Débat sur la loi anti polygamie à l’assemblée : Son excellence Mr le Ministre de la justice est-il un incompris !

 

Dans un article publié le 9 janvier sur Media guinée, on apprend que la loi anti polygamie n’a pas été adoptée après vote des députés !

Sans aucun doute, son excellence Mr le Ministre de la justice est véritablement un incompris dans cette affaire de dossier sur la polygamie en état de momification depuis belle lurette dans les tiroirs de l’assemblée.

Un des dangers de notre écosystème social, c’est de vouloir nous démontrer chaque fois, que nous sommes condamnés à la résignation, à l’éternelle imbibition stéréotypée (consciente ou non) dans certaines pratiques dépassées de nos habitudes tradi-religieuses !

Cette somme des valeurs vieillies que représente la tradition, pour être plus efficiente doit rimer avec l’évolution de nos mentalités de telle sorte que la justice pour tous se renforce de façon continue.

Inutile de philosopher sur tous les effets indésirables de la polygamie dans les familles, nous les connaissons tous, j’insiste sur quelques aspects :

-La déficience dans le traitement équitable (le juste milieu) à l’intérieur de la famille.

-Les conflits de famille

-Les conflits liés à l’héritage

-les natalités et morbidités mal prises en charge et mal contrôlées et donc difficulté dans la préparation d’un bon devenir pour les enfants.

-Le risque de manque de cohérence dans la pratique religieuse par mauvaise observation d’un traitement juste intra familial.

A propos, Jean-Jacques de Lingrée nous enseigne :*L’esprit ne peut être juste, si le cœur n’est pas droit.* L’habit ne fait pas le moine, c’est surtout le cœur.

-La chosification, la soumission de la femme…… Pour ne citer que ces quelques cas.

*Noël Mamère, homme politique Français a bien raison de dire qu’il n’y a pas de tradition indépassable* !

Ce qui est valable il y a500 ans ne l’est pas forcément à notre époque.

La polygamie est un dossier très sensible en raison de son encrage depuis des siècles dans nos traditions. Il faut de la volonté et beaucoup de courage pour sortir de cette nuit de l’esprit et comprendre qu’on peut vivre encore mieux sans la polygamie.

L’honorable député Mariama Tata Bah , une brave femme qui ne manque certes pas d’intelligence et qui a tout mon respect, s’affirme avec vigueur en faveur de la polygamie, soi-disant par respect des pratiques tradi- religieuses, tout en mettant sous silence la facette profondément décalée, médiocre et injuste de cette pratique par rapport à notre temps.

Il n’y a pas plus protecteur de justice pour nos sœurs que la loi anti polygamie, car dans le régime de polygamie (profondément ancré dans nos mentalités), la justice sociale envers la femme est souvent déficitaire voir très déficitaire.

Nous devons nous engager pour l’éveil de nos consciences pour mieux préserver l’équilibre social et la justice pour la jeunesse féminine.

Nous devons nous battre pour désacraliser certaines pratiques dorénavant non conformes à notre temps !

Mais je suis conscient que les mentalités tardent encore à se libérer pour dire non à cette forme de légitimité tradi-religieuse décalée génératrice d’injustice ! Pour dire non à la polygamie !

Le temps passe, le mensonge finit par s’écraser et la vérité demeure !

L’esprit de modernité ne veut pas dire copier absolument les habitudes des blancs !

Si je suis conscient que ce que je fais n’apporte aucune plus-value à ma vie en termes d’équilibre social, de sérénité épidémiologique et de justice, alors sans honte, je dois ouvrir les yeux et me poser de bonne question.

Autrefois, dans nos traditions ancestrales, lorsqu’une épidémie de diarrhée éclatait chez les enfants dans un village, le rituel thérapeutique (dans certaines localités) obligeait les parents à faire laver les enfants dans une mare ! C’était de l’ignorance qui fort heureusement a disparu.

On imagine bien les dégâts causés à cette époque. C’était aussi la tradition.

Beaucoup de nos ascendants à une certaine époque parcouraient des milliers à de km à pied pour aller à la Mecque ! Aujourd’hui ce n’est plus le cas.

Dieu merci !Le monde évolue, nous aussi.

*La polygamie n’est pas l’expression d’un amour extrême, mais d’un mépris excessif infligé aux femmes.*De Théodore Jouffroy.

Le combat sera difficile si les victimes elles-mêmes, c’est à dire la population féminine ne prend pas conscience.

L’engagement de son excellence CHEICK Sacko, Ministre de la justice dans ce dossier d’une extrême sensibilité (la polygamie) est de toute évidence un combat noble plein de sens !

Un combat d’un intérêt certain dans l’équilibre de notre écosystème en faveur des femmes. En l’absence de prise de conscience, le dossier risque de dormir pour longtemps dans les tiroirs de l’assemblée. Quel manque à gagner !

En dépit de ce sort infligé à la loi anti polygamie, je dis merci au Ministre pour avoir eu le courage de sortir des tiroirs, ce dossier en état d’hibernation depuis des années.

D’autre part, l’Etat Guinéen doit absolument continuer à renforcer le combat contre le viol (une forme de délinquance absolument épouvantable), si nous voulons protéger nos enfants.

Pour finir, je suis encore une fois triste, choqué par la résurgence du démon de la médiocrité et de l’intempérance : Les récentes manifestations ont impacté très malheureusement un certain nombre de cibles dont le train assurant le transport des citoyens à Conakry.

Aucun profit ! Que de regret à récolter ! Il faut de l’argent pour réparer le train. En attendent la réparation, les citoyens utilisateurs et personnels chargés de la gestion dudit train doivent encore attendre…..

L’impunité, le phénomène d’imbibition politicienne, les malfrats sont des facteurs étiologiques récurrents.

La mauvaise habitude tue l’imagination !

Aucun gouvernement ne s’en ira avec les projets réalisés au bénéfice des guinéens.

Encore une fois, gardons nos droits de manifester dans le respect des personnes et du patrimoine, dans le respect de notre propre dignité !

Si non, c’est le règne du cycle infernal de l’instinct machinal et sauvage de nos mauvaises habitudes qui n’épargnera personne en Guinée.

Vive la Guinée, vive la paix.

Docteur Solian Konaté

Praticien Hospitalier permanent des hôpitaux

Chirurgien orthopédiste et Traumatologue CHHB

France

 

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Débat sur la loi anti polygamie à l’assemblée : Son excellence Mr le Ministre de la justice est-il un incompris !"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain
M.Lafaab, Vous avez tout à fait raison ; j’aborde cette problématique sous le même angle que M. T. DIALLO. Il n’y a pas de différence entre la position du Docteur et nos positions ; nos préoccupations quant à la question des droits des femmes restent les mêmes (l’essentiel est donc là). La seule différence réside dans nos approches quant à la solution à apporter. Ce paragraphe ci-dessous dont je me désolais qu’il soit venu bien tard dans le commentaire de M.T. DIALLO, résume succinctement mon approche.  » Une simple loi anti-polygamie pour espérer en finir est juste une blague, un… Lire la suite
TRONKA
Invité
@LaureK -En faite la loi existant actuellement n’est pas réellement anti polygamique, elle est d’ailleurs complètement anachronique pour le reprendre les termes de Mbemba(voir son post). C’est pour cette raison que le Ministre de la justice a remis le dossier sur table(un dossier en hibernation depuis plusieurs années). Le contexte guinéen actuel rend difficile cette reforme: la plupart des votants à l’assemblée et même dans la haute administration sont polygames. Difficile qu’un mendiant vote contre la mendicité!!! -Beaucoup de mariage dans la guinée profonde se déroulent souvent sans note de l’Etat civile. Et comme vous le précisez, *on se sert… Lire la suite
Laure Karcher
Invité
Laure Karcher
Cher Tronka, ayant lu rapidement les commentaires précédents, et en reconnaissant ma grande ignorance des textes de loi guinéens sur le sujet, je veux juste aborder le problème en apportant des compléments -le fait que dans les sociétés monogames, les hommes aient des maîtresses, plusieurs concubines, que les familles se disloquent aussi facilement, n’atténue en rien, n’efface pas les effets bien plus graves de la polygamie institutionnalisée, reconnue, sur la famille, sur les conflits (multipliés par le nombre de femmes et des ayants droit en cas d’héritage) à l’intérieur des familles. – cette question -une loi antipolygamique – est un… Lire la suite
Lafaab
Invité
Lafaab
C’est ce que je disais, le poste du Dr a le mérite de poser le débat. Voici un débat intéressant tel que j’aime sur Gbassikolo. @Africain vous abordez le problème de ce projet de loi contre la polygamie sous mêmes les angles que @mr Diallo. Nous sommes tous conscients des énormes problèmes auxquels sont confrontées les Femmes en général dans un monde dominé par les hommes. Vous avez pratiquement brossé tous ces problèmes. Ceci étant dit et reconnu la question abordée par le poste du Dr demeure toujours posée. Il s’agit maintenant pour nous d’évoluer dans le débat. Faut-il clore… Lire la suite
TRONKA
Invité
@Africain Je pense que tu fais une mauvaise lecture de ce que j’écris: -D’abord Je n’ai jamais dit que les causes de la polygamie sont circonscrites aux seuls problèmes de stérilisé!!! Il arrive souvent que le phénomène de stérilité soit facteur incitateur à la polygamie(des faits concrets existent, pas besoin de chercher). J’ai fait un travail dessus(enquête d’opinion) lorsque j’étais en service à Kouroussa au compte de données statistiques mises en place par nos collaborateur d’alors(MSF). Je pense que la nuance est fondamentale. -Si Macron a dit que l’Afrique doit absolument et strictement son retard au phénomène de la polygamie,… Lire la suite
TRONKA
Invité
TRONKA
@ Africain Comme beaucoup d’autres intervenants, je note beaucoup de vérité dans ta communication et singulièrement cette vérité(une lapalissade) liée en effet à l’indépendance socio économique des femmes.Rien a rajouter! Merci. Je reviens un peu sur 2 ou 3 remarques: 1-statistiquement la grandeur et la complexité des conflits de familles à l’échelle polygamique n’est pas comparable au cas vécu à l’échelle monogamique. Il peut y avoir des conflits dans une famille monogamique comme partout et même en occident mais ces conflits à coté de ceux générés par la polygamie, il y a rarement photo. 2-L’héritage à l’échelle polygamique: même les… Lire la suite
Africain
Invité
Africain
« Une simple loi anti-polygamie pour espérer en finir est juste une blague, un non-sens dont les premières victimes seront nos sœurs et mères. Il est pratiquement impossible aujourd’hui de mettre TOUTES nos sœurs ou mamans dans des situations économiques mais surtout sociales et psychologiques qui leur permettent de refuser de s’engager dans une union polygame… » a écrit M. DIALLO M. TDIALLO, Dommage que ce paragraphe susdit arrive bien tard dans votre commentaire. C’est aussi le point de vue d’une ex ministre burkinabé qui était chargée des questions relatives aux droits des femmes. La persistance à l’échelle nationale voir continentale de… Lire la suite
Lafaab
Invité
Lafaab
Ce poste du Docteur a le mérite de lancer le débat au niveau de la société civile faute de débat à l’assemblée nationale. Merci à Mbemba pour l’éclaircissement qu’il nous donne sur le sujet. Si J’ai bien compris l’actuelle loi en vigueur donne un choix entre la monogamie et la polygamie en référence à l’Article 282 cité par Mbemba: Le mariage peut être conclu : – soit sous le régime de la monogamie ; – soit sous le régime de la polygamie ; – soit sous le régime de la limitation de la polygamie C’est cette possibilité de choix que… Lire la suite
TRONKA
Invité

@Mbemba
oui il s’agit bien de ce texte devenu anachronique et comme vous le dites bien:en contradiction frontale avec la loi fondamentale.
Les députés qui doivent voter sont pour un bon nombre profondément polygames!
Difficile qu’un mendiant vote contre la mendicité!!!

Nfamara
Invité
Nfamara

Erratum,lire:jusqu’au concubinage.

Nfamara
Invité
Nfamara
Nous Marmons vivons paisiblement dans le Utah et le Colorado.J’abonde dans le même ordre d’idée que T Diallo,l’idéal consiste à adopter des législations susceptibles d’améliorer les conditions d’existence dans les foyers polygamiques.De la polyandrie a la bigamie en passant par la monogamie jusqu’à la concubinage,les relations intimes ont évolué au fur du temps.Après tout,le mariage n’est autre que l’officialisation des rapports sexuels selon Simone de Beauvoir.En derrière analyse,l’enchevêtrement de l’islam et de la polygamie freine l’émergence d’une conscience populaire déterminée à extirper ce phénomène de nos sociétés.Du côté de Harlem,dans le Bronx et a Staten Island,nombreux sont les Africains polygames,believe… Lire la suite
MBemba
Invité
MBemba
Je ne sais pas si Tronka parle de ce texte ou pas, mais il interessant de le lire. « La Guinée vit actuellement sous le régime de la IVème Constitution (la première étant du 10 novembre 1958, la deuxième du 14 mai 1982 et la troisième du 23 décembre 1990). Cette succession de constitutions, qui traduit de profonds changements dans l’ordonnancement juridique national n’a pas eu cependant d’échos dans le code civil, c’est–à–dire le texte fondamental qui gouverne ici vie sociale et régit le droit des personnes. Ainsi, le Code civil adopté suivant la Loi n°004/APN/83 du 16 février 1983 est… Lire la suite
TRONKA
Invité

@T.DIALLO
Le sens! Pas si compliqué
Il existé une loi anti polygamie en sommeil, son excellence essaye de donner une certaine valeur en la remettant sur table et surtout pour aiguiser la conscience collective.
Et bien le texte ne retient aucune attention. Mieux certaines personnalités feminines finissent par prendre même position pour cette pratique.
Je pense qu’il faut un début à tout. le vaccin ne produit pas son effet le jour de vaccination.
Gerer les conséquences d’une polygamie qu’on laisse faire, C’est compliqué. Il faut surtout rendre effective sa suppression.

T.Diallo
Invité
T.Diallo
Je ne saisis pas assez le sens de ce texte. Nul ne peut croire aujourd’hui que l’interdiction de la polygamie soit même un de début de solution contre les conséquences désastreuses de cette pratique. Personnellement je n‘apporte aucun jugement de valeur sur la pratique en elle. Ce que je sais, il faut combattre ses corollaires. De façon générale, l’Etat doit établir des garde-fous pour protéger les femmes et les enfants de toute forme de dérives à l’intérieur des foyers poly ou monogames. L’Etat doit accorder les mêmes droits à toutes les femmes qui vivent sous la polygamie et à tous… Lire la suite
Fred
Invité
Fred
 » Le 9 janvier , La loi anti polygamie n’a pas ete adoptee après vote des deputes  » ! A ma souvenance , il existe UNE LOI ANTI-POLYGAMIE dans le code civil Guineen . Celle-ci stipule en son article 315  » La pratique de la POLYGAMIE est interdite a toute personne de NATIONALITE GUINEENNE et demeure proscrite sur toute l’etendue du territoire de la Republique  » Elle stipule aussi , en son article 316  » La loi reconnait les mariages sous l’empire de la COUTUME DE LA POLYGAMIE avant le 31 Janvier 1968 , ( ceux-ci ) restent en vigueur… Lire la suite