Colonel Doumbouya à la CEDEAO : « la nomination d’un envoyé spécial ne nous parait ni opportune, ni urgente… »

0 0 votes
Évaluation de l'article

Dans un courrier adressé à Nana Afufo Addo, président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Colonel Mamadi Doumbouya, tout en a saluant la reconnaissance par le sommet, des avancées enregistrées dans le déroulement du processus de transition, a indiqué que la nomination d’un envoyé spécial ne parait ni opportune, ni urgente, dans la mesure où dit-il, aucune crise interne de nature à compromettre le cours normal de la transition n’est observée. Lisez!

Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mory Sylla
Mory Sylla
12 novembre 2021 03:27

Le pouvoir ne se trouve pas au palais. “Attaquer” le palais pour prendre le pouvoir est une bourde tactique et stratégique.😌Le pouvoir se trouve éparpillé en infinis morceaux entre les mains du peuple qui l’a confié à son leader Alpha Condé. Mais la 🇫🇷france 🇫🇷 qui croit bêtement que la Guinée 🇬🇳 est son “pré carré” ne veut pas entendre raison. doumbouya travaille pour la france 🇫🇷. On doit dégager doumbouya le gouverneur militaire colonial de la france 🇫🇷 dans notre pays pour recouvrer notre liberté confisquée par les mutins. Il faut libérer notre Président qui est prisonnier des mutins… Lire la suite

Last edited 15 jours plus tôt by Mory Sylla
Falikou Bérété
Falikou Bérété
11 novembre 2021 18:34

Dans la république très légionnaire de Laye Madi Doumbouya, une nomination n’est ni ‘opportun’ et ni ‘urgent’.
On vous souhaite la bienvenue en république spéciale force LOL.
Tout ça sent de la poudre qui ne tardera pas exploser de mille feux.

Salifou
Salifou
11 novembre 2021 12:23

Aucune crise interne de nature à compromettre le cours normal de la transition n’est observée:
Avec Alpha Condé entre vos mains et, dont la libération est en train d’être négociée reste une PATATE CHAUDE qui risque de vous brûler. Il y a des millions de guinéens qui observent et attendent sans pour au tant savoir ce qu’il faut faire maintenant.
Il faut déjà négocier sur ce point avant qu’il ne soit trop tard.

Mory Sylla
Mory Sylla
11 novembre 2021 06:32

Ce doumbouya risque de finir très mal. On ne fait pas ce qu’il a fait là. Le karma est réel. On ne tue pas des innocents pour un pouvoir temporaire pour renverser celui qui nous a nourrit . Ils ont même appelé des gardes Républicains qui n’étaient pas en service pour les tendre un piège et les éliminer. Plus de 100 personnes tuées gbansan.On se présente aux élections si tu veux le pouvoir proprement. Que Dieu sauve ce soldat égaré. C’est l’enfant de quelqu’un après tout. Il a manqué cruellement d’intelligence. Il croit que son cynisme va le sauver. Il… Lire la suite

Last edited 16 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
10 novembre 2021 16:05

doumbouya et Béa diallo vont se boxer dans leur conseil de ministres là. C’est prévisible.
doumbouya qui est un commando légionnaire autoritaire venu de france 🇫🇷 va crier sur béa.😊C’est lui qui l’a nommé et Béa a accepté ça. Au nom de l’argent.Donc les rapports sont clairs. Comme béa aussi est nerveux,il va envoyer un upper cut a doumbouya. En pleine réunion,devant les caméras de france24 et tv5.A partir de la bas,personne ne pourra arrêter la machine. Les déflatés bill de sam,gawa diallo,ces flèkè flèkè ne pourront pas s’interposer entre les deux colosses là quand le moment viendra.😁😁😁Quel bon film.

Last edited 17 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
10 novembre 2021 08:26

😁Battez vous.
Colonel contre premier ministre.
Montez sur le ring. C’est le combat des mutins😁😁😁
doumbouya est plus cruel et plus fort physiquement,mais son soi disant premier ministre est plus “technique” et cynique ha ha ha. Battez vous.
🤔Qu’allaient devenir ces soi disant ministres si le mutin avait renversé son premier ministre?? Ils vont regretter leur choix.

Last edited 17 jours plus tôt by Mory Sylla
Mory Sylla
Mory Sylla
10 novembre 2021 07:15

Information Mediaguinee] 😁😁😁mésentente dans le faux gouvernement. Le premier clash de la transition post-Alpha Condé évité de justesse. Selon nos sources, le président de la transition colonel Mamadi Doumbouya a failli de peu se débarrasser de son Premier ministre Mohamed Béavogui. Il lui reprocherait entre autres « de prendre souvent des décisions sans se référer ». L’incident a eu lieu en fin de week-end dernier. Il a fallu l’intervention d’un très proche du colonel-président pour le calmer. L’affaire est donc close. Nommé le 6 octobre dernier, Mohamed Béavogui, fonctionnaire international, avait assuré sur une radio privée de la place que… Lire la suite

Last edited 17 jours plus tôt by Mory Sylla
Foulou
Foulou
10 novembre 2021 01:57

Ce cher Doumbouya. Il veut etre seul maitre a bord, sans le moindre contrepoids. C’est ainsi qu’il est en train de se choisir lui-meme les membre du parlement qui doivent controler son action et celui de son gouvernement. Tout ca finira en eau de boudin. La classe politique croise les bras et le laisse faire. Les seuls qui ont ose organise une conference de presse ont ete convoques pour se faire remonter les bretelles, suivi d’un deguerpissement immediat le lendemain pour quelques-uns et une convocation devant le tribunal de Mafanco pur d’autres. On peut apprecier de voir les caciques du… Lire la suite

MONNOM
MONNOM
9 novembre 2021 22:39

Monsieur le légionnaire Doumbouya la situation n’est pas calme
Les guinéens ont peur et prie dieu pour que le voleur de pouvoir arrête
de les harceler
Légionnaire va t-en !!!!!!!!!

Mory Sylla
Mory Sylla
9 novembre 2021 22:32

Nous souhaitons un échec retentissant à ce faux gouvernement illégitime d’usurpateurs.
Que ces faussaires s’effondrent dans une grande humiliation. Qu’ils ne soient plus jamais crédibles dans ce monde forever.

Last edited 18 jours plus tôt by Mory Sylla