Conakry : le curage des caniveaux dans les cinq communes se poursuit (TP)

Le ministère des Travaux Publics dans le cadre de sa mission d’entretien de la voirie, poursuit les opérations de curage des caniveaux et le dégagement des points de regroupements des ordures dans la ville de Conakry. Il est assisté par l’agence nationale de la salubrité publique (ANASP).

Cette opération vise pour le ministère, de doter l’agence des moyens financiers pour le dégagement de tous les points noirs (dépotoirs sauvages).En plus, une dizaine de PME spécialisées dans le ramassage, le curage, le désherbage sont recrutés pour assurer quotidiennement la propreté de la ville.Cette action qui se veut pérenne est pour le ministère des travaux publics, un moyen d’accompagnement des services de la salubrité publique, en attendant les mesures en cours d’implémentation par les services appropriés avec le recrutement d’un opérateur professionnel.

 

Service Communication Ministère des Travaux Publics

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
.Black kanteCOMOLAMAOT DialloYoussouf Bangoura Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
COMOLAM
Invité
COMOLAM

El-Bango, aussi avoir honte de nous même, parce que d’ici, le lieu nettoyer sera encore envahis par les ordures, même s’il y à une poubelle à coté les gens jette à terre, les ordure sont même devenue en Guinée, une arme politique, sinon elle ne tombe pas du ciel, et ne marche pas pour ce retrouver au beau milieu des routes, quelque soit les efforts fournir pour assainir notre capitale, si nous les humains nous continuons de salissons, ça serait éphémère!

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

On reconnait bien ici le « style Naite » dans son nouveau ministère : faire le max. de buzz médiatique pour se taper la poitrine et dire « regardez-moi, j’ai réussi tout seul a faire ce que personne n’avait pu avant moi ».
– Il oublie juste de dire que c’est en réalité l’UE qui fait cette action et que lui n’est que l’éboueur recruté pour faire le sale boulot.
– Reconnaissons-lui quand même une bien meilleure maîtrise de la Com. que ses collègues qui travaillent tous aussi sous perfusion mais ne savent même pas le montrer et dire…

Youssouf Bangoura
Invité

En tout cas, on doit avoir honte que notre Capitale soit envahie par les ordures, la propreté n’est pas une question de moyens, c’est une question de volonté .Si on est bien organisé, on n’aurait pas besoin des aides extérieures comme c’est le cas, pour rendre notre Conakry propre .