Centrafrique: la Minusca dénonce la tentative d'«asphyxie» de la capitale par les rebelles

Depuis plus d’un mois, les groupes armés empêchent les camions de marchandises de circuler sur l’axe Douala-Bangui, vital pour l’approvisionnement de la Centrafrique. Résultat : 1 600 camions sont coincés à la frontière dont 500 appartiennent aux Nations unies et à ses partenaires humanitaires. À l’intérieur, il y a notamment de la nourriture et des médicaments. L’ONU alerte sur le « drame social » que pourrait subir la population si le blocage perdure.
Source: RFI Afrique

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des