Crise malienne: la position de l’Ong Association des sans voix (Aguisav)

Adresse au Peuple Malien – Quel sort réserve-t-il aux Présidents Maliens au Mali ?

L’Ong Aguisav – la. Voix des Sans Voix vient très respectivement faire cette adresse au veillant peuple malien pour le signifier une remarque importante qu’est le sort réservé aux Présidents de la république même démocratiquement élus au Mali.

Le Soudan français, l’actuelle république du Mali a eu son premier coup d’État militaire le 18 novembre 1968 dirigé par un certain Colonel Moussa TRAORÉ pour renverser le Président Modibo KEITA père de l’indépendance malienne donc démocratiquement élu. Le Président Modibo KEITA en est mort. Il est mort en prison et enterré sans aucun honneur.
Colonel Moussa TRAORÉ devenu entre temps Général dirige avec une main de fer le Mali jusqu’au 26 Mars 1991. Il est chassé du pouvoir par une insurrection populaire. Bilan : plus de cent morts et d’importants degats materiels. Ce qui a permis au Général Ahmadou Toumany TOURE de prendre la situation au Mali. Il a mis en place un Gouvernement d’union national de transition (GUNT). Il a organisé les élections aux quelles élections il n’était pas candidat. C’était les vraies premières élections démocratiques organisées au Mali.

Pr Alpha Oumar KONARÉ prend le pouvoir par les urnes et fait deux (2) mandats. Mais il y’a eu combien d’émeutes ou de soulèvements pendant son règne ? Il a été traité de faiblard. A un moment il a dit qu’il est enseignant, il préfère aller reprendre la craie, tellement qu’il etait emmerde par les maliens.

Après Pr A O KONARÉ, Général Amadou Toumany TOURÉ revient aux affaires cette fois ci par les urnes. Le Mali était devenu un modèle de Démocratie en Afrique, apprécié par tous les démocrates du monde. Général ATT n’a pas terminé son 2eme mandat. Capitaine Ahmadou SANOGO à la tête d’un petit groupe de militaires renverse Général ATT. Une partie de la classe politique malienne soutient le putsch. Il s’exile au Sénégal. Le Mali, en ce moment, était en pleine guerre contre la rébellion au nord. Les élections programmées auxquelles élections Général ATT n’est pas candidat. Un paradoxe qui ne disait pas son nom s’installe. Casser un ordre constitutionnel pour préparer un autre ordre constitutionnel. Cela s’est passé au Mali.

Sous l’égide de la Communauté internationale, le Mali renoue avec l’ordre constitutionnel. Ibrahim Aboubacar KEITA est elu president de la republiqu en2013, puis reelu en 2018. Mais voilà qu’un imam du nom de M. DICKO réussit un mouvement de rue M5-Rfp, demande la démission pure et simple du président IBK. l’opposition soutient et se range du côté de l’imam DICKO. Ce mouvement se substitue au peuple malien et ose parler en son nom. Ce qui est inacceptable.

L’imam DICKO doit retourner dans sa mosquée et faire prier ses fidèles. Sa place n’est pas dans la rue. Il doit laisser les politiciens régler les comptes. L’islam c’est dans la mosquée et non dans la rue. L’islam, soumission complète à Allah, est trop propre pour la rue. Car en Politique ce n’est pas Dieu que l’on adore mais les intérêts.

L’Ong – Aguisav la Voix des Voix soutient la CEDEAO dans ses efforts de médiation au Mali. Le président IBK doit terminer son mandat jusqu’à 2023, le mandat que le peuple malien lui a librement donné par les urnes.

Le peuple malien est souverain. Mais le Mouvement M5-Rfp ne représente en aucun cas le peuple malien et ne saurait parler en son nom.

L’Ong – Aguisav invite les maliennes et les maliens à respecter et à faire respecter leurs présidents qu’eux-mêmes ont librement choisis par les urnes dans l’intérêt supérieur du Mali.  »Pour l’Afrique et pour toi Mali » disent-ils dans leur hymne national.

Conakry le, 25 Juillet 2020
Dr Fran Morri T. SAMMOURAH
President de l’Aguisav – la Volx des Sans Voix.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Baren SOUMAH Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Baren SOUMAH
Invité
Baren SOUMAH

De quoi je me mêle? Occupez vous de vos contradictions.
Je me méfie des « Barbus » et je pense que l’imam Dicko est un potentiel « Khomeiny des Tropiques », mais je dois avouer que j’adore la peur qu’il inspire au régime de Alpha Condé.
Cellou Dalein doit s’en inspirer. Il faut que la peur change de camp…