l’ONG Aguisav denonce la mauvaise foi des syndicaliste (Déclaration)

Nous, de l’Association Guinéenne des Sans Voix – Aguisav – la Voix des Sans Voix suivons avec beaucoup d’inquiétudes la grève déclenchée par l’Inter-Centrale CNTG-USTG suite à l’augmentation du prix du litre de carburant à l’essencerie. (Soit de 8.000 à 10.000 GNF le litre).

En effet, si personne ne peut contester la légitimité et la légalité de cette grève, mais elle se passe à un moment très difficile pour le pays, car la Guinée vient de loin. Cela n’est plus à détailler, tout bon guinéen en est conscient. Seulement nous dirons que c’est en Guinée que l’écrasante majorité vit de jour en jour. Une grève de telle envergure n’arrange rien. Bien au contraire, elle aggrave les conditions déjà précaires et de misère dans lesquelles le guinéen vit. 

Quand les Syndicalistes écrivent dans l’Info n°8, nous le citons : « Le Syndicat lutte pour une cause juste et noble, car la réalité démontre que cette augmentation du prix du carburant à la pompe se répercute dans le panier de la ménagère : 4 piments à 5 000 GNF, 1kg de riz à 8 000 GNF, 1kg de viande varie de 45 000 à 60 000 GNF…etc. ».

Il faudrait que l’on soit sincère entre nous guinéens, l’on doit se dire la vérité, rien que la vérité, l’on ne doit plus se tromper entre nous guinéens. La vie chère, la pénurie de denrées constatées aujourd’hui à Conakry et ailleurs dans le pays sont surtout dues à cette « grève inhumaine ».

Si les Syndicalistes ne sont pas de mauvaise foi, qu’ils lèvent le mot d’ordre de grève. Tout le monde verra ce qui va se passer. L’impact réel de l’augmentation du prix du carburant à l’essencerie dans le panier de la ménagère se comprendra par tous.

Les Syndicalistes doivent se ressaisir, revenir aux meilleurs sentiments et venir à la table de négociation avec le Gouvernement pour le bonheur de tous. Sans préalable aucun.  L’Aguisav-la Voix des Sans Voix sera inéluctablement à leurs côtés et leur soutiendra sûrement dans cette démarche.

En même temps nous leur (les syndicalistes) invitons à renoncer immédiatement au contenu de leur Communiqué en date du 23 Juillet 2018 où il est mentionné quelque part ce qui suit : « L’Inter Centrale CNTG/USTG décide de la suppression du service minimum dans les Entreprises et Sociétés ci-après : Hôpitaux de la République, Ports de Conakry, Aéroport de Conakry, EDG (l’électricité de Guinée), SEG (Société des Eaux de Guinée), Hydrocarbures, Transports et Mécaniques Générales, Banques et Assurances, Industries à feu continu, Sociétés Minières ; jusqu’à la baisse à 8 000 GNF du litre de carburant à la pompe. ». Soyons réalistes. Ils doivent nécessairement édulcorer ce pamphlet au risque que leur mouvement syndical devienne une Conspiration.

Notre pays la Guinée et les Guinéens n’ont pas besoin de ce type de grève.

Oui à une grève constructive !  Non à une grève destructive !

Nous vaincrons !

Egalité – Patriotisme – Fraternité

 

Faranah, le 25 Juillet 2018

P/Le Bureau Exécutif de l’Aguisav – La Voix des Sans Voix

Le Président Docteur Fran T. Morri SAMMOURAH

Contact : (+224) 664 339 780

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
BahMoPita Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
BahMoPita
Invité
BahMoPita

ce ‘docteur’ est un faillot ethno-fasciste qui nous sert depuis plus de deex decades ses declarations farfelues et insipides! qu’il la ferme bon dieu!