Affaire 200 milliards : déjà 35 milliards retournés au trésor grâce à la vigilance du président

Comme nous l’annoncions dans un dossier précédent, le présumé détournement  des 200 milliards de francs guinéens par Zenab Dramé, actuelle ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail n’a pas encore livré tous ses secrets. En effet ce scandale financier a connu une nouvelle tournure par l’implication du chef de l’Etat en personne, qui a ainsi pu sauver plus de 35 milliards, montant qui était prêt à tomber dans l’escarcelle des fossoyeurs de notre économie.

Bien avant que cette affaire ne soit rendue publique, le président Alpha Condé était déjà au courant. Justement, c’est grâce à son implication personnelle avec le recoupement des différents intervenants de la chaîne qu’il a pu sauver les trente cinq milliard huit cent cinq sept millions quatre cent cinquante trois mille neuf cent vingt trois francs guinéens (35.857.453.923). Il vous souviendra que ce montant destiné à l’achat des équipements pour les écoles régionales d’art et métiers avait fait l’objet d’une dérogation (ERAM) suivant la demande No.258/METFPE/CAB/20 du 30 juillet 2020 adressé au minsitre du Budget en contournant la procédure pour échapper au contrôle du ministère du Plan et du développement économique, en l’occurrence la direction nationale des investissements puisque « l’achat des équipements » relève de ce département. Le paiement de cet argent a été effectué suivant le bon d’engagement No.2020-2101-164 du 10/08/2020.

Pour pouvoir détourner hors de tout soupçon, elle a attribué cette tunique du budget national à « l’achat d’autres produits spécifiques », alors qu’il s’agissait bien de l’achat des équipements supposément destinés aux ERAM.

Comment le président a réussi à sauver ce montant ?

Il est important de souligner tout d’abord qu’avant le début des campagnes électorales pour l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, le président avait interdit toutes les sorties d’argent des régis financières.

En effet, de sources généralement très crédibles, le chef de l’Etat a écouté les parties, notamment, les ministres des Finances et du Budget, de l’Administration et  contrôle des grands projets, le gouverneur de la banque centrale de la république de Guinée et la direction générale de passation des marchés.

Les marchés passés de gré-à-gré, initialement répartis en 5 catégories ont été augmentés à 9 par la ministre et ses complices, sans associer ni les grands projets ni les marchés publics pour une somme aussi faramineuse qui était déjà virée au compte du ministère suivant l’ordre de virement numéro 2020-4691 en date du 28 octobre 2020. Ayant compris que cet autre montant n’est pas encore réparti entre les membres du réseau mafieux, il aurait ordonné à ce qu’il retourne au compte unique du trésor public. Ce qui a été fait sur insistance du président de la république. Une initiative hautement saluée par bon nombre de commis de l’Etat apparemment très remontés par l’abus dont certains cadres font des deniers publics.

Aux dernières nouvelles, la ministre Zenab qui aurait dû démissionner pour faciliter l’enquête a porté plainte contre trois journalistes dont la faute aura été d’étaler cette affaire à la place publique conformément aux lois de la République. « Son action, en tant que telle, est une entrave à la justice puisque, à date, celle-ci s’étant saisi du dossier, ne s’est pas encore prononcée ; donc, le délit de dénonciations calomnieuses est loin d’être fondé », estiment des juristes avisés.

Sauf changement de dernière minute, sinon rendez-vous est donné au tribunal de première instance de Kaloum le 15 décembre 2020 dans cette affaire qui sera jugée devant tous les invités du chef de l’Etat et la presse internationale venus pour son investiture.

 

Avec Guineenews

12
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
AfricainMANZOYoussouf BangouraShams DeenOumar Mâci Bah Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Africain
Invité
Africain

« …Donc je trouve injuste que des journalistes qui vivent au dépens des poches des pilleurs s’attaquent à une si jeune dame dont le seul crime d’être « innocente »…. » dixit Shams Deen Certes dans ce marigot de corruption en Guinée, guinéennews « pèche » là une « grenouille » quand les gros poissons qui crèvent les yeux vaquent tranquillement…;mais ils (journalistes) ne font que leur boulot et qui a tout l’air d’avoir une portée significative à ce jour si on se fie à la dernière sortie médiatique du ministre du budget avec à ses côtés celui des finances pour parler de cette « affaire ». Par… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Kaou Labé C’est la fixation sur une seule qui motive ma position sur infante. Les 518 sont une insulte pour notre intelligence collective par ce monsieur qui n’a jamais eu le temps de se préparer à la fonction. Je suis un peu de la dernière génération de jeunes guinéens qui ont vus défilés devant les tribunaux des gestionnaires auxquels l’État reprochait dès fois 50000 syli (soit 2000€) et prenaient des condamnations ( fermes). Et depuis l’irruption des militaires dans le champ politique nous avons vus naitre des « fortunes » d’origines on ne peut douteuses. Donc je trouve injuste que des journalistes… Lire la suite

MANZO
Invité
MANZO

« Là où ces gens ont péchés ,ils ont ciblés une seule d’entre tous princes de la République Ils se taisent sur les autres pour clouer une seule qui se trouve être une sorte d’étoile filante », dixit « homme de vérité d’autre tombe » 😂. Mais, mais dis-donc, on s’en fout royalement de la tête de la personne par qui la chasse aux voleurs aurait commencé! Plutôt ici, la question de bon sens devrait être son innocence (ou sa culpabilité) comme tu l’aurais voulue que nous gobions maladroitement d’ailleurs. Maintenant qu’il ait des millions de pilleurs qui ne se font pas prendre, est… Lire la suite

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

@ Shams Deen , Justement ,  » ils se taisent sur les autres pour clouer une seule  » , n’ innocente pas , alors pas du tout , cette  » étoile filante  » . Je crois , c’est mon avis , il faut pas parier sur Djeynabou , la déception serait TROP GRANDE . Beaucoup de 518 regrettent qu’elle fasse des leurs . C’ est dire que la chute risque d’être grande . Pour  » Les ( ou Le ) commanditaires  » , c’est juste HONTEUX d’avoir utilisé cette gamine ( Professionnellement parlant ) Malheureusement Alpha Conde les connaît et… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Youssouf
Les DAF sont tout au plus des facilitateurs de l’exécution financière d’une décision d’investissement du ministère qui a été budgétisé.

Le train de vie que mènent les DAF suffit pour comprendre le désastre financier que nous vivons depuis 2011.

Là où ces gens ont péchés ,ils ont ciblés une seule d’entre tous princes de la République
Ils se taisent sur les autres pour clouer une seule qui se trouve être une sorte d’étoile filante .

Youssouf Bangoura
Invité
Youssouf Bangoura

Shams Deen,
en Guinée, les DAF sont bien capables d’augmenter les montants à sortir dans les caisses de l’Etat .C’est une vérité incontestable, tu peux demander n’importe quel cadre guinéen, si il est sincère, il te dira que oui . En toute sincérité,la façon dont guinéenews a expliqué comment ces sommes ont été détournées, il faut ne pas connaître le fonctionnement de l’administration guinéenne, pour y mettre un doute .Aucune somme ne peut sortir de la Banque Centrale au nom de l’état sans qu’il ait augmentation de quelques parts .l’Administration guinéenne est une pourriture mais à tous les niveaux .

Africain
Invité
Africain

« …Le fond de ce problème est escroquerie dont les journalistes se livrent à tout bout de champ. La dame s’est vue propulsée au devant de la scène ( directrice adjointe de la campagne présidentielle) avec le flot d’argent qui sentait partout ,beh il faut attaquer la DACP en espérant avoir leurs parts comme ils le disent dans leurs jargon. Dans un ministère ordinateur reste en premier lieu le ministre ,par quelle magie une DAF peut être celle qui conçoit exécute et ordonne…. » dixit Shams Deen On ne pourra pas lutter contre la corruption avec une telle lecture de la situation.… Lire la suite

Africain
Invité
Africain

« @Africain: je pense « présumé » signifie dans ce contexte que Guineenews part du principe de la présomption d’innocence: tant que la justice ne condamne pas la ministre qui est mise en cause, elle est innocente. Donc tout est correct. » dixit M. Bah Oumar Mâci @ M. Bah Oumar Mâci Guineenews n’est pas n’importe quel site d’information et l’auteur du premier article n’est pas n’importe qui dans sa profession et sur des dossiers économiques ou financiers que son site d’info a l’habitude de traiter. Le titre de son premier article consacré à cette « affaire » ci dessous est sans ambiguïté ou… Lire la suite

Shams Deen
Invité
Shams Deen

Oumar mâci Bah le Les faits sont les faits,on ne jetter en pâture honneur et la dignité d’une personne sur de simple présomption en étant AFFIRMATIF. Le fond de ce problème est escroquerie dont les journalistes se livrent à tout bout de champ. La dame s’est vue propulsée au devant de la scène ( directrice adjointe de la campagne présidentielle) avec le flot d’argent qui sentait partout ,beh il faut attaquer la DACP en espérant avoir leurs parts comme ils le disent dans leurs jargon. Dans un ministère ordinateur reste en premier lieu le ministre ,par quelle magie une DAF… Lire la suite

Oumar Mâci Bah
Invité
Oumar Mâci Bah

@Africain: je pense « présumé » signifie dans ce contexte que Guineenews part du principe de la présomption d’innocence: tant que la justice ne condamne pas la ministre qui est mise en cause, elle est innocente. Donc tout est correct.

Africain
Invité
Africain

« …PRESUME détournement de 200 milliars… » dixit guinéenews. @Guineenews, Soit vous faites confiance à vos sources ou aux contenus des documents ou preuves qui vous ont incité à écrire sur cette « affaire » ou soit vous n’êtes par sûrs et vous arrêtez d’écrire la dessus. Qu’un autre site d’information reprenne l’info et emploi le terme « présumé », on peut comprendre mais pas vous après la sortie de M. Sylla Boundou sur une radio de grande écoute de la place où il était « droit dans ses bottes » concernant le « coup » de leur site. PS : M. Sylla Boundou lors de cette interview nous apprenait… Lire la suite

Kaou Labe
Invité
Kaou Labe

35 milliards !
Porototo !
Ou sont les 165 restants ?
Toute honte bue !
Evidenment , s il s’ occupe a controler les sirenes des motards accompagnant tel ou tel ministre , ces 165 restants ne seront JAMAIS retrouves .
GOUVERNER AUTREMENT !
FAUX !