Exclu du syndicat, Aboubacar Soumah accuse ses collègues d’être « corrumpus » et Annonce une grève générale et illimitée en février

Interrogé par la  presse sur la nouvelle de son exclusion du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) Aboubacar Soumah, a déclaré ne pas se sentir concerné par cette décision signée par Elhadj Dr Sy Savané du SLECG et Louis M’Bemba Soumah de l’USTG, qu’il accuse d’avoir recu 45 Million de la part du Gouvernement. Selon le syndicaliste, »cette décision est nulle et de nul effet »

«Le SLECG n’est pas une propriété d’un secrétaire général, donc nous c’est des déclarations qui sont nulles et de nul effet pour nous. Cela ne nous concerne même pas.

Tous ces agissement c’est parce qu’ils viennent de recevoir 100 millions de francs guinéens de la part du gouvernement, dont 55 millions pour la CNTG et 45 millions pour l’USTG qui ont été remis au SLECG. C’est à cause de ça qu’ils ont pris cette décision. Pour tout simplement que l’Etat dise qu’ils ont fait quelque chose à cause de l’argent-là.

Il faut que les enseignants et le monde du travail comprenne que le malheur ce sont les secrétaires généraux de l’éducation et des centrales-là.

Aujourd’hui, ils sont en train de prendre l’argent du gouvernement pour aller manipuler les enseignants, pour convaincre les enseignants afin qu’ils acceptent l’inacceptable. Mais heureusement, aujourd’hui les enseignants ont compris, ils ne sont pas dupes, c’est des intellectuels. Partout où ils sont passés à travers le pays, ils ont été refoulés. Donc c’est pour cela qu’ils ont pris cet acte que je qualifie d’ignoble. Parce que ce ne sont pas des gens qui peuvent prendre des décisions comme ça. Nous sommes tous élus de la même manière, et puis un groupuscule de personne ne peut pas disqualifier tout un monde. C’est de nul et nul effet. C’est pour faire plaire au pouvoir. Mais nous allons démontrer que nous, nous sommes les représentants de la base. Et que si toutefois les revendications que nous avons demandées ne sont pas satisfaites en fin janvier, nous allons déclencher une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national à partir du mois de février 2018 », a assuré le syndical

A noter que M. Aboubacar Soumah a été exclu Avec trois de ses camarades.

Nous  y reviendrons

Gbassikolo.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des