Le président de la République n’a pas l’autorité pour proroger le mandat des députés

L’ancien haut représentant du chef de l’Etat estime que « la déstructuration des institutions républicaines fait partie de la politique du pouvoir actuel qui, selon Sidya Touré, fait en sorte que tout s’affaiblisse ».

Vendredi, lors d’un déjeuner de presse à son domicile, l’ancien Premier ministre a invité les Guinéens à murir leurs réflexions sur la manière dont le pays fonctionne.

Pour lui, c’est une volonté délibérée du pouvoir d’Alpha Condé de faire en sorte que les institutions soient affaiblies.

Sidya Touré dit à qui veut l’entendre que « le président de la République n’a pas l’autorité pour proroger le mandat des députés. Ce mandat-là, il est fixé par la constitution. Même la cour constitutionnelle n’est pas en mesure de proroger le mandat des députés ».

Le numéro 1 de l’UFR estime que l’expiration du mandat des députés avant la tenue de nouvelles élections législatives est une volonté du président Alpha Condé. « C’est politique et volontaire », laisse-t-il entendre.

« Dans la mesure où l’assemblée nationale n’existe pas, il pouvait légiférer par ordonnance, puisque les députés auront quitté l’hémicycle. Ce n’est pas au président de la République de dire que leur mandat est prorogé », assure Sidya Touré, qui se dit convaincu que la cour constitutionnelle  fait partie des instruments du régime en place pour déstabiliser les les institutions républicaines.

Boussouriou Doumba

Source: Vision Guinee

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Le Pan-AfricainAOT DialloAfricainShams DeenSekou Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

« …L’UFDG et l’UFR parlent, parlent, dénoncent, critiquent cette décision mais aucun ne dit qu’en conséquence de cela ils vont démissionner – ils auraient du le faire depuis le lendemain…. » dixit AOT Diallo Sans concertations ou discutions approfondies avec les élus de leur camp respectif ? A l’UFDG, camarade Oussou a été clair dessus, c’est à dire qu’ils vont se rencontrer pour discuter avec les députés de l’UFDG. Ce qui me parait plus judicieux et plus démocratique. Si une décision ferme de démission tombait dans la foulée de l’annonce de cette prorogation de leur mandat; j’imagine ce que vous alliez dire… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

Tot ou tard, les Guineens realiseront que donner tous les pouvoirs a une seule personne et esperer des bonnes intentions ne marche pas. L’independance de la CENI doit etre reellement garantie en permettant a cette institution d’organiser des elections a temps, selon la constitution et de presenter la facture a la banque centrale qui la payera et ensuite demandera des comptes au ministere de l’economie. L’un des elements utilises par les dirigeants pour affaiblir les institutions c’est de controler leurs finances et notre constitution permet a Mr. Alpha Conde de le faire. Il faudra tirer les lecons de ces dix… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

L’UFDG et l’UFR parlent, parlent, dénoncent, critiquent cette décision mais aucun ne dit qu’en conséquence de cela ils vont démissionner – ils auraient du le faire depuis le lendemain. – Sans sacrifices ils ne convaincront personne sur leurs intentions primaires réelles dans cette assemblée : le fric et autres avantages. Et en dehors de quelques grosses pontes aux poches profondes parmi eux tous les autres n’accepteront jamais de se faire harakiri financier sans y être forcés et ça CDD et ST le savent bien alors c’est a deux d’oser l’exiger a leurs petits poissons. – Quant au prétexte de dire… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« …Nous attendons illico de Cellou Dalein Diallo une déclaration claire et nette de la part de l’UFDG pour dénoncer, condamner et se désolidariser de la forfaiture d’Alpha Condé relative à sa tentative d’associer les anciens députés au carnage de la démocratie en Guinée… » Sekou;

L’UFDG, a bien réagit (à dénoncer, à condamner, etc..) et entend donner une suite politique à cette « action » du pouvoir ou du Président de la république.

Par ailleurs, si un parti est bien en cheval dans la dénonciation/condamnation des manœuvres politiques et politiciennes du pouvoir et de AC, c’est bien l’UFDG.

Shams Deen
Invité
Shams Deen

La seule réponse qui sied a ce monsieur est le REFUS de participation a la complicité de violations de la constitution.
Qu’il s’arrange a nommer les députés.
Il faut un ESPRIT de sacrifices pour obtenir un changement dans le comportement d’Alpha.

Sekou
Invité
Sekou

Sidya Touré, Lansana Kouyaté, Faya Millimouno, Ousmane Kaba et plusieurs autres leaders politiques et membres de la société civile se sont prononcés avec véhémence pour dénoncer et condamner l’ultime félonie décrétée par le criminel Alpha Condé pour associer cyniquement les désormais anciens députés dont le mandat a expiré contre l’Assemblée nationale pour assassiner et enterrer définitivement notre démocratie, vieille de 29 ans et conquise dans la longue et difficile lutte soldée par le sang d’innocents martyrs du peuple de Guinée. Alpha Condé n’a jamais aimé la Guinée et il n’aimera jamais la Guinée. Ces nombreux actes orchestrés contre la Guinée… Lire la suite