Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signe

Dans nos précédentes dépêches, votre quotidien électronique, Guinéenews, a fait état de deux recrutements à la fonction publique. L’un concernant 92 nouveaux cadres affectés comme secrétaire général des nouvelles communes. L’autre relatif à 136 enseignants contractuels.

Cependant, la particularité de ces recrutements, c’est que les admis ont été recrutés sans concours. Donc, en violation de la loi en vigueur. Nous l’avons signalé. Le syndicat de l’éducation l’a dénoncé. Et le secrétaire général du ministère de la fonction publique l’a encore réitéré.

Dans le souci d’aider au triomphe de la vérité, le ministère incriminé nous a transmis sa version, que vous voudriez lire ci-bas in extenso. Mais en parcourant cette réponse, nous y relevons plusieurs zones d’ombre. Objectivement, nous restons sur notre faim. C’est pourquoi d’ailleurs, nous maintenons ce que nous avons écrit. Jusqu’à preuve de contraire…

Dans sa réponse, la fonction publique précise : « Non Guinéenews, il s’agit d’une mutation de 136 agents sur un lot de 701 jeunes contractuels déjà engagés à la fonction publique au compte du Ministère de l’éducation nationale et non de recrutement… Il n’y a pas recrutement en cours, mais régularisation pour le respect du Protocole d’accord de 2016 », écrit-il.

Soit ! Sauf que Guinéenews conteste cette version puisque dans l’intitulé de son arrêté № 2018/ 479, qu’il a signé le 2 mars 2018, et dont nous détenons une copie, le ministre Billy Nankouma Doumbouya fait état en lettres capitales « d’engagement de 136 fonctionnaires » (Voir Arrêté à gauche).

Question donc : pourquoi engagement par-ci, et mutation par-là pour un même dossier ? Engagement et mutation sont-ils des synonymes ? Pourquoi n’a-t-on pas gardé un seul mot ?

En tout état de cause, s’il y amalgame, il vient du ministère de la fonction publique, pas nous.

Ensuite, le ministère de la fonction publique soutient également que, dans ce cas précis, son homologue de l’éducation nationale en a fait la demande et celui du budget a donné son accord.

Soit ! Sauf que Guinéenews constate que le courrier du ministre du budget, autorisant la régularisation de la situation de 701 enseignants contractuels d’État, (et dont vous lirez la copie ci- bas à droite), n’est pas du tout référencé, alors que tous les autres le sont. Il y a certes un logo et la signature du ministre Lamine Doumbouya mais aucune référence en haut en gauche.

Mieux, comment la fonction publique peut-elle annoncer l’engagement, en aval, d’un lot de 136 cadres, sans fournir l’arrêté du ministère du budget, autorisant spécifiquement, en amont, la régularisation de ce lot même si celui-ci ferait partie de 701 enseignants contractuels ?

Autrement dit, si le ministre de la fonction publique a décidé de régulariser la situation de 701 enseignants contractuels d’État par lots, chaque lot devrait suivre, à notre avis, tout le circuit administratif, jusqu’au ministère du budget, lot par lot, et ce, jusqu’à la fin du processus.

Donc, la fonction publique ne peut pas justifier l’engagement d’un lot de 136 enseignants en aval en brandissant un courrier du ministère du budget, en amont, autorisant vaguement la régularisation de 701 enseignants, sans mentionner spécifiquement le lot des 136 enseignants.

Par souci de transparence, ou la régularisation se fait par lots ou elle se fait en entièreté.

Enfin, le ministère de la fonction publique a indiqué que notre article démontre une méconnaissance du mode de fonctionnement et de gestion du personnel de l’administration publique. Soit !

Mais à Guinéenews, nous pensions que tout recrutement à la Fonction Publique, il faudrait qu’un ministère exprime ses besoins, que le poste soit vacant et budgétisé. Et cela implique toute une procédure. Alors, si pour ce cas précis, la fonction publique n’est pas passée par le concours pour des nécessité de service, peut-elle au moins fournir toute la documentation ayant abouti à ce recrutement particulier pour des vérifications. Depuis le ministre de l’éducation nationale, le conseil des ministres, la fonction publique, le ministère du budget et le CV des 136 candidats ?

 Droit de réponse du ministère de la fonction publique. « Le ministère de la fonction Publique recrute sans concours »… voici en résumé ce que rapportent nos amis de guineenews ….; 

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Recrutement « douteux » dans l’éducation : la Fonction Publique nie, Guinéenews persiste et signe"

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Nfamara
Invité
Nfamara
Amen Docteur, que la providence exauce vos prières et guide les pas du pays vers de lendemains meilleurs.Il convient d’extirper certaines pratiques de malversations de l’administration publique afin d’établir des relations de confiance entre les décideurs et les citoyens dont ils sont chargés de servir loyalement dans les règles de l’art.Comme à l’accoutumée, le recyclage des cadres véreux fertilise la désinvolture et promeut le laxisme, le clientélisme et l’affairisme .Last but not least, selon des sources bien informées, le pseudo docteur (PHD en vol), expert en détournement est,sauf éventualité de dernière minute, pressenti comme le futur PM et chef du… Lire la suite
Tronka
Invité

@Nfamara
Que Dieu bénisse la Guinee(amen).
Salam

Nfamara
Invité
Nfamara
En réalité, la corruption, les détournements de fonds, les malversations financières, la gabegie, la spoliation des ressources de l’etat et le pillage des richesses nationales n’avaient jamais atteint une telle échelle auparavant.L’usure du temps aidant, le peuple de Guinée sera clairement édifié sur l’ampleur des incommensurables gâchis économiques perpétrés par le parrain de la mafia minière internationale et ses acolytes.De mémoire de Guinéen, aucun régime n’a généré autant de scandales financiers que celui de AC.Il existe même des ministres détenteurs de PHD en vol, ironie de l’histoire, leader d’un parti de masse dépourvu de cadres compétents, l’empereur des mines, en… Lire la suite
Tronka
Invité

@Boubah
Je suis d’accord avec vous qu’un tel document doit être referencié pour la traçabilité.
Et bien voilà une question que vous devriez poser à l’autorité.
Salam

BhoubhaNdyan
Invité
BhoubhaNdyan

A rappeler aussi que le document attribué au Ministre du Budget N’EST PAS REFERENCIÉ!!!!!!!!.
Inutil de rappeler à M. TRONKA qu’un document administratif (de surcroit un courrier du ministre impactant un buget deja ficélé), doit être obilgatoirement référencié pour une question de trcabilité. Il serait interessant que M. Tronka nous eclaircisse un Point ce Point.

Salam

Tronka
Invité
@Nfamara Bonsoir Voler au gré du vent n’a jamais été mon truc. La recherche de la vérité nous incombe tous mais chez nous en Guinee l’info n’est pas le plus souvent recoupée(il ne s’agit pas uniquement de Guineenews). Les opinions sont influencées par des jugements de surface. Je ne fais pas de jugement partisan, il faut juste lire l’article **droit de reponse** les arguments ne peuvent passer sous silence et peuvent faire réagir d’autres sources même syndicale en cas de doute. Je ne mets pas complètement une croix sur ce que rapporte guineenews je dis simplement que le jugement fondé… Lire la suite
Nfamara
Invité
Nfamara

Lire : dégustation.

Nfamara
Invité
Nfamara
Docteur, ne partez pas en besogne aussi vite, en tirant une conclusion hâtive . Dans un pays où l’obtention d’un arrêté d’engagement à la fonction publique se négocie entre 10 et 15 millions de Francs,l’on ne doit guère être surpris par certaines pratiques administratives répréhensibles.Pour des raisons personnelles, je réserve à ma discrétion le nom d’un ancien ministre de la fonction publique qui,lors de son passage à la tête de ce département,a attribué des arrêtés d’engagement et des numéros de matricule à toute sa famille y compris les domestiques. En dépit de toutes ces malversations, ce cadre véreux a été… Lire la suite
Tronka
Invité
@guineenews Insister et signer pour la vérité c’est bien ! Cependant je trouve que ce que vous évoquez comme argument en mettant au devant l’interversion des termes mutation et nouveau recrutement ne tient pas du tout le chemin. Des erreurs de transcription ou d’appréciation peuvent arriver mais qui ne mettent pas forcément en cause les explications données par l’autorité. D’ailleurs s’il y avait fausse note dans cette affaire je ne vois pas par quel courage l’autorité va s’égosiller à donner une version qu’elle sait préalablement fausse. En attendant d’autres arguments de Guineenews, je pense que le service de recrutement a… Lire la suite