Urgent// – Affaire 20 millions $ disparus à la BCRG : les grand débalages de notre confrère « La Lettre du Continent « 

Les autorités guinéennes ont mis au jour un système de placement des réserves en dollars de la Banque centrale à des fins privées. Enquête. Avant de s’envoler pour Pékin où il devait assister, les 3 et 4 septembre, au Forum sur la coopération sino-africaine (Focac), Alpha Condé a laissé éclater sa colère à la lecture d’un rapport de ses services sur la gestion des réserves en dollars de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG).

Rédigé par le colonel Moussa Tiégboro Camara, patron de la répression des crimes économiques et du grand banditisme, ce document confidentiel, dont La Lettre du Continent a pris connaissance, met directement en cause la haute hiérarchie de la Banque centrale ainsi que la société Managed Security Services-Sarl (MSS-Sarl), chargée de convoyer vers Dubaï les devises en dollars de la Guinée pour le compte de la BCRG.

Le rapport évoque l’existence d’un circuit parallèle qui permettait à certains de placer les dollars de la BCRG sur des comptes privés, où ils généraient des intérêts significatifs. L’argent ainsi dégagé était utilisé pendant plusieurs mois pour alimenter des investissements privés, notamment dans le commerce de l’or, avant d’être reversé, en totalité ou en partie, sur les comptes officiels de la BCRG. MSS-Sarl a ainsi investi plusieurs millions $ dans une mine d’or à Mandiana. Le passif de ces opérations s’élève pour l’Etat à près de 20 millions $ (17,3 millions €), non restitués à la BCRG par les convoyeurs de fonds et leurs complices.

Selon nos sources, Alpha Condé a demandé à Moussa Tiégboro Camara de démanteler l’ensemble du réseau tout en ordonnant une enquête administrative. Celle-ci a d’ores et déjà été confiée au ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, Mohamed Diané.

Créé le 14 mars 2013 à Conakry, MSS-Sarl est détenu à 90% par un homme d’affaires mauritanien, Yacoub Abdallahi Sidya, qui a quitté précipitamment la Guinée, mi-août, ainsi que par le commerçant guinéen Amadou Dioum (7%) et un étudiant de 24 ans, Namory Condé (3%), qui n’est autre que le fils de l’actuel ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le général Boureima Condé.

 

Source :La Lettre du Continent

16
Poster un Commentaire

avatar
11 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
NfamaraAfricainMosaicShams DeenLe Pan-Africain Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Nfamara
Invité
Nfamara

Shams Deen try to open your twisted mind,the carefreeness of my life isn’t a fiction.You should expect the current situation since the country has allegedly been taken from where the butcher of Faranah left it.

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » A cette allure le pays va a vaut l’eau.le plus grave dans ca c’est la peur de dénonciation des leaders politiques de peur d’être taxer de » politiciens » et on instrumentalise des gens pour défendre ces INSULTES au pays.  »

@S.D. vous avez entièrement raison – çà vous rappelle quel système précédent que nous avons connu chez nous ?
– Au moins aujourd’hui ces leaders ne craignent pas en plus le camp Boiro et la diète noire – une très grande consolation pour eux et leurs familles quand même…

shams deen
Invité
shams deen

@ Pan Africain
Vous semblez saisir la situation dans vos lectures du paays,ca rend malade ceux savent qu’on ne peut pas vivre sans une once de descense.
A cette allure le pays va a vaut l’eau.le plus grave dans ca c’est la peur de dénonciation des leaders politiques de peur d’être taxer de  » politiciens » et on instrumentalise des gens pour défendre ces INSULTES au pays.

shams deen
Invité
shams deen

@ Nfamara Compatriot, we do not have the same reading of our story, you have your reading to you; we have ours. The subject we are discussing here could not have existed had it not been for this interruption which was consecrated by the order of 1985 that the African wished to be recalled. For your guidance, despite your landmark date, FRIA, for example, continues to have senior community leaders whom you believe have been « indexed ». History has shown that this deadly poison was the result of a failure of the communitarian vision of the country. The heritage management of… Lire la suite

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

Shams, On va encore endurer ceci pendant deux ans. Si le PRAC compte bien partir, il va s’en mettre plein les poches. S’il compte rester, il lui faudra encore plus d’argent pour acheter la conscience des leaders politiques, communautaires, imams et tous ces vieux qui se font appeler sages. Il lui en faudra davantage pour payer les policiers, gendarmes et soldats qui sont prets a executer la sale besogne. C’est pourquoi, je conseillerais a CDD de bien mesurer la situation et le rapport de force. Si CDD ne peut pas construire une coalition nationale pour faire partir le PRAC d’ici… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

 » Dans tous les pays au monde, il y a une mafia mais en Guinee, c’est la mafia qui a un pays.  »

@PanAf, bravo – you made my day !

Africain
Invité
Africain

L’arbre qui cache la forêt. Les plus sceptiques parmi les sceptiques quand aux griefs de corruption ou de détournements de deniers publics lancés contre mon ex champion, sont une fois encore bien servis. J’ose espérer que les têtes vont tomber pas celles des simples « porteurs » de mallettes et autres « ouvreurs » de portail de voiture officielle. Dans tous les cas, ceux là qui nous vantaient la culture de transparence et de rigueur de notre nouveau PM, c’est l’occasion pour ce dernier de nous montrer une fois encore de quel « bois il se réchauffe ». L’affaire Paul Moussa Diawara est un « pipi de… Lire la suite

Mosaic
Invité
Mosaic

Pandore c’est toi ? Banque centrale, port autonome…..

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Pan africain
La VÉRITÉ n’a pas de couleur elle a un nom dans toutes les langues et pays.
Nous avons le choix de la voir ,proclamer et l’adopter ou pas.

C’est affligeant ces spectacles,BCRG ,PORT etc…
Je suis un peu malade de ces choses-là.

Le Pan-Africain
Invité
Le Pan-Africain

J’ai comme l’impression qu’on a besoin d’avoir une autre monnaie avec une nouvelle banque centrale pour gerer l’economie du pays. Mais quelle pagaille! Dans tous les pays au monde, il y a une mafia mais en Guinee, c’est la mafia qui a un pays. La gestion du pays se resume a percevoir des sommes venat de l’exploitation miniere, payer des policiers et militaires pour mater la population et les fonctionnaires pour faire tourner un semblant d’administration et construire une auto route entre la residence du chef de l’Etat et l’aeroport. Cette situation continuera de perdurer tant qu’il n y aura… Lire la suite

AOT Diallo
Invité
AOT Diallo

Ainsi des petits malins locaux ont réussi a voler notre voleur national, le PPAC. J’imagine déjà sa colère et se qui va se passer s’il les attrape. Il n’y a rien qui fait plus mal que de se faire voler, surtout quand on est un expert reconnu dans ce domaine…