Deux présumés violeurs sur mineures arrêtés à Conakry

Ce sont deux violeurs sur mineure qui ont été présentés ce mardi à la presse dans  les locaux de l’Office de protection du genre, de l’enfance et des moeurs. Le premier cas de viol sur une fillette de 5 ans remonte au 6 janvier 2018 à Coronthie un quartier situé en cœur de kaloum.

A en  croire les parents de la victime, Mohamed Sylla, son présumé bourreau âgé d’une vingtaine d’années a effectué sa salle besogne sur leur fillette dans une chambrette à coronthie avant de prendre  la poudre d’escampette vers Boffa. Mais grâce aux efforts fournis par les forces de sécurité, le  présumé auteur de ce viol a été arrêté par les agents de l’Office de protection du genre, de l’enfance et des moeurs (OPGPROGEM) . Mais le jeune mis en cause dans cette affaire nie en bloc tous  les faits qui lui sontnt reprochés :’‘ Ce n’est pas du tout moi qui ai violé cette fillette, je jure sur le saint Coran . Même si je suis fou je pourrais faire ces choses pareilles, je suis ni de près ni de loin associé à ce viol  » a-t-il nié

Par contre , les agents de l’Office de protection du genre, de l’enfance et mœurs soutiennent que le viol sur cette fillette de 5 ans à été confirmé par un médecin légiste.  » Les résultats du rapport légaux médicaux effectués sur cette fillette de 5 ans révèlent qu’elle a été violée car les plaies sont visibles sur son appareil génital  » a expliqué le commissaire Ibrahima Fall chef de département protection petite enfance à l’OPROGEM.

Mais le  deuxieme cas de viole le plus horrible sans doute est celui commis ce dimanche par un léonais de 49 ans sur un bébé de 7 mois. Selon la mère du bébé, elle laisse souvent sa fille avec le concerné au port de boulbinet pour aller vendre de l’eau glacée. Un jour à son retour, elle constate que sa fille saignait et elle a aussitôt crié. Cette dans cette situation que Alaji Touré le présumé auteur de cet acte ignoble a été arrêté. Sur le coup il a reconnu les faits qui lui sont reprochés  » C’est moi qui ai violé ce bébé, je l’ai doigté et il a crié en saignant , je le regrette vivement  » a t’il avoué.

Des mêmes faits également validés par un médecin légiste de l’hôpital igace Deen: ‘‘ Effectivement, nous avons examiné ce bébé de 7 mois et après on a constaté qu’il avait des déchirures sur son appareil génital car à vrai dire son violeur l’a doigté et c’est très grave car sa santé est remise en cause aujourd’hui  », a averti De Mohamed Kaba.

Face à cette situation qui ne fait que prendre de l’ampleur dans le pays, les services de sécurité invitent les parents à plus de respect et de vigilance : » Nous demandons au parents de veiller sur leurs enfants car c’est voyons voleurs se promène aujourd’hui partout en Guinée et nous souhaitons leur collaboration pour traquer et arrêter ses criminels où qu’ils se trouve  » ,a lancé le contrôleur général De Ousmane Fofana, directeur général de L’OPROGEM

 Ces deux présumé violeur ont été déférés  à le maison centrale de Conakry en attendant  leurs jugements.

Safal CAMARA, correspondant de Gbassikolo.com depuis Conakry

 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
AfricainAOT Diallo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

« …A mon avis il n’y a qu’une seule manière de mettre fin a cela : la castration (chirurgicale ou chimique) de tous ceux qui sont reconnus coupables par la justice (!) de viol sur des enfants…. » dixit A.O.T

Si la peine de mort pouvait mettre fin à toute sorte de crime ou dissuaderait/ découragerait complètement les éventuelles criminels, cela saurait depuis le temps de la guillotine.

Je vous ai connu plus « droit-de-l’hommiste » et surtout moins radical.

Pour le reste, je suis d’avis que le « phénomène » ne date pas d' »aujour’dhui », ni d' »hier » dans nos sociétés africaines.

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

A mon avis il n’y a qu’une seule manière de mettre fin a cela : la castration (chirurgicale ou chimique) de tous ceux qui sont reconnus coupables par la justice (!) de viol sur des enfants. – On diffuse les mecs a la TV après ce supplice et je vous parie que cette bassesse disparaît a 90% en moins d’un an… – Par ailleurs je ne pense pas qu’il soit vrai de dire que cette pratique se multiplie de manière exponentielle ces dernières années. C’est le cas dans nos sociétés (et celles de la majorité des autres) depuis la nuit… Lire la suite