Urbanisme : ce que la Banque mondiale préconise pour Bamako, Conakry et Niamey

Les capitales du Mali, de la Guinée et du Niger ne sont pas à la hauteur des besoins de leur pays, estime la Banque mondiale, qui préconise de remédier à la situation par la création d’un marché foncier et d’un réseau de transports publics efficace.

Bamako réalise 34 % de la richesse du Mali, Conakry et Niamey 27 % de celles de la Guinée pour l’une et du Niger pour l’autre. Pourtant, ces villes ne sont pas les moteurs de croissance que l’on pourrait attendre. Selon « Les défis de l’urbanisation en Afrique de l’Ouest », un rapport publié par la Banque mondiale le 20 juin, la productivité du travail ne s’y est pas améliorée depuis quinze ans et demeure faible par rapport à la moyenne de quinze villes d’Afrique subsaharienne calculée en tant que valeur ajoutée brute par habitant. Leurs prestations de services urbains sont médiocres en termes d’accès à l’eau, à  l’électricité et à l’assainissement.

Or, d’ici 2030, Bamako va accueillir 400 000 nouveaux habitants, Niamey 190 000 et Conakry 150 000. Si rien n’est corrigé, non seulement ces capitales n’offriront pas les services publics indispensables, mais elles ne créeront pas non plus les emplois nécessaires pour faire face à la forte poussée démographique. Par exemple, pour contenir leur taux de chômage à 3 %, Bamako devrait créer 1,5 million d’emplois, Niamey et Conakry 750 000 chacune.

Des déplacements majoritairement pédestres

Pour expliquer ces déficiences, les experts de la Banque mondial incriminent leur « paysage urbain fragmenté ». Si Niamey est restée plutôt concentrée, Bamako et Conakry se sont étendues rapidement et de façon anarchique. L’étalement dans l’espace qui en résulte ne permet pas à leurs habitants de profiter de la densité urbaine et de la connectivité, facteurs de productivité.

Cette évolution a pour causes un manque de maîtrise du foncier qui pousse à une dilution spatiale préjudiciable, ainsi qu’un système de transports incapables de répondre aux conséquences de cette dilution. Car on marche beaucoup dans les trois capitales : « Plus de la moitié des déplacements se font à pied et donc sur une étendue assez limitée, réduisant l’accès aux opportunités et aux services offerts par la ville », note le rapport qui préconise la construction de trottoirs dignes de ce nom pour sécuriser les piétons.

Renforcement des administrations

La faible densité urbaine des trois villes et la cherté des transports augmentent le coût de la vie : les prix y sont supérieurs de 13 % à ceux de la moyenne des pays de comparaison.

Pour permettre à Bamako, Conakry et Niamey de se densifier et de pouvoir jouer leur rôle de locomotives économiques et sociales, la Banque mondiale conseille la création d’un marché foncier et d’un réseau de transports publics efficace, ce qui suppose un renforcement des compétences des administrations afin qu’elles élaborent de véritables planifications urbaines.

Elle conclut : « Les trois villes peuvent devenir des municipalités productives, viables et habitables », si elles investissent « dans la création des institutions et des infrastructures qui jetteront les fondations d’un développement urbain durable ».

 

Avec JA

11
Poster un Commentaire

avatar
11 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
MadanyIsmael CamaraLaure KarcherSekouYoussouf Bangoura Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Madany
Invité
Madany

@ Ismael Camara VS Laure Karcher Votre tante Marthe ( Laure Karcher ) est également comptable de plusieurs crimes politiques et économiques dans notre pays. En effet, depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir en Guinée, De nombreux nouveaux citoyens portant notamment des noms Condé, Cissé, Kaba, Doumbouya et Kéita ont doublé voire triplé dans notre pays. Votre tante Marthe, en accord avec son mentor Alpha Condé, a fait entrer en Guinée de nombreux ivoiriens, maliens et burkibés pour leurs attribuer rapidement et facilement notre nationalité avant de les introduire dans tous les services publics et dans l’administration de l’Etat guinéen… Lire la suite

Ismael Camara
Invité
Ismael Camara

Madame Laure Karcher, Vous accusez Sékou de n’être qu’un fantôme qui n’existe pas dans la réalité et maintenat vous m’accusez d’etre Sékou ? Vous n’avez donc jamais fait connaissance de mes commentaires sur Gbassikolo durant toutes ces années ? Pourquoi vous faites du  » COMOLAN  » en accusant toutes les personnes qui ne partagent pas vos opinions et qui critiquent la gouvernance d’Alpha Condé d’êtres les mêmes ? Vous n’êtes plus la cousine de monsieur  » Alh. C « , l’ancien ministre du  » MATAP  » et je ne suis donc plus votre neveu ? Vous prétendez que vos amis Ivoiriens… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

« Sékou » qui se transforme en « Ismaël Camara » mais c’est le même délire. Dieu merci, je n’ai aucune parenté avec vous.

Ismael Camara
Invité
Ismael Camara

Madame Laure Karcher, Vous pouvez encore et toujours vous défendre deux semaines après les révélations de Sékou sur votre personne. C’est votre droit et c’est admirable. Mais sachez qu’il y a pas que Sékou qui sait réellement qui vous êtes. Je voudrais vous dire qu’au-delà de votre interlocuteur Sékou, je suis personnellement votre neveu par alliance. En effet, je suis un des petits neveux de votre cousin  » AC « , ancien et puissant ministre du  » MATAP  » dans deux régimes politiques distincts en Guinée. Pour toutes ces raisons, il me semble utile de vous demander de ne plus persister… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Sékou délire, accumule et diffuse les inventions sorties tout droit de son « esprit » (?) – mais c’est peut-être un délire calculé, conscient, il sait peut-être que ce qu’il dit est faux,et dans ce cas, c’est une sorte d’agent de désinformation chargé de diffuser ce qu’il diffuse pour des objectifs que nous ne connaissons pas. Je ne prends que deux points: -Pour ce que je sais, quand on interroge des Guinéens, il n’existe à ce jour, aucun indice, aucun élément permettant d’asseoir la thèse de la participation d’une façon ou d’une autre d’Alpha Condé à l’agression de 1970. Même remarque pour… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@ Laure Karcher écrit : Je voudrais ajouter ceci à la partie de mon post qui interpellait le pseudo « Sékou » (et Gbassikolo) sur gravité de ses accusations complètement infondées contre le président Condé: A l’intention du modérateur du site: si le site choisit de publier des « opinions » de ce genre,il devrait exiger que les auteurs les publient sous leur véritable nom au moins. C’est de la lâcheté de la part de « Sékou » d’accuser ainsi AC de fomenter les affrontements communautaires dans un autre pays sous un pseudo. @ Laure Karcher, Ton Alpha Condé n’est-il… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

@Laure Karcher Je viens lire ton post qui me n’étonne point. C’est dans tes habitudes et tout le monde te connait. En effet, dès qu’un sujet concerne Kékou Touré et ses frères et alliés d’antan dans l’organisation et l’exécution savante d’atroces crimes politiques et économiques contre le martyr peuple de Guinée qui fêtera dans pratiquement 3 mois jour pour jour ses 60 années d’indépendances, tu brandis ta bouche calomnieuse de révolutionnaire nostalgique et malheureuse. Après le sanguinaire Sékou Touré, tu prétends défendre Alpha Condé dans ses innombrables crimes politiques et économiques. Même quant-il est pris la main dans le sac,… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Je voudrais ajouter ceci à la partie de mon post qui interpellait le pseudo « Sékou » (et Gbassikolo) sur gravité de ses accusations complètement infondées contre le président Condé: A l’intention du modérateur du site: si le site choisit de publier des « opinions » de ce genre,il devrait exiger que les auteurs les publient sous leur véritable nom au moins. C’est de la lâcheté de la part de « Sékou » d’accuser ainsi AC de fomenter les affrontements communautaires dans un autre pays sous un pseudo. Après avoir écrit mon post, je suis tombée hier 2 juillet sur un débat de fond entre Maliens… Lire la suite

Laure Karcher
Invité
Laure Karcher

Si j’en juge par les conséquences désastreuses qu’ont eu les recommandations de la Banque mondiale dans le passé, en particulier en Afrique subsaharienne, je serais (à la place des autorités nationales) très prudente avant d’appliquer ces recommandations. Ex: la recommandation de réduire la masse salariale que représentait la fonction publique s’est traduite par un désinvestissement dans l’éducation, sous forme de suppression des logements pour les enseignants, la disparition des internats et foyers logeant les élèves et étudiants réduits, en zone rurale, à chercher des « tuteurs » qui accepteraient de les loger, et même fermeture d’établissements de formation des instituteurs (au Mali)… Lire la suite

Sekou
Invité
Sekou

Mali Au moins 32 civils peuls tués dans une attaque de « chasseurs » dans le centre du Mali Au moins 32 civils peuls ont été tués samedi dans le centre du Mali au cours d’une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels communément appelés « dozo », a appris dimanche l’AFP auprès de la plus importante association peule du Mali et d’un élu de la région. « Ce sont des dozo, des gens habillés en dozo, qui sont arrivés samedi dans le village de Koumaga, dans le cercle de Djenné (région de Mopti, centre). Ils ont encerclé le village, isolé les Peuls des autres communautés… Lire la suite

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

 » Construction de trottoirs dignes pour sécuriser les piétons  » à Conakry ? hahaha, on a l’impression que les autorités de notre pays ne sont jamais sorties à l’extérieur . En Guinée, on a pas des idées et on ne sait pas copier, Conakry ne devrait pas dépasser Aeroport et Kipé si les habitations sont bien faites ( des simples immeubles au lieu des taudis ) .