Covid-19 : Alpha Condé prend de nouvelles mesures pour limiter la propagation de du Covid-19

Face à l’augmentation rapide du nombre de cas ces derniers temps à Conakry et la détection de nouveaux cas dans certaines préfectures de la Guinée (Boké, Labé, Faranah et Telimélé), le président de République, le professeur Alpha Condé était a annoncée ce jeudi sur les ondes des médias des mesures supplémentaires pour freiner la propagation du Covid-19.

Parmi ces nouvelles mesures, figurent la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 15 mai prochain auxquelles s’ajoutent le port obligatoire de masques à partir du 18 avril et sa fabrication en Guinée. Lisez plutôt!
Face à l’augmentation des cas, de nouvelles mesures…

Guinéennes et Guinéens

Mesdames et Messieurs,

L’épidémie du COVID-19 qui a touché de nombreux pays du monde depuis décembre dernier a pris une allure inquiétante dans notre pays. Mon gouvernement a déjà pris des mesures depuis la détection des premiers cas le 12 mars 2020. Il me revient de constater que certaines de ces mesures ne sont pas respectées. L’heure est au patriotisme national par tous. Chacun de nous est responsable de l’application de ces mesures.

Face à l’augmentation rapide du nombre de cas ces derniers jours à Conakry et la détection de nouveaux cas dans certaines préfectures de la Guinée (Boké, Labé, Faranah et Telimélé), la prise de mesures additionnelles de renforcement de l’État d’urgence me semble impérieuse pour freiner la propagation du COVID-19 avant que la situation ne soit débordante pour nous tous.

Mesdames et Messieurs,

Cette épidémie a envahi l’Afrique. L’OMS a prédit que pour les pays africains économiquement faibles, en l’absence de mesures rigoureuses de RIPOSTE contre cette pandémie, les conséquences seront désastreuses.

C’est pour cela, je vous annonce les mesures additionnelles suivantes de renforcement de l’Etat d’urgence sanitaire jusqu’au 15 mai, renouvelable :

  1. Prolongation des dispositions antérieures, particulièrement : la fermeture des écoles, des frontières, des lieux de cultes et des bars ; la limite des rassemblements comme les cérémonies de mariage, les baptêmes et les funérailles à moins de 20 personnes; le couvre-feu de 21:00 à 5:00 pour ne citer que quelques-unes.
  2. Le transfert des corps entre les préfectures demeure interdit. Pour les corps en provenance des pays étrangers, une présentation d’un certificat attestant un test NÉGATIF au COVID-19 est exigé. Dans le cas contraire, le transport du corps sera interdit. L’enterrement digne et sécurisé de tous les corps testés positifs au COVID-19 sera assuré par la Croix Rouge Guinéenne et le service de protection civile.
  3. Les sorties de Conakry restent soumises à la vérification stricte du statut infectieux du demandeur par un test. La sortie de tout contact est interdite pendant les 21 jours de suivi. Tout contrevenant recevra une sanction disciplinaire.
  4. Le port de masque communautaire ou bavette est maintenant OBLIGATOIRE pour tout citoyen à compter du samedi 18 avril 2020. Tout contrevenant sera empêché de circuler et une taxe de désobéissance civile de 30000 FG sera infligée.
  5. J’invite toutes les entreprises du secteur privé et public, tous les départements ministériels, les ONG nationales et internationales, à prendre les dispositions pour fournir des masques à leurs travailleurs avant le samedi 18 avril 2020.
  6. Je demande aux Forces de défense et de sécurité d’être les premiers à montrer l’exemple à la population lors des contrôles.
  7. J’invite le Ministère des Affaires Sociales et de la Promotion Féminine, le Ministère de la Défense Nationale ainsi que tous les propriétaires de centres de couture, à se mobiliser dans la fabrication de masques locaux. La vente de ces masques est fixée à un prix n’excédant pas 2500 FG (deux mille cinq cent), afin que l’ensemble de la population guinéenne puisse en bénéficier.
  8. Le gouvernement prendra toutes les dispositions pour inciter la production locale des masques communautaires et en obliger le port.
  9. J’invite toutes les entreprises, les sociétés, les personnes ressources, les associations de développement, la société civile et la diaspora guinéenne à s’impliquer dans ce combat contre le COVID-19 en fournissant des masques et des kits de lavage des mains aux communautés ainsi que dans les marchés afin de faciliter le respect des gestes barrières.

Mesdames et Messieurs ;

Face à cette menace, je lance un appel à une « UNION SACRÉE » de toutes les composantes de notre société à savoir: les organisations de jeunesse, des femmes, de ressortissants, des leaders religieux, des partis politiques, de la société civile et de la diaspora. Le pays est en guerre contre le COVID-19. Il revient à chacun de nous d’apporter sa contribution pour obtenir une victoire rapide contre cette maladie avant qu’elle ne commence à endeuiller notre peuple. Levez-vous comme un seul homme contre ce virus, en enterrant les différences qui nous démobilisent et en évitant les déclarations et publications « d’intox » qui perturbent notre élan et nos choix stratégiques.

Guinéennes, Guinéens, mes chers compatriotes;

Ne prenez en considération que des sources d’information provenant du gouvernement, de l’OMS et de la presse officielle. Le gouvernement s’engage à vous donner toutes les informations disponibles sur cette maladie et clarifier vos questions ou vos interrogations.

Que Dieu exauce nos prières et nous guide sur le chemin de la victoire rapide contre le COVID-19. Amen.

Vive la Guinée.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Youssouf BangouraBADOUshams deen Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
shams deen
Invité
shams deen

Youssouf
Les décideurs ont pour préoccupations les croques_enjambes.
Comment contrôler l’argent est le soucis de ces gens.
Pour le moment les patients connus sont ceux qui pillent le pays et leurs alliés visiteurs du soir .
La petite population n’est pas encore atteinte Entout cas il n’y a aucun lambda qui est cité et c’est mieux comme ça.

Youssouf Bangoura
Invité

Vu le nombre de contaminés par jour, je crains fort le débordement de notre pays par ce virus, chaque jour, on nous annonce une cinquantaine des cas, la vérité est que le nombre des cas dépasse largement ce qui est annoncé .Ce que OMS craignait pour l’Afrique il y a quelques semaines, risque très vite d’arriver à la Guinée, l’incapacité de mettre ce virus sous contrôle .Quand on voit les grandes difficultés des pays développés et riches face à ce virus, je vois très mal comment un pays démuni comme le nôtre, pourra faire face si ça déborde . M^me… Lire la suite

BADOU
Invité
BADOU

C RIDICULE dimposer le port obligtoire de masques avant de ne leur fournir. la guinee est dirigee par un pschycopathe et son clan qui va le doter d’una assemblee dont le niveau sera le plus bas d’AFRIQUE et qui fera de nous encore la risee. des quasi-analphabetes qui vont remplacer des intellectuels de renom les dalein, sidya,kaba ,faya, bref toute la creme de l’intelligentsia guineenne qui sont dans les patis politiques exclus. La Guinee nest pas un pays serieux!!!

shams deen
Invité
shams deen

J’ai plus peur des gens qui se battent pour le contrôle de la gestion financière de cette crise que la maladie à Corona virus 19 .
On dote d’abord la population de moyens avant d’édicter les mesures contraignantes.
L’effet de mode rend des fois ridicule .