’Prenons parti contre le Mal identifié’’ dans l’intérêt supérieur de la Nation. (Par O. Cissé de Bma)

Citations :

  • Albert Einstein! Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire !
  • Jean Rostand ! Attendre d’en savoir assez pour agir en toute lumière, c’est se condamner à l’Inaction.

Partie A :

Constats vérifiables par toute personne de bonne foi, utilisatrice ou non de l’Internet :

En 2019, j’avais suggéré au groupuscule réuni à Niamey, qu’il était plus urgent et plus sérieux de se pencher plutôt prioritairement sur les problèmes de terrorisme dans le Sahel, et en particulier solutionner tous ces massacres quotidiens de civils et militaires au Niger, au Mali et au Burkina, que de relayer des mythomanes de l’opposition guinéenne qui accusaient Alpha de tous les maux de la Terre bien avant 2010.

Remontez un peu le cours du temps et vous verrez que nos experts en conspirations, ne lui ont jamais laissé de répit puisqu’ils avaient commencé à menacer son régime tout au début, en programmant une marche dès le 5 Mars 2011, en l’accusant déjà de dictature sanguinaire, de viols, et de tueries sélectives.

Un commando avait carrémenttenté de l’éliminer physiquement en juillet 2011…. !

Le 27 Février 2020, le Président nigérien, à 48 heures du scrutin en Guinée, fait maintenant la courte échelle à rfi au service de la confusion à la Francophonieen complicitémaladroite avec les activistes politiques de l’opposition guinéenne, pour intoxiquer l’opinion et brouiller la donne… ! En effet, les partisans dufndc-ufdg, officiant aux GG sur ESPACE, ont compris à leurs dépens, l’importance de bien vérifier et recouper les informations : -aucune délégation n’était constituée ni prévue pour la République de Guinée ; le Président du Ghana en visite à l’étranger, ne rentrerait dans son pays que le 04 Mars prochain ; – le burkinabé est tombé des nues lorsqu’il a appris l’info diffusée sur rfi; etc. Alors comment a-t-on pu publier que la CDEAO, aurait tantôt annulé une mission de chefs d’état, ou que c’est le Président Condé qui aurait refusé de recevoir … ?

Plus le mensonge est gros, plus il sera dévastateur. On le sait au moins depuis Goebbels, Ministre d’Adolf Hitler pour l’éducation du peuple durant la seconde guerre mondiale. C’est à une véritable propagande de guerre que se livre l’opposition guinéenne depuis toujours, et elle utilise maintenant cet artefact baptisé FNDC !

En effet, leur propagande est un moyen de communiquer, de passer message à des fins de persuasion surtout négativesà cause des motivations cachées dans des informations trompeuses, fabriquées à dessein.

Les réseaux sociaux fourmillent de preuvesd’incitations répétées à des actes de violence par propagation d’idéologies violentes, persuadant de soutenir leur « patrie?» ! Relisez les communications de l’association Pöttal  FiiBanthal; ou d’agents comme Monènembo ; Bokoum ; et maintenant Fodé Oussou ; Chérif Bah ; Gaoual ; etc., sans oublier les appels périodiques au djihad de leur chef suprême, adoubé par toute une notabilité vers la fin des années quatre-vingt-dix ! Ils procèdent TOUS par manipulation des perceptions des masses par rapport au terrorisme et à la violence (intolérances notoires des idées des autres; menaces verbales et physiques de guerre,  voire de génocides ; etc.).

Victimisations à outrance pour tromper les opinions auxquelles en faisant croire qu’il y aurait des tueries et des viols ciblés or, ces phénomènes sociaux graves, sont subis sous toutes les latitudes, y compris en France par des criminels qui ne sélectionnent pas de catégories particulières de victimes dans l’obscurité ou en des lieux isolés.

Personne de bonne foi ne peut donc persister à ignorer la détermination des activistes politiques guinéens, usant de violences aveugles, pour renverser illégalement le pouvoir comme lors de la tentative de juillet 2011.

Maintenant, ils se livrent à des destructions d’édifices publics et privés, et commettent ce qui est assimilable à des autodafés,commandités par des leaders et responsables assoiffés de pouvoir mafieux qui pratiquent les manipulations des hordes de loubards, et déversent sur les médias et réseaux sociaux, des mensonges pourdésinformer par des intoxications plus grosses que la lune.

Partie B :

Lapsus ! Et alors ?

Le sarcasme désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation. Il peut être considéré comme une forme d’ironie piquante ou belliqueuse.

Un lapsus est une erreur commise en parlant (lapsus linguae), en écrivant (lapsus calami), en lisant à voix haute ou mentalement (lapsus lectionis), par la mémoire (lapsus memoriae) ou par les gestes (lapsus gestuel ou lapsus manus) et qui consiste pour une personne à exprimer autre chose que ce qu’elle avait prévu d’exprimer. C’est, au point de vue linguistique, substituer une forme à une autre.

– Les lapsus sont forcément aussi anciens que le langage lui-même et trouvent leur origine dans « une source en dehors du discours ».

– Des exemples de lapsus célèbres, foisonnent dans la langue française (que je connais un peu) ; dans un cas récent, je conseille de relativiser le lapsus dans le discours du Président, qui est un intellectuel reconnu. Il y a des risques de se ridiculiser en s’acharnant contre l’auteur pour dévoyer le sens de sa phrase ; c’est un lapsus banal dans le contexte actuel, qu’on tente de présenter comme une preuve d’incompétence. La mécanique inconsciente de ce lapsus dans un contexte de tension, prouve plutôt une intense activité cérébrale chez son auteur qui gère un pays compliqué, au service duquel il rencontre quotidiennement des personnes de toutes les qualités (chefs d’états et diplomates ; hommes d’affaires ; enseignants et savants etc.). Nous sommes désormais, tous tributaires de l’hyper complexité du troisième millénaire, avec tous les progrès scientifiques et technologiques enregistrés par l’humanité. Soulignons tout de même que l’homme actuel n’est absolument pas différent de celui qui vivait dans les cavernes car, partout sur la Planète, les convoitises et la barbarie sont permanentes dans nos actes et relations.

Le Président Alpha Condé est un professeur ! C’est-à-dire qu’il cogite beaucoup plus que le premier venu. Le mot construction, associé au mot arbre dans son discours, traduit tout simplement pour une catégorie de citoyens (ayant au moins le niveau d’un bac scientifique), l’activité intellectuelle intense à laquelle il est soumis. L’auditeur familier de certains concepts n’est pas forcément surpris :

  • candidat au bac, appelé parfois à dessiner un arbre pondéré, pour exprimer des probabilités conditionnelles …. ;
  • lycéen de terminale scientifique, qui sait également qu’un arbre est un graphe qui n’a pas de cycle (exercice introduit après l’étude des ponts de Königsberg) ;
  • en chimie, énumérer des arbres est utile… ;
  • arbre généalogique, pouvant désigner celui des connaissances, des sciences humaines ou de l’évolution de la classification des espèces sous forme d’arbre.

Bref ! Le Président Professeur a donc fait un lapsus qui confirme la jeunesse de son cerveau très performant dans la gestion efficace de la République de Guinéeà l’ère des Intelligences Artificielles.

Vendredi 28 février 2020.

O. Cissé de Bma

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Laure Karchershams deenLe Pan-Africain Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

Mme Laure, je lis ce monsieur depuis la transition , je sais de quoi je parle. Quand des policiers Francais frappent, des jeunes noirs et Arabes en les insultant, tout le monde crie au racisme. Quand des policiers Guineens tuent des jeunes Peuls en insultant toute leur ethnie, on ne peut appeler cela autrement que l’ethnocentrisme. Il faut hypocrite ou complice de ces meurtriers pour le nier. Vous avez certainement quelque chose a tirer de la violence actuelle qui s’abat sur une partie de la population. Quant a Mr. Cisse, son seul objectif est d’empecher un Peul d’arriver au pouvoir… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

La partie A de l’article de Cissé de Bma est excellente. La partie B ne m’a pas intéressée, je crois qu’il s’amuse.

Quant à ceux qui y voient de l’ethnocentrisme, (comme Pan Africain), c’est étrange que ce soit les champions de l’ethnocentrisme qui le dénoncent le plus chez les autres par la diabolisation et en usant d’une propagande mensongère. En matière de mépris de la loi et des Guinéens, je crois que cette fois, cette prétendue Opposition fait une concurrence victorieuse à Alpha Condé !

shams deen
Invité
shams deen

Les pères fondateurs de la CEDEAO ont eu raisons de nous légués une organisation qui commence à protéger les ouest africains.

Pour votre information Mr CISSÉ la libre circulation des personnes dans l’espace CEDEAO etait effective bien avant 1980.
Et ce bien avant SHENGHEN.
La Guinée n’est pas un regroupement de mafiosi donc une constitution s’écrit en public .

Demandez à vos amis de mettre en place une constituante.

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

Je lis ce monsieur depuis près de 10 ans maintenant . Il a du mal à cacher son ethnocentrisme. Il me semble qu’il vit sans son propre monde avec ses propres faits tout comme les supporters de Trump.
Sinon les vidéos sont disponibles. Les policiers qui tuent des jeunes. Des cas d’enlèvements sont courant . Mais on ne peut pas réveiller quelqu’un qui prétend dormir .