Présidentielle en Guinée: Communiqué du RPG-AEC-Europe

De prime abord, le bureau de la coordination précise sans amalgame que l’Union Européenne, nonobstant sa prise de position sur le déroulement de l’élection présidentielle, reste un partenaire qui a beaucoup apporté dans le processus de développement de l’Afrique et de la République de Guinée en l’occurrence pour ce qui nous concerne directement.

Cependant, le bureau de la coordination note de façon solennelle que cette conscience exaltée et méritée envers les états membres de l’Union Européenne, ne doit absolument pas priver notre pays, la République de Guinée, de sa liberté d’exister et surtout de son droit d’exprimer sans soumission, sa souveraineté acquise grâce à d’énormes sacrifices de nos devanciers.

Il est important de préciser que la souveraineté dans le respect réciproque est  un droit pour chacun et pour tous.

La République de Guinée est résolument engagée à préserver la justice sociale, l’antichambre de l’espoir.

Le bureau de la coordination regrette de ce fait, une prise de position hâtive  de l’Union européenne, sachant bien évidemment que les observateurs de l’Union Africaine, de la CEDEAO, sous la mandature de l’ONU ainsi que de plusieurs organisations de la société civile africaines et guinéennes ont validé le principe de conformité du processus électoral qui s’est déroulé avec une forte mobilisation des guinéens qui bat tous les records.

Le bureau de la coordination regrette le fait que, de toutes les candidatures à une élection présidentielle en Afrique, celle du Président de la République a fait l’objet d’un acharnement injustifié et, dans le même temps, d’autres candidatures pour un  4ème mandat voire plus sont restées dans l’arène du ni vu ni connu ! Une sorte de deux poids deux mesures.

Le bureau de la coordination condamne le caractère fantaisiste, provocateur et surtout incitateur à la violence de l’auto-proclamation de Mr Cellou Dalein Diallo, candidat du parti UFDG dès le lendemain de la fin des votes, pendant que la centralisation venait de démarrer.

Les suites de cette auto-proclamation ont connu des pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels.

Le bureau de la coordination présente ses condoléances aux familles des victimes et au peuple de Guinée, prie le tout puissant Allah pour le repos de l’âme de nos disparus.

Le bureau de la coordination condamne ces actes barbares moyenâgeux avec la plus grande fermeté et demande une justice implacable.

Le bureau de la coordination plébiscite le professionnalisme de tous les observateurs et singulièrement les observateurs mandatés par nos institutions africaines sous les hospices de l’ONU pour leur investissement sans faille dans le suivi du déroulement du processus électoral.

Le bureau de la coordination salue la déclaration de la mission onusienne qui lance un appel aux candidats en lice pour l’élection présidentielle à respecter les résultats issus des urnes et les exhorte à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral, pour préserver la paix, la stabilité et démocratie.

Le bureau de la coordination a suivi avec beaucoup d’intérêt, le 30 octobre 2020, le discours patriotique et surtout de fermeté de Son Excellence Mr le Président de la République, pour une paix durable en République de Guinée.

Le bureau de la coordination demande humblement au peuple guinéen, que chacun soit exhorté courageusement à exhiber de la profondeur de sa conscience, ce cri de cœur : Plus jamais ça.

Vive la Guinée

Vive la paix

Pour le bureau de la coordination Europe

Docteur Solian Konaté Praticien Hospitalier (France), Secrétaire aux Relations Extérieures.

 

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des