Siège de l’UFDG : les décisions issues de la rencontre des partis politiques

0 0 votes
Évaluation de l'article

Les partis politiques en Guinée se sont retrouvés ce lundi 3 janvier 2022, au siège de l’UFDG, à la Minière pour tenir une rencontre à huit clos. Au sortir de cette rencontre, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a fait un compte rendu à la presse dans lequel il annonce la création du CPP (Collectif des partis politiques) et la mise en place d’un comité de coordination qui sera composé de 14 personnes. Un comité qui se retrouvera jeudi pour mettre en place des commissions pour  réfléchir et travailler pour définir la position de ce collectif par rapport à la constitution, au code électoral, à l’organe de gestion des élections, au chronogramme, à la durée de la transition,  et au fichier électoral.

« Ces commissions vont travailler très rapidement et définir une position consensuelle pour l’ensemble des partis et qu’on va exprimer publiquement. L’on fera adresser à cet effet d’ailleurs un memo au Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Et qu’on donnera aussi aux partenaires techniques et financiers.  La prochaine plénière aura lieu chez Dr Ousmane Kaba au siège du PADES et nous allons avoir une réunion du comité de coordination à mon siège, à CBG, le jeudi prochain pour la mise en place de la commission et la définition  de l’ordre de mission de chacune des commissions.  Mais les questions qui doivent être abordées, je vous l’ai déjà dit,  c’est notre position par rapport à la constitution, au code électoral, à l’organe de gestion des élections et également le fichier électoral, le chronogramme et la durée de la transition. », a indiqué Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Selon lui, jusqu’à présent, ils ont parlé d’une même voix. « Je suis convaincu qu’on réussira  à parler d’une même voix. Parce que malgré la différence de sensibilité, il y a beaucoup de valeurs que nous partageons. Nous sommes attachés à la République, nous sommes attachés à l’instauration d’une véritable démocratie apaisée en Guinée, mais également d’un Etat de droit  qui fera respecter les lois et les libertés des citoyens. », a-t-il déclaré.

Pour terminer, Cellou Dalein Diallo a indiqué qu’ils vont proposer une durée, c’est-à-dire un chronogramme  parce qu’aujourd’hui notre pays est suspendu des instances de la CEDEAO, de l’Union Africaine. Il y a beaucoup d’organisations et de pays partenaires qui ont réduit et suspendu leur coopération.  Donc, il faut que la Guinée sorte rapidement de cette transition pour reprendre d’abord sa place auprès des instances de la CEDEAO et de l’Union Africaine et autres.

Avec Mediaguinee

Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
5 janvier 2022 00:19

Il n’ y aura pas de transition en Guinée 🇬🇳. Les mutins se fatiguent.Le temps est venu de respecter nos Lois.Le progrès,c’est le respect de la Loi dans une Nation.On ne peut pas tout le temps rompre l’ordre Constitutionel au moindre saut d’humeur et espérer le progrès. C’est impossible et contradictoire.Un civil élu par les urnes vaut mieux qu’un putshiste élu par les armes. Moreover,un coup d’état est très dangereux pour le putshiste lui même. 99% des putshistes Africains ont payé un lourd tribut après leur putsh. On ne fait pas de putsh a un Président élu.doumbouya a gâté son… Lire la suite

Last edited 16 jours plus tôt by Mory Sylla
Shams Deen
Shams Deen
4 janvier 2022 15:24

Youssouf Bangoura
Il faut esperer que le pays ne retombe dans les mains d’un escroc aux sortir des élections comme en 2010.

Parceque nous revenus â la case départ pour notre malheur à tous.

Mory Sylla
4 janvier 2022 06:36

L’ufdg fait tout pour se mettre au “centre” des événements mais ça ne marche pas. La mayonnaise ne prend pas.
Ce parti n’a pas d’aura. Il exude seulement un tribalisme crasseux qui m’intéresse pas les gens. Ce parti est dirigé par un prédateur.
Quand tu enlèves l’ethnocentrisme de l’équation,l’ufdg ne peut pas se retrouver.

Last edited 17 jours plus tôt by Mory Sylla
Youssouf Bangoura
Youssouf Bangoura
3 janvier 2022 22:43

Bien, une seule réserve selon moi, la position de Ousmane Kaba, je le soupçonne sans qu’il n’annonce officiellement, d’être comme Bah Oury et Faya Millimono, c’est à dire les petits partis voulant une longue période de transition pourvu que ça leur sert un peu d’intérêts . Lui, est plus malin dans ses prises de parole que les deux autres mais, je pense que tous les trois veulent la même chose .

Un petit coup d’oeil à mon ami Shams Deen lol .

Moussa Sylla
Moussa Sylla
3 janvier 2022 21:09

《Cellou Dalein Diallo a indiqué qu’ils vont proposer une durée, c’est-à-dire un chronogramme  … 》

Ok. Doumbouya est peut-être jeune, mais pas con!