Demission du ministre guinéen de la justice : un départ qui devrait faire réfléchir Condé

« Tirant les conséquences de votre silence, depuis le 4 avril 2019, jour de notre entretien et de la remise du courrier vous demandant de me remplacer dans mes fonctions de ministre de la Justice, garde des sceaux, je vous présente ma démission du gouvernement », a écrit Cheick Sako dans une correspondance adressée au président de la République de Guinée, Alpha Condé.

Pourquoi celui-là qui exerçait la profession d’avocat à Montpellier, en France, avant son entrée dans le gouvernement, a-t-il décidé de claquer bruyamment la porte ? Difficile d’y répondre. Pour le moins, on sait que le désormais ex-Garde des sceaux est farouchement opposé à toute modification constitutionnelle aux fins de permettre au président Condé de briguer un troisième mandat.  Certes, le président guinéen ne s’est jusque-là pas clairement prononcé sur le sujet, préférant se claquemurer dans un silence coupable. Mais ses faits et gestes laissent croire qu’il n’a pas l’intention de faire valoir ses droits à la retraite à l’issue de son deuxième et en principe, dernier mandat constitutionnel en cours. Et en la matière, la recette est bien connue. On laisse s’agiter les thuriféraires comme ce fut le cas au Burkina Faso avec Blaise Compaoré qui, jusqu’à ce qu’il soit chassé en plein midi du palais de Kosyam, un certain 31 octobre 2014, n’avait jamais dit clairement qu’il rêvait d’un pouvoir à vie.

En tout cas, pour éviter donc de se rendre complice d’une forfaiture devant l’Histoire, le ministre guinéen de la Justice, lui, a préféré prendre ses responsabilités en quittant l’Exécutif pendant qu’il est encore temps.

Le président Alpha Condé gagnerait à lire le signe des temps

Il refuse d’être un béni oui-oui pour tout simplement s’accrocher à ses privilèges de ministre de la République. C’est tout à son honneur. Car, sous d’autres cieux, pour paraphraser Jean Pierre Chevènement, « un ministre ça mange et ça se tait ». Même quand le prince régnant est en train d’aller à la dérive, on laisse faire quand on ne l’y encourage pas au motif farfelu qu’il faut préserver la cohésion gouvernementale. C’est ce qui explique que le dernier gouvernement de Blaise Compaoré a maille à partir avec la Justice burkinabè qui le poursuit « solidairement » pour complicité de coups et blessures volontaires et complicité d’homicides volontaires dans le cadre des violences enregistrées pendant l’insurrection populaire. 

Cela dit, le président Alpha Condé gagnerait à lire le signe des temps. Il aurait tort de faire le dos rond, de minimiser les appels qui se multiplient contre toute modification de la Constitution en Guinée. Et le départ d’un de ses proches collaborateurs du gouvernement, devrait le faire réfléchir. Car si Blaise Compaoré est aujourd’hui contraint à vivre en exil, c’est parce pendant longtemps, il se croyait plus fort que le peuple burkinabè qui, finalement, lui a démontré le contraire.

Condé veut-il courir le même risque en engageant un bras de fer avec son peuple ? Si c’est le cas, ce sera bien dommage pour cet ancien opposant historique, qui apportera alors la preuve qu’il a oublié d’où il vient.

B.O (Lebanco)

13
Poster un Commentaire

avatar
11 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
BaldeLe ForgeronTronkaSekouZaga de Gonzalo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Balde
Invité
Balde

Cheik Sako a demissionne a cause de l’arrogance de Damaro. ceci est tres probable. Ce Monsieur ne peut pas demissionner a cause de ce qu’il a pretendu.

Par ailleurs, je ne vois pas les realisations de Sekou en haute Guinee. J’ai pense d’ailleurs que la moyenne guinee etait la plus electrifiee.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Forgeron
Le seul communiste interdit de séjour aux USA était de Dabola ,le saviez vous ou non?

Le Forgeron
Invité
Le Forgeron

Je suis de Dabola et je connais la Géographie de ce pays tout comme une partie de son histoire. Dixit Shame on U!

Le communiste ou ses lycaons nous apprenaient qu’ il es de Baro -Kouroussa-. Un vrai mensonge manding, qui dura 40 ans :-)!

Le Forgeron, le maitre de la morale

Tronka
Invité
Tronka

Mes excuses pour les erreurs de frappes comme rappeler(lire:d’avoir rappelé).

Tronka
Invité
Tronka

@Tiekourani

Merci d’avoir rappeler à Badou que AST(paix a son âme) n’a pas été spécialement complaisant pendant son règne en haute Guinee la zone maninka. Bien au contraire.
Si nous ne maîtrisons pas nos passions, nous finirons par en être esvlave.
Salam
Tronka

Tronka
Invité
Tronka

@Sham Deen
Bonjour Tamboura
Il convient de rappeler que Maitre Sakho a démissionné pour raison personnelle contrairement a l’écho retentissant sur les sites.
Maitre Sakho devrait s’exprimer s’il le souhaite par acquis de conscience et pour éclairer l’opinion.
Cordialement
Bonne fin de ramadan
Tronka

Sekou
Invité
Sekou

Ainsi, Cheick Sako le démocrate guinéen et le résistant contre l’autocrate Alfa Condé est remplacé par Lamine Fofana, un des initiateurs et rédacteurs de la nouvelle constitution destinée à maintenir le RPG-arc-en-ciel et son leader à vie au pouvoir en Guinée !

Qui vivra-verra. Allons toun !

Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

@ Badou,
A ma modeste connaissance, Koundara fait partie de la Moyenne Guinee.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Badou J’ai pas bien compris votre commentaire parlant de moi . Je suis de Dabola et je connais la Géographie de ce pays tout comme une partie de son histoire. Je ne fonctionne de la même façon que vous ,je dis seulement que tant que vous fonctionné de la sorte ,il sera difficile que vos vœux se réalisent dans ce pays. J’ai seulement dis pourquoi Elhadj Omar Tall ne s’est pas installé à Labé_Mamou ou ailleurs ou son homonyme Thierno Oumar régnait ? S’agissant de Cheick Sacko,saluons son acte qui je pense donne de l’espoir que tout n’est pas perdu… Lire la suite

Tiekourani
Invité

Badou je ne suis d’accord sur ton analyse sur régime de AST. Sekou n’a jamais travaillé pour la haute Guinée qui la partie la moins développé de la Guinée. Sekou n’a travaillé que pour lui et même sa famille n’a rien eu de ce dictateur.

badou
Invité
badou

Bien sûr que tous les intellectuels honnêtes vont quitter ce navire pourri de cet ethno megalomane avnt qu’il ne sombre. Il se fissure de toutes parts et suscite le desarroi de la communauté internationale. Un Trump tropical moins la richesse. C’est pourquoi quand j’entends Shams dine traiter de mensonges mes propos disant que Dabola et Dinguiraye etait l’arriere cour du Fouta djallon de par la culture et la langue poular, de même que Telimelé et Koundara de par la culture poular qui y predomine, et que pour etouffer les Foutanké, sekou et sa famille ont amputé toute cette partie du… Lire la suite