Dossier Foniké Mengué : un audio explosif attribué au procureur Sidy Souleymane

0 0 votes
Évaluation de l'article

La radio Espace fm, dans “Les Grandes Gueules” (les GG) -émission à grande écoute- a dévoilé ce mardi 5 septembre une voix désignée par les animateurs comme étant celle du procureur de la république Sidy Souleymane Ndiaye, procureur de la république près le tribunal de première instance de Dixinn.

Dans cet audio, une voix explique comment le dossier Oumar Sylla plus connu sous le nom de Foniké Mengué (opposé au troisième mandat) a été monté de toutes pièces pour qu’il soit arrêté et condamné.

Dans l’audio, l’un des protagonistes (que les GG désignent comme étant Sidy Souleymane Ndiaye) indique avoir reçu des instructions pour que Foniké Mengué soit maintenu en prison jusqu’après l’élection présidentielle du 18 octobre dernier.

« Moi, je suis quelqu’un de direct. J’ai reçu des instructions. Je le fait souvent avec tous les juges quand je reçois des instructions, je viens leur dire. Souffrez que je vous en parle comme ça. C’est mieux. Ça va être plus facile à gérer pour vous. On m’a dit : faites en sorte qu’il reste jusqu’après les élections. Je vais vous parler franchement. On n’a jamais géré un dossier. C’est la première fois et c’est mon habitude. Quand je reçois des instructions, je viens vers le juge, je dis aidez-nous », a avoué Sidy Souleymane N’Diaye avant d’expliquer au juge Alphonse Charles comment le dossier Foniké a été monté : « Ce dossier, quand on l’avait déféré, il n’y avait rien, mais rien. Je vous parle franchement et parce que je vous fait confiance aussi, je sais que vous n’en parlerez pas. Il n’y avait rien dans ce dossier. Deux à trois feuilles, enquêtes préliminaires, il n’y avait rien. J’ai fait jouer mon expérience et quelque chose m’a dit qu’il y a une infraction qu’on appelle divulgation de fausses informations. J’ai dit, les propos qu’il a tenus à la radio, comme il ne peut pas apporter la preuve de ses propos, je le poursuit. On appelle ça les infractions de replis. Les infractions de replis, c’est quand le parquet est embarrassé et qu’on a dit au parquet, il faut poursuivre coûte que coûte. J’ai appelé Fabou ( Le directeur central de la police judiciaire), j’ai crié sur Fabou. J’ai dit qu’il n’y arien dans ce dossier. N’eût été mon expérience, je devais classer ce dossier (…). Le parquet est une autre vie du magistrat, une autre vie professionnelle. Donc, j’ai trouvé ça. Au moment où on instruisait ce dossier, on m’a envoyé des documents tirés sur la page Facebook, lui, il ne savait pas. Monsieur le juge, je vous parle de tout ça, je vous fait confiance. Quand on m’a envoyé ça, j’ai bondit sur l’occasion. Je l’ai poursuivi pour menaces. Donc, ça m’a fait deux procédures. C’est ce qui s’est passé. Je sais qu’il n’y a rien dans le dossier mais requalifiez ça et aidez-nous dans ce dossier. C’est (Foniké Mangue) le plus grand mobilisateur du FNDC. S’il sort, il va embarrassé le vieux (Alpha Condé) aux élections. Je préfère te dire la vérité, il va embarrassé le vieux. Son activisme dépasse ceux de Koundouno et Sanoh. Ce dossier est difficile mais il faut que je te parle comme ça. Au jugement, je vais demander deux ans d’emprisonnement pour montrer que nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde et pour préserver ton image. Tu l’emprisonne pour Avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, décembre, ça trouvera que l’élection et l’investiture du président sont terminées », a dit le sonore.

Le 27 août 2020, le juge Alphonse Charles Wright (désigné par les GG comme l’interlocuteur du procureur Sidy Souleymane Ndiaye) a dans son verdict libéré le responsable de la mobilisation du FNDC. Aucune charge n’a été retenue contre Foniké  Mengué qui était poursuivi pour divulgation de fausses informations de troubles à l’ordre public en autres.

Dans un procès en appel engagé par le procureur de la république Sidy Souleymane N’Diaye, Foniké Mengué a été condamné, le 28 janvier 2021 à 11 mois d’emprisonnement par le TPI de Mafanco.

Et dans un procès en appel engagé par ses avocats, Oumar Sylla ou Foniké Mengué a été condamné à 3 ans d’emprisonnement par la Cour d’Appel de Conakry, le 10 juin 2021.

Finalement, le responsable de la mobilisation du FNDC et plusieurs autres détenus sont libérés par le CNRD après le coup d’État du 5 septembre dernier.

A l’image de Foniké Mengué, plusieurs activistes, responsables et sympathisants de partis politiques ont été poursuivis et condamnés par les TPI de Dixinn et Mafanco pour leur opposition au troisième mandat d’Alpha Condé. D’autres ont perdu la vie en prison.

Avec Mediaguinee

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
6 octobre 2021 04:58

Si nous sommes dans le mensonge,doumbouya le français et ses ouailles vont régner en Guinée 🇬🇳.
Mais si la vérité est avec nous,ils n’iront nulle part. Ils vont courir dans sac. Ils vont taper poteau.
La Guinée 🇬🇳 est un pays de vérité. Pas de mensonge.

Last edited 17 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
5 octobre 2021 16:12

Mutins dégagez du pouvoir.
Vous êtes diaboliquement têtus.
Votre coup va echouer. Ça ne va pas marcher.
Vous allez taper poteau en Guinée 🇬🇳 car c’est nous qui sommes dans la vérité. doumbouya n’est qu’un vulgaire bandit des grands chemins en Guinée 🇬🇳. Alpha Condé ton père qui t’a élévé a déjà dit qu’il laisse pour lui à Dieu. Tu dois comprendre ça. Tu es un ingrat. Dieu abhorre l’ingrat. On ne peut jamais célébrer l’ingrat dans notre pays. À paris oui.Pas en Guinée .Le mutin ingrat va taper poteau en Guinée 🇬🇳😁 et on va rigoler du but manqué.

Last edited 18 jours plus tôt by Mory Sylla