GUINEE : Peut–on éviter le chaos ? (Opinion)

Il y a des signes avant-coureurs qui ne trompent pas . Nous ne citerons que les plus récents . Depuis le second semestre 2018 , c’est des restrictions des libertés de manifester . En novembre 2018 , nous assistons à la militarisation des quartiers sensibles de la capitale . Dans la nuit du 24 au 25 janvier 2019 au camp Alpha Yaya de Conakry , des militaires tentent de voler des armes et des munitions . Suite à ces bruits de bottes , des soldats , sous-officiers et officiers ont été avancés en grade . Des Généraux sont nommés ambassadeurs .

Selon Fodé Bangoura « Des sommes d’argent sont en train d’être distribuées dans les foyers par le pouvoir en place en vue d’obtenir un 3ème mandat. » ( AG du PUP du 6 mars 2019 ) . Notons également , la sortie remarquée d’un groupuscule de femmes brandissant des pancartes favorables à un référendum pour une nouvelle constitution . C’était le 8 mars 2019 au palais du peuple à l’occasion de la journée internationale des femmes .

Il est évident que si Alpha Condé ne s’est pas encore ouvertement prononcé , c’est parce qu’il a peur de la réaction de l’opposition guinéenne et de la société civile. Les Présidents africains qui s’accrochent au pouvoir ont toujours de mauvaises raisons de le faire . Mais , ils utilisent des moyens légaux pour y parvenir. Ou bien ils sollicitent le Parlement qui, certes, est acquis à leur cause, mais représente l’émanation du peuple, ou bien ils ont recours à un référendum .

Le chaos n’est pas le meilleur moyen d’aboutir à un changement politique positif pour le pays. C’est pourquoi , à mon humble avis , Il faut une conférence de consensus national lancée par des représentants de la société civile pour impulser un nouveau départ. . Cette conférence nationale désignera des leaders qui pourront organiser une phase transitoire .

Il nous faudrait une nouvelle génération au pouvoir . Capable de relever plusieurs défis comme la refondation de l’Etat, la promotion de la démocratie et des droits humains , la mise en place de nouvelles conditions de paix et de liberté, gage d’un développement durable. Capable aussi de mieux défendre les intérêts des populations, à partir du respect scrupuleux des différentes institutions étatiques.

DIALLO Mansour

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
NfamaraAOt DialloK. Ba Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Nfamara
Invité
Nfamara

Bienvenue au chaos qui menera a la renaissance.

K. Ba
Invité
K. Ba

AWA TOUN – Sanakou AOt. Pour une fois les Yette Diallo reconnaissent qu’un Ba parla mieux qu’eux. Il ne faut donc pas désespérer. Il y a solution à tout. La Guinée aussi va s’en sortir. LOL. Salam

AOt Diallo
Invité
AOt Diallo

Sanakou je voulais lui dire mes 2 mots mais tu as mieux parler que moi (pour une fois…)
Le pouvoir algerien a essaye dutiliser cette vieille technique de la paix et le retour de la Guerrero civile mais les millennium leur ont repondu ON SEN FOUT!
Sauver la paix. Reveil de la societe civile pardon laissons ces fausses solutions aux Falcons du status quo…

K. Ba
Invité
K. Ba

Sanakou, Il faut ouvrir les yeux et faire des analyses qui tiennent compte de la réalité du terrain. Il n’y a plus de société civile en Guinée pour organiser la conférence dont tu parles. Alpha savait que si problèmes il allait avoir, cela ne serait pas des politiciens bureaucrates achetables. Mais, ce serait de la société civile qui avait créé des remous en 2006 et en 2007. Ainsi, dès 2011 il entreprit le démantèlement progressif de ce qui restait de la société civile par des corruptions et les dissensions ethniques. Rabiatou Sera était déjà une griotte de service. MAIS QUE… Lire la suite