Guinée – Une usine de fabrication d’explosifs et d’armes légères en cours de construction

La guinée serait-elle sur le point d’être le premier pays d’Afrique de l’Ouest fabricant d’armes de guerre ? Le doute n’est plus permis. Et pour cause, selon la RTG qui en a diffusées quelques images, une usine de fabrication d’explosifs et d’armes légères est en cours de construction par une société chinoise dans la commune urbaine de Bofa. Un an après le lancement des travaux, le chantier évolue à la satisfaction des autorités militaires.  Bâtie sur une superficie de 9,5 ha , l’usine aura une capacité de production de 60 à 70 tonnes par jour, soit un total de 20.000 tonnes par an.

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
AfricainK. BaAOT Diallo Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
K. Ba
Invité
K. Ba

LOL ! Une vraie priorité. Quand on ne sait que l’on ne sait pas fabriquer ni bougies pour pallier au manque d’électricité, ni des lampes tempêtes, ni des parapluies, ni des manteaux, ni des habits, ni des prises de courant, des tuyaux, des clous, des marteaux, des fils électriques… C’est vrai qu’en cas de sanctions en 2020, il y aura un embargo sur les armes légères. Comme quoi nul n’accusera Koro Alpha de ne pas être prévoyant. Mais, comme le dit le vieil adage, quand tu creuse un trou pour piéger tes adversaires, il ne faut pas qu’il soit trop… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » La guinée serait-elle sur le point d’être le premier pays d’Afrique de l’Ouest fabricant d’armes de guerre ?  » Vraiment nos journalistes aiment nous gargariser de hauts faits nationaux imaginaires : des chinois viennent ouvrir une usine d’armes chez nous tout simplement pour être plus proche de leurs acheteurs mafieux régionaux et parce que personne d’autre n’est assez idiot pour l’accepter dans ce monde globalisé d’aujourd’hui. – De plus ces trafiquants internationaux d’armes savent qu’ils n’ont rien a craindre comme contrôle ou supervision et donc ils pourraient même y tester des armes « sales » pourvu qu’ils arrosent bien quelques poches… Lire la suite