Marie Madeleine Dioubaté : « Le quenquenat du Président CONDÉ est un échec total»

Lors d’un point de presse qu’elle a animé hier jeudi, la Présidente du Parti des Ecologistes de Guinée (PEG) Me  Marie Madeleine Dioubaté a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Qualifiant le  quinquennat du Président Condé’ « d’échec total », la Présidente du PEG a promis que si elle était élue, elle ferait de « relance de l’économie comme l’agriculture, les mines, le commerce, le tourisme, l'instauration d'un véritable État de droit, la promotion de la biodiversité », sa priorité absolue…

{jcomments on}

 

« Les promesses n’ont pas été tenues. Les Guinéens se sont davantage appauvris, l’insécurité s’est aggravée, les compagnies minières sur lesquelles nous fondions nos espoirs de développement sont parties ou ont gelé partiellement leurs activités

 

La jeunesse n’a pas de réelles perspectives d’avenir d’où son fort taux de chômage, qui n’aspire qu’à l’exil.

 

L’Etat ne consacre que 2.5% du PIB au secteur de l’enseignement, alors que les besoins en matière d’éducation sont immenses. Les objectifs de  développement pour le millénaire préconisent d’affecter 15% du PIB, a-t-elle rappelé

 

Parlant du secteur de la santé, Marie Madeleine Dioubaté soutient que le budget alloué est dérisoires « 1.5% du PIB alors que nos voisins consacrent respectivement 5,7% en Côte d'Ivoire, 5.5% en Guinée Bissau, 7.1% au Mali, 10% au Libéria, 11.8% en Sierra Léone. A cela, s’ajoute le manque de formation du personnel, le sous-équipements des hôpitaux et leur insalubrité.

 

Selon Mme Dioubaté, «LÉtat guinéen attend tout de la communauté internationale. Le constat est flagrant. La gestion de la crise sanitaire du virus Ebola en est une preuve flagrante. Les foyers ont été circonscrits au Libéria et en Sierra Léone et non en Guinée avec un nouveau risque de résurgence de la pandémie », fustige la présidente du PEG.

 

Pour terminer, la candidate du PEG a promis que si elle était élue, elle ferait de la relance de l’économie comme l’agriculture, les mines, le commerce, le tourisme, l'instauration d'un véritable État de droit, la promotion de la biodiversité, l'amélioration de la qualité de l’éducation avec une formation professionnelle adaptée aux besoins  du pays, la priorité de son mandat.

 

Gbassikolo.com

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des