Opinion : Halte aux machinations Monsieur le Président (Pr Lansiné Kaba, Qatar)

M. le Président, vous venez de rentrer de votre voyage en Russie. Bonne arrivée. Vous retournez dans un pays, en émoi, vous le savez. Par conséquent, vous n’ignorez pas que ce séjour en Russie, quoi que vos conseillers disent, n’était pas plus nécessaire que votre séjour de septembre au Texas. Il était inutile. Ce sont des déplacements coûteux et infructueux pour l’État et la nation. De plus, le pays traverse une phase extraordinaire de son histoire depuis 1958.

Le « Navire national » guinéen chavire depuis un bon moment. Vous le savez, vos thuriféraires, affabulateurs et cupides, ne peuvent pas le cacher. Ce drame national se transforme chaque jour en une tragédie déplorable et catastrophique. Le « Commandant » qui oriente et dirige un bateau ne l’abandonne pas pour répondre à l’invitaion d’un autre capitaine, lui aussi, acharné à rehausser le prestige de son « Paquebot »! La bonne gouvernance requiert  de l’adresse et de la sagacité dans l’exercice des responsabilités. Votre régime manque bien de ces qualités, M. le Président, il faut se l’avouer.

Nul n’ignore que les services publics fonctionnent mal depuis des années . Tout va à la dérive au pays. Aussi, votre désir d’un troisième mandat est-il impossible. Pourquoi vous est-il difficile de respecter la loi? Votre intention de briguer un autre mandat se défend mal. L’intention crée l’épouvante. Le pays mérite bien mieux sous un commandement, considéré au départ éclairé et sage. Le projet correspond à la recherche et à l’imposition future d’une dictature! Ce projet répand la terreur de Kaloum aux fonds fins de la Forêt. Pour de bonnes raisons, tout le monde a raison de s’effrayer.

Car, M. le Président, votre régime, celui du RPG, sème la souffrance morale et physique. Les signes, visibles un peu partout, ne trompent pas. Le fonctionnement de l’administration dérailla, depuis de longues années. Les populations de la capitale sont sorties en grand nombre en octobre; elles ont courageusement manifesté leur mécontentement face aux répressions des forces de l’ordre. Bien sûr, elles sont ainsi sorties par pure conviction patriotique, scandant, si les bombes lacrymogènes ne heurtaient pas, la libération immédiate de Doura Sanoh et de ses copaganons que votre sytème a fait arrêter arbitrairement.

M. le Président, vous savez que Cellou Dalein Diallo,Sidya Touré, Ousmane Kaba et bien des autres de l’opposition, et qui sont porteurs d’espoir pour des lendemains meilleurs, n’ont pas dépensé des milliards de FG pour faire sortir des milliers de protestataires en octobre. Votre gouvernement peut s’attendre à voir une foule encore plus formidable. Ces citoyennes et citoyens de diverses origines exigent la libération inconditionnelle des prisonniers mis dans vos geôles sans raison. Elles demandent aussi les corps des victimes des répressions policières de Conakry. Cette foule et les parents des victimes veulent recupérer et disposer, comme nos traditions le conseillent, des corps des victimes.

M. le Président, il y a de quoi rire que des camions partent de Conakry dans les bastions du R.P.G pour démontrer à l’opinion internationale votre popularité et la puissance de votre Parti! Nul ne se trompe désormais; personne n’est dupe des machinations de votre « machine ». Ce n’est autre chose que de faire sortir des milliards et de renflouer les comptes de vos serviteurs, connus pour leur manque de probité politique et morale.

Garde à vos forces de l’ordre! Si elles osent s’attaquer à cette foule de protestataires pacifiques, il y aura un tollé immense et dans le pays et au-delà dans la région. Votre projet de troisième mandat recevra et méritera alors encore plus d’opprobre. Et, la Communauté internationale, dans son ensemble, saura comment votre régime est brutal, anti-démocratique, corrompu et inefficace dans la gouvernance judicieuse des ressources humaines et matérielles. La condamnation à l’échelle globale donnera raison aux opposants, nous tous qui rejetons vigoureusement votre projet de constitution et de troisième mandat.

Professeur Lansiné Kaba

Carnegie Mellon University (Qatar)

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
TiekouraniShams DeenLaure KarcherSékou Fakoly DoumbouyaBenn Pepito Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Tiekourani: Votre réponse n’a ni queue ni tête. Je maintiens ce que je dis. Pour ceux que ce sujet intéresse, j’ai développé certains points à l’article « Quand la maladresse d’Ousmane Gaoual…. » » sur ce site.

Tiekourani
Invité

Oh Madame comme d’habitude, vous restez égale à vous même. Vous préférez le staquo à l’évolution démocratique de notre pays. Pour votre gouverne, le professeur a soutenu Alpha quand il était dans la voie de la démocratie. Ce noble Monsieur a une position de principe comme Tiken. C’est des hommes qui veulent l’alternance démocratique dans les Etats africains et combattrons toute tyrannie même si elle est incarnée par des personnes qui leur sont proches. A la différence de vous, chez eux c’est la Nation d’abord et non l’ethnie et encore moins la famille. Nous savons pourquoi vous défendez toujours la… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Pour le Pr. Lansinè Kaba (qui travaille si j’ai bien compris dans une université américaine au Qatar), les « serviteurs » – notez bien le terme- du gouvernement (c.a.d. les fonctionnaires, ministres, conseillers, etc) sont « connus pour leur manque de probité morale et politique ». Comme tout est simple pour ce « professeur » qui sera bientôt qualifié « d’éminent » par les relais médiatiques ! Donc, pour lui, les militants, cadres, etc du FNDC et alliés sont naturellement « connus pour leur probité morale et politique »… Une gigantesque imposture !

Sékou Fakoly Doumbouya
Invité
Sékou Fakoly Doumbouya

M.le Professeur ! Je pense bien que je resterai sans avoir les réponses à mes humbles questions. Je vous rappelle qu’il y a des gens qui soutiennent le changement de la constitution tout en étant contre un 3 ème mandat. L’attitude du FNDC consistant à rejeter catégoriquement tout changement la constitution (non adoptée par le peuple), révèle que leur combat a un autre objectif qui n’est pas la consolidation des institutions démocratiques. En outre,ces leaders politiques que vous essayez de présenter comme des anges, ont tous collaboré d’une manière ou d’autre avec Alpha Conde pour la défense des intérêts personnels.… Lire la suite

Sékou Fakoly Doumbouya
Invité
Sékou Fakoly Doumbouya

Cher Professeur
1) Pensez-vous honnêtement que la Guinée devrait continuer à être gouvernée pour toujours sur la base d’une constitution qui n’est pas adoptée par le peuple ?
2) Pourquoi les soi-disant opposants ont-ils passé leur temps à conclure des accords politiques avec le régime en place au lieu d’exiger l’application des lois en vigueur ?
3) Ou pensez-vous simplement que ce n’est pas le bon moment pour changer la constitution ?

Benn Pepito
Invité
Benn Pepito

Un raisonnement bien articulé. Mais, vous savez, ce qui manque à Goby Condé c’est la vista. Seule une forte mobilisation des Guinéennes et des Guinéens sans relâche obligera Gobykhamé à lâcher le trône. Ils doivent maintenir la pression dans les rues du bled pour l’amener à respecter la Constitution et à quitter le pouvoir à la « faim » de son deuxième et dernier mandat, en octobre 2020. La boulimie du pouvoir de Goby Condé est insatiable. Il gouverne par le mensonge et la manipulation. Il a complètement bordelisé, cochonné le bled. Aujourd’hui, Gobykhamé cloue au pilori Tiken Jah Fakoly qui bataille… Lire la suite