaitre au plus vite ses conclusions. La justice se prononcera et les décisions qui s’imposent seront prises en conséquence. L’impunité n’est pas compatible avec l’Etat de droit **[Une spécialité manifeste de notre président qui l’un des plus ardents auteurs de la réplique de l’Union Africaine aux travaux de la Cours Pénale Internationale. Le président Alpha Condé prépare son coup d’Etat de la Constitution guinéenne qu’il veut coudre à sa guise. Il commence par entraîner les apprentis dictateurs de l’Afrique. Alpha Condé est dangereux. Je fais appel à la communauté internationale d’agir tant qu’il est tant.]** Dans l’immédiat, j’ai demandé au Gouvernement, en liaison avec les parties concernées, de prendre les dispositions indispensables pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, et de mettre un accent sur celle des responsables des partis politiques.

Je suis le garant de la paix sociale et de la concorde dans notre pays, sans distinction d’origine, de classe sociale ou de lieus d’habitation. Je suis pleinement engagé à la préservation d’un climat apaisé, dont tous les citoyens et citoyennes ont besoin dans la vie de tous les jours. Ce climat apaisé est indispensable également pour accueillir les investissements directs étrangers, sans lesquels le développement durable et équitable auquel nous aspirons tous sera compromis. **[C’est encore lui, Alpha Condé qui se remet en exergue. Il oublie que le monde n’est plus ce qu’il était. Aujourd’hui, il aura sur lui tous les guinéens qui aspirent à la justice des justes  et sincères et ils mettront les menteurs et les brigands dans leur contexte.]**

Je demande aux Guinéennes et Guinéens, notamment les responsables politiques, les leaders de la société civile, les jeunes et les femmes,**[Sans les nommer. C’est un mépris manifeste.

Les investisseurs ne seront pas au rendez-vous à cause de la tenue des législatives faussées. Un avocat de la défense des martyrisés que l’on a fait paraître au devant la Cour des assises à Conakry, que c’est la justice guinéenne qui détient la clé du retour des investisseurs en Guinée. C’est  la vérité. Alpha Condé manipule la société guinéenne en faisant croire que dès les élections législatives, le miel tombera du ciel guinéen et coulera sur son sol malgré les frasques juridiques qui y s’opèrent et que le monde des affaires connait bien.]**  construire ensemble une Guinée en paix, une Guinée de liberté et tournée vers le développement social économique.

Je vous remercie.

Professeur Alpha CONDE

Président de la République

Chef de l’Etat"

 

Mohdy-Kaba SOW

France

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar