De nouveaux billets de banques pour un troisième mandat ?

Le 12 février dernier la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) portait à la connaissance du public qu’elle a mis en circulation à compter du vendredi 1er mars 2019 de nouveaux billets de 10.000 GNF et 2.000 GNF. Les nouveaux billet sont sensés être « modernes » et visent à « rapprocher davantage » les coupures de banque guinéennes « des standards internationaux. », pouvait-on lire dans ledit communiqué. Seulement voilà, pour l’Union des Forces Républicaines (UFR), la mise en circulation de ces nouveaux billets de banque vise à faire campagne ».

De nouveaux billets de banques pour un troisième mandat ?

« Paradoxalement, dès qu’on annonce une échéance électorale, il y a des coupures de nouveaux billets qui s’annoncent aussi. En 2015 c’étaient les billets de 20 mille FG qui sont sortis, et ces coupures de 20 mille, on a vu l’usage qu’on en a fait. Ça a servi pour la campagne.

Et cette année aussi, la campagne s’annonçant, surtout la campagne du troisième mandat, les gens ont fait sortir les billets de 20 mille et des billets de 10 mille. Et ce sont les mêmes billets qu’on voit circuler dans les concessions à Conakry et à l’intérieur du pays. Au lieu d’utiliser cet argent pour construire des routes, des hôpitaux, des écoles et centres de santé, on l’utilise pour faire la campagne. C’est ce que nous dénonçons », a laissé entendre l’honorable Ibrahima Bangoura le vice-président de l’UFR. 

Même si l’honorable Bangoura s’est gardé de dire explicitement de quelle campagne s’agit-il, nul n’ignore en effet que la question de l’éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé déchaine de plus en plus les passions ces derniers temps et la sortie de femmes brandissant des pancartes favorables à une nouvelle constitution pour un troisième mandat n’est pas de nature à rassurer l’UFR.  « Hier, on a vu deux choses. D’abord, des premières pancartes tenues par 7 femmes je crois, « Oui à la modification de la Constitution ».  Après, nous avons vu aussi des femmes qui disent « Non au troisième mandat ».

Donc, je crois que ce sont des forces qui se sont neutralisées là-bas. C’est pourquoi, ils n’ont pas parlé encore de façon officielle du troisième mandat…

Nous, il n’est pas question qu’on aille dans le sens de la modification de la Constitution. La Constitution dit que le Président de la République ne peut pas faire trois mandats.

Qu’il modifie la Constitution ou qu’il ne modifie pas la Constitution, il ne peut pas faire trois mandats. L’article 154 de la Constitution est bien clair. La Constitution est claire et nette à ce propos. A partir du moment où le Président de la République actuel a fait deux mandats, il ne peut pas faire trois. C’est ça l’esprit de la Constitution », a rappelé le député.

Nous y reviendrons

Gbassikolo.com

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Nfamara Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Nfamara
Invité

Le recours à la planche aux billets à l’orée des joutes électorales s’inscrivent dans une tradition républicaine sous nos tropiques.Pour s’assurer du soutien des électeurs, il faut nécessairement procéder aux achats de conscience, ce qui exige le déboursement de faramineuses espèces sonnantes et trébuchantes d’où le besoin de confection et d’emission de nouvelles coupures. Peu importe les conséquences macro économiques et les impacts sociaux liés à l’hyper inflation que générera cette manœuvre dessuete.Le pouvoir d’achat et parallèlement le standing de vie baisseront sans l’ombre d’un doute quelconque….