Condamnation du fils de Sékou Touré- communiqué de l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB)

À l’issue d’une enquête judiciaire de plus d’un an, Mohamed Touré, le fils de l’ancien dictateur Sékou Touré et sa femme ont été condamnés pour esclavagisme aux Etats-Unis à 7 ans de détention ferme et de trois ans de sursis. Au terme de leur peine, le couple sera expulsé des Etats-Unis.

Durant l’enquête, Andrée Touré, la mère de Mohamed Touré a déclaré que son fils est victime d’un complot. Comme durant leur règne, elle n’a bien entendu pas jugé utile d’étayer ses affirmations par le moindre fait. Au contraire elle cherche à nier la responsabilité de son fils. Pour les affidés du PDG, le complot est un réflexe politique et un mécanisme de défense pour justifier leurs agissements et leur échecs cinglants. Ils gouvernèrent avec le concept du complot. Ils s’en servirent pour décimer l’élite de la nation et pour réduire les populations au silence et à la misère.  Figés dans leur passé, ils veulent transformer une déplorable affaire civile en une question politique qui renvoie à leur pratiques politiques criminelles.

L’AVCB, dénonce le sinistre amalgame auquel s’est livrée la famille de Sékou Touré pour noyauter le cas judiciaire et chercher à se disculper des crimes imprescriptibles qu’ils ont commis.

L’AVCB note que le fils de Sékou Touré a bénéficié d’une justice qui l’a traité comme doit l’être tout individu. Il n’aura pas été soumis ni à des tortures, ni à des diètes noires ni à des aveux extorqués après tortures, comme le furent les victimes du régime de Sékou Touré dont Mohamed Touré continue à vanter les mérites.  Mohamed Touré a été reconnu coupable par un jury. Il a reçu ses sentences dans des normes juridiques acceptées et standards que le régime du PDG a systématiquement violées dans notre nation.

Peu avant son arrestation Mohamed Touré disait que son père n’avait jamais détourné des biens de l’état. Mais en même temps, il avait intenté un procès pour s’approprier du domaine de la Bellevue qu’il dit appartenir à son père.  La propriété en question fut considérée comme une résidence présidentielle secondaire. Elle accueillait aussi de hôtes officiels. Les additions à la villa furent financées par des fonds publics, lors de l’organisation du sommet de l’OUA qui n’eut pas lieu du fait de la mort du dictateur. La réclamation de Mohamed Touré avait outré l’opinion guinéenne. Elle a réveillé des sentiments amers des années de la répression sanglante. En effet, pendant les 26 ans de règne de son père, les biens de victimes furent saisis manu-militari. Certains furent volés par des membres de la famille de Mohamed Touré (notamment Siaka Touré et Ismaël Touré).  Malgré des appels répétés des organisations des victimes et de leurs familles, beaucoup de ses biens n’ont jamais été rendus aux propriétaires.

En réalité, en dépit de sa logomachie pro-africaine, le régime de Sékou Touré ne fut en rien un régime progressiste. C’était, en plus de la répression sanglante, un régime de spoliations économiques.   

L’enquête du FBI a révélé que Mohamed Touré a acquis une villa pour environ 400 000 (quatre cent mille dollars) et qu’il avait un revenu de 200 000 (deux cent mille dollars) par an venant d’un pays étranger. Selon le FBI, ni lui ni son épouse ne sont connus pour avoir des occupations économiques stables qui justifieraient ce revenu.  La révélation sur ce revenu valide des présomptions sur le pillage auquel la famille Touré s’est livrée, en dirigeant d’une main de fer un pays doté de ressources minières importantes. Par exemple dans son livre, « A qui appartient le Maroc ? », Moumen Diouri souligne que la famille de Sékou Touré plaça des revenus miniers dans son pays. André Lewin aussi donne des indications sur les vols faramineux de la famille de Sékou Touré. Le mythe de la probité matérielle de Sekou Touré n’est en fait qu’une escroquerie morale de grande envergure pour masquer des crimes ignominieux commis contre notre nation.

Il est impératif que les guinéens soucieux de progrès se mobilisent pour collecter les données, mêmes fragmentaires, pour démasquer la spoliation à laquelle la Guinée fut soumise sous le règne de Sékou Touré.  Ce combat est essentiel pour sortir la nation de la faillite dans laquelle elle fut plongée par la clique de malfaiteurs qui la dirigèrent pendant les 26 années de règne de Sékou Touré.   Ce combat, l’AVCB le fait sien. Elle fait appel à la participation de toutes les composantes de la société civile et politique de la nation pour le mener à termes.

Le Bureau de l’AVCB

13
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Baren SOUMAHTiekouraniShams DeenK. BaNfamara Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Shams Deen
Invité
Shams Deen

Baren Non Djenè est parti en Amérique à 17 ans. Elle a fuguée parceque son père demandait qu’elle retourne au pays et s’est laissée dans les mains d’un nigérian . La sœur de Djenè à grandit chez Diana la petite sœur de Denise. Le frère de Djenè porte le nom du père de Denise. Le père de Djenè Nankaly Diallo est cousin du père de Denise. La mère de Djenè à dit ne pas connaître le couple au tribunal et à été envoyée à Dallas via Freetown par les soins d’une organisation tout en offrant 30millions de franc_guinéens Enfin,cette épreuve… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Shams Deen,
Apres des enquetes serieuses, des debats contradictoires, des audiences publiques et les plaidoiries des grands avocats choisis et payes par Mohamed Toure, la justice americaine a conclu que la gamine est venue aux USA a 5 ans. Ni Mohamed Toure, ni sa femme, ni ses avocats n’ont dementi.
Point a la ligne… Quel est votre probleme?

Tiekourani
Invité

Shames svp, prouvez vos allégations et laissez nous en paix. Tout est complot chez vous, vous ne connaissez que ce mot. La justice américaine condamne le rejeton du dictateur vous accusez des guinéens. Ah ces comploteurs guinéens, ils sont vraiment forts et puissants, capables même de manipuler la justice américaine alors qu’ils sont incapables de résoudre la tyrannie qui perdure dans leur pays. Svp, arrêtez vos mensonges. La grande sœur de Mouhamed vit tranquillement en Guinée et personne ne l’inquiète. Elle mène même une vie publique. Alors que ce fils à papa vis chez les impérialistes que son père a… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Tiekourani
Votre avis ne compte nulle part même peut chez vous.
Djenè est parti au USA chez sa cousine à 17ans et sa mère a été coachée par les membres de votre association de haineux .
Après tout le destin de Mohamed et de sa femme devraient passer par cette épreuve qui n’est pas une exception.

Tiekourani
Invité

Shames je ne me réjouis en aucune manière de ce qui arrive à la famille Touré car nul ne peut responsable des faits de son géniteur même si le régime de AST appliquait ce principe. Faites attention à ce qui passe Monsieur, vous présentez cette affaire comme si des guinéens qui ont fait un complot contre Mouhamed Touré. Est-ce nous qui lui avons poussé à s’installé chez les impérialistes américains? Est-ce nous qui l’avons jugé? Est-ce nous qui lui avons demandé de prendre un enfant de 5 ans et de le faire travailler sans l’instruire aux USA? Moi je m’en… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Africain Il faut comprendre le drame que vivent les tiekourani,K baa et autres porteurs de haines. Ce sont des gens de moindres efforts ,ils se contentent de croire aux poisons qui les aveuglent. J’avais dis ici à un des intervenants que c’est un COMPLOT et la vérité commence à poindre à l’horizon. Ce dont ces gens se réjouissent pour ce qui arrive à Mohamed et à Denise ,c’est le fait que la mère de Djenè Diallo ait cru bon de se fier aux membres de cette association pour enfoncer Denise qui aussi sa fille. Djenè Diallo porte le nom de… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

@K.Ba Votre manque d’effort d’introspection est flagrant. Mais je sais qu’il cache à peine votre démarche communautariste dans votre lutte etc… L’auteur en dépit de ses critiques (c’est peu dire) à l’encontre de feu AST avait eu une « pensée » à des « intellectuels » de votre acabit. Je le cite : « …Même dans les milieux où l’on aime à s’intituler « intellectuels ». Qu’entend-on en général comme explication, en dehors de la perversion du tribun?… » @ Tiekourani Vous parlez de confusion, lisez le paragraphe de l’auteur ci dessous. Mais je doute fort que votre cécité intellectuelle ne nous empêche de… Lire la suite

Tiekourani
Invité

Merci K. Ba pour cette bonne réplique à ce confusionniste d’africain. Ces minables s’agrippent même sur la confusion pour ériger leur tortionnaire, buveur de sang humain en héros.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Du déjà lu mais malheureusement pour kaaaa d’autres témoignages sont de notoriété publiques .
Que les membres de l’association expriment leurs joie est compréhensible mais l’histoire ,elle reste.
Dieu bénisse les âmes intelligentes.

K. Ba
Invité
K. Ba

Comme toujours, il est difficile de répondre aux élucubration d’Africain. Mais essayons. D’abord il ment effrontément. Il est faux de dire que le fils Fodéba sur lequel il fait focus pour railler le communiqué de l’AVCB en soit le président. Il le fut il y a quelques années. Le président actuel est Abbasse Bah qui fut arrêté à l’âge de 24 ans et vécut 7 ans dans les camps concentrationnaires du PDG. Le reste du posting c’est du non-sens qui prêche L’OUBLI DES CRIMES COMMIS PAR SÉKOU ET L’INCRIMINATION DES VICTIMES. Le fait qu’on ait condamné le fils du BOUCHER… Lire la suite

Nfamara
Invité

Les amalgames, la suspicion et la délation étant le plus prestigieux héritage des nihilistes nostalgiques de la révolution cannibale du tyranneau de Faranah, les élucubrations et autres inepties de sa veuve mythomane, ne devraient surprendre que les novices et les non initiés, elle ne fait qu’exercer son activité de prédilection. Fidèles à leurs habitudes, les héritiers spirituels de la dynastie chimérique des criminels de sang crient régulièrement au complot pour dissimuler leur forfaiture.Le fils du père est victime de sa passivité complice des traitements inhumains et dégradants infligés à une adolescente pendant près de deux décennies,nul besoin d’inventer des boucs… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

L’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) qui nous parle d’escroquerie morale. Il ne manquait plus que cela. Elle-même n’est-elle pas la plus grosse escroquerie victimaire sur cette planète ? L’héritier de feu Fodéba Keita, le concepteur et metteur en marche de la « machine de répression sanglante » qu’elle (AVCB) dénonce dans ce communiqué est à la tête de cette association. Une fois encore, c’est l’auteur Sako Kondé dans son livre : « Guinée, le temps des fripouilles » qui permet de mieux cerner cette escroquerie victimaire dans le chapitre 4 du livre intitulé « Faiblesses d’une victoire »,… Lire la suite