COOPÉRATION BELGO-GUINÉENNE : LE PREMIER MINISTRE IBRAHIMA KASSORY FOFANA LANCE LES TRAVAUX DE LA MISSION ECONOMIQUE BELGE EN GUINÉE

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement a pris part ce mercredi, à l’ouverture des travaux de la mission économique belgo-guinéenne. Cette mission belge qui illustre l’intérêt manifeste des autorités belges en traduisant cette volonté manifeste par des partenariats durables et mutuellement bénéfiques pour la coopération qui unit Conakry et Bruxelles, a connu la présence de certains membres du Gouvernement, de l’Ambassadeur de Guinée auprès des pays du BENELUX mais aussi de l’Administratrice Générale de l’Agence Wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers ‘’AWEX.’’

Cette mission économique qui prendre fin le 08 décembre prochain, s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations commerciales et de coopération entre la Belgique et la Guinée et fait suite aux missions belges menées en août et en octobre 2016 ainsi qu’aux forums économiques organisés à Bruxelles en 2016 et en 2018. La venue de cette mission conduite par Pascale Delcomminette bénéficie de la participation de la chambre de Commerce belgo-luxembourgeoise – ACP et du soutien de l’Agence de Promotion des InvestissementsPrivés (APIP Guinée).

Cette mission multisectorielle belge en Guinée constituée de plus d’une quarantaine d’entreprises représentées par une soixantaine de personnes procédera à la présentation des opportunités dans plusieurs secteurs porteurs de croissance à savoir : la construction, les infrastructures et Travaux publics, l’Environnement, l’assainissement, les activités Portuaires, Transport et Logistique, les mines, les énergies renouvelables, la santé et l’agroalimentaire.

La Guinée et la Belgique entretiennent des relations d’amitié et de coopération qui ne cessent de consolider ces dernières années en revêtant une dimension toute particulière, avec l’inscription de la Guinée sur la liste des pays prioritaires au titre de l’aide publique au développement de la Belgique, ainsi que l’élévation au niveau d’ambassadeur à part entière au bureau diplomatique belge depuis le début de cette année, de même que l’installation de l’Agence Belge de développement (ENABEL) à Conakry, sont autant de jalons posés dans la trajectoire de la nécessaire consolidation de la coopération guinéeo-belge.

Pour l’administratrice générale de l’Agence Wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers leur objectif est d’accompagner les entreprises belges dans leurs démarches d’exportation en coopération avec la partie guinéenne et de faciliter la naissance de partenariat mutuellement fructueux. Selon Pascale Delcomminette, leur ambition est de poursuivre la dynamique établie entre les entreprises belges et guinéennes pour plus de coopération économique belgo-guinéenne, car le diplomatique économique, le commerce et les investissements figurent dans la liste des priorités des autorités de la Belgique et de ses composantes régionales.

Pour sa part, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a clairement précisé à la mission économique belge que depuis 2010, sous le leadership du Président de la République Alpha Condé, le pays s’est engagé dans une dynamique de transformation politique, économique et sociale, en vue de répondre aux besoins pressants et nombreux des populations et poser ainsi les fondements d’une économie émergente. C’est pourquoi, selon, Ibrahima Kassory Fofana des réformes structurelles dans la gouvernance économique et financière a permis de restaurer les équilibres macroéconomiques aboutissant à l’amélioration de l’environnement des affaires en Guinée. Cela a permis au pays de gagner, depuis 2010, 30 places dans le classement Doing business de la Banque mondiale, et d’être cité parmi les pays les plus réformateurs au monde.

Pour explorer les opportunités d’affaires et de partenariat durant cette mission économique, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a mis en exergue l’instrument stratégique dont dispose à la Guinée à savoir le Plan National de Développement Economique et Social adopté en 2017 pour répondre aux multiples défis de développement de la Guinée.

Pour finir, le Premier ministre, Chef du Gouvernement dira que ce programme vise à promouvoir une croissance forte et de qualité, susceptible d’améliorer le bien-être des Guinéens et d’opérer une transformation structurelle de l’économie, plus durable et plus inclusive. La Guinée offre donc à la Belgique des perspectives réelles pour initier des affaires, réaliser des investissements et nouer ainsi des partenariats féconds conclut-il.

 La Cellule de Communication du Gouvernement

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
shams deenAOT Diallo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

@S.D., très juste – il serait intéressant de décortiquer mieux pourquoi. – A mon avis, je suppose que vu que c’est ce que notre PPAC et son Don Kass Kass ânonnent de manière répétitive dans chaque discours au pays et a l’étranger, ils se disent que c’est ce qui est le plus vendable pour entrer rapidement, quitte ensuite a se rabattre sur ce qui donne un retour hyper-rapide et garanti sur de leurs investissement au bout de 2-3 ans : importation de riz, de farine, d’huile, d’alcool ou ouverture de boites de nuit…ect. C’est ça qui marche vite et bien… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

AOT
Le plus fatiguant dans le défilé des « investisseurs » c’est que tous veulent investir dans l’ENERGIE-l’AGRICULTURE et TUTIQUANTI .
Ne trouvez vous pas bizard ca.

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

Le plus marrant c’est de le voir au JT dire cela avec conviction et bagout devant des « partenaires » blancs sans se rendre compte que ces gens ont été largement briefés sur la réalité d’investir leurs sous ici actuellement par les services techniques de leur ambassade sur place. – A moins d’être des mafieux venus blanchir des sous louches ici car ils ne peuvent le faire nulle part ailleurs, personne n’investit le fruit de sa sueur dans ce pays. -Ces gens défilent a Conakry pour être reçu pour la 1e fois de leur vie (et surement la dernière) par un président… Lire la suite