Andrée Duplantier Touré remue le couteau dans la plaie ! (par Benn Pepito)

Marie-Andrée Duplantier Touré, la veuve de Sékou Touré, le tout premier tyran de la Guinée indépendante, tombe enfin le masque. Au journal de TV5 Afrique, elle s’est dépiautée de sa mantille de Hadja, d’épouse immaculée, à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance du bled pour révéler au grand jour son vrai visage et établir sa tacite complicité dans les atrocités commises par son mari et leur Révolution abjecte. Surfant sur les sombres pages de leur Révolution, Andrée Duplantier Touré remue le couteau dans la plaie en sacrant :

« Tout le monde ne peut pas être du même avis. Ça c’est impossible. Ceux qui parlent de ces camps, mais ils savent pourquoi. Ils savent. On n’amène pas quelqu’un comme cela au camp si tu n’as rien fait.

Ce n’est pas tous les Guinéens qui sont allés aux camps. Ceux qui sont allés aux camps qu’ils se posent la question pourquoi ? »

La vieille (!) de la Révolution se lâche et dégueule enfin c’est qu’elle a dans le ventre. Jusque là, elle passait aux yeux des Guinéens pour la simple femme de Amadou Sékou Touré et qui n’aurait rien à voir avec les atrocités et tous les crimes perpétrés  pendant le règne du phraseur de la Révolution guinéenne.

Allez ! on va croiser le fer avec cette(!) sachant que la majorité des Guinéennes et Guinéens que la Révolution sékoutouréenne avait envoyés dans ses camps y avaient laissé leur peau. Les survivants de ces camps, pas nombreux à ce jour, ne cessent de témoigner pour éclairer la lanterne de tous ceux et de toutes celles qui voient encore Sékou Touré et sa Révolution immonde comme un individu qui voulait bien faire mais qui avait été amené à commettre « des actes regrettables » par la force du contexte de l’époque. Les laudateurs de Sékou Touré se rengorgent de chanter ses louanges et ne souffrent pas les contempteurs qui sapent son nom.

C’est vrai que Sékou Touré était apparu comme un défenseur de la liberté de l’homme noir avant l’accession de la Guinée à l’indépendance.

C’est vrai qu’il s’était fait le porte-voix du « Non » des populations guinéennes au projet de référendum présenté par le général De Gaule aux anciennes colonies françaises.

C’est vrai que face à De Gaule, sa voix n’avait pas tremblé pour exiger au nom de toutes les Guinéennes et de tous les Guinéens l’indépendance immédiate et inconditionnelle du patelin.

C’est vrai que son aura s’était propagée sur le continent. Et c’est vrai que la Guinée, jeune nation, aux lendemains du 28 septembre 1958, avait fait rêver les autres africains, fiers de Sékou Touré et de sa Révolution. La Guinée avait été un miroir aux alouettes. Et dans les pays voisins on ne pouvait pas soupçonner l’hideuse face cachée de Sékou Touré tellement que les jeunes africains de l’époque étaient entraînés par l’élan panafricaniste.

Michael Voslensky, quant à lui, avait vu juste :

« Ceux qui se sont le plus battus pour l’idéal révolutionnaire, ceux qui ont exigé les libertés les plus grandes, se transforment en horribles réactionnaires dès qu’ils ont le pouvoir. »

C’est exactement le cas de Sékou Touré qui avait compris de travers la dialectique marxiste. Ce qui expliquait au demeurant son iconoclasme, son nihilisme le caractérisant et l’éperonnant à imposer l’hégémonie de sa Révolution à toutes les Guinéennes et à tous les Guinéens et aux étrangers vivant dans le pays.

La Révolution sékoutouréenne à l’image de la Révolution de Lénine n’admettait aucune critique et se figeait en dogme.

Est-ce que vous vous souvenez de Magassouba Moriba ? Mal lui en avait pris de critiquer la Révolution dans les colonnes de Horoya pendant la campagne de la « bouche ouverte » lancée par Sékou Touré pour débusquer ses dénigreurs. Magassouba Moriba avait fini au bout d’une corde avec trois autres suppliciés, Baldet Ousmane, Barry III et Keïta Kara de Soufiane,  au pont Fidel Castro le 25 janvier 1971.

Hadja Marie-Andrée Duplantier Touré ! Franchement, on ne comprend pas. Et Dieu sait que nous avons envie de comprendre, comprendre ce déchaînement de ton mari sanguinaire, comprendre sa rage de crever la paillasse. Pourquoi avais-tu accepté qu’il envoie au camp de la mort le témoin de votre mariage que l’Eglise de Conakry s’était refusé de bénir ? Pourquoi tu n’avais pas intercédé en faveur du malheureux ?

Tout processus historique, dans l’optique de la dialectique marxiste, est appelé irrémédiablement à évoluer, rien n’est statique et immobile. C’est dans cet ordre d’idées qu’en novembre 1962, Loffo Camara et d’autres s’étaient battus contre l’hégémonie de Sékou Touré dans le régime de la Révolution en perdant de vue que celui-ci ne supportait pas qu’on lui porte la contradiction verbale. Le débat, la contradiction et la contestation de ses idées donnaient des boutons à Sékou Touré. Foncièrement rancunier et pétulant, le Chef suprême de la Révolution avait alors commandité l’éjection de la frondeuse au 8e congrès du PDG en 1967. Il la fera ensuite arrêter en décembre 1970 et emprisonner dans les geôles du camp Kindia. Sékou Touré était un misanthrope. Et il avait fait payer cher à Loffo Camara la joute oratoire qu’elle lui avait opposée devant tiers.

A la Voix de la Révolution, il avait hululé en demandant à la cantonade la sentence réservée aux : « traîtres de la Révolution ? » Et des voix maléfiques de sonner le glas : « Au poteau ! »

L’on sait aujourd’hui, de science certaine, que Mamadi Keïta, demi-frère de Marie-Andrée Duplantier, faisait partie de ce peloton d’exécution qui avait criblé de balles Loffo Camara avec d’autres hommes attachés « Au poteau ! » le 25 janvier 1971 au Camp Boiro.

Pourquoi Sékou Touré avait fait arrêter El hadj Fodé Lamine Kaba, l’imam de Coronthie à Cona-crimes ?

Son fils Cheikh Abdoulaye Kaba donne des détails sur l’arrestation de son père aux alentours de mars 1960. Détails à lire dans « Mémoire collective » qui est vraiment une relique sur les violences politiques en Guinée rendue public le 2 octobre 2018 par RFI, la FIDH et l’OGDH.

« Ils l’ont emmené dans une jeep, il a d’abord été envoyé au commissariat central, à la DPJ. La population de Kaloum, mécontente, affluait vers le commissariat central, ils ont décidé de déplacer l’imam vers le Camayenne », explique le fils. Le camp Camayenne est une autre appellation du camp Boiro. 

Pourquoi Sékou Touré avait expédié l’imam El hadj Lamine Kaba au camp Boiro ? Et dire que El hadj Lamine Kaba était un fervent supporteur de Sékou Touré avant la date du 25 août 1958. En ce sens que dans un de ses sermons l’imam aurait dit : « Sékou Touré est le prophète de tous les noirs. Il a beaucoup fait pour asseoir la popularité de Sékou, pour imposer le PDG, il était aimé par ses fidèles », déclare le fils de l’imam.

Comme si ce sermon satanique voulait donner foi à ces lignes écrites dans « Les possédés » de Dostoïevski :

 « Tout peuple n’est peuple que tant qu’il a son dieu propre et qu’il exclut tous les autres dieux sans aucune concession ; tant qu’il a foi qu’il vaincra par son dieu et qu’il chassera du monde tous les autres dieux. »

Pourquoi alors avoir envoyé El hadj Fodé Lamine Kaba au camp ? Pourquoi envoyer les anciens sectateurs au camp ?

 Tu martèles sans appel que « Ceux qui sont allés aux camps qu’ils se posent la question pourquoi ? »

Eh bien ! El hadj Lamine Kaba n’est plus. Donc évitons de dire des lapalissades. On n’a pas le pouvoir d’un chaman mais on peut faire foi aux archives nationales qui évoquent les différents ayant opposé l’imam de Coronthie au régime de Sékou Touré.

El hadj Lamine Kaba « s’était déjà heurté au gouvernement au mois de novembre, lors de la décision de n’autoriser que deux prières par jour au lieu de cinq, et plus récemment au mois de mars, au moment de la fête du Ramadan ».

Les escarmouches entre l’imam et la Révolution avaient commencé aux lendemains de l’accession de la Guinée à l’indépendance. En octobre 1959, Ismaël Touré, demi-frère de Sékou Touré, à la tête d’une palanquée de dignitaires (nouvelle caste) s’engouffre dans la mosquée de Coronthie pour ordonner qu’ « à partir de maintenant, les assemblées du parti devront se dérouler à l’intérieur des mosquées après la prière du vendredi. »

Hic et nunc, El hadj Fodé Lamine Kaba avait manifesté sa vive désapprobation de transformer les mosquées en tripot, en lupanar. Il avait appelé les fidèles à manifester. En sus il avait critiqué dans son sermon les exécutions publiques à Cona-crimes et à l’intérieur du bled d’individus coupables de larcins en disant que « dans la religion, on coupe la main des voleurs mais on ne tue pas. »

L’imam apparaissant de plus en plus comme une menace pour la Révolution, Sékou Touré n’avait pas tergiversé longtemps pour l’envoyer au camp et le faire liquider physiquement.   

Empêtré dans l’entreprise d’un pouvoir absolu, le dieu de la Révolution guinéenne se montre réfractaire à toute idée qui contrebalancerait son idéologie, sa gouvernance. Il customise son idéologie révolutionnaire, fait de la milice populaire et des sycophantes la pierre angulaire de la Révolution, entortille des analphabètes, des illettrés, des nullités, des médiocres en les propulsant à des responsabilités militaires, administratives, politiques, gouvernementales. La pensée unique s’impose de fait à toutes et à tous. Les Guinéens se surveillent les uns les autres pour le compte de la Révolution qui s’infiltre dans les interstices  des ménages. Une sape de plomb pèse sur toute la Guinée. Le pays est quadrillé, et les populations vivent dans l’enfermement.

Les écrivains Djibril Tamsir Niane, ancien proviseur du lycée classique de Donka à Cona-cris et auteur du célèbre roman « Soundiata », et l’ancien ministre Lamine Kamara auteur de « Guinée, sous les verrous de la Révolution » sont sortis vivants des camps. Ils racontent dans « Mémoire collective » leur enfermement dans ces camps.

En 1961, les enseignants publient un mémorandum qui répertorie leurs souffrances et leurs revendications. Hic et nunc, Sékou Touré accuse les enseignants de subversion.

« Dans un régime libéral, dit Djibril Tamsir Niane, on peut diffuser un document pour que les gens adhèrent à vos idées. Mais nous étions déjà dans un régime totalitaire qui n’admettait aucune entrave à son pouvoir, c’était la fin du syndicat libre. Désormais, tout allait être dirigé par le gouvernement et le parti unique. Nous avons également senti le poids du parti unique ainsi que l’esprit communiste, totalitaire. »

Quelques heures après la diffusion du mémorandum, Koumandian Keïta, grand orateur et secrétaire général du syndicat national des enseignants de Guinée, Mamadou Traoré Ray Autra, Ibrahima Kaba Bah, Bahi Seck, Djibril Tamsir Niane et des élèves sont arrêtés manu militari à Conakry et envoyés au camp des gardes républicains (futur camp Boiro) et au camp Alpha Yaya Diallo.

Koumandian Keïta et Ray Autra écopent de 10 ans de prison. Ibrahima Kaba Bah et Lamine Kamara prennent 5 ans de taule.

L’élève Béavogui contracte la diarrhée verte et meurt en prison. Le Méphistophélès de la Révolution s’empresse alors de relâcher les autres élèves après treize (13) mois de bagne.

Djibril Tamsir Niane et Ray Autra sont relâchés après trois ans d’enfermement.

« Keïta Koumandian est resté cinq ou six ans, mais il était déjà mentalement atteint. Cette incarcération a été terrible. 1961 a été un grand tournant. C’est le début du parti Etat. Le couronnement, ce sera l’élection de Sékou Touré comme Responsable suprême de la révolution en 1968. Le culte de la personnalité s’installa en Guinée », témoigne Djibril Tamsir Niane.

Lamine Kamara, non plus, n’a pas laissé sa peau au camp Boiro. Dieu l’a sauvé. Il a été arrêté une première fois dans le complot dit des « enseignants » et embastillé au camp Boiro. Une seconde fois il a été mis aux fers suite à l’affaire de l’agression portugaise du 22 novembre 1970. Incarcéré et torturé au camp Boiro, Lamine Kamara est transféré d’abord au camp Soundiata Keïta de Kankan ensuite au camp de Kindia.

Il se demande encore aujourd’hui pourquoi Sékou Touré l’avait fait impliquer dans l’agression portugaise ?

« La première fois que j’ai été enfermé au camp Boiro en 1961, j’étais encore élève à l’Ecole Normale. Tous nos professeurs guinéens avaient été arrêtés, ce qui avait entraîné un mouvement général de protestation pour demander leur libération. Même si protester n’était pas un crime, j’estime tout de même avoir fait quelque chose que l’on pouvait me reprocher à cette fois-là. Mais en 1971, je n’avais rien fait du tout… »  

Cette seconde arrestation avait désillusionné Lamine Kamara qui était alors fana de Sékou Touré. Dans les camps, Lamine Kamara avait percé à jour l’ignominie et la barbarie de la Révolution sékoutouréenne. Paranoïaque, mégalomane, le Méphistophélès de la Révolution se battait plus contre des moulins à vent pour conforter son pouvoir personnel au lieu de rassembler les Guinéens, d’assurer leur sécurité et leur liberté en vue de développer la Guinée. Il obombre « Le soleil des indépendances » ; et il se défile de ses responsabilités personnelles dans l’échec du développement économique de la Guinée et cherche des boucs émissaires à jeter en pâture pour calmer l’impatience des populations à gagner leur vie et à vivre dignement.    

« On a cherché des boucs émissaires. Je crois – car c’est également ce qu’on a observé dans d’autres pays communistes – qu’il fallait justifier les échecs économiques de la Révolution par ces arrestations et ces complots. La Révolution ayant choisi d’abandonner l’économie de marché faisait souffrir le peuple. Pour justifier les souffrances du peuple, on dénonçait des complots, on arrêtait des gens. Et surtout des intellectuels, des cadres de haut niveau pour dire aux Guinéens : « Vous souffrez ? Voilà, les responsables. Ce sont eux. Eux, qui ont fourbu des complots contre le régime et le peuple. »

Sékou Touré, illuminé, ne pouvait pas blairer les intellectuels qui regimbaient à se laisser conduire comme les moutons de Panurge. Il voulait que tous les Guinéens l’obéissent au doigt et à l’œil, et deviennent ses moutons. Il ne voulait pas d’individus instruits en Guinée. Il voulait des abrutis, des individus obtus, des saligauds comme Ismaël Touré, Siaka Touré, Mamadi Keïta, Seydou Keïta, Sékou Cherif qui parlait de « la gare voiture des avions de Labé », Louis Lansana Béavogui dont la femme était son amante, le général Lansana Diané qui n’avait jamais reçu une formation militaire, le terrible Moussa Diakité, Karim Keira dit Albella qui se délectait en torturant des prisonniers au camp Boiro, et tutti quanti.

Sékou Touré, égotiste, ne voulait pas d’une population instruite. Parce que tout simplement « Les individualités disparaissent chez un peuple nivelé par l’instruction !… » dit Balzac.

C’est pourquoi Sékou Touré avait fait liquider quasiment tous les intellectuels de son temps qu’il percevait comme des adversaires potentiels. Il avait transformé la Guinée en camp de concentration. Excepté lui, sa femme, Mohamed Touré, son fils putatif, sa fille Aminata Touré, ses maîtresses et ses innombrables bâtards, les dignitaires de la Révolution, leurs femmes et leurs enfants légitimes et leurs enfants adultérins, et une poignée d’imbéciles, les menus guinéens n’avaient pas la liberté de leur mouvement. Ceux et celles qui cherchaient à quitter le rafiot Guinée par la voie terrestre étaient exterminés aux frontières. Dieu seul sait combien de Guinéens avaient été mitraillés, égorgés, pendus par l’armée guinéenne aux frontières de la Guinée avec le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Amnesty International estime le nombre à près de 50. 000 personnes massacrées par la Révolution sékoutouréenne.

C’est en cela que Hadja Marie-Andrée Duplantier Touré ment quand elle dit que « Ce n’est pas tous les Guinéens qui sont allés aux camps ». La Guinée était un immense camp pour beaucoup de Guinéens.   

Et l’histoire donne raison aujourd’hui et sur toute la ligne au père de Lamine Kamara à propos de Sékou Touré : « L’homme que vous suivez, non seulement n’est pas un homme de vérité, mais ce n’est pas non plus celui qui fera le bonheur de notre pays. »

En effet les populaces peinent à avoir de l’eau potable et de l’électricité dans cette Guinée qu’on dit pourtant être le château d’eau de l’Afrique. Elles triment aujourd’hui encore dans  la misère et la pauvreté dans ce pays qui est un « scandale géologique » du fait de la richesse de son sous sol. Aujourd’hui encore on dispense un enseignement de quatre sous dans les écoles et les universités guinéennes. Les dispensaires et les hôpitaux et les cliques privées guinéens sont plus que jamais des mouroirs pour les menus malades, rançonnés par des soignants véreux. Les routes dans la capitale et à l’intérieur du bled sont toutes défoncées, dégradées. Le prix des denrées alimentaires monte à l’exponentiel. Tout va mal aujourd’hui en Guinée. Les Guinéens vivent mal. Il faut absolument un changement radical au pouvoir. Débaptiser « Sékoutoureya », engager le dialogue avec les Guinéens en vue de leur réconciliation, rassurer les diaspourris et les diasripoux, qui ne supportent plus de vivre dans le spleen, et affréter un bateau pour les aider à rentrer au bercail, lutter contre la pratique de la concussion dans les rouages du pouvoir et de l’administration, dégrossir l’armée guinéenne et inculquer dans la caboche des cognes, des pandores et des bidasses les notions élémentaires des droits de l’homme, exiger l’obtention du baccalauréat, l’on parle du vrai carton, pour les recrutements dans l’armée. L’armée guinéenne doit cesser d’être un dépotoir de caïds, de voleurs, de délinquants, de drogués, de brigands, de tueurs nés qui, pendant les manifestations politiques de l’opposition, profitent de l’occasion pour piller les commerces, les boutiques, les quelques maisons cossues de la capitale. La Guinée doit cesser d’être une planète à part entière où l’on marche sur la tête. Il faut que dans ce pays, les autorités au sommet du pouvoir apprennent à respecter la loi. Respecter la loi. Ce ne sont pas les populations qui ne respectent pas la loi. C’est Goby Condé, gourou du palais Gokhi Fokhè, au sommet du pouvoir qui doit montrer le chemin aux autres autorités du bled qu’elles doivent respecter la loi, qu’ils ne peuvent pas tripatouiller la constitution pour leur propre contentement. Sinon c’est la voie ouverte à la pagaille dans la contrée…

Benn Pepito

 

  

56
Poster un Commentaire

avatar
55 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
18 Comment authors
Baren SOUMAHNfamaraZagaAfricainbadou Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

Bertrand Badie :  » Les puissances coloniales ont étouffé le panafricanisme  »

La vidéo ici : https://www.lemonde.fr/afrique/video/2018/10/23/bertrand-badie-les-puissances-coloniales-ont-etouffe-le-panafricanisme_5373472_3212.html

shams deen
Invité
shams deen

@ Africain
Les gens la qui pensent que la Guinée est en retard savent bien que notre pays n’a pas suivi le même parcours leurs » pays voisins »et surtout que n’eut été l’interruption de la construction nationale dont les leurs ont vainement tenter pendant 26 ans du Président SEKOU ,on aurait de loin dépasser toutes les espérances.
Mon ami ce qui frappe ces gens c’est LA FATIHA qui a été lu le vendredi 03/Octobre /2018 dans toutes les mosquées du pays au lendemain de la proclamation de la RÉPUBLIQUE.

Africain
Invité
Africain

Témoignage de Hubert Védrine (.ancien ministre des Affaires Etrangères de la France) : « …L’Afrique n’est plus la même. Depuis les indépendances de 1960, sa population a été multipliée par cinq, passant de 150 millions à 800 millions d’habitants. Le continent à l’exception – espérons durable – de l’Afrique du Sud s’enfonce dans le chaos le plus total. Etait-ce évitable ? A l’heure des comptes (SIC), fait intéressant, la Guinée de Sékou Touré qui a pris son indépendance en 1958 fait jeu égal en terme de mortalité, de désorganisation et de sous-développement – osons le mot ! (SIC) – que ses… Lire la suite

Nfamara
Invité

Mon cher Baren Soumah, vous risquer de vous essouffler en gaspillant vos précieuses énergies à conscientiser des esprits assombris, verrouillés et formatés par plus d’un quart de siècle de demagogie ,de propagande de crimes ,de mirages et de chiméres.La vision unidirectionnelle étriquée, la passion et l’aveuglement de Shamless Deen et semblables n’autorisent nullement la tenue d’échanges fécondes susceptibles de favoriser et de contribuer à l’éclosion de la vérité historique authentique autour de l’évolution du régime de leur père spirituel.Ceci étant le recours aux aprioris, les amalgames, la fuite en avant,les incivilités, les invectives et autres attaques frontales et/ou par personnes… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Baren
Je répète encore que nous vous avons vu à l’œuvre ,nous dormons bien parceque le temps dissipe peu à peu le brouillard qui servait d’écran.

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

Shams Deen, Merci de confirmer ce que je pense. Confronter avec des FAITS, vous n’avez jamais rien a dire parceque vous ne pouvez pas defendre LE BILAN desastreux de AST. Je pense aussi que vous n’en savez pas grand chose. Vous preferez les generalites, les banalites et les inepties du genre « nous autres… », « le temps jugera », « nous dormons bien », « prouvez l’innocence des votres » etc… J’ai compris que pour vous, defendre le PDG/AST est tres personnel, de meme que s’opposer a AC d’ailleurs. Vos opinions se confondent avec vos interets personnels (familiaux ?). Il n’y a rien de mal a cela… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Baren
Nous vous avons vu à l’œuvre donc no comment.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara Lorsqu’on a décider d’ignorer fait rien ne peut changer cet état de fait. Je vous ai dis que j’ai écouté encore l’émission d’hier et comme RFI à décidée en toute conscience de polluer l’atmosphère avec l’histoire de Telly(Que Dieu lui pardonne) ,ceux qui connaissent le parcours de l’homme ont donné des informations qui viennent démentir bien des idées véhiculées depuis toujours. Savez vous que toutes les carrières de Monsieur Telly ont été voulu par le Président Sékou . Dieu a voulu qu’il croise le chemin du président depuis son école ( c’est le grand père de Aminata Alexander Cole,qui… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Shams Deen, C’est la deuxieme fois que je lis un de vos postes demandant « aux accuses d’apporter les preuves de leur innocence ». Vous etes vraiment decevant. C’EST A L’ACCUSATION D’APPORTER LES PREUVES DE LA CULPABILITE DES ACCUSES. ET CES PREUVES DOIVENT ETRE IRREFUTABLES PAR L’ACCUSATION. La Sharia, le Droit Canon, le Droit Penal, meme le Droit du PDG/AST ne sont certainement pas vos references car vous continuez a nous servir ce genre d’ineptie… Quelles sont donc vos references en matiere de justice. EXERCICE PRATIQUE: Vous etes certainement responsable de la mort de la jeune fille qui est decedee dans… Lire la suite

Nfamara
Invité

Shamless Deen, évolue de tort à travers, dépourvu d’échappatoires, fidèle à ses divagations litaniques, le militant à l’horizon intellectuel nettement limité peine visiblement à formuler des raisonnements logiques et cohérentes.Tel un inculte incapable de tirer les enseignements du passé et de lire entre les lignes, le nihiliste nostalgique perplexe et sans repères se livre à son activité de prédilection, la fuite en avant sur fond de faux fuyants.Comble de l’ironie, la perception des fils spirituels du Fama est tributaire des histoires tintamarresques de cowboys à la guitare sèche distillées par leurs parents de tortionnaires, d’où l’étalage de mensonges ahurissants empêchant… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara C’est la violence dans le verbe qui va faire que les choses évoluent positivement pour votre chapelle. Même ce matin ,j’ai encore suivi un autre numéro de cette émission qui intéresse bien d’autres personnes. Retenez ceci. Tous les pères et mères disent des choses aux enfants mais tous ne disent pas la VÉRITÉ à leurs enfants. Pour le moment débrouiller vous a nous apporter les preuves d’innocence des vôtres. Pour le moment,djene Diallo à choisi le nigérian pour ses propres fins. Le fils de son père est serein et relèvera le défi avec dignité cher monsieur. Le nigérian pourrait… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Shamless Deen,cette vulgaire et minable émission cacaphonique est un véritable machin de merde nauséabonde, un tissu de mensonges du répertoire nocif de la propagande militantiste démagogique des nostalgiques nihilistes déboussolés . Nous sommes également au bain de la proximité de nombreux inconditionnels du régime clanique et despotique du Fama avec les barons de la drogue et autres narcotrafiquants avérés….Avec les déboires de Mohamed et son épouse, suite à leur inculpation de cinq chefs d’accusations,de graves révélations se profilent a l’horizon autour des sources de revenu et de l’origine de la fabuleuse richesse de ce couple qui n’a jamais exercé une… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara
C’est pas vos Injures et autres incivilités qui vont faire évoluer les choses.
Encore moins les répétitions du même mensonge qui changeront les réalités.
Ansoumane Bangoura invité tout le monde y compris « les victimaire » professionnels .
Je dis et répète que celui qui s’empresse à chanter ses douleurs refuse de venir témoigner pour les nouvelles générations de peur de remettre en cause « la bible ou le coran » de mensonges qui vous a été toujours lu.

Nfamara
Invité

Shamless Deen, arrêter de nous tympanniser avec ton vacarme étourdissant. Décidément, vous êtes le seul à prendre pour reference absolue, les balivernes des nostalgiques nihilistes de la trempe de Ansoumane Bangoura, Sidiki Kobele et autres négociationnistes irréductibles.Pour les esprits éclairés, revisiter notre passé historique n’est pas synonyme de révision, encore moins de réécriture de la vérité historique authentique autour de l’évolution de la république.La haine et la passion risquent de vous perdre si vous ne revener à de meilleurs sentiments.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Pan-africain J’ai dis ailleurs que le pays qui trouve du plaisir dans le mensonge ne sera jamais viable. Il se trouve que nous qui écrivons ici faisons tous pour éviter la VÉRITÉ . En Guinée ,un des premiers prisonniers vit encore et est lucide ,mais n’accepte jamais de prendre son temps pour témoigner pour les jeunes sur la véracité du complot pour lequel il a été en prison ,tous les dimanches Tribune de l’Histoire passe sur Évasion pendant deux heures ,on le cité même mais dément pas sauf quand la France et la France ( Union Européenne) lui tend le… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Africain, Je crois que Benn Pepito a evoque certains des elements mentionnes dans votre commentaire. Tout de meme, j’ai remarque qu’il y a d’autres complots comme celui de Kaman-Fodeba, tout d’eux des Malinkes mais cela n’a pas entraine le President de la Republique a insulte les Malinkes en publique. Faut il rappeler que ces trois discours que le President AST prononce en Aout 76 et il a pousse le cynisme jusqu’a demander aux cadres Fulbe de critiquer leur groupe ethnique. Ceux qui ne l’auraient pas fait auraient certainement perdu la vie. J’ai grandi en Guinee ou on nous faisait croire… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@Shams deen écrit :  » Sekou, c’est pas des gens comme vous qui peuvent salir l’Histoire de la nation « . Nous avons une définition différente du concept dit la nation. En effet et comme tout le monde le sait, pour vous autres Révolutionnaires Populaires Africains, votre définition de la nation était Communiste et Léninino-Moïste. Sékou Touré, qui fut le père de la Révolution, fut également l’incarnation de la nation dans les programmes de cours des écoles révolutionnaires. Par contre, ceux parmi vous qui n’étaient pas des Communistes et encore moins des Révolutionnaires, ont toujours cette notion universelle de la nation.… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Zaga
Mandela est célébré à cause du deal qu’il a accepté de signé avec les deux mains,c’est bien de le rappelé à ceux qui sont en manque de « héros » .
Tout comme votre lecture du CFA qui fait de ses usagers des colonisés de fait.
L’indépendance de la Guinée est toujours combattue seuls les faibles sont encore dans le déni.
J’ai toujours cru au fait que le TEMPS est le seul ennemi que nos adversaires à nous ont devànt eux.
Dieu est du côté des véridiques.

Benn Pepito
Invité
Benn Pepito

Bonjour Fou-fricain ! Tu as dormi à poings fermés. Moi, je n’ai pas fermé l’oeil de la nuit. Je disais hier nuit que Sékou Touré et vous êtes responsables de la situation catastrophique actuelle de la Guinée à tout point de vue. Je conjecture que Roger et Pascal ont écrit leur livre en collaboration avec les sycophantes et les dignitaires de la Révolution sékoutouréenne, ses services secrets. C’est un chapitre qui essaie de justifie la folie meurtrière de Sékou Touré et de sa Révolution abjecte contre les Guinéens et en majorités les Peuls. Je suis d’accord que la valeur de… Lire la suite

Zaga
Invité
Zaga

@ Badou, Je crois que beaucoup de nos aines savent la participation de la guinee dans la guerre d’independance de l’angola. Je vous donne ce lien et espere que ca va vous aider un peu: http://www.guineeconakry.info/article/detail/colloque-alger-la-contribution-de-la-guinee-aux-luttes-armees-de-liberation-nationale-en-afrique/ Je salue la memoire de Nelson Mandela pour avoir purge 27 ans de prison pour une cause noble, la lutte contre l’apartheid en afrique du sud. Cependant a mes yeux, le deal de transfert du pouvoir du regime apartheid a l’african national congress (ANC) n’etait pas un bon accord pour le peuple noir d’afrique du sud. Ce transfert de pouvoir garantit la propriete de… Lire la suite

Benn Pepito
Invité
Benn Pepito

Bonsoir Fou-fricain ! J’ai acheté ce soir « La Piscine, les services secrets français 1944-1984 » de Roger Faligot et de Pascal Krop à Gilbert Joseph à 20 centimes. Et j’ai terminé ce soir même le chapitre consacré sur la Guinée. Je l’ai lu entre les lignes avec sang froid. Il appert que ces deux journalistes n’ont pas mûri leur réflexion en écrivant ce livre. Pour preuve ils donnent foi à l’aveu extorqué à Karim Bangoura. C’est seulement en bas de page qu’ils relativisent en notant ça : « Ce témoignage est extrait du procès de 1970-1971 à Conakry, après la tentative de… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Sékou C’est pas des gens comme vous qui peuvent salir l’Histoire de la nation. La technique à été utilisé tout récemment avec la présentation de » votre » mémoire collective » mais comme il fallait s’y attendre la  » voix » du lecteur du discours à trahi vos alliés de rfi . Plus encore l’émission de l’autre qui était en Amérique aussi à fait passé le même discours qui a été remis en place par une dame vivant là-bas. Battez vous avec la VÉRITÉ comme arme ,mais si c’est avec çà vous espérez arriver B je vous garantie que c’est le MUR. Nous sommes… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

Lisez entre les lignes de cette copie de l’interview de la veuve noire de Sékou Touré pour comprendre le cynisme et la perversité de la famille et des clans guinéens qui s’abritaient derrière une fallacieuse révolution culturelle socialiste pour commettre les crimes politiques et économiques les plus odieux en Afrique de l’Oust vers la fin du XXème siècle, soit pendant 26 ans de terreurs, de meurtres sauvages et barbares et de pillages systématiques de tous les biens de la Guinée ( exploitations minières, recettes fiscales, prêts des institutions du Breton Woods et de nombreux Etats amis de la Guinée et… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Badou
La colère est mauvaise conseillère .
Un peu de calme cher monsieur,le décideur voit tout ici en Guinée.

Africain
Invité
Africain

@Le Pan-Africain « …. La construction de la nation Guineenne a connu un sacre coup avec ces discours d’Aout 76 ou le president excluait carrement les Peuls de la nation Guineenne. Le pays continue toujours d’en souffrir… » dixit Le Pan-Africain Cher Monsieur, « la construction de la nation Guinéenne a connu un sacre coup » bien avant cette date de mois d’août 1976. Il est avéré que la France s’était toujours appuyée sur une partie de la communauté peule, notamment une partie de sa diaspora dans ses traques contre feu Ahmed Sekou Touré. Le « fameux » livre la piscine le… Lire la suite

badou
Invité
badou

En dehors de la cuisine interne ici en Guinee, tres peu de gens s’interressent à Sekou Toure. Parcourez toutes les villes du monde, y’en a aucune qui a baptisé une place à son nom. Pour son leadership en 1958, au bout de 4 années, il a étalé toutes ses carences, et tous les jeunes africains et tiers mondistes lucides de cette epoque se sont detournés. Enfin les dernieres infos concernant son fils risquent de lui etre fatales pour ce magot volé et dissimulé dont son rejeton joint avec ce train de vie de nabab aux USA où faut quand même… Lire la suite

Aicha
Invité
Aicha

@ MBemba Vous venez de porter sur votre précédant commentaire un lourd procès d’intention que vous voulez à charge contre Diallo Telly. @MBemba, êtes vous juriste de formation ? Si oui, précisez alors dans quels des domaines de ses compétentes Diallo Telly fut défaillant au Ministère de la Justice ? Sinon, pourquoi essayez-vous d’aborder banalement voire arrogamment et de manière mensongère des domaines techniques de Droit dont vous ne maîtrisez absolument pas ? Pourriez-vous nous préciser dans quel domaine de droit vous portez vos allusions contre Diallo Telly ? Est-ce le Droit objectif et/ou celui du droit subjectif ( Le… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ Alpha et Pan africain Messieurs, vous avez quand même lu les insinuations d’AOT concernant gbassikolo qui laisse encore le débat ouvert pour tous et en contre-exemple j’ai bien cité des sites qui ont fait pschitt pour sélectivité excessive des avis. Oui Pana est témoin sur Guinéennes qui avait un forum vivant mais avec la sélectivité je ne sais pas s’il existe encore cette rubrique et tous les autres qui ont fait la meme chose se sont vus réduire a leurs plus petites expressions. Je ne sais pas comment vous appellerez vous l’attitude du fondateur de GUINEEMATIN dans son interview… Lire la suite

MBemba
Invité
MBemba

AOT Diallo dit « @Mbemba, de grâce cessez de nous montrer vos bas sentiments de jalousie et votre complexe d’infériorité. Ce n’est pas de la faute de Diallo Telli si votre père n’a pas été un « dignitaire et un pacha » de AST. » Jalousie et complexe d’infériorité!! Vraiment vous manquez d’argument. La réalité reste la réalité! Les faits sont les faits! Monsieur Telly Diallo a été un grand serviteur du PDG-RDA president Ahmed Sékou Touré pendant les 12 ann ées les plus critiques de l’histoire de la Guinée. Ton pied mon pied! La Loi Cadre en 1964 La r evolution… Lire la suite

Nfamara
Invité

J’avoue être sidéré et non surpris par les récentes sorties médiatiques de l’ancienne première dame de la première République.Si il demeure établi que la responsabilité pénale est individuelle, il est évident que l’on ne peut être juge et partie parallèlement. Bénéficiant jusqu’ici des circonstances atténuantes dans la perpétration des crimes et autres atrocités commis sous son défunt mari de despote tyrannique, les dernières déclarations de la veuve du Fama constituent une revendication éloquente de l’héritage de son régime autoritaire et par ricochet de l’œuvre personnelle de AST. Il aurait été salutaire que Hadja ,au crépuscule de son existence, fasse preuve… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

@Mbemba, de grâce cessez de nous montrer vos bas sentiments de jalousie et votre complexe d’infériorité. Ce n’est pas de la faute de Diallo Telli si votre père n’a pas été un « dignitaire et un pacha » de AST. Si vous le souhaitiez tant que cela et le regrettez encore aujourd’hui, allez plutôt lui demander des comptes. – Et je le répète encore une fois : OUI, Diallo Telli a travaillé honnêtement avec et pour ST, basé sur le fait que comme 95% des jeunes cadres de cette époque ils ont admiré son leadership pour obtenir le NON de 1958, et… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@AOT, Des jeunes qui veulent faire renaître l’idéologie du PDG, il y en a plein en Guinée et en France. Nous combattons avec eux tout le temps sur les forums sur Facebook. Les tomes des AST, les usines qui servaient de maquillage industrielle, le livre La Piscine semblent être leurs références. Il y en certains , et je parle ici de jeunes qui ont entre 20 et 30 ans qui veulent un nouvel parti État qui selon eux garantira l’unite Nationale et d’une économie de type socialiste. Des jeunes PDGistes qui frôlent le racisme et qui veulent se cacher derrière… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Shams Deen, Vous savez , le problème permanent que nous avons c’est que chaque groupe est convaincu de détenir la vérité. Raison pour laquelle on ne peut toujours pas avoir une mémoire commune. Madifing a servi le régime , pourquoi donc prendre sa parole pour de l’evangile? Il a exposé sa vision des choses mais jusque là, aucune preuve . Jusqu’à preuve du contraire, la plupart de ceux qui ont perdu la vie sous AST étaient des victimes du régime et non des comploteurs. Pourquoi est ce que des anciens cadres du régime ont mis fin à l’émission radio de… Lire la suite

Alpha
Invité
Alpha

@Shams deen VS MBemba Shams deen écrit :  » Que dire de guineenews pour avoir été un site communautaire ou encore de l’auto_repondeur Sadio Barry. Même Guinée matin dont le promoteur agresse ses invités qui ne disent pas ce qu’il souhaite entendre (l’anti_ Vérité)  » . Mon cher Shams deen, vous devriez éviter de nous vendre encore vos méthodes révolutionnaires habituelles en essayant de prendre les guinéens d’aujourd’hui pour ceux d’hier qui vivaient dans un pays totalement fermé. En effet, votre tentative de citer et de diaboliser les sites et les fondateurs susmentionnés a pour origine nos commentaires que vous… Lire la suite

MBemba
Invité
MBemba

AOT Diallo dit « A ce sujet moi je n’ai pas entendu parler de la révolution – je l’ai vécu dans ma chair et dans ma vie.  » Mais au juste, c’est trop tôt pour VOUS d’oublier que votre famille vivait à la présidence a un moment donné et puis pas mal de Guinéens savent que votre pére était le MINISTRE de la JUSTICE , et DIGNITAIRE pendant des années (12 ans) du régime de PDG-RDA. Qu’est ce qui a été sa contribution au régime (PDG-RDA) de AST du 21 Juin 1964 au 15 Juin 1972 et du 21 Août 1972… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen
Moustapha
Invité
Moustapha

Honte à elle vraiment, au lieu de demander pardon aux victimes pendant qu’il est temps, elle continue de défendre son imposteur de mari

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

@S.D. vous savez je doit reconnaître que vous savez depuis un certain temps discuter et tenir un débat contradictoire normal avec moi – sans référence a des « pipi et caca ». Je vous encourage a persévérer dans ce sens avec tous vos interlocuteurs, sans grossièreté car c’est la seule manière de pouvoir convaincre et impressionner tout jeune bien éduqué qui cherche des réponses a ses interrogations éventuelles sur la réalité dans ce qui s’est passé depuis 60 ans dans notre pays. – Car quand nous débattons ici ce n’est pas pour essayer de nous convaincre les uns et autres entre débatteurs… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@AOT Vous savez bien que personnellement j’essaie de respecter votre douleur mais cela ne m’empêche pas me poser certaines questions sur notre Histoire. Je ne vois en quoi il est criminel de dire ce que l’on sait d’une histoire. C’est les (vérités) d’ente les murs qui vont changer les choses encore moins les allergiques à la vérités. Vous savez bien ce qui est advenu de guineeactu lorsqu’il a embaucher Ghandi et autres comme rédacteur en chef(s). Que dire de guineenews pour avoir été un site communautaire ou encore de l’auto_repondeur Sadio Barry. Gbassikolo a l’avantage d’avoir un forum autrement c’est… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

Finalement, quelque part je dis merci a Gbassikolo pour les raisons suivantes : – Vous êtes le dernier forum guinéen largement lu qui accepte encore de donner la parole aux derniers vestiges du pdg, permettant ainsi aux derniers jeunes encore indécis mais bien éduqués et formés de comprendre quelle était la mentalité et les justifications des victimisations et crimes de l’époque. – Il existait dans le passé 1-2 sites qui essayaient de défendre ces idées mais ils ont vite disparus faute de contributeurs et de lecteurs. – Leurs derniers idéologues sont soit morts (comme l’ancien enseignant retraité) soit grabataires (comme… Lire la suite

Benn Pepito
Invité
Benn Pepito

Samba Deen ! Tu es toujours hors sujet. Tu te montre un âne bâté sans-gêne. Qui est né dans ta famille pour dire la vérité ? Toi ? Toi, seul ? Ecoute ! arrête de faire l’imbécile sur les sites. Tu te tiens correctement et tu dis ce que tu penses, et tu le penses bien pour bien le dire sinon on t’envoie au cabanon si tu continues à déraisonner. A te lire et à lire la coterie de la Révolution, l’on se rend compte que vous êtes des ignares. Arrêtez de déverser ici vos crottes révolutionnaires et pestilentielles. L’on… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Panafricain
Il y a archives de Guinée ,temoignage de Madifing Diane ,si vous êtes en quête de Vérité vous pouvez y aller autrement ne demandez pas sur les autres complots.
Petit Toure à été une fabrication du Président Sékou qui était son cousin donc arretez de nous parler de ça ou 1976,
Les donneurs d’ordres ont parlé ,Jean faragbe tounkara à parlé c’est pas les lamentations de portos et autres « innocents » qui vont changer les choses,noys savons qu’ils ne sont pas nés pour dire la vérité .

Shams Deen
Invité
Shams Deen

À court d’arguments on se bat pour mettre des paroles dans la bouche d’autrui.
Les 60 ans s’intitulait  » Une souveraineté assumée » et chacun est libre de penser à sa manière,nous autres sommes là et c’est pour toujours (Notre allié s’appelle VÉRITÉ).
La haine ne portera préjudice qu’à son porteur et nous avons décidé de ne surtout avoir la haine contre ce qui est la VÉRITÉ.

Bouba
Invité
Bouba

Quand cela arrange, l’on dit que même les blancs ( Français Communistes et membres de l’international communisme ) qui, d’un côté, sabotaient et insultaient Degaule d’avoir unilatéralement accordé l’indépendance de la Guinée sans lutte ni effusion de sang ( Algérie, Guinée Bissau, Angola, Indochine, etc ) et de l’autre, prétendaient que la Guinée, désormais Etat totalement indépendant comme le Ghana devait encore être indirectement gouverné par la France et bénéficié de subventions et d’aides de la France colonialiste. La France avait des colonies devenues indépendantes partout, y compris en Amérique et en Asie qui connaissent la notion et la valeur… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ Africain Merci de montrer la tête de l’ICEBERG qui était le complot permanent contre notre NATION qui est aussi celle des nihilistes qui croient encore faire admettre l’innocence des leurs par l’évocation des conséquences de la nuisance qui a été leur travail de sape. Ce qui différencie le BLANC (disons-le chrétien) de nous autres est la culture de confession surtout lorsque le passage à l’au-delà s’approche. Tous les grands commis français qui prirent part aux SABOTAGES de la GUINÉE l’ont dit avant de mourir soit dans leurs mémoires ou dans des interviews mais ils tiennent encore que la première… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@Africain Je te cherchais depuis des lustres à travers ton autre copain  » Shams deen  » pour partager avec vous autres descendants, acteurs et complices de crimes et des criminels de la Révolution Sékoutouréenne. Nous devons débattre sans passion ni émotion sur le passé criminel des clans de la Révolution Sékoutouréenne. Tout d’abord une simple précision : votre prétendue révolution culturelle socialiste n’était pas guinéenne dans le sens juridique du terme. Aucune loi ni texte juridique ne furent adoptés pour laisser aux citoyens de la Guinée indépendante la liberté de remplacer leur Etat démocratique et libéral par un autre Etat… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

@Africain, Les caches d’arme aux frontieres et les faux billets sont connus de tous sur ce forum. Le gouvernement avait sevi a l’epoque, et il a fait juste d’ailleurs. Par contre ceux dont vous ne parlez pas, c’est des autres « complots » que nous avons connus par apres notamment celui des enseignants, du commercant devenu politique Petit Toure, de celui des militaires, du fameux complot « peul » ou toute une ethnie fut directement indexee par le President AST. La construction de la nation Guineenne a connu un sacre coup avec ces discours d’Aout 76 ou le president excluait carrement les Peuls de… Lire la suite

Benn Pepito
Invité
Benn Pepito

Si Andrée Touré, à l’époque, n’avait pas glissé dans le creux de l’oreille de Sékou Touré que la femme du président libérien William Richard Tolbert s’était épris du lieutenant de la garde présidentielle de la Révolution, le beau Lamine Kouyaté, Sékou Touré ne serait pas tombé fou jaloux de celui-ci pour le faire arrêter et liquider dans les semaines qui avaient suivi leur retour du Monrovia où ils étaient en visite d’Etat. Andrée Touré avait confié le secret à son mari parce qu’elle même était jalouse. Voyez-vous ! Toute la Révolution tournait autour du sexe. Sexe, sexe, sexe… Tout le… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

Quand un hôtel sert d’abri à des espions et derrière un vendeur, se cache un espion ; lisez plutôt : « Secret Room Service » Jean-Pierre Bat Sékou Touré, premier Président de Guinée : « Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage », lance Sékou Touré au visage du général de Gaulle lors de sa visite à Conakry le 25 août 1958. Cette gifle se traduit en quelques jours par la victoire en Guinée du « non » au référendum du 28 septembre et par la proclamation de l’indépendance le 2 octobre. La Guinée est… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

Chers lecteurs/internautes, tenez en trois parties ce qu' »ils » vous diront jamais et surtout ce qu' »ils » cacheront toujours et qui décrit l’ « ambiance » dans laquelle la jeune nation a été plongée à cause de son « non »…: « GUERRE SECRÈTE CONTRE LA GUINÉE » par Henri Gosse Pendant quinze ans, de 1958 à 1973, les services spéciaux français ont mené une guerre subversive pour renverser le dirigeant de la Guinée, Sékou Touré, et ramener ce pays dans le giron de l’ancienne « métropole ». PREMIÈRE PARTIE : « Déstabilisez la Guinée! » C’est à la fin août 1958 que de… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« GUERRE SECRÉTE CONTRE LA GUINÉE » par Henri Gosse Pendant quinze ans, de 1958 à 1973, les services spéciaux français ont mené une guerre subversive pour renverser le dirigeant de la Guinée, Sékou Touré, et ramener ce pays dans le giron de l’ancienne « métropole ». DEUXIÈME PARTIE : Guérilla des frontières et monnaie de singe De son poste de Dakar, le commandant Robert et des agents sous couverture resserrent les boulons et effectuent des liaisons avec des hommes d’affaires enclins à rester dans le pays, les « Français de Guinée », dont 30000 planteurs. C’est le cas d’un agent du… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« GUERRE SECRÉTE CONTRE LA GUINÉE » par Henri Gosse Pendant quinze ans, de 1958 à 1973, les services spéciaux français ont mené une guerre subversive pour renverser le dirigeant de la Guinée, Sékou Touré, et ramener ce pays dans le giron de l’ancienne « métropole ». TROISIÈME PARTIE : Les services secrets portugais au secours du SDECE Après avoir raté le renversement de Sékou Touré en solo, le SDECE s’appuie sur des services spéciaux portugais, colonisateurs de la Guinée-Bissau voisine, où ils combattent la guérilla d’Amilcar Cabral, le chef du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et des îles du… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« – Honte a vous hadja Andrée, vous perdez en parlant ainsi la clémence dont auriez du bénéficier de la majorité des Guinéens… » dixit M. Diallo Une fois encore, vous êtes marrant. Cette veuve est déjà condamnée par vous bien avant cette sortie médiatique pour soi-disant des « crimes » qu’elle n’a pas commis. Et vous voulez qu’elle se « couche ». Parmi les compatriotes qui ont perdu leur vie à l’époque, il y avait beaucoup de traîtres qui voulaient aussi tué son feu mari comme l’a été Lumumba, Sankhara etc… par leurs proches et compagnons de lutte de premières heures. Et vous voulez qu’elle… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » « Tout le monde ne peut pas être du même avis. Ça c’est impossible. Ceux qui parlent de ces camps, mais ils savent pourquoi. Ils savent. On n’amène pas quelqu’un comme cela au camp si tu n’as rien fait.  » Mme Toure si vous-même vous le dites alors je ne comprend pas ce que vous reprochez a ceux qui vous ont enfermé avec vos parents pendant 4 ans au camp de Kindia… – J’ai lu comme beaucoup toute votre interview et c’est bien dommage pour vous Hadja Andrée : avec votre age et le respect que vous devriez rechercher… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

Quand on entend des blancs nous parler des bienfaits de la colonisation, la plupart des Africains sortent de gonds pour leur signifier le contraire. Et vous verrez rarement un Africain qui vit en Europe et qui ne se plaint pas de racisme. Mieux, certains vont jusqu’a nous faire croire que cela est une attitude du blanc, qui ne peut pas compatir aux peines des Africains. Mais des qu’on vient en Afrique, on realise que des Africains font vivre une autre forme de discrmination a d’autres Africains. Des negationistes comme les neo Nazis, nous en avons aussi chez nous et Mme… Lire la suite