Discours à la nation:Alpha condé aurait il parlé pour ne rien dire ?

L’allocution tant attendu du président de la République de Guinée le professeur Alpha condé arriva enfin, mais ce discours tant attendu ressemble à de la redondance avec une gestuelle pas du tout souveraine qui laisse transparaître une ambiguïté et une instabilité d’un opposant, militant en lieu et place d’un chef d’état. Ce qui prouve qu’Alpha Condé a du mal à ôter sa veste d’opposant politique et militant. Il s’y plaît encore, même s’il manque de charisme, de l’éloquence qui fait qu’il a du mal en tant que président à chaque fois qu’il tienne un discours, à soulever les foules et de toucher les cœurs. Il n’arrive pas à parler le langage du peuple en tant que chef d’état, ni à l’abreuver de formules choc pour redonner de l’espoir à un peuple assoiffé de liberté, de paix et de progrès.

Alpha condé n’est pas à l’écoute du peuple, il est plutôt à l’écoute d’un clan mafieux en la tête de l’actuel premier ministre, et parmi ce clan figure des personnes qu’il avait pourtant combattu, et qui semble être déterminé à assurer à l’actuel locataire du palais Sèkoutoureya le tripatouillage de la constitution et par conséquent un 3ème voire nouveau mandat présidentiel, puisqu’avec la nouvelle constitution, la pendule sera mise à zéro.

Donc Alpha condé a bel et bien parlé puisqu’il confie la tâche du tripatouillage constitutionnel à son super premier ministre, car étant un amoureux de Machiavel, il ne peut jamais parler sans rien dire. Il est plutôt dans sa logique de manipulation du peuple de Guinée, de diversion. Et il a surtout parlé pour faire peur au silence.

 En effet Alpha condé ayant pris l’habitude de traiter ses opposants de nain politique, il préfère donc parler de façon redondante, car pour lui, faut pas parler aux cons,  ça les instruit. Et pourtant la Guinée d’Alpha Condé c’est aussi un nain politique, un nain économique, un nain diplomatique, un nain militaire. De surcroît Alpha Condé mesuré à son bilan demeure aussi un nain puissant, enfin un impuissant. Le clan mafieux autour de lui peut continuer à l’encenser, mais ces échecs demeurent visibles et ses limites se matérialisent dès que le vent de l’histoire se lève un peu.  Et c’est le cas à la moindre difficulté de son gouvernement, comme le blocage de la route nationale numéro 1, ou encore la participation de la Guinée à la CAN 2019 en Égypte. Bref j’en passe.

 Ceci dit mon analyse sur la stratégie du président de la République liée au tripatouillage de la constitution dans un de mes articles semble m’avoir donné raison, car j’avais écrit ceci: Alpha Condé est atypique ; il agit par différenciation formelle; car pour lui il ne modifie pas la Constitution ;il la respecte trop pour y toucher; il la vénère trop pour la transgresser ;il va plus et mieux c’est à dire se retourner vers le peuple, qui est le seul arbitre pour décider de son sort en passant   par  le dialogue inclusif  et le référendum qui est la déclinaison la plus significative  du respect que l’ on doit au peuple; telle est la posture actuelle du professeur Alpha Conde et c’est ce qui ressort de son discours. Il veut donc changer la constitution et non la modifier, et si et  seulement si le peuple y consent. il lui faut l’onction du peuple pour mieux le martyriser et le résultat est pire. Avec cette méthode il détruit et  saccage tout sur son passage pour le prétendu bien être du peuple souverain qui l’aurait mandaté ;c’est  pourquoi le clan autour de lui se couvre d’un manteau de circonstance fait sur mesure juste pour faire croire au regard de ses maîtres occidentaux qu’il est respectueux de l’intangibilité de la volonté populaire, manifestation la plus perfectionnée de la démocratie » Quelle superfluité!

 Ainsi son discours prouve à suffisance que l’opposant historique est plus que clair dans sa démarche et que son discours ne fait pas preuve d’ambiguïté sur sa volonté de tripatouillage de la constitution en Guinée. Il veut avec l’aide de son clan se pérenniser au pouvoir et même si cela était contraire à la volonté du peuple et qu’il n’est surtout pas à l’écoute du peuple. Car s’il était à l’écoute du peuple, il allait plutôt nous parler de son bilan des 9ans passés à la tête de l’état guinéen;  et un bilan qui se voulait d’être orienté vers un modèle de développement, vers la construction  d’une société démocratique , et d’une économie, à la fois productive et inclusive, où chaque guinéen disposera d’un accès à la richesse et à son bien-être; un bilan avec un impérieux devoir de citoyen  acté sur  les principes directeurs susceptibles de permettre à la Guinée de rester débout pour préserver  dans l’épanouissement le présent  de ses populations d’aujourd’hui et le futur  des générations à venir…. Et préparer surtout son départ en assurant la relève au sein de son parti.

Mais hélas il a préféré prendre le raccourci et pourtant lorsque l’on est habitué aux raccourcis, nous risquons de passer à côté des choses qui valent le détour.

Pour finir Mr le président « l’homme politique, c’est cet homme capable de dire à l’avance ce qui va arriver demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l’année prochaine. Et surtout être capable d’expliquer pourquoi tout cela n’est pas arrivé »

 Et comme je l’ai déjà écrit dans un précédent  papier, j’ai foi en nos compatriotes. Notre peuple a été, depuis son indépendance, victime de toutes les injustices connues ; mais il a toujours su se relever.

La Guinée restera debout; cela ne dépend que de notre volonté ; les contorsions et les agitations des fossoyeurs doivent être mises à nu afin que la Guinée ne se laisse abuser des pyromanes de tout bord qui se réfugient derrière des visages de samaritains à la place de leurs tronches hideuses, pour que vive la Guinée éternelle. « Car les hommes politiques tout comme les couches doivent être  changés souvent et pour les mêmes raisons »

AISSATOU CHERIF BALDE

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Shams Deen Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Shams Deen
Invité
Shams Deen

Si vous voyez une personne qui se justifie partout et pour tout c’est que la personne n’est soit pas sûr soit elle veut tromper alors que ceux qu’elle cherche à tromper savent déjà son intention. Il ( ce monsieur) ressemble à un pays comme l’Irak lorsqu’il se bombait la poitrine devant les USA alors qu’il (Irak) marchait dans la bouche de l’Amérique. CELUI QUI TRAHI UNE FOIS NE PEUT PAS NE PAS TRAHIR ENCORE SI L’OCCASION SE PRESENTAIT. L’instruction du PM pour le dialogue est déjà un rôle dévolu au PM quelqu’il soit de par notre LOI donc rien de… Lire la suite