Crise politique et violences en Guinée: Déclaration N°004/10/20 de l’UDRG

La Direction Nationale de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée « UDRG », suit avec préoccupation, l’évolution de la situation sociopolitique de la Guinée en marge du scrutin présidentiel controversé du 18 octobre 2020.

 Malgré les revendications légitimes de l’opposition plurielle réunie au sein du FNDC sur la candidature illégale et illégitime du Président sortant, les incohérences avérées du fichier électoral et les violences politiques meurtrières enregistrées dans tout le pays sur fond de tensions ethniques, la CENI a procédé ce samedi 24 octobre 2020, au plébiscite de Monsieur Alpha CONDÉ, à la magistrature suprême de notre pays, pour la 3e fois consécutive avec plus de 59% des voix contrairement à la volonté de la majorité du peuple de Guinée.

Ce simulacre d’élection présidentielle au résultat absolument compromettant pour la stabilité et la paix sociale en Guinée est la conséquence directe de l’entêtement de Monsieur Alpha CONDÉ à s’éterniser au pouvoir en violation des lois les plus élémentaires de notre République.

Face à ce cocktail de crises qui a endeuillé plusieurs familles Guinéennes, l’UDRG réitère son appel à l’union sacrée de l’ensemble des forces vives de la nation autour des valeurs essentielles de la République pour lutter solidairement contre ce vaste réseau de violence et de haine qui a fortement contribué à la déchirure du tissu social et la fragilisation de l’unité nationale dans notre pays. Dans ce cadre précis et au regard de la situation politique et sociale tendue dans le pays, l’UDRG s’inscrit dans un élan patriotique en faveur d’une transition civile pour faire l’état des lieux de notre démocratie et assainir la situation politique, administrative et institutionnelle dans la perspective des élections législatives et présidentielles libres, transparentes et crédibles.

L’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée (UDRG) condamne avec la dernière énergie, les violences politiques meurtrières enregistrées dans notre pays, s’incline pieusement devant la mémoire des victimes et présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées.

Nous exigeons l’ouverture sans délai, des enquêtes pour l’identification des auteurs de ces crimes et leur traduction en justice pour honorer la mémoire des victimes et la dignité de leurs familles. Aussi, l’UDRG exige la libération sans condition de l’ensemble des prisonniers politiques et d’opinions pour garantir à chaque citoyen Guinéen, son droit à la liberté d’expression et la justice sociale.

Nous attirons l’attention des autorités morales et religieuses du pays sur les risques d’implosion liés aux affrontements inter ethniques que certains leaders souhaitent à la Guinée pour assouvir leurs intérêts égoïstes.

 Nous les invitons à prendre toute la mesure de la situation et à jouer pleinement leur rôle pour sauver la République et préserver notre vivre ensemble.

L’UDRG fidèle à sa ligne politique de non-violence, continuera à mener la lutte pour l’alternance démocratique en Guinée conformément aux lois de la République.

Fait à Conakry, le 27 Octobre 2020

La Direction Nationale de l’UDRG

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
astou Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
astou
Invité
astou

c clair k le monde se rend compte de linfeodation de la ceni à alfa conde. cela donne le résultat suivant sur la base des Pc que CDD gagne. comment en serait il autrement pour un récidiviste qui après 10ans de règne na produit aucun résultat. le peuple guineen serait il bête pour reconduire un has bien sorti du moyen-âge . adieu vieillard despote,mégalomane.le temps des bokassa idi amine dada mugabe est derrière nous. quitte à réformer cette cdeao de merde, lafrique de l’ouest avancera, en attendant k la côte d’ivoire bouté dehors ce vieillard de wattara. non,non,non au 3e… Lire la suite