Déguerpissement à Koloma: « c’est parce que c’est une communauté détestée qui habite là-bas… », selon Cellou Dalein

C’est un Cellou Dalein Diallo très remonté contre les opérations de déguerpissement en cours sur le site directionnel de Koloma. Lors de l’Assemblée générale hebdomadaire de son parti ce samedi, le leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne a accusé le Président Alpha Condé déclaré de chasser désormais de leurs logements, ceux dont il a fait assassiner les enfant. « Il a fait assassiner 103 de nos enfants qui n’ont pas eu droit à la justice, maintenant il vient les chasser de leurs logements. Beaucoup d’entre eux habitaient là-bas avant le décret déclarant la zone réservée. Ils étaient là avant et l’Etat n’a rien fait pour empêcher à  ce que les gens s’installent. » a-t-il lancé.

Pour Cellou Dalein Diallo ce déguerpissement à Kaporo-rails n’est rien d’autre qu’un règlement de compte du President Alpha Condé contre son parti . « Ici c’est Alpha Condé qui décide d’humilier les gens, de détruire leurs maisons, les écoles,  les centres de santé. Pourquoi ? Ce n’est pas pour la récupération des terres, c’est le combat contre l’UFDG, ses militants, parce qu’on sait que Ratoma c’est le fief de l’UFDG et on sait qu’il y’a une communauté détestée qui habite là-bas. », a-t-il dénoncé.

Selon lui,  un déguerpissement pour cause d’utilité publique se négocie. « On aurait dû négocier, trouver quelque chose, leur recaser (les occupants, ndlr) dans les domaines même éloignés de Conakry. Trouver un montant symbolique ou forfaitaire pour dire écoutez pour cause d’utilité publique vous devez déguerpir de là. Passer par le dialogue et la concertation mais même avec une année d’occupation, on ne peut pas se comporter comme ça avec des êtres humains. C’est Alpha Condé qui peut faire ça. Mettre les enfants dehors sans abris, sans nourriture, sans école, alors que le premier recours du citoyen en cas de difficultés c’est l’Etat. Mais c’est l’Etat qui est à  l’origine de l’insécurité, de la destruction des maisons. (…), ici c’est l’Etat qui crée cette situation. M. Alpha Condé,  je vous ai toujours dit n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Un président de la République doit veiller à la sécurité de ses citoyens”, soutient Cellou Dalein.

A rappeler que ‘l’État guinéen a lancé une opération de déguerpissement musclée dans la banlieue de Conakry, en vue de poursuivre le développement du centre directionnel de Koloma, qui doit, selon le gouvernement, permettre de décongestionner le quartier administratif et des affaires de Kaloum. Plusieurs commerces ont été démolis et des habitations sont en sursis, au grand désarroi des occupants.

Gbassikolo.com

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des