Sidya Touré sur le FNDC : « ce front sera prêt pour les manifestations aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays… » (Interview RFI)

On prête au Président Alpha CONDE l’intention de changer la constitution pour briguer un troisième mandat en 2020 à l’âge de 82 ans révolu. Le 3 avril dernier, l’opposition, les syndicats, la société civile ont créé un Front anti 3ème MANDAT, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) en leur sein, Sidya TOURE, député, Président de l’UFR, la deuxième force de l’opposition à l’Assemblée Nationale. Il (Sidya TOURE) a travaillé avec Alpha CONDE plusieurs années avant de retourner à une opposition active. De passage à Paris, il répond aux questions de François Boibouvier.

Christophe BOIBOUVIER : Sidya TOURE bonjour ! Pourquoi ce front contre un éventuel 3ème mandat d’Alpha CONDE ?

Sidya TOURE : Parce que nous sentons qu’il y a des velléités tendant à introduire, parait-il, une nouvelle constitution mais dont l’objectif final est tout simplement d’octroyer un 3ème mandat à Alpha CONDE. Donc nous nous préparons à cela. Et avant d’arriver au référendum, il va falloir introduire un projet de loi à l’Assemblée. Pour avoir l’Assemblée, nous serons là pour nous opposer de manière totalement ferme.

Christophe BOIBOUVIER : Quand le Président Alpha CONDE dit personne en Guinée ne m’empêchera d’aller devant le peuple pour lui demander ce qu’il veut faire, après tout si c’est le peuple qui décide, pourquoi pas ?

Sidya TOURE : le peuple a déjà décidé. La modification constitutionnelle tendant à augmenter le nombre de mandat ou à changer la forme républicaine de l’Etat, se sont sanctuarisés dans la constitution actuelle. Donc le peuple a déjà décidé. En ce qui concerne cette question, nous pensons que nous ne reviendrons pas là-dessus.

Christophe BOIBOUVIER : Mais le peuple ne peut-il pas changer d’avis ?

Sidya TOURE : Pour le moment, ce n’est pas le cas. Nous avons des besoins immédiats en Guinée : avoir de l’électricité, depuis 9 ans avoir de l’eau, avoir l’assainissement. Depuis 9 ans, il n’y a pas une seule ville de Guinée où vous avez une fourniture d’électricité pendant, ne serait-ce que, 12 heures par jour. Voilà les questions qui préoccupent les populations guinéennes.

Christophe BOIBOUVIER : Mais si Alpha CONDE estime qu’il n’a pas terminé son travail aux termes de deux mandats : pourquoi ne pas lui donner l’occasion de solliciter un troisième ?

Sidya TOURE : Je voudrais savoir de quel travail, il s’agit ? A 9 ans de mandats, nous n’avons pas eu une seule université pendant ces 9 ans de construite. On n’a pas un seul hôpital qui a été construit. On ne peut pas vous montrer 200, 300 kilomètres de routes qui ont été réalisées pendant ces 9 années. Nous estimons que le mandat était de 10 ans et qu’il doit être achevé en 2020.

Christophe BOIBOUVIER : Sidya TOURE, aujourd’hui, vous êtes de retour dans l’opposition. Mais jusqu’à l’an dernier vous étiez le Haut Représentant du Chef de l’Etat, est ce que vous êtes crédible ?

Sidya TOURE : Mais, oui, je crois que ça le terrain le prouve tous les jours. Ce que nous avons fait en 2016, c’était pas de retourner dans la mouvance présidentielle. J’étais catastrophé par les cinq premières années du mandat d’Alpha et j’ai souhaité vraiment à apporter ma contribution à faire améliorer un peu les conditions de vie de nos concitoyens. Et j’ai tout fait. Et je me suis rendu compte que le grand paradigme pour lequel je me suis le plus battu : reprendre les recettes minières pour les consacrer au développement de l’économie agricole. On n’a pas pu le faire et puis j’ai préféré me retirer.

Christophe BOIBOUVIER : Plusieurs de vos militants qui ont mené des actions anti 3ème mandat ont déjà été arrêtés. Est-ce que vous ne craignez pas un durcissement du pouvoir ?

Sidya TOURE : Mais j’estime que vous ne pouvez pas organiser dans les quartiers des mouvements pro 3ème mandat et arrêter ceux qui manifestent contre le 3ème mandat. Ça n’a pas beaucoup de sens. De toute façon le moment venu, le front qui a été mis en place et qui représente les forces vives comme Alpha CONDE l’a connues avec nous, ce front sera prêt pour les manifestations que ce soit à Conakry ou à l’intérieur du pays. Je dis, nous serons prêts le moment venu.

Christophe BOIBOUVIER : Alors vous envisagez des manifestations, mais, depuis 9 ans, ces manifestations contre le régime se sont soldées par la mort par balles de plus de 100 personnes. Est-ce qu’en appelant à ces manifestations, vous ne risquez pas de provoquer de nouveaux drames ?

Sidya TOURE : Ecoutez, les gilets jaunes manifestent ici depuis combien de semaines, je n’ai jamais entendu que quelqu’un avait été tué par balle. Si vous manifestez c’est ceux qui vous tirent dessus qui ont un problème dans la mesure où ce sont des manifestations pacifiques. Je pense que nous serons prêts pour aller devant les tribunaux, devant la communauté internationale pour faire comprendre que nous ne sommes plus en démocratie en Guinée. Je crois que l’idée essentielle c’est de faire en sorte qu’une seule personne ne confisque pas l’avenir de 12 millions de guinéens. Nous pensons que dix ans… ça suffit.

Christophe BOIBOUVIER : Sidya TOURE, merci !

11
Poster un Commentaire

avatar
10 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Youssouf BangouraOumar Mâci BahShams DeenZaga de GonzaloAfricain Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

@Shams Deen, Youssef Bangoura Je ne minimise pas l’apport de Sidya, loin delà même ne serait ce que sur le plan symbolique afin que l’UFDG ne soit vue comme une opposition communautaire compacte. Pour arriver à quelques choses il va falloir que ST s’y mette à fond dans la bataille tout simplement avec l’UFDG et avec tous les autres membres de l’opposition. Je doute de la stratégie qui consistera à faire le service minimum quand on voit que les choses seront favorables à l’UFDG. Ici mon commentaire concerne beaucoup plus le contenu de son interview ou son approche dans sa… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Africain Comme l’a dit le patriote Youssouf,la seule crainte que notre ex a est de voir le fief de ST se rebeller d’où les signaux envoyés a l’endroit de ST pour lui coller la vice présidence qu’il gentillement rejeté. Le calcul a été simple,de tous les prétendants, CDD est le mieux placé donc il faut l’isoler pour que le combat soit facile. Il (ex) a été surpris de constater que Sano dont la quasi totalité de la famille vote rpg et qui n’est pas encarté chez L’ufdg soit a la tête de la lutte . A ce stade ,je crois… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

Camarade Africain, avec tout mon respect, je crois que vous vous trompez, vous avez toujours tendance à minimiser l’apport de Sydia dans la vie politico-ethnique en Guinée, certes mathématiquement, UFDG a deux ou trois fois plus de membres que l’UFR mais tous ceux qui connaissent la Guinée, ne serait-ce qu’un tout petit peu, savent et sont conscients que sans UFR, UFDG n’a aucune chance mais absolument aucune, d’aboutir à quoi que ce soit en Guinée . Pour donner un poids à l’opposition en Guinée, il faut qu’il ait plusieurs couleurs dans celle-ci sinon, elle serait cantonnée uniquement aux peulhs, un… Lire la suite

Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

@ Africando, Pourtant votre premier post est clair la dessus, vous avez purement opte pour le tripatouillage de la constitution du pays. Une constitution peut etre adoptee par voie refrendaire (populaire) ou etre adoptee au niveau d’une assemblee constituee qui represente toutes les sensibilites d’une nation. Pour notre cas le CNT representait cette assemblee et etait legitime pour nous sortir cette constitution apres les atrocites que nous avons connues pendant les evenements du 28 Septembre 2009. C’est sous cette constitution que le peuple est alle aux elections presidentielles de 2010 et de 2015 et egalement c’est sous cette constitution que… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

@Zaga de Gonzalo Non Monsieur, je suis anti 3ème mandat et pour preuve, j’ai participé à la manif de Paris le dimanche dernier. L’engagement personnel de Makanera Ibrahima de l’UFR au delà de son parti est à saluer ici. Les membres du bureau fédéral de l’UFDG étaient les plus nombreux et de loin les plus motivés. Dans l’avenir, il serait souhaitable d’attendre la même chose du côté de l’UFR ici à Paris et en Guinée. Par ce que quand ST nous parle de mobilisations ou de manifestations; pardonnez moi d’en douter de sa sincérité ou de son sérieux sur ce… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

Parfaitement d’accord avec Sidya Touré! Bon retour dans l’opposition. Accepter une modification de la Constitution pour assouvir la soif de pouvoir d’un homme serait fatal pour notre jeune démocratie, d’autant plus que certains sondages publiés sur les réseaux sociaux montrent qu’une bonne partie de la population ne sait même pas ce que c’est une constitution. Si le projet du Président Condé réussit, le prochain président en ferait de même et la boite de Pandore serait ouverte! Je trouve certes certaines propositions constructives, par ex. la vice-présidence ou une 2ème chambre jouant le rôle de sénat au parlement (on pourrait y… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Zaga et Africain Toute l’énergie est consacrée à la zone dite d’être le fief de Sidya. ST aurait été approché par des emissaires de l’autre pour lui faire gober cette forfaiture en lui proposant la vice présidence du pays pour copier la Côte d’Ivoire qui a fait sa réforme a temps et pour une cause bien plus au-delà du maintient de Ouattara au pouvoir. Pour le moment ST semble refusé de mordre a l’hameçon d’où les provocations de tous genres. Si la basse côte tombe il serait facile pour ces gens d’embarquer la haute Guinée( qui est sa chose et… Lire la suite

Zaga de Gonzalo
Invité
Zaga de Gonzalo

@Africain,
Voulez vous donc le tripatouillage de la constitution?
Je pense que la sortie de Sidya Toure etait bonne, et croyez moi son parti est entrain d’emerger comme un veritable barrage contre ce projet machiavelique d’un autre age de Alpha Conde.
Je l’ai dit dans un mes posts que l’UFR solide est une menace contre cette mafia constitutionnelle. Et ce match de barrage contre cette mafia constitutionnelle se jouera en basse guinee.

Africain
Invité
Africain

J’ai été dessus en les écoutant (le journaliste et ST) ce matin.

Merci de lire « déçu ». Désolé…

Africain
Invité
Africain

Une interview qui se laissera pas de « traces ». J’ai été dessus en les écoutant (le journaliste et ST) ce matin. « …le peuple a déjà décidé. La modification constitutionnelle tendant à augmenter le nombre de mandat ou à changer la forme républicaine de l’Etat, se sont sanctuarisés dans la constitution actuelle… » Le peuple n’a rien décidé, l’ancienne constitution n’émane pas du peuple comme cela se doit dans la règle de l’art. Elle émane de quelques nommés et même pas des élus du peuple. Le journaliste a été incapable de lui rappeler cela. L’expression « sanctuarisés » utilisée par ST ici me rappelle des… Lire la suite