Guinée : #LeChinoisEstMort, et Twitter épingle le Premier ministre

https://twitter.com/kerfus224#LeChinoisEstMort : s’il évoque une bien triste nouvelle, ce hashtag fait rire les twittos guinéens et malmène l’image médiatique du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana…

Le buzz nécrologico-moqueur débute par la récente déclaration du Premier ministre guinéen au sujet de l’électrification de la région administrative de Kankan. Dans une vidéo devenue virale, Ibrahima Kassory Fofana évoque l’échec de cette opération. Il rappelle que le projet d’une centrale solaire basée à Karfamoriyah avait bien été lancé en juin 2015, grâce aux bons offices du dénommé Lee Kyu Sung, présenté comme le représentant du patronat de son pays en Afrique de l’Ouest. La première phase portait sur une puissance de 12 mégawatts qui devaient alléger la galère électrique des ressortissants des localités de Kankan, Kouroussa, Kérouané, Mandiana, Siguiri et des îles de Los. La centrale devait revenir à l’État guinéen, dès que la société asiatique aurait obtenu un retour sur investissement. Hélas, le décès inopiné de Lee Kyu Sung a compromis l’engagement des banques et autres partenaires financiers…

Humour acide et indignation froide

Si la twittosphère raille aujourd’hui le Premier ministre, c’est que celui-ci, prenant son air le plus éploré, a évoqué le décès du Sud-Coréen par un lapidaire et trivial « Le Chinois est mort ». Il n’en fallait pas plus pour susciter le hashtag #LeChinoisEstMort à travers lequel les internautes soulignent l’amateurisme de certains projets et la légèreté patente des autorités dans la gestion de certains défis publics. Entre humour acide et indignation froide, les langues guinéennes se sont déliées…

https://twitter.com/hashtag/LeChinoisEstMort?src=hash

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des