Guinée : l’opposition suspend sa participation au dialogue politique et menace de reprendre les manifestations

L’opposition guinéenne a suspendu ce jeudi sa participation aux réunions du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, jugeant notamment la mouvance présidentielle « fermée à toute solution de sortie de crise ». Un retour aux manifestations est prévu dès le 14 mai.

L’opposition guinéenne vient d’opérer une importante volte-face. Le 10 mai, son chef de file, Cellou Dalein Diallo a annoncé la suspension de sa participation aux réunions du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016, signé avec le pouvoir. « Malheureusement, nous sommes obligés de suspendre notre participation », a annoncé  le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) lors d’une conférence de presse.

L’opposition guinéenne menace également de reprendre ses manifestations dès le 14 mai, notamment par une journée « ville-morte ». Enclenché après les élections communales du 4 février dernier, dont elle conteste les résultats publiés par la Commission nationale indépendante (Ceni), ce mouvement de protestation avait été suspendu par l’opposition après la rencontre entre Cellou Dalein Diallo et le président Alpha Condé, le 2 avril dernier.

Au cours de ce tête-à-tête au sommet, les deux interlocuteurs avaient convenu d’aplanir leurs différends par le dialogue. « Nous suspendons nos manifestations en attendant de voir si les engagements pris seront respectés », avait alors confié Cellou Dalein Diallo à Jeune Afrique.

« La mouvance devenait fermée à toute solution de sortie de crise »

Une condition qui n’aurait pas été respectée, selon l’opposition. Un peu plus d’un mois après cette rencontre, celle-ci a donc suspendu sa participation aux réunions du comité. Présidé par Bouréma Condé, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, et composé des représentants de l’opposition, de la mouvance présidentielle, de la société civile et de la communauté internationale, ce comité veille à l’application des différentes clauses de l’accord politique du 12 octobre 2016. Un texte notamment chargé de déboucher sur une solution à la crise née de la proclamation des résultats des élections communales du 4 février 2018.

La délégation du RPG était plus arrogante, fermée au dialogue et menaçante : “Si vous le voulez, manifestez toute l’année mais nous ne bougerons pas. On ne peut pas modifier les résultats !”, déplore Cellou Dalein Diallo

« Tout le monde semblait être animé d’une volonté sincère d’aller vers une solution de sortie de crise. Mais au fur et à mesure que le débat évoluait, la mouvance présidentielle devenait fermée à toute solution de sortie de crise », constate Cellou Dalein Diallo, avant de renchérir : « Les partenaires techniques et financiers ont constaté qu’on n’évoluait pas. Ils ont décidé de s’impliquer en faisant des propositions systématiquement rejetées par la mouvance. La délégation du Rassemblement du peuple de Guinée [RPG Arc-en-ciel, au pouvoir], était plus arrogante, fermée au dialogue et menaçante : “Si vous le voulez, manifestez toute l’année mais nous ne bougerons pas. On ne peut pas modifier les résultats !” Le président du comité de suivi [Bouréma Condé], qui devait être au-dessus de la mêlée, s’est lui-même radicalisé en disant : “On ne touchera pas aux résultats !” »

Reprendre les élections dans les circonscriptions problématiques est la solution la plus rationnelle possible. Lorsqu’un match est contesté, on le rejoue », affirme Amadou Damaro Camara

Du côté de la mouvance présidentielle, le président du groupe parlementaire du RPG, Amadou Damaro Camara, soutient en effet qu’il n’est pas possible de modifier ces résultats, déclarés définitifs par la justice. Toute solution de sortie de crise passe nécessairement, selon lui, par la « reprise des élections dans les circonscriptions où les résultats ont été contestés, ce que refuse l’opposition. […] On peut même les faire surveiller par la communauté internationale. Même dans cette hypothèse, les militants de l’opposition voteront toujours pour elle ! C’est la solution la plus rationnelle possible. Lorsqu’un match est contesté, on le rejoue ».

L’opposition victime d’un acharnement de la justice ?

L’opposition justifie également la suspension de sa participation au comité par un certain « acharnement » de la justice dont elle serait victime. « Nous avons 107 prisonniers parmi des militants et responsables de l’UFDG », énumère Cellou Dallein Diallo, dont les membres de sa coalition ont été arrêtés lors des affrontements post-électoraux entre les villes de Kalinko (Dinguiraye) et Maréla (Faranah), en Haute-Guinée, et de Linsan (Kindia), en Basse-Guinée. « Il y a eu une réconciliation à Linsan entre les différents militants qui se sont bagarrés. Le juge a accordé une liberté provisoire à 25 détenus mais le procureur Kanté s’y est opposé ».

Autre responsable de l’UFDG dans le collimateur de la justice, le député Ousmane Gaoual Diallo. « Le ministre Damantang Albert Camara [porte-parole du gouvernement] a porté plainte contre lui [fin mars] et le ministre de la Justice a écrit à l’Assemblée nationale pour demander la levée de son immunité parlementaire. Les ministres jouissent d’un privilège de juridiction et d’une impunité totale, personne ne peut les interpeller. L’opposition s’est pourtant battue pour l’installation de la Haute Cour de justice, en vain… », déplore Cellou Dalein Diallo.

Autant de griefs qui justifient, selon l’opposition, la suspension de sa participation aux réunions du comité. Pour le président du groupe parlementaire du RPG, une interrogation reste à éclaircir : « L’opposition, au prétexte du contentieux électoral, compte-t-elle quitter purement et simplement le comité de suivi, ce qui impliquerait la suspension des débats autour de la loi sur la Ceni, ou encore l’examen du fichier électoral ? »

Avec JA

52
Poster un Commentaire

avatar
51 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
NfamaraShams DeenMBembaMBembaIbrahim Dioulde Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen, lire vos divagations commence à être réellement ennuyant, en ce sens que vous confonder les torchons aux serviettes.Soyez explicite dans votre militantisme démagogique.Qu’attendez vous pour insuffler du sang neuf au parti moribond de votre démiurge afin qu’il renaisse de ses cendres ? Tâcher de vous faire représenter par un député à l’Assemblée nationale à l’occasion des prochaines élections législatives, le défi est votre… Le maçon se reconnaît au pied du mur.

Nfamara
Invité
Nfamara

Mbemba, continuer à polémiquer avec un obscurantiste ,ou vouloir ramener un minable nihiliste à la vérité c’est gâcher son énergie, son temps et surtout lui conférer une importance. Égrener vos tissus de mensonges à votre guise, la mémoire collective est nettement édifiée sur le règne du minable boucher de Faranah. Etant détenteur exclusif de la vérité historique authentique, vous disposer de la version réelle de tous les complots imaginaires dénoncés par votre père spirituel de tyran. Libre à vous de soutenir que l’affreux Ismaël Touré est mort naturellement, les esprits éclairés savent comment les proches de AST ont péri.Personnelement, je… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara
Votre  » dieu » a accepté une société a plusieurs vitesses,c’est pas le cas chez mon héros ,les disparités sont apparues avec les patriotes vos alliés qui ont érigé le vol en vertu atmosphère propice aux gens malhonnêtes.

MBemba
Invité
MBemba

NFamara, Humm! Attention! Surtout pas de menaces! A chaque details vous ajoutez de plus de mensonges et quand à « Cette version originale émane d’un élément du peloton d’exécution qui a criblé de balles, les tortionnaires du régime despotique et clanique de Anme Sonkhoe Toroe. » version, le monsieur est un menteur un point c’est tout. Le fait d’embellir une histoire pour une raison quelconque prouve que vous êtes un menteur. En plus criez et répéter des mensonges ne les rend ni vrais ni plus crédibles. Vous parlez de RESPECT et de recours à des vocabulaires péjoratifs. Et pourtant vous n’aviez aucun… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen, je vous exhorte au vouvoiement dans nos échanges. Ceci étant, en observateur avisé, il est facile de deviner que partout où les citoyens sont en détresse, les sentiments xénophobiques se développent exponentiellement . L’étranger devient le bouc émissaire à l’origine des malheurs.Ce phénomène répréhensible de société est loin d’être une spécificité Sud Africaine.Partout où il existe un flux migratoire intense, les évènements de ce genre sont fréquents.Ici aux USA,les hispanophones en situation irrégulière sont quotidiennement harcelés par les services d’immigration.En Angola, les ressortissants étrangers en provenance de l’Afrique de l’ouest vivent un véritable enfer en miniature.En réalité, que… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Mbemba, ce ne sont pas des récits encyclopédiques,ni des discussions académiques, encore moins des échanges scientifiques soutenus qui caractérisent ce débat discourtois, plein de passion et qui frise l’indécence. Personnellement, je me fonde sur l’essentiel pour formuler mes jugements. Je vous concède le droit d’accorder la primauté aux accessoires et autres détails secondaires.Aussi longtemps que vous opposer vos versions des faits aux miennes sans attaques par personnes intéressées,ni recours à des vocabulaires péjoratifs, je serai prédisposé à débattre avec vous, cependant, désormais,au moindre écart de langage, vous découvrirez ma face cachée. Vous estimez détenir le monopole de la vérité authentique… Lire la suite

MBemba
Invité
MBemba

NFamara, Vous me faite rire là! Le respect dans la vérité oui! Le Diable se trouve dans les details et raison pour laquelle ils me servent de reference. Je vous informe que: – 3 heures du matin n’est pas l’aube, en tout cas pas à Kindia – Les éxécutants sont rentrés à l’aube et les tous derniers après l’aube. – Cette nuit là seule le Générale Toya à bord du camion qui parlait aux autres détenus quand à leurs sorts dès que le camion quittant la prison a tourné à gauche en direction du camp. – Malade, gravement malade à… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara
Le pays de ton dieu Mandela demande aux commerçants étrangers de fermé boutiques et quitter, on appel ça réussite.
Et on est fier d’un pays pareil….!!!!
J’ai pas abandonné mes soupçons de complot au TX .

Nfamara
Invité
Nfamara

Mbemba, vous êtes si attardé, tellement déboussolé que ce sont les détails accessoires qui vous servent de référence dans vos élucubrations.Une évidence demeure et je le réitère, le tortionnaire aux yeux de vautours (Ismaël) et ses compagnons d’infortune ont été exterminé par les nôtres après l’échec de la tentative de putsch manqué du colonel Diarra.Les bourreaux que vous défendez ont péri comme ils ont vécu, le retour du bâton a été nettement pénible pour les monstres à l’origine de la décadence du pays Apparement, vous êtes réfractaire au respect et à la courtoisie.Ne me connaissent qu’a travers ce forum d’échanges,… Lire la suite

MBemba
Invité
MBemba

NFamara,
Dit « A l’occasion de leur exécution à l’aube du 8 juillet sur les hauteurs de Gangan,tel une hyène agonisante, le camarade Ismaël hurlait incessamment. »
Encore du Mensonge!! Celui qui ne savait même le lieu d’incarceration des détenus revient à la charge avec un autre MENSONGE!

Un petit conseil: Soyez mauvais, mais au moins ne soyez pas un menteur, un trompeur!

Nfamara
Invité
Nfamara

Lire, hurlait telle une hyène agonisante.

Nfamara
Invité
Nfamara

Lire : quelques mois après ,les officiers de la vaillante armée ont exécuté les vôtres ….

Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen, souffrez de savoir que quelques mois après le renversement de votre régime démoniaque, les officiers de la vallainte armée a exécuté les tortionnaires qui se liquefiaient de sang des inoncents dans les geôles du Pdg. Lors de son arrestation à Fria base où il était recroquevillé, Ismaël , voulant résisté, sera brutalement malmené par le groupe de Gbagbo.A l’occasion de leur exécution à l’aube du 8 juillet sur les hauteurs de Gangan,tel une hyène agonisante, le camarade Ismaël hurlait incessamment.Se fondant sur ces quelques illustrations, il est aisé de savoir le camp des vainqueurs.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara
Pour le moment l’histoire a donnée et donne raison au vainqueur des vôtres.
La liberté de pourfendre est un droit inaliénable vous est garantie cher monsieur.

Nfamara
Invité
Nfamara

Le ridicule ne tue pas, depuis la mort du tyran, son parti peine à s’offrir un siège de député, même à Faranah, sa ville natale, il est incapable de mobiliser.A la lumière de ces quelques évidences, il est aisé de savoir qui ne représente rien en Guinée.Incapable de lire entre les lignes, vous auriez dû vous poser la question de savoir pourquoi Ami n’a pas fait acte de candidature sous la bannière du Pdg ?

Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen, décidément, vous procéder à une piètre interprétation analogique de certains faits.Fidele à vos habitudes , vous nous distiller des récits austères, dépouillés et indigestes.L’introduction des langues du terroir dans l’enseignement en tant que telle était salutaire.Cependant, la multiplicité des langues enseignées, différentes d’une région à une autre, constituait un énorme obstacle.En outre, l’improvisation de l’introduction des dialectes locaux, sans préparation préalable des formateurs fut un autre handicap qui entrava la réussite de cette expérience inédite.Ceci étant,si le recours aux »langues vernaculaires » était une option bénéfique, la stratégie d’adopter était chaotique, d’où le véritable fiasco qu’il provoqua.Un enseignement médiocre de… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Nfamara
Dit « AST est le plus mal-aimé ? » monsieur pensez vous que vous et tous les votre, représentez quelque chose de potable ici avec toute cette lamentation depuis toujours quand même?.
Chef ,c’est parce-que vous n’êtes strictement rien en Guinée que vous passerez toute votre vie a pleurer derrière les autres.

shams deen
Invité
shams deen

@ Youssof Mon cher ami, je ne sais pas si des gens la trouvent un certain plaisir dans la fameuse « liberté » que tu as bien décrite en bas. Une école pour tous y compris des Barens et autres d’origines riches /modestes et pauvres est un crime ; etre libre de voyager vaut mieux que la chance donnée a tout le monde. Mon ami, comme Dieu sait bien guider, lorsque le President à demander que l’on apprenne dans nos langues du moins pour un début (la petite enfance à l’école) il n’y pas ce que l’on n’a pas dit sabotage de… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen,si vous étiez doté d’une mémoire opérationnelle, vous nous aurez épargner ces élucubrations.Nul n’a subi l’humiliation que le boucher de Faranah et ses proches ont enduré.Copieusement passé à tabac par le héros national Tidiane Keita, sous les yeux de K kaunda, le dictateur ne se remettra jamais de cet affront. Juste une semaine après son trépas, son régime tyrannique et clanique s’effondre, quelques mois après,ses proches (parents et collaborateurs)aux mains entachées de sang des inoncents seront passés par les armes.Comme il est aisé de le constater, plus que tout autre chef d’état Guinéen,AST est de loin celui qui a… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara Je dis bien qu’au Maroc personne n’a trouvé ou se trouvait ou se trouve les signes de vos mensonges biberonnés . C’est pas un énergumène de Diouri qui sera le guide pour satisfaire vos fantasmes. J’ai juste voulu dire ici que de 84 à tout récemment le Maroc a vu le passage des centaines d’anti AST ,des étudiants aux « patriotes » mais que nenni personne n’a vu un début de vos mensongers . Encore une fois ,nous autres sommes pas des naufragés ,nous nous tenons sur la terre ferme de la VÉRITÉ ,libre a vous de rester dans votre Titanic… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen,vos propos evasifs illustrent leur inconsistance horrifiante.Par experience,je sais que lorsque les premisses d’une assertion sont fausses,le reste n’est que du verbiage creux .Une evidence demeure,nous etablirons la verite autour des biens mal acquis de Mohamed.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Nfamara J’ai connu Omnium Nord Africain dirigé par David Ammar a l époque. Si Mariam votre cousine t’a tendu une perche de mensonges pour vous satisfaire tant mieux. le président Sekou était au dessus de la préoccupation fondamentale des votres ,ce qui les a envoyé dans le sens contraire du pays ,la suite on connait tous. L’Ambassadeur guinéen a rabat vit dans la maison du président a Souissi un Don de HassanII,la résidence fait face a la résidence de Mme Bongo ,une soloka . Retenez bien,que Mohamed V avait confié HassanII au président en 1961,pour le Sahara que le président… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

vous allez voir où votre démocratie et votre liberté vous vous amener .

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

Baren Soumah, je ne savais pas que du fait d’obtenir un passeport, d’appartenir à un parti ethnique, d’écouter des conneries diffusées sur RFI ou d’insulter un président ( en Guinée, on ne critique pas le président, on l’insulte, on le rabaisse, traiter AC de Pédé n’est pas une critique, c’est une injure ) soit vraiment important pour la liberté . Par ailleurs, au temps de Sekou Touré, j’étais libre et en sécurité, il y avait pas des coupeurs de route, pas de prise d’otages, pas des zones interdites, pas de saccage des édifices publics et privés pour le compte des… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Erratum, lire Moumen Diouri.

Nfamara
Invité
Nfamara

A qui appartient le Maroc ?, un livre de l’écrivain Marocain Oumen Diouri à lire absolument pour se rendre à l’évidence irréfutable des malversations financières du Fama réputé peu porté vers l’accumulation de richesses Shams Deen, Mbemba et compagnie, la vérité a commencé à jaillir, elle finira par triompher magistralement .Wuya ba men gnagnama adi wuya.

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » Couz Shams Deen; Arrête tes conneries là, tu sais bien, que tout les candidats étaient militants du PDG-RDA, c’était le parti unique, Petit Touré ou KK ( Koumadjan Keita) Périe au camp-boiro, parce qu’ils on oser créer leur partis politique ou seulement soupçonner avoir intention, même-ci, la compétition semblait être démocratique entre les militants du même parti, il fallait pas aller loin, sinon à Fanarah, se porté candidat contre le feu frère de Fama Amara Touré, s’était la prison… Donc va rencontrer ces histoires, aux plus jeunes nés après 1984, pas nous ici! » Merci @Comolan pour cette preuve de… Lire la suite

Nfamara
Invité
Nfamara

Lire :placer tous les démons du désert dans le même panier.

Nfamara
Invité
Nfamara

Merci Comolam d’avoir mis en exergue l’imposture intellectuelle caractérisant les analyses biaisées de camarade Shams.Par dédain ou par cynisme, il refuse d’admettre les évidences ne cadrant pas avec ses préjugés et affabulations.Il fulmine,se crispe, cloîtré dans ses imaginations moribondes.Perplexe, il nous distille des versions laconiques et mensongères de notre passé.Il existe un carrousel de preuve étayant la dictature sanglante du Fama, ce ne sont pas les propos panégyriques d’un militant qui frise la dépression de par son déficit de nuances et de sens de discernement dans le jugement qui ebranleront nos ultimes convictions.Desormais, nous allons engagés un barroud d’honneur contreles… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@Youssouf Bangoura, Votre description de la realite politique du multipartisme et des elections en Guinee est correcte. Mais cela ne prouve pas que c’etait mieux avant et que l’on doit regretter le manque de liberte… « Si vous renoncez a votre liberte pour votre securite, vous allez perdre les deux » disait quelqu’un. Ce que nous avons gagne depuis 1984 est la liberte de posseder un passeport et d »aller visiter nos parents en Guinee sans risquer de perdre notre vie, la liberte de militer ou pas dans un parti ethnique, la liberte de lire Jeune afrique et d »ecouter la radio RFI, la… Lire la suite

COMOLAM
Invité
COMOLAM

Shams Deen; Tu vis et continue de vivre dans tes contradiction et ta frustration, de BSGR en passant par des débarcadère de la minière, tu va mourir dans ton regret sournois, sinon avec le rebond de la demande de bauxite et la signature des convention du 9 projets de transformation locale de la bauxite en alumine et aluminium, tu ne va plus nous chanter la période de 2011, comme la seule occasion de la forte demande des matière 1ere, parce que tes parrain du BSGR qui voulait arnaqué les guinéen, avec sont soi-disant investissement de 160 millions$ pour revendre aussi… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

Mon ami Deen, on ne sait pas ce que la Guinée a gagné en matière de  » démocratie  » depuis 1984 .Je suis sûr d’une chose, depuis 1984, la Guinée n’a connu que des pagailles, des destructions des biens ( édifices )publics et privés . Aucun ordre établi, création des partis ethniques qui n’ont pour programme que l’appartenance à une ethnie, aucun rapport avec des partis politiques au sens propre du terme . Il y a rien de ce qui se passe en Guinée depuis 1984 ne prouve qu’on soit en  » démocratie « , aucune élection depuis cette date, ne… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

Comolam
Tu crois a ton » dieu  » médiocre qui s’est autoproclamé démocrate et qui peine a tenir une seule élection sans morts avant et après.
Il faut arrêter ta diversion sur gbassibolo,your guy is not feet to handle the wheel.

Nfamara
Invité
Nfamara

Erratum, lire Ibrahima Diallo en 1960, merci pour la compréhension.

COMOLAM
Invité
COMOLAM

Couz Shams Deen; Arrête tes conneries là, tu sais bien, que tout les candidats étaient militants du PDG-RDA, c’était le parti unique, Petit Touré ou KK ( Koumadjan Keita) Périe au camp-boiro, parce qu’ils on oser créer leur partis politique ou seulement soupçonner avoir intention, même-ci, la compétition semblait être démocratique entre les militants du même parti, il fallait pas aller loin, sinon à Fanarah, se porté candidat contre le feu frère de Fama Amara Touré, s’était la prison, le cas Womba, nous connaissons tous l’histoire de notre pays! Donc va rencontrer ces histoires, aux plus jeunes nés après 1984,… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ Africain Je sais bien que ces gens feignent d’ignorer le monde entre 1958- 1989 comme si les démocraties que nous voyons en Afrique sont nées des volontés des pères des indépendances. Ceux qui sont intelligents analysent et jugent suivant les contextes. Pour ce qui est de CDD, je sais bien qu’il fait des efforts pour s’affranchir de certaines pesanteurs tels ses militants qui sont ici sur gbassikolo et ailleurs. Il fait face à une montagne de mensonges et souffre du fait que son visa vis a réussi non seulement a lui confiné dans son ethnie d’origine et surtout ton… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

@ Nfamara A force d’être plein de haine on finir par avoir le mensonge ultime refuge comme une valeur au dessus de tout. Toya Conde a été l’un des rares soldats de premières classes de l’armée coloniale. Pour le reste inutile de vous mettre devant vos mensonges parce que vous le savez deja. @ AOT Nous parlons ici de représentativité des gens et surtout de la liberté de choix,je sais personnellement que parmi les guinéens il y a ceux qui croient encore que le soleil se lève a l’ouest parce qu’ils n’ont jamais été enseignés de l’histoire du pays. Ils… Lire la suite

NfamaraNfamara
Invité
NfamaraNfamara

Les insinuations de Shams Deen sont un tissu de mensonges décousus, une médiocre collection de préjugés et un répertoire misérable de la propagande nocive du Pdg. En effet, parler de d’élections démocratique dans un contexte de monopartisme relève d’une misère spirituelle.Toute démocratie s’articule autour de trois principes fondamentaux : le débat (libre échange pour parvenir au consensus),les institutions, pour permettant le débat et l’application des décisions et la justice pour instaurer l’égalité entre les citoyens.Vous soutenez que le mérite et la compétence étaient les critères de choix des cadres sous la première république, en vous référant à un cas isolé.… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » Tous les guinéens de bonnes foi qui ont connu cette époque disent sans autres formes de procès que oui la DEMOCRATIE était effective, nulle ne pouvait parler au nom du peuple sans etre mandate par le billais d’un vote  » S.D. je pense que cette phrase résume pour tous les lecteurs de ce forum l’impossibilité qu’il y aura toujours de parler un jour avec vous de relance de notre pays. – C’est pour cela que j’aime bien discuter avec vous les nostalgiques – tant que nous restons dans un débat contradictoire civilisé : chacun donne le fond de ses… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

@Baren Nous vivons quoi maintenant la avec votre démocrate d’ami? On tue un nombre infini de gens pour voter les législatives,on tue encore pour les locales,après on tue pour les résultats,on n’est incapable d’installer les élus non contestés, on met la LOI a côté pour un arrangement impossible et cerises sur le gâteau on se plaint d’être empêcher de travaillé pour faire un miracle… Je ne sais ce que la guinée aurait été si d’aventure on avait eu en 58 les démocrates que nous avons aujourd’hui au pays. Si la démocratie est la représentativité voulue a travers des élections libres… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

@Shams Deen, Laisse tomber le PDG ou la comparaison avec le PDG. Les époques ne sont pas les mêmes; les enjeux politiques intrinsèques et extrinsèques ne sont pas les mêmes. Ce n’est pas non plus le même contexte mondial et la Guinée est très loin d’avoir au dessus de sa tête une volonté AFFICHÉE ET AVÉRÉE de déstabilisation de son économie, de sa politique; des structures de l’Etat de la part de l’ex puissance coloniale. Cette « épée de Damoclès » à l’époque dont la seule réponse était l’union politique sacrée dont beaucoup d’opposants avaient « succombé » avant qu’ils ne tombent en disgrâce… Lire la suite

Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

@ Shams Deen La democratie repose sur le concept de LIBERTE. Liberte de voter ou pas, liberte de choix des partis, liberte de voter sans peur pour des candidats de son choix (secret des urnes)… Le PDG etait non seulement un parti unique mais aussi LE Parti/Etat. La carte d’electeur etait la carte du PDG et on votait a main levee dans toutes les elections. Le « vote » pour le Secretaire General du PDG se faisait par acclamation sous les portraits geants du candidat unique AST et tous les votants etaient habilles en blanc … Faut-il continuer la description du « vote »… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

AOT Monsieur Diallo, j’ai un peu connu cette période et j’ai ete témoin d’élections de classes, d’écoles, de quartiers, de villes et présidentielles, on ne m’a pas raconté comme dans certaines familles. Vous avez certainement vu le témoignage de Dr Bah Mamadou Kabah sur comment il s’est retrouvé ministre donc on ne parachutait pas comme ça, évidement il y a eu des exceptions comme Papa (paix a son amé). La seule chose qui était interdit à l’époque était la proximité prononcée avec l’ennemi qui n’était pas inconnu du guinéen lambda. Tous les guinéens de bonnes foi qui ont connu cette… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » En son temps le PDG tenait toutes les élections a bons dates et la tricherie ne faisait pas partie de la culture politique.  » – C’est vrai S.D, a cette époque même si tu pensais différemment que le Responsable Suprême – a plus forte raison avoir envie de créer ton propre parti pour diversifier le débat – ton sort état directement scellé a vie dans une cellule. Donc la triche était même impensable. – Imaginez SD que vous auriez été condamné a mort par contumace a cette époque pour vos propos critiques justifiés ci-dessous – comme de milliers d’autres… Lire la suite

shams deen
Invité
shams deen

La petite Gambie vient de finir son cycle électoral en moins d’un AN quasiment,aux uns et autres de réfléchir et comprendre sur l’état de la gouvernance du très démocrate professeur.
Pour le moment je suis un peu malade pour le pays ,lorsqu’on me dit c’est ca la démocratie.
En son temps le PDG tenait toutes les élections a bons dates et la tricherie ne faisait pas partie de la culture politique.

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » L’option de reprendre les élections dans les circonspections à l’origine du contentieux me semble raisonnable.  » Oumar Maci, c’est plutôt un piège : facile de dire « bon on les reprend ». Juste après ce consensus le PPAC aura beau jeu de dire « bon on a rien dans les caisses, FMI par-ci, BM par-la, on va chercher l’argent pour le faire plus tard » et finalement ce sera le status-quo et donc pas de maire pour ces 12 circonscriptions jusqu’après 2020. – La question a se poser est : quelles sont les conséquences d’installer les 330 autres communes et de rien faire… Lire la suite

COMOLAM
Invité
COMOLAM

Ça ressemble curieusement,à une certaine niaiserie de suggestion, de Tic-tac, Tic-tac, ennuyant qu’on nous sert chaque mois, il serait d’ailleurs intéressant que les deux collaborent pour une représentation théâtrale, de genre Manbylé de Mamou dans les années 1977, AOT.Diallo, vous serez un bon metteur en scène lol!

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

A, je pense l’avoir écrit dans la dernière phrase mais je ne sais pas comment y arriver.
En tout cas dans un match avec seulement 2 équipes en jeu je ne vois pas un spectateur dans la tribune gagner le match…

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

L’option de reprendre les élections dans les circonspections à l’origine du contentieux me semble raisonnable.

Africain
Invité
Africain

Que proposez vous Monsieur DIALLO AOT ?

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

Calendrier des prochaines activités de l’année 2018 : – 1e mois: marches dans les rues, barricades, jets de pierres et balles perdues-réelles avec pour bilan final 4 ou 5 ados amnésiques morts, des dizaines de blessés, de mis en examen et condamnés dans les jours suivants a plusieurs mois de prison avec sursis ou non pour les plus « têtus ». – 2e mois: lamentations, cris, beaucoup de « c’est ta faute – non c’est ta faute » avec « prise a témoin des communautés nationale et internationale » a la maison de la presse de Coleah. – 3e mois: intervention de tous les copains et… Lire la suite