Le football guinéen entre chaos et réseaux mafieux d’une élite sans conscience.

Depuis l’élimination du Syli national guinéen de la CAN 2019 en Égypte, les guinéens assistent impuissamment à des sorties médiatique scandaleuses des responsables du football guinéen, mettant à nu les problèmes auxquels sont confrontés le sport et plus particulièrement le football en Guinée.

Ces problèmes qui sont l’œuvre des réseaux mafieux, organisé et piloté depuis le ministère de la culture et des sports en complicité avec les responsables de la fédération guinéenne du football n’est rien d’autre qu’un signe clair du manque de patriotisme lié à la grande impudence qui émerge seulement lorsque les responsables n’ont pas besoin de faire amende honorable. Et malheureusement dans mon pays la Guinée l’élite guinéenne manque de patriotisme et conscience nationale. Cette élite egotique, égoïste et mafieux a pris le football guinéen depuis plusieurs années en otage, l’emmenant ainsi à évoluer entre, manque de vision, et d’infrastructures, la dépréciation de la ligue du football guinéen, l’aliénation du football guinéen avec la présence d’entraîneurs européens, manque de conscience nationale et la migration considérée comme seul moyen de succès..

Depuis plusieurs années le football guinéen est devenu un endroit où politiciens corrompus et réseaux mafieux se bousculent pour empêcher l’émergence de jeunes talents de footballeur capables de représenter vaillamment les couleurs de la Guinée. Avec cette méthode mafieuse et irresponsable ils empêchent les joueurs guinéens talentueux qui évoluent dans la ligue nationale de jouer pour l’équipe nationale. Une telle dépréciation de la ligue nationale pousse évidemment les joueurs à émigrer. Pire ils utilisent leurs pouvoirs pour intervenir dans le football guinéen, en choisissant les joueurs par affinités et non par mérite. Dans de telles situations les entraîneurs ne jouent le plus souvent qu’un rôle marginal. Ce sont les politiciens corrompus voire l’état qui décident principalement de la composition de l’équipe. Et depuis les années 90, un réseau de politiciens corrompus , de criminels et d’autres parties intéressées sur le plan économique s’est formé autour de l’équipe nationale de football en Guinée. Avec vous stagne le football guinéen. Vous avez spolier le peu d’infrastructures existantes et vous refusez par mépris d’en construire d’autres. Donc arrêtez d’accuser l’entraîneur belge. À défaut de faire preuve de dignité et de responsabilité pour faire un mea-culpa et démissionner, taisez-vous. Car « Chaque équipe nationale de football est à l’image du pays qu’il représente, le reflet de sa culture, de la façon dont il est organisé et de ses faiblesses ».

Dans ce cas, la conclusion est simple: autant d’opportunités et pourtant de si nombreux méfaits dans un contexte de faiblesse morale et d’impuissance collective.

Bon début de semaine

Baldé Aissatou cherif Journaliste-Politologue

11
Poster un Commentaire

avatar
10 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
MosaicAfricainTraoréLaure KarcherTiekourani Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

@Mosaic,

Vous le savez, au delà de la politique sportive, tout est revoir.

Juste pour nous dire que cette « affaire » doit être circonscrite ou doit être « bordée » à son strict contexte. Élargir l’analyse ou le débat, c’est aidé la fédération, notamment Souaré et toute son équipe dans leur communication de « brouillage » en termes de responsabilités.

Africain
Invité
Africain

Monsieur Traoré,

Je vous remercie; mais je ne pense pas apporter par le biais d’un article plus de « valeur ajoutée » aux sujets analysés sur la toile guinéenne par les professionnels et par de NOMBREUX compatriotes talentueux.

Bien à vous.

Mosaic
Invité
Mosaic

Au delà du football c’est toute la politique sportive qu’il faut revoir ! Mais bon tout ceci n’est quà l’image de la mauvaise gouvernance et le manque de vision des dirigeants guinéens depuis l’accession à l’indépendance de la pauvre Guinée !

Bien à vous !

Traoré
Invité
Traoré

@ Africain.

Votre commentaire est on ne peut plus clair.

Dommage que vous ne preniez pas la plume pour un seul sujet sociétal parmi tant d’autres.

Bien à vous.

Tiekourani
Invité

Shams, exactement. Je me retrouve entièrement dans tes propos excellent.

Africain
Invité
Africain

Après la déculottée infligée par les fennecs ; la gestion de la crise qui a suivie est à l’image de la gestion du pays. Le laxisme a tous les étages. C’est le « m’as-tu-vu » du PM Kassory qui m’a fait bien rigoler avec sa demande officielle d’auditer la gestion des « sous » ou des décaissements. Au regard de l’ampleur des déclarations voir des soupçons de corruption à tous les niveaux (les traitements que l’entraineur bénéficiait, soupçons de chantage à son endroit, les conditions de son recrutement etc.…) sans parler du comportement non professionnel (c’est peu dire) de l’équipe… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Mme Laure La fédération est composée de gens ne trouvant pas de travail rémunérateur et malheureusement le pays est plongé dans une course à la corruption jamais égalée dans l’histoire du pays avec un gouvernement irresponsable et/ou complaisant. C’est l’hystérie créée autour d’une équipe qui n’avait ni le niveau collectif encore d’individualités certaines comme en en voit ailleurs. Le désastre financier n’étant pas à la hauteur des résultats il faut un sacrifice et en l’espèce l’entraineur est la cible idéale parceque étranger . Rassurez-vous qu’aucun national ne sera cloué au pilori ,ils se connaissent entre eux et tous ont trempés… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Hélas, Mme Baldé, « Quand l’argent parle, la vérité se tait » (un proverbe que j’ai piqué sur le site de justinmorel). Je ne connais pas vraiment le football, mais ce tableau que vous dressez est tellement….ressemblant ! Si la Fédération était honnête, elle aurait lancé immédiatement une enquête interne sur les allégations de dessous de table qu’aurait perçus l’entraîneur, aurait interrogé tout le monde. Et question que je me pose: qui a choisi cet entraîneur, qui aurait été dans le passé mêlé à ou cité dans une affaire de corruption ? Ce n’est pas la Fédération ? L’organisation d’un tournoi national… Lire la suite

Tiekourani
Invité

Nous sommes dans un pays où certains n’expriment leur patriotisme que pour exclure d’autres. Les guinéens n’ont jamais été des patriotes et savent même pas ce qu’on appelle une patrie. Ce qui intéresse le guinéen en général c’est sa survie. Pour nos cadres et responsables, la seule chose qui les préoccupe, c’est leur ventre et bas-ventre. Pour ceux qui pensent que je suis excessif dans ce que je dis là, qu’ils me disent comment des guinéens avec le passé douloureux de ce pays peuvent refouler une alternance démocratique à la Guinée en détruisant la constitution. Je dis au professeur Togba… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Mme
Un tel diagnostic ne vous attirera pas de sympathie à CKY parceque vos collègues verront que vous vous attaquer à leurs intérêts (ils ont assez de couleurs pour peindre en Blanc les gens que vous dénoncé à juste RAISON ).
C’est dans un état à l’abandon que les mafieux prospèrent au grand jour.